L'évènement à plescop

Publié par

  • cours - matière potentielle : sciences
  • cours - matière potentielle : avec les propriétaires fonciers
  • revision
Ce trimestre... • La rentrée scolaire 2011 • Urbanisme : révision du PLU • Finances : le budget 2011 • La parole aux associations Pleskob ar vuhez L E B U L L E T I N M U N I C I P A L D E L A C O M M U N E OCTOBRE 2011 L'évènement à plescop : Les Championnats du Monde de boxe Française
  • aménagement sécurisé du carrefour
  • formules d'accueil variées
  • maison de la formation professionnelle du pays
  • gant ar
  • plescop
  • evit degemer
  • téléphones portables
  • téléphone portable
  • écoles
  • ecoles
  • école
  • ecole
  • travaux
  • travail
  • projets
  • projet
Publié le : mardi 27 mars 2012
Lecture(s) : 192
Source : plescop.fr
Nombre de pages : 24
Voir plus Voir moins

Pleskob ar vuhez
LE BULLETIN MUNICI PA L DE LA COMMUN E OCTOBRE 2011
L'évènement à plescop :
Les Championnats du Monde
de boxe Française
Ce trimestre...
• La rentrée scolaire 2011
• Urbanisme : révision du PLU
• Finances : le budget 2011
• La parole aux associationsAprès les vacances, où animations et loisirs sont ve-
nus égayer cet été peu ensoleillé, la rentrée s’est effec-
oude ar vakañsoù, ma oa bet laouenaet amzer dister an Gtuée globalement dans de bonnes conditions.
hañv gant abadennoù ha diduamantoù, ez eo tremenet mat Nos associations ont fait « le plein d’inscriptions », tou-
an distro, well-wazh.tes plus dynamiques les unes que les autres. Et c’est
E-leizh a enskrivadurioù a zo bet en hor c’hevredigezhioù, pour répondre à la demande de plusieurs d’entre elles
begon gante forzh pegement. Hag evit respont da c’houlen-que la municipalité vient de leur accorder de nouveaux
noù meur a hini anezhe emañ an ti-kêr é paouez reiñ dezhe locaux (Bureaux, salles de réunion…), dans des espaces
salioù nevez (burevioù, salioù-emvod) e lec’hioù diac’hubet libérés grâce à la restructuration du centre bourg et la
gant adaozadur kreiz ar vourc’h ha savidigezh an ti-kêr.construction de la mairie.
Skoazell a vez roet gant an ti-kêr ivez pa ro skoaziadennoù Le soutien municipal passe aussi par l’attribution de
evit bastiñ da ezhommoù an holl ha sikour o raktresoù. Rak subventions afn d’accompagner les besoins et projets
uhel-meurbet eo live ar skipailhoù e meur a glub sport du-de toutes. En effet, l’excellent niveau d’équipes de plu-
mañ, hag ezhomm o deus da vout sikouret gant an ti-kêr, sieurs de nos clubs sportifs demande d’être accompa-
ouzhpenn ar sponsored prevez. Lorc’h a zo ennomp gant al gné, outre les sponsors privés, par la municipalité. Un
live-se ha gant o disoc’hoù, hag enoret eo ar gumun gant ar niveau et des résultats dont nous sommes tous fers,
brud o deus tapet.ainsi qu’une renommée qui fait honneur à notre com-
mune. Ur brouenn a gement-se : goude kampionad Europa ar Sa-
vatenn Boks Gall e Pleskob e 2008, e vo aozet kampionad Preuve en est l’organisation, après les championnats
ar bed d’an 19 a viz Du 2011 gant ESP Savatenn/Boks d’Europe de Savate Boxe française à Plescop en 2008,
gall. Gourc’hemennoù d’e holl izili evit ar pikol labour a zo des championnats du Monde, le 19 novembre 2011,
bet sevenet.par l’ESP Savate/Boxe française. Félicitations à tous
ses membres pour l’immense travail accompli. Daoust d’an distro-skol bout tremenet mat-kaer d’ar 5 a viz
Gwengolo, ez eo bet brouezet-ruz razh an dud pa oa bet Malgré une très bonne rentrée scolaire le 5 septem-
lamet ur c’hlas er skol-vamm F. Dolto, 3 devezh àr-lerc’h an bre, la suppression d’une classe à l’école maternelle F.
distro. Ma seller ouzh an deskadurezh hag ar c’helenn evel Dolto, 3 jours après, a soulevé l’indignation générale.
ma ra ur c’hontour, peseurt amzer da zont emeur é prientiñ En n’ayant de l’éducation et de l’enseignement qu’une
evit hor re yaouank, evit hor bro ? Hiziv an deiz, gant an holl vision comptable, quel avenir prépare-t-on à nos jeunes,
dud a zo em dolpet e Pleskob, ez eus bet gellet adkavout un à notre pays ? Aujourd’hui, la mobilisation de tous à
½ post ouzhpenn er skol Dolto er blez-mañ.Plescop a permis de retrouver un ½ poste supplémen-
taire à l’école Dolto pour cette année. A-hend-arall, brasaet e vo ar preti-skol hag emeur é paouez
kregiñ al labourioù. Gant-se e vo gwellaet an traoù evit ar Par ailleurs, l’agrandissement du restaurant scolaire,
predoù hag evit degemer ar skolidi vihan nevez a Bleskob dont les travaux viennent de débuter, permettra d’amé-
emaomp é c’hortoz adal ar blez-mañ en hor c’humun. liorer les conditions des moments de repas et d’accueil
des nouveaux petits écoliers Plescopais attendus dès Daet e oa Pleskobiz a-leizh da welet an ti-kêr nevez da-geñver
cette année sur notre commune. an devezh dorioù digor, ha gellet o doa an dud ober anaou-
Lors de la journée porte ouverte, où de très nombreux degezh ivez gant ar c’hentañ tennad kendivizoù evit adwelet
Plescopais sont venus découvrir leur nouvelle mairie, la hor steuñv kêraoziñ lec’hel : renabliñ an traoù ha lakaat an
population a également pu prendre connaissance de la durc’hadurioù pennañ a ya a-du gant ur bleuniadur mestro-
ère 1 niet ha doujus evit hon endro, en ur rakwelet un diorroadur étape de concertation sur la révision de notre plan
padus ag an obererezh armerzhel hag obererezh kêr. local d’urbanisme : état des lieux et principales orien-
tations qui vont dans le sens d’un épanouissement D’an 22 a viz Here da 10e30 e vo an digoradur ofsiel.
maîtrisé et respectueux de notre environnement, tout Ur wezh achu al lodenn gantañ ag adaozadur kreiz ar
en prévoyant un développement durable de l’activité vourc’h o deus kendalc’het al labourioù diouzhtu gant an
économique et urbaine. eil lodenn da derkiñ evit an dud àr droad ar blasenn Greiz
L’inauguration offcielle est prévue le 22 octobre à (apotikerezh, tavarn-burev-butun, stal-vara, marc’hadour
10 h 30. bleuñv) hag ar straedoù Jeneral de Gaulle ha Sant-Pêr (ri-
ère blennoù-straed, plasoù-parkañ).La 1 tranche de la restructuration du centre bourg
terminée, les travaux se sont tout de suite poursuivis Gant al lodenn diwezhañ e vo brasaet ha terket Plasenn an
avec une autre tranche qui prévoit l’aménagement pié- Iliz (lakaet plant, bankoù, suraet terkadur ar c’hroashent-
tonnier de la place du centre (pharmacie, bar-tabac, tro), astennet ar rabi wezennek evit an dud àr droad betek
boulangerie, feuriste) et de la rue du Général de Gaulle plasenn an ti-kêr kozh, ha savet ur raktres lojeizoù prevez
dans un premier temps. e-lec’h ar stal-vara a zo bremañ d’an it. DANIELLO.
Un deuxième temps verra se réaliser l’agrandissement Evel ma c’hell an holl gwelet e Pleskob ez a mat ha buan
de la Place de l’Eglise et son aménagement (végétali- àr-raok labourioù ar skolaj da zont, hag e miz Gwengolo
sation, bancs, aménagement sécurisé du carrefour), la 2012 e tlefe bout digoret, evel ma oa bet rakwelet gant ar
prolongation du mail piétonnier et arboré à la place de C’huzul-departamant. E-skeud an dra-se e vo savet ur sal-
l’ancienne mairie, ainsi que la réalisation d’un projet sport nevez gant ar gumun e Flumir, etre ar skolaj hag ar
privé de logements prévu sur l’emplacement de l’actuel- greizenn sport.
le boulangerie de Mme DANIELLO.
Un diskar-amzer brav a hetan da bep hini ac’hanoc’h.
Comme chaque Plescopais peut s’en rendre compte, les
An Itron Maerez,travaux du futur collège avancent vite et bien, dans la
Nelly FRUCHARDperspective de l’ouverture prévue en septembre 2012
par le Conseil général. Parallèlement, la construction
par la commune de la nouvelle salle de sports débu-
tera bientôt sur le site de Flumir, entre le collège et le
complexe sportif.
Je vous souhaite à tous de passer un bel automne.
Mme le maire,
Nelly FRUCHARD
2
EDITO DU MAIRE
PENNAD-STUR AR VAEREZPortes ouvertes de la mairie :
une journée plebiscitée par
les plescopais !
ette journée était spécialement dédiée à la découverte de leur nouvelle mairie par C
les Plescopais. Une occasion qu’ils n’ont pas boudée puisque le fux a été continu du matin
jusqu’en fn d’après- midi.
Découvrant le bâtiment, des archives à l’attique, les Plescopais n’ont pas été avares de questions
et de commentaires.
Et même si certains la trouvent « moderne ou grande », la population dans son ensemble a appré-
cié le « côté fonctionnel, l’espace, la luminosité, la sobriété » d’une mairie dont ils se sont dits fers.
èrePar la même occasion, les Plescopais ont pu découvrir et s’exprimer sur la 1 étape de concerta-
tion concernant la révision du PLU.
L’exposition, qui présente le diagnostic et les grandes orientations du futur PLU, restera visible tous
les jours à la Mairie.
Un cahier d’expression est à la disposition du public, élus et personnel restant disponibles pour
des rendez-vous.
3
EvénementV I E M U N I C I P A L E
Enfance - Jeunesse - École Yolande Gaudaire
Adjointe en charge de
l’enfance jeunesse, éducation
Référente sécurité routièreUne rentrée à
rebondissement
u lendemain de la rentrée scolaire, Nelly FRU-A CHARD, maire, Yolande GAUDAIRE et Danielle
NICOLAS, Adjointes, ont fait la tournée des écoles pour
saluer les équipes éducatives, les enfants, et s’impré-
gner de l’ambiance des classes rencontrées.
La visite a commencé par l’école publique Françoise Dol-
to. Elisabeth ABRIOUX, directrice nous a fait part d’une
bonne rentrée dont l’effectif des classes permet de bon-
nes conditions tant pour les enfants que pour les profes-
seures, ce qui est réconfortant pour les parents.
L’effectif est de 118 élèves.
Notre seconde visite s’est déroulée à l’école Sainte-Anne
où nous avons été accueillies par Caroline DURIEUX, di-
rectrice. Les élèves étaient en récréation, ce qui nous a
permis d’échanger avec les enseignantes sur les bonnes
conditions de rentrée tant chez les petits que chez les
grands.
Angéline, nouvelle enseignante, est revenue dans l’école
sur une classe bilingue. A l’école Cadou : les élèves de CP, classe de
Mme le Corre, nouvelle enseignante, accompagnée de L’effectif de l’école est de 263 élèves.
Christine Perrot, directrice.
Nous sommes arrivées à l’école publique René-Guy Ca-
dou où Christine PERROT, directrice, nous a accueillies
dans sa classe. Les élèves du CM2 étaient en cours de
sciences et l’ambiance était studieuse. Nous avons ren-
contré les trois nouvelles professeures Mesdames LE COR-
RE, NICO et RENAULT qui ont en charge les classes de CP, MAUVAISE SURPRISE
CM1-CM2 et CE2.
Faisant suite à la rentrée scolaire du mercredi matin 7
L’effectif est de 197 élèves. septembre, nous avons appris en mairie, la fermeture
d’une classe de l’école Françoise Dolto. « Un effectif à 120
élèves n’aurait pas posé de problème de fermeture ».
« La dotation Etat attribuée à notre département, comme
Classe de Anne Hurtel sur tous les départements, en général et plus encore, en
moyenne et grande section Bretagne où la scolarisation des enfants de petite section
de l’école Dolto accompa- enfantine reste très forte, oblige l’Inspection Académique
gnés de Céline, nouvelle à gérer en terme de moyens « budget » qui s’éloigne d’une
Atdsem et Aline, stagiaire gestion raisonnée en terme de moyens « humains »
de l’IBEP. que sont nos enfants et les personnels enseignants ».
A cette nouvelle surprenante, voir choquante, Nelly FRU-
CHARD, Maire a réagi immédiatement en interpelant
Madame La Directrice des Services Départementaux de
l’Education Nationale, d’autant que la commune venait
de recruter un personnel ATSEM.
A mi-journée, au cours d’un échange téléphonique avec
l’Inspectrice d’Académie, évoquant le développement
économique, la situation démographique de notre com-
mune, la livraison de 90 logements en janvier prochain,
la réorganisation pédagogique, les classes surchargées,
Nelly Fruchard a accepté l’engagement de Madame
L’inspectrice d’Académie d’attribuer un demi-poste d’en-
seignant en plus qui sera assuré le matin, et ce, pour Les élèves de grande
l’année scolaire.section de l’école
Ste Anne accompagnés
de la directrice, Les parents d’élèves ont cependant tenu à manifester leur
Sylvie enseignante et réprobation et une délégation a été reçue par le Maire et
Céline, Atdsem l’Adjointe aux Affaires Scolaires, ainsi que, 2 jours plus
tard par l’Inspectrice d’Académie, afn de dénoncer les
choix budgétaires, faits par l’Etat qui ne vont pas dans le
sens d’une école maternelle de qualité.4Découverte du restaurant sco-
laire par les petites sections
enfantines de l’école Dolto
Plescop La Vie
Ploeskob ar vuhez
Accueil par le personnel du restaurant
scolaire et les enseignants des petits de
l’école Ste Anne
Restaurant scolaire
Sur notre parcours de visite, le mardi 6 septembre, en ma-
tinée, une bonne odeur de cuisine nous a fait pousser la
porte du restaurant scolaire. Nous avons surpris Régine,
Anita et Anne-Marie en plein coup de feu à préparer et l’écolopatte faitfaire mijoter les mets du jour.
sa 5ème rentrée
Elus, parents et bénévoles se
sont retrouvés fn août pour
préparer l’accompagnement
des enfants vers les écoles.
Ce service gratuit a toujours
besoin d’accompagnateurs.
N’hésitez pas à venir rejoindre
le groupe !
Pour tout renseignement,
contactez la mairie au
02.97.44.43.44 ou par mail
à accueil@mairie-plescop.fr
Aidées de l’équipe de service en salles composée de
17 personnes, elles attendaient + de 400 enfants à déjeûner.
Chantier d’extension
du restaurant scolaire
Afn d’assurer un meilleur accueil des enfants dans les lo-
caux du restaurant scolaire, la commune a décidé d’agran-
dir l’espace en construisant une nouvelle salle de repas
2d’une superfcie de 95 m .
Dans le prolongement de cette salle, un préau couvert sera
également construit. L’ancien local des sanitaires sera ré-
habilité. Un équipement en lavabos, W.C. accès handicapé
Nelly Fruchard et Yolande Gaudaire sur le permettra plus facilement aux nombreux groupes d’enfants
chantier de l’extension du restaurant scolairede se laver les mains. 5V I E M U N I C I P A L E
Le métier
D’ASSISTANT MATERNEL
I : Un métier reconnuL’école publique
Depuis 2005, les assistants maternels ont acquis un sta-
tut professionnel grâce à la Convention Collective Natio-DIWAN organise
nale de Travail des Assistants Maternels du Particulier
Employeur. Cette reconnaissance leur a notamment per-une réunion publique mis d’accéder progressivement à la formation profession-
nelle continue.à Plescop le :
Les assistants maternels accueillent à leur domicile, de
façon non permanente et moyennant rémunération, des
enfants confés par leurs parents. Ils contribuent au bien-Mercredi 19 octobre 2011
être des enfants, en respectant les choix éducatifs des
parents.A 20 h 30 à la Loge
Afn d’exercer cette profession, il est indispensable d’ob-
tenir un agrément délivré par le Conseil Général. Les de-DIWAN fait partie d’un réseau d’écoles associatives,
mandes d’agrément et leur suivi relèvent des missions de
gratuites et laïques où l’enseignement est dispensé la Protection Maternelle Infantile (PMI).
en Breton à la maternelle, puis de façon bilingue
Les candidats à l’agrément doivent présenter des garan-(français/breton) à partir de la primaire
ties nécessaires pour contribuer au développement physi-jusqu’au lycée.
que, intellectuel et affectif des enfants. L’état de santé, le
Consciente du fort engouement du Pays logement, et l’environnement des candidats sont égale-
Vannetais pour l’apprentissage de la ment des critères d’évaluation.
langue régionale, l’association souhaite y
Après l’obtention de l’agrément (5 ans, renouvelable), les développer son implantation.
assistants maternels doivent suivre obligatoirement une
La réunion du 19 octobre à Plescop sera formation initiale de 60 heures, dispensée par le Conseil
l’occasion d’informer et d’échanger avec Général. Après validation de celle-ci, ils ont le droit d’exer-
la population. cer leur métier.
II : Un mode d’accueil
Si la France est championne de la natalité alors cela fait
beaucoup de bébés et de petits à faire garder !
Les assistants maternels peuvent accueillir jusqu’à 4 en-
fants simultanément. Grâce à leurs possibilités d’adap-
tation, les assistants maternels proposent des formules
d’accueil variées : temps complet, mi-temps, en périsco-École maternelle laire, en horaires atypiques…
Actuellement, sur la commune de Plescop, 38 assistan-et primaire Saint-Anne
tes maternelles exercent ce métier. Ces professionnelles
offrent une capacité d’accueil de 122 places pour des Je trie, tu tries, nous trions...
enfants dès 2 mois ½.
Depuis que les nouveaux bacs sont arrivés à Plescop, les enfants de
III : Le Relais Assistants Maternels (RAM)l’école Sainte Anne et leurs enseignants, ont entrepris de comprendre
comment agir. Le RAM est un service public de proximité, gratuit et
ouvert à tous. La principale mission du Relais est d’infor-Au début, c’est un peu compliqué : plastique, pas plastique, bouchons
mer les familles et les assistants maternels sur les modes sur les bouteilles ou pas, papier avec encre dans la verte ? Dans la jaune ?
d’accueil existants, les démarches administratives, les
Un bon coup de main s’imposait : avec l’aide de Vannes Agglo et de son droits et les devoirs de chacun, lors d’entretiens indivi-
bus, le cycle 3 a pris cette éducation à l’environnement très au sérieux ! duels et de soirées à thèmes. Le Relais peut aussi appor-
ter son soutien aux employeurs et aux salariés dans le Mieux consommer avec moins d’emballage, récupérer les cartouches
cadre du contrat de travail qui les lie. d’encre et les téléphones portables, trier les papiers, et bientôt faire du
compost et visiter la déchetterie. Les animatrices du RIPAM du canton de Grand-Champ
proposent des matinées d’éveil hebdomadaires (le mardi à Le début d’un apprentissage qui entraînera toute la famille !
la Maison de l’Enfant de Plescop). Les enfants et les assis-
NB : à l’école, nous récupérons les cartouches d’encre et les téléphones tantes maternelles partagent une autre approche de la vie
portables. Pour chaque cartouche valorisable collectée, un don est versé à collective. Cet espace permet aux assistantes maternelles
l’association Enfance et Partage. de rompre l’isolement, d’échanger sur leur pratique et leur
savoir-faire pour renforcer leur rôle éducatif.
