dévoilent leurs secrets

Publié par

  • cours - matière potentielle : l' année scolaire
  • mémoire
TÉMOIGNAGES Jean-Michel Anctil Martin Biron, des Rangers de NY… et plus encore! Des élèves et du personnel passionné dévoilent leurs secrets COMMISSION SCOLAIRE DES PREMIÈRES-SEIGNEURIES Se pt em br e 2 01 1 PLACE AUX PASSIONS DANS NOS ÉCOLES 13e Salon des Premières- Seigneuries POUR TOUT SAVOIR SUR NOS ÉCOLES Dimanche 16 octobre 2011 De 9 h à 15 h Polyvalente de Charlesbourg
  • municipalité salon des premières-seigneuries
  • commission scolaire des premières-seigneuries
  • vie scolaire
  • écoles primaire
  • école primaire
  • ecole primaire
  • écoles primaires
  • commissions scolaires
  • commission scolaire
  • classes
  • classe
  • élèves
  • elève
  • élève
  • ecoles
  • école
  • ecole
  • écoles
  • activité
  • activités
  • projet
  • projets
Publié le : lundi 26 mars 2012
Lecture(s) : 157
Source : csdps.qc.ca
Nombre de pages : 48
Voir plus Voir moins

COMMISSION SCOLAIRE DES PREMIÈRES-SEIGNEURIES
PLACE AUX
PASSIONS
DANS NOS ÉCOLES
Des élèves et du
personnel passionné
dévoilent
leurs
secrets
TÉMOIGNAGES
Jean-Michel Anctil
Martin Biron, des Rangers
de NY… et plus encore!
e13 Salon des
Premières-
Seigneuries
POUR TOUT SAVOIR
SUR NOS ÉCOLES
Dimanche 16 octobre 2011
De 9 h à 15 h
www.csdps.qc.caPolyvalente de Charlesbourg
Septembre 2011Table des
RÉUSSIS AUXmatières
Enseigner la persévérance aux élèves 4
Nos écoles primaires 5 à 21 PREMIÈRES-
Un encadrement
qui privilégie le respect 11
Des enfants heureux,
des parents en toute confiance 15 SEIGNEURIES!
Mia-Lynn Cossette
Être bien dans sa peau pour réussir 19
Services éducatifs offerts au primaire 22 Notre vie est rythmée par des des efforts pour atteindre la
et au secondaire buts à atteindre, des objectifs, réussite. En classe, lors de
Nos passionnés 23
des échéanciers. De l’enfance à l’une de nos multiples activités
Benoît Grenier
l’âge adulte, nous sommes tous parascolaires ou au fil desVoyager dans le temps 26
Nos écoles secondaires 27 à 39 animés par ce désir de nous travaux scolaires, notre
Jérémy Boulanger-Bonnelly 28 accomplir, de réaliser nos personnel encadre les élèves
S’engager et croire en soi
rêves, de mettre en lumière et les motive à se dépasser.
Martin Biron 31
nos talents. Nous devons aussiRéussir sur la glace et dans la vie
Formation professionnelle, collégiale, 34 composer avec nos réalités Ce magazine vous présente
universitaire : les chemins de la réussite quotidiennes, nos différentes des échantillons concrets de
Guillaume Laplante 37
responsabilités. Nos espoirs persévérance. D’un article àCréer, absolument
sont parfois récompensés : l’autre, vous découvrirez desNos écoles spécialisées 40
Retour à l’école ou changement 41 il en dépend bien souvent projets dans le cadre desquels
au travail? Les SARCA, un service gratuit! de notre persévérance. des élèves ont acquis la ferme
Notre Centre de formation 42
volonté d’atteindre leurs générale des adultes
Les élèves qui fréquentent les objectifs, qu’ils soient scolairesNos centres de 43
formation professionnelle établissements de notre ou personnels. N’est-ce pas là
Une commission scolaire, 46 commission scolaire, qu’ils un apprentissage essentiel?
trois grands rôles
soient jeunes ou adultes, fontListe des établissements 47
par municipalité l’expérience de l’importance Bonne lecture!
Salon des Premières-Seigneuries 48
La Direction de l’information et des communications de la
C ommission scolaire tient à remercier toutes les directions
d’établissements, le personnel et les élèves qui ont contribué
à élaborer le contenu de ce magazine.
Direction de l’information et des communications
ISBN : 978-2-923184-26-5
Dépôt légal-Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2011
Dépôt légal-Bibliothèque du Canada, 2011
Septembre 2011
Jean-Marc Laflamme Serge Pelletier
Président Directeur général
La Commission scolaire des Premières-Seigneuries comprend les arrondissements de
Beauport et de Charlesbourg et une partie de l’arrondissement de La Haute-Saint-Charles
(Lac-Saint-Charles) de la ville de Québec ainsi que les municipalités des municipalités
régionales de comté (MRC) de la Côte-de-Beaupré et de l’Île-d’Orléans. À ce territoire
s’ajoutent c ertaines municipalités de la MRC de La Jacques-Cartier (Lac-Beauport,
cantons unis de Stoneham-et-Tewkesbury, Sainte-Brigitte-de-Laval, Lac-Delage).
2
Réussis aux Premières-Seigneuries!Un ancien élève de notre commission scolaire
Jean-Michel Anctil
Humoriste adoré des Québécois, cumulant des rôles dans
d iverses séries télévisuelles et des films, père de famille,
Jean-Michel Anctil est aussi la voix d’une cause importante, qui
lui tient à coeur : la persévérance scolaire. Grâce à la fondation
qui porte son nom, en collaboration avec l’organisme Academos,
bien des élèves ont reçu une bourse pour encourager leurs
efforts soutenus vers la réussite. Cet ancien élève de l’école
secondaire Saint-Pierre et des Sentiers estime que chaque jeune
porte en lui une passion qui l’aidera à trouver sa voie.
