LE CAHIER

De
Publié par

  • leçon - matière potentielle : solfège
  • redaction - matière potentielle : fi ches
  • leçon - matière potentielle : danse
  • cours - matière potentielle : danse
20-29 janvier 2012 Premiers Plans Angers LE CAHIER festival mode d'emploi à destination des enseignants écoles collèges lycées
  • premiers courts
  • jeune ballerine prometteuse
  • véritable fi asco
  • comité pédagogique
  • extraits de fi lms des rétrospec- tives
  • danses
  • danse
  • festival
  • festivals
  • images
  • image
  • cinémas
  • cinéma
  • année
  • années
Publié le : lundi 26 mars 2012
Lecture(s) : 61
Tags :
Source : premiersplans.org
Nombre de pages : 28
Voir plus Voir moins

Premiers Plans
festival mode d’emploi
à destination des enseignants
écoles collèges lycéesLE CAHIER
20-29 janvier 2012
Angers
www.premiersplans.orgA PROPOS DE PREMIERS PLANS
L’ESPRIT DU FESTIVAL
Depuis sa création en 1989, le projet artistique du Festival Premiers Plans se déve-
loppe en lien avec une politique volontaire d’initiation à l’image, particulièrement en
direction des écoliers, collégiens, lycéens et étudiants et s’appuie sur de nombreux
relais et partenaires, à Angers et en Pays de la Loire.
Chaque année au rendez-vous, ils ont été près de 25 000 à participer à la 23e édition,
en 2011.
Le travail spécifi que mené en direction du jeune public poursuit plusieurs objectifs :
• of rir aux jeunes une ouverture culturelle et artistique
• leur faire découvrir la richesse et la diversité du cinéma européen
• déclencher la rencontre et l’échange des jeunes avec les professionnels
• favoriser le développement de leur esprit critique et leur réfl exion sur le cinéma.
Un comité pédagogique, composé principalement d’enseignants s’associe à l’équipe du Festival
pour concevoir l’action vers les scolaires :
• accompagnement de l’équipe de programmation du Festival, pour réfl échir aux fi lms les plus
adaptés aux jeunes,
• élaboration d’outils pédagogiques : journées de sensibilisation, rédaction de fi ches pédago-
giques, recommandations de niveaux,
• relais et dif usion de l’information vers les établissements scolaires.
L’ÉQUIPE JEUNE PUBLIC
Emmanuelle Gibault, assistée de Violaine
d’Aboville et Mélanie Chevallier.
Le comité pédagogique
David Aubril, Jean-Pierre Bleys, Daniel Bochereau,
Marc Borgomano, Christine Boursier, Françoise
Chopin, Luc Daniel, Sébastien Farouelle, Xavier
Girard, Jean-Luc Jousse, Dominique Laudijois,
Jérome Lebeau, Agnès Le Dem, Anne Loiseau,
Christophe Mahaut, Louis Mathieu, Antoine
Maugey, Tatiana Parc, Georges-François Perron,
Maryvonne Pouessel, Jeannine Plard, Valérie
Tabuteau, Xavier Thibaud, Marie-France Touati-
Caraguel, Sandrine Weil.
2eFOCUS SUR LA 24 EDITION
LA SÉLECTION OFFICIELLE
Les jeunes réalisateurs européens, invités à Angers, présentent leurs premiers fi lms au public,
aux professionnels du cinéma et à la presse.
Plus de 100 œuvres sont projetées dans 7 sections compétitives :
Films d’écoles Des lectures de scénarios
européennes de cinéma Chaque année, des scénarios de premiers longs
métrages et de premiers courts métrages sont lus Du lundi 23 au vendredi 27 janvier à 16h45
dans leur intégralité par des comédiens profession-
nels et sont soumis au vote du public.Courts et longs métrages européens
Du lundi 23 au vendredi 27 janvier Du samedi 21 au vendredi 27 janvier à 19h15
Le Quai - Forum des Arts Vivants
Entrée gratuite sur réservation. Longs métrages francaisendredi 27 janvier à 21h45
Le forum des réalisateurs
Les équipes des fi lms et le public se retrouvent Courts métrages français
afi n de discuter autour des fi lms projetés.Date et heure à préciser
Films d’écoles, courts et longs métrages :
Tous les soirs après la séanceCourts métrages d’animation
Courts métrages français et courts métrages Date et heure à préciser
d’animation :
Le lendemain des projections à 11h30Premiers courts métrages
en 3D Relief
Date et heure à préciser
ÉVÈNEMENTS
Séance spéciale Cinéphonie
Le Festival invite l’orchestre angevin Scènefonia et le pianiste Eric Aron pour une balade symphonique au
fi l des images du cinéma d’hier et d’aujourd’hui.
Dimanche 22 janvier à 16h30 au Grand Théâtre
3eFOCUS SUR LA 24 EDITION
HOMMAGES ET RÉTROSPECTIVES
Le Festival propose de (re)découvrir sur grand écran des chefs d’œuvre du cinéma, grâce à des
hommages aux auteurs majeurs ou méconnus du cinéma et des programmations thématiques.
Danse/Cinéma Jacques Gamblin
Des c omédies musicales hollyw oodiennes aux Une sélection de fi lms avec le comédien, à
vidéos de danse contemporaine, des documentaires l’occasion de sa présence sur les planches du NTA.
aux fi lms de kung-fu, la danse et ses courants très En partenariat avec le Nouveau Théâtre d’Angers et
variés traversent l’histoire du cinéma. Le Quai - Forum des Arts Vivants.
De Godard à JLG Un rare : Alan Clarke
Une sélection des fi lms du cinéaste qui révolution- Hommage à ce réalisateur qui fut une fi gure phare
na le cinéma, depuis A bout de souf e jusqu’à Film du cinéma britannique, des années 70 et 80.
Socialisme, de la Nouvelle Vague aux Histoire(s) du
Cinéma.
Florence Miailhe
Le Festival propose la projection de l’intégralité
des courts métrages de Florence Miailhe. Et en
attendant son long métrage d’animation La
Traversée, le Quai en expose les étapes de
préparation.
En partenariat avec l’Abbaye de Fontevraud et Le
Quai - Forum des Arts Vivants.
Chantons sous la pluie
4PRÉPARER VOTRE VENUE
AU FESTIVAL
STAGES DE SENSIBILISATION
Pour les enseignants
Des stages de sensibilisation à la programmation, illustrés d’extraits de fi lms des rétrospec-
tives, vous sont proposés pour vous aider à construire votre programme et votre projet péda-
gogique. Un avant-goût des parcours nomades élaborés par le musée des Beaux-arts lié à la
thématique de la danse vous sera également proposé à cette occasion.
Enseignants du premier degré
Mercredi 23 novembre de 13h30 à 16h30 – Musée des Beaux-Arts d’Angers ts du second degré
Vendredi 9 décembre de 18h à 20h30 – Musée des Beaux-Arts d’Angers
OUTILS PEDAGOGIQUES
Un espace dédié sur www.premiersplans.org
Le Festival met à votre disposition des outils pour préparer votre venue avec vos élèves :
synopsis et informations sur les fi lms, fi ches pédagogiques, grille horaire…
Les ressources d’un réseau pédagogique national et européen :
http://cddp49.crdp-nantes.fr
Le réseau scérén est un acteur national et un éditeur incontournable pour l’éducation au ciné-
ma (collections Petits Cahiers et DVD Eden cinéma). Pour chaque édition, le centre de documen-
tation pédagogique (CDDP) propose des sélections documentaires. Il intègre la programmation
du Festival dans sa politique d’acquisition de DVD mis à disposition au prêt, et dont les droits
de dif usion sont acquis pour une projection en classe. D’année en année, il constitue un fonds
à la fois cinématographique et pédagogique à disposition des enseignants et documentalistes.
Opérateur local du dispositif de jumelage scolaire européen eTwinning, il travaille pour faire
connaître le Festival Premiers Plans au sein de ce réseau d’enseignants européens et faciliter
les projets interscolaires à distance grâce aux technologies de l’Internet.
Renseignements auprès du CDDP :
02 41 66 91 31
animations.cddp49@ac-nantes.fr
5DANSE / CINÉMA
PETITS PLANS
Chantons sous la pluie nous l’a prouvé, la
danse a su s’installer rapidement en genre
cinématographique après l’avènement du
parlant dans les années vingt. Pour preuve,
de nombreuses comédies musicales ont vu le
jour avec succès durant l’âge d’or du cinéma
américain. En France, ce n’est que plus tard
que Jacques Demy s’est penché sur le genre
musical, Les Demoiselles de Rochefort y
mettant un point presque fi nal. Ce triomphe LES DEES DEMOISELLES
de la danse au cinéma peut s’expliquer dans
proposé en DE RDE ROCCHEFHEFORT l’idée d’un paradoxe de l’inaccessible, le ci- audiodescription
sur demandeJacques Demynéma étant obligé de décomposer le mouve-
France / 2h04 / 1967 / fi ction / couleurs
ment pour en créer l’illusion alors que la danse Conseillé à partir du CP
fait preuve d’un mouvement physique immé- Delphine et Solange sont des jumelles d’une ving-
diat. Une question que se sont posée très tôt taine d’années, ravissantes et spirituelles. Delphine,
la blonde, donne des leçons de danse, et Solange, la les cinéastes avec, par exemple, le très court
rousse, des leçons de solfège. Elles vivent dans la métrage Danse serpentine, et qu’ils se
musique comme d’autres vivent dans la lune et rê-
posent encore aujourd’hui, expérimentant vent de rencontrer le grand Amour au coin de la rue.
la danse avec diversité dans bon nombre de Justement, des forains arrivent en ville et fréquen-
courts métrages. tent le bar tenu par la mère des jumelles.
CCHAHANTONSS S SOUUS LS LA PPLUIE TOUUS ES EN SSCCÈNEÈNE
SINGIN’ IN THE RAIN THE BAND WAGON
Stanley Donen et Gene Kelly Vincente Minnelli
Etats-Unis / 1h38 / 1952 / fi ction / couleurs Etats-Unis / 1h52 / 1953 / fi ction / noir et blanc
Conseillé à partir du CE2 Conseillé à partir du CE2/CM1
Don Lockwood et Lina Lemont sont le couple star Tony Hunter, un danseur sur le déclin, est contacté
du moment à Hollywood. Mais lorsque le parlant par un couple d’ami, les Marton, qui ont écrit une
arrive, la voix de crécelle de Lina menace la carrière comédie musicale dont il sera le héros. A ses côtés,
du duo... une jeune ballerine prometteuse, Gabrielle Gerard
tiendra elle aussi la tête d’af che. Pour la mise en
scène ils font appel au dramaturge Jef rey Cordova
qui s’approprie le scripte et en fait un véritable
fi asco. Tony décide alors de prendre en charge la
fi che pédagogique disponible sur mise en scène, et débute une tournée dans tout le
www.premiersplans.org pays avec la troupe.
6DANSE / CINÉMA
CCOOUURRTS DE DA DE DANSSE E - 1h20
sans dialogueConseillé à partir du CP
Un programme de courts et de très courts métrages, des premiers fi lms muets des Frères Lumière en passant
par des fi lms singuliers à l’exemple de Slon Tango de Chris Marker, ou encore des fi lms d’animation plus
récents comme Le Jardin de Marie Pacou, abordant tous la danse d’une manière dif érente mais universelle.
Rainbow Dance de Len Lye / Grande Bretagne / 1936 / 5’
Danse serpentine des Frères Lumière / France / 1896 / 1’
La Ballerine en croisière de Lev Atamanov / Russie / 1970 / 17’
Slon Tango de Chris Marker / France / 1993 / 4’
Le Jardin de Marie Pacou / France / 2002 / 7’
A Night in Tunisia de Jannik Hastrup / Danemark / 1995 / 5’
Angoisse de Blanca Li / France / 1998 / 5’
The Cook (Fatty cuisinier) de Buster Keaton / Etats-Unis / 1918 / 18’
Canon Norman Mac Laren et Grant Munro / Canada / 1964 / 9’
Jeux d’enfants de Jean Painlevé / France / 1948 / 9’
du CP au CM2ATELIERS AUTOUR D’UNE PROJECTION
Initiation au cinéma d’animation
Après la projection du matin, nous vous invitons à poursuivre la journée par un atelier qui
permettra à vos élèves de découvrir les rudiments du cinéma par la fabrication de jeux optiques
et la création d’une courte séquence animée, image par image.
En partenariat avec l’IUFM d’Angers.
Lundi 23, mardi 24, jeudi 26 ou vendredi 27 janvier de 14h à 16h.
Danse et cinéma d’animation
Pour aller plus loin le Festival s’associe au CNDC et à l’inspection académique pour vous propo-
ser deux parcours en lien avec la danse et le cinéma d’animation :
Autour de la Vidéodanse
Vous pourrez assister à une projection dans le cadre du Festival Vidéodanse avec vos élèves,
ainsi qu’à une conférence pédagogique Vidéodanse organisée par le CNDC et l’inspection
académique pour les enseignants.
Le mouvement : le corps et l’image – à partir du CE1
Vous pourrez prolonger la découverte du cinéma d’animation grâce à un atelier qui croisera
danse et création d’un fi lm image par image. Nous vous proposons également d’assister à une
projection dans le cadre du Festival Vidéodanse avec vos élèves, et d’approfondir le thème de
la danse grâce à trois conférences pédagogiques.
En partenariat avec le CNDC et l’inspection académique.
Avril, mai 2012.
7DANSE / CINÉMA
Balade nomade au musée des Beaux-Arts
Le musée des Beaux-Arts vous propose de découvrir la danse au travers d’œuvres d’art issues
des collections et présente des parcours nomades adaptés autour de la question suivante :
Comment saisir en peinture et en sculpture la suspension d’un geste, l’équilibre d’un corps et le
mouvement d’une composition ?
De décembre 2010 à février 2011 au musée des Beaux-Arts d’Angers.
Sur réservation auprès du musée au 02 41 05 38 38.
Captons les sons
Un atelier destiné à accompagner des élèves de primaire à la découverte de l’espace sonore qui
les entoure au travers de prises de sons pendant le Festival. Il se déroule en trois temps : une
formation proposée par le CDDP sur le logiciel Audacity (montage sonore), la prise de son, le
montage en classe après le Festival.
Formation au CDDP le mercredi 11 janvier de 14h à 17h.
Lundi 23, mardi 24, jeudi 26 et vendredi 27 janvier au Festival.
La bibliothèque du Festival
Un coin bibliothèque avec une centaine d’ouvrages jeunesse est mis à votre disposition au sein
de l’Espace Jeune Public. Vous pouvez y passer un moment de détente avec votre classe lors de
votre venue au Festival, ou venir assister à un temps de lecture animé par une bibliothécaire :
Ouverture, sur réservation : du lundi 23 au vendredi 27 de 10h à 17h
Pause-lecture par une bibliothécaire le mardi 24 et le vendredi 27 janvier de 13h30 à
14h30 et de 15h à 16h.
En partenariat avec les bibliothèques municipales d’Angers.
8DANSE / CINÉMA
Dès le début, le cinéma s’est intéressé aux mou- Broadway à New York, avec alternance de par-
vements des danseurs, organisés en dehors de ties dialoguées et de parties chantées, dansées.
lui : la grâce, l’élégance, la légèreté, atteintes au La trame narrative traditionnelle est entrecou-
prix d’un immense travail devenu invisible lors pée de scènes où s’expriment les émotions, par
de la représentation, ont de quoi fasciner l’œil la musique et la danse. La façon dont ces scènes
humain comme la caméra. sont amenées devient tout un art, et la virtuo-
C’est ainsi que lorsque le cinéma s’est fait sité des danseurs peut s’exprimer avec éclat,
sonore, le spectacle de danse est devenu un comme sur une scène de music-hall ; cependant
véritable sujet : la structure narrative peut pour éviter la captation froide d’un spectacle vi-
détailler les étapes de l’élaboration d’une choré- vant, le cinéma peut avec ses moyens propres
graphie, de la naissance du projet, à la recherche rivaliser de créativité  : variations d’échelles
des danseurs, à leur travail de répétition long et de plans, pour se rapprocher ou s’éloigner du
dif cile, pouvant être perturbé par les confl its, groupe des danseurs, variations d’axes pour les
le manque d’argent, la maladie, jusqu’à la repré- voir le mieux possible, montage, et même ef ets
sentation fi nale. spéciaux pour amplifi er les mouvements, don-
Mais la profonde parenté qui s’est établie ner une dimension onirique au spectacle.
entre les deux arts vient surtout de leur Filmer un spectacle de danse peut devenir
dimension visuelle. La danse exprime des l’occasion d’une mise en abyme du travail
sentiments, des émotions, des élans, par les cinématographique, qui connaît des dif cultés
mouvements du corps ; elle traduit ainsi ce qui semblables, avec sa dimension collective, ses
vient de l’intérieur par des éléments extérieurs. obstacles fi nanciers, mais qui permet aussi les
Le cinéma opère de même : une évidence dans mêmes satisfactions, dans sa recherche de la
la comédie musicale, née des spectacles de beauté, la vie tout autre qu’il procure.