RIPAM du canton de GRAND-CHAMP
Marie-Laure LE ROUX et Karine LE GRATIET
Maison de l’Enfance «Ti Mômes «
Route de Kermoch - 56390 GRAND-CHAMP
02.97.66.47.69 ou 06.03.91.36.63
ripam@grandchamp.fr
Maison de l’Enfant «Tamm ha tamm»
12 Rue de Sainte-Anne - 56890 PLESCOP
02.97.60.71.51 ou 06.03.91.36.80
6 Gardez le contact en vous rendant sur la page
Internet du RIPAM : www.grandchamp.fr

Enfance - Jeunesse - ÉcolePlescop La Vie
Ploeskob ar vuhez
CommunicationCOMITÉ DE JUMELAGE
Danièle NicolasPLESCOP/NISIPARI
Adjointe à la communication
Repas roumain ouvert à tous le samedi
15 octobre 2011 avec musiques roumaines...
Salle polyvalente
Le flm concernant le projet des jeunes, réalisé par Yann près l’Assemblée générale Exceptionnelle du 25 juin,
le comité s’est doté d’un bureau de transition, en atten- Le Gallic, a été visionné par l’assemblée, il est maintenant A
disponible pour rendre compte d’un projet entre jeunes dant une prochaine assemblée générale, en juin 2012....
roumains et jeunes Plescopais. De même l’exposition devrait Un bureau pour préparer la relève :
circuler et contribuer à donner une image positive de la
Président : Vincent Calvez Roumanie, à préparer de nouveaux projets...
Vice-présidents : Stéphane Roy et Jean Levêque Actuellement en chantier : un projet d’accueil de jeunes en
Secrétaire : Marie-Christine Cadoret août 2012... Et un thème : peindre la Bretagne ! Avis aux
Secrétaires-adjoints : Claire Le Trionnaire et Didier Nicolas intéressés ! Aussi bien pour le repas que pour le projet....
Trésorier : Daniel Saunier
Contacts : Vincent Calvez : 02 97 60 77 19
Trésoriers-adjoints : Serge Le Neillon et Eliane Levêque
Marie-Christine Cadoret : 02 97 44 60 88
Un bureau pour les jeunes : Daniel Saunier : 02 97 60 62 73
Présidents : Maëlle Le Roch, Paul Cadoret, Alice Guiho
Après le spectacle
à Castellu
Flora Rimbert,
nouvelle Adjointe aux
Affaires Sociales
lora Rimbert a été élue Adjointe aux Affaires Sociales le 5 juillet F dernier succédant à Claudine Le Gallic.
Professeur d’espagnol au lycée Charles de Gaulle de Vannes, en retraite
depuis septembre 2009, Flora, 62 ans, a été auparavant conseillère munici-
pale de 2001 à 2008.
« Le domaine social correspond tout à fait à mon engagement dans la vie.
En collaboration avec les élus de ma commission, je compte m’investir plei-
nement dans les actions mises en place par Claudine Le Gallic, réféchir à
d’autres orientations et engager de nouvelles actions pour le « mieux vivre »
7
de nos plescopais », annonce-t-elle confante.
CommunicationV I E M U N I C I P A L E
Maison de la Formation
professionnelle du PaysSocial solidarité•
Flora Rimbert de Vannes :
Adjointe Action Sociale un point d’accueil à Plescop !
et Solidarité
« Un service de proximité pour tous »
Quel que soit votre âge, que vous soyez salarié ou demandeur
d’emploi, qualifé ou non, si vous souhaitez changer de métier,
obtenir un diplôme ou améliorer vos compétences, les « points
d’accueil Maison de la Formation Professionnelle » sont là pour
vous aider. Ils vous donnent une première information sur les
différentes possibilités d’accès à la formation (les dispositifs exis-Personnes de
tants, les modalités d’accès et les aides possibles), la validation ans et plus des acquis de l’expérience (VAE).60 Cette première information doit répondre à tous les types de pu-
blics : demandeurs d’emploi, salariés, jeunes scolarisés ou désco-
larisés, personnes en situation précaire, travailleurs handicapés.ATELIERS MEMOIRE
Et, si vous souhaitez un conseil spécialisé ou un accompagne-RECTIFICATIF
ment, vous bénéfcierez d’une mise en relation personnalisée
Les séances débuteront avec la structure compétente pour répondre à votre besoin.
le mardi 18 octobre Plescop fait dorénavant partie du réseau de structures labellisées
MFP des 19 pays bretons.