Comment les parents Est-il arrivé un élément Le personnel des écoles
peuvent-ils aider leur déclencheur au secondaire peut-il faire une différence
enfant à persévérer qui vous a mené à l’humour? à l’égard de la persévérance
à l’école? J’étais un élève très timide, réservé. J’aurais des élève s?
bien aimé m’impliquer sur les différentsIl n’y a pas de recette miracle, et chaque Les enseignants passent beaucoup de temps
comités de mon école, comme le conseiljeune est un cas particulier. Le plus important, avec les jeunes. En valorisant les efforts des
d’élèves, mais la gêne m’en empêchait.c’est d’être à son écoute, le questionner élèves, ils sont en mesure de les motiver
J’osais tout de même lanc er des blaguessur ce qui l’intéresse et ne pas poser de grandement. Si un jeune maintenait des
dur ant les classes. Quelques enseignantsbarrièr es à ses rêves. Personnellement, notes sous 60 %, puis qu’à force de travail,
m’ont fait comprendre que certains momentsj’appr éciais l’école pour l’aspect social, j’y il a réussi à passer à 70 %, c’est une
n’étaient pas tout désignés pour faire depratiquais plusieurs sports et je faisais de amélior ation formidable, qu’il faut souligner.
l’humour… quelques-uns m’ont toutefoisl’improvisation : c’étaient mes passions! Le personnel peut aussi contribuer à la
laissé la chance de faire rire! C’est ainsiBien sûr, les jeunes peuvent vivre des r éussite des élèves en leur démontrant
equ’en 5 secondaire, dans mon album deépisodes de grand découragement. Il faut qu’ils sont importants et appréciés… ces
finissants, bon nombre de personnes, donttenter de trouver avec eux un projet d’avenir liens humains deviennent une source de
même des élèves que je connaissais peu,qui les motivera à terminer leur secondaire. motivation supplémentair e.
m’ont écrit des mots m’encourageant à En leur présentant le futur comme un film,
me lancer en humour. Cela m’a bien faiton leur démontrera ce qu’ils manqueront,
eréfléchir… En 5 secondaire, je me suis liés’ils abandonnent…
d’amitié avec un élève qui avait vécu
différents problèmes, puis qui s’était repris
en main. Ce gars m’a un jour lancé uneAinsi, selon vous, la « Un jeune peut emprunterphrase marquante : « Élimine les j’aurais-réussite peut être une longue courbe, beaucoupdonc-dû de ton vocabulaire. » Cette phrase
de détours av ant d’accéder auatteinte différemment, m’a inspiré lorsqu’est venu le temps de
succès. Il faut en profiter pour m’inscrire au cégep, puis à l’université, end’un jeune à l’autre? ouvrir ses horizons, lui fairethéâtre. Par ailleurs, j’ai aussi croisé des
découvrir des métiers ou desTout à fait. Un jeune peut emprunter une enseignants pas sionnés au secondaire, qui
projets auxquels il n’avait longue courbe, beaucoup de détours avant savaient éveiller l’intérêt des jeunes pour
pas songé. »d’accéder au succès. Il faut en profiter pour leur matière.
ouvrir ses horizons, lui faire découvrir des
métiers ou des projets auxquels il n’avait pas
songé. Il aime les jeux vidéo? On peut lui
glisser qu’il existe bien des emplois dans ce
domaine. Il aurait envie de voyager? On peut
lui rappeler qu’il devra maîtriser des langues,
s’informer sur la culture d’autres pays, avoir
un emploi pour payer les dépenses. Des
études permettent aussi d’être qualifié pour
un travail particulier, au cas où un autre
pr ojet ne fonctionnerait pas. J’ai moi-même
suivi ce conseil. Il ne faut surtout pas négliger
de proposer une formation professionnelle.
3
Entrevue avec Jean-Michel AnctilAu secondaire
Les jeunes s’interrogent sur leur avenir,ENSEIGNER LA hésitent entre certains métiers ou projets,
et n’estiment pas toujours important de
maintenir leurs efforts en classe… Le
personnel de nos écoles secondaires sePERSÉVÉRANCE dévoue pour aider les élèves à trouver
des sources de persévérance.
« En début d’année scolaire, j’invite les
élèves à se projeter dans l’avenir et à rédigerAUX ÉLÈVES
un texte à ce sujet. Si certains jeunes ont
peu de choses à dire, j’établis un contact
individuel avec eux, et j’ouvre la discussion
concernant leurs passions. Je n’hésite pas àFaire des efforts, se dépasser, s’améliorer : la persévérance sortir de l’enseignement de ma matière pour
est un trait de caractère qui s’acquiert. Le personnel de nos soutenir les jeunes, leur parler de la réalité
adulte, du marché du travail, etc., afin établissements met tout en oeuvre pour transmettre le goût
qu’ils comprennent mieux l’importance de
de la réussite à leurs élèves. persévérer, de miser sur leur cheminement
scolaire et leur réussite. J’organise même un
minigala à chaque étape, et je remets des
certificats pour souligner non seulement les
r ésultats, mais aussi les efforts, l’amélioration
et l’attitude », explique Mme Mélanie Tessier,
eenseignante de fr ançais en 4 secondaire à
l’école secondaire de la Courvilloise.
Les élèves qui éprouvent des difficultés
font l’objet de plusieurs mesures d’aide
motivantes. « Nos élèves du premier cycle
qui s’impliquent dans leurs apprentissages
et se comportent bien ont accès à des
activités-récompense très intéressantes. Nos
erélèves du groupe de continuité de 1 cycle
éprouvant des difficultés scolaires sont par
ailleurs ciblés par « À vos marques », un
projet intégrant plusieurs stratégies visant la
persévérance. Nous offrons entre autres un
service de « coaching ». Nous jumelons le
jeune avec un membre du personnel, soit un
enseignant ou un professionnel, avec lequel
il présente des affinités. Lors de rencontres,
l’adulte doit aider l’élève à trouver des
sources de persévérance, des moyens
d’améliorer son cheminement. Cette stratégie
permet de bâtir une relation significative
avec le jeune. Notre objectif, pour l’ensemble
des élèves : leur permettre d’être bien dans
leur peau et de choisir la voie d’avenir qui
leur convient vraiment », mentionne
M. Hugues Frigon, psychoéducateur à l’école
secondaire Samuel-De Champlain.