PARCOURS COLLÉGIENS ET LYCÉENS
WESWESTT S SIDE SIDE STORYRY LES DEES DEMOISELLES
Robert Wise
proposé en DDE RE ROCCHEFHEFORT
Etats-Unis / 2h32 / 1961 / fi ction / couleurs audiodescription
Jacques Demy sur demandeConseillé à partir de la 6e
France / 2h04 / 1967 / fi ction / couleursManhattan, à la fi n des années 50. Deux bandes
Conseillé à partir du 6ede jeunes se disputent le contrôle de l’Upper West
Delphine et Solange sont des jumelles d’une ving-Side : d’un côté les Jets, issus de familles irlandaises,
taine d’années, ravissantes et spirituelles. Delphine, italiennes et polonaises ; de l’autre les Sharks, ve-
la blonde, donne des leçons de danse, et Solange, la nus de Porto Rico. Lors d’un bal, alors que les deux
rousse, des leçons de solfège. Elles vivent dans la camps s’af rontent, Toni, ancien chef des Jets,
musique comme d’autres vivent dans la lune et rê-tombe amoureux de Maria, la sœur du leader des
vent de rencontrer le grand Amour au coin de la rue. Sharks.
Justement, des forains arrivent en ville et fréquen-
fi che pédagogique disponible sur tent le bar tenu par la mère des jumelles.
www.premiersplans.org
9DANSE / CINÉMA
CCHAHANTONSS S SOUUS LS LA PPLUIE
SINGIN’ IN THE RAIN
Stanley Donen et Gene Kelly
Etats-Unis / 1h38 / 1952 / fi ction / couleurs BILLL LY EELLLILIOT
Conseillé à partir la 6e Stephen Daldry
Don Lockwood et Lina Lemont sont le couple star Royaume-Uni / 1h51/ 2000 / fi ction / couleurs
du moment à Hollywood. Mais lorsque le parlant Conseillé à partir de la 6e
arrive, la voix de crécelle de Lina menace la carrière Billy Elliot est un jeune garçon qui fait de la boxe
du duo... anglaise comme son frère et son père avant lui.
Cependant, il n’est pas très doué, et bientôt, il dé-
couvre dans la salle d’à côté les cours de danse de
Mme Wilkinson. Remarquant son potentiel, l’an-
cienne danseuse décide de le prendre sous son aile.
Mais voilà, dans l’Angleterre ouvrière des années
80, la danse, ce n’est que pour les fi lles.
TTOOUUS ES ENN SSCCÈNEÈNE
THE BAND WAGON
Vincente Minnelli
Etats-Unis / 1h52 / 1953 / fi ction / noir et blanc
Conseillé à partir de la 6e
Tony Hunter, un danseur sur le déclin, est contacté
par un couple d’ami, les Marton, qui ont écrit une
comédie musicale dont il sera le héros. A ses côtés, IL ÉTÉTAITT U UNNE FE FOIS EEN CHCHINE
une jeune ballerine prometteuse, Gabrielle Gerard
WONG FEI-HUNG tiendra elle aussi la tête d’af che. Pour la mise en
Tsui Harkscène ils font appel au dramaturge Jef rey Cordova
Hong-Kong / 2h15 / 1991 / fi ction / couleursqui s’approprie le scripte et en fait un véritable
Conseillé à partir de la 6efi asco. Tony décide alors de prendre en charge la
1875, Wong Fei-Hung est maître d’arts martiaux et mise en scène, et débute une tournée dans tout le
de médecine chinoise. Il tient une école de kung-fu pays avec la troupe.
dans la région de Canton, et essaie tant bien que
mal d’apprendre les traditions à ses disciples mal-
gré la multitude d’obstacles qui se placent sur son
chemin.
fi che pédagogique disponible sur
www.premiersplans.org
10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.