Dossier Présentation aux écoles

De
Publié par

  • cours - matière : histoire
DOSSIER DE PRESENTATION DU PROJET SCENOSCOPE 05  
  • accompagnement artistique
  • processus de production et de diffusion sur le territoire national
  • professionnels du spectacle vivant
  • culture théâtrale
  • professionnels
  • professionnel
  • professionnelles
  • professionnelle
  • théâtre
  • théâtres
  • collectifs
  • collective
  • collectif
  • collectives
  • publiques
  • publics
  • public
  • publique
  • année
  • années
Publié le : lundi 26 mars 2012
Lecture(s) : 114
Source : equiparts.fr
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins

SCENOSCOPE 05
DOSSIER DE PRESENTATION DU PROJET NOTE D’INTENTION

Réinventons, mais quoi ?

Dans les années 70, le Théâtre de l’Aquarium et les théâtres installés à la Cartoucherie de
Vincennes apparurent comme une véritable force de renouvellement des pratiques du
spectacle vivant. Par la valorisation des textes contemporains, un travail sur l’esthétique et
l’organisation même du théâtre, l’Aquarium – qui parraine notre promotion cette année - a
développé une conception nouvelle du théâtre.
Sachant que les conditions sociales et économiques ont considérablement évolué depuis
quarante ans, nous nous sommes demandés ce qu’il en était de ces idéaux aujourd’hui. Les
utopies qui ont présidé à la naissance de l’Aquarium et à son implantation à la Cartoucherie
sont-elles toujours d’actualité ? Quelles sont les motivations de ceux qui font le théâtre
aujourd’hui, qu’ils soient artistes, administratifs ou techniciens ?
Étudiants en Master 2 professionnel « Métiers de la production théâtrale » à l’Université de la
Sorbonne Nouvelle – Paris 3, nous avons choisi de poursuivre cette réflexion en concevant un
Scénoscope sur le thème de l’engagement, et que nous intitulons :
« Engageons-nous ! Engagez-nous ! ». Nous, artistes, administratifs, techniciens, étudiants,
chercheurs … générations d’hier et d’aujourd’hui, pouvons-nous ensemble redessiner les valeurs
théâtrales de demain ? Cet engagement est-il viable économiquement ?
Créé depuis l’origine du Master, le Scénoscope connaît sa cinquième édition. Il est organisé
chaque année, dans le cadre du cours « Programmation / Communication / Relations
Publiques », sous la forme d’un événement culturel avec des professionnels du spectacle vivant.
Cette année, grâce au parrainage de François Rancillac, actuel directeur du Théâtre de
l’Aquarium, il s’inscrit dans le cadre de la thématique politique qui traverse sa propre saison :
« DE GRÉ DE FORCES ». En écho au Festival des Ecoles du Théâtre Public, nous nous interrogerons
sur le sens de nos utopies et sur la manière de les ancrer dans la réalité, en dialoguant avec de
nombreux universitaires, intellectuels, théoriciens et artistes, et en invitant le public à une
participation active.
La question des organisations collectives fonde l’histoire des théâtres de la Cartoucherie, et en
particulier de l’Aquarium. Elle s’était estompée pendant plusieurs décennies pour ressurgir
aujourd’hui autour de nouveaux projets artistiques revendiqués par de jeunes compagnies. Cette
notion de « collectif » sera traitée comme un champ du possible d’un renouvellement des formes
et des pratiques.
De même, nous souhaitons confronter plusieurs points de vue générationnels : ceux des acteurs
de la Cartoucherie des années 1970 à nos jours, ceux des différents collectifs et compagnies qui
existent aujourd’hui et ceux de la génération arrivant sur le marché du travail.
Nous avons imaginé plusieurs dispositifs qui permettront aux participants, aux invités comme aux
spectateurs, de contribuer à la richesse de notre événement : tableau noir, expositions,
projections vidéos, parcours questions-réponses, et autres rencontres.
Nous vous proposons également un temps fort sur une journée (3 Ateliers/1 repas). Nous pourrons
penser de quelle façon les différents corps de métiers du théâtre interagissent dans la
constitution d’un projet, l’accompagnement artistique et l’action culturelle.

Venez réinventer avec nous …
La promotion François Rancillac

LE MASTER 2 PROFESSIONNEL « MÉTIERS DE LA PRODUCTION THÉÂTRALE »
Une formation théâtrale originale

Plusieurs points forts marquent la singularité de notre formation par rapport aux autres masters qui
existent dans les domaines du management et de la communication culturels :

Il s’agit d’abord d’une formation centrée sur le développement de compétences
professionnelles qui s’appuient sur une culture théâtrale. Ouverte aux autres arts du spectacle
vivant, comme l’atteste la diversification de nos partenariats, elle se situe à l’interface de
l’administratif et de l’artistique, et aussi bien en amont qu’en aval des pratiques de la scène.
Ensuite, le champ des activités auquel prépare la formation couvre l’éventail des métiers de la
production théâtrale, autrement dit des métiers qui accompagnent la création dans le monde
du théâtre et du spectacle : du conseiller artistique au chargé de production et/ou de diffusion,
de la programmation aux relations avec le public et à la communication.
Nous avons construit un modèle de formation en alternance, qui permet d’articuler chaque
semaine le suivi des cours et la présence en entreprise.

