HENRI TOMASI – MELODIES CORSES JOHANNE CASSAR ...

De
Publié par

  • cours - matière potentielle : son voyage de noces
  • mémoire
HENRI TOMASI – MELODIES CORSES JOHANNE CASSAR & LAURENT WAGSCHAL Les noms des plus prestigieux créateurs, interprètes, critiques, personnalités du monde de la culture du XXème siècle, témoignent de la grandeur de l'oeuvre d'Henri TOMASI. TOMASI, c'est d'abord un Méditerranéen, Provençal de naissance, Corse d'origine : sa Méditerranée à lui s'étend de Marseille au Laos, en passant par l'Espagne et le Hoggar. TOMASI, panthéiste, mystique, parfois visionnaire est aussi un homme engagé dans son temps, révolté, écorché vif.
  • théâtre marsoulan
  • suor cercatrice
  • suor converse dans suor angelica
  • récent disque consacré
  • beau concerto
  • orchestre inter
  • chant
  • chants
  • piano
  • disques
  • disque
  • musique
  • musiques
Publié le : mercredi 28 mars 2012
Lecture(s) : 153
Source : musique-au-riad.com
Nombre de pages : 11
Voir plus Voir moins
HENRI TOMASIMELODIES CORSES  JOHANNE CASSAR & LAURENT WAGSCHAL Les noms des plus prestigieux créateurs, interprètes, critiques, personnalités du monde de la culture du XXème siècle, témoignent de la grandeur de l'oeuvre d'Henri TOMASI. TOMASI, c'est d'abord un Méditerranéen, Provençal de naissance, Corse d'origine : sa Méditerranée à lui s'étend de Marseille au Laos, en passant par l'Espagne et le Hoggar. TOMASI, panthéiste, mystique, parfois visionnaire est aussi un homme engagé dans son temps, révolté, écorché vif. Il est enfin un compositeur connaissant tous les styles, du grégorien au jazz, de la mélopée orientale au sériel, et, en même temps profondément personnel. Et il ne faudrait pas oublier que son oeuvre pour le théâtre lyrique est aussi importante que son oeuvre symphonique. On peut trouver son credo de compositeur dans les déclarations suivantes :« Tout en n'ayant pas craint d'employer souvent les modes d'expression les plus modernes, je suis resté un mélodiste »,« j'ai horreur des systèmes et du sectarisme »,« j'écris pour le grand public »,« la musique qui ne vient pas du coeur n'est pas de la musique !Le Chant de la Terre d'Henri Tomasi http://youtu.be/spmIAxGQgcoTout artiste influencé par la lumière de la Méditerranée ne peut créer sans se référer à une terre nourricière. Cette terre peut être la source de l'exaltation de paysages. Elle peut permettre de révéler la culture et l'âme d'un peuple. Elle peut enfin, comme dans le cas du compositeur Henri Tomasi avec la Corse, représenter le fondement d'un idéal humaniste. Né à Marseille où il passa son enfance, Henri Tomasi (1901-1971) a toujours été tourné vers la grande île d'où était originaire sa famille, nommée Cyrnos par les Grecs. Dès la fin de ses études de chef d'orchestre et de composition au conservatoire de Paris, où il obtient en 1927 la plus haute récompense, le prix de Rome, Henri Tomasi consacre ses œuvres à une île dont le patrimoine populaire était alors presque inconnu en France.
HENRI TOMASIMELODIES CORSES JOHANNE CASSAR & LAURENT WAGSCHAL
 C'est au cours de son voyage de noces en Corse avec sa femme Odette Camp, en 1929, qu'il compose Cyrnos. Ce poème symphonique en deux versions, l'une pour piano et orchestre, l'autre pour deux pianos version enregistrée ici pour la première foispas d'autre programme que quelques lignes où il célèbre la lumière et la n'a beauté de la Méditerranée : "Cyrnos exprime les sentiments personnels de l'auteur qui tressaille au souvenir de son pays. Il se laisse inspirer par l'âme collective d'une race qui s'exhale avec sincérité du joyeux tumulte d'une tarent elle ou de la tristesse douloureuse d'un vocero. Il se penche avec amour sur ces deux seuls berceaux, s'en empare et symbolise toute l'âme corse." Henri Tomasi exalte dans un langage musical lyrique la beauté d'une île qu'il redécouvre à travers ses mélodies populaires. Dédiée à sa femme, cette longue pièce passionnée va être suivie en 1930 de la composition de Six mélodies populaires corses. En harmonisant des chants corses traditionnels, Henri Tomasi poursuit une tradition familiale. Son père Xavier avait en effet collecté et harmonisé des chansons populaires corses, publiées en 1912 dans un recueil intitulé Corsica. Ces six mélodies pour voix et pianoêtre interprétées aussi bien par une voix de femme qu'une voix pouvant d'homme - sont bien sûr chantées en langue corse. Elles décrivent des situations de joie et de douleur avec beaucoup de sobriété, avec une harmonie modale et une partie de piano aux accents ravéliens. Dans cet enregistrement, après la berceuse O Ciuciarella, connue de tous les enfants corses, et le dramatique Vocero, chant de désolation où l'on entend presque le glas, la première partie se termine par l'insolite Chanson de la pipe. La seconde partie débute avec une berceuse mélancolique à l'écriture pentatonique, Ninina. C'est le terrible Lamento, déploration funèbre, qui lui succède. Le recueil se termine cependant par la chanson légère Zilimbrina.
HENRI TOMASIMELODIES CORSES  JOHANNE CASSAR & LAURENT WAGSCHAL  Avec ces six mélodies, Henri Tomasi rattache la chanson traditionnelle à l'esprit musical de son temps, loin de tout folklorisme. Sa démarche ne ressemble pourtant pas à celle des compositeurs du Groupe des Six, alors intéressés par la musique populaire pour rechercher une expression gaie et originale. Issu d'un milieu populaire, fils d'un facteur de Marseille, Henri Tomasi cherche à rendre hommage au peuple corse mais aussi à définir sa place de compositeur dans la recherche d'une musique savante accessible. Enregistrés ici pour la première fois, les Chants corses (1932) comprennent quatre mélodies traditionnelles composées dans le même esprit que les Six mélodies : Sérénade complainte, Nanna (berceuse), Lamentu d'u trenu et U meru pastore. Une harmonisation plus conventionnelle se retrouve dans un chant corse extrait d'un autre recueil, Cantu di Cirnu (Chants de Cyrnos), Cantu di Malincunia, sur un poème de Santu Casanova (1933).  A la même époque, Henri Tomasi s'intéresse aussi à la poésie en langue française d'essence populaire. Il met en musique en 1932 deux poèmes de Paul Fort (1872-1960), Par les dunes et Cloche d'aube. La même année, il compose Clairières dans le ciel d'après deux poèmes de Francis Jammes (1868 -1938), Tristesses et Une goutte de pluie, où se manifeste une grande mélancolie. Ces quatre mélodies, enregistrées ici pour la première fois, bénéficient d'une écriture plus inscrite dans leur époque, les années trente. Composées de 1929 à 1933, les œuvres présentées dans cet enregistrement tracent la voie qui mènera plus tard Henri Tomasi vers la composition de ses grands opéras, notamment Don Juan de Manara (1944) et Sampiero Corso (1955). Elles sont également précieuses pour comprendre la démarche sprituelle du compositeur. Etre Corse, pour Henri Tomasi, c'est être méditerranéen. C'est se tourner vers d'autres terres. C'est exprimer un idéal de liberté, de fraternitéet de justice qui se révèlera pleinement dans ses dernières œuvres, le Concerto pour guitare et orchestre dédié à la mémoire de Federico Garcia Lorca (1966), Retour à Tipasa d'après Albert Camus (1966) et la Symphonie du Tiers-Monde d'après Aimé Césaire (1968).  Les interprètes de ce disque ont été passionnés par ce répertoire peu connu. La voix chaude de Johanne Cassar permet de pénétrer dans l'atmosphère méditerranéenne de la musique d'Henri Tomasi. Laurent Wagschal, accompagné dans Cyrnos par Sodi Braide, révèle également la richesse de compositions qui, bien que de jeunesse, révèlent une grande force. Jean-Marie Jacono Maître de conférences à l'université de Provence
HENRI TOMASIMELODIES CORSES  JOHANNE CASSAR & LAURENT WAGSCHAL " Quelle sottise et quelle injustice on commet en semblant nous confondre avec les Italiens ! Rien que notre folklore nous distingue ! (...) Je suis né à Marseille par hasard, et c'est seulement parce que je ne pouvais faire autrement que j'y commençai des études musicales que je terminai à Paris. (...) Je n'ai mis dans Cyrnos aucune intention de paysagiste ; c'est pourtant par le paysage d'abord qu'on est Corse, qu'on le devient, qu'on le reste. Cette œuvre est, plus simplement, un hymne à la beauté suprême (le mot n'est pas de moi) de la Kyrnos des premiers phocéens. Elle met en conflit deux thèmes : un thème tragique de vocero et un thème vif de danse. Et si elle garde quelques reflets de la lumière " plus qu'incomparable " de là-bas, c'est que je l'ai écrite bien loin de la morose rue parisienne que vous voyez par cette fenêtre ! Loreto di Casinca est un étonnant village croulant parmi les lentisques, les arbousiers, les chênes verts. (...) La Corse, la vraie Corse reste encore à découvrir par les librettistes qui ne croient pas seulement aux bandits en escopette, et par les musiciens qui ne se contentent pas d'une chanson populaire pour exprimer le tréfonds de l'âme d'une race antique, indépendante et fière comme la nôtre. Il faut avoir la Corse dans le sang pour avoir le pouvoir de la chanter. Ainsi, sans vain orgueil, je crois bien être le seul musicien à avoir ce droit-là ! Henri TOMASI
HENRI TOMASIMELODIES CORSES JOHANNE CASSAR & LAURENT WAGSCHAL
Johanne Cassar, soprano www.johannecassar.com« La très belle voix, souple et habile, de Johanne Cassar » ..Jérémie Spirglas - .Le Monde de la Musique, septembre 2007 « Les œuvres de Della Valle, mêlées à celles de son maître Paolo Quagliati (…) bien défendues, entre autres, par les sopranos ardents de Cyrille Gerstenhaber et Johanne Cassar »Diapason, novembre 2007 « La soprano Johanne Cassar a magistralement interprété des mélodies de Debussy, Hahn, Tomasi et Menotti »..Michel Conry..La Montagne.., 21 juillet 2009 Diplômée de la Guildhall School of Music and Drama de Londres (diplôme obtenu avec Distinction) ainsi que du Conservatoire Supérieur de Paris (Premiers Prix de chant lyrique et chant baroque). Elle est également titulaire d’un Master de Musicologie décerné avec les félicitations du jury, ainsi que d’un Premier Prix de Musique de Chambre (Conservatoire d’Aix-en-Provence).  Elle est lauréate du concours Muses 2003 (Opéra de Nice), présidé par Dalton Baldwyn, ainsi que du Guildhall Trust (2007 et 2008).  Ses rôles incluent Didon, dansDidon et Enéede Purcell (Théâtre Mouffetard), la Deuxième Dame, dansLa Flûte enchantée (direction Jean-Luc Tingaud), Micaëla dansCarmen (théâtre des Remparts Toulon, aux côtés de Luca Lombardo), Maria, dansWest Side Storypour Pimlico Opera (Londres), Giovanna et Contessa Ceprano dansRigoletto(tournée anglaise, Grange Park Opera),Périchole(Théâtre Marsoulan, Paris), la Marraine dansCendrillonde Laruette (opéras de Reims, Dijon, Cherbourg...), Suor Cercatrice et Suor Converse dansSuor Angelica(Théâtre des Variétés de Monaco), Flore dansLe Malade Imaginaire(Chapelle Royale de Versailles), La Musica dansL’Orfeo(Théâtre Mogador), Urbain dans des extraits desHuguenots(Opéra de Nice)…Elle collabore avec les ensembles Le Concert Baroque, Trondheim Barokk, Les Monts du Reuil , XVIII-21, Le Baroque Nomade, Les Cyclopes…, et participe à de nombreux festivals: Colla Voce à Poitiers, Prima la Musica à Vincennes, Les Chants de la Dore en Auvergne, le Festival de Musique sacrée de Marseille, EstiVoce à Pigna (Corse), le Festival du Périgord Noir, celui de la musique sacrée à Bruxelles, du Luberon, de Belfort, de La Chaise -Dieu, de Sylvanès, de Lessay, de Périgueux, de la Villa Médicis (Rome)…Elle a abordé le monde de l’improvisation aux côtés du clarinettiste Louis Sclavis lors d’une création contemporaine, « L’Autre Démence », créée à la Scène Nationale de Saint Quentin en Yvelines en 2008. Elle a enregistré le disquePellegrino(ensemble XVIII-21, Le Baroque Nomade, récompensé par un «Choc» du Monde de la Musique).
HENRI TOMASIMELODIES CORSES JOHANNE CASSAR & LAURENT WAGSCHAL
Laurent Wagschal, piano www.laurentwagschal.com Pianiste parmi les plus en vue et plus brillants de sa génération, Laurent Wagschal se produit régulièrement sur des scènes prestigieuses à Paris (Théâtre du Châtelet, Théâtre des Champs-Élysées, Auditorium du Musée d'Orsay, Radio-France), à l'étranger (Auditorium National de Musique de Madrid, Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, Carnegie Hall à New York, Tokyo Opera City Recital Hall), ainsi que dans de nombreux grands festivals (La Roque d'Anthéron, Midem de Cannes, Festival Chopin à Bagatelle, Festival Présences, Festival du Périgord Noir...). Il s'est déjà produit en soliste avec notamment l'Orchestre des Concerts Lamoureux, l'Orchestre Pasdeloup, l'Orchestre de la Cité Universitaire de Paris, l'Orchestre d'Auvergne, le Brussels Philharmonic Orchestra et l'Orchestre Classica de Moscou. Sa discographie qui se compose d'une vingtaine d'enregistrements fait une large place à la musique française et a été saluée unanimement par la presse (Télérama, le Monde, Pianiste Magazine, Diapason, Classica). Laurent Wag schal est nominé aux Victoires de la Musique Classique 2011 dans la catégorie « Meilleur enregistrement de l'année » pour l'intégrale des œuvres pour vents et piano de Saint-Saëns avec les solistes de l'Orchestre de Paris. « Un pianiste singulier, empreint d'un étonnant charisme (…) ce pianiste possède un toucher sensible, coloriste et élégant, quoique mélancolique, et une intelligence naturelle de cette météorologie de climats propre à la musique française » - Marie-Aude Roux, le Monde (5 septembre 2010) «(…) clearly, a superb pianist of great power and eloquence» - Bryce Morrison, Gramophone (février 2011)
HENRI TOMASIMELODIES CORSES JOHANNE CASSAR & LAURENT WAGSCHAL
Sodi Braide pianiste pour Cyrnos www.sodibraide.com« Sodi Braideest (…) prodigieusement doué. Sa sonorité est claire, son jeu à la fois puissant et fluide, il possède de surcroît un sens inné des couleurs et du chant. »Mathias Heizmann, Arte.tv.« Sodi Braide est un conteur-né qui nous transporte dès les premiers instants (…) et nous tient en haleine, de la première à la dernière note. »Jérôme-Henri Cailleux, La Lettre du Musicien.Artiste cosmopolite ayant subi l’influence de cultures diverses, Sodi Braide aime explorer un large répertoire, de styles et d’époques très variés. Résidant actuellement à Paris, il se produit enFrance (Radio France, Salle Cortot, Festival Chopin de Bagatelle, Flâneries Musicales de Reims, Cloître des Jacobins de Toulouse, Salle Molière de Lyon entre autres), dans d’autres pays européens (Angleterre, Belgique, Italie, Allemagne, Espagne, Luxembourg, Roumanie), aux Etats-Unis (Ravinia « Rising Stars », Récitals Dame Myra Hess), en Amérique Latine, en Afrique et au Moyen Orient. Ila été invité à jouer en Afrique du Sud dès 1994, devenant ainsi l’un des premiers pianistes d’origine noir africaine à y jouer après la fin de l’apartheid. Né de parents Nigérians à Newcastle (Angleterre), Sodi Braidecommence le piano dès l’âge de 3 ans. Il poursuit ses études musicales d’abord au Nigeria et ensuite en France, au Conservatoire National Supérieur de Musique (CNSM) de Paris dans les classes de Jacques Rouvier et Gérard Frémy ainsi qu’à l’Ecole Normale de Paris avec Françoise Thinat. Il sera ensuite admis dans la classe de Dimitri Bashkirov à l’école Reina Sofia de Madrid puis à la prestigieuse Fondation pour piano du Lac de Côme, où il suivra l’enseignement de maîtres tels que Léon Fleisher, Andreas Staier, Alicia de Larrocha et Charles Rosen entre autres.  Sodi Braide a été lauréat de nombreux concours internationaux, notamment ceux de Leeds (2003) et Van Cliburn (prix spécial du jury « jury discretional prize », 2005). Egalement passionné de musique de chambre, il a joué avec des partenaires tels que Florent Héau, Juliette Hurel, Fanny Clamagirand et Hélène Couvert. Il est par ailleurs l’invité d’orchestres comme le Neue Philharmonie Westfalen, l’Orchestre Inter Loire, l’Orchestre Tempo de Toulouse et l’Orchestre National Philharmonique de Caracas.  Les prestations de Sodi Braide ont été retransmises à la télévision par les chaînes MEZZO et BBC. Il a participé à Carnaval des Animaux l’enregistrement DVD en 2003 du de Saint-Saëns pour le label LORCOM productions, avec Pierre Arditi en tant que récitant. Son CD solo pour le label Lyrinx, consacré aux œuvres pour piano de César Franck, a Monde de la Musique été très favorablement accueilli par la critique (**** au , entre autres).
HENRI TOMASIMELODIES CORSES JOHANNE CASSAR & LAURENT WAGSCHAL
HENRI TOMASIMELODIES CORSES JOHANNE CASSAR & LAURENT WAGSCHAL
www.musikzen.fr/la-corse-sans-folkloreLa Corse sans folklore Johanne Cassar chante des mélodies d'Henri Tomasi Mélodies corses  Cyrnos Né à Marseille mais d’origine corse, le compositeur et chef d’orchestre Henri Tomasi (1901)1971s’est toujours montré fidèle à l’Ile de Beauté, au point de refuser la Légion d’honneur« tant qu’il n’ aura pas de Conservatoire en Corse. » Il aimait la Méditerranée,sa lumière et ses couleurs »« , e utilisa plus d’une fois la langue corse : dans le drame lyriqueSampiero Corsoou encore dans(1956), la plupart des mélodies du présent CD. Il s’agit d’œuvres de jeunesse (19301933). LesSix mélodie populaires corsestraditionnels, loin cependant de tout folklorisme,sont des harmonisations de chants et les quatreChants corses, ici en première mondiale, sont travaillés dans le même esprit. On passe de la sobriété à l’allégresse et de la berceuse à la pastorale, sans oublier la complainte (Cantu d Malincunia). Deux mélodies en français d’après Paul Fort et deux d’après Francis Jammes complètent ce panorama mis en valeur parJohanne Cassarintéressée aussi bien par la culture, soprano méditerranéenne que par les mélodies du XXème siècle. Les Grecs appelaient la Corse Cyrnos. En 1929, Tomasi composa un poème symphonique de ce nom (près de vingt minutes), dans une version pour piano et orchestre et une autre (elle aussi en première mondiale) pour deux pianos : toujours la couleur locale au bon sens du terme mais d’essence plus collective, les sentiments se voulant tout aussi personnels. Marc Vignal
Mélodies corses : Six mélodies populaires corses, Chants corses, Cantu di Malincunia. Deux mélodies d’après Paul Fort. Carrières dans le ciel d’après Francis Jammes. CyrnosJohanne Cassar (soprano), Laurent Wagachai et Sodi Braide (pianos) 1 CD Indésens INDE 037 55 min
mis en ligne le jeudi 17 novembre 2011
HENRI TOMASIMELODIES CORSES JOHANNE CASSAR & LAURENT WAGSCHAL
www.pianobleu.com/actualite_piano_20111117.html#johanne découvrir dans deux extraits "vidéo" en fait audio... le nouveau disque de la sopraneohanne Cassarsoprane aux origines méditérranéenne accompagnée du pianisteLaurent Wagschal, dans un récent disque consacré à ce compositeur méditerranéen peu connu, né à Marseille : Henri Tomasi(1901-1971) et dont toutes les oeuvres de ce disque ont été composées sur une courte prériode de sa vie : 1929 à 1932, mais c'est en fait un duo avec le pianiste Sodi Braide également dans ce disque qui est l'oeuvre la plus plaisante car une grande partie des mélodies décrivant des situations de joie et de douleur sont dramatiques ou très enflammées ce qui peut agresser parfois un peu les oreilles comme un soleil brûlant agresse la peau mais ce dont n'est pas responsable la soprane Johanne Cassar. Ces mélodies et chants qui portent en eux l'âme corse peuvent réclamer parfois de la douceur dont la chanteuse fait preuve dans une belle voix chaleureuse ainsi dès le début de ce disque dans la belle berceuse O Ciucciarella, tout en demandant souvent une puissance suffisante, certains chants pouvant d'ailleurs être chantées par des hommes. L'oeuvre pour deux pianos "Cyrnos" d'une durée d'une vingtaine de minutes est sans doute la plus belle oeuvre de ce dique , il s'agit d'un très beau concerto pour ces deux intruments que le compositeur Henri Tomasi composa pour sa femme alors qu'il était en ... voyage de noces, bon c'est sans doute une occupation comme une autre dans ces circonstances mais il fut en tout cas fort bien inspiré et elle est aussi d'un caractère très passionné, cette oeuvre est présentée en première mondiale sur ce disque qui parait chez le label Indesens : "Henri Tomasi compositeur Méditerranéen par excellence fait rayonner dans Cyrnos, un bouquet de lumière et de chaleur donnant à ce concerto un lyrisme rare et toutes un palette de couleurs . Tomasi a toujours été tourné vers cette "grande île la Corse d'où était originaire sa famille et nommée Cyrnos par les grecs". RADIOS 31 décembre 2011 Fréquence Protestante émission de Pierre-François Falcou.
HENRI TOMASIMELODIES CORSES  JOHANNE CASSAR & LAURENT WAGSCHAL PROGRAMMES DISPONIBLES POUR UN PARCOURS MEDITERRANEEN AVEC ENTRE AUTRESMélodiesde Salvador Daniel,mélodies grecquesde Ravel,Sept chansons populairesde De Falla,Trois mélodies sans paroles de Ben Haïm,mélodies Hébraïquesde Ravel, Debussy, Liszt et Chopin.
CONDITIONS FINANCIERES ++ Transports, défraiements repas et transports pour chaque artiste + un chargé de production Version Johanne Cassar + Laurent Wagschal Mélodies Corsesde Tomasi etMélodies Grecquesde Maurice Ravel3492 € HTVersion 2 pianos Johanne Cassar, Laurent Wagschal et Sodi Braide4340€ HTVersion Johanne Cassar + Laurent Wagschal et concert commenté par Jean-Marie Jacono2900€ HTCONTACTSjson igo@aliceadsl.fr06 87 28 36 78 Mobile Agence Musique au Riadwww.musique -au-riad.comJérôme SONIGO 9. rue Ricard 60000 Beauvais 15. rue des 3 Faucons 84000 Avignon
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.