DOSSIER PéDAGOGIQUE

Publié par

  • cours - matière potentielle : des discussions susci - tées par le sondage
  • cours - matière potentielle : la première activité
Une réalisation de COREN asbl à l'initiative du groupe TEC Dans le cadre de la campagne de sensibilisation à la mobilité durable DOSSIER PéDAGOGIQUE
  • déplacements en transport en commun
  • indicateurs couleurs
  • bus
  • transport en commun
  • transports en commun
  • espace public
  • espaces publics
  • espace publics
  • cible
  • cibles
  • mobilité durable
  • mobilité durables
  • élèves
  • élève
  • elève
  • école
  • écoles
  • ecole
  • ecoles
Publié le : lundi 26 mars 2012
Lecture(s) : 23
Tags :
Source : permismobile.be
Nombre de pages : 19
Voir plus Voir moins

DOSSIER PéDAGOGIQUE
Dans le cadre de la campagne de sensibilisation à la mobilité durable
Une réalisation de COREN asbl à l’initiative du groupe TEC Table des matières
I. Intr oduction .............................................................................................................. 4
II. Lac ampagne“ P ermismobil e ” ........................................................................ 5
1 Lesobjectifsdelac ampagne .................................................................................... 5
2 Ledér oul ementdelac .............................................................................. 5
3 Lec onc eptdu“ P ermismobil e ” ......................................... 5
III. Lamiseenœuvr edel ’animation“ P ermismobil e ” .................................. 7
1 Lec adr ethéorique .................................................................................................... 7
a.Ledéc odagedelar éalité ...................................................................................... 7
b.Lesc ompét enc esvisées .................................................................... 9
2 Lesét apesdel ’animation ......................................................................................... 9
3 Lematérieldidactique ............................................................................................ 10
a.Lesondage .......................................................................................................... 10
b.Lesséquenc esvidéoduD VD .............................................................................. 12
c.Let es tthéorique ................................................................................................. 13
d.Lepermismobil e ............................................................................. 13
IV . Anne x es ................................................................................................................... 14
•Anne x eA :l esondage ..... 15
•Anne x eB :l esséquenc esvidéo ............................................................................ 20
•Anne x eC :l et es tdu“ P ermismobil e ” ................................................................. 29
•Anne x eD :l e“ P ermismobil e ” ............................................................................. 31
V. Res sour c esutil es ................................................................................................. 34
Dossier pédagogique “Permis mobile” 3I. Introduction II. La c ampagne
“ Permis mobile ”
1 LES ObjEctIf S DE LA c AmPAGnE >La mobilité est un thème actuel de société qui c onc erne Plus c oncr ètement, la mobilité durabl e se caractérise par La visite >
chaque citoyen. Nous sommes, chaque jour, des millions des déplac ements qui c onsomment moins d’éner gie, pol - encadrée
à n o u s d é p l a c e r . L e r e c o u r s s y s t é m a t i q u e à l a v o i t u r e p o u r l u e n t m o i n s , g é n è r e n t m o i n s d e c o n g e s t i o n e t d ’ a c c i d e n t s La campagne “ Permis mobile ” vise trois objectifs : sur le réseau
r épondr e à nos besoins de déplacements pose cependant etquipr éserventlaqualitéducadr edeviepourtous. TEC, nommée
de multipl es pr oblèmes aux W allons: congestion du trafc, 1. Conscientiser le public scolaire, aux conséquences de “ Itinéraire futé ”
pollutions diverses, accidents, coût cr oissant des déplace - Les tr ansports publics, c omme la mar che et l e v él o, sont son choix du mode de transport (santé, environnement, dans la campagne “ Permis mobile ”, est l’occasion pour
ments et perte pr ogr essive de convivialité des lieux publics des solutions de déplac ement r espectueuses des prin - sécurité, etc.) ; les élèves de mettre en pratique les savoirs, savoir-faire
(rues,carr efours,places)pourneciterqueceux-là. cipesdelamobilitédur abl e. et savoir-être abordés lors de l’animation en classe.
2. Sensibiliser les élèves aux règles de sécurité qui prévalent Pendant deux périodes de cours (2x 50 minutes), les
La prise de c onscienc e pr ogr es siv e de c ett e pr obléma - E n r é g i o n w a l l o n n e , p r è s d e 2 0 % d e s d é p l a ce m e n t s lors de leurs déplacements en transports en commun et élèves accompagnés des animateurs COREN et agents
tiqu e engen dr e une dema nde de r éductio n des impa cts domicil e-éc ol e s ’eff ectuent en tr ansports en c ommun. les responsabiliser à un usage convivial de ceux-ci ; TEC, se déplacent sur les services réguliers des TEC.
n é g a t i f s d e l a m o b i l i t é ‘ v o i t u r e ’ e t u n s o u h a i t d ’ a m é l i o r e r Enc or e de nombr eux élè v es sont déposés quotidienne - Observés et observateurs, ils répondent au déf qui leur
la sécurité. Ce c ont e xt e f ait émer ger la néc es sité de pr o - ment en v oitur e par l eur s par ents. P ourt ant, l es jeunes 3. Encourager les comportements citoyens essentiels est proposé. C’est en quelque sorte l’examen pratique
mouv oir l es c omportements cito y ens dans l e domaine ont soif de déc ouvrir l e monde qui l es ent our e ; ils cher - dans les transports en commun, comme à l’école et du “ Permis mobile ”.
desdéplac ements. chent àl e c ompr endr e et ày tr ouv er l eur plac e. L ’utilisa - partout ailleurs dans leur vie sociale.