Cette formation a le privilège d’être habilitée par le CFA Formasup Paris pour encadrer des
contrats d’apprentissage. Il s’agit d’un dispositif innovant de plus en plus développé dans
l’enseignement supérieur. Il permet aux étudiants la certification des aptitudes avec une réelle
expérience professionnelle d’un an. De plus, l’intégration totale dans une équipe pour suivre
toute une saison et préparer la suivante représente un atout précieux pour un devenir
professionnel.

Les enseignements se veulent pluridisciplinaires et structurés autour de trois pôles : les écritures
dramaturgiques et dramatiques ; le droit et la gestion ; les liens entre programmation,
communication et relations avec le public. Ils s’appuient également sur des cours d’histoire des
politiques du théâtre en France et des cours d’anglais.

La créativité, le travail d’équipe et le sens de l’organisation des étudiants se voient par ailleurs
stimulés toute l’année au cours d’un exercice pratique qui engage l’ensemble de la promotion :
la préparation d’un événement culturel que l’on nomme le Scénoscope.


Sylvie Chalaye et Daniel Urrutiaguer
La promotion #5 parrainée par François Rancillac
Céline Baez Escolano / Quentin Carrissimo–Bertola / Johanne Débat / Violaine Dudouit
Cécile Dureux / Aurore Gathérias / Hélène Lemonnier / Clémentine Marin / Lucile Mathieu
Claire Marx / Sophie Planchot / Mathilde Ramade / Alisonne Sinard / Camille Sirota
Nicolas Transy / Loïc Vénon
Master sous la responsabilité de Sylvie Chalaye, Anne Goalard et Daniel Urrutiaguer 21
SCÉNOSCOPE 05
ENGAGEONS-NOUS ! ENGAGEZ-NOUS !
Programme
Samedi 2 Juillet
Temps Fort : journée Remue-méninges composée de 3 ateliers
Jeunes comédiens au sortir de l’école, étudiants, jeunes équipes
artistiques, spécialistes ou amateurs sont invités à venir réfléchir aux enjeux
du théâtre de demain au travers d’ateliers menés par des intervenants
professionnels.
9h30-10h Accueil au Théâtre de l’Aquarium

10h-13h Remue-méninges #1 (décliné en 3 ateliers simultanés au Théâtre de
l’Aquarium, au Théâtre de la Tempête et au Théâtre de l’Épée de Bois)
Lectures et conjectures : du projet à la scène
Imaginons ensemble la faisabilité d’un projet
Trois jeunes équipes de théâtre sont invitées à venir parler de leurs projets et
de leurs envies artistiques, à échanger avec des techniciens, des
administrateurs et des artistes pour mieux appréhender les processus de
création. Autour d’eux chacun pourra apporter sa réflexion.

14h30-17h Remue-méninges #2
Action culturelle, réaction artistique : réfléchir la médiation
Parce que l'action artistique et culturelle est aujourd'hui une véritable
donnée du monde théâtral avec laquelle les artistes de demain devront
composer, nous nous interrogeons sur les enjeux qui la soutiennent autant
que sur sa place et sa forme.
au choix
Remue-méninges #3
Accompagnement artistique et processus de création
Artiste, c’est un métier. Administrateur c’en est un autre. Alors comment
travailler ensemble et non l’un pour l’autre ? Peut-on encore croire à
l’aventure du compagnonnage ? Si un administrateur de lieu ou de
compagnie doit nécessairement avoir une connaissance et un goût du
théâtre, l’artiste ne doit-il pas avoir au moins conscience des enjeux de
production ? ET AUSSI…
Samedi 25 Juin à 17h30

La hiérarchie en question à l’heure du collectif
Discussion dirigée
Willy Falla, psychosociologue, spécialiste de l’organisation en entreprise,
échangera avec le public sur le partage du pouvoir dans les structures :
Comment se répartit-il lorsque son organisation est pyramidale (hiérarchie) ou
horizontale (collectif) ? Que fait-on du pouvoir lorsqu’on le détient ?


du 23 Juin au 3 Juillet – Le master s’installe à la Cartoucherie

# Dessine-moi une nouvelle forme
Craies et tableau noir : exprimez-vous sur la question du jour
Chaque jour, retrouvez une nouvelle question sur le tableau noir, installé dans
le hall du théâtre. Faites-nous part de vos idées en y inscrivant vos réactions.

# Témoignages de générations
Installation numérique autour des thèmes du Scénoscope
Le théâtre : Pourquoi ? Comment ? Avec qui ? Pour qui ?
Faisant se croiser les témoignages de ceux qui font le théâtre depuis les
années 70 et de ceux qui font leurs premiers pas sur les planches, cette
installation numérique interrogera les envies de théâtre. Les jeunes artistes
d’aujourd’hui sont-ils si différents de ceux qui ont fondé l’Aquarium ?

