GPL-1001 Institutions internationales

De
Publié par

  • cours - matière potentielle : première partie
  • redaction
  • cours - matière potentielle : ce
  • revision
  • dissertation
  • exposé - matière potentielle : magistraux de la professeure
  • cours - matière potentielle : et sur les lectures
  • cours - matière potentielle : lundi
  • cours - matière potentielle : introduction
Université Laval – session d'automne 2011 Département de science politique GPL-1001 Institutions internationales Professeure Aurélie Campana Bureau 4423 Téléphone (418)-656-2131 (Poste : 3771) Disponibilité lundi de 9 h 30 à 11 h (et sur rendez-vous) Courriel Horaire du cours lundi de 12h30 à 15h20 (local à préciser) DESCRIPTION DE LA MATIÈRE ET OBJECTIFS DU COURS Ce cours d'introduction est obligatoire pour les étudiant(e)s du programme en affaires publiques et relations internationales.
  • réserve de droit science
  • acquisition de connaissances générales sur la matière
  • gouvernance internationale de l'environnement
  • institution internationale
  • institutions internationales
  • organisation internationale
  • organisations internationales
  • lecture obligatoire
  • lectures obligatoires
  • relations internationales
  • connaissance de base
  • connaissances de base
  • lectures
  • lecture
  • travaux
  • travail
Publié le : mardi 27 mars 2012
Lecture(s) : 61
Source : fss.ulaval.ca
Nombre de pages : 7
Voir plus Voir moins
Université Laval – session d’automne 2011 Département de science politique GPL1001 Institutions internationales Professeure Aurélie Campana Bureau 4423 Téléphone (418)6562131 (Poste : 3771) Disponibilité lundi de 9 h 30 à 11 h (et sur rendezvous) Courriel aurelie.campana@pol.ulaval.ca Horaire du cours lundi de 12h30 à 15h20 (local à préciser) DESCRIPTION DE LA MATIÈRE ET OBJECTIFS DU COURSCe cours d’introduction est obligatoire pour les étudiant(e)s du programme en affaires publiques et relations internationales. Il vise à introduire les principales institutions internationales à vocation politique, juridique et économique. L’objectif général de ce cours consiste à doter les étudiantes et étudiants d’une connaissance de base sur les institutions internationales. Le terme « d’institutions internationales » rassemble les acteurs des relations internationales, les rapports qui les animent et les mécanismes régulant les relations internationales. Le cours se divise en trois parties. D’abord nous verrons quels sont les acteurs qui constituent la société internationale. Ensuite, nous présenterons les mécanismes de régulation des relations entre ces principaux acteurs. Nous nous arrêterons dans un troisième temps sur plusieurs exemples de coopération internationale. Nous explorerons la sécurité collective, puis le concept de sécurité humaine. Nous verrons en particulier quelle définition est donnée à ces concepts, par quels processus ils sont mis en œuvre et comment ils interagissent aujourd’hui dans un champ en pleine évolution. MÉTHODES DENSEIGNEMENTLe cours comprendra des exposés magistraux de la professeure. Des présentations Powerpoint sur lesquelles figurent les grandes articulations du cours ainsi que les définitions longues seront projetées à chaque séance. Elles seront également postées sur une interface WebCT juste avant le cours. La mise à disposition des présentations Powerpoint a pour but de faciliter la prise de notes. Elle ne dispense en aucune manière l’étudiant(e) d’assister au cours, ni de prendre des notes.
