Mise en page 1 - La FPI

Publié par

AM ÉN AG ER offre accession INN OV ER LOY ER BBC rénover gérer des biens VENDRE MÉNAGES ancie n LOG EME NT immobilier NEUFCONSTRUIRE Pouvoir d'achat LOGEMENT : le chantier de la République
  • analyse de l'évolution des prix de l'immobilier
  • contact quotidien avec la quasi-totalité des décideurs locaux
  • fédéra- tion des promoteurs immobiliers
  • logement actuel
  • quartier après quartier
  • quartier par quartier
  • ville en ville
  • villes en villes
  • ville après ville
  • ville par ville
  • ville dans la ville
  • logements
  • logement
Source : fpifrance.fr
Nombre de pages : 83
Voir plus Voir moins

offre
CONSTRUIRE
accession
BBC
Pouvoir d'achat
LOGEMENT : le chantier
de la République
VENDRE NEUF
gérer
des biens
immobilier
MÉNAGESrénover
LOYER
LOGEMENT
ancien
INNOVER
AMÉNAGERÉ D I T O
Madame, Monsieur, chère lectrice et cher lecteur,
Le document que vous ouvrez n’a pas la prétention de constituer un
nouvel ouvrage de référence sur le logement et l’urbanisme ; il ne vise
pas non plus à apporter un point de vue global et partisan, comme le
font certains cercles. Il retrace simplement l’expérience et le point de
vue généraliste d’hommes et de femmes qui pratiquent, souvent depuis
de nombreuses années et avec passion, leur métier d’aménageurs,
de promoteurs, de constructeurs et de gestionnaires immobiliers sur
l’ensemble du territoire.
La profession, de par son métier, est au contact quotidien avec la quasi-totalité des décideurs locaux
sur tout le territoire et avec des centaines de milliers de ménages chaque année qui viennent nous
exposer leurs rêves, leurs appréhensions et leurs attentes pour leur logement.
Le document que vous ouvrez synthétise ce vécu et cherche, d’un point de vue citoyen, à tracer, des
solutions pour que le logement cesse d’être la pierre d’achoppement de la société française pour en
redevenir la pierre angulaire.
Nous pensons que le système actuel a atteint ses limites. En tant que professionnels et citoyens, nous
pensons que les circonstances exigent une mobilisation de tous les acteurs, publics comme privés,
sociaux comme entrepreneuriaux, et nous espérons que la prochaine législature donnera l’occasion
de prendre à la fois des mesures structurelles qui porteront leur fruit progressivement et des mesures
ponctuelles qui permettront de répondre rapidement aux attentes des français en matière de logement.
Le logement doit constituer le grand chantier de la République.
Marc Pigeon
Président de la Fédération
des promoteurs immobiliersSOMMA IRE
INTRODUCTION 7
LES FAITS 9
Depuis l’appel de l’Abbé Pierre de l’hiver 1954,
on a beaucoup construit, en quantité et en qualité 9
La qualité des logements s’est également améliorée 13
Beaucoup reste cependant encore à faire… 15
…en termes quantitatifs 15
…en termes géographiques 17
…et pour certaines catégories de populations 20
Et le manque d’offre conduit à une forte baisse
du pouvoir d’achat immobilier des ménages non propriétaires 23
Quelles sont les conséquences des divergences d’évolution entre revenus,
loyers et prix d’acquisition des logements ? 27
Conséquences sur les loyers 27
Conséquences sur l’accession à la propriété 33
Rien ne laisse croire à une amélioration prochaine de cette situation 36QU’EN PENSER ? 39
Quelles conclusions tirer de cette situation ? 39
1. Le logement est le lieu protecteur où se construit l’identité de chaque famille ;
il est anormal qu’il devienne le cœur des angoisses de la vie quotidienne
et le symbole de la crainte de la régression sociale 39
2. Avoir un toit conditionne l’existence sociale 40
3. Le marché immobilier est déséquilibré 41
4. Certaines catégories de la population (jeunes, étudiants, personnes âgées)
peinent à trouver des logements adaptés à leurs besoins 42
5. Les parcours résidentiel sont de plus en plus incertains et chaotiques 42
QUE FAIRE ? 45
LES PROPOSITIONS 47
Préparer l’avenir 47