Plusieurs enseignants n’hésitent pas à proposerAu primaire
des projets spéciaux pour motiver davantage
Les équipes de nos écoles primaires sont les élèves à l’égard du quotidien en classe.
soucieuses du climat d’apprentissage et meM Denise Arsenault, enseignante de
soulignent avec joie le travail assidu des e e2 année du 3 cycle à l’école primaire du
enf ants, dès leurs premières années de vie Parc-Orléans, a choisi la voie entrepreneuriale
scolaire. « Les élèves réalisent des progrès pour passionner les jeunes, et leur donner
significatifs quand leur travail est reconnu, envie de poursuivre un grand objectif, au
par les intervenants en milieu scolaire, mais prix de bien des efforts et du temps. « En
aussi par les autres enfants. En classe, je 2010-2011, mes élèves ont monté une
tente de mettre en valeur les forces de entr eprise de fabrication et de vente
chacun, et je signale lor squ’un élève a fait d’inukshuks miniatur es. Pour ce projet et les
preuve de grands efforts. Cette valorisation autres petites entreprises qui ont vu le jour
bâtit l’estime de soi des élèves. On est dans notre école, les élèves doivent démontrer
persévérant quand on a appris à se trouver de la persévérance, afin d’atteindre leurs
bon! Je propose également des buts buts. Ils font également grandir leur autonomie,
atteignables aux enf ants », soutient leurs habiletés liées au travail d’équipe, leur
M. Jean-Simon Hotte, enseignant de leadership et leur créativité. Des qualités
re e1 année du 3 cycle à l’école primaire très utiles, qui les encouragent à persévérer
Marie-Renouard. et les aident à réussir leur cheminement
me scolaire », affirme M Arsenault. 4
Enseigner la persévérance aux élèvesNOS
ÉCOLES
PRIMAIRES
Des écoles colorées et accueillantes, où les élèves font grandir
leurs talents, tout en réalisant des projets passionnants : un
environnement rêvé pour votre enfant! Les prochains articles
vous donneront un aperçu de l’année scolaire 2010-2011, des plus
motivantes pour nos élèves du primaire.
De la garderie Quelques clés
à l’école primaire pour une douce transition
mesM Turgeon et Hamelin proposent ces conseils pour préparer l’entrée au préscolaire Votre enfant quittera bientôt son service de
de votre enfant.garde pour entamer son parcours scolaire,
et à l’idée de cette étape, bien des émotions • Développez l’autonomie de votre enfant. Assurez-vous qu’il sache utiliser les boutons
surgissent… rassurez-vous. Votre tout-petit et les fermetures éclair, qu’il puisse reconnaître ses vêtements et ses effets personnels.
sera accueilli par du personnel enseignant
• Enseignez à votre enfant le sens des responsabilités. Connaît-il le contenu de son sacdévoué, qui l’aidera à bien se familiariser
d’école, doit-il remettre un message, sait-il comment éviter de perdre ses objets?à son nouveau milieu de vie.
• Encouragez la persévérance. En terminant une tâche, même la plus simple (compléter un
dessin, ranger après un jeu, etc.), votre enfant apprendra à faire des efforts, à se concentrer.
« Chaque enseignante ou enseignant • Transmettez l’importance d’attendre son tour, de ne pas couper la parole, d’être patient et
du préscolaire met en place des attentif. L’école est une microsociété et ces aptitudes aideront votre enfant à bien cheminer
moyens pour que les enfants en classe, et à se faire des amis.
s’adaptent à leur nouvelle routine.
• Permettez à votre enfant de faire grandir ses aptitudes manuelles, de développer saNous présentons d’abord les lieux :
mémoire et de s’éveiller aux nombres, par des activités du quotidien : jeux de société,l’endroit où accrocher son manteau,
mettr e le couvert sur la table, faire des recettes, etc. l’aménagement de la classe, avec les
coins pour des activités particulières, • Lisez des histoires à votre enfant, en suivant le texte du bout du doigt. Il découvrira l’alphabet,
etc. Nous expliquons ensuite que le l’écriture et le sens de la lecture. Posez-lui ensuite des questions sur ce qu’il a compris.
programme de la journée est toujours • Proposez des activités qui développeront la motricité globale (se rouler, ramper, glisser,
affiché au tableau de la classe, par des courir, grimper, etc.) et fine (manipuler de petits objets, colorier, découper, etc.) de
pictogrammes. Les périodes de jeu, de votre enfant.
collation, de détente ou de lecture
d’histoire, par exemple, sont ainsi
il lustrées, et facilement identifiées
par les élèves. Au bout d’un mois
d’adaptation, l’enfant connaît bien Le programme
le déroulement d’une journée-type,
Passe-Partout il a créé des amitiés et se sent à l’aise
en classe. » Le programme Passe-Partout est offert
- Ginette Turgeon et Suzanne Hamelin, dans nos écoles primaires, pour les
enseignantes au préscolaire à parents d’enfants de 4 ans. À l’horaire :
l’école primaire du Bourg-Royal des rencontres pour soutenir les
compétences parentales et des ateliers
pour initier les petits à la vie scolaire.
Pour information :
418 666-4666, poste 6014.
