Mantras

De
Publié par

  • cours - matière potentielle : l' histoire
CLAIRE MAZAL VOYANTE MEDIUM 00:36:26] Claire Mazal Medium Pure Mantras Consultations Contact & RDV Livre d'Or Blog Forum Boutique Encens Philosophie Cuisine Japa Mâla Yoga & Vedas Le Bhakti Yoga Nectar de la dévotion Mantras Sages Swami Prabhupada Bhaktivinoda Thakura Sarasvati Thakura Partenaires Bhakti Yoga chez soi Accueil Mentions légales CGV Les Saints Noms du Seigneur sont mon unique soutien et ma vie. Dans ce désert du monde matériel, eux seuls, désaltèrent mon âme.
  • maîtres yogis
  • poussière des pensées matérielles
  • hare krishna
  • identité spirituelle
  • saints noms
  • hare rama
  • mantra
  • krishna
  • mots
  • mot
  • pratiques
  • pratique
Publié le : lundi 26 mars 2012
Lecture(s) : 98
Source : psychanalysemagazine.com
Nombre de pages : 7
Voir plus Voir moins
CLAIRE MAZAL VOYANTE MEDIUM
Claire Mazal Medium Pure Mantras
Accueil Mentionslégales CGV
Les Saints Noms  duSeigneur sont  mon unique soutien  etma vie. Dans ce désert du  mondematériel,  euxseuls, désaltèrent mon âme.  Alors que le monde  nousblesse  etnous ignore,
 Eux seuls peuvent  consoler mon coeur  etle remplir  de la présence du  Seigneur.
Consultations
Contact & RDV Livre d'Or Blog Forum Boutique Encens Philosophie Cuisine Japa Mâla
Yoga & Vedas Le Bhakti Yoga Nectar de la dévotion Mantras Sages Swami Prabhupada Bhaktivinoda Thakura Sarasvati Thakura
Partenaires
http://www.clairemedium.com/yogaetvedas/mantras/index.php[07/10/2011 00:36:26]
Bhakti Yoga chez soi
CLAIRE MAZAL VOYANTE MEDIUM
http://www.clairemedium.com/yogaetvedas/mantras/index.php[07/10/2011 00:36:26]
Le Maha Mantra
ou le Chant de la Grande Délivrance
(Récité parA.C Bhaktivedanta Swami Prabhupada)
Pour télécharger gratuitement le fichier audio du mantra, allez en bas de page ou cliquezici
La Récitation des Noms Divins Une méditation simple et sublime par Sundar Gopal das, extrait du magazine "Bhakti", numéro 2 -2010 La pratique de la méditation sous toutes ses formes attire aujourd'hui un public toujours plus nombreux et plus varié. Dans l'ensemble, ce public se divise en deux groupes principaux: il y a ceux qui adoptent la méditation pour se soustraire ponctuellement à la fièvre d'un mode de vie trop matérialiste, pour souffler un peu, mais qui ne souhaitent pas aller plus loin et ceux qui, désirant un changement profond dans leur vie, l'adoptent comme un moyen authentique de réalisation spirituelle. Pour les uns comme pour les autres, l'intérêt résidera dans le fait de trouver une pratique adaptée au temps modernes tout en restant la plus efficace possible. Le dictionnaire définit le mot pratique de la
CLAIRE MAZAL VOYANTE MEDIUM
http://www.clairemedium.com/yogaetvedas/mantras/index.php[07/10/2011 00:36:26]
façon suivante: "activités volontaires visant à des résultats concrets." Chacun sera certainement d'accord pour pratiquer la méditation selon cette définition, car en général personne n'aime perdre son temps. Toute méditation a sa valeur et a certainement sa place dans un monde où les désirs sont multiples. Mais parmi toutes ces méthodes, certaines méritent une attention particulière, et si l'on en croit la place prépondérante qu'elle a toujours eue dans le monde religieux au cours de l'histoire, celle qui consiste à méditer sur les Noms du divin est incontestablement l'une des plus importantes. Une Pratique Universelle En fait, la méditation sur les vibrations sonores spirituelles des Noms de Dieu est une pratique commune à toutes les grandes traditions religieuses et spirituelles du monde. Si celle-ci prend généralement la forme de la prière en Occident et de la récitation des mantras en Orient, dans un cas comme dans l'autre elle reste une méthode accessible à tous, simple