>t i o n d e s t r a n s p o r t s e n c o m m u n e s t l ’ o c c a s i o n p o u r e u x L’atelier multimédia est proposé aux écoles désireuses
Une mobilité es t dit e ‘dur abl e’ quand ell e offr e une solu - d e s a t i s f a i r e l e u r b e s o i n d ’ a u to n o m i e e t d e d é v e l o p p e r de clôturer la campagne en participant au concours vidéo
tion de déplac ement àt out e per sonne, qu’ell e c ontribue l eur s c apacités d’adapt ation. L ’ a c q u i s i t i o n d e c o m p é t e n - 2 LE DéROULEmEnt DE LA c AmPAGnE hébergé sur le site www.terreencommun.be du Groupe
àamélior er la qualité de vie de la population, en r espec - c e s t r a n s v e r s a l e s l e u r e s t c e p e n d a n t i n d i s p e n s a b l e p o u r TEC. Adressé à un nombre restreint de participants, cet
tant l ’envir onnement et qu’ell e autorise l e dé v el oppe - fair e face valablement àtoute situation nouvelle, comme ils Pour rencontrer ces objectifs, la campagne “ Permis mo- atelier a pour objectif de former les élèves aux techni-
mentéc onomique. peuventenr encontr erdansl estransportsencommun. bile ” propose aux écoles qui le souhaitent trois activités ques élémentaires de tournage et de montage. Il s’agit
Ce dos sier pédagogique v ous es t pr oposé dans l e c adr e encadrées par des animateurs COREN et des agents du aussi de les aider dans l’élaboration d’un scénario réa-
de la c ampagne de sensibilisation à la mobilité dur abl e Groupe TEC : liste qui refète leur vision de la mobilité durable.
or ganisée par l e Gr oupe TEC et COREN asbl. Cett e c am -
p a g n e e s t i n i t i a l e m e n t d e s t i n é e a u x é l è v e s d u p r e m i e r - une animation en classe,
degr ésec ondair eets ’intitul e“ Permis mobile ” . - une visite encadrée sur le réseau TEC (en option), 3 LE cOncEPt DU “ PERmIS mObILE ”
- la participation à un atelier multimédia (en option).
Le pr ésent dossier s ’adr esse aux acteurs de l ’éducation qui Le concept du “ Permis mobile ” s’inspire du principe du
s o u h a i t e n t e n g a g e r l e s j e u n e s d a n s u n e r é f e x i o n s u r l e u r s Ces activités impliquent l’élève dans un processus d’ap- permis de conduire automobile. Pour se déplacer en voi-
pr opr escomportementsdemobilitéetl eurr esponsabilité prentissage progressif qui lui permet de questionner ses ture sur la voie publique, sans mettre sa propre sécurité
c i t o y en n e . I l e s t a c c o m p ag n é d ’ un s u pp o r t m ul t i m é di a habitudes de déplacements et d’acquérir des compéten- et celle des autres en danger, il y a des règles à connaître
(DVD) qui f avorise l e débat par l ’illustration de situations ces utiles en vue de participer à une mobilité durable. et à respecter. Une logique identique s’applique lors des
co n c r è t e s . L a c a m p a g n e d e s e n s i b i l i s a t i o n “ P e r m i s déplacements en transports en commun. L’obtention du
>m o b i l e ” s e c o n c r é t i s e p a r d e s a n i m a t i o n s m e n é e s p a r d e s L’animation en classe se déroule sur deux périodes de “ Permis mobile ” implique ainsi la connaissance des règles
agents TEC et animateurs de COREN dans l es établisse - cours (2x50 minutes). Au départ, il s’agit de faire émer- de sécurité en vigueur dans les transports en commun et
ments sc olair es. Ce dos sier a été c onçu pour pr épar er, ger les connaissances et les préjugés des élèves par suppose également l’application des principes de civilité.
accompagner et poursuivr e la démar che l e plus lar gement rapport à la problématique de la mobilité.
possibl eavecl esoutiendumondedel ’éducation. Pour relever le challenge d’obtenir le “ Permis mobile ”,
Ensuite, grâce à des concept-clés et à partir de situations les élèves doivent faire preuve de savoirs, de savoir-faire
concrètes, les élèves sont appelés à décrypter la réalité et de savoir-être. A côté des connaissances théoriques à
et à en appréhender la complexité. Enfn, ils sont invités acquérir, ce sont surtout des compétences que les élè-
à s’auto évaluer sur base de compétences clairement ves sont appelés à développer. Six compétences ont été
identifées comme propices à une mobilité durable. Ils identifées comme particulièrement pertinentes dans le
passent alors le test théorique du “ Permis mobile ”. contexte de la mobilité.
