L'AGENT LIBRE

De
Publié par

L'AGENT LIBRE La liberté Séance 3
  • causalité agentive
  • essai sur les pouvoirs actifs de l'esprit humain
  • causalité physique
  • cause de la cause agentive
  • nature de l'agent libre
  • dualisme âme
  • dualisme entre âme
  • événement
  • événements
  • evénements
  • evénement
  • pouvoir
  • pouvoirs
  • agents
  • agent
Publié le : mardi 27 mars 2012
Lecture(s) : 60
Source : web.me.com
Nombre de pages : 12
Voir plus Voir moins

L’AGENT LIBRE
La liberté
Séance 3RAPPELS
• Incompatibilisme libertarien. On admet que l’on ne peut pas
avoir déterminisme et liberté et, pour ce cours, on cherche si
l’on peut défendre la liberté.
• Éviter le hasard et l’arbitraire
• Qu’est-ce qui cause l’action et ne se réduit pas aux
circonstances passées et aux lois de la nature. Quel est la
nature de l’agent libre ? I. LE DUALISME ÂME/CORPS
• Dualisme des substances et des propriétés.
• Indépendance de l’âme par rapport à la
matière en général et au corps.
• Transparence de l’âme avec elle-même et
donc contrôle total de l’âme et effort pour
contrôler le corps.
• Le problème de l’interaction :
• Où a lieu l’interaction ?
• Les lois de la nature sont-elles violées ?
• L’être humain : une troisième substance ?II. LA CAUSALITÉ AGENTIVE
Chisholm, La Liberté Humaine et le Moi, 1964.
• La thèse : la liberté est une forme de causalité propre aux
agents humains.
• Pas un dualisme âme/corps. L’être humain = une personne, un
sujet et non une composition d’âme et de corps.
• Cause agentive =/= cause physique entre événements ou
entre états de choses.
• «Un bâton meut la pierre et est mu par la main qui est mue
par un homme.» Aristote, Physique, 256a. Pas un événement
dans l’agent qui cause mais l’agent qui cause.
• Différence entre la volonté libre et l’être humain libre.
• Ni déterminisme ni indéterminisme seul mais causalité.II. LA CAUSALITÉ AGENTIVE
Objections.
• Le cerveau est la cause du mouvement de la main.
• Réponse : différence entre faire A et faire advenir A. Je fais que ma main se lève et
je fais advenir des événements dans mon cerveau, je vais advenir un changement
dans mon ombre.
• Hasard et arbitraire ? Quelle est la cause de la cause agentive ?
• Réponse de Chisholm : L’agent est la cause de la cause agentive. Régression à
l’infini assumée. L’agent n’a pas conscience de l’infinité des causes de cause.
• Meilleure réponse : il n’y a pas de cause de la causalité agentive. La causalité
agentive est l’exercice conscient et contrôlé de ses pouvoirs par un agent, et rien
de plus.
• Donc compatibilité de l’indéterminisme et de la causalité agentive. L’action libre
n’est pas arbitraire. BILAN
• Introduction de deux types de causalité. Toujours le problème
de l’unité de la nature.
• Deux questions.
• Peut-on donner un sens à la causalité agentive, décrire sa
spécificité ?
• Peut-on comprendre qu’il y ait de la causalité agentive et
donc de la liberté «au milieu» de la causalité physique, càd de
la nature ? III. LA CAUSALITÉ
• La genèse de notre idée de cause :
• Observation de conjonctions répétées
d’événements du même type.
• Habitude et association de ces deux types
d’événements.
• Attente d’un événement du second type
quand un événement du premier type a lieu.
• Relations causales = relations régulières
entre événements.
• La cause agentive serait une supposition
mystérieuse.III. LA CAUSALITÉ
• Reid, Essai sur les pouvoirs actifs de l’esprit
humain, I, v, 1788.
• La causalité agentive ne se dérive pas de la
causalité physique. Voir Hume.
• La causalité agentive est notre première
expérience de la causalité.
• Nous en dérivons la causalité physique.
• Argument insuffisant. La genèse psychologique
n’est pas une justification de la valeur d’un
concept. Notre expérience pourrait être illusoire.III. LA CAUSALITÉ
• Donner une définition générale de la causalité qui englobe les deux
formes de causalité.
• Faire advenir un effet.
• Soit l’effet vient d’un objet qui a des propriétés physiques qui dans
certaines circonstances et selon les lois de la nature produisent tel effet.
• Soit l’agent a des propriétés mentales et physiques qui le rendent
capable de vouloir et d’agir : représentation du futur, représentation
d’alternatives, désirs, représentations de moyens, de normes etc.
Capacités physiques aussi.IV. TU VEUX OU TU VEUX PAS ?
Deux manières de comprendre la causalité agentive :
1. Le fait qu’en fonction de ses croyances et désirs, l’agent
produise un changement dans son corps, est une action
basique. Une action basique est une action que l’agent fait
sans rien faire d’autre.
Une action non-basique est l’effet d’une action basique.
2. L’agent fait bien quelque chose pour produire un changement
dans son corps : il veut, ce qui veut dire qu’il a une volition.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.