Mise en page 1 - Nigerdiaspora

Publié par

  • cours - matière potentielle : construction
  • cours - matière potentielle : route
Bimensuel Nigérien d'Analyses et d'Informations Générales BP : 10.297 Niamey- Niger Tel: (00227) 94.31.01.14/ 96. 29.07.20 L'INDEPENDANTPlus N°023 du 8 novembre 2010 Prix:300F-Site: niger.diaspora.com Elections Présidentielles 2011 Le PNDS TARRAYA se déchaîne Le discours de Zaki n'a épargné personne : politiciens, acteurs de la société civile, militaires, les femmes comme les jeunes. Après avoir fait une incursion sur les années de lutte démocratique, le président du PNDS a axé son intervention sur ce qui semble être l'ambition du parti pour les élections en cours.
  • lots d'é- quipements médicaux et des kits de santé de la reproduction
  • réflexions
  • réflexion
  • localité par localité
  • kit pour accou- chement en milieu hospitalier
  • gertuis de la guinée bissau
  • leaders politiques en lice
  • paradoxe pour paradoxe
  • candidat
  • candidats
  • candidate
  • candidates
  • président
  • présidents
  • présidente
  • présidentes
  • pays
Publié le : lundi 26 mars 2012
Lecture(s) : 47
Source : nigerdiaspora.info
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
independantplus23:Independantplus2.qxd12/11/201010:06Page1
L’INDEPENDANT N°023 du 8 novembre 2010 Prix:300F-Site: niger.diaspora.com Bimensuel Nigérien d'Analyses et d'Informations Générales BP : 10.297 Niamey- Niger Tel: (00227) 94.31.01.14/ 96. 29.07.20
Elections Présidentielles 2011 Le PNDS TARRAYA se déchaîne
Investiture au sein du CDS RAHAMA Drôle de bataille
Le discours de Zaki n’a épargné personne : politiciens, acteurs de la société civile, militaires, les femmes comme les jeunes. Après avoir fait une incursion sur les années de lutte démocratique, le président du PNDS a axé son intervention sur ce qui semble être l’ambition du parti pour les élections en cours. M. Issoufou Mahamadou est de plein pied dans la campagne avec un ton traditionnel, c’est-à-dire dur très dur d’ailleurs, puisqu’il catégorise les leaders politiques en lice en d’une part, ceux qui ont prouvé que leur objectif est de servir et d’autre part, ceux ont pour vocation de se servir (...) Un bilan pas du tout reluisant mais qui enseigne et édicte une nouvelle ligne de conduite à Mahamadou Issoufou et ses camarades de conquête. Apparemment, le PNDS par la voie de son prési-dent, propose aux Nigériens une nouvelle option de lutte : la culture de compromis. Signe de maturité politique ou prise de conscience de la réalité du terrain. Une telle option, qui prou-ve si besoin est, que le PNDS voit au-delà du pacte qui le lit a un certain nombre des partis politiques regroupés au sein de la CFDR, pour changer radicalement le mode de gouvernance. Il entend rompre avec certaines pratiques pour rassembler tous les nigériens dans la tolérance.
Bras de fer SNECS/ ministre des enseignements secondaire et supérieur L’Autonomie ou le goulot d’étranglement
independantplus23:Independantplus2.qxd12/11/201010:06Page2
Actualité Terrorisme au sahel Coopération chino française L’Union européenne s’invite La France jubile Les débats sont d’actualités au sein que l’Union Européenne dont les La France et la Chine ont donné une nouvelle impulsion à leur de l'Union européenne en vue d’ap- ressortissant sont les premières vic-coopération dans le domaine de l'énergie nucléaire, à l'occasion puyer les pays du Sahel. Il s’agit de times et constituent la première de la visite du président chinois Hu Jintao à Paris, avec la se pencher sur la possibilité d’aider cible, peut s’en préoccuper. Mieux, signature d'un important contrat entre Areva et l'électricienl’union craint un risque systémiqueles pays partageant le grand Sahara chinois CGNPC.confrontés au terrorisme d'Al- avec le danger d'une propagation Qaïda au Maghreb, notamment vers l'Est de l'Afrique et un arc de pour la formation des forces de crise qui rejoindrait la Somalie. A l’occasion de la visite du président retraitement des déchets nucléaires sécurité locales. Mais même une mission de forma-Hu Jintao en France deux géants chi- du type de celle de La Hague Parmi les idées concrètes possibles tion dans le cadre de la politique de nois et français savoure les affaires. (Manche). Pour convaincre la figurent l'envoi d'une mission d'ins- sécurité de l'UE ne sera pas facile à Il s’agit la signature d'un important CGNPC, Areva aurait