>>
Dossier pédagogique “Permis mobile” 5II. La campagne “ Permis mobile ”
Pour aider l’élève à percevoir l’impor- III. La mise en œuvr e
tance d’exercer ces compétences lors
de ses déplacements en transport en
commun, il est invité à prendre un point de l’animation “ Permis mobile ”
de vue d’observateur. L’élève est invité
à décrypter les réalités de la mobilité
selon trois niveaux différents :

1 > le niveau du voyageur
(le sien comme acteur)
2 > le niveau de l’entreprise La sensibilisation au développement durable porte ses 1 LE c ADRE théORIQUE >
gestionnaire des transports fruits sur le long terme. Il n’est pas facile de changer ses
en commun habitudes. C’est pourquoi nous avons besoin du relais a |Ledéc odagedelar éalité
des intervenants du monde éducation pour rendre cette
3 > l e niveau plus global campagne vraiment effcace. L’élève est invité à porter un regard neuf sur les enjeux
de l’environnement. de sa mobilité et à prendre conscience qu’il est partie
Pour les enseignants qui ont vécu avec leurs élèves les prenante, de par ses comportements et ses choix, à la
L’objectif est de conscientiser l’élève activités proposées dans le cadre de cette campagne ce sécurité et à la convivialité que mérite chaque voyageur.
aux liens de dépendance qui existent dossier pédagogique est un support facilitant la poursui- Afn de décoder la complexité de la réalité de la mobilité,
entre ces différents niveaux. Comme vre de la réfexion dans l’école.. celle-ci est abordée selon trois points de vue, dénommés
acteur, il a une infuence sur la réa - ci-après “ les cibles ” sur lesquels l’attention de l’élève va
lité et il interagit avec les autres ac- Ce dossier pédagogique a également été conçu pour être tour à tour focalisée.
teurs impliqués (autres voyageurs, pouvoir être utilisé par des personnes qui n’auraient pas
agents TEC, automobilistes, …). Cette assisté aux activités encadrées. Les trois cibles sont :
infuence est positive si les 6 compé - Ainsi, les écoles qui n’ont pas la possibilité d’accueillir - l’élève, en tant qu’utilisateur, réel ou potentiel,
tences, détaillées plus loin, sont mises cette année les animateurs COREN et agents TEC de la des services de transport collectif (cible 1)
en pratique. campagne “ Permis mobile ” peuvent par elles-mêmes - les entreprises de trollectif tel que le Groupe
faire vivre cette campagne au sein de leur établissement TEC (cible 2)
L’élève est ainsi amené à comprendre grâce à cet outil. - l’environnement global du système de transport (cible 3)
que la plupart de ses déplacements ne
seraient pas possibles sans l’implica- Avant de décrire davantage la démarche et les supports L’analyse au départ de chaque cible amène l’élève à porter
tion responsable de toute une commu- pédagogiques élaborés pour cette campagne “ Permis un regard différent sur la même réalité :
nauté dont il est partie intégrante. mobile ”, voici la philosophie proposée pour concevoir les
animations : • Le point de vue de la cible 1 : le point de vue habituel
L’approche pédagogique adoptée de l’élève, engage ce dernier à réféchir à l’importance
dans la campagne “ Permis mobile ” L’animation “ Permis mobile ” n’est pas… de ses gestes et attitudes. Il est alors question de la
implique l’élève dans un processus • une animation où chacun est obligé de penser préparation du voyage, des choix durables des modes de
autonome d’amélioration continue. Il comme les autres transport, des contacts avec les autres voyageurs, etc.
se familiarise progressivement avec • une activité qui vise la sanction par les cotations
les codes, les règles de conduite uti- • uniquement un moment de distraction • En abordant le point de vue de la cible 2 : l’élève est
les pour s’assurer une mobilité sûre invité à examiner le système de transport, comme celui du
et conviviale dans les transports en L’animation “ Permis mobile ” est… Groupe TEC, avec ses voyageurs, ses infrastructures, ses
commun. Le “ Permis Mobile ” (dé- • une animation où chacun contribue à la recherche véhicules, les contraintes techniques et logistiques, etc.
pliant papier) que reçoit l’élève en fn de solutions durables
d’animation, symbolise sa participa- • une invitation à bouger, penser et agir autrement • En adoptant le point de vue de la cible 3 : l’élève est
tion active à la démarche. • l ’occasion d’une prise de conscience de la alors invité à élargir davantage son regard et à apprécier
responsabilité de chacun dans la société comment le système de transport est dépendant de son
• une opportunité de s ’auto évaluer de manière honnête environnement extérieur: l’état des routes, la météo, les
et constructive par rapport à un sujet sociétal. embouteillages, l’aménagement du territoire, etc.
>>L’élève a une infuence sur la
réalité et il interagit avec les
autres acteurs impliqués.
6 Dossier pédagogique “Permis mobile” Dossier pédagogique “Permis mobile” 7III. La mise en œuvre de l’animation “ Permis mobile ” III. La mise en œuvre de l’animation “ Permis mobile ”
Pour permettre à l’élève de visualiser de manière Orange (O): b | Lesc ompét enc esvisées 2 LES ét APES DE L’AnImAtIOn
symbolique l’imbrication des trois cibles, le schéma caractérise la coexistence de comportements et/ou
suivant est proposé : de situations tantôt favorables tantôt défavorables à la L’école est par essence un lieu d’apprentissage et de Dans le cadre de la campagne “ Permis mobile ” et au cours
mobilité durable. Une connaissance des réalités et une progression. L’utilisation des transports en commun est de la première activité encadrée qui est une animation en
prise de conscience des enjeux sont à améliorer. aussi l’occasion de développer des compétences. classe, les élèves sont conviés au challenge d’obtenir leur
“ Permis mobile ”. Celui-ci s’acquiert en 3 étapes.