d'application et de ce fait universelle. Dans tous textes sacrés du monde, de nombreux passages font référence à la répétition du Noms divins. Ainsi, les Chrétiens disent "Quiconque évoquera le Nom du Seigneur sera sauvé", et "Du lever du soleil à son coucher le Nom du Seigneur doit être loué" (David, Psaumes.113.3). Les bouddhistes, eux, méditent sur le mantraOm mani padme Humpour développer leur compassion. Dans l'islam, les fidèles répètent les 99 Noms d'Allah sur leTasbih, un chapelet de 99 perles et le Coran déclare "Glorifiez le Nom de Votre Seigneur, le très Haut" (Coran.87.2). Certaines pratiques de la tradition juive, quant à elles, incluent la visualisation des lettres hébraïquesRibbono Shel Olam(Maître de l'Univers). Les textes millénaires de l'Inden les Vedas, regorgent eux aussi de références innombrables sur la puissance des Noms Divins. Ainsi de ce passage des Puranas où il est dit: "Chantez les Saints Noms, chantez les Saints Noms, chantez les Saints Noms, car dans cet âge de querelle et d'hypocrisie, il n'y a pas d'autre moyen pour atteindre la réalisation spirituelle." (Brihan-Naradiya Purana). Le grand mantra de la délivrance Les adeptes des différentes écoles religieuses de l'Inde (Shivaïsme, Vaishnavisme, Jaïnisme, Shaktisme, etc.) usent avec abondance de la répétition de mantras, formules sonores composées de lettres sanskrites, dont la répétition doit invoquer une divinité spécifique pour s'attirer ses grâces. Cependant dans la tradition de la Bhakti, branche monothéiste de l'Hindouisme, le mantra n'est pas utilisé n'est pas utilisé pour demander un bienfait matériel quel qu'il soit: il est chanté dans le seul but d'une purification personnelle, d'une transformation du cur. De plus, si dans les autres écoles de pensées indiennes la pratique du mantra n'est souvent qu'une technique parmi tant d'autres, accomplie en complément d'autres rituels, il n'en est pas de même pour les adeptes du bhakti-yoga pour qui elle représente l'essence de toutes les disciplines spirituelles. Cela fut particulièrement mis en valeur après l'avènement de Sri Caitanya Mahaprabhu, apparu au Bengale Occidental en 1486 après J.C, grand apôtre de l'amour de Dieu qui montra par son exemple personnel une absorption constante dans la récitation du mantra Hare Krishna:
CLAIRE MAZAL VOYANTE MEDIUM
http://www.clairemedium.com/yogaetvedas/mantras/index.php[07/10/2011 00:36:26]
Hare Krishna Hare Krishna
Krishna Krishna Hare Hare
Hare Rama Hare Rama
Rama Rama Hare Hare A l'âge de vingt quatre ans, Sri Chaitanya voyagea dans l'Inde entière, répandant le chant du Maha-Mantra dans tous les villages et villes qu'il traversait, initiant au chant du Nom de Dieu tous ceux qu'il rencontraient, indépendamment de leur croyance, genre ou caste. Il inaugura ainsi en Inde le mouvement duSankirtan(la glorification en commun des Noms de Dieu) qui continue aujourd'hui et dont le mouvement international pour la conscience de Krishna est la manifestation principale. Plus tard, lorsqu'il résida à Jagannath Puri (en Orissa), durant les dix-huit dernières années de sa vie, Sri Chaitanya Mahaprabhu manifesta tous les symptômes extatiques d'un dévot du plus haut degré, totalement immergé dans l'amour des Noms Divins. Parmi ses nombreux disciples directs, le grand saint Haridas Thakur qui lui était particulièrement cher, avait fait le vu de réciter quotidiennement plus de20 000 fois le Maha-Mantra Hare Krishna (soit un total d'environ 300 000 Noms de Dieu), ce qui l'occupait vingt-deux heures par jour, et pour cela Mahaprabhu l'honora du titre de "Maître du Saint Nom". Le mantrahare Krishna, composé de trois Noms de Dieu (Krishna -l'infiniment fascinant-, Rama -le plus haut plaisir-, et Hare -l'énergie de félicité-) est qualifié de Maha-Mantra, ou grand