proposé à la tructeurs pour aider à la formation décider, en raison des réticences de contrat entre Areva et l'électricien société chinoise, une sous-traitance de douaniers ou de forces de police plusieurs pays, à commencer par la chinois CGNPC. au niveau de la mine d’Imouraren dans les pays concernés, ou encore Grande-Bretagne, selon une source Le pivot de la politique extérieure l'envoi d'experts pour améliorer le diplomatique. Sans compter avec la fonctionnement des administrations position algérienne par rapport à locales et du système judiciaire, cette gestion du terrorisme. souligne le diplomate. «Une chose Depuis le lancement de la campa-est sûre il n'est en aucun question gne sous régionale de la lutte cont-d'envoyer des soldats européens sur re Al Qaida au Maghreb, l’Algérie place», indique-t-il. Le sujet était se réserve toute ingérence extérieu-abordé lors d'une réunion des re (européenne ou occidentale). ministres des Affaires étrangères à C’est pourquoi Alger a préféré crée Luxembourg. avec les pays concernés une force Plusieurs scénarios seraient exami- d’intervention et un cadre de par-nés par l’EU dans l’optique d’aider tage des informations transfronta-à stabiliser cette région composée liers pour mieux contrôler les mou-notamment du Niger, de la vements des éléments d’AQMI. Mauritanie et du Mali, et d’Algérie, Pour l’heure, seule la France est souligne une source diplomatique. sous pression pour faire libérer les «Ce rôle pourrait combiner la poli- Sept otages, cinq Français, un tique étrangère de l'UE, sa politique Togolais et un Malgache, qui sont de sécurité et ses outils d'aide au été enlevés mi-septembre au Niger développement dans le cadre d'une par la branche maghrébine d'Al-approche cohérente», ajoute-t-elle. Qaïda. La PDG du groupe nucléaire Areva, Anne Lauvergeon (D) et le patron du Réflexion pour réflexion, aucune groupe d'électricité chinois CGNPC He Yu (G) lors de la signature en décision sur des mesures concrètes présence du président Hu Jintao et de Nicolas Sarkozy à l'Elysée à Paris, n'est envisageable dans l’immédiat. le 4 novembre 2010 Mais on peut se permettre de dire (Arlit). L’aide publique au développement française, Areva va livrer 20.000 ton- Rappelons qu’en décembre 2009, nes d'uranium sur dix ans à son parte- Areva avait créé une coentreprise naire chinois China Guangdong avec CGNPC afin de fournir en com-La France à la reconquête Nuclear Power Company (CGNPC) posants les réacteurs nucléaires "des de l’Afrique de l’Ouest pour un montant total de 3,5 milliards nouvelles centrales qu’elle va cons-de dollars (2,5 milliards d'euros). truire avec CGNPC toujours en Tant des contrats que le fleuron Chine, à savoir les EPR de Taishan, industriel pourrait signer sans frisson, mais aussi pour les réacteurs chinois La France rehausse son aide chera les 10 milliards d’euros. La puisqu’il est conscient de sa réserve de 2e génération de type CPR-1000, publique au développement pour proposition d’une stabilisation des exploitable au niveau de la mine en cours de construction. Areva et atteindre 10 milliards de FCFA en crédits de la mission APD pour le d’Imouraren. Illustration faite de la CGNPC avaient prévu d'étendre leur 2010. C’est en direction de triennum budgétaire 2011-2013 contractualisation qui sera finalisé en coopération au-delà du territoire chi-est remarquable au regard du 2012. Cette dernière permettra à nois, c'est-à-dire partout où Areval’Afrique sub-saharienne que Areva de couvrir sa fourniture de exploite les mines comme au Niger,l’hexagone oriente 60% de l’APD contexte économique et budgétai-commande au plan mondial. Surtout notamment au niveau d’Imourarenre actuel.à travers quatre axes considérés que le géant nucléaire français cons- (la plus importante réserve uranifère prioritaires, notamment la lutte Cet effort a notamment été appré-truit avec l’EDF à Taishan (sud du engrangée par l’Areva). contre la pauvreté et la réalisation cié et souligné par le Comité pays) deux réacteurs EPR, pour le La Chine, gros consommateur d'éner-des Objectifs du Millénaire pour le d’Aide au Développement (CAD) compte de CGNPC. Très satisfait de gie fossile, mène depuis quelques Développement (OMD) ; la pro- de l’OCDE. L’atteinte des objec-ce que représente sa production d’u- années un ambitieux programme motion des Biens publics mon- tifs de développement passera ranium pour les prochaines années, