Le berceau du Lac-Saint-Jean

Publié par

  • cours - matière : histoire
  • mémoire
  • mémoire - matière potentielle : phénoménale
en ligne : Le berceau du Lac-Saint-Jean Le Lien Mars 2011 Volume 17 Numéro 3 LES CHRONIQUES Affaires municipales 6 Les échos du conseil 7 Quoi de neuf à la MDJ? 8 Dans l'air du temps 9 Quelle histoire! 10 À livre ouvert 11 HÉBERTVILLE EN MOUVEMENT 13-15 15e Encan de la Fabrique 33 500 $ un record de tous les temps p. 3 La Fabrique fête ses bénévoles p.
  • surveillance des travaux du projet de construction du garage d'entretien au mont lac-vert
  • activités de la maison
  • mont lac-vert
  • assurance responsabilité
  • lac saint-jean
  • lac-saint- jean
  • lac-saint-jean
  • hébertville
  • travaux de la maison des jeunes
  • municipalité
  • municipalités
  • année
  • années
Publié le : lundi 26 mars 2012
Lecture(s) : 60
Source : hebertville.qc.ca
Nombre de pages : 16
Voir plus Voir moins

Le Lien
en ligne : www.hebertville.qc.ca
Le berceau du Lac-Saint-Jean
Volume 17 Numéro 3Mars 2011
e15 Encan de la Fabrique LES CHRONIQUES
33 500 $ un record de tous les temps p. 3
Afaires municipales 6
Les échos du conseil 7
Quoi de neuf à la MDJ? 8
Dans l’air du temps 9
Quelle histoire! 10
À livre ouvert 11
HÉBERTVILLE
EN MOUVEMENT 13-15
Deuxième éditon du MOM p. 5Photo : Jean-Claude Villeneuve
mesM. Gaétan Perron, M Sonia Perron, Christne Gagnon,
Marthe Larouche et Joëlle Turcote
La Fabrique fête ses bénévoles p. 13
MM. Patrice Gilbert, Martn Bergeron , Guy Larouche
meet M Manon VermetePhoto : Jean-Claude VilleneuvePromutuel du Lac au Fjord
est fère de rendre hommage
à une personne de chez nous
MADAME HÉLÈNE GIRARD
HISTORIENNE D’HÉBERTVILLE
ous soulignons ce mois-ci l’impli -
meNcaton contnue de M Hélène
Girard dans la communauté d’Héber -
tville. Madame Girard a été respon -
sable des communicatons du Cen -
tenaire de l’église d’Hébertville ainsi
Photo : Jean-Claude que de la brochure historique souli-
Villeneuvegnant cet important événement. Elle
a assumé la responsabilité des communicatons, du protocole
eet du marketng de la Corporaton des Fêtes du 150 anniver-
saire de fondaton d’Hébertville. Elle a été directrice du Chœur
Uni-Sol, marguillier, membre actve de la Corporaton Hébert
village historique.
Elle a siégé à la Table de concertaton pour le développement
patrimonial et touristque d’Hébertville qui a donné naissance
à la Corporaton de développement. Elle est régulièrement
sollicitée comme maîtresse de cérémonie pour divers événe -
ments dans la municipalité. Elle est rédactrice d’une chronique
historique captvante dans le journal Le Lien.
Membre du comité Patrimoine, Madame Girard est la rédac-
trice des textes des circuits patrimoniaux que l’on retrouve
sur les audioguides : visite de l’église, circuit Le Berceau (avec
me M Pola Paradis) et circuit Le Grenier.
Passionnée de l’histoire d’Hébertville, elle fait constamment
des recherches et partage généreusement ses trouvailles avec
ses lecteurs.
Dotée d’une mémoire phénoménale, c’est un pur bonheur
de l’entendre raconter des anecdotes historiques. Tout en
faisant preuve de rigueur dans les faits, les dates, les lieux et
les personnages, elle a le don de metre en évidence, le côté
cocasse, les incongruités, les événements drôles, les déclaratons
bizarres ou amusantes et de faire des rapprochements avec la
réalité contemporaine.
Merci, à notre historienne locale pour son dévouement
indéfectble pour l’histoire d’Hébertville, sa générosité, sa
discipline dans la recherche et son talent de conteuse.
Vous connaissez des gens exceptonnels de notre communauté,
merci de nous le faire savoir en envoyant vos suggestons.
page 2 Le Lien MARS 2011ACTUALITÉS
Journal Le Lien e 15 ENCAN DE LA FABRIQUE351, rue Turgeon
Hébertville (Québec) G8N 1S8 33 500 $ UN RECORD DE TOUS LES TEMPS
Tél. : 418 344-1302 poste 230
Téléc. : 418 344-4618
e comité de l’Encan de la Fabrique LNotre-Dame de l’Assompton d’Hé -
bertville a le plaisir d'annoncer les
Courriel résultats de son actvité annuelle. En
efet, le dimanche 20 février dernier lien@digicom.qc.ca
avait lieu à la salle des Chevaliers de
eColomb d’Hébertville la 15 éditon
Rédactrice en chef de l’Encan de la Fabrique. Au cours
Micheline Beaupré de l’après-midi, dans une atmosphère
festve et carnavalesque, c’est une
somme de plus de 33 500 $ qui a été Graphiste
récoltée, montant fabuleux pour une
Jean-François Tremblay collectvité de 2 500 personnes. Photo : Jean-Claude Villeneuve
Collaborateurs meM Marthe Larouche, présidente du comité, qualife ce montant d'incroyable
Martn Bergeron et d'inespéré. Elle mentonne que « Les marraines-parrain d’honneur, mes -
dames Sandra Perron, Joëlle Turcote et monsieur Gaétan Perron, propriétaires Kata Gauthier
de la pharmacie Familiprix d’Hébertville, ont su donner une couleur spéciale Hélène Girard
à l’actvité. Ils ont partcipé à l’animaton et ont été des éléments importants
Lucie Lavoie dans la réussite de l’événement. Au cours de l’après-midi environ 150 per -
Christan Ouellet sonnes ont misé sur la centaine d’objets mis à l’encan (artsanat, ébénisterie,
outls, tableaux, tssage, pâtsseries…) L’argent recueilli, grâce à l’actvité de Pola Paradis
2011, ira rejoindre les 49 000 $ déjà récoltés au cours des 2 dernières années Denise Vaillancourt
et servira à défrayer le projet de réfecton du plâtre et de la peinture de la ma -
Jean-Claude Villeneuve gnifque église d’Hébertville, la première église du Lac Saint-Jean ».
Tirage Au cours des 15 dernières années, c’est une somme de plus de 155 000 $
Le Lien est une publicaton qui a été recueillie grâce à cete actvité qui est devenue une traditon aten -
due année après année. La totalité de l’argent sert à des projets spécifques mensuelle imprimée à 1 200
pour l’entreten de l’église : réparaton de la toiture, des fenêtres, de l’orgue copies distribuées dans tous
Casavant, des toiles de Charles Huot, installaton d’un chaufage au gaz natu -
les foyers de la municipalité rel, entrée pour les personnes handicapées.
d’Hébertville et aux résidants
saisonniers de l’Associaton des
« Merci aux marraines-parrain d’honneur, merci aux commanditaires, merci riverains du Lac Vert inc.
aux donateurs, merci au comité organisateur et aux bénévoles qui ont travaillé
dans la réussite de l’encan. Un merci spécial à tous les partcipants et à tous
Impression les acheteurs car ce sont eux qui rendent possible l’actvité et permetent d’at -
teindre de telles performances », d'ajouter la présidente.Imprimerie G.R.
Prochaine date
Les bénévoles du comité de l’Encan 2011 se disent heureux de remetre la de tombée
somme recueillie de 33 500 $ à la Fabrique Notre-Dame de l’Assompton
Le 18 mars à 12 h d’Hébertville et ils lancent l'invitaton « À l’an prochain… »
Micheline Beaupré, étant en convalescence, Le Lien est sous la responsabilité de
Jean-François Tremblay. Faites parvenir vos artcles de la façon habituelle, par courriel
ou à l'hôtel de ville. Merci!
page 3Le Lien MARS 2011INVITATION
Assemblée générale annuelle
es préparatfs ont débuté pour la réalisaton de l’assemblée générale annuelle 2011 de votre Caisse LDesjardins des Cinq-Cantons. C’est donc le 19 avril prochain que nous aurons l’occasion de vous accueillir
afn de vous présenter les diférents résultats fnanciers pour l’année 2010, verser les bourses d’études
Desjardins, de même que procéder à la recommandaton pour le versement de la ristourne. Nous vous
préparons encore une fois une actvité qui promet d’être des plus appréciées. Nous vous invitons à metre
cete date à votre agenda dès maintenant et à surveiller le prochain journal afn de connaître tous les détails
de l’événement.
LA CAISSE DESJARDINS DES CINQ-CANTONS, LE PARTENAIRE DE VOS PROJETS!
ous prévoyez acquérir une propriété?VAvant de devenir propriétaire, • Avoir accès à un service fnancier à proximité de
une visite chez nous s’impose. votre nouvelle propriété.
Pour : • Et être membre propriétaire d’une insttuton
• Obtenir les judicieux conseils de notre équipe fnancière qui se distngue de multples façons :
dédiée aux placements et fnancements. par sa ristourne, par son rôle social et son impor -
• Pouvoir compter sur l’expertse d’une équipe tante implicaton fnancière dans le développe -
d’ici, présente ici. ment de son milieu et de sa collectvité.
• Bénéfcier de taux compéttfs et de produits de • Accéder à votre propriété avec votre Caisse
fnancement adaptés à votre situaton et à vos Desjardins des Cinq-Cantons procure des avan -
besoins. tages signifcatfs. N’hésitez pas à nous contacter
• Profter de nos promotons du moment. afn d’en savoir plus.
SUIVI SOIRÉE HYPOTHÉCAIRE DESJARDINS
lusieurs personnes assistaient le 18 janvier dernier à la soirée Phypothécaire annuelle de notre caisse. L’actvité, destnée à
informer les partcipants des diférents moyens disponibles afn de
se préparer à réaliser ce rêve qu’est l’achat ou la constructon d’une
propriété, a été accueillie favorablement par les partcipants qui
ont pu compter sur la présence de conseillers en fnancement, d’un
notaire ainsi que d’un représentant de la SCHL.
Félicitatons à M Alexandre Lapoint equi s’est mérité un certfcat cadeau de 1 000 $ applicable à l’achat
d’une propriété. Il est accompagné sur la photo de M. Sylvain Lemay, directeur général de la caisse. Vous
aimeriez vous aussi partciper à cete soirée l’an prochain? Communiquez avec votre conseillère sans tarder.
Consultez un de nos
experts
de nos fliales
Nancy Paradis
Agente en assurance de Évans Thibeault GPC, PL. fn. En utlisant les services dommage des partculiersConseiller en placement d'experts de nos fliales, tout Desjardins AssurancesDesjardins en bénéfciant des avantages généralesValeurs mobilières qu'ofre Desjardins, vous 1-888-835-9062 669-8525 contribuez à l'essor de notre poste 6229
collectvité ou 668-2886
page 4 Le Lien MARS 2011SPORTS ET LOISIRSACTUALITÉS Lucie Lavoie
Deuxième édition du MOM
’éditon 2010 du à neige et pour la première année, une catégorie de LMont-O-Moulin fut ski. À surveiller, les feux d’artfces qui ont su en sur -
un vrai succès avec des prendre plus d’un l’an dernier, le DJ Jello le vendredi
partcipants de l’en - soir et EFX le samedi. Encore cete année le Pool de
semble de la région et température est disponible au dépanneur le Campa -
même de Québec. L’ex - gnard. Au coût de 2 $, vous misez sur la température
pertse de notre centre que vous croyez qu’il fera le samedi de la compét -
de ski se déplace au ton à 12 h. Ceux qui ont visé juste ont une chance de
cœur même du village gagner une télévision de Son X Plus d’une valeur de
pour une compétton 1 000 $ et un billet de saison du Mont Lac-Vert.
urbaine de planche à
neige. C’est le mardi 22 HORAIRE DE L’ÉVÉNEMENT
février 2011 dans une
conférence de presse Vendredi 18 mars 2011
qui a eu lieu au centre 9 h à 16 h Camp des pros
Photo : Lily Mathieu de ski que le MOM a 5 à 7 Au Mont Lac-Vert en l’honneur des marcheurs
lancé sa programmaton 2011. Devant l’appréciaton 19 h Sauts sur air bag (libre) sur le site du MOM
de la populaton, l’équipe de bénévoles vous revient 19 h 30 Départ des marcheurs du Mont Lac-Vert
cete année avec une deuxième éditon tout aussi ori - 21 h Jello Musique
ginale et avec des surprises qui sauront vous séduire.
Les 19 et 20 mars 2011 se tendra la deuxième éditon Samedi 19 mars 2011
du MOM sous la présidence d’honneur de M. Guy 9 h à 17 h Début des compéttons de planche à neige
Larouche, directeur général du Mont Lac-vert. sur le circuit urbain
10 h Début de la compétton de volley-neige
L’actvité débutera par le 5 à 7 au Mont Lac-Vert suivi 11 h 30 à 12 h 30 Dîner hot-dog
de la traversé symbolique du lac Vert pour amener le 12 h Dévoilement de la température ofcielle
mont, à la Place du moulin. Une invitaton est lancée pour les fnalistes du POOL
à l’ensemble de la populaton et spécialement aux en - 17 h Remise des prix et des médailles
treprises pour former une équipe et venir partciper 17 h 30 Souper Hot-dog
à cete marche originale. De plus, à surveiller le ven - 20 h Tirage des grands gagnants du POOL
dredi soir, les sauts libres sur air bag ouverts à tous. 20 h 30 Feux d’artfces
Les partcipants peuvent efectuer des sauts et ater - 21 h 30 à 1 h Groupe EFX sous le chapiteau
rir en toute sécurité sur un coussin d’air géant. Ne
manquez pas non plus les compéttons de planche
CENTRE DE CONDITIONNEMENT DE L’ÉCOLE CURÉ-HÉBERT
lusieurs personnes se sont abonnées au centre de conditonnement de l’école Curé-Hébert. Pour ofrir un Pservice à la hauteur des nouvelles installatons, une personne spécialisé sera disponible gratuitement pour
les abonnés afn de préparer des programmes adaptés à leurs besoins, enseigner et corriger les méthodes
d’entraînement et pour tout autre besoin spécifque. Les disponibilités de la personne seront afchées sur les
lieux et pour tout autre informaton communiquez avec le service des loisirs (344-1302 poste 225). De plus,
des heures d’ouverture ont été ajoutées soit les mardi et jeudi de 15 h 30 à 17 h 30.
page 5Le Lien MARS 2011Martn BergeronAFFAIRES MUNICIPALES
SAVOIR TIRER PROFIT DE NOTRE POTENTIEL!
Chers concitoyens,
n se dit parfois, entre nous, qu’Hébertville est pourvu d’un grand potentel. Sans doute! Mais avant de Odisserter sur notre véritable potentel, voyons d’abord ce que le dictonnaire nous dit à ce sujet :
« Ensemble des ressources de tous ordres que possède en puissance un pays, une entreprise, une personne,
etc. » Un autre dictonnaire nous dit ceci : « Capacité théorique ». Défnie ainsi, est-ce que notre municipalité
dispose de tant de ressources ou d’une telle capacité? Pensons seulement à notre montagne, à nos nombreux
plans d’eau, à notre nature à perte de vue, à notre histoire très apparente, à nos sites de camping et de villégia -
ture. Sans hésiter, on peut réafrmer que notre municipalité comporte efectvement ce gigantesque potentel
de croissance et de développement.
Suffit-il d’avoir un immense potentiel pour prospérer?
Certes, non! Car telle une personne aux multples talents, si ceux-ci restent sous-exploités, cete personne ne
fera guère mieux que de fgurer au milieu du peloton, sinon derrière. Il en est ainsi pour une communauté.
Heureux soit-il, d’abord, s’il y a ce potentel. Et bienheureux, soit-il, s’il est exploité énergiquement!
Pourquoi avoir créé un circuit patrimonial, pourquoi avoir bât un édifce moderne pour personnes retrai -
tées, pourquoi avoir ofert à nos enfants un lieu de rassemblement sain, pourquoi avoir modernisé nos infras -
tructures au Mont Lac-Vert? C’est justement pour trer proft de notre potentel! Et pourquoi développer un
circuit cyclable, pourquoi créer un parc commémoratf, pourquoi accélérer le développement domiciliaire
alpin au Mont Lac-Vert, pourquoi exploiter éventuellement le site du lac Kénogami, pourquoi envisager
l’aménagement de nouveaux locaux communautaires, et tant qu’à y être, pourquoi ne pas entrevoir, un jour, la
reconstructon d’un ouvrage hydro-électrique sur la Belle-Rivière? C’est simplement pour que notre potentel
se transforme en actvité économique, en actvité touristque, en actvité de loisirs et en actvité soc. iale
Tant que notre potentel demeure inexploité, il reste théorique et de peu de valeur. Dans un tel cas, notre
municipalité perd alors de son intérêt et de son atrait.
Tant que notre potentel demeure inexploité, il reste théorique et de peu de valeur.
Dans un tel cas, notre municipalité perd alors de son intérêt et de son atrait.
Voilà pourquoi nous investssons ainsi dans notre communauté et voilà pourquoi, nous devons poursuivre ces
investssements. Sur le plan social, un niveau d’actvité accru engendre de la ferté dans notre milieu. Sur le
plan économique, ces investssements agissent favorablement sur la valeur de nos propriétés et de nos entre -
prises.
La planifcaton et les choix budgétaires auxquels je faisais allusion dans la chronique précédente avaient
comme trame de fond cete perspectve à court et à long terme du devenir de notre communauté.
Aujourd’hui, savoir trer proft de notre potentel s’avère aussi fondamental que s’acquiter honorablement
de nos responsabilités traditonnelles en matère de services publics. L’exploitaton de notre potentel a un
prix… mais combien sont considérables les bénéfces qui en résultent. Parfois ils sont immédiats, tant mieux
pour nous! Parfois ils sont futurs, tant mieux pour l’héritage que nous laissons!
page 6 Le Lien MARS 2011LES ÉCHOS DU CONSEIL
SÉANCE RÉGULIÈRE DU 17 JANVIER 2011 autorise un prêt de 25 tables et 50 chaises, RESPONSABLE DES AÎNÉS, pour et au nom
la grande scène extérieure ainsi que du gouvernement du Québec, agissant par
Résoluton d’appui au Groupe Naïades l’escalier pour le vendredi 11 mars 2011 au madame Line Bérubé, sous-ministre par
auprès de la Fondaton d’Hydro Québec Mont Lac-Vert. intérim.
et la partcipaton fnancière de la Défcit OMH : IL EST RÉSOLU : De payer un Courses sur glace : IL EST RÉSOLU :
Municipalité : IL EST RÉSOLU : Que la montant de 13 645 $ à l’Ofce municipal D’autoriser le Circuit vitesse motorisée à é d’Hébertville appuie la d’habitaton d’Hébertville, représentant la tenir une actvité sur le lac Vert le 5 mars
demande du GROUPE NAÏADES pour quote-part de la Municipalité, soit 10 % du 2011. Il s’agit de courses sur glace en VTT,
réaliser un projet de Restauraton d’habitats montant du défcit pour l’exercice fnancier motocross, motoneiges et tracteurs à gazon.
fauniques sur le ruisseau Xavier-Boivin – se terminant le 31 décembre 2009 au L’associaton confrme qu’il y aura sur place
Phase II auprès de la Fondaton d’Hydro montant de 136 433 $. 2 ambulanciers, plusieurs bénévoles et une
Québec. Le projet présenté à la Fondaton Moton de félicitatons Maison des assurance responsabilité. La Municipalité
me Hydro Québec pour l’environnement vise jeunes : Il est proposé par M Doris Lavoie, d’Hébertville n’est pas responsable des
à construire des seuils et des frayères et à qu’une MOTION DE FÉLICITATIONS soit accidents pouvant survenir au cours de
améliorer la qualité des eaux. Ces structures transmise à tous les bénévoles de la Maison cete actvité. La locaton du chalet de la
permetront de réduire les apports de des jeunes « LA ZONE » d’Hébertville qui plage est cependant aux frais du Circuit
sédiments et de nutriments d’origine se sont distngués par la qualité de leur vitesse sur glace.
agricole et d’améliorer l’encadrement engagement auprès des jeunes. Leur Commandite Marthe Simar d: IL EST
forester et la biodiversité des habitats dévouement, leur dynamisme et le travail RÉSOLU : D’ofrir gratuitement la salle
riverains. La partcipaton fnancière de la accompli avec ardeur pour terminer les Amithèque de l’école Curé-Hébert, dans
Municipalité sera de 5 000 $ en espèces travaux de la Maison des jeunes sont un le cadre de l’actvité de la campagne de
et de 1 800 $ en services, pour la mise en exemple pour nous tous, ce qui amène fnancement pour « NOLAN » ateint de
œuvre des actons prévues dans ce projet les jeunes et la populaton en général à paralysie cérébrale, le dimanche 20 mars
de restauraton. Également la Municipalité développer une grande ferté et un fort 2011 et d’autoriser l’achat de 2 billets pour
s’engage à entretenir les aménagements et sentment d’appartenance. le dîner à 20 $/chacun.
d’en assurer la responsabilité matérielle. Demande d’appui à la créaton d’un comité Encan de la fabrique : IL EST RÉSOLU :
Projet garage Mont Lac-Vert – Mandat consultatf Femmes et Municipalités : D’octroyer un montant de 150 $ incluant
Architecte : IL EST RÉSOLU : D’accorder le ATTENDU la demande d’appui présentée à les taxes à la Fabrique Notre-Dame de
mandat à la frme Anicet Tremblay, Serge la Municipalité par la Table de concertaton l’Assompton d’Hébertville pour l’encan
Harvey, pour la réalisaton des plans et des groupes de femmes du Saguenay- qui se tendra le dimanche 20 février 2011
devis ainsi que la surveillance des travaux Lac-Saint-Jean, Récif 02, relatvement à la à la salle des Chevaliers de Colomb pour
du projet de constructon du garage créaton d’un comité consultatf Femmes défrayer le coût du café et des mufns.
d’entreten au Mont Lac-Vert pour un et Municipalités dans le secteur Sud Contrat Bancs Patnoir e: ATTENDU que
montant total de 22 000 $ plus taxes. du Lac-Saint-Jean; IL EST RÉSOLU : Que la Municipalité d’Hébertville a reçu deux
Ofre de services d’ingénierie de Roche, la Municipalité d’Hébertville appuie la soumissions pour la constructon d’un abri
Groupe Conseil : Étude du projet de créaton du comité consultatf Femmes et pour joueurs de 4‘ X 12‘ avec plancher et
développement domiciliaire Mont Lac- Municipalités dans le secteur Sud du Lac- bancs; J.P. LAROUCHE & FILS INC. et JMDM
Vert : IL EST RÉSOLU : D’octroyer le mandat Saint-Jean. INC. ÉTANT DONNÉ la grande diférence de
à la frme Roche Ltée, Groupe-conseil pour Programme de souten aux politques prix, il est proposé de vérifer la conformité
le concept d’alimentaton en eau potable, familiales municipales et à la démarche des prix et d’ofrir le contrat au plus bas
développement domiciliaire du secteur Municipalité amie des aînés – Protocole soumissionnaire. IL EST RÉSOLU : Que la
Mont Lac-Vert pour un montant d’environ d’entente Élaboraton d’une politque soumission de J.P. LAROUCHE & FILS INC
3 800 $ plus taxes. familiale municipale et réalisaton de la soit retenue pour la constructon d’un abri
Résoluton Bac Bleu : IL EST RÉSOLU : Que démarche Municipalité amie des aînées : pour joueurs de 4‘ X 12’ avec plancher et
le bac de recyclage bleu et les pièces de IL EST RÉSOLU : Que la Municipalité bancs, le tout conforme à la demande du
réparaton soient vendus aux résidants d’Hébertville autorise le maire et le Conseil après vérifcaton auprès des deux
de la municipalité. Le coût du bac est de directeur général de la Municipalité à soumissionnaires.
75,51 $ taxes en sus. Pour le bac actuel qui signer pour et au nom de la Municipalité
a été distribué gratuitement, ce dernier d’Hébertville le protocole d’entente du
est rataché à la propriété et non au « Programme de souten aux politques Christan Ouellet
propriétaire. Cete résoluton révoque et familiales municipales et à la démarche Directeur général
annule celle portant le numéro 2331-2010. Municipalité amie des aînées, le souten
Aide fnancière – Déf Ski 12 h Leucan/ fnancier et technique aux municipalités
Mont Lac-Vert : IL EST RÉSOLU : D’autoriser pour l’élaboraton d’une politque familiale
un montant de 400 $ pour l’inscripton municipale, pour la réalisaton de la
d’une équipe dans le cadre du Déf ski démarche Municipalité amie des aînés,
12 h Leucan de midi à minuit, qui se et pour l’élaboraton d’un ou de plans
tendra le 12 mars 2011 au Centre de ski d’acton en faveur des familles et des aînés
du Mont Lac-Vert à Hébertville. L’équipe avec ou sans le souten de la municipalité
sera formée de conseillers ou d’employés régionale de comté (MRC) », entre la
de la Municipalité. De plus la Municipalité MINISTRE DE LA FAMILLE ET LA MINISTRE
page 7Le Lien MARS 2011QUOI DE NEUF À LA MDJ? Kata Gauthier
e mois de mars fut très agréable à la Une gang de TES du cégep de Jonquière LMaison des jeunes d’Hébertville. Soirée partcipe actvement avec nous aux actvités
flm, tournoi de ping-pong et impro étaient de de la Maison des jeunes soit 4 jours semaine
la parte. Pierre-Luc Gagné ancien entraîneur jusqu’à la fn du mois d’avril. Le vendredi 25
d’improvisation e st venu donner deux mars se tendra la rencontre inter-mdj d’im -
formatons d’impro : que du rire et du fun. pro à Lac-à-la-Croix, vous êtes invités à venir
voir nos jeunes performer lors des matchs.
Plusieurs activités qui arrivent pour les jeunes de l’improvisation
25 février : Rencontre inter-maison des jeunes à Lac-à-la-Croix à compter de
18 h 30 à la salle communautaire.
19 mars : Tournoi d’impro ÉDUC'ALCOOL qui se tiendra de 9 h à
17 h au Juvénat de Dolbeau-Mistassini.
9 avril : Le duel des pros, tournoi d’impro intergénérationnel de 10 h à 15 h à
l’Optithéatre de Métabetchouan. Pour le duel des pros nous avons besoin d’une
personne de 18 à 35 ans et une personne de 35 ans et + pour rejoindre l’équipe
d’Hébertville pour cette SUPER journée.
Pour informatons : Kata Gauthier Coordonnatrice 581 718-1212.
N’oubliez pas le MOM qui se tiendra les 18 et 19 mars à Place du moulin.
Venez voir nos jeunes à l’œuvre pour une compétition urbaine de snow.
Pour + d’info : www.mont-o-moulin.com
Vous pouvez vous joindre au facebook
de la Maison des jeunes d’Hébertville,
pour en savoir plus.
page 8 Le Lien MARS 2011DANS L'AIR DU TEMPS Pola Paradis
« Les souvenirs des jours heureux sont de jolis papillons bleus… »
(La Bonne chanson)
our se souvenir, encore faut-il avoir de la mémoire… Vous savez, cete faculté « qui oublie » comme l’a Pdéjà défnie je ne me souviens plus qui… Faculté qui se cultve, se développe, s’entretent en la soumetant
à des exercices d’entraînement, d’apprentssage « par cœur », de mémorisaton » quoi! Voilà une discipline
intellectuelle qui est « passée date »! Il reste bien quelques « comptnes » que l’on fait apprendre aux tout-
petts… quand on s’en souvient, bien entendu, mais la pédagogie moderne a vite soustrait cete difculté du
paysage des apprentssages… Celles et ceux qui, comme moi, ont « l’âge canonique » se rappellent, avec plus
ou moins de nostalgie, de l’époque où la mémorisaton était une gymnastque obligatoire à plusieurs ttres.
Le « par cœur » avait la cote et personne n’y échappait. Prières, pett catéchisme, règles de grammaire, tables
de calcul, règles de civisme et de bienséance, Angélus, De profundis, plus tard, théorèmes de géométrie et,
en supplément, boniments de circonstances selon les fêtes et les saisons… On apprenait tout « par cœur »…
La mémoire n’avait qu’à bien se tenir… elle était mise à proft de toutes sortes de manières… C’était la saison
où l’on se devait de pouvoir « mémoriser » des chansonnetes, des prières en latn, s’il-vous-plaît, des mono -
logues, des proverbes, des « exceptons » en grammaire (bijou, caillou, chou, genou, hibou, joujou et pou qui
prennent un x au lieu d’un s au pluriel) etc.
Quel rapport, ce long préambule, avec le ttre de ma chronique? C’est pour en arriver à ceci : en cultvant sa
mémoire, l’être humain emmagasine des « souvenirs » qui viennent meubler les grands vides de l’existence
tels : la solitude, le bel âge, l’incapacité physique permanente ou temporaire, l’ennui… Quel bonheur de
pouvoir se « remémorer » des heures inoubliables d’un bonheur simple, à la portée du cœur. La
« mémoire »! Quel ordinateur accessible à tous! Quelle joie de pouvoir se dire : « je me souviens de… » Per -
metez-moi d’évoquer, sous vos yeux, un souvenir qui date… oh! d'il y a très longtemps… J’avais cinq ans…
Les chères sœurs du Saint-Rosaire, à la pédagogie universelle, s’ingéniaient à donner, à leurs élèves, des clefs
qui leur donneraient accès à bien des secteurs de l’actvité humaine sans ometre, bien entendu, le royaume
de la reconnaissance. La « fête des Mères » était un temps fort de l’année pour organiser une démonstraton
éclatante du savoir-faire de leurs méthodes d’enseignement. Chants, chorégraphies (naïves mais touchantes),
saynètes, pièces de théâtre judicieusement choisies pour la circonstance, comédies fnes, tout était mis en
œuvre pour placer, en évidence, le talent et la « mémoire » des jeunes, de la première à la dixième année,
inclusivement. (Demandez à Madame Thérèse Pelleter…)
Sœur Sainte-Cédulie avait convenu de « cultver » ses « bouts-d ’choux » de première année en leur appre -
nant une chansonnete inttulée : « Les grand-mères ». J’avais eu le bonheur d’être sélectonnée pour former
la demi-douzaine de jeunes « pettes-vieilles » qui représenteraient le groupe, à la soirée ofcielle de la fête
des Mères. Vêtue d’une robe taillée dans le tssu à « petts pois » blancs sur fond noir de la garde-robe de
mémère Larouche (mon arrière-grand-mère), le nez chaussé du lorgnon prêté par tante Alice (une grand-
tante), munie d’une canne à ma taille fabriquée par grand-père Larouche, exercée (même, sur-exercée par
Mère) à chanter en chevrotant et en tremblant, devant un auditoire conquis d’avance et composé de parents
émus, le chœur des « pettes-vieilles » sans trac ni fausse-note, sur la scène de la Maison de la Cour (la seule
scène qui existait à Hébertville), s’est exécuté :
« Les grand-mères, les bonnes grand-mères
Se rappellent du bon vieux temps… (bis)
Elles vous disent : Quand j’étais jeunete
L’on savait chanter…
À la bonne franquete
L’on savait danser…
Aujourd’hui l’on pleure, on ne sait plus chanter
Le soleil nous fait peur, on veut s’y dérober… Landerirete rete rete… etc. »
Merci, ma mémoire, de te souvenir! Merci, Mère Sainte-Cédulie, pour cete ovaton qu’a méritée notre
prestaton, ovaton dont je garde un « souvenir » ému et qui ne s’est jamais représentée par la suite.
page 9Le Lien MARS 2011QUELLE HISTOIRE! Hélène Girard
IL ÉTAIT UNE FOIS : HÉBERTVILLE (SUITE)
Chronologie de l’histoire.
1934. Inauguraton de la croix lumineuse entre les Fondaton de la Caisse Populaire, premier gérant :
2 Hébertville afn de rappeler l’arrivée de Jacques M. Jean-Baptste Simard. Le bureau est localisé dans
Carter il y a 400 ans (1534). Nous avons appris dans sa maison, rue La Barre, propriété aujourd’hui de son
nos cours d’histoire du Canada, que M. Carter en arrière-pett-fls : Jean-Baptste Fortn. Référence :
débarquant à Gaspé, a planté une croix pour marquer Dany Côté « Hébertville, pionnière du Lac-Saint-Jean.
la prise de possession du territoire au nom de Dieu et 1849-1999 ».
du roi de France. Que les Amérindiens soient sur place
depuis des siècles, n’est aucunement considéré, « tas - 1938. C’est le centenaire de la fondaton du
sez-vous, j’arrive »… cependant, nous ne devons pas Saguenay. Un peu d’histoire… Des membres de la so -
oublier la faramineuse compensaton accordée soit : ciété des Vingt et Un venus de Charlevoix, arrivent à
des morceaux de miroir qui furent sans doute cassés l’Anse-Saint-Jean et à La Baie des Ah! Ah! en 1838 et
pendant la traversée de l’océan. s’établissent sur les rives du Saguenay. Cete société
de colonisaton ne possède pas de cantons qui lui
Il me semble que les autochtones se sont fait avoir sont atribués par le gouvernement comme le curé
??? Qu’en pensez-vous ??? C’est d’ailleurs dans le res - Hébert a procédé 11 ans plus tard, pour le Lac-Saint-
pect de cete traditon des grands découvreurs que Jean. N’oublions pas que M. Hébert était un homme
M. Hébert a fait élever une croix au lac Ouiqui lors de d’afaires avert et qu’il connaissait très bien William
son arrivée en 1849, « d’un arbre abatu, on dresse la Price pour l’avoir côtoyé alors qu’il était vicaire à
croix » et le curé célèbre une messe d’acton de grâce. Québec.
1936. Meunerie Vézina, rang Caron, route 169, près Les pionniers du Saguenay travaillent pour M. Price
de la joncton : rivière des Aulnaies et Belle-Rivière, et doivent abatre des arbres sans pour autant
propriété de M. Rosaire Vézina. Le bâtment de la pouvoir cultver la terre, ce qui cause bien des
meunerie est érigé en 1936 par M. Vézina à la fn de afrontements entre le riche patron et les ancêtres.
la grande crise économique. Grâce à un nouveau bar - À suivre… Sources : Gaston Gagnon, « En pays neuf.
rage en ciment, l’énergie hydraulique d’une turbine Le Saguenay-Lac-Saint-Jean en évoluton ». Pouyez,
de 60 chevaux-vapeur actonne convoyeurs, mélan - Christan et Gérard Bouchard, « Les Saguenayens ».
geurs et élévateurs. M. Vézina lui ajoutera une pette
dynamo pour éclairer le moulin et quelques rési -
dences des alentours. Cet homme est très ingénieux
et avant-gardiste.
C’est le bâtment établi par M. Rosaire Vézina
en 1936. On le voit encore aujourd’hui mal -
gré tous les agrandissements. C’est la parte
centrale. Sur l’image, nous apercevons
Madame Fernande Vézina, le bébé, c’est
Robert, la suivante est Marie-Paule McNicoll
et la dernière jeune flle??? peut-être que
Madame Marie-Paule pourra l’identfer.
Photo : gracieuseté de Robert Vézina
page 10 Le Lien MARS 2011

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.