Répondre aux attentes du présent 54
A. Mettre résolument le cap sur la production de logements neufs, là où sont les besoins 54
B. Faire du neuf avec de l’ancien 65
C. Aider les ménages à se loger de manière ciblée 66
CONCLUSIONS ET RÉSUMÉ À L’ATTENTION D’UN LECTEUR PRESSÉ 73REMERCIEMENTS
Ce Manifeste porte le témoignage d’un million de rencontres
annuelles dans toute la France avec des ménages de toutes origines
et de toutes situations sociales, ainsi que de plus de deux millions
de propriétaires bailleurs.
Pour autant, la Fédération des promoteurs immobiliers de France a
élargi son champ de réflexion à des intellectuels, des philosophes,
des économistes, des politiques et des experts reconnus de l’amé-
nagement, de la finance, du logement (y compris très social). Ceux-
ci ont accepté de consacrer de longues heures à participer à nos
réflexions, à échanger, à débattre, à nous aider à approfondir le
constat de 25 ans de politiques du logement et à élaborer les solu-
tions que nous préconisons pour sortir de la crise lancinante du
logement en France.
Qu’ils en soient remerciés ainsi que toutes les personnes qui ont
contribué à l’élaboration de ce document.
61
L O G E M E N T : L E C H A N T I E R D E L A R É P U B L I Q U E
I N T R O D U C T I O NINTRODUCTION
I N T R O D U C T I O N
Le logement est au cœur
des préoccupations des Français.
L’analyse de l’évolution des prix de En revanche, 76 % des Français esti-
l’immobilier en France, ville par ville, ment que la part de leurs revenus
voire quartier par quartier, pour consacrée au logement est « impor-
chaque type de bien constitue un tante ou trop importante ». Ce senti-
marronnier de la presse hebdoma- ment rejoint une récente étude du
daire ou patrimoniale. Chaque année, CREDOC, très justement intitulée « la
à l’orée de l’hiver et au printemps, un crise du logement entretient le senti-
grand élan de solidarité et d’indigna- ment de déclassement social », qui ré-
tion se manifeste à l’égard des sans- vèle qu’au cours des trente dernières
abris ou des mal-logés, menacés années, la proportion de personnes
d’expulsion à la fin de la trêve hiver- déclarant que leurs dépenses de loge-
nale. ment constituent une « trop lourde
charge » est passée de 34 % à 49 %.
Pourtant, la perception des Français à
l’égard du logement est ambivalente : Enfin, l’INSEE indique que les français
dépensent de plus en plus pour se
Selon les résultats du sondage SOFRES loger : le prix des logements anciens
de juin 2011, 92 % des Français se di- a crû de 141 % entre 2000 et 2010,
sent satisfaits de leur logement actuel, tandis que la progression des revenus
en particulier de sa localisation, de n’était que de 43 % sur la même
son confort et de sa superficie. période.
7INTRODUCTION
Et pourtant, depuis l’hiver 1954, on a Des solutions existent : la Fédéra-
beaucoup construit et beaucoup tion des promoteurs immobiliers
mieux. considère qu’en 5 ans, un pas im-
portant peut être franchi si les me-
Mais nous butons toujours sur sures qu’elle préconise sont prises,
la difficulté centrale : comment sans qu’il en coûte plus cher aux
construire suffisamment de lo- finances publiques.
gements qui répondent à la fois
aux aspirations actuelles des
français et soient compatibles
avec leurs revenus ?
Est-ce à dire que la situation est ex-
trême et réclame des mesures excep-
tionnelles ?
Des problèmes importants subsistent,
expliquent et justifient les inquiétudes
des français face au logement et à leur
pouvoir d’achat. Pour autant, la Fédé-
ration des promoteurs immobiliers
considère qu’un « Plan Marshall »
du logement serait inadapté car les
réalités territoriales sont diverses.
82
L O G E M E N T : L E C H A N T I E R D E L A R É P U B L I Q U E
L E S F A I T SLES FAITS
L E S F A I T S
Depuis l’appel de l’Abbé Pierre de l’hiver
1954, on a beaucoup construit, en quan-
tité et en qualité.
9

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.