Point d’accueil PLESCOP :
Pôle social de la Mairie
ATELIERS GYM DOUCE
Le 5 juillet, Nelly Fruchard, Les ateliers démarreront maire de Plescop,en présence
le lundi 9 janvier 2012. de Gildas Dréan, conseiller
régional, a signé l’adhésion à Il reste quelques places dans les deux ateliers.
la charte de la MFP :
Les personnes intéressées peuvent encore s’inscrire la Maison de la Formation
en s’adressant au : professionnelle.
Centre Communal d’Action Sociale
Mairie
2 place Marianne, 56890 PLESCOP
Monsieur Henri ROHEE a passé Téléphone : 02.97.44.44.00.
le cap de ses 101 ans sans se dé-Mail : social@mairie-plescop.fr
partir de sa jovialité. Toujours frin-101
gant et plein d’entrain il a eu une
surprise énorme, concoctée par la
direction de l’établissement : le
tour du Golfe du Morbihan en hé-ans licoptère ! Il ne s’est pas départi Transport accompagné
de sa fougue naturelle et c’est sous l’œil de son infrmière, accom-
pagné des cameramen de France 3 qu’il a pu admirer les belles pour les plus de 80 ans
couleurs du Golfe ensoleillé.
Ce fut un grand moment. Entouré de ses voisins résidents, des le service « SORTIR PLUS »➜ élus et du personnel de Mary Flor il a fêté son mémorable anni-Pour sortir comme vous voulez !
versaire.
Vous avez au moins 80 ans et vous avez peut-être perdu
l’habitude de sortir de chez vous parce que :
• Vous éprouvez des diffcultés à vous déplacer,
• Vous vous fatiguez facilement,
• Votre entourage n’est pas toujours disponible pour
vous accompagner.
Le dispositif mis en place par l’action sociale de retraite
complémentaire des groupes AGIRC - ARRCO et AGRICA,
s’articule autour d’un chèque emploi service universel
(CESU) qui sert à fnancer une prestation de transport ac-
compagné.
Renseignements : Tél : 0 805 700 137 (n° gratuit)
8Plescop La Vie
Ploeskob ar vuhez
REVISION DU PLAN
Environnement LOCAL D’URBANISME
Urbanisme JUILLET 2010 - PRINTEMPS 2013 : Développement
OU EN SOMMES NOUS ?
Christian Gasnier
Le 5 Juillet 2010, le conseil municipal après avoir évalué l’ensemble des
Adjoint à l’environnement,
actions menées dans le cadre des objectifs du P.L.U. approuvé fn 2003,
l’urbanisme et au développement
décidait de prescrire la révision de ce P.L.U., afn de défnir de nouvelles économique
orientations de développement de PLESCOP à l’horizon 2025.
  POUR QUELLES NOUVELLES PERSPECTIVES ?
Le nouveau projet communal se construit autour de trois grands axes de réfexion :
 RENFORCER LES MESURES ENVIRONNEMENTALES
ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE EN S’APPUYANT SUR
« LA CHARTE EAU ET URBANISME » initiée par la com-
mission « citoyens et collectivités » du Syndicat du Loch
et du Sal.
 EN INTEGRANT LE RECENSEMENT EXHAUSTIF
DES ZONES HUMIDES ET DES RUISSEAUX
A ce jour, ce travail est effectué ; il a été réalisé par le
Cabinet ALTHIS. 20% de notre territoire classé en zones
humides et l’ensemble des ruisseaux recensés bénéfcieront
d’une protection stricte et à ce titre seront déclarés non
constructibles.
La carte des zones humides est consultable sur le site in-
ternet : www : plescop.fr
Station d’épuration sur la gauche
Enfn, dans les prochaines années, une saulaie réalisée sur
Extrait de quatre hectares permettra d’améliorer plus encore les rejets
plan des zones après traitement dans le milieu naturel. Nous devons ac-
humides quérir ces quatre hectares. Des contacts prometteurs sont
pris avec les propriétaires actuels.
 EN PRENANT EN COMPTE UN NOUVEAU SCHEMA
 EN S’APPUYANT SUR UNE ETUDE PROSPECTIVE DE
DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES
NOS CAPACITES EPURATOIRES ET SUR UN NOUVEAU
Une étude « bilan et prospective » a été confée au cabinet SCHEMA DIRECTEUR D’ASSAINISSEMENT.
