Indicateur : population présente tout au long de l'année dans les ...

De
Publié par

  • redaction
  • cours - matière potentielle : l' année
  • exposé
Observatoire du Littoral Rédaction SOeS 1 Indicateur : population présente tout au long de l'année dans les départements littoraux métropolitains Contexte Les communes littorales métropolitaines hébergent plus de 6 millions d'habitants et ont une capacité d'accueil touristique très élevée. A la rencontre entre la terre et la mer, ces communes sont confrontées à des aléas naturels terrestres (crues torrentielles et feux de forêt en zone méditerranéenne, retrait/gonflement des argiles en Charente-Maritime…) mais aussi à des aléas dus à la proximité de la mer comme la submersion et l'érosion marines.
  • surcroit maximal de population
  • moyenne métropolitaine
  • attrait touristique
  • départements littoraux
  • population décroit dans les départements littoraux de la façade manche
  • population résidente
  • risques naturels
  • risque naturel
  • département
  • départements
  • commune
  • communes
Publié le : mercredi 28 mars 2012
Lecture(s) : 46
Source : littoral.ifen.fr
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins
Indicateur : population présente tout au long de l’année dans les départements littoraux métropolitains ContexteLes communes littorales métropolitaines hébergent plus de 6millions d’habitants et ont une capacité d’accueil touristique très élevée. A la rencontre entre la terre et la mer, ces communes sont confrontées à des aléas naturels terrestres (crues torrentielles et feux de forêt en zone méditerranéenne, retrait/gonflement des argiles en Charente-Maritime…) mais aussi à des aléas dus à la proximité de la mer comme la submersion et l’érosion marines. Ainsi, les communes littorales comportent des enjeux importants et sont soumises à de nombreux aléas naturels. Le littoral est donc un territoire à risques. Il est important de caractériser les risques naturels dans ces communes: évaluation des enjeux, connaissance des aléas et caractérisation des évènements naturels majeurs ; la connaissance de la population présente tout au long de l’année est donc intéressante à déterminer. DéfinitionsLa population présente un jour donné dans un département est égale à la population résidente à laquelle on ajoute les touristes français ou étrangers présents ce jour là et on retire les résidents en voyage en dehors du département. Pour effectuer cette estimation, plusieurs sources de la statistique publique sont utilisées : - l’enquête« suivi de la demande touristique des français » (SDT) permet d’évaluer la population absente de son département de résidence et le nombre de français en voyage dans le département ; - l’enquêteaux frontières (EAF) jusqu’en 2003 puis l’enquête sur les visiteurs de l’étranger (EVE) ensuite permettent d’évaluer le nombre d’étrangers présent dans le département ; - lerecensement de la population permet de connaitre la population résidente officielle. Un évènement majeur, accident industriel ou phénomène naturel, n’aura pas la même incidence s’il a lieu lorsque la population présente est faible ou si, au contraire, elle est très élevée. Par exemple, une submersion marine sur le littoral languedocien pourra avoir des conséquences humaines plus graves un 15 aout que courant février. Bien qu’à une échelle assez grossière, l’estimation des personnes présentes tout au long de l’année dans les départements littoraux permet d’appréhender ces enjeux humains dans les communes littorales, principales destinations touristiques des départements littoraux. ObjectifsLes communes littorales sont des territoires à risques, les arrêtés de catastrophe naturelle y sont plus nombreux que pour l’ensemble du territoire et les enjeux exposés sont importants : forte densité de population, haut niveau d’artificialisation du territoire. Cependant, la population est variable tout au long de l’année du fait de la grande capacité d’accueil touristique de ces communes (plus de 8 000 lits par commune) et de la forte saisonnalité du tourisme. Il est donc intéressant de pouvoir estimer la population présente dans les départements littoraux tout au long de l’année afin de pouvoir estimer les enjeux humains suivant les saisons. Quelle est la variation de population dans les départements littoraux tout au long de l’année? Les variations sont-elles semblables à la moyenne métropolitaine et les trois façades maritimes ont-elles des profils différents ? Voici quelques unes des questions auxquelles répond cette fiche. Indicateur à relier aux indicateurs suivants : -de population des communes littorales en 2006 et évolution récente ( densitédisponible) ; -de catastrophe naturelle dans les communes littorales ( arrêtésdisponible). Champ géographiqueLes 26 départements littoraux de métropole, les deux départements corses étant réunis pour cette fiche. SourceEstimation de la direction du Tourisme, 2005. Date de rédaction, versionFiche rédigée en mai 2011, version 1.