Institutions internationales
2
LECTURES OBLIGATOIRESLes étudiant(e)s devront se procurer les textes constituant le programme obligatoire de lectures dont les références figurent dans le tableau cidessous. Tous les textes à l’étude sont téléchargeables depuis les bases de données accessibles sans frais sur le site la bibliothèque (principalement Cairn, Sage Journals Online, et JSTOR), ou sur le portail gratuit Persée (www.persée.fr). Deux exemplaires papier ont été placés à la réserve de droit science politique de la bibliothèque. Il est de la responsabilité de l’étudiant(e) de se procurerTOUS les textes au programme et d’en faire la lectureAVANTchaque séance. Il est fortement conseillé à chacun(e) de rassembler les textes qui constituent le recueil dès le début de la session. Des explications sur l’accès aux bases de données vous seront fournies lors de la première séance. CALENDRIER ET PLAN DU COURSDATES SEMAINE PROGRAMME ET RÉFÉRENCES DES LECTURES OBLIGATOIRES5 septembre 1. Fête du travail – pas de cours Première partie : les acteurs des relations internationales12 septembre 2.Introduction et présentation de la matière Les acteurs des relations internationales (partie 1)Lecture1) Thomas Biersteker, “State, Sovereignty and Territory”, Handbook of International Relations, SAGE Publications,2002. Disponible en ligne :<http://www.sage ereference.com/view/hdbk_intlrelations/n8.xml>. 19 septembre 3.Les acteurs des relations internationales (partie 2)Lecture1) Pierre de Senarclens, « Les organisations internationales face aux défis de la mondialisation »,Revue internationale des sciences sociales, n° 170, 2001, p. 559572. Disponible sur Cairn.26 septembre 4.Les acteurs des relations internationales (Partie 3) Lectures 1) Christian Chavagneux, « Les multinationales définissentelles les règles de la mondialisation ? »,Politique étrangère, n° 3, 2010, p. 553563. Disponible sur Cairn. 2) Béatrice Pouligny « Le rôle des ONG en politique internationale»,Projet, n° 269, 2002, p. 1624. Disponible sur Cairn.
Institutions internationales
3 octobre
10 octobre 17 octobre
24 octobre 31 octobre 7 novembre
14 novembre
5.
6. 7.
8. 9. 10.
11.
Deuxième partie : les rapports entre les acteurs des relations internationalesLes mécanismes de régulation des relations internationales (partie 1)Lecture 1) Hélène Ruiz Fabri, « Le droit dans les relations internationales »,Politique étrangère, n°34, 2000, pp. 659672. Disponible sur Persée. Action de Grâces – Pas de cours Les mécanismes de régulation des relations internationales (partie2)Lecture 1) Henning Melber and Christopher Saunders, “Conflict Mediation in Decolonisation: Namibia's Transition to Independence”,Africa Spectrum, vol. 42, n° 1, 2007, p. 7394. Disponible sur JSTOR. EXAMEN DE MISESSIONSemaine de lecture Troisième partie : exemples de coopération internationaleLa Société des Nations et le système des Nations UniesLectures 1) VictorYves Ghebali, « Les efforts d’organisation mondiale au XXe siècle : mythes et réalités »,Politique Étrangère, no. 3 4, 2000, pp. 613623. Disponible sur le site de la revue ou sur Persée. 2) Alexandra Novosseloff, « L'élargissement du Conseil de sécurité : enjeux et perspectives »,Relations internationales,128, 2006, p. 314. Disponible sur Cairn. Les opérations de paix de l’ONU Lecture 1) Thierry Tardy, “The UN and the Use of Force: A Marriage against Nature”,Security Dialogue, vol. 38, n°1, 2007, p. 4970. Texte disponible sur Sage Journals online.
3
Institutions internationales
21 novembre
28 novembre
5 décembre
12.
13.
14.
Les organisations internationales à vocation économique et l’aide au développement Lectures1) Franck Petiteville, « L'hégémonie estelle soluble dans le multilatéralisme ? » Le cas de l'OMC,Critique internationale, n° 22, 2004, p. 6376. Disponible sur Cairn. 2) JeanMichel Severino, « Refonder l'aide au développement au XXIe siècle »,Critique internationale, n° 10, 2001, p. 7599. Disponible sur Cairn. Remise du travail de session La sécurité humaine (partie 1) Lectures 1) Lloyd Awxorthy, “A New Scientific Field and Policy Lens”, Security Dialogue, vol. 35, n° 3, September 2004, pp. 348349. 2) Fen Osler Hampson, “A Concept in Need of a Global Policy Response”,Security Dialogue, vol. 35, n° 3, September 2004, pp. 349350.