# Le fond du bocal : archives de l’Aquarium
Expositions d’affiches et de photographies des années 70 à nos jours
L'Aquarium a beaucoup changé depuis son arrivée à la Cartoucherie dans les
années 70. Nous vous proposons un petit aperçu de ses débuts à travers
plusieurs affiches et photographies de ce lieu en construction, investi alors par
une jeune troupe constituée en collectif.

# De la forêt de questions… à l’arbre à citations
Parcours santé du spectacle vivant
À leur arrivée, les spectateurs pourront traverser la forêt de question, les invitant
à s’interroger sur leurs pratiques de spectateurs ou de professionnels. Le cerisier
des débuts de l'Aquarium, lui, sera chargé du fruit de nos interviews menées
auprès des fondateurs du lieu ainsi que d’autres personnalités du théâtre. Des
citations seront donc à portée de main des curieux.

# Nous sommes là pour vous !
Point information du Scénoscope en itinérance dans le parc
Questionnaire aux jeunes artistes des écoles de théâtre
1. Quelle a été votre première rencontre/expérience de théâtre ?
2. Pourquoi avoir choisi de devenir comédien professionnel ? Quel est votre
parcours ?
3. Comment et pour quelles raisons avez-vous choisi votre formation ?
4. Quel(s) lien(s) avez-vous tissé(s) avec vos camarades d’école (votre promotion,
celles qui vous ont précédées, celles qui vous succèdent) et vos enseignants /
intervenants ?
5. Votre regard sur la profession a-t-il changé entre votre entrée dans la formation et
votre sortie ?
6. Avec quels types de théâtres vous sentez-vous des affinités ? (esthétiques, auteurs,
metteurs en scène, disciplines…)
7. Comment rêvez-vous votre avenir professionnel ? (avec qui, sur quel mode de
fonctionnement, dans quelles conditions…)
8. Souhaitez-vous être porteur de projet ? Si oui, pouvez-vous nous décrire quelles
orientations vous souhaiteriez lui donner ? (démarche artistique, processus de
travail, forme…)
9. Avez-vous des craintes par rapport à votre avenir professionnel ? Lesquelles ?
10. Que pensez-vous des dispositifs d’accompagnement à l’insertion professionnelle ?
(JTN, aides régionales…)
11. Pensez-vous qu’il soit nécessaire pour vous de connaître les processus de
production et de diffusion sur le territoire national ? (privé et subventionné)
12. Quelle place donnez-vous au public dans vos projets artistiques ?
13. Comment comprenez-vous la notion de « l’engagement » au théâtre ? « Il ne faut pas mythifier le collectif, tout simplement parce qu’il
repose beaucoup sur quelques individus. » Bernard Faivre

Questionnaire individuel soumis aux membres de collectifs

1. Quel est le parcours qui vous a amené à votre situation actuelle (celle de créer
un collectif ou d’en devenir membre) ?

2. Quel(s) désir(s) et /ou nécessités (artistiques, politiques, économiques…) vous ont
poussé à former ou à rejoindre un collectif ?

3. Comment s’organise la création au sein de votre collectif ?

4. Incluez-vous le public dans votre processus de création ? De quelle façon ?

5. La création collective est-elle pour vous un acte de résistance, une réaction ?

6. Le collectif a-t-il changé votre approche de la profession d’artiste ? Si oui, à quel
niveau ? (choix des œuvres, processus de création, dynamique de groupe, rôle
des artistes)

7. Pour vous, création collective et esthétique théâtrale ont-elles une influence l’une
sur l’autre ? De quelle manière ?

8. Que signifie pour vous « l’engagement » au théâtre ?

9. Selon vous le choix du collectif, est-il un choix politique ?

10. Pour vous, le collectif se situe-t-il à la marge ?

11. Comment envisagez-vous le rapport au réseau labellisé (lieux) ? aux financeurs
publics (collectivités nationales et territoriales) ?
CONTACTS


Association Equip’arts - www.equiparts.fr
Quentin Carrissimo-Bertola (Président)
06 76 53 44 05
equiparts@gmail.com

Référente Scénoscope
Hélène Lemmonier
06 82 95 94 11
h.lemonnier@hotmail.fr

Informations et Réservations
Aurore Gathérias
06 84 22 71 13
reservation@equiparts.fr
REMERCIEMENTS


Aux professionnels qui ont bien voulu se prêter au jeu des interviews :
José Alfarroba / Jean-Louis Benoît / Didier Bezace / Le collectif DRAO / Bernard Faivre
Henri Gruvman / Marc Lamigeon / Jacques Nichet / Karen Rencurel / Aurélie Ruby
Jean-Pierre Sarrazac / Cassandre Vittu de Kerraoul / Emmanuel Wallon …

Aux professionnels intervenants (sous réserve) :
Carole Ivars / Willy Falla / Jean-Christophe Boissonade

Et avant tout à François Rancillac et à toute l’équipe du Théâtre de l’Aquarium, ainsi que
tous les théâtres de la Cartoucherie.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.