Observatoire du LittoralRédaction SOeS
1
A retenirDu fait de leur attrait touristique, la population présente dans les départements littoraux varie nettement tout au long de l’année. Cette variation y est nettement plus forte que la moyenne métropolitaine : 16,6 % contre 2,5 %. La population présente dans les départements littoraux est maximale mi août et minimale en février. L’augmentation de la population est très forte sur les façades maritimes atlantique et méditerranéenne en période estivale alors que la population décroit dans les départements littoraux de la façade Manche – mer du Nord à cette période. Les plus fortes augmentations sont enregistrées en Vendée, en Charente-Maritime, dans les Landes, les Pyrénées-Orientales et les deux départements corses. Mi août, environ 8,3millions de touristes sont présents dans les départements littoraux métropolitains alors que 5,3 millions d’habitants ont quitté leur département littoral de résidence. Tableau récapitulatifTableau 1 : population minimale et maximale présente dans les départements littoraux métropolitains
Données lissées sur la période 2003-2004-2005. Source : estimation de la direction du Tourisme, 2005. Traitements : SOeS (Observatoire du littoral). Étude généraleDu fait de la mobilité, la population présente dans un département à un instant donné est généralement différente de la population résidente officielle. Ceci est très marqué dans les départements littoraux, pour la plupart très touristiques. Ainsi la population présente dans les départements littoraux métropolitains varie plus fortement au cours de l’année que celle de l’ensemble du territoire. Le rapport entre population maximale et minimale y est de 16,6 % contre 2,5 % en métropole. La population présente dans les départements littoraux est maximale mi août et minimale mi février. De mars à mi septembre, la population présente estimée est toujours supérieure à la population résidente officielle. En dehors de l’important pic de présence observé pendant les vacances d’été, on observe plusieurs pics de moindre amplitude et correspondant aux différentes périodes de vacances scolaires ou aux ponts du mois de mai. Les départements touristiques des façades maritimes atlantique et méditerranéenne présentent des profils semblables. La population présente mi août y est nettement plus importante que la population résidente. Elle y est respectivement supérieure de 27% et 24%. La situation est inversée pour les départements littoraux nettement moins touristiques de la façade Manche – mer du Nord. La population présente est faible en août, beaucoup d’habitants passant leurs vacances dans d’autres départements. Elle est presque toujours inférieure à 2 la population officielle tout au long de l’année.
Observatoire du LittoralRédaction SOeS
Figure 1 : estimation de la population présente en France tout au long de l’année
Données lissées sur la période 2003-2004-2005. Source : estimation de la direction du Tourisme, 2005. Traitements : SOeS (Observatoire du littoral). Analyse par départementLa différence entre population présente minimale et maximale [pop min-max] varie assez nettement suivant les départements littoraux. On constate que plus la population résidente est importante et plus cette différence est faible. A l’inverse, lorsque la population résidente est faible, tous les cas sont possibles. Figure 2 : variation de la population présente en fonction de la population résidente dans les départements littoraux
Données lissées sur la période 2003-2004-2005. Source : estimation de la direction du Tourisme, 2005. Traitements : SOeS (Observatoire du littoral).
Observatoire du LittoralRédaction SOeS
3
Trois groupes de départements sedistinguent : - les départements pour lesquels la différence [pop min-max%. Ces départements] est supérieure à 80 sont touristiques et relativement peu peuplés (population résidente inférieure à 600 000 habitants). Ce sont les départements de la côte centre atlantique (Vendée, Charente-Maritime), les Landes, les Pyrénées-Orientales et les deux départements de Corse ; - les départements dont [pop min-max] est compris entre 20 et 80%. Cette catégorie comprend tous les départements bretons, les départements bordant la Manche, les Pyrénées-Atlantiques, les départements languedociens et le Var ; - lesdépartements dont [pop min-max%. Excepté le Gard, tous les] est inférieur ou proche de 20 départements de cette catégorie sont très peuplés (plus d’un million d’habitants) et comportent de grandes agglomérations. Certains sont très touristiques comme la Gironde ou les Bouches-du-Rhône. Le départ en vacances des résidents y contrebalance l’arrivée, parfois très importante, des touristes. Pour en savoir plusLa population présente dans les départements littoraux fluctue en fonction des absences des résidents et de la venue des touristes français ou étrangers. Au 12 août, plus de 8,3millions de touristes sont présents sur le territoire des départements littoraux, c’est le niveau le plus haut de l’année. C’est le même jour que la population résidente est la plus faible. Elle perd près de 5,3millions de personnes par rapport à son niveau le plus haut situé en décembre. La répartition entre touristes français et étrangers varie tout au long de l’année. Les touristes étrangers sont proportionnellement plus nombreux en avant saison estivale (mai et juin) et en après saison (septembre et décembre). Figure 3 : origine des personnes présentes dans les départements littoraux tout au long de l’année
Données lissées sur la période 2003-2004-2005. Source : estimation de la direction du Tourisme, 2005. Traitements : SOeS (Observatoire du littoral).
Observatoire du LittoralRédaction SOeS
4
Annexe : Le surcroit maximal de population est plutôt élevé dans la moitié sud de la France et/ou dans les départements littoraux ou de montagne comme le montre la carte ci-dessous. La population minimale reste assez élevée dans de nombreux départements littoraux. Figure 5 : population minimale et maximale observée dans les départements métropolitains Population maximale (par rapport à la population résidente)
Population minimale (par rapport à la population résidente) Note : les données des deux départements corses sont agrégées pour l’ensemble de la région. Source : estimation de la direction du Tourisme, 2005. Traitements : SOeS (Observatoire du littoral).
Observatoire du LittoralRédaction SOeS
5
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.