Hommage aux prêtres éducateurs

De
Publié par

  • redaction
  • cours - matière potentielle : des années
  • cours - matière potentielle : la journée
Vol. XL, no 2 – 27 octobre 2011 Hommage aux prêtres éducateurs À lire dans ce numéro: Oser la rencontre: un défi pour notre Église 11 445 $ amassés dans le diocèse pour les pays de la Corne d'Afrique Benoît XVI annonce une «Année de la foi»
  • bibliothèque nationale du québec téléphone
  • magnifique journée
  • beau défi
  • membre du conseil diocésain de pastorale
  • communautés chrétiennes
  • communauté chrétienne
  • saint-denis
  • adultes
  • adulte
  • collège
  • collèges
  • journées
  • journée
  • québec
Publié le : mardi 27 mars 2012
Lecture(s) : 47
Source : diocese-ste-anne.net
Nombre de pages : 20
Voir plus Voir moins



o
Vol. XL, n 2 – 27 octobre 2011




























Hommage aux prêtres éducateurs



À lire dans ce numéro:
Oser la rencontre: un défi pour notre Église
11 445 $ amassés dans le diocèse pour les pays de la Corne d’Afrique
Benoît XVI annonce une «Année de la foi»

TABLE DES MATIÈRES

Billet de l'évêque: Une Église toujours appelée à changer… ....................................................... 31
Agenda de Mgr Moreau ................................................................................................................. 32
Nominations diocésaines et mandats ............................................................................................. 32
Le Collège de Sainte-Anne rend hommage à ses prêtres éducateurs ............................................. 32
Dates à retenir ................................................................................................................................ 33
Oser la rencontre… un défi pour notre Église ............................................................................... 33
La Pastorale jeunesse ose… .......................................................................................................... 34
Un hommage à l'abbé Roger Fortin ............................................................................................... 36
Visitandines de La Pocatière: Profession solennelle de S. Carole Doucet .................................... 37
Funérailles sans eucharistie: Des équipes laïques témoignent de leur expérience ......................... 38
Dimanche de la catéchèse: Il se laisse trouver… Qui? Où? Quand? Comment? .......................... 39
Partageons en Unité pastorale ........................................................................................................ 39
«Dieu n'est pas un sans-cœur»: Journée de lancement des groupes de prière ................................ 40
L'histoire d'un partage biblique et son application au quotidien .................................................... 41
11 445 $ amassés dans le diocèse pour les pays de la Corne d'Afrique ......................................... 41
erDu 25 septembre au 1 octobre: La semaine de la Saint-Vincent de Paul .................................... 43
L'archevêque de Rimouski élu à la présidence de l'AECQ ............................................................ 43
Nomination d'un nouvel archevêque à Gatineau ............................................................................ 44
En quelques mots ........................................................................................................................... 45
Notes de lecture .............................................................................................................................. 46
Souvenez-vous de… ..................................................................................................................... 47
La libraire vous propose… ............................................................................................................. 48


Prochaines parutions Dates de tombée

24 novembre 2011 10 novembre 2011
22 décembre 2011 8 décembre 2011





INTERCOMMUNICATION est édité par l'Église de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et publie dix numéros par année.


Coordination et rédaction : Gaétan Godbout
Membre de l'Association
Mise en pages : Line Drapeau canadienne des
périodiques catholiques
eAdresse : 1200, 4 avenue Painchaud
La Pocatière (Québec)
G0R 1Z0 Dépôt légal :
Bibliothèque nationale du Québec
Téléphone : (418) 856-1811
Télécopieur : (418) 856-5863
Courriel : diocese@diocese-ste-anne.net
Site internet : www.diocese-ste-anne.net


Page 30. INTERCOMMUNICATION _____________________________________________________________________________________________ Octobre 2011


UNE ÉGLISE TOUJOURS APPELÉE À CHANGER…

L’été dernier, je me retrouvais à l’Abbaye Val Notre-Dame pour célébrer avec mes frères moines mes
25 ans de vœux monastiques et j’ai bénéficié de quelques jours de ressourcement parmi eux. J’en ai
profité également pour continuer à classer des lettres et des documents accumulés au cours des années
de mon service abbatial. J’ai retrouvé avec intérêt une lettre envoyée à notre Abbé Général, en 1997, à l’occasion de sa
participation au Synode des Amériques. L’Abbé Général m’avait demandé de lui partager ma perception de l’Église du
Québec. Voici ce que je lui écrivais brièvement:

- Ici, pour l’Église du Québec, je dirais qu’elle a à intégrer spirituellement ce qu’elle a vécu sociologiquement: elle n’est
plus l’Église puissante qu’elle était… Elle doit maintenant apprendre à aimer le dépouillement du Christ…
- Elle doit se faire respectueuse des consciences… Elle doit se faire porteuse d’évangile et de vie…
- Elle ne doit pas céder aux tentations d’intégrisme et de retour en arrière…
- Elle doit devenir plus sensible à l’attente que certains – surtout des jeunes – ont encore envers elle, même s’ils lui
manifestent extérieurement beaucoup de réserve… C’est comme s’ils lui disaient, ainsi que l’écrivait dernièrement un
journaliste: «Église, fais ce que tu enseignes et peut-être un jour serons-nous prêts à te faire confiance et à nous
tourner vers toi.» Cette attitude de réserve et d’attente ne constitue-t-elle pas un appel et un espoir?
- Ici et là, il y a des signes de vie… Pourvu que l’Église d’ici accepte les morts qui s’imposaient à elle depuis longtemps
par fidélité à l’Évangile et qu’elle accepte joyeusement et humblement d’être un levain dans la pâte!... Qu’elle ne
tente pas d’abréger le temps qui va de la mort du Vendredi à la vie de Pâques…

Relisant ces réflexions 14 ans plus tard, il me semble qu’elles n’ont pas trop vieilli et qu’on y trouve les défis que notre
Église ne peut éviter si elle veut demeurer fidèle à l’Évangile de son Seigneur, Jésus Christ, et si elle veut répondre aux
attentes qui se manifestent dans notre société d’aujourd’hui.

Pour vivre ce défi dans l’espérance, nous devons demeurer attentifs aux signes de vie qui se donnent dans notre Église…
Un de ces beaux signes est le Colloque sur le catéchuménat et l’initiation chrétienne des adultes qui s’est vécu à Québec
les 12-14 octobre derniers. Il y avait plus de trois cents participant(e)s de tous les diocèses du Québec, de quelques
diocèses du Nouveau-Brunswick et de l’Ontario. Notre diocèse était représenté par un beau groupe d’une dizaine de
personnes.

Que des adultes demandent le baptême ou la confirmation, c’est une réalité nouvelle dans notre Église et elle peut
contribuer beaucoup à changer notre façon de voir la formation à la vie chrétienne. Comme l’affirme le document
préparatoire au Synode sur La nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi chrétienne: «Le catéchuménat se
transforme ainsi en un centre fondamental de croissance de la catholicité et un ferment de renouveau ecclésial» (no 14).
Le même document précise encore: «Cette richesse, inhérente au catéchuménat des adultes baptisés, doit inspirer les
autres formes de catéchèse». On y parle même d’un «catéchuménat post-baptismal»…

Beau signe de vie et d’espérance que ces adultes qui, dans notre Église diocésaine, commencent à demander le baptême
et la confirmation, signifiant ainsi leur désir de devenir des disciples du Christ… Ils nous rappellent ainsi que,
personnellement et en Église, nous n’avons jamais fini de le devenir… Nous n’avons jamais fini d’avancer pour vivre à
hauteur d’Évangile, nous attachant à Celui qui est «le Chemin, la Vérité et la Vie»!




† Yvon Joseph Moreau
Évêque de Sainte-Anne-de-la-Pocatière

Octobre 2011 ______________________________________________________________________________________________ INTERCOMMUNICATION. Page 31
NOMINATIONS DIOCÉSAINES ET MANDATS


Mgr Yvon Joseph Moreau, évêque du diocèse de Sainte-NOVEMBRE:
Anne-de-la-Pocatière, vient de procéder aux nominations
suivantes: 3 Conseil presbytéral

4 Accueil d'un groupe de prêtres à l'évêché • PRÉSIDENT(E)S D'ASSEMBLÉE DE FABRIQUE:
Confirmation à Saint-Pamphile

BOIS, Mme Florice, 5 Eucharistie et confirmation à Saint-Antonin
présidente de l'Assemblée de Fabrique de la Paroisse de Eucharistie et confirmation à Sainte-Perpétue
Sainte-Félicité
9 Réunion d'un groupe de prêtres
Enseignement au groupe de prière de La HUDON, M. Roger,
Pocatière
renouvellement de mandat comme président de

l'Assemblée de Fabrique de la Paroisse de Sainte-Anne 10 Rencontre avec les évêques de l'Inter-Québec,
à Québec
• CONSEIL PRESBYTÉRAL:
12-13 Animation d'«un petit 24 heures de
ressourcement pour les 18-35 ans», à la LEBEL, M. l'abbé André,
Maison provinciale des Sœurs de l'Enfant-
membre du Conseil presbytéral Jésus, à Rivière-du-Loup

17 Comité du catéchuménat • COLLÈGE DES CONSULTEURS:

19-20 Eucharistie et confirmation à La Pocatière LEBEL, M. l'abbé André,

membre du Collège des Consulteurs
24 Réunion des Représentant(e)s des Unités
pastorales
• CONSEIL DIOCÉSAIN DE PASTORALE:
28 Conseil diocésain de Pastorale
BERNIER, M. Jean-Yves,
30 Participation à l'inauguration du ministère de membre du Conseil diocésain de Pastorale
Mgr Paul-André Durocher, comme archevêque
de Gatineau
LACHANCE, S. Nicole, s.c.q.,
membre du Conseil diocésain de Pastorale

LE COLLÈGE DE SAINTE-ANNE REND HOMMAGE À SES PRÊTRES ÉDUCATEURS

erLe samedi 1 octobre dernier, le Collège de Sainte- Depuis l’ouverture des premières classes, en 1829,
Anne-de-la-Pocatière a reconnu les mérites et rendu 377 prêtres ont travaillé à réaliser le rêve que portait
un bel hommage à tous les prêtres éducateurs qui ont Charles-François Painchaud au moment de lancer
travaillé à l’œuvre d’éducation du Collège en leur son œuvre d’éducation, soit: «tirer tout le parti
remettant son prix Adrien-Vaillancourt. La remise possible des élèves en leur faisant aimer l’étude et en
de ce prix avait lieu à la Chapelle du Collège en les y attachant par toutes sortes d’encourage-
début d’avant-midi. Parmi la cinquantaine de prêtres ments…». Si certains prêtres n’ont fait que passer au
éducateurs qui sont toujours de ce monde, 21 ont Collège, de nombreux autres ont consacré 15, 20, 30
répondu favorablement à l’invitation qui leur avait et même au-delà de 50 ans à cette école.
été transmise par la direction de l’institution.


Page 32. INTERCOMMUNICATION _____________________________________________________________________________________________ Octobre 2011 La directrice générale du Collège, madame Martine
Dubé a souligné que: «L’histoire a souvent laissé
dans l’ombre les noms de ceux qui ont côtoyé au
jour le jour des cohortes d’élèves, qui transmettaient
à ceux-ci leur savoir et qui souvent se transformaient
en grand frère consolateur pour le petit qui arrivait
de loin et qui pouvait se sentir abandonné de sa
famille.»

«Aujourd’hui, disait encore madame Dubé, nous
posons un geste de reconnaissance envers vous tous
afin de garder vivant votre souvenir. C’est pour
Les prêtres éducateurs à qui le Collège de Sainte-Anne a rappeler ce travail immense, cet esprit d’abnégation er
rendu hommage le 1 octobre dernier. (Photo: Guy
et la générosité sans borne de vous tous, hommes de Bilodeau)
foi, que la direction, le personnel et les anciens
reconnaissance du Collège, de son personnel et de élèves du Collège vous remercient très sincèrement
ses anciens, la plaque reprend un extrait du d’avoir si brillamment réalisé le rêve que portait
manifeste publié par Charles-François Painchaud en Charles-François Painchaud», concluait madame
1827: «Une personne, élevée comme nous Dubé.
l’entendons, sera bonne partout, rendra de grands
services partout, sera accueillie et respectée partout. Afin de garder bien vivant leur souvenir, une plaque
C’est donc la personne que nous voulons former. Y hommage, en avant de laquelle trône le buste de
réussirons-nous?» Avec le recul que permet Charles-François Painchaud, orne désormais le hall
l’histoire, on peut finalement répondre «oui» à la d’entrée du Collège. Outre le message de
question que se posait Painchaud.




9 novembre 2011 : Lancement et dévoilement du thème de l’Avent 2011 à 19 h 30,
en l’église Sacré-Cœur de L’Islet.
10 novembre 2011 : Lancement et dévoilement du thème de l’Avent 2011, à 19 h 30,
en l’église de Saint-Alexandre.
16 janvier 2012 : Réunion du Conseil pour les Affaires économiques, à 19 h 30, à
l’évêché. En cas de mauvais temps: remise au lendemain.



OSER LA RENCONTRE… UN DÉFI POUR NOTRE ÉGLISE

Comment rejoindre les baptisés qui ne sont plus questions, un comité mis sur pied par le Service
dans nos églises? Comment entrer en contact avec diocésain de pastorale a invité des gens familiers
ceux et celles qui se tiennent à l’écart? Comment avec la pastorale de rue à venir cheminer avec nous.
oser aller à la rencontre de l’autre? De plus en plus,
c’est ce défi qu’ont à relever nos Églises tant locales C’est ainsi qu’une centaine de personnes impliquées
que diocésaine. Et pour tenter une réponse à ces en Église se sont réunis au Collège de Sainte-Anne

Octobre 2011 ______________________________________________________________________________________________ INTERCOMMUNICATION. Page 33 le samedi 15 octobre dernier. Pour les guider dans Quelle place occupe la Parole de Dieu dans cet
cette recherche ils ont pu compter sur l’éclairage que aventureux défi? Pour les personnes ressources de la
leur apportaient des gens de la région de Québec: journée, il ne semble pas y avoir de recette toute
l’abbé Marcel Pellerin appuyé de mesdames Érica faite. Mais un principe devrait nous guider: celui de
Stella et Anne Fortin. s’en tenir au texte de la Parole… «Jésus ne nous a

Comme l’expliquait Mgr Yvon Joseph Moreau dans
sa lettre d’invitation, la journée ne visait pas «à
instaurer de la pastorale de rue dans nos milieux
mais plutôt à nous donner une autre vision de ce que
nous faisons déjà»; emprunter d’autres voies en
quelque sorte. Dès le début de la rencontre, Marcel
Pellerin nous a invité à passer de «pratiquant à
pèlerin»; ce qu’Abraham, considéré comme le «Père
de la foi», a volontiers accepté de faire en quittant
son pays pour aller vers un pays inconnu.

Des expressions fortes ont été entendues au cours de
la journée. Si tous se montraient d’accord avec
l’expression qui veut que «l’Esprit est déjà à l’œuvre
Quelques membres du comité organisateur en compagnie des dans chaque personne», plusieurs se demandent
personnes ressources. À l'avant: Mgr Yvon Joseph Moreau, S. encore comment «l’Église peut aller vers l’Église».
Ghislaine Roy, s.s.c.m., Mme Anne Fortin, théologienne. À Pour y arriver, sans doute que la meilleure attitude à
l'arrière: Annie Sénéchal, Hugo Trépanier, Benoît Duthu,
adopter est de se montrer «ouverts à la rencontre». Érica Stella, Marcel Pellerin et Christian Nadeau. Absents de
Cela signifie que l’on doive laisser de côté nos la photo: Nicole Lavoie, Doris Laplante, Rosanne Dionne et
Gaétane Guillemette, n.d.p.s. prérequis et préjugés, être totalement présents à
l’autre dans la rencontre et accepter l’autre tel qu’il pas dit parlez de moi; il nous a plutôt dit laissez
est tout en admettant que l’on ne sait pas tout. parler mes actes» lançait Marcel Pellerin au cours de
l’après-midi. Et à ceux qui se questionnent à savoir
Oser la rencontre, c’est accepter d’aller dans des s’ils ont la compétence pour faire cela, Érica Stella
chemins qui ne sont pas déterminés d’avance même répondait «oui parce que la Parole a un rapport avec
si d’aventure la route à emprunter nous semble bien ma vie… comment je veux vivre ma vie!»
floue. Oser la rencontre, c’est aussi éviter de se
transformer en «peddler» qui cherche à vendre sa Au moment de se quitter, la plupart des personnes
salade à tout prix. Oser la rencontre, c’est peut-être présentes à cette journée manifestaient un fort taux
surtout accepter d’écouter l’autre et de laisser un de satisfaction. Il reste maintenant à voir si, chacun
espace de relation se créer entre l’autre et moi. Sans de nous, comme baptisé, nous sommes disposés à
cet espace, Dieu n’est pas là! relever le défi d’Oser la rencontre…

LA PASTORALE JEUNESSE OSE…

Le 10 septembre dernier avait lieu une journée À chaque village, nous avons fait une halte dans
sport-spiritualité à vélo faisant le parcours La chaque église où nous discutions sur le thème des
Pocatière, Saint-Pacôme, Saint-Philippe-de-Néri, sacrements. Une pause pour parler du baptême, une
Saint-Denis, Rivière-Ouelle et retour à La Pocatière. autre pour le pardon et l’eucharistie, une autre pour
Vingt et une personnes, de nationalités et de la confirmation et la dernière pour parler de notre
croyances différentes, ont pédalées une distance engagement dans notre communauté. Cette dernière
d’environ 50 km. C’était beaucoup et cela leur a fut très enrichissante d’ailleurs. Plus le temps
demandé de l’entraide ainsi que de la persévérance. avançait, plus une chimie s’est installée dans le

Page 34. INTERCOMMUNICATION _____________________________________________________________________________________________ Octobre 2011 groupe. Nous l’avons bien sentie lors de la pause à
la crème molle de Rivière-Ouelle. Voici ce que
certaines personnes retiennent de leur expérience:

«Bonjour, je voudrais en quelques lignes vous
partager mon expérience lors de l’activité
sport/spiritualité organisé par le diocèse. Étant
impliquée en pastorale et amatrice de vélo à mes
heures, je me suis dis pourquoi pas? Quel beau
défi! Le samedi matin lors du départ, je me suis
demandée qu’est-ce que je faisais réellement là.
Étant maman de 2 enfants, je me sentais vieille et
dépourvue au milieu d’un groupe plutôt jeune. Je
sortais de ma zone de confort... Et puis, go pour le villages du Kamouraska, des églises et de leur
départ! Déjà on voit une certaine solidarité se histoire ainsi que de la culture locale. Ce fut une
développer, chacun à son rythme, mais des sous- magnifique journée de sport, mais aussi une
groupes commencent à se former. Personne n’est magnifique journée de découverte spiri-
laissé seul. Le dîner est l’occasion d’apprendre sur tuelle…Comme cette journée sport et spiritualité
les différentes cultures représentées dans le groupe. n’était pas une course, je fermais la marche des
Plus on continue et plus le partage d’opinions et cyclistes et avec les derniers du peloton, nous
l’entraide sont présents. Finalement, quelle pouvions admirer les magnifiques paysages, voir de
expérience de vie ce fut pour moi; que d’énergie, de nombreux animaux et aussi discuter tout en
ressourcement et de bienfaits m’a apporté cette pédalant côte à côte quand cela était possible. Ce
fut une journée enrichissante et divertissante sur de
nombreux aspects.» (Benoît Duthu, La Pocatière,
mais originaire de France)

«Le 10 septembre dernier, j'ai participé à une
activité sport-spiritualité où nous avons parcouru le
Kamouraska en vélo. Ce fut une journée vraiment
intéressante, car j'ai eu l'occasion de rencontrer des
gens provenant de tout horizon. Ce qui m'intéresse
réellement dans ce type de journée, c'est la
rencontre de l'autre. Aujourd'hui il n'y a plus de
lieu pour partager et discuter. C'est pour cela qu'il
est important pour moi de m'impliquer dans ma
communauté et de participer à créer des lieux
journée. L’ouverture de tous face à la différence de comme celui-ci où il est possible de partager le
chacun est venue me démontrer que l’on peut meilleur de soi! C'est un moment pour laisser
toujours apporter quelque chose à autrui et apparaître Dieu dans mon cœur et vivre son amour
qu’autrui à toujours quelque chose à m’apporter. au contact de l'autre. Une journée de sens, de cœur
Merci à toutes et tous pour cette magnifique et d'espoir!» (Hugo Trépanier, La Pocatière)
journée.» (Annick Mercier, Saint-Denis)
Après l’activité en vélo, les jeunes avaient envie de
«J’ai beaucoup apprécié cette journée tant pour son vivre autre chose. C’est ainsi que 6 jeunes ont
aspect découverte des personnes, de leurs capacités, accompagnés S. Ghislaine Roy, le 17 septembre, au
de leurs intérêts, de leurs motivations ainsi que de rassemblement chez les Servantes du Saint-Cœur de
leur foi. Mais aussi et surtout, émerveillé par Marie à Beauport. Il y en a quatre par année de ces
l’aspect découverte des routes de campagnes, des rassemblements sous un thème différent à chaque

Octobre 2011 ______________________________________________________________________________________________ INTERCOMMUNICATION. Page 35 fois. Celui-ci était «Psitt! Psitt! Viens… J’ai des l’inattendu. Prendre contact avec la nature et
choses à te dire! Si tu savais le don de Dieu!» Le réapprendre à lire le grand «livre» de la Création.»
prochain rassemblement aura lieu le 19 novembre. Voici ce qui a touché Sylvain lors de cette
Voici ce que Benoît retient de sa journée: expérience:

«Ce fut une très belle et bonne journée de rencontre «Suite à ce 24 heures de silence et à une rencontre
de partage, d’échange et de découverte des dons de merveilleuse de M. Jean-Guy Gendron, un nouveau
Dieu que chacun possède souvent sans le savoir. déclic c’est fait en moi. Ce «personnage», si je peux
C’était vraiment intéressant et enrichissant de m’exprimer ainsi, m’a fait redécouvrir, par sa
découvrir du monde venant des 4 coins du Québec. simplicité et sa joie de vivre, l’enfant en moi.
Personnellement je ne savais pas ce qu’étaient les Laissez tomber un peu de mon intellect pour revenir
dons de Dieu et encore moins imaginer en posséder en contact avec moi, dans mon intériorité, pour
un seul, et au final nous vivons tous avec un ou laissez le cœur me dicter mes élans. Grâce à ce
plusieurs dons de Dieu en nous, si nous suivons ces 24 heures d’intériorité et à ma rencontre, un
préceptes. nouveau projet est en devenir. Une rencontre
inattendue ou peut-être un rendez-vous bien
planifié…»

En plus de ces expériences, des jeunes se
rencontrent aux trois semaines environ pour discuter
et échanger. Il s’agit du groupe «Partage, sens et
spiritualité». Le 30 octobre prochain, ils monteront
le mont «Sugar Loaf» à Sainte-Lucie-de-
Beauregard. Bien souvent, ils ont plein d’idées, il
faut seulement les écouter et leur faciliter la tâche.

La prochaine activité à venir est le 24 heures de
ressourcement pour les 18 à 35 ans, chez les
Religieuses de l’Enfant-Jésus à Rivière-du-Loup les
12 et 13 novembre. Ce sera sous le thème «creuse
Finalement, un 24 heures d’intériorité était offert à ton puits» que les jeunes réfléchiront en compagnie
Rivière-du-Loup chez les Religieuses de l’Enfant- de Mgr Yvon Joseph Moreau. N’hésitez pas à
Jésus la semaine suivante soit les 23 et inviter des jeunes. Cette activité est organisée par et
24 septembre. Cette activité était organisée par pour des jeunes.
S. Annette Bélanger. Quelques jeunes ont pu vivre
ce 24h animé par Jean-Guy Gendron du Village des
Sources de Rimouski, sous le thème: «Dans la Annie Sénéchal
beauté automnale, accueillir la vie et s’ouvrir à Responsable du Service de Pastorale jeunesse


UN HOMMAGE À L’ABBÉ ROGER FORTIN

Le 3 octobre dernier, les diacres du diocèse et leur répondant diocésain qui a terminé un mandat de
épouse se réunissaient au restaurant «Le Jasmin» de 12 années au service de notre groupe.
Tourville pour leur assemblée générale annuelle.
Comme répondant de l’évêque l’abbé Roger a
Après le déjeuner fraternel des retrouvailles qui toujours été un conseiller spirituel d’une grande
inaugurait l’année et les activités diaconales, nous sagesse et d’une écoute très appréciée. Lors de nos
avons rendu un hommage bien senti à notre rencontres en comité, souvent son esprit de synthèse

Page 36. INTERCOMMUNICATION _____________________________________________________________________________________________ Octobre 2011 nous a permis d’avancer en nous aidant à dégager avons remis une peinture qui représente un coin du
notre leadership et notre esprit de service dans fleuve qu’il chérit. L’œuvre a été réalisée par Louise
l’Église de Sainte-Anne. Dans le cheminement et Caron, l’épouse d’un diacre.
l’accompagnement des candidats et leur épouse vers
l’ordination, son assurance a servi à dégager la
spécificité de leur engagement ou à discerner et
clarifier leur vocation. Sous sa responsabilité, deux
candidats ont été ordonnés; d’autres ont laissé le
cheminement sans aigreur car ils ont continué à
s’engager au sein de notre Église.

Nous ne pouvons souligner la présence de l’abbé
Roger sans rappeler le sens de l’humour qu’il nous
transmettait ainsi que ses petites histoires, toujours
bien campées et qui vont nous manquer; ce qui
faisait qu’il était agréable de se réunir.

Pour souligner sa présence, sa responsabilité et son Grand merci, Roger et «Au Revoir!»
travail avec nous, nous lui avons chanté un «Au
Revoir» avec des mots composés par Lorraine Jean-Yves Fortin
Beaulieu sur l’air d’une chanson à répondre. Et lui au nom des diacres et épouses


Visitandines de La Pocatière
PROFESSION SOLENNELLE DE S. CAROLE DOUCET

Pour la seconde fois en quelques semaines, le monastère de la Visitation Sainte-
Marie de La Pocatière était le théâtre d’une belle et grande fête: celle de
l’admission définitive dans la communauté de S. Carole Doucet. Cela se passait
erle samedi 1 octobre dernier, jour de la fête de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus.
Et c’est l’évêque émérite de Sainte-Anne. Mgr Clément Fecteau qui eu l’honneur
de recueillir les vœux de la nouvelle
professe.

Après avoir entendu la proclamation
de la Parole, S. Carole a répondu à
l’appel de l’évêque, affirmant son
désir d’être admise dans l’Ordre de
la Visitation Sainte-Marie. C’est
d’une voix ferme qu’elle a dit S. Carole Doucet signant sa
formule de profession solennelle. accepter de vivre une vie cachée «en
Dieu avec Jésus-Christ», choisissant une vie faite d’obéissance, de
Remise du crucifix par Mgr Fecteau pauvreté et de chasteté. Après s’être prosternée devant l’autel du
Seigneur pour entendre les litanies des saints et saintes de l’Église, S. Carole a déposé ses mains dans celles de la
Supérieure de la communauté, S. Marguerite Charrette pour prononcer sa profession solennelle.

Cette étape franchie, Mgr Clément Fecteau lui a présenté le voile noir, symbole de son admission définitive dans
l’Ordre de la Visitation Sainte-Marie. L’évêque lui a ensuite remis un crucifix et un cierge allumé en souhaitant

Octobre 2011 ______________________________________________________________________________________________ INTERCOMMUNICATION. Page 37 que la route de S. Carole soit «comme la lumière de l’aube dont l’éclat grandit jusqu’au plein jour». Ont suivi
l’accueil de la nouvelle professe dans le chœur des moniales par la Supérieure et l’ensemble de la communauté.

Les dernières mesures du Magnificat emplissaient encore la chapelle de la Communauté pendant que les invités
se dirigeaient vers le parloir pour offrir leurs vœux les meilleurs à S. Carole et partager le repas fraternel.

Funérailles sans eucharistie
DES ÉQUIPES LAÏQUES TÉMOIGNENT DE LEUR EXPÉRIENCE

Le printemps dernier, lors de sa visite pastorale, Mgr «C’est donc bien humain…»
Moreau a tenu à rencontrer les quatre équipes des «C’était une célébration personnalisée…»
funérailles qui oeuvrent dans L’Islet-Sud. Suite à
cette rencontre, Monseigneur nous a suggéré de vous Toute célébration est axée sur la Parole. Après la
parler de notre expérience. lecture de l’épître et de l’évangile, il se fait toujours
un partage sur les textes lus, par des réflexions qui
Il y a quatre ans, l’abbé Jean-Marc Lavoie a mis sur nous permettent de rejoindre les personnes qui
pied des équipes de funérailles dans les paroisses de vivent la perte d’un être cher. Les célébrations sont
Saint-Marcel, Sainte-Félicité, Sainte-Perpétue et de réconfortantes, enrobées de prières, de musique et de
Saint-Clément de Tourville. Ces équipes avaient chants. Les familles qui font le choix de funérailles
pour mandat d’animer des célébrations sans sans eucharistie pour la première fois, sont surprises
eucharistie. Un tel changement ne s’est pas fait sans de la valeur évangélique portée par des laïcs.
heurts.
Nous sommes fiers de notre contribution apportée à
Les équipes ont eu de la formation donnée par l’abbé notre collectivité et nous tenons à remercier l’abbé
Jean-Marc et par Mme Marie-Josée Poiré. Bien Jean-Marc pour sa détermination à former les
outillées, elles peuvent maintenant préparer au équipes et avoir été un excellent guide.
complet des funérailles sans eucharistie.
Sur les paroles réconfortantes que Jésus nous a dites:
Aujourd’hui, nous pensons sincèrement donner un «Ne soyez pas inquiets, ayez confiance» nous
sens profond et spirituel de la mort par des sommes prêts à continuer à travailler en équipes et à
célébrations bien élaborées. L’attitude des personnes rendre service à notre communauté chrétienne.
endeuillées dans ces moments difficiles est très
positive et voici quelques commentaires recueillis: Au nom des comités des funérailles des paroisses de
«On ne pensait pas que c’était comme ça.» Saint-Marcel, Sainte-Félicité, Sainte-Perpétue et
«On aime beaucoup votre façon de procéder.» Saint-Clément de Tourville:
«C’est la première fois que j’assiste à une telle
célébration et je vous félicite.» Carmen C. Bélanger
«C’était une célébration à la saveur de Rose.» Carole Morneau St-Pierre
(Rose était la personne décédée).
Autres témoignages

«J’ai accepté d’être du groupe des funérailles. Je réponds à un appel venu de ma croyance et ma foi.

J’ai le but d’être près des gens qui vivent la perte d’un être cher par un accueil chaleureux avec la douceur des
mots, être à leur écoute et manifester de la compassion.

Celui qui a cru en nous, c’est l’abbé Jean-Marc Lavoie. J’ai admiré son audace. Il savait que s’il ne nous donnait
pas une petite place pour grandir dans cette démarche, il n’aurait pas pu faire avancer son projet. Aujourd’hui,
j’espère qu’il est fier de lui et de nous.

Page 38. INTERCOMMUNICATION _____________________________________________________________________________________________ Octobre 2011

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.