mantra de la délivrance, car comme le déclare un autre passage des écritures: "Cet âge noir, l'âge de Kali, est un océan de fautes mais on y trouve cependant une grande qualité: simplement en chantant le Maha-Mantra Hare Krishna on peut se libérer de tout asservissement à la matière et être promu au niveau spirituel absolu." (Srimad-Bhagavatam 12.3.51) Ainsi, peut être plus que tout autre, la tradition de la Bhakti inaugurée par Sri Chaitanya met au centre de toutes ses pratiques, celle de la récitation des Noms divins. Dompter le mental rebelle Mais en quoi cette méditation sur les vibrations sonores est-elle plus facile qu'une méditation silencieuse? Nous remarquons généralement que lorsque nous essayons de méditer en silence, de nous "vider" de toutes pensées, le mental s'avère extrêmement rebelle et commence alors à sauter d'une idée à une autre comme un cheval sauvage. Cette difficulté avait déjà été admise par Arjuna il y a 5000 ans lorsqu'il déclara à Krishna dans la Bhagavad-Gita: "Le mental, O Krishna, est mouvant, impétueux, puissant et obstiné, le subjuguer me semble plus ardu que maîtriser le vent." (BG 6.34). Le mental est toujours en action et ne peut demeurer inactif un instant. Tenter de lui nier tout objet de pensée serait comme demander à un enfant turbulent d'arrêter ses bêtises et de rester immobile, sans rien dire. Combien de temps resterait-il tranquille ainsi? Si, au contraire, on propose à cet enfant turbulent de s'engager dans des activités attrayantes et instructives, il arrêtera
CLAIRE MAZAL VOYANTE MEDIUM
http://www.clairemedium.com/yogaetvedas/mantras/index.php[07/10/2011 00:36:26]
par là-même ses bêtises. La récitation du mantra est cette activité positive qui occupera le mental et l'aidera à se détourner de ses préoccupations matérielles. Le mot "mantra" est d'ailleurs composé des racines de deux phonèmes sanskrits,manahqui signifie mental ettrayatequi veut dire libérer. Le mantra est donc une formule sonore qui aide le mental à se libérer de son conditionnement.
Le nettoyage du Coeur
Sri Chaitanya Mahaprabhu a comparé ce conditionnement du mental à la poussière qui recouvre un miroir, le miroir du cur. Qu'un miroir soit poussiéreux et on ne pourra plus y contempler notre image. Pareillement, notre cur - ou notre conscience (les sages de l'Inde disent que la conscience émane de l'âme, elle-même sise dans le cur) - étant recouvert par la poussière des pensées matérielles accumulées au cours de cette vie et des précédentes, nous ne pouvons plus percevoir notre véritable image, notre identité spirituelle éternelle. Ignorants de notre identité spirituelle, nous nous identifions au corps physique temporaire et avec lui à tous les désirs et angoisses temporels qui lui sont liés.
Par l'écoute attentive du mantra, le mental se libère graduellement de cette fausse identification au corps et ainsi des milliers de soucis que l'on se crée autour de ce faux ego. Il n'est donc pas questions d'essayer d'arrêter artificiellement le flot de nos pensées matérielles par une méditation sur un vide imaginaire, il suffit de se libérer de leur cause: l'ignorance de notre moi véritable. Et le mantra est un des moyens les plus efficace pour y parvenir. Un autre avantage de cette pratique millénaire est qu'aucune qualification préalable n'est requise pour s'y engager, aucun qualification préalable: érudition, aptitude physique, richesse ou autre... On peut l'adopter n'importe où, à n'importe quelle période de notre vie: seuls les atouts nécessaires sont une bouche pour prononcer et des oreilles pour écouter. Elle est donc universelle. Toutefois, les sages expérimentés recommandent à ceux qui souhaitent progresser rapidement dans cette voie de s'entourer des conditions les plus favorables pour ce faire.
