le point de vue de la didactique clinique des disciplines ...

De
Publié par

  • cours magistral
  • mémoire
  • mémoire - matière potentielle : professionnel
  • exposé
professionnaLisation des enseignants à L'université le point de vue de la didactique clinique des disciplines Emmanuelle Brossais1, Isabelle Jourdan2 et Florence Savournin3 1 Université Toulouse - Le Mirail, UMR EFTS, EDIC, Toulouse, France 2 Université Toulouse - Le Mirail, EDIC, Toulouse, France résumé La mastérisation de la formation des enseignants engage un remaniement dans la mise en œuvre de l'alternance entre institut de formation et établissement scolaire.
  • conversion didactique
  • approche clinique de la transposition didactique
  • courants de la professionnalisation
  • pratique réflexive
  • outils d'analyse
  • outil analyse
  • outil d'analyse
  • questions de pédagogies dans l'enseignement supérieur
  • pratiques professionnelles
  • pratique professionnelle
  • savoirs
  • savoir
  • enseignant
  • enseignants
  • enseignante
  • formation
  • formations
Publié le : mercredi 28 mars 2012
Lecture(s) : 61
Source : colloque-pedagogie.org
Nombre de pages : 10
Voir plus Voir moins
DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE LA SANTE A L’INAUGURATION DE L’HOPITAL MODERNE DE 600 LITS DE OUAGADOUGOU/TINGANDOGO
Excellence Monsieur le Président du Faso, -chef de l’Etat,Excellences messieurs les anciens chefs -d’Etat, Mesdames et messieurs les membres du -gouvernement, Mesdames et messieurs les présidents -d’institution, Excellence monsieur le Ministre des -affaires étrangères de la République de Chine (Taïwan)
Mesdames et messieurs les ministres de -la santé des pays amis, Excellences mesdames et messieurs les -ambassadeurs, Mesdames et messieurs les représentants -des organisations internationales et interafricaines, Mesdames et messieurs en vos différents -grades et qualités et tout protocole respecté, Population de Tingandogo et environnant.-
INTRODUCTION Il y a dans l’existence des hommes comme celle dans des nations, des moments importants qui méritent une attention particulière.
Est de ceuxlà l’évènement qui nous réunit d’aujourd’hui. Je veux parler del’inauguration de l’hôpital moderne de Ouagadougou/Tingandogo.
Partant du constat que nos hôpitaux de référence que sont les centres hospitaliers universitaires Yalgado OUEDRAOGO et Sourô SANOU , qui datent des annéesd’avant indépendance ne peuvent plus répondre aux exigences de soins de santé de qualité et aux évolutions des sciences et technologies médicales d’aujourd’hui,
Excellence Monsieur le Président du Faso, vous avez, lors du meeting du 11 novembre
2005, promis un hôpital moderne digne de ce nom au peuple burkinabè en général et aux populations de Ouagadougou en particulier.
 Excellence Monsieur le Président -du Faso ;  Mesdames Messieurs -
C’estcomme on le ditl’adage populaire: chose promise ! chose due !
DESCRIPTION DE L’HOPITAL
En effet, l’infrastructure hospitalière que nous allons inaugurée toutà l’heureExcellence, oui monsieur le Président du Faso est bien moderne et se présente comme suit :
1Une première série de bâtiments à l’entrée composés de: une administration de 13 bureaux, 2 -salles de réunion, 1 salle de réception
un service des admissions ; -des services d’urgence; -un bâtiment dédié aux services -sociaux , associations et ong; un bâtiment VIP avec deux suites et -des chambres climatisées.
2 Une deuxième série bâtiments juste derrière les premiers qui eux constituent les bâtiments du plateau technique.
C’est à ce niveau que vous avez l’imagerie, les laboratoires, les cabinets dentaires, la stérilisation, les blocs opératoires dont une salle est dédiée à la chirurgie cardiaque.
3Une troisième série de 8 bâtiments réservés aux hospitalisations viennent tout juste derrière ceux du plateau technique.
Il convient de noter que les bâtiments d’hospitalisation sont à R+1 et que chaque lit comporte une arrivée de fluides médicaux, d’appel infirmieret d’un confort comparable à ce qu’on retrouve dans les hôpitaux des pays émergents.
4 Une quatrième série de bâtiments située au coté sud comprend : de 212 places, uneun amphithéâtre -salle de conférence de 80 places, des boutiques; un espace médical avec une -bibliothèque, 3 salles de cours de 40 places, une vingtaine de bureaux de médecin. un restaurant pour accompagnants et -travailleurs ; un espace de culte avec une église, -une mosquée et un temple deux terrains de sport ; -
deux bâtiments d’hébergement pour -étudiants et hôtes de l’hôpital.5Une cinquième série de bâtiments au coté nord comprenant: un incinérateur ; -une bâche à eau pour sapeurs -pompiers ; une bâche à eau pour la -consommation de l’hôpital; un atelier de maintenance ; -une morgue. -6Une sixième série de bâtiments, constituée des bâtiments de consultations externes au nombre de deux (02), de la cuisine, de la buanderie, de la pharmacie, de l’hémodialyse, des grands brûlés etc…complète la série des bâtiments.
L’essentiel des bâtiments est relié par des corridors avec des rampes douces et 24835 m2 de bitume et 15296m2 de pavés rendent l’environnement agréable.
Tout au fond de l’hôpital, une station d’épurationrécupère et traite les eaux usées qui sont réutiliséespour l’entretien desespaces verts qui sont de 66 693 m2 à la satisfaction de mon collègue ministre de l’environnement et du cadre de vie. Mon non moins autre collègue ministre des postes et des technologies de l’information n’est pas oublié car cet hôpital comporte un HIS ( hospital information system ) et un PACS (Picture archive communication system ) qui assurent beaucoup de possibilités dans ce domaine.  Excellence Monsieur le Président du -Faso  Distingués invités - Mesdames, messieurs -
Au total,c’est un pôle de services qui se veut véritablement novateur, tant dans son organisation juridique que dans son concept même. Ce n’est donc pas un simple hôpital publicque nous inaugurons aujourd’hui. C’est un véritable outil qui concrétise un projet innovant, solidaire au service d’une visiondu offensive développement des soins hospitaliers qualité. En effet, le centre hospitalier moderne que nous allons découvrir tout de suite, constitue le cœur d’un programme plus vaste de restructuration des soins hospitaliers spécialisés que nous avons engagé sous vos instructions pour la ville de Ouagadougou et de Bobo Dioulasso.
FAIRE REFERENCE AUX ACTEURS
 Excellence monsieur le Président du -Faso  Mesdames messieurs-
Si j’ai l’insigne honneur, le privilège etle plaisir, l’honneur de prononcer ce discours d’inauguration ce matin , Excellence mon le président du Faso, je ne serai pas juste si je ne rendais pas un hommage mérité et appuyé à mes devanciers au ministère de la santé que sont : Monsieur feu Alain Ludovic TOU (je demande une minute de silence pour la mémoire ); Monsieur Joseph Emmanuel TAPSOBAet Monsieur le Ministre d’Etat Ministre des affaires étrangères et de la coopération régionale Monsieur Bédouma Alain YODA qui, chacun avec son savoir faire et sa compétence particulière a eu à porter ce grand projetà un moment ou à un autre. Qu’ils en soient remerciés Excellence monsieur le Président du Faso,
Distingués invités.
Permettez moi de faire une mention particulière aux autres acteurs du projet que sont :
Le chef du projet qui, depuis 1999 a cru -en ce projet et qui, avec pugnacité a travaillé à son aboutissement malgré les différents écueils que connaissent ces genres de projets ; Les responsables des différents services -technique de l’Etatministères de (les l’environnement etcadre de vie , de du l’administration territoriale à travers la brigade nationale des sapeurs pompiers, de l’urbanisme et de l’habitat, du transport, du premier ministère à travers l’autorité de contrôle de la radioprotection, et bien d’autresqui, chacun, dans son domaine de compétence ont permis la réussite du joyau que vous voyez. L’ambassadela République de Chine de -/Taïwan et ses services techniques qui, durant la phase de réalisation du projet ont apporté un soutien indéfectible au projet ;
Le bureau d’étudetaïwanais CCHsu, auteur -de la conception architecturale de cette belle infrastructure, représenté à la présente cérémonie par son directeur général ; L’entreprise taïwanaise Te Chang -Construction qui, forte de sa longue expérience dans le domaine de la construction hospitalière a su apporter sa touche particulière à l’œuvre. Elle est représentée à la présente par son directeur général ; Le laboratoire national du bâtiment et des -travaux publics qui a assuré la rigueur qui sied la mission de contrôle . Le bureaud’la maîtriseappui à -d’ouvragel’agence AIC quiest, lui burkinabè nous apporte son savoir faire ; Les sous traitants burkinabè de -l’entreprise Te Chang construction qui
ont mis du sérieux de la réalisation des travaux ; La mairie de komsilga dont -l’accompagnement et le soutient ne nous ont pas fait défaut ; Les ouvriers burkinabè du chantier qui -dès les premiers moments du chantier ont comprisl’intérêt du projet etse sont appliqués dans leurs tâches ; Le bureau d’étude CAEMpour le -sérieux dans la conception et le suivi des travaux de la voie d’accès; L’entreprise EBOMAF pour la qualité -des travaux de la voie d’accès; La population de Tingandogo et -environnant qui n’a pas marchandé son soutien au projet ; A tous ces acteurs anonymes dont la -contribution a été nécessaire pour la réussite du projet.Qu’ils en soient tous remerciés.