Les risques sont plus modérés mais restent présents De fait, pour participer activement à la mobilité durable et
et la situation peut basculer à tout instant. pour sa propre sécurité, l’utilisateur des transports en com- Préalablement à l’animation, il est d’abord proposé aux
mun doit faire preuve de savoirs, de savoir-faire et de savoir- élèves de remplir individuellement un questionnaire ;
Exemple : écouter son MP3 à plein volume et ne pas être essentiels à activer au bon moment et au bon endroit. sorte de sondage (a) qui les invite à se positionner par
attendre le chauffeur qui demande de reculer au fond rapport à des manières d’être ou d’agir et de donner leur
du bus pour laisser la place à d’autres voyageurs (cible Les aptitudes fondamentales pour favoriser la mobilité avis face à des situations décrites. C’est un point de départ
1), ne pas pouvoir embarquer tous les voyageurs car durable sont traduites dans la campagne “ Permis mobile ” pour évaluer globalement la perception qu’ont les élèves
le bus est déjà surchargé (cible 2), ne pas aménager en 6 compétences formulées comme suit : de la thématique de la mobilité.
les espaces urbains pour rendre l’attente aux arrêts
Il illustre les interactions entre les acteurs (cibles) d’une confortables (cible 3). Ensuite, sur base des résultats du sondage, grâce aux
1. chOISIR des déplacements durablesmême réalité, par exemple celle d’un déplacement en vécus des élèves et à l’aide des séquences vidéo (b), l’ani-
transport en commun. mation peut débuter de manière interactive. Le propos est
2. APPLIQUER les règles de sécuritéVert (V): alors d’analyser la réalité sur base des trois cibles et faire
Il s’agit de permettre à l’élève de comprendre à quel point correspond à des comportements et/ou des situa- progressivement émerger les 6 compétences à partir des
3. PRéSERVER le matériel
tout acte a son importance dans le fonctionnement des tions perçus globalement comme favorables à une échanges autour d’éléments concrets
transports en commun et de la mobilité. Une négligence mobilité durable. 4. REPéRER les situations à risques
individuelle, un moment d’inattention peuvent générer une Enfn, les élèves sont invités à passer un test théorique (c)
succession d’autres évènements dont la portée spatiale et Les risques sont toujours présents mais la vigilance construit autour des notions abordées durant l’animation. 5. GéRER les imprévus
la portée temporelle ne sont pas prévisibles. Cette prise de ambiante et le souci d’améliorer la situation permet Ils sont aussi invités à s’auto-évaluer quant à leur niveau
conscience invite le jeune à se responsabiliser au quotidien de les contenir. 6. DéVELOPPER une citoyenneté active d’intégration des 6 compétences. Leur résultat sera re-
en respectant les règles et prescriptions et en adaptant ses porté sur leur Permis mobile (d).
comportements aux situations rencontrées. Exemple : se lever pour céder sa place à une femme
enceinte et se tenir debout à l’aide des poignées de Ces compétences peuvent être mises en évidence avec Il est proposé aux enseignants de suivre ces étapes en
Ce schéma est également un outil d’analyse car il permet sécurité (cible 1), proposer aux abonnés de tester gra- la participation active des élèves à travers les séquences utilisant le matériel didactique en annexe. Ces supports
à l’élève d’évaluer le degré d’intégration des critères de tuitement des vélos pliables pendant 6 mois (cible 2), vidéo reprises sur le DVD. Elles peuvent aussi être poin- pédagogiques sont ceux qui sont utilisés lors des activités
mobilité durable de chaque cible : aménager des sites réservés à la circulation des bus tées dans des situations concrètes vécues et relatées encadrées de la campagne “ Permis mobile ”. Bien en-
“ La cible 1 (l’élève) est-elle favorable, de manière géné- pour améliorer leur vitesse en ville (cible 3). par les élèves. De cette manière, les élèves découvrent tendu, les concepts théoriques décrits ci-dessus peuvent
rale ou dans une situation concrète relatée, à la mobilité progressivement et par eux-mêmes les compétences être utilisés avec d’autres supports. Le professeur peut,
durable ? Et la cible 2 ? et la cible 3 ? ” Ces codes ‘couleur’ permettent un diagnostic rapide de l’état nécessaires à leur assurer des déplacements en toute par exemple, partir d’une situation concrète comme celle
des trois cibles par rapport à un objectif de mobilité durable. sécurité et convivialité. L’objectif n’est pas de lister les du dernier déplacement collectif vers la piscine. Au lieu du
nous proposons à l’élève d’utiliser les trois couleurs Ils facilitent l’émergence d’un consensus sur la situation. bons et les mauvais comportements mais bien de faire sondage, le récit des déplacements individuels vers l’école
des feux de signalisation pour caractériser la position découvrir aux élèves leur capacité d’action et leur res- le jour-même peut servir de point d’ancrage pour le pro-
de chaque cible. Par ailleurs, les liens d’interdépendance entre les cibles ponsabilité personnelle lors de leurs déplacements en fesseur lors de son animation. Il peut aussi être proposé
peuvent être mis en évidence par la propagation possible transport en commun. aux élèves de réaliser une observation des
IntERPRét AtIOn DES cOULEURS : des couleurs. Ainsi, le rouge de la cible 1 peut se trans- comportements des autres élèves aux
mettre aux autres cibles. L’application continue de ces 6 compétences au niveau abords immédiats de l’école (trottoir,
Rouge (R) : de la cible 1 (l’élève) lui permet de “ passer au vert ” et de parking, arrêt de bus, rue) lors de
indique une méconnaissance ou une absence de prise de Exemple : une personne qui bloque les portes du bus, favoriser la propagation de cette couleur aux autres cibles. la sortie des classes et d’identi-
conscience des réalités de la mobilité. Cette couleur est l’empêche de démarrer, met en retard les autres voya- Ainsi, le jeune devient un citoyen actif qui œuvre en faveur fer les situations à risques.