5
Nos écoles primairesÉcole primaire École primaire École primaire
de l’Arc-en-Ciel Beausoleil des Beaux-Prés
570, rue Pacifique, Québec G3G 1W5 2267, avenue Royale, Québec G1C 1P5 et de la Pionnière
Q 418 634-5536 / h 418 849-1393 Q 418 821-0220 / h 418 821-0502
des Beaux-Présarcenciel@csdps.qc.ca beausoleil@csdps.qc.ca
2, rue Fatima Est, Beaupré, Québec G0A 1E0www.arcenciel.csdps.qc.ca www.beausoleil.csdps.qc.ca
Q 418 821-8078 / h 418 827-8547Commissaire : Danielle Bolduc, 418 849-0231 Commissaires : Benoît Côté, 418 664-1665
beauxpres@csdps.qc.caet Clément Turcotte, 418 661-5529
www.beauxpres.csdps.qc.ca
L’école primaire de l’Arc-en-Ciel, qui a
Dans le cadre de son offre de services de la Pionnièrecélébré son quart de siècle en 2009-2010,
37, rue du Trait-Carré, Saint-Joachim G0A 3X0éducatif s, l’école primaire Beausoleila misé sur une variété impressionnante de
Q 418 821-8086 / h 418 827-8543 ac cueille trois classes-ressources (langageprojets pour faire acquérir des apprentissages
pionniere@csdps.qc.caet apprentissage), un service très importantsignifiants aux enfants. Les élèves de
www.pionniere.csdps.qc.ca e pour la Commission scolaire. En 2010-2011,3 cycle ont été investis de responsabilités
les élèves de ces classes se sont penchés surqui ont fait grandir leur autonomie et les Commissaire : François Renaud,
des mesures vertes à mettre en place dansont préparés à un passage au secondaire francois.renaud@csdps.qc.ca
l’école. Ils ont lancé un défi aux jeunesfructueux. Ces jeunes ont été invités à
fréquentant le service de garde, en leurpartager leurs connaissances aux plus petits, Une équipe dynamique, répartie dans
proposant d’apporter une boîte à lunch ou à organiser des activités passionnantes : deux bâtiments, travaille au sein de l’école
sans déchet, chaque vendredi. Les jeunesateliers de lecture, de bricolage, de cuisine, primaire des Beaux-Prés et de la Pionnière.
des classes-ressources, en équipe avec desprésentation d’un conte de Noël sur Plusieurs activités sont offertes à l’ensemble
enf ants du régulier, ont monté toutes lesP owerPoint, etc. Dans le cadre du thème de des jeunes. Le programme Inineige propose
e étapes du projet : écrire des lettres auxl’année, l’espace, les enfants de 3 cycle ont aux élèves différents sports d’hiver, tels que
e élèves et aux enseignants, présentervisité les élèves de 2 cycle pour répondre à le ski, la planche, la raquette, le patin et le
l’activité dans chaque clas se, préparer destoutes leurs questions sur le système solaire. hockey-bottines. Les échecs se pratiquent
affiches… P ari tenu! Grâce à ce projet, lesUne bonne façon d’effectuer des recherches, de façon régulière dans les classes.
jeunes ont reçu une bourse de 1 000 $ dud’apprendre et de résumer ses connaissances!
L’apprentissage du français est au cœur Fonds Éco École de Métro, pour soulignerLa brigade scolaire, au sein de laquelle les
de nombreux projets passionnants. Leleur initiative environnementale.enfants effectuent une veille de la cour
pr ogr amme « Cinq au quotidien », qui vise d’école et interviennent en cas de petits L’ensemble des élèves est par ailleurs
la lecture et l’écriture sous différentesconflits, ainsi que le conseil étudiant, qui impliqué dans des projets qui leur permettent
formes, a été vécu en 2010-2011 dansse charge des activités thématiques et des d’acquérir des aptitudes très utiles pour leur
toutes les classes. Une version anglophone questions liées au recyclage, ont été encore réussite scolaire, de s’amuser et de faire
a aussi été expérimentée. Une fois par cycle,d’autres lieux d’implication pour les élèves grandir leurs talents. Une multitude d’activités
e les élèves ont été invités à la lecture lors dedu 3 cycle. Des activités récompenses, parascolaires sont proposées. Arts de la
la période « Lire, c’est bon! ». Chaque cyclecomme une sortie au Village Vacances scène, dessin, danse, soccer et sciences
avait mis en place sa propre activité Valcartier, ont souligné les efforts et le en folie sont notamment offerts aux enfants.
spéciale. Soulignons que le programmetr avail de ces enfants. Un projet majeur d’embellissement de
d’anglais intensif, offert à tous les élèves la cour d’école est à l’horaire au fil desNotons également qu’au service de garde de edu 3 cycle du bâtiment des Beaux-Prés, prochains mois, afin d’améliorer davantagel’école, une fois par semaine sur l’heure du
n’a plus à faire ses preuves. l’environnement sain dans lequel les élèvesdîner, les jeunes ont eu droit à un atelier
Les jeunes ont eu la chance de créer desévoluent. L’implication du personnel et desspécial, dans le cadre des « Actimidi » :
aménagements paysagers autour desparents sera essentielle! origami, sculpture sur neige, arts plastiques,
bâtiments de l’école. À de la Pionnière, bande dessinée, informatique, etc. Encore Notons que le projet éducatif de l’école
eles élèves de 2 cycle ont mis en place une fois, la collaboration des plus grands rassemble les intervenants et les parents
un bassin d’eau abritant poissons etpermet un meilleur fonctionnement de ces autour de projets ciblant le sentiment
grenouilles, et planté des végétaux, tandisateliers, dans une ambiance coopérative. d’appartenance et le respect. La réussite
qu’un jardin de fleurs a été élaboré devant
scolaire des élèves grâce à la lecture est
des Beaux-Prés par les petits du préscolaire.
également un grand objectif de l’établissement.
Soulignons que le service de garde deDirectrice :
VOIR P. 22 POUR CONNAÎTRE LES SERVICESLouise Elaine Fortier l’éc ole a invité les jeunes à une tonne
ÉDUCATIFS DE CETTE ÉCOLE d’activités passionnantes : scrabble, tricotin,
gouret de salon, bricolage, plein air, etc.
