Histoire Première, Partie I, leçon 5

De
Publié par

  • cours - matière potentielle : du xixe siècle
Colonisation et indépendance Plan du cours 1 - Les empires coloniaux européens et leurs origines 2 - La réalité coloniale A – Une situation profondément inégalitaire Texte de CH-A JULIEN B – Différents types d'administration et d'exploitation coloniales 3 – Comment les Européens perçoivent-ils les colonies ? Planche de Tintin au Congo 4 - La décolonisation et ses causes A - L'Inde B - L'Indonésie C - L'Indochine 5 – L'émergence d'un troisième monde ? A - La conférence de Bandung (avril 1955) B - La décolonisation se poursuit en Afrique C – L'unité des pays du Tiers Monde reste à l'état de projet jamais réalisé
  • vastes empires
  • faire en position de force
  • force sur la scène internationale et au contraire manifeste
  • urss 
  • pays du tiers monde
  • puissances européennes
  • puissance européenne
  • colonie
  • colonies
  • etats
  • états
  • pays
Publié le : lundi 26 mars 2012
Lecture(s) : 103
Source : forezhg.pagesperso-orange.fr
Nombre de pages : 7
Voir plus Voir moins
Plan du cours
Colonisation et indépendance
1 - Les empires coloniaux européens et leurs origines
2 - La réalité coloniale A – Une situation profondément inégalitaire Texte de CH-A JULIEN B – Différents types d’administration et d’exploitation coloniales
3 – Comment les Européens perçoivent-ils les colonies ? Planche de Tintin au Congo
4 - La décolonisation et ses causes A - L'Inde B - L'Indonésie C - L'Indochine
5 – L’émergence d’un troisième monde ? A - La conférence de Bandung (avril 1955) B - La décolonisation se poursuit en Afrique C – L’unité des pays du Tiers Monde reste à l’état de projet jamais réalisé D – La tentative de certains pays de profiter de l’affrontement des blocs : la « crise de Suez »
Conclusion
1/7
Terminale S Histoire
Colonisation et indépendance
Comment expliquer la domination de l’Europe sur une large partie de la planète ? Pourquoi cette domination prend-elle fin brutalement après la Deuxième Guerre Mondiale ?
1 - Les empires coloniaux européens et leurs origines
e - au cours du XIXsiècle la plupart des puissances européennes ont progressivement conquis par la force militaire de vastes territoires à travers le monde. - on appelle ces territoires descolonieset le territoire du pays conquérant : lamétropole. Colonisationconquête et occupation d'un territoire (la colonie) par un pays (la métropole ou le colonisateur) qui: l'administre à son profit.
- par sa richesse, son étendue et sa population l'empire britannique est le plus important (30 millions de km², 400 millions d'habitants en 1914) suivi de l'empire français (10 millions de km², 48 millions d'habitants). Belgique, Pays-Bas et Portugal ont aussi des colonies non négligeables. L'Allemagne et l'Italie ne possèdent que des territoires plus réduits.(Voir carte des empires coloniaux, document 1 et 2 pages 130-131)
- pourquoi les puissances européennes ont-elles conquis de vastes empires ?
- la plupart des pays européens connaissent une forte croissance démographique (la population européenne passe de 270 millions d’habitants en 1870 à 400 millions en 1900) et une partie de cette population à du mal à s’employer en Europe. Nombre de ces Européens émigrent vers les Etats-Unis dans l’espoir d’une vie meilleure, d’autres vont aller peupler les colonies de peuplement. - le développement de la révolution industrielle incite à l’expansion extérieure : les métropoles organisent l'économie de leurs colonies à leur profit. Elles font en sorte de se procurer : ·des matières premières ·des débouchés pour leurs produits industriels (des droits de douane élevés limitent les exportations des autres pays) ceci a pour conséquence de maintenir les colonies dans la production de quelques produits et d'empêcher le développement d'une industrie qui pourrait concurrencer celle de la métropole.
-la conquête coloniale s’inscrit dans une concurrence entre pays européens : elle apparaît comme un moyens d’accroître sa puissance : les métropoles trouvent aussi dans leurs colonies des soldats ex. : pendant la guerre 1914-18, les colonies françaises d'Afrique fournissent 375 000 soldats.  pendantla guerre 1939-45, les territoires britanniques d'Afrique fournirent 350 000 combattants. Elle permet de contrôler des points stratégiques sur les routes commerciales (ex. conquête de Djibouti par les Français, d’Aden par les Britanniques pour contrôler l’entrée dans la Mer Rouge et la route entre l’Europe et l’Asie par le canal de Suez)
e - la colonisation expansion européenne commencée dans la première moitié du XIXsiècle s’est faite par la force grâce à la supériorité de l’armement européen mais elle n’aurait pu se maintenir sans la collaboration d’une partie
2/7
des dirigeants indigènes auxquels les colonisateurs assurent des privilèges
-la colonisation à suscité des résistances armées pendant toute sa durée : 1857 révoltedes Cipayes en Inde 1877-79 révoltedes Zoulous en Afrique du Sud 1925 révoltedirigée par Abd-el-Krim au Maroc mais les Européens sont toujours parvenus à en venir à bout..
2 - La réalité coloniale
A – Une situation profondément inégalitaire - la colonisation est à l'origine d'une inégalité profonde entre colonisateurs et population colonisée (indigène ou autochtone).
- l'inégalité est d'abord politique : les indigènes ne peuvent participer aux décisions qui concernent leur pays. Celles-ci sont le fait du gouvernement de la métropole et les indigènes n'ont pas de représentants au parlement métropolitain. ex. dans les colonies britanniques d'Afrique, le gouverneur est assisté d'un conseil destiné à faire connaître les besoins et les avis de la population. En 1934, aucun noir n'est membre de ce conseil en Ouganda et au Kenya, il compte 2 noirs pour 17 Européens.
- l’inégalité est juridique : les Européens installés dans les colonies ne sont pas jugés selon les mêmes lois que les indigènes. Dans les colonies françaises ces derniers sont soumis au code indigène. Ils ne bénéficient pas des droits d'expression et d'association reconnus aux citoyens de la métropole.
- l'accès à l'éducation et à l'emploi est très inégal. Si tous les colons européens ne sont pas riches, l'immense majorité des indigènes occupe des emplois peu rémunérés, souvent pénibles ou dangereux. ex . : en 1914, la faculté d'Alger n'avait délivré que 34 baccalauréats et 12 licences à des musulmans depuis le début de la colonisation en 1838.  en1945, bien qu'ils ne constituent que 10 % de la population, les Européens installés en Algérie occupent 80 % des postes de fonctionnaires.
- il existe aussi une ségrégation spatiale : les Européens ont leurs quartiers d'habitation, leur lieux de loisirs où les indigènes ne sont pas tolérés, si ce n'est comme domestiques. ex. : inscription à l'entrée d'une plage en Algérie "Plage interdite aux chiens et aux arabes".
- lacolonisation est donc un rapport inégalitaire entre peuples européens et peuples colonisés au profit des Européens. Cela n'exclut pas certains apports positifs pour les populations colonisées (notamment en matière de médecine) et un attachement de certains colonisés à la culture de la métropole.
Voir étude d’un document d’histoire « Texte de Charles-André Julien sur le Maroc »
3/7
B – Différents types d’administration et d’exploitation coloniales
- au sein des empires coloniaux européens, on distingue plusieurs types de colonies : ·les colonies de peuplement : elles accueillent des populations européennes importantes (plusieurs millions de personnes) qui exploitent directement les ressources locales en utilisant la main d’œuvre locale payée faiblement. Ex : Algérie, l’Afrique du Sud, l’Australie… ·les colonies d’exploitation : la population européenne y est peu nombreuse : au plus quelques dizaines de milliers de personnes : fonctionnaires, militaires, cadres des entreprises privées, commerçants…qui sont indispensables à l’exploitation agricole et minière de la colonie : culture de l’arachide, du cacao, du café, du riz, de l’hévéa, du coton, exploitation du charbon, de l’or, des diamants, du cuivre…
- la France, le Portugal, l’Italie ont choisi d’administrer directement leurs colonies en y nommant des gouverneurs qui sont aidés par des fonctionnaires civils et militaires. - les Britanniques confient largement l’administration des colonies de peuplement aux colons par l’intermédiaire de parlements locaux alors que dans les colonies d’exploitation, ils s’appuient autant que possible sur les élites locales, assistées de conseillers britanniques
4 - La décolonisation et ses causes e - au cours des 15 ans qui suivent la 2Guerre Mondiale, les puissances européennes qui possédaient des colonies sont confrontées à des mouvements nationalistes qui revendiquent l'indépendance de leur pays en quelques années les anciens empires coloniaux vont disparaître et donner naissance à de nouveaux Etats. On parle dedécolonisationpour désigner cette évolution.
- comment expliquer la décomposition si rapide d'empires centenaires ? - les défaites subies par les puissances européennes face au Japon ont mis fin à un mythe fréquent chez les peuples colonisés : l'invincibilité de l'homme blanc. - dans la plupart des pays colonisés sont apparues des élites indigènes souvent formées dans les pays colonisateurs, qui reprennent à leur compte valeur de liberté, de droit des peuples à disposer d'eux-mêmes proclamés par le mouvement de Lumières et la Révolution française (ex. : Gandhi, Nehru, Hô Chi Minh, Senghor...) - les deux grandes puissances sont défavorables à la colonisation ·Etats-Unis contestent le monopole commercial dont disposent les métropoles sur ses colonies ·URSS soutient la décolonisation car elle ne peut qu'affaiblir les pays capitalistes occidentaux. De plus, elle espère attirer certains de ces pays dans son camp (cf. doctrine Jdanov) - la 2e guerre mondiale s'est faite au nom des droits de l'homme et de la liberté (cf. Charte de l'Atlantique août 1941)
A - L'Inde
- elleavait de puis longtemps un mouvement nationaliste très organisé dirigé par Nehru.
NEHRU
- à la fin de la guerre, le gouvernement anglais est favorable à l'indépendance mais celle-ci est compliquée par le fait que l'Inde est un ensemble de races et de religions divisées par des conflitsseule la présence anglaise empêchait les affrontements. la perspective de l’indépendance de violents incidents éclatent entre musulmans et hindous. Ils tournent vite à la guerre civile en août 1947 les Anglais remettent leur indépendance à 2 Etats : ·l'Inde qui regroupe une majorité d'hindous ·le Pakistan, formé à majorité de musulmans
4/7
B - L'Indonésie
- lesnationalistes indonésiens avaient accepté de collaborer avec les Japonais. --> ils avaient obtenu l'indépendance. --> reprise en main par les Hollandais s'avère difficile --> après avoir engagé‚ des combats, en 1949, Hollandais doivent accepter l'indépendance sous la pression des Etats-Unis, de l'Angleterre et des Nations Unies.
C - L'Indochine
HO CHI MINH - après la capitulation japonaise, l'Indochine a été occupée au Nord par les Chinois, au Sud par les Britanniques. - chefdu PC indochinois, Hô Chi Minh, a proclamé la République démocratique du Vietnam, surtout implantée au Nord sous la protection chinoise. Au Sud les Français ont envoyé un corps expéditionnaire commandé par le général Leclerc et nommé l'amiral Thierry d'Argenlieu Haut-Commissaire en Indochine. - pour se dégager de la tutelle chinoise, Hô Chi Minh négocie avec le gouvernement françaisaccord du 6 mars 1946 qui reconnaît la République du Vietnam comme un Etat indépendant faisant partie de l'Union française accords ambigus car en cas de désaccord, qui aura le dernier mot, Union française ou l'Etat indépendant ? - gouvernement français entend garder sa souverainetéconférence de Fontainebleau (juillet-septembre 1946) se solde par un échec 23 novembre 1946, Français bombardent Haïphong pour faire céder Hô Chi Minhune quarantaine de Français sont massacrés à Hanoïdébut de la guerre d'Indochine. - Vietminh mène une guerre de guérilla à partir des campagnesmalgré l'aide américaine, les Français ne peuvent l'emporter. - en 1953, fin de la guerre de Corée, mort de Stalinedétente entre les Deux Grands, EU sont près à négocier avec URSS idée d'une conférence qui permettrait de régler les questions d'Extrême Orient de manière globale GB et des EU, France accepte de participer à la négociation mais elle veut le faire ensous la pression de la position de force l'état-major imagine le piège de Dien Bien Phû : concentrer des troupes dans une cuvette afin d'attirer le Vietminh qui serait anéanti dans une bataille classique grâce à l'appui de l'aviation. échec, grâce à une mobilisation populaire, le Vietminh parvient à acheminer armement et munition en quantité suffisante pour mettre en difficulté les Français --> le 7 mai les ils capitulent. au terme des accords de Genève (20 juillet 1954), les Français évacuent l'Indochine.
5 – L’émergence d’un troisième monde ? - la décolonisation donne naissance à de nouveaux Etats qui ont en commun : ·d'être sous-développés ·de connaître une forte croissance démographique ils forment leTiers Monde
- ils vont s'efforcer de constituer une troisième force entre les deux blocs et transformer l'ONU. A - La conférence de Bandung (avril 1955)
- à l'initiative des gouvernements indien et indonésien elle réunit les représentants de 29 pays africains et asiatiques qui représentent 50 % de l’humanité mais seulement 8 % des richesses mondiales. - le colonialisme y est fermement condamné‚ mais les pays représentés ne parviennent pas à s'entendre sur une attitude commune face aux deux blocs 3 tendances apparaissent : ·les pays pro-occidentaux (ex le Pakistan) ·les pays pro-communistes (ex la Chine) ·les pays neutralistes (ex l’Inde)
5/7
- la conférence ne permet pas la constitution d'une force internationale capable d'en imposer aux 2 blocs mais pour la 1ère fois, une réunion des Etats du Tiers Monde s'est tenue sans la participation des Etats européens, des Etats-Unis et de l'URSS de l'idée selon laquelle les pays du Tiers Monde doivent rechercher une autre voie que cellesapparition proposées par les 2 blocs.
B - La décolonisation se poursuit en Afrique
- en quelques années, de 1956 à 1962, presque toute l'Afrique sort du statut colonial - décolonisation de l'Afrique anglophone se fait progressivement et généralement de façon pacifique (sauf au Kenya). - en Afrique francophone, la Tunisie, le Maroc et l'Afrique noire accèdent à l'indépendance sans trop de heurts - la loi-cadre Deferre, votée en 1956, prépare l’indépendance des colonies françaises d’Afrique noire : les populations sont appelées à élire au suffrage universel des assemblées territoriales destinées à s’occuper des affaires intérieures. En 1960, la France leur accorde l’indépendance totale donnant naissance à 15 Etats. - en Algérie 6 ans de guerre, entre 1954 et 1962, précèderont l’indépendance.
C – L’unité des pays du Tiers Monde reste à l’état de projet jamais réalisé
- tous les pays du Tiers Monde ont un défi à relever : sortir dusous-développement. Au début des années 1960, lorsque la plupart des anciennes colonies européenne sont devenues indépendantes, ces nouveaux Etats du Tiers Monde, exportent essentiellement des matières premières et achètent des produits manufacturés venus des pays développés. Or les prix des matières premières ont tendance à baisser par rapport au prix des produits manufacturéson parled’échange inégalpour désigner ce phénomène qui se fait au détriment du Tiers Monde pays du Tiers Monde auraient intérêt à s’unir pour défendre leurs intérêts - en 1964 se réunit la première CNUCED (Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le Développement). Les pays du Tiers Monde (sous-développés), qui exportent surtout des matières premières, souhaiteraient obtenir des prix garantis pour les différentes matières premières vendues dans le monde afin de disposer de capitaux pour se développer. Ils se heurtent au refus des pays développés qui souhaitent que les prix restent fixés par l’offre et la demande.
- en 1961, se réunit à Belgrade la première conférence des non-alignés à l’initiative de Tito, Nasser et Nehru. Elle accueille 25 Etats qui entendent jouer un rôle sur la scène internationale tout en refusant d’appartenir à l’un ou l’autre bloc. Cette conférence donne naissance auMouvement des non-alignés.
- en fait le Tiers Monde ne parvient pas à s’unir et à constituer une force sur la scène internationale et au contraire manifeste ses divisions : affrontements localisés entre pays division des votes au sein de l’ONU échec des tentatives d’union économiques
D – La tentative de certains pays de profiter de l’affrontement des blocs : la « crise de Suez »
- en 1952, suite à un coup d’Etat militaire, arrive au pouvoir en Egypte le colonelNasser. C’est un nationaliste fervent qui entend arracher son pays aux pressions des puissances coloniales. Un des fondateurs du Mouvement des non-alignés
- la question du canal de Suez : ·importance stratégique ·importance économique - le projet du barrage d’Assouanrefus du financement américain en juillet 1956nationalisation du canal
6/7
intervention franco-britannique en novembre 1956.échec du fait appui soviétique (débuté en 1955 par signature d’un contrat de fourniture d’armes)
Conclusion
- lecolonisation est un phénomène ambivalent : elle reste avant tout un rapport d’exploitation des ressources des colonies et des peuples colonisés qui repose sur une situation inégalitaire entre Européens et Colonisés. Cela n’exclut pas certains apports positifs pour les peuples colonisés même s’ils sont minces : éradication progressive de certaines maladies, scolarisation d’une partie de la population… - si l’indépendance a permis aux peuples colonisés de retrouver leur dignité elle n’a pas été accompagnée du développement économique espéré
7/7
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.