le signal que les règles de sécurité ne sont pas connues geurs et peut créer des embarras de circulation si le bus de la mobilité durable. >>
ou appliquées. Elle décrit aussi des comportements non entrave la chaussée.
civiques. Le rouge est de vigueur pour désigner une si- Les 6 compétences décrites sont aussi transposables c’est-
tuation défavorable à la mobilité durable. A l’inverse, la position favorable d’une cible se répercute à-dire qu’elles conservent leur sens en dehors du contexte
Cette situation induit des risques importants pour positivement sur les autres cibles. strict de la mobilité. Elles sont tout aussi essentielles dans
le voyageur, son entourage et son environnement. le quotidien des jeunes en dehors de leurs déplacements.
Exemple : la priorité des bus aux feux de signalisation Dans tous les domaines, il nous paraît utile d’apprendre
Exemple : pousser un camarade sur la chaussée alors permet au chauffeur d’être ponctuel à chaque arrêt et aux jeunes à être attentifs à leur environnement, de leur
que le bus arrive (cible 1), débarquer des voyageurs en d’accueillir des voyageurs de bonne humeur car ils ne donner les clés pour le décrypter et de les aider à adopter
dehors d’une zone d’arrêt (cible 2), stationner sa voiture seront pas en retard à cause du trafc. des comportements adaptés et responsables.
sur l’espace prévu pour l’arrêt du bus (cible 3).
8 Dossier pédagogique “Permis mobile” Dossier pédagogique “Permis mobile” 9
Z(8^WaZ'8^WaZZ8^Wa&&8^WaZZ8^Wa'(8^WaIII. La mise en œuvre de l’animation “ Permis mobile ” III. La mise en œuvre de l’animation “ Permis mobile ”
3 LE mAtéRIEL DIDA ctIQUE L’objectif du sondage est de réaliser un diagnostic sur Les élèves obtiennent donc un score personnel pour cha- • Se déplacer dans la convivialité, c’est l’affaire de tous !
base des visions individuelles des élèves de la mobilité que cible. Ils sont alors invités à le convertir en un code (cible 2)
a | Lesondage et d’ouvrir le débat à partir des résultats. couleur selon la grille suivante :
> La question d’amorce pourrait être “ Q u e l l e s s o n t l e s
Avant la première animation en classe, encadrée par les modalités pratiques • moins que 16 points, colorier la zone en vert per sonnes qui peuv ent infuenc er l e dér oul ement de
animateurs COREN et TEC, il est demandé au professeur En annexe A, nous proposons un document de 4 pages. Il • entre 16 et 20 points, colorier la zone en orange mon déplacement en bus l e matin pour venir àl ’écol e?”.
de réaliser le sondage. comprend trois séries de questions à choix multiples (3) • au dessus de 20 points, colorier la zone en rouge Il est probable que les élèves pensent principalement au
et une page pour notifer les résultats. Les questions sont chauff eur du bus. Il est vrai que c’est un acteur central.
Les élèves sont amenés à donner leurs opinions, leurs im- en réalité des affrmations vis-vis desquelles l’élève doit La tentation de biaiser sa réponse pour s’octroyer plus Mais d’autres acteurs peuvent également intervenir de
pressions et à faire part de leur manière de se comporter se positionner en choisissant une des trois possibilités de points n’est donc pas payante. Les élèves sont ensuite manière directe ou indirecte et s’infuencer l’un et l’autre.
durant leurs déplacements. proposées. Ils entourent le chiffre correspondant le mieux invités à reporter leurs résultats sur la dernière page du Par exemple, le chauffeur qui accueille l’élève à l’arrêt a
à leur perception. A chaque série correspond l’exploration document en la coloriant de manière appropriée. peut-être commencé sa journée 2 heures plus tôt ; il a pu
Plus précisément, le sondage va permettre d’estimer d’une cible. Pour fnir, l’enseignant établit la moyenne de toute la connaître une panne due à l’utilisation abusive de l’ouver-
dans quelle mesure leurs comportements, leurs habi- classe et représente, selon les indicateurs couleurs, les ture de secours l a v e i l l e p a r u n v o y a g e u r . L e s a u t r e s
tudes, favorisent ou non une mobilité durable. Le son- Ces affrmations vont permettre aux élèves de prendre résultats pour chaque cible. voyageurs qui attendent à l’arrêt sont aussi des acteurs
dage fournit des résultats individuels pour chaque cible, conscience de leurs préjugés par rapport aux différents de la situation. Une maman seul e avec sa poussette qui
à agréger pour obtenir le score de la classe. Le recours sujets qui sont ensuite traités durant l’animation. Exemple de représentation des résultats: n’est pas aidée par d’autres voyageurs va prendre du
aux indicateurs couleur explicités précédemment permet temps à embarquer. Le bus démarre alors avec du retard.