S.C.E. Les conclusions du bilan sont aujourd’hui connues
Cette étude, confée au Cabinet SOGREAH, est aujourd’hui et ne présentent pas de problèmes majeurs à solutionner.
terminée et elle conclut que nous devons poursuivre la re-
Un certain nombre d’entre eux ayant déjà été réglés dans
mise en ordre de notre réseau des eaux usées construit il les quinze dernières années (changement et redimension-
y a trente ans. Ce sera chose faite dans le cadre de notre
nement des canalisations – bassins tampons au Goh-Len et
projet pluriannuel de réhabilitation qui poursuivra les in- au Moustoir) notamment.
terventions réalisées dans le cadre de l’aménagement du
L’étude prospective débutera dans les prochaines semaines centre-bourg.
pour vérifer et prendre en compte nos objectifs de dévelop-
Par ailleurs, elle nous indique que le site de la station pement et ceci dans le cadre de nos ambitions.
d’épuration est compatible avec nos ambitions de déve-
loppement : il est suffsant pour un agrandissement de la
station à hauteur de 12000 équivalent/habitant.
9
Photos J-Y Le NorcyV I E M U N I C I P A L E
 EN PRESERVANT ET EN ETENDANT LA PRESER- Autre piste : la création d’un corridor vert dans le secteur
VATION ET LA VALORISATION DU PATRIMOINE BATI Est du Moustoir au sein de notre futur zone de développe-
ment mixte « Tertiaire – Habitat » de Kerluherne II, de la Un certain nombre de bâti remarquable pourra faire l’ob-
RD 19 (Vannes – Ste Anne) vers la coulée de verdure du jet de cette mesure. Il est à noter qu’un effort important
Moustoir et ceci sur plus de sept hectares. avait déjà été réalisé en 2003 ; il sera complété.
Notre réfexion se poursuit également sur le site de Leslé-
got-Le Couëdic.
 EN POURSUIVANT LE DEVELOPPEMENT D’UNE
ACTIVITE ECONOMIQUE ET DURABLE
Deux secteurs font aujourd’hui l’objet d’une attention parti-
culière : Le Guernic et kerluherne.
Le secteur de Tréhuinec II – Le Guernic
Dans le cadre d’une opération publique d’aménagement
nous envisageons de réaliser, sur près de 6 hectares, un
pôle d’activités artisanales novateur, et un espace commer-
cial qui, à terme, quand les conditions de population seront
remplies, limitera les mouvements pendulaires de déplace-
ment vers les zones commerciales de Vannes. C’est aussi
Secteur de St Lucas cela le développement durable. Des discussions sont en
cours avec les propriétaires fonciers. EN ETENDANT LES ESPACES BOISES PUBLICS ET
PRIVES AU TITRE DE MESURES COMPENSATOIRES DE Le secteur de Kerluherne II
NOTRE DEVELOPPEMENT
Nous prévoyons dans le secteur de « Kerluherne – Le Mous-
La Municipalité envisage de classer plusieurs hectares de toir », sur un site de 22 hectares ayant déjà fait l’objet d’un
zones humides en espace public dans le secteur du Guer- arrêté du projet de ZAD (priorité donnée à la commune
nic en vue de leur requalifcation et de leur ouverture à d’acquérir ce secteur), d’étendre notre secteur de déve-
terme au public, initiant par là même l’amorce d’un cor- loppement économique et ceci dans le cadre d’une Zone
ridor écologique qui devra se poursuivre sur le territoire d’Aménagement Concerté (ZAC), qui fera elle aussi l’objet
vannetais. d’une concertation élargie.
Les premières orientations nous amènent à penser qu’une
hypothèse de mixage « tertiaire – logements » pourrait être
retenue avec des proportions pouvant évoluer en fonction
de la faisabilité du projet. Mais rien n’est arrêté. Des dis-
cussions très avancées avec les propriétaires nous laissent
penser qu’une solution amiable d’acquisition est en bonne
voie.
Espace d’activité de Tréhuinec 2
et son corridor vert
Future Zone d’aménagement concertée La Lande
Le Couédic 2015 – 2025
10
Environnement - Urbanisme - Développement
Photos J-Y Le Norcy

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.