PERSPECTIVES
 Excellence monsieur le Président du -Faso ;  Distingués invités - Mesdames messieurs-
L’hôpital moderne que nous allons inaugurer dans un instant ne peut satisfaire aux attentes placées en lui ques’il estgéré autrement avec des outils modernes de gestion qui fort heureusement existent aujourd’hui.
C’est pourquoi,Excellence Monsieur le Président, sous vos instructions sous les instructions de monsieur le Premier Ministre, nous avons procédé au recrutement du staff par un bureau d’étude. Ce staff bénéficie actuellement d’un stageen management dans un hôpital de même type à Taïwan. C’est l’hôpital chrétien de Puli dont le président nous a honoré en participant personnellement à la présente cérémonie avec une forte délégation.
Cet hôpital nous appuiera en outre dans le domaine de la gestion hospitalière pendant 2 ans,avec l’aide financière du gouvernement taïwanais.
D’autres actions sont ou seront prises pour minimiser la non performance dans ce joyau. Il s’agit entre autres de:
la poursuite du recrutement des -autres catégories de personnel sur la base de contrat d’objectifs; l’adoptiond’un statut particulier de -l’hôpital; l’élaboration d’un manuel de -procédure ; des mesures sur la gestion des -accompagnants. La recherche d’équipements -complémentaires qui, s’ils ne sont acquis donneront un goût d’inachevé à cet hôpital. Ce sont entre autres : un IRM, un
lithotripteur, une unité d’oncologie et une instrumentation spécifiquedont l’utilité dans une telle structure n’est pas àdémontrer.
AUX TRAVAILLEURS ET AUX USAGERS
 Excellence monsieur le Président du -Faso ;  Distingués invités - Mesdames, messieurs -Avoir une infrastructure hospitalière moderne c’est bien,
Avoir une infrastructure hospitalière moderne avec des équipements modernes c’est très bien
Mais avoir une infrastructure hospitalière moderne avec des équipements modernes des travailleurs dévoués au service des malades, des usagers disciplinés soucieux de
la propreté et de la préservation du bien public c’est mieux.
C’est pourquoi, je voudrais, du haut de cette tribune inviter les travailleurs à avoir une ouverture d’esprit pourfaire de la qualité des soins et de la préservation de cette belle ouvrage hospitalière (leur outil de travail) un sacerdoce.C’est donc dire qu’ils doivent être qui guidés par les valeurs suivantes :
 La ponctualité au travail ; L’accueil sans pareil des malades;  Des prestations de qualité ;  Le respect de la hiérarchie ; L’ardeur au travail; L’entretien des locaux et du matériel; L’esprit de famille et de probité.
Pour m’adresser aux usagers:, je dirai ceci cet hôpital est le vôtre, entretenez le, prenez soin de lui en ayant de bons comportements pour qu’il servir bénéficie deset générations des générations.
CONCLUSION
 Excellence Monsieur le Président du -Faso  Mesdames messieurs - Distingués invités-Dans de telles situations, on est prolixe car il y a beaucoup choses à dire.
Cependant je demande votre indulgence pour m’arrêter là tout en réaffirmant mon désir de faire de cet hôpital un carrefour incontournable de l’excellence médicalec’est à dire un médical valley à l’image de la silicone valleydans notre pays et pourquoi pas de la sousrégion.
Merci de votre aimable attention.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.