la visualisation sans équivoque. Exemple : Un autr e voyageur qui ne s’est pas informé au préalable
et n’a rien demandé au chauffeur se rend compte qu’il
n’est pas dans le bon bus et s’énerve pour que le bus le
dépose immédiatement. Le chauffeur respecte les règles
de sécurité et attend le prochain arrêt pour le déposer.
cible 1: Malheureusement, unevoitur e est stationnée sur l’em-
mOn ORGAnISA tIOn PERSOnnELLE placement. Le bus doit s’arrêter sur la chaussée. Nous
sommes à l’heure de pointe, l es automobilistes bloqués
Voici dix manières d’agir concernant les déplacements en transports publics. Pour chacune d’elles, l’élève choisit la derrière le bus klaxonnent. La tension monte et le voyage
réponse qui lui correspond le plus. en bus n’est plus du tout convivial.
Exemples de pistes de réfexion à amorcer: • Aménager un espace public adapté à tous, ça c’est
durable ! (cible 3)
QUEStIOnS RéPOnSES • Un déplacement, ça se prépare ! (cible 1)
> “Qui doit avoir une place prioritaire dans l ’espace public?”
> La question “Quelsrisquesjepr endsquandjedoisme Les automobilistes ? Les piétons ? Les cyclistes ? Les
“E T N O N dépêcher l e matin ? ” peut être lancée à la classe. Le enfants qui jouent ? Les marchands ambulants ? Les ar-“ SINCèREmENT, “ BON,
PERSONNE professeur reprend ensuite les éléments énoncés par les bres ?. Cette question invite d’abord à poser un constat : CEN’ESTP AS j’ A V OUEQUE
N ’ E S T P A R f A I T ! élèves pour aboutir à une conclusion du genre : “ Préoc- la voiture a pris de plus en plus d’espace dans nos vil-D ANSmES ç Am’ ARRIVE
ç A m ’A R R I V E cupé par le temps, le jeune n’est pas assez attentif à son les : grands parkings, stationnements en voirie, routes à hABITUDES ! ” P ARf OIS ”
ASSEzSOUVENT” environnement et ne prête pas suffsamment attention plusieurs bandes de circulation, etc. Les autres usagers
à la circulation. Il prend le risque de s e f a i r e h e u r t e r de l’espace public se retrouvent dès lors souvent en si-
par une v oitur e ou de bouscul er une autr e per sonne. tuation d’insécurité : traversée des voiries dangereuse,
> “ P our partir à l’école, je préfère me lever à
Stressé, le ventre creux, l’humeur est rarement bonne. largeur des trottoirs insuffsante, circulation en vélo pé -1 2 3la dernière minute ! Ce sont des minutes
Il aborde le chauffeur sans dir e bonjour et pousse sans rilleuse, etc. Cependant, depuis quelques années, les de sommeil gagnées ! ”
s’excuser auprès des autres voyageurs. Il attire à lui le aménagements de l’espace public vont heureusement
mépris et risque le confit. En plus, il a oublié son abon - dans le bon sens : des espaces parkings transformés
Quand ils ont répondu à toutes les questions, ils additionnent verticalement les chiffres entourés dans chaque colonne nement! Il est passé en douce devant le chauffeur sans en piétonniers, des bandes de circulation réduites pour
pour obtenir les sous-totaux. Ensuite, ils additionnent horizontalement les sous-totaux pour obtenir un total fnal pour l’en avertir. Si les contrôleurs débarquent, il sera en tort élargir les trottoirs, des passages pour piétons élar-
chaque cible (voir annexe A). et pourra être sanctionné par une amende. Et cela, ça gis, etc. L’espace public appartient en effet à tout le
passera mal auprès des parents ! ” monde sans distinction ni priorité. Il serait dès lors est
d’ailleurs erroné de mettre en concurrence les diffé-
Sous-total (5*1)=5 (3*2)=6 (2*3)=6 Dans l’exemple décrit ci avant, l’attitude et le compor- rents usagers de l’espace public : selon le moment de
tement du voyageur impliquent la couleur orange pour sa journée ou de sa vie, une même personne peut être
la cible 1. L’exemple montre bien comment la couleur automobiliste, utilisatrice de transports public, cycliste
t otal fnal de la cible 1 (5+6+6)=22
orange pourrait se propager aux autres cibles : les voya- ou piétonne. “ Le matin, je pars à l’école en train, à midi,
geurs bousculés qui s’énervent, le chauffeur agacé par je vais chercher un sandwich à pied, à 17h00, je vais
son attitude qui démarre brutalement, etc. dire bonjour à un ami en vélo et le soir, mes parents
me déposent en voiture au football ”.