3) Caroline Thomas, “A Bridge between the Interconnected Challenges Confronting the World”,Security Dialogue, vol. 35, n° 3, September 2004, pp. 353354. 4) Keith Krause « The Key to a Powerful Agenda, if Properly Delimited”,Security Dialogue, vol. 35, n° 3, September 2004, pp. 367368. 5) Neil Macfarlane, “A Useful Concept that Risks Losing Its Political Salience”,Security Dialogue, vol. 35, n° 3, September 2004, pp. 368369. Textes disponibles sur la base de données Sage Journals onlineLa sécurité humaine (partie 2) Lectures 1) Ryfman Philippe, « L'action humanitaire non gouvernementale : une diplomatie alternative ? »,Politique étrangère, n° 3, 2010, p. 565578. Disponible sur Cairn. 2) Michael Schloms, « Le dilemme inévitable de l’action humanitaire »,Cultures & Conflits, 60, hiver 2005. Disponible en ligne, sur le site de la revue à l’adresse suivante : http://conflits.revues.org/index1924.html.
4
Institutions internationales
12 décembre
15.
Les institutions internationales et les questions environnementales Lectures
1) Philippe Le Prestre, « La gouvernance internationale de l’environnement : une réforme élusive »,Études internationales, vol. 39, no 2, 2008, p. 255275.Disponible sur Erudit.
5
2)Alexandre Kiss, « Du régional à l'universel : la généralisation des préoccupations environnementales »,Revue internationale et stratégique, 2005/4 N°60, p. 8592. Disponible sur Cairn.19 décembreEXAMEN FINALÉVALUATIONExamen de misession(30 %)L’examen de misession aura lieu le lundi 24 octobre de 12 h 30 à 14 h. Il aura pour but de vérifier les connaissances acquises lors des premières séances. Les lectures obligatoires feront partie du programme de révisions. Il sera demandé à l’étudiant(e) de répondre à deux types de questions : des questions courtes et des questions à court développement. Ces deux types de questions vérifient les connaissances des étudiant(e)s sur les concepts et les connaissances de base. La professeure s’attend à des réponses précises et structurées. Des consignes écrites vous seront distribuées deux semaines avant la date de l’examen. Critères d’évaluation : Exactitude des faits Présentation dynamique et précise des connaissances  Qualité de la langue Travail de session(30 %) Le travail de session consistera en un essai de2 500 mots, bibliographie non comprise sur l’UNdes 4 sujets proposés.  Intitulé du sujet Sujet 1 Comment le droit international influencetil le comportement des États sur la scène internationale? Sujet 2 Pourquoi les États participentils aux organisations internationales? Sujet 3 Quels rôles jouent les acteurs non étatiques sur la scène internationale? Vous concentrerez votre analyse sur un type d’acteurs non étatiques Sujet 4 Choisissez une organisation internationale et analysez son rôle en matière de coopération. Le travail doit être remis le 21 novembre 2011au début du cours. Les dates indiquées sont desdates de rigueur. Seules des excuses motivées par écrit (certificat médical) seront acceptées. 5% de la note finale sera soustrait pour chaque jour de retard (le retard commence à partir de 12 h 30).
