Le manifeste des profanes : Comment survivre et réussir en tant que ...

Publié par

  • cours - matière potentielle : l' automne et de l' hiver
Le manifeste des profanes : Comment survivre et réussir en tant que député-e Dernier rapport d'une série portant sur le leadership politique au Canada A INTRODUCTION B CHAPITRE UN : LA POLITIQUE, TROP ÉLOIGNÉE DU PUBLIC C CHAPITRE DEUX : CHANGER DE L'EXTÉRIEUR D CHAPITRE TROIS : CONCLUSIONS ET QUESTIONS DE RÉFLEXION CRITIQUE F REMERCIEMENTS NOM DES DÉPUTÉ-E-S PARTICIPANT-E-S MÉTHODOLOGIE DE RECHERCHE E QU'EST-CE QUI SUIT? LES RAPPORTS DES ENTREVUES DE DÉPART _4
  • bienvenue au parlement
  • retour sur le dysfonctionnement parlementaire
  • direc- tives aux candidats
  • canada atlantique
  • député
  • députés
  • réflexions personnelles
  • réflexion personnelle
  • réflexion personnelles
  • politiques
  • politique
  • questions
  • question
  • élections
  • election
  • élection
  • canada
Publié le : mercredi 28 mars 2012
Lecture(s) : 52
Source : samaracanada.com
Nombre de pages : 43
Voir plus Voir moins

LES RAPPORTS DES ENTREVUES DE DÉPART #4
Le manifeste
des profanes :
Comment survivre
et réussir en tant
que député-e
Dernier rapport d’une série portant sur
le leadership politique au Canada
A INTRODUCTION
B CHAPITRE UN : LA POLITIQUE,
TROP ÉLOIGNÉE DU PUBLIC
C CHAPITRE DEUX : CHANGER DE L’EXTÉRIEUR
D CHAPITRE TROIS : CONCLUSIONS ET
QUESTIONS DE RÉFLEXION CRITIQUE
E QU’EST-CE QUI SUIT?
F REMERCIEMENTS
NOM DES DÉPUTÉ-E-S PARTICIPANT-E-S
MÉTHODOLOGIE DE RECHERCHEA INTRODUCTION - 2
Introduction
’il est une chose qui unit les 65 anciens député-e-s qui ont participé
à la série d’entrevues de départ de Samara, c’est qu’ils savent que la Spolitique compte pour beaucoup. Peu importe les couleurs du maillot
de leur équipe – rouge, bleu, orange ou vert – et qu’ils soient davantage
partisant d’une forme de gouvernance localisée ou nationale, d’une fédération
centralisée ou décentralisée, chaque député est convaincu qu’un bon
gouvernement est la pierre angulaire autour de laquelle les Canadien-ne-s
coexistent.
S’il est une chose qui unit les 65 anciens santé ou de politique étrangère, les Canadien-ne-
député-e-s qui ont participé à la série d’entrevues s s’attendent à ce que les député-e-s écoutent ce
de départ de Samara, c’est qu’ils savent que la qu’ils et elles ont à dire au moment de prendre
politique compte pour beaucoup. Peu importe les des décisions ardues sur la façon dont le pays
couleurs du maillot de leur équipe – rouge, bleu, est dirigé.
orange ou vert – et qu’ils soient davantage parti- Ou du moins, c’est ce qu’ils avaient l’habitude
sant d’une forme de gouvernance localisée ou de faire. Le Canada, tout comme la plupart des
nationale, d’une fédération centralisée ou décen- démocraties occidentales, fait présentement
tralisée, chaque député est convaincu qu’un bon face à une tendance inquiétante, soit la décrois-
gouvernement est la pierre angulaire autour de sance de l’intérêt public porté à la politique ainsi
laquelle les Canadien-ne-s coexistent. qu’à une chute de la confance générale quant à
Les député-e-s sont les citoyen-ne-s que sa capacité à diriger les questions qui revêtent
les Canadien-ne-s élisent pour défendre leurs le plus d’importance pour les citoyen-ne-s. Les
intérêts et s’attaquer aux enjeux importants sondages d’opinion incitent à penser que les
auxquels le Canada est confronté. Qu’il s’agisse Canadien-ne-s perçoivent de plus en plus ce qui
d’économie ou d’environnement, de soins de se passe à Ottawa comme étant superfciel, sans A INTRODUCTION - 3
conséquence et à des lieux de leur existence. Les Mais les Canadien-ne-s ne peuvent pas tout
Canadien-ne-s n’ont pas l’impression qu’ils et rejeter. Le monde change au quotidien; l’Europe
elles sont le refet de la façon dont fonctionne leur et l’Amérique sont aux prises avec des crises
démocratie, ils ne pensent pas qu’on les écoute économiques, et la façon dont le Canada décide
ou qu’ils soient représentés et ils ont le sentiment de répondre à ces événements aura des impacts
que les promesses des politiciens sont essentielle- considérables. Alors que les banques, les sociétés
ment des promesses sans lendemain. C’est pour- corporatives et les ONG jouent des rôles de
quoi ils se détournent de la politique fédérale, plus en plus importants dans nos sociétés, en
avec cynisme et contrariété. défnitive, la résolution des diffcultés publiques
CONTEXTE DES ENTREVUES
scène nationale. Chaque député a servi sous au C’est au cours de l’automne et de l’hiver 2009-2010
moins un Parlement minoritaire, et à une époque que Samara – un organisme caritatif qui étudie
où les progrès des technologies des médias et des l’engagement des citoyen-ne-s à l’égard de la
communications ont commencé à prendre racine. démocratie canadienne – a amorcé une première
Ce rapport doit donc être lu dans ce contexte. série d’entrevues de départ auprès d’anciens
parlementaires pour en apprendre davantage Les réfexions personnelles de ces député-e-s
sur ce qu’ils pensent de leur expérience et pour nous ont permis de recueillir des renseignements
qu’ils prodiguent des conseils sur ce qui peut être différents et souvent beaucoup plus détaillés que
amélioré pour venir en aide aux futurs parlemen- ceux qui se dégagent dans le cadre de sondages,
taires qui travailleront aux services de tous les d’enquêtes ou de reportages tenus par les
Canadien-ne-s. médias. Nous avons réussi à mener ces entrevues
presque entièrement en personne, et souvent au Ce projet a vu le jour lorsque les cofondateurs de
domicile ou dans les collectivités des député-Samara, Alison Loat et Michael MacMillan, ont
e-s participant-e-s, grâce aux présentations de appris que des entrevues de départ, courantes dans
l’Association canadienne des ex-parlementaires. nombre d’organismes, n’avaient jamais eu lieu
Les ex-parlementaires ont donné de leur temps systématiquement dans l’un des lieux de travail
sans compter, ce qui nous a permis d’enregistrer les plus importants de notre pays : le Parlement du
les entrevues, et ils nous ont accordé la permission Canada.
d’utiliser les renseignements pour permettre au
Ce rapport relate les récits des 65 anciens député- public de mieux comprendre la politique et la
e-s que nous avons rencontrés. Ces député-e-s ont culture politique du Canada.
servi à la fois au gouvernement et à l’opposition, au
Nous abordons ce travail en tant que documen-sein du cabinet et à l’arrière ban, ils sont originaires
taristes, en rendant compte de la façon dont les de toutes les régions du pays et ils appartiennent à
député-e-s ont décrit leurs sentiments et leurs tous les partis politiques représentés au Parlement.
croyances. Les souvenirs sont souvent enjolivés Les thèmes dominants qui se dégagent de ces
par le passage du temps et par les interprétations rapports sont, à notre grand étonnement, essenti-
personnelles de certains événements et expéri-ellement homogènes, en dépit de ces différences.
ences; nous présumons que les témoignages des
Beaucoup ont été député-e-s à une époque député-e-s participants ne sont pas différents.
de métamorphose de notre histoire politique : Sous bien des rapports, ces restrictions subjectives
lorsque le Bloc Québécois, le Parti réformiste et sur les expériences de ces député-e-s offrent parmi
l’Alliance réformiste conservatrice canadienne les perspectives les plus révélatrices qui soient sur
sont devenus des protagonistes importants sur la la politique canadienne.A INTRODUCTION - 4
et la création de possibilités pour l’avenir du pays Quatre rapports sont issus de ces entrevues.
seront toujours au cœur des préoccupations des Le premier, Le Citoyen accidentel?, explique en
citoyen-ne-s et de ceux que nous élisons pour détail les antécédents des député-e-s et ce qui les
nous diriger. a conduits en politique. Le deuxième, Bienvenue
Et pourtant, les Canadien-ne-s ne savent au Parlement : Un poste sans mode d’emploi,
que très peu de choses sur ceux et celles qu’ils décrit l’orientation préliminaire des député-e-s
élisent – les dirigeants comme nos député-e-s à Ottawa et les différentes façons dont ils perçoi-
– et sur ce qu’ils ont appris à force de servir au vent le rôle du député. Le troisième, « C’est
front de notre démocratie. Les expériences des mon Parti » : Retour sur le dysfonctionnement
député-e-s permettent de découvrir les succès parlementaire, porte sur la description que
et les échecs de la démocratie, et pourtant, on font les député-e-s du temps qu’ils ont passé à
les consulte rarement sur ce qu’il faut faire Ottawa, ainsi que sur les relations complexes
pour améliorer le processus démocratique. Cela qu’ils entretiennent avec leurs partis politiques.
explique, qu’en 2009-2010, Samara ait décidé de Ce quatrième et dernier rapport se veut une
se déplacer à travers le Canada et de mener une réfexion sur les questions les plus importantes
série d’entrevues de départ auprès de 65 ancien- qui se sont dégagées des entrevues de départ et
ne-s député-e-s de toutes les régions et de tous portent sur : les conseils des ancien-ne-s député-
les partis politiques (voir l’encadré Contexte des e-s pour les nouveaux venus; leurs recomman-
entrevues). dations quant à la façon d’améliorer l’exercice de
À notre connaissance, ce projet est le premier la politique, à la fois pour ceux qui s’en occupent
de ce genre dans le monde. Ces ancien-ne-s et pour les citoyen-ne-s au service desquels ils
député-e-s ont pris la peine de réféchir au temps travaillent; enfn, les récits des moments dont ils
sont le plus fers.
Alors que les banques, les sociétés corporatives RÉSUMÉ DU RAPPORT
et les ONG jouent des rôles de plus en plus
Dans des rapports antérieurs, nous avons
importants dans nos sociétés, en défnitive, résumé les nombreuses façons souvent confic -
la résolution des diffcultés publiques et la tuelles dont les député-e-s décrivent leur rôle
création de possibilités pour l’avenir du pays primordial. Le présent rapport révèle que leurs
seront toujours au cœur des préoccupations des conseils et leurs recommandations affchent
citoyen-ne-s et de ceux que nous élisons pour le même genre de diversité. À deux ou trois
exceptions près, comme l’amélioration de nous diriger.
l’orientation et de la formation des député-e-s,
l’amélioration de l’éducation civique, l’adoption
qu’ils ont passé à la Chambre pour aider les Cana- du vote électronique ou l’élimination des débats
dien-ne-s à mieux comprendre la politique et à du vendredi à la Chambre des communes, nulle
amorcer un débat constructif sur ce qu’il y a lieu recommandation ne fut mentionnée par plus de
de faire pour améliorer le fonctionnement de la trois ou quatre député-e-s. Cela indique sans
démocratie canadienne. doute, qu’en dépit de la domination de la poli-A INTRODUCTION - 5
tique partisane et des règles du Parlement, la vie à une meilleure éducation civique. Le troisième
politique est une chose qui se vit très individuel- sujet regroupe les conseils plus généraux qu’ont
lement. prodigué les ancien-ne-s député-e-s à l’intention
De plus, les suggestions et perspectives des de ceux et celles qui leur succèderont. Ces conseils
député-e-s ressemblent peu à celles dont on portent entre autres sur la manière de survivre à
débat régulièrement dans les médias ou dans certaines épreuves personnelles que la politique
les cercles universitaires. Par exemple, à peine présente à ceux qui la vivent au quotidien.
quelques député-e-s ont proposé des réformes Cependant, en examinant ces entrevues, nous
institutionnelles, telles qu’une réforme du avons constaté que certains des meilleurs conseils
Sénat ou du financement des partis, et, à que les député-e-s avaient à formuler n’ont pas
l’exception de deux anciens députés du NPD, pris cette forme; on les retrouve plutôt au cœur
aucun n’a préconisé une réforme électorale ou la de souvenirs, tout particulièrement les moments
représentation proportionnelle. dont les député-e-s se sentent le plus fers. Pour
de nombreux député-e-s, ces récits révèlent que
les moments les plus enrichissants qu’ils ont Pour de nombreux député-e-s, ces récits révèlent
vécus se sont produits alors qu’ils travaillaient que les moments les plus enrichissants qu’ils ont
à l’extérieur de ce que plusieurs ont qualifé de vécus se sont produits alors qu’ils travaillaient
« bulle d’Ottawa » et où ils sont restés fdèles à ce
à l’extérieur de ce que plusieurs ont qualifé de
qui les avait d’abord séduits dans la vie publique,
« bulle d’Ottawa » et où ils sont restés fdèles
soit : un désir authentique d’agir différemment
à ce qui les avait d’abord séduits dans la vie
et d’instaurer à Ottawa une voix et une façon de
publique.
travailler différentes.

Le chapitre deux relate certains de ces récits.
En revanche, les recommandations des Même si les député-e-s affrment qu’une bonne
député-e-s avaient essentiellement pour but partie de leur travail quotidien fut dominé par
d’améliorer la culture et l’exercice de la poli- leur parti politique, les moments les plus forts
tique et d’offrir des occasions aux citoyen-ne-s dont ils se souviennent sont ceux qu’ils ont
de mieux se mobiliser. En bref, les député-e-s passé à travailler à l’extérieur du Parlement ou
soutiennent que la politique est trop éloignée de de leur propre parti. Au lieu de s’en tenir à la
la « réalité humaine » et, au chapitre un, nous ligne du parti, les député-e-s se sont davantage
décrivons les trois grands sujets de préoccupation décrit comme des entrepreneurs, tirant parti
auxquels sont liées leurs recommandations. de leurs propres expériences, relations et de la
Les deux premières portent sur un large éven- compréhension qu’ils avaient des problèmes
tail de suggestions qui permettraient une gestion entrecourus au cœur de leur circonscription
plus professionnelle des député-e-s et du travail avant de devenir eux-mêmes parlementaires pour
qu’ils accomplissent, et des moyens plus perfec- opérer des changements, à la fois au niveau légis-
tionnés grâce auxquels les citoyen-ne-s pour- latif et dans l’existence de chaque citoyen.
raient s’investir davantage dans le cadre de leurs En rédigeant ces quatre rapports, nous avons
institutions démocratiques, notamment grâce utilisé les voix des ancien-ne-s député-e-s dans A INTRODUCTION - 6
l’optique de relater leur histoire en demeurant le personne puisse en exercer toutes les fonc-
plus près possible de leur propre vocabulaire, et tions à la perfection, et la confusion que suscite
ce afn de permettre au public canadien d’avoir l’objectif primordial peut contrarier les citoyen-
accès à un ensemble de récits n’ayant jamais ne-s et semer la confusion dans leur esprit, en
été réunis auparavant. Dans le cadre du dernier plus d’aboutir à une mauvaise affectation de
chapitre de ce dernier rapport d’une série de ressources publiques importantes.
quatre, nous réféchissons à quatre domaines qui En troisième lieu, nous proposons une
nous ont longuement préoccupés lors la rédac- méthode plus systématique pour recueillir
tion de ces rapports, et nous proposons quelques les réflexions et les recommandations des
réponses à ce sujet. citoyen-ne-s. Nous croyons que cette méthode
En premier lieu, ces politicien-ne-s – que les contribuera à resserrer les liens entre les électeurs
Canadien-ne-s perçoivent incontestablement et leur député-e. À l’heure actuelle, les député-e-s
comme des initiés achevés – se décrivent souvent sont dépouillés de tout mécanisme régulier leur
comme des profanes, des politiciens fortuits qui, permettant de connaître les points de vue des
même lorsqu’ils se sont retrouvés au sein du citoyen-ne-s ou d’encourager leur participation,
gouvernement, préfèrent travailler à la périphérie et les efforts qu’ils déploient pour agir de manière
lorsqu’il s’agit d’atteindre leurs objectifs. Même créatrice sont rarement récompensés ou partagés
si cette perspective « extérieure » peut inciter à avec d’autres député-e-s. Avec le temps, l’intérêt
croire que la politique canadienne est ouverte suscité en cette matière aidera peut-être à ralentir
à un ensemble plus diversifé de gens, contrai - ou même à inverser la démobilisation croissante
rement à la croyance populaire, elle contribue des citoyen-ne-s à l’égard de la politique.
également à saper la profession et à susciter un Enfn, face à la variabilité des recommanda -
certain cynisme à son égard. Nous invitons les tions faites par les député-e-s que nous avons
politicien-ne-s à réféchir à nouveau à cette idée, rencontrés, nous proposons des efforts réguliers
à renouer avec le système et à assumer la respon- et soutenus pour regrouper leurs suggestions
sabilité à la fois de ses succès et de ses échecs. et leurs idées avec celles du grand public afn
En deuxième lieu, nous amorçons un débat d’améliorer l’état de la démocratie.
qui fait actuellement défaut portant sur le rôle En conclusion du dernier chapitre de ce
du député et ce à quoi les citoyen-ne-s doivent rapport, nous tenons à souligner les façons
s’attendre de sa part. Comme le déclarent actuel- dont Samara entend mener à bien ce travail,
lement les député-e-s proprement dits, c’est un et nous demandons votre participation pour y
métier beaucoup trop polyvalent pour qu’une parvenir. 65
A N C I E N - N E - S D É P U T É - E - S
ONT ÉTÉ INTERVIEWÉS POUR
CE PROJET. ILS ONT QUITTÉ
LEURS FONCTIONS OFFICIELLES
PENDANT OU JUSTE APRÈS LA
38E ET LA 39E LÉGISLATURE,
SOIT ENTRE 2004 ET 2008.
L’âge moyen auquel les députés 22 % des députés étaient des 82 % des députés ont indiqué Les députés ont occupé une
sont entrés en politique fé- femmes. préférer s’exprimer en anglais variété de rôles en tant que
dérale était de 46,8 ans. L’âge et 18 %, en français. législateurs, et plusieurs en ont
médian était de 48 ans. occupé plus d’un. L’un d’eux a 11 % des députés étaient des
été premier ministre, 31 % ont immigrants. 86 % des députés étaient
été ministres et 35 % ont été La durée moyenne de leur titulaires d’au moins un
secrétaires parlementaires. mandat était de 10,3 ans. La diplôme collégial ou 41 % des députés représen-
De plus, 65 % d’entre eux ont durée médiane de leur mandat universitaire. Près de la taient des circonscriptions
été porte-parole de l’opposition, était de 12,3 ans. moitié d’entre eux possédaient urbaines, 23 %, des circon-
et 58 % ont présidé au moins plus d’un diplôme.scriptions de banlieue et 36 %,
un comité.
des circonscriptions rurales
ou éloignées.
AFFILIATION POLITIQUE DES DÉPUTÉS AU MOMENT OÙ ILS ONT RÉGIONS REPRÉSENTÉES PAR LES DÉPUTÉS AYANT PARTICIPÉ
QUITTÉ LEURS FONCTIONSAU PROJET
37% l’Ontario 54% siégeaient comme libéraux
23% comme conservateurs 22% le Québec
14% comme bloquistes 12% la Colombie-Britannique
8% comme néodémocrates 11% le Canada atlantique
1% comme vert. 9% l’Alberta
9% les Prairies
Ce groupe comporte davantage de libéraux que le
gouvernement actuel en raison du résultat des Ce qui refète presque parfaitement la répartition de
élections de 2008 et de 2006la population canadienne
ANNÉE OÙ LES DÉPUTÉS ONT ÉTÉ ÉLUS POUR LA PREMIÈRE FOIS
* élection partielle
1968 1979 1984 1988 1993 1995* 1996* 1997 2000 2002* 2004 2006
2 1 1 3 28 1 2 7 4 2 6 8B
Chapitre 1 :
La politique,
trop éloignée
du public
out au long des entrevues, les député-e-s ont exprimé bon nombre
des mêmes préoccupations, notamment quant à : l’opacité au sein Tde laquelle fonctionnent les partis politiques aussi bien au cœur
des circonscriptions locales qu’au Parlement, le manque de formation ou
d’orientation, l’obscurantisme entourant la désignation des membres des
comités, et le fait que la période de questions manque véritablement de
fond. Il ne faut donc pas s’étonner que seulement quelques-unes de leurs
recommandations portent expressément sur ces questions.B CHAPITRE 1 : LA POLITIQUE, TROP ÉLOIGNÉE DU PUBLIC - 9
LES RH À LA RESCOUSSEEn revanche, les recommandations des
En moyenne, les député-e-s sont élus alors qu’ils député-e-s sont de nature plus générale et appar-
sont âgés entre 45 et 50 ans, ce qui signife qu’ils tiennent à trois domaines dont l’objectif est
ont passé le plus clair de leur vie d’adulte à faire d’améliorer la culture et l’exercice de la politique
carrière hors du milieu de la politique, et à vivre et de multiplier les occasions pour les citoyen-
dans une ville distante d’Ottawa. C’est sans doute ne-s de s’y investir.
pourquoi ils sont entrés en politique en ignorant
les rouages du Parlement ou de leurs partis poli-
« J’ai vécu une foule de situations, dans les
tiques. Les règles et les procédures sont qualifées
coulisses, que peu de gens ont vécues. Et
d’opaques, les procédés d’ineffcaces et les déci -
pourtant, j’ai survécu. J’ai réussi à survivre
sions sur les ressources humaines de déroutantes.
pendant 13 ans, » a déclaré un député, pour
C’est pourquoi les député-e-s proposent quantité
résumer sa carrière.
de manières de professionnaliser la gestion de la

politique et de stimuler une plus grande mobilisa-
tion à l’égard du système, que nous avons regrou-Les deux premiers domaines ont pour objectif
pées en cinq grandes catégories. de professionnaliser la gestion des député-e-
s et d’améliorer la façon dont les citoyen-ne-s
s’investissent en politique fédérale, même si au « Honnêtement, il appartient à ceux d’entre
sein de ces catégories, on recense une extrême
nous qui sont membres du parti d’opérer de
diversité de recommandations sur la manière de
tels changements. Le processus de mise en
mieux diriger les institutions et d’améliorer la
candidature a cruellement besoin d’être
culture politique canadienne.
révisé. Nous devons vraiment faire le ménage
Malgré cette diversité de recommandations
chez nous. »
précises, nous avons constaté une homogé-
néité nettement plus grande quant au troisième
Le premier choix : Le premier élément domaine, soit : les « conseils sur l’existence»
sur lequel les député-e-s cristallisent leurs d’ordre plus général que les député-e-s ont
recommandations est le processus de mise en prodigués à ceux qui occupent aujourd’hui une
candidature, le stade auquel un parti politique, charge élective, ou à ceux qui songent à faire
dans chacune des circonscriptions électorales carrière en politique. En dépit du consentement
du Canada, choisit son candidat pour l’élection quasi unanime des député-e-s qu’une charge
fédérale. Malgré le fait qu’ils ont été nommés, élective est quelque chose de valable en soi, leurs
bon nombre des député-e-s avec lesquels nous récits laissent peu de doute que cette démarche
nous sommes entretenus ont manifesté leur s’accompagne d’une certaine dose de diffcultés.