10 Dossier pédagogique “Permis mobile” Dossier pédagogique “Permis mobile” 11
8^WaZ8^Wa'(ZZ8^Wa8^WaZ&&Z8^Wa8^WaZ('III. La mise en œuvre de l’animation “ Permis mobile ” III. La mise en œuvre de l’animation “ Permis mobile ”
b | Lesséquenc esvidéo • S é q u e n c e s d e l a c i b l e 1 : Cinq (5) séquences vidéo modalités pratiques
duD VD illustrent des situations de terrain que nous vous propo-
sons d’analyser en classe. L’attention est portée sur de Chaque séquence est traitée de la manière suivante
Le DVD est un support pédagogique petits faits et gestes mais qui ont une importance non (voir annexe B) :
qui a été créé et réalisé pour la cam- négligeable sur la mobilité et qui méritent, selon le cas,
pagne “ Permis mobile ”. Il comporte l’étiquette rouge, orange ou verte pour la cible 1. 1.Enonc édel ’objectif
de courtes séquences vidéo qui illustrent 2.Anal ysedelaséquenc evidéo
différentes situations de déplacements en transport en • Séquenc es de la cibl e 2 : Deux (2) séquences vidéo 3.Anal ysedela(des)c ompét enc e(s)visée(s)
commun. De nouveau, la réalité est approchée à travers amènent l’élève à découvrir comment ses faits et
le prisme des trois cibles. gestes constituent des signaux pour les autres acteurs c | Let es tthéorique
du transport en commun et comment son attitude peut
Objectif : infuencer l’ambiance du déplacement de tous. Nous Le test permet essentiellement d’évaluer l’acquis apporté
vous proposons pour faciliter la mise en évidence de par la démarche. Vingt (20) questions à choix multiples
• Permettre à tous les élèves, qu’ils soient ou non utili- phénomènes sociologiques à l’œuvre, deux scénarii, sont proposées aux élèves. Les thèmes des questions ne
sateurs habituels des TEC, d’appréhender la réalité des le premier “ inadapté ”, le second “ plus adapté ” d’une découlent pas toutes directement des séquences vidéo
déplacements en transport en commun même situation de départ. L’objectif est d’aider le jeu- mais peuvent être abordés au cours des discussions susci-
• F ocaliser leur attention sur le sujet en proposant le point ne à parvenir au constat que les six compétences sont tées par le sondage et le partage des expériences vécues. A
de vue des 3 cibles et offrir la possibilité de s’arrêter sur interdépendantes et qu’elles doivent être exercées défaut, le test permet de compléter la démarche en ouvrant
des détails et de revenir dessus simultanément avec un bon degré d’effcacité pour avoir à de nouvelles réfexions. Le total des points obtenus est
• Attirer l’attention sur la pertinence des 6 compétences une réelle et positive infuence sur la mobilité durable. également traduit en indicateur couleur (R-O-V).
et leur application en situation réelle
• S équences TV de la cible 3 : Trois séries de deux d | Le“ P ermismobil e ”
contenu : séquences vidéo (3X2) extraites de journaux télévisés
illustrent les interactions entre le voyageur, l’organi- Le “ Permis mobile ” au-delà du concept et du nom de
Le DVD est structuré en 3 parties correspondant aux trois sation des transports en commun et l’environnement la campagne est un outil pédagogique concret. Il s’agit
cibles. Il comporte au total 13 séquences vidéo. La démarche du système de transport. Le débat en classe qui suit d’un support similaire au permis de conduire officiel
pédagogique consiste à aborder successivement la cible 1, la projection des séquences permet de reconsidérer le qui est distribué aux élèves à la fn de l’animation. Il est
la cible 2 et puis la cible 3 pour conclure. Les situations rôle, la place et la responsabilité de chacun dans le nominatif et le professeur ou l’animateur peut y indiquer
illustrées sont de plus en plus complexes. En annexe B, développement d’une mobilité durable dans sa région les résultats du test théorique. Le “ Permis mobile ” incite
nous vous proposons une analyse de chaque séquence, en et bien au-delà. l’élève à entrer dans une démarche balisée par les six
précisant notamment les compétences mises en évidence compétences mentionnées dans la grille ; celle-ci permet
dans chaque situation. à l’élève de s’évaluer à quatre reprises (quatre colonnes).
L’élève est invité à accomplir une auto-évaluation à la fn
de la première animation. Une seconde évaluation des
compétences peut-être réalisée suite à une mise en pra-
tique lors de la visite encadrée sur le réseau TEC, propo-
sée dans la campagne “ Permis mobile ”, ou à l’occasion
d’une sortie avec la classe en transports en commun.
Les autres colonnes invitent à poursuivre la démarche
dans le temps. Une page du permis est laissée libre pour
permettre au professeur, à l’animateur ou à l’élève d’y
noter divers commentaires.

12 Dossier pédagogique “Permis mobile” Dossier pédagogique “Permis mobile” 13IV. Annexes Anne x eA
Le sondage
Anne x eA : l esondage ............................................................................................... 15 x eB : l esséquenc esvidéo ............................................................................ 20
Anne x eC : l et es tdu“ P ermismobil e ” .............................................................. 28 x eD : l e“ P ermismobil e ” ............................................................................. 30
14 Dossier pédagogique “Permis mobile” Dossier pédagogique “Permis mobile” 15cible 1 cible 2
mONORG ANISA TIONPERSONNELLE L ’ORG ANISA TIONDESTRANSPORTSENCOmmUN(TEC)
> V oici 10 manières d’agir concernant > V oici 10 affrmations concernant la gestion des services
les déplacements en transports en commun. rendus à la population par les transports en commun.
Pour chacune d’elles, chOISIS LA RéPOnSE Donne ton avis par rapport à chacune d’elles :
qui te correspond le plus.
QUEStIOnS RéPOnSES QUEStIOnS RéPOnSES
“E T N O N
“ SINCèREmENT, “ BON,
PERSONNE “ ILyADU
CEN’ESTP AS j’ A V OUEQUE “T U P A R L E S ! !