Ainsi, le méditant choisira de préférence les heures matinales pour réciter le mantra (la période d'environ une heure trente qui précède le lever du soleil, appeléBrahma-muhurtaen sanskrit est dite très propice à la méditation). De plus, en méditant le matin on profitera toute la journée d'une conscience plus élevée. Pour ce qui est du lieu, on se doit évidemment d'éviter toute source de distraction (télévision, ordinateur, lieu de discussion animés...) et choisir un endroit propre et bien aéré pour éviter la tendance à somnoler. La posture adoptée est généralement une position assise, en lotus ou en tailleur, voire assis sur une chaise le dos bien droit et il est également possible de réciter le mantra en marchant. un autre élément important pouvant aider à la concentration est l'utilisation d'un chapelet. Une fois encore, si l'on retrouve cette pratique chez les méditants du monde entier, et cela depuis les temps les plus reculés, c'est que cette technique recèle sans aucun doute un intérêt particulier.
L'usage du Chapelet
Le rosaire a été introduit en Europe par les croisés, qui l'empruntèrent aux Arabes, qui eux-mêmes en avaient adopté l'usage auprès des moines Tibétains et des maîtres yogis de l'Inde.
CLAIRE MAZAL VOYANTE MEDIUM
http://www.clairemedium.com/yogaetvedas/mantras/index.php[07/10/2011 00:36:26]
On retrace donc l'origine de l'usage du chapelet jusqu'à la tradition védique de l'Inde, il y a plus de 5 000 ans; cette pratique se répandit ensuite de par le monde. Lorsque Marco Polo rendit visite au roi de Malabar, au 13e siècle, il remarque que le monarque utilisait un rosaire de 104 pierres précieuses pour compter ses prières. Saint François Xavier et ses compagnons furent quant à eux étonnés de découvrir que les rosaires étaient familiers aux bouddhistes du Japon. Les moines de l'église grecque avaient leKombologion,une corde nouée de cent nuds pour compter les génuflexions et les signes de croix. En Inde, le chapelet appelémala(couronne) est composé le plus souvent de 108 perles. Le mantra est récité sur chaque perle que l'on égraine entre le pouce et le majeur (l'index représente l'égo matériel et sa tendance à critiquer - l'égo est le grand ennemi du spiritualiste- et donc on évite d'utiliser ce doigt pour réciter lemala). Le fait d'engager ainsi le sens du toucher est une aide supplémentaire à la concentration du mental; de plus, un utilisant un chapelet, le pratiquant peut se fixer des objectifs en faisant le vu de réciter un nombre de mantra minimum quotidiennement. Comme dans toute pratique, les résultats seront plus net chez celui qui est constant. D'ailleurs, il n'est pas rare chez les pratiquants assidus (sans même parler des exceptions comme Haridas Thakur), que les mantras soient récités des centaines, voire des milliers de fois par jour.
Une voie facile ouverte à tous
Si toutes ces techniques existent et ont leur importance, on ne doit pas non plus s'en effrayer; il faut savoir que le mantra est indépendant de toute condition matérielle, ce qui est particulièrement le cas pour le mantraHare Krishna. On pourra donc aussi simplement le chanter chez soi sous la douche que dans la voiture en se rendant au travail. Dans tous les cas il garde sa puissance.
On peut chanterHare Krishna, mais si on préfère, l'on peut tout aussi bien chanter le Nom de Dieu qui nous est cher, qu'il s'agisse de Jehovah, Allah, Bouddha, Yahweh...
N'importe qui peut donc, quel que soit le passé social ou religieux dont il est issu, s'essayer à cette pratique et juger par lui-même de son efficacité. Cela s'avère d'autant plus vrai à une époque où beaucoup sont désillusionnés par les religions trop "systématisées" ou par les institutions, quelles qu'elles soient, et pour qui l'idée seule de devoir adhérer à l'une d'entre elles, suffit à stopper leur élan, leur quête spirituelle. Pour eux, cette pratique vieille comme le monde s'offre aujourd'hui encore comme une occasion de faire, rapidement et par eux-mêmes, l'expérience tangible d'une réalité spirituelle et de s'engager ainsi sans attendre sur le chemin de la réalisation de soi.
Fichier Audio
CLAIRE MAZAL VOYANTE MEDIUM
http://www.clairemedium.com/yogaetvedas/mantras/index.php[07/10/2011 00:36:26]
Téléchargement
prabhupadajapameditation.mp3
[7.284 KB]
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.