Le club taurin de Paris a vécu sa passion en Espagne

De
Publié par

  • cours - matière potentielle : des années précédentes
Cet été, le club taurin de Paris a vécu sa passion en Espagne La particularité du club taurin de Paris est d'être composé de voyageurs, obligés, pour vivre leur passion, de sillonner les routes françaises ou espagnoles. Comme chaque année, certains se sont retrouvés, parfois par hasard, au gré de leurs pérégrinations. La semaine du 15 août se déroulait la féria de Malaga : un petit groupe s'y est retrouvé, plein d'espoir et de projets : churros y chocolate casa Aranda, féria de jour calle Larios, féria de nuit au recinto de feria, picoteo au Pimpi, gambas à la plancha casa Vicente, dîner
  • meilleure brega
  • lecture de l'acte d'attribution du prix
  • compétence des membres du bureau du club
  • chiringuito de la plage d'el palo
  • morante 
  • bilan taurin catastrophique
  • club taurin
Publié le : mercredi 28 mars 2012
Lecture(s) : 31
Source : clubtaurinparis.free.fr
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
Cet été, le club taurin de Paris a vécu sa passion en Espagne La particularité du club taurin de Paris est d’être composé de voyageurs, obligés, pour vivre leur passion, de sillonner les routes françaises ou espagnoles. Comme chaque année, certains se sont retrouvés, parfois par hasard, au gré de leurs pérégrinations. La semaine du 15 août se déroulait la féria de Malaga :un petit groupe s’y est retrouvé, plein d’espoir et de projets: churros y chocolate casa Aranda, féria de jour calle Larios, féria de nuit au recinto de feria, picoteo au Pimpi, gambas à la plancha casa Vicente, dîner au chiringuito de la plage d’El Palo etsurtout la perspectived’unesemaine de toros à la Malagueta…Seuls les derniers nous ont déçus car des toros, il n’y en eut pasou peu. Malgré quelques détails des maestros Manzanares et Ponce, bilan taurin catastrophique que le tinto de verano à eu du mal à compenser. Difficile pour JeanPierre Hédoin et Francis Wolff, invités (séparément) par la station « cadenas ser » à commenter des tardes « de aburrimiento total ». mais une fois de plus, la satisfaction pour tous les membres présents à Malaga de voir reconnues l’aficion et la compétence des membres du bureau duclub
(photo 5375) JeanPierre Hédoin, invité de Cadena SerSe sont retrouvés cette année à Malaga : JeanPierre, Francis, Francine, Elisabeth, Stéphanie, Françoise, MarieLuce, Michelle et Gérard Pouget
Changement de paysage et de température, la semaine suivante les habitués de Vistalegre étaient à Bilbao. Ilsoccupaient en grande partie l’hôtel Indautxu qui a l’immense avantage, outre son confort, de se trouver près des arènes et d’accueillir tous les jours« en corto y por derecho » un des nombreux colloques qui contribuent à l’animation de la semaine des corridas générales. Comme chaque année, nos amis Francis et JeanPierre ont été invités à y participer. Aux côtés des Victorino Martin (padre y hijo), JeanPierre a présenté les « luces y sombras » de la corrida de la veille et Francis a fait le bilan de la semaine qui, contrairement à la précédente a permis beaucoup d’émotions taurines.
(6519652365276526) Covadonga Saiz Bernuy, animatrice du colloque entourée de Francis Wolff et JeanPierre Hedoin
Victorino Martin père et fils
Araceli Guillaume, également invitée à ce colloque, a fait une remarquable prestation qui lui a valu d’être désignée comme la meilleure communicatrice de la semaine. Le prix lui sera remis l’année prochaine.En début de semaine, JeanPierre avait été invité à participer à une tertulia à la télévision locale au cours de laquelle il a pu commenter avec le maestro Diego Urdiales, son excellente actuation de l’a rèsmidi.
(photo 5741) Un autre moment important nous a réunis le samedi à 13h au musée taurin, autour de Francis qui recevait le prix « Fernando Teixera » remis chaque année à un aficionado étranger, en reconnaissance de son aficion et de sa présence continue aux corridas générales. Francis fêtait cette année ses 41 ans de Bilbao. Une fois de plus, le club taurin était à l’honneur après qu’au cours des années précédentes, ce prix ait été remis à Patrick, Aracéli, JeanPierre et François Zumbielh
Luis Badosa, artiste peintre, donne lecture de l’acte d’attribution du prix Teixeraen présence de Dolores Aguirre et de Javier Aresti, représentant de la junta administrative de Bilbao
(633763586363) Nous n’avons pas oublié la convivialité, Le dîner du club, devenu maintenant traditionnel a réuni le groupe dans un excellent restaurant basque : JeanPierre, Aracéli, Brigitte, Chantal, Françoise, Marie Luce, Martine, Nicole, Stéphanie, Ursula, Dominique, Emmanuel, Ferdinand, Francis, François, JeanLouis, ère Patrick, Thierry, ainsi que Jacques et Linda Pibarot qui assistaient à leur 1 er féria de Bilbao (et à leur 1 dîner) mais nous avons beaucoupregretté l’absence de notre ami Philippe Paschel, fidèle « bilbaino » parmi les fidèles, bloqué à Paris par des problèmes de santé.
(5937  5942) Le dimanche soir, dans un Bilbao désert, s’est déroulée l’attribution des prix du club autour d’un dîner «pollo », un des rares restaurants ouverts. Nos amis
AnneMarie et Michel Lambert, membres historiques du club et heureux retraités biarrots s’étaient joints à nous.Après d’âpres discussions et avant le dernier Patcharran (con hielo, por favor), le palmarès du CTP est le suivant : er El Pilar, toréé par El CidToro le plus brave : 1 Lot le plus complet : Nuñez del Cuvillo Meilleure faena : Morante Meilleure cape : quite de El Juli Meilleur tertio de banderilles : Curro Javier Meilleure brega : Juan Jose Trujillo Meilleure estocade : Morante Triomphateur : Morante
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.