Directeur :
Claude St-Jean
Directeur :
Claude Blais
6
Nos écoles primairesÉcole primaire École primaire École primaire
du Bois-Joli du Boisé du Bourg-Royal
du Boisé 1 825, avenue du Bourg-Royal, Québec G2L 1W8et du Bocage
651, rue Jacques-Bédard, Québec G2N 1C5 Q 418 622-7895 / h 418 622-7949
du Bois-Joli Q 418 634-5538 / h 418 849-1377 bourgroyal@csdps.qc.ca
51, rue Tardif, Boischatel, Québec G0A 1H0 duboise.pav1@csdps.qc.ca www.bourgroyal.csdps.qc.ca
Q 418 821-8060 / h 418 822-2539 www.boise.csdps.qc.ca Commissaire : René Dion, 418 624-1852
bjbocage@csdps.qc.ca
du Boisé 2www.boisjolibocage.csdps.qc.ca
« Pas à pas vers ma réussite! » : telle était la99, rue Moïse-Verret, Québec G2N 1E8
du Bocage Q 418 634-5537 / h 418 849-1113 devise des élèves de l’école primaire du
25, côte de l’Église, Boischatel G0A 1H0 duboise.pav2@csdps.qc.ca Bourg-Royal pour l’année 2010-2011. La
Q 418 821-8060 / h 418 822-2539 www.boise.csdps.qc.ca vitrine « Du talent à revendre » a permis à
bjbocage@csdps.qc.ca tous les élèves de faire connaître leurs talents
Commissaire : nomination à venirwww.boisjolibocage.csdps.qc.ca
sportifs, artistiques, culinaires ou autres. De
plus, des photos des réalisations des élèvesCommissaire : Benoît Côté, 418 664-1665
L’école primaire du Boisé a accueilli, en ont été diffusées sur un écran plasma bien
2010-2011, 363 frimousses qui ont eu la en vue à l’intérieur de l’école. Le conseil
Ayant à cœur la réussite du plus grand nombre chance de côtoyer un personnel dévoué et d’établissement a honoré les élèves qui
d’élèves, le personnel de l’école primaire du compétent. Cette équipe est soucieuse ont participé au projet commun de l’école,
Bois-Joli et du Bocage met l’accent sur les d’ac compagner les élèves dans leurs efforts démontrant ainsi leur motivation scolaire
compétences en lecture des élèves. La et de souligner leurs succès. Tout est mis en et l’appropriation de valeurs importantes :
surlecture, l’apprentissage accéléré de la œuvre afin que les enfants prennent goût à le respect, la coopération, le dépassement
lectur e, les « Cinq au quotidien », la soirée la lecture, qu’ils développent des compétences de soi et la créativité. Ces enfants ont eu
ede lecture au 3 cycle, les coins de lecture en écriture et en mathématique. droit à une activité récompense spéciale.
instaurés dans différents locaux ainsi que
Une équipe de services éducatifs complé- Le programme d’anglais intensif de l’école a« Génie en lecture » sont quelques-unes
ementaires s’assure que les besoins de la permis aux élèves du 3 cycle d’améliorerdes activités vécues tout au long de l’année
clientèle sont pris en compte : orthophoniste, leur maîtrise de la langue seconde. Lesscolaire. Notons qu’en juin 2010, François
e eorthopédagogue, éducateur spécialisé, etc. élèves de 2 année du 3 cycle ont d’ailleursCaudal, élève passionné de la lecture, a
Le service de garde propose des activités mis à profit leurs connaissances lors duprocédé au lancement de son livre, intitulé
div erses lors des journées pédagogiques, v oyage de fin d’année, à Toronto.« MYR et la malédiction de Torix ».
de même que la possibilité d’inscrire les
En 2010-2011, l’école et le service de gardeAfin de promouvoir de saines habitudes enfants à une équipe de meneuses de
ont multiplié l’offre d’activités aussi intéres-de vie, les élèves profitent de différentes claque ou de hockey-bottines.
santes les unes que les autres. Minibasket,activités sportiv es telles que l’initiation au
L’année scolaire 2010-2011 a encore une soccer, hockey, meneuses de claque, golf,ski alpin, à la planche à neige, les après-midi
fois été ponctuée d’activités qui ont fait la aquaterre, danse (hip-hop et western) etsanté, le football, les récréations animées, les
joie des enfants : galas méritas, initiation chorale ont notamment été proposés.activités r écompenses, le carnaval d’hiver et
au ski alpin, glissade, cross-country, art du C ertaines activités se sont même transforméesles nombreuses sorties éducatives.
cirque, rencontres avec des artistes, des en engagements communautaires! En effet,
L’art étant très important à l’école, les élèves écrivains, classes d’automne ou d’hiver, etc. la chorale du service de garde a chanté et
edu 3 cycle ont participé à un concours de L’implication de parents et de grands- dansé pour des personnes âgées, la classe
dessins de Noël devant orner la carte de parents bénévoles a permis de multiplier de garçons a organisé une collecte de sang
vœux du député Michel Guimond. L’œuvre ces projets. en collaboration avec Héma-Québec et
d’Audrey-Anne Ferland a été primée. plusieurs projets entrepreneuriaux ont étéL’école primaire du Boisé dispose de deuxDe plus, l’école a reçu une subvention mis de l’avant. Un projet de zoothérapiebâtiments. Ainsi, du Boisé 1 accueille les petitsde 2 000 $ du fonds Amusécole, afin de
er pour soutenir certains élèves a égalementdu préscolaire et du 1 cycle alors que duprocéder à l’achat de nouveaux instruments été élaboré. Boisé 2 répond aux besoins des élèves de de musique, qui rendront la vie scolaire plus
e e2 et de 3 cycle. Chaque bâtiment compte Soulignons qu’en 2010-2011, l’équipe stimulante et emballante.
une bibliothèque, un laboratoire informatique, de médiateurs était composée de plus de
Mentionnons que l’établissement offre un une cour de récréation et des locaux de 30 élèves engagés quotidiennement à
service exceptionnel pour les élèves ayant service de garde. maintenir un climat harmonieux et sécuritaire
certaines difficultés, dont l’orthopédagogie, le dans l’école ainsi que sur la cour.