malaise ou carrément leur dégoût à l’égard du Cela explique sans doute que bon nombre des
processus décisionnel ainsi que de l’absence de descriptions des député-e-s soient émaillées de
transparence et de mobilisation locale au cœur récits de survie. « J’ai vécu une foule de situa-
de ce processus.tions, dans les coulisses, que peu de gens ont
Une recommandation, formulée en particu-vécues. Et pourtant, j’ai survécu. J’ai réussi à
lier par des député-e-s des partis conservateur survivre pendant 13 ans, » a déclaré un député,
et libéral, vise à rétablir le rôle des associations pour résumer sa carrière.B CHAPITRE 1 : LA POLITIQUE, TROP ÉLOIGNÉE DU PUBLIC - 10
des circonscriptions locales quant au choix des Bon nombre se sont senti laisser à eux-mêmes
candidats. « Les associations locales doivent être et ont déclaré ne pas savoir exactement comment
réhabilitées. Le parti ne doit pas avoir le droit de mener leur travail, comment comprendre les
refuser la nomination de quelqu’un, sauf dans un complexités de la procédure parlementaire, et
cas extrême, » a déclaré un député libéral. même comment recruter des employés suscep-
Plusieurs député-e-s sont allés plus loin, en tibles de leur convenir. Comme l’a affrmé un
affrmant qu’un organe plus neutre, comme Élec - député, « les nouveaux député-e-s sont, à toutes
tions Canada, doit fournir des directives sur les fns pratiques, abandonnés le lendemain même
mises en candidature. « On constate une incom- de leur élection. À moins que vous n’ayez noué
préhension du processus. Il serait utile d’avoir les bonnes relations et que vous ne soyez en
une organisation qui donne des instructions sur mesure de trouver le bon chemin et de poser les
les mises en candidature et qui donne des direc- bonnes questions, la situation peut-être plutôt
tives aux candidats après qu’ils ont été nommés accablante. »
pour une élection, » a déclaré un député conser-
vateur.
« Les nouveaux député-e-s sont, à toutes fns
Plus souvent, cependant, on a pu entendre
pratiques, abandonnés le lendemain même de
l’argument selon lequel il est grand temps que les
leur élection. »
partis politiques fassent le ménage au lieu de s’en
remettre à un organe de l’extérieur pour imposer
des règlements. « Honnêtement, il appartient Un autre député s’est fait l’écho de ce senti-
à ceux d’entre nous qui sont membres du parti ment répandu : « L’un des principaux vices est
d’opérer de tels changements. Le processus l’orientation. Nous nous sommes assis ensemble,
de mise en candidature a cruellement besoin avons eu droit à un discours de deux ex-député-
d’être révisé. Nous devons faire le ménage chez e-s qui nous ont dit ‘ Buvez avec modération.’ Et
nous,» a affrmé un député libéral. « Certains c’est à peu près tout. »
des procédés au sein des partis doivent être C’est la raison pour laquelle de nombreux
modifés, » a affrmé un député conservateur. député-e-s recommandent une formation plus
« Mais il ne faut pas confer cette tâche à Élec - poussée en ce qui concerne les aspects législa-
tions Canada. » tifs et procéduraux de leur fonction, de même
« Il faut boire avec modération » : Un que sur leur rôle de député. « Lorsqu’arrivent
deuxième domaine où les député-e-s recom- les nouveaux député-e-s [il faudrait] leur offrir
mandent des changements est l’amélioration une orientation beaucoup plus générale quant à
des séances d’orientation, de formation et de leur rôle en matière de surveillance du gouver-
mentorat. Comme nous l’avons vu en détail dans nement […]. Voici comment vous pouvez vous
le rapport intitulé Bienvenue au Parlement : Un investir dans le processus budgétaire […] et ainsi
poste sans mode d’emploi, les député-e-s ont le les initier aux instruments comme les affaires
souvenir d’avoir été submergés et déroutés lors et les motions émanant des députés, la façon de
de leurs premières semaines et premiers mois à travailler au sein des comités et d’autres choses
Ottawa, et rare sont ceux qui ont affrmé avoir comme ça, » a suggéré un député.
reçu une orientation suffsante ou une formation La plupart des député-e-s ont également
suivie. jugé qu’on laissait trop au hasard la formula-

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.