N ’ E S T P A R f A I T ! “ RIENà PROGRèSmAIS
D ANSmES ç Am’ ARRIVE O N E N E S T
ç A m ’A R R I V E REDIRE ! ” CEN’ESTP AS
hABITUDES ! ” P ARf OIS ” L OIN ! ”
ASSEzSOUVENT” ENCOREç A! ”
> “ Pour partir à l’école, je préfère me lever à
1 2 3la dernière minute ! Ce sont des minutes
> “ Prendre le bus ? C’est un jeu d’enfant ! de sommeil gagnées ! ” 1 2 3
Des bus il y en a quasi tout le temps ! ”
>“ Quand ma canette est vide, je la laisse
tomber discrètement par terre…l’air de 1 2 3 >“ Bus ou tram, c’est super confort ! ” 1 2 3
rien, c’est encombrant ! ”
>“ Le soir, sur les quais et dans les stations,
>“ Ne regarde pas, il y a une vieille dame qui il y a toujours un agent pour m’aider en 1 2 3
arrive…je n’ai pas envie de me lever, je 1 2 3 cas de pépin ! ”
suis fatigué ! ”
>“ Le chauffeur du bus m’accueille tous les
>“ Zut, le bus arrive…Suis-moi…on pique un matins avec le sourire, ça met de bonne 1 2 31 2 3
sprint pour l’avoir ! ” humeur ! ”
>“ F ais comme si de rien n’était mais il y a >“ Pr endre le bus si j’ai le pied dans le plâtre ?
un gars qui essaie de voler dans le sac de 1 2 3 Ca ne me dérange pas ! Les bus sont bien 1 2 3
la dame. ” adaptés. ”
>“ Zut, j’ai oublié mon abonnement…Pas grave, >“ Savoir quel bus prendre et à quelle heure ? 1 2 3 1 2 3
je me faufle la tête dans ma capuche ! ” C’est facile, l’information est partout. ”
>“ Des tags ou des déchets dans le bus ou le >“ …. Quoi ? …Je bloque le passage ?... 1 2 3 métro, c’est rare. Les véhicules sont sans 1 2 3Arrêter ma musique ?....Jamais ! ”
cesse nettoyés. ”
>“ L ’autre jour, j’ai failli me faire renverser
>“ Les transports en commun, c’est quasi par le bus ! J’étais distrait, je ne l’ai pas 1 2 3 1 2 3
gratuit ”vu arriver ! ”
>“ Att endre sous la pluie, ça arrive rarement : >“ P as question d’attendre le bus suivant! En
les bus et les trams sont quasi toujours 1 2 3poussant un peu il y a moyen de monter 1 2 3
à l’heure ! ”dedans! ”
>“ Passer du bus au tram ou au train : facile ! >“ Quand le bus roule, je suis champion pour 1 2 31 2 3 Sans attendre ni se presser ! ”rester en équilibre les mains libres ! ”
Sous-totalSous-total
t otal fnal de la cible 2t otal fnal de la cible 1
16 Dossier pédagogique “Permis mobile” Dossier pédagogique “Permis mobile” 17cible 3
L ’ENVIRONNEmENTGL OBAL
Les résultats du sondage DESTRANSPORTSENCOmmUN
> Remplis chaque cibl e par la couleur correspondante
> Voici 10 affrmations concernant l’infuence du contexte au total obtenu :
dans lequel la mobilité en transports en commun s’inscrit.
f ais part de ton opinion par rapport à celles-ci :
• moinsque16points,c ol oriezlazoneenv ert
• entr e16et20points,c ol oriezlazoneenor ange
QUEStIOnS RéPOnSES
• audes susde20points,c ol oriezlazoneenr ouge
“ BOf…P AS
“ C’ESTCLAIR! ” “P A S D U T O U T ! ”
TROP ! ”
> “ Dans l e bus, on n’est jamais secoué ;
1 2 3
les routes sont plates en Wallonie ! ”
>“ Se déplacer en ville ? Pas de problème:
1 2 3
les embouteillages font partie du passé ! ”
>“ Même en ville, je respire à plein poumon ;
1 2 3
l’air est sain ! ”
>“ Autour des écoles, c’est limité à 30 km/h
1 2 3
et tout le monde respecte la limite ! ”
>“ A la sortie des clas ses, jamais de
bousculades ! Les trottoirs sont assez 1 2 3
larges pour accueillir tout le monde. ”
>“ Le bus, c’est le roi de la glisse ! Il se faufle
à l’aise entre les travaux ou les accidents 1 2 3
qui surgissent sur la chaussée. ”
>“ T outes les voitures cèdent la priorité au
1 2 3
bus quand il quitte l’arrêt. ”
>“ Pr endre le bus après les cours c’est facile,
1 2 3
les arrêts sont en face de l’école ! ”
>“ Qu’il pleuve ou qu’il vente, le bus arrive
1 2 3
toujours à temps à destination ! ”
>“ Quand il fait beau, tout le monde vient
1 2 3
à pied ou à vélo. ”
Sous-total
t otal fnal de la cible 3
18 Dossier pédagogique “Permis mobile” Dossier pédagogique “Permis mobile” 19
(8^WaZ'&8^Wa8^Wa8^Wa(ZZ&'Z8^WaZ8^WaZ

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.