Institutions internationales
6
Consignes Les étudiant(e)s devront utiliser les lectures obligatoires, mais également avoir recours à d’autres sources disponibles à la bibliothèque pour mener à bien leur recherche. Vous viellerez à problématiser votre introduction et à l’organiser en trois temps (sujet amené, sujet posé, sujet divisé). Votre développement sera articulé autour d’arguments illustrés par des exemples. Vous donnerez un titre à chacune des grandes parties de votre développement. Vous soignerez les transitions entre chacune des parties. La conclusion est obligatoire. Elle offrira une synthèse et comportera une partie ouverture. La mise en forme du travail se fera suivant les consignes contenues dans le Guide de présentation des travaux du Département de science politique de l’Université Laval. Une version électronique de ce document est disponible à l’adresse suivante : http://www.fss.ulaval.ca/cms/upload/pol/fichiers/guidetravaux2005.pdf. Il est de la responsabilité de l’étudiant(e) de se le procurer et de s’y conformer. Il est recommandé d’imprimer votre travailrectoverso. Critères d’évaluation : Qualité de la recherche (effort de recherche ; diversité des sources) Structure et cohérence de l’argumentation Rigueur et pertinence des analyses Utilisation dynamique des connaissances et exactitude des faits Qualité de la langue Examen final(40 %) L’examen final a pour objectif de tester l’acquisition de connaissances générales sur la matière et de vérifier l’esprit de synthèse des étudiant(e)s. Il portera sur le contenu de la totalité du cours et sur les lectures prévues au programme. L’étudiant(e) devra répondre à une question longue parmi une liste de trois. La réponse à la question pendra la forme d’une dissertation comportant une introduction problématisée, un développement structuré et une conclusion. Des consignes écrites vous seront distribuées quinze jours avant la tenue de l’examen. L’examen de synthèse se déroulera lelundi 19 décembreà l’horaire habituel du cours (date et heure à confirmer). Critères d’évaluation : Compréhension des questions Présentation dynamique des connaissances Exactitude des faits et précision dans la présentation des faits  Cohérence et richesse de l’argumentation  Qualité de la langue La qualité du français (orthographe, syntaxe et grammaire) comptera pour10 % de chacune des trois notes. Les examens en salle se dérouleront sans notes, ni documents, ni ouvrages. Un dictionnaire sera mis à votre disposition par la professeure. L’absence lors des examens en classe n’est justifiable qu’en cas de force majeure. Un document écrit (certificat médical) devra alors être produit et la professeure prévenue avant la tenue de l’examen.
Institutions internationales
7
Règles disciplinaires Tout étudiant qui commet une infraction auRèglement disciplinaire à l’intention des étudiants de l’Université Lavaldans le cadre du présent cours, notamment en matière de plagiat, est passible des sanctions qui sont prévues dans ce règlement. Il est très important pour tout étudiant de prendre connaissance des articles 28 à 32 du Règlement disciplinaire. Celuici peut être consulté à l’adresse suivante: http://www.ulaval.ca/sg/reg/Reglements/Reglement_disciplinaire.pdf Plagiat Tout étudiant est tenu de respecter les règles relatives à la protection du droit d’auteur. Constitue notamment du plagiat le fait de: i)copier textuellement un ou plusieurs passages provenant d’un ouvrage sous format papier ou électronique sans mettre ces passages entre guillemets et sans en mentionner la source; ii)résumer l’idée originale d’un auteur en l’exprimant dans ses propres mots (paraphraser) sans en mentionner la source; iii)traduire partiellement ou totalement un texte sans en mentionner la provenance; iv)remettre un travail copié d’un autre étudiant (avec ou sans l’accord de cet autre étudiant); v)remettre un travail téléchargé d’un site d’achat ou d’échange de travaux scolaires.
(Source: COMMISSION DE LÉTHIQUE DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE,La tricherie dans les évaluations et les travaux à l’université: l’éthique à la rescousseDenis Boucher), (rédaction: Québec, 15 mai 2009) Nous rappelons que, conformément à une décision du comité de programme du premier cycle du département de science politique, Wikipedia ne constitue pas une source scientifique valable. er Échelle numérique d’équivalence pour les cours de 1 cycle A+ 90  100 A 85  89 A 80  84 B+ 76  79 B 73  75 B 70  72 C+ 66  69 C 63  65 C 60  62 D+ 55  59 D 50  54 E 49 et moins
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.