soutien pédagogique, l’aide à l’apprentissage,
la récupération, la psychologie, l’orthophonie Directrice :
Céline Légaréet l’éducation spécialisée. Directrice :
Chantal Boiteau
Directeur :
Carl Barrette
7
Nos écoles primairesÉcole primaire École primaire École primaire
Caps-des-Neiges I et II du Cap-Soleil École primaire
Caps-des-Neiges I et des Loutres Chabot et de l’Oasis
3455, avenue Royale, Saint-Ferréol-les-Neiges G0A 3R0
du Cap-Soleil ChabotQ 418 821-8055 / h 418 826-1503
5256, avenue des Sauges, Québec G1G 3V7 1666, avenue de Lozère, Québec G1G 3L4capsdesneiges1@csdps.qc.ca
Q 418 624-3750 / h 418 626-6318 Q 418 624-3752 / h 418 626-2941www.capsdesneiges.csdps.qc.ca
capsoleil@csdps.qc.ca chabot@csdps.qc.ca
Caps-des-Neiges II www.capsoleil.csdps.qc.ca www.chabot.csdps.qc.ca
273, avenue Royale, Saint-Tite-des-Caps G0A 4J0
Q 418 821-8088 / h 418 823-2727 des Loutres de l’Oasis
capsdesneiges2@csdps.qc.ca 7240, rue des Loutres, Québec G1G 1B1 1501, rue du Périgord, Québec G1G 5T8
www.capsdesneiges.csdps.qc.ca Q 418 624-3753 / h 418 623-9560 Q 418 624-3755 / h 418 626-2113
desloutres@csdps.qc.ca loasis@csdps.qc.ca
Commissaire : François Renaud, www.loutres.csdps.qc.ca www.oasis.csdps.qc.ca
francois.renaud@csdps.qc.ca
Commissaire : Christiane Dompierre, 418 914-9098 Commissaires : Marie-France Painchaud,
418 626-6029 et Fernand Veer, 418 621-9636
Bouger pour mieux apprendre est la devise
Les activités passionnantes vécues par lesqui oriente le personnel et les élèves
L’école primaire Chabot et de l’Oasis possèdeélèves de l’école primaire du Cap-Soleil etdes deux bâtiments de l’école primaire
deux milieux de vie. Toutefois, les élèves sedes Loutres leur permettent de développerCaps-des-Neiges. En 2010-2011, l’école a
rassemblent et se rejoignent par leur goûtleur sentiment d’appartenance, de sécuritéoffert à ses élèves du préscolaire à la
e e pour l’entraide. ainsi que leurs habiletés en lecture. 2 année du 3 cycle, le programme « Sciences,
sports et plein air ». Ce programme combine Ainsi, au bâtiment de Chabot, les élèves de À Cap-Soleil, deux groupes de troisième
e el’apprentissage des sciences en classe et 2 année du 2 cycle ont donné un coup decycle de l’enseignement régulier côtoient
l’ajout de huit blocs d’activités sportiv es main à la Coopérative des techniciensles classes où l’on vit la pédagogie Freinet.
ou de plein air, qui se déroulent dans les ambulanciers de Québec en amassant Cette philosophie de l’expression favorise
infr astructures de la Côte-de-Beaupré. Que 889 toutous. Les ambulanciers se servent le développement d’un enfant plus autonome,
ce soit la randonnée pédestre, la piscine, le de ces toutous pour réconforter les enfantsplus coopératif, plus responsable et plus libre.
patin, la raquette, le géocaching, le vélo, qu’ils transportent à l’hôpital. Par ailleurs,À des Loutres, on retrouve l’atmosphère de
re eetc., toutes ces activités viennent compléter les enfants de 1 année du 3 cycle ontla petite école de quartier. Les enfants du
ou poursuivre les apprentissages scientifiques présenté un spectacle de Noël à des personnese epréscolaire à la 2 année du 2 cycle sont
eréalisés en classe. âgées, tandis qu’une élève de 2 année dustimulés par des projets à leur mesure :
e3 cycle a organisé une vente de signets etLe personnel de l’école continue, par c oncours de lecture, invitation d’auteurs,
de crayons pour Opération Enfant Soleil. ailleurs, de promouvoir l’activité sportive d’artistes et de scientifiques, cirque, etc.
grâce au programme Iniski. Le service de Au bâtiment de l’Oasis, ce désir de faire uneUne attention particulière est apportée aux
garde fait pour sa part partie de la ligue de différence est tout aussi présent parmi lesgarçons, pour les intéresser aux livres.
gouret de salon. La culture et les arts ont enfants. Tous les élèves ont recueilli des
L’équipe du service de garde « Le Jardin en-
également été valorisés au fil de l’année chaussures pour les familles démunies de
soleillé » est aussi très dynamique. Plusieurs
scolaire. Plusieurs artistes et écrivains ont la région du lac Atitla, au Guatemala. Les
activités et sorties éducatives ont été vécues
fait vivre des activités de création dans les élèves du préscolaire ont pour leur part
par les élèves tout au long de l’année.
différentes classes. amassé des cartouches d’encre vides pour
Les élèves sont initiés à une vie active grâce la Fondation Mira. Au bâtiment de Caps-des-Neiges I, les
au « Projet sports ». En 2010-2011, tous lesre eenf ants de 1 année du 2 cycle et de Les conseils d’élèves des deux bâtiments
jeunes ont vécu au moins une fois l’une desre e1 année du 3 cycle ont été initiés au se sont impliqués activement dans la vie de
activités suivantes : équitation, golf, skic ompostage. Leur travail a permis de l’école. Ils ont suggéré des projets et mis la
alpin, planche à neige, raquette et ski de fertiliser le jardin de l’école. Ce projet, main à la pâte : activité pour l’estime de soi,
fond. De plus, des activités dans le cadre parmi tant d’autres initiatives proposées travail au sujet des règles de vie, célébrations
du projet « Bougeons ensemble » sontpar le personnel de l’établissement, a de la St-Valentin, Pâques et de la fin de
pratiquées, soit le « gym en forme », des favorisé l’acquisition de saines habitudes l’année sc olaire… Bref, une école et
tournois, le triathlon des neiges et la course. de vie auprès des élèves. Emballant, 669 élèves bien engagés dans leur milieu!
VOIR P. 22 POUR CONNAÎTRE LES SERVICESn’est-ce pas?
VOIR P. 22 POUR CONNAÎTRE LES SERVICESÉDUCATIFS DE CETTE ÉCOLE
ÉDUCATIFS DE CETTE ÉCOLE
Directeur :
Guy Malenfant Directrice :
Natalie Plamondon
Directrice :
Odette Boulay
8
Nos écoles primairesDans le cadre des actions posées pour École primaireÉcole primaire
améliorer les aptitudes en lecture des
École primaire jeunes, chaque clas se s’est procuré de École primaire
nouveaux livres intéressants. Au service de la Châtelaine et du Châtelet de garde, soulignons que plusieurs autres
activités passionnantes sont mises de 1495, du Vice-Roi, Québec G2L 2E5de la Place-de-l’Éveil
l’avant année après année, au grand plaisir Q 418 624-3754 / h 418 622-8659
de la Châtelaine des nombreux jeunes qui le fréquentent. chatelet@csdps.qc.ca
273, rue du Couvent, Château-Richer G0A 1N0 www.chatelet.csdps.qc.ca VOIR P. 22 POUR CONNAÎTRE LES SERVICES
Q 418 821-8077 / h 418 824-3092 Commissaire : Fernand Veer, 418 621-9636
ÉDUCATIFS DE CETTE ÉCOLEchatelaine@csdps.qc.ca
www.chatelaine.csdps.qc.ca
À l’école primaire du Châtelet, les élèves
Directions :
de la Place-de-l'Éveil sont entourés d’une belle équipe de personnel
10258, avenue Royale enseignant et de différents intervenants, afin
Sainte-Anne-de-Beaupré G0A 3C0 de les aider à devenir des jeunes responsables.
Q 418 821-8056 / h 418 827-2984 Directrice : Plusieurs projets sont mis en place afin que
pleveil@csdps.qc.ca Louise Michaud les enfants soient fiers de leurs réalisations
www.placedeleveil.csdps.qc.ca
et de leur école.
Commissaire : Marie-Josée Fortin, 418 827-5041 Dès l’entrée scolaire 2010, les enfants et
leurs parents ont été accueillis lors d’une
fête champêtre où tous ont rivalisé d’adresseLongeant la magnifique Côte-de-Beaupré,
et partagé un goûter. Les progrès de l’équipel’école primaire de la Châtelaine et de la
de football Les Vikings ont été remarquables.Place-de-l’Éveil a deux bâtiments animés
À la fin d’octobre, le conseil étudiant a étépar les valeurs d’estime de soi, de respect
élu. Les jeunes se sont occupés de la collecteet de réalisation de soi. Le projet éducatif
de jouets pour les familles démunies et de laencourage les élèves et les membres du
supervision des fêtes de l’année. À Noël, personnel à faire de l’école, un milieu de
grâce à la complicité de l’enseignante devie stimulant.
musique, un magnifique spectacle de chant
De multiples activités à saveur artistique
a été présenté. Par ailleurs, différents ateliers
ou culturelle sont proposées aux élèves,
ont permis aux élèves de se consacrer à la
leur permettant de vivre diverses
peinture, au théâtre, à la danse, à la création
situations d’apprentissage et des projets
de bijoux, au basketball, à la randonnée en
rassembleurs. Des activités sportives
raquettes et au patinage.
variées motiv ent les élèves à bouger
Des rencontres enrichissantes ont eu lieu et à adopter de bonnes habitudes
en 2010-2011. Les jeunes ont reçu la visitede vie.
d’un percussionniste, d’un explorateur deAu bâtiment de la Châtelaine, le projet
l’environnement des dinosaures et d’une« Berceuses pour guérir » au profit
comédienne, qui a abordé les métiers dud’Opération Enfant Soleil a mobilisé tous
théâtre. Certaines classes ont invité desles élèves et le personnel enseignant au
parents à venir parler de leur métier. Parcours de l’année scolaire 2010-2011. La
ailleurs, des élèves ont créé l’entreprisecomposition d’une berceuse dans chaque
Bibittes inc., afin de produire des coccinellesclasse, le concours de dessin pour la
aimantées pour financer leur projet depochette du CD, l’enregistrement, la vente
recherche sur le cycle de vie des papillons.du CD et le concert-bénéfice a fait vivre
Durant chaque étape, des élèves ont étéune expérience enrichissante aux enfants.
honorés sur le mur des étoiles de l’école. À
Au bâtiment de la Place-de-l’Éveil, en plus
la fin de l’année, les élèves ont participé à un
de toutes les activités proposées à l’ensemble
gala, où les grands méritants ont été mis enedes jeunes, les élèves du 3 cycle ont
lumière. Certains élèves ont animé ou réalisé
présenté la traditionnelle comédie musicale.
des prestations de danse et de chant pour
Ils y ont participé activement. Cette année,
rendre cet événement mémorable…
pour la première fois, dans le cadre de
l’appr oche orientante, les élèves ont ac-
cueilli des jeunes de l’école secondaire du
Directrice : Mont-Sainte-Anne. Ce rassemblement leur a
Émilie Taillon
permis de se préparer davantage au passage
vers le secondaire et de réaliser qu’il existe
plusieurs façons de réussir à l’école...
9
Nos écoles primairesÉcole primaire École primaire École primaire
des Cimes de l’Escalade de l’Escale
250, rue Cambert, Québec G1B 3R8 Escalade 1 et du Plateau
Q 418 666-6091 / h 418 666-6071 20, rue de l’Escalade, Québec G2N 2A8
de l’Escaledescimes@csdps.qc.ca Q 418 634-5533 / h 418 849-1154
8805, avenue de Laval, Québec G1G 4X6www.cimes.csdps.qc.ca escalade1@csdps.qc.ca
Q 418 622-7891 / h 418 622-7926Commissaire : Brigitte Rodrigue, 418 666-0459 www.escalade.csdps.qc.ca
lescale@csdps.qc.ca
Escalade 2 www.escale.csdps.qc.ca
Le projet éducatif de l’école primaire des 365, rue du Bienheureux-Jean-XXIII G2N 1V4
Q 418 634-5535 / h 418 849-1163 du PlateauCimes met l’accent sur la réussite des
escalade2@csdps.qc.ca 8595, boulevard Cloutier, Québec G1G 4Z5 jeunes. À cet égard, beaucoup d’activités en
www.escalade.csdps.qc.ca Q 418 622-7348 / h 418 622-5368lien avec la lecture sont mises de l’avant :
Commissaire : nomination à venir duplateau@csdps.qc.ca « Lecture promenade », « Génie en lecture »
www.plateau.csdps.qc.ca
et le « Grand concours de lecture ».
Les projets n’ont pas manqué en 2010-2011 Commissaire : Marie-France Painchaud, 418 626-6029La réussite des enfants passe également par
afin de soutenir la persévérance scolaireun encadrement de qualité. Les récréations
et la réussite des élèves. L’école a vécu sont animées et structurées. Des jeunes Membre du Réseau québécois des écoles
un virage technologique et pédagogiquesont impliqués comme animateurs de jeux entr epreneuriales et environnementales,
important a vec l’installation de tableauxet des « Anges de la cour » veillent au l’éc ole primaire de l’Escale et du Plateau
blancs interactifs dans plusieurs classes.bien-êtr e des élèves. L’implication de ces offre l’enseignement régulier, la pédagogie
L’implantation se poursuivra en 2011-2012. ejeunes est pos sible grâce au soutien de la Montessori, l’anglais intensif au 3 cycle, les
Plusieurs animations ont eu lieu à latechnicienne en éducation spécialisée, qui classes de cheminement particulier et les
bibliothèque afin de rendre davantagetravaille à temps plein dans l’école. La classes de langage. Parmi les projets offerts
vivant ce beau milieu d’apprentissage. direction reçoit chaque mois les élèves qui ont aux élèves, mentionnons le hockey cosom,
La présence d’auteurs, « L’heure du conte »réalisé un bon coup. Elle leur remet un petit le « cheerleading », le football, le conseil
le midi ainsi que les ateliers donnés par unesouvenir afin de les féliciter. Le sentiment des élèves et le dépanneur scolaire.
bibliothécaire ont permis de faire grandir led’appartenance s’en trouve augmenté.
L’établissement propose également auxgoût de la lecture des élèves.
En 2010-2011, la chorale de M. Clément, enfants de faire partie du plus grand projet
Un grand nombre d’activités parascolairesenseignant de musique, a encore permis à permanent de création de comédies musicales
ont été offertes afin de développer lesplusieurs élèves de partager leur talent. Des à l’école primaire au Canada. Cette troupe,
habiletés motric es, culturelles et intellectuellesactivités parascolaires ont par ailleurs été Esplamago, contribue depuis 15 ans au
des enfants. En plus de participer au projetproposées : ski au Relais, réveillon de Noël, développement des talents artistiques des
de cirque de la Commission scolaire, lespièces de théâtre, récréations prolongées, élèves. Esplamago a remporté deux Prix Essor
eélèves ont pu jouer, pour une 7 annéeanimations lors des activités récompenses, et Luc Bernard, son directeur artistique, a
c onsécutive, dans l’équipe de football etc. Il ne faudrait pas passer sous silence les reçu le Prix du Premier ministre du Canada
de l’école, l’Escalaser, ainsi qu’au sein activités passionnantes offertes au service pour l’excellence dans l’enseignement.
de l’équipe de volleyball, Kaboum.de garde : l’équipe de hockey-bottines, le
La troupe Esplamago est composée de L’établissement s’est joint à l’école primaire« cheerleading », les activités de fin de
60 jeunes de 7 à 12 ans. Elle offre chaquedu Boisé pour obtenir une commandite desjournée et les sorties.
année une dizaine de représentations d’uneCaisses Desjardins, afin de financer l’achat
La persévérance scolaire est au centre création originale. En juin 2011, c’est aude 35 paires de skis de fond. Des petites
de plusieurs projets. Le « Carrefour de la Grand Théâtre de Québec qu’Esplamago a entr eprises ont été mises en chantier, tandis
persévérance », les « Olympiades des présenté « Cap sur l’amitié ». Les ateliersque l’école a acheté dix nouveaux djembés,
métiers et des technologies » et la visite d’Esplamago, qui ont lieu le jour 3 en pour initier les élèves au rythme à partir de
à la Cité de l’énergie en sont des exemples. après-midi, intègrent tous les élèves selon ces percussions africaines. Lors du spectacle
Notons que le personnel tient à permettre le principe de décloisonnement des classesde Noël, le talent des jeunes a été mis de
aux jeunes de poser des gestes de partage, et en tenant compte de leurs champsl’a vant dans plusieurs domaines. Le goût du
ce qui a notamment donné lieu à un projet d’intér êt : chant, chorégraphies, costumes,dépassement des enfants a été stimulé par
avec l’école spécialisée de l’Envol. maquillage, etc. En 2011, notons qu’un élèvedes activités récompenses mensuelles. Le
membre de la troupe, Lambert Julien, a étépasseport a été instauré et déterminera
choisi pour tenir le rôle de Kurt dans désormais les élèves méritants.Directrice :
« La mélodie du bonheur ».Nadine Tremblay
VOIR P. 22 POUR CONNAÎTRE LES SERVICES
Directrice : ÉDUCATIFS DE CETTE ÉCOLE
Lisa Roy
Directrice :
Annie Fournier
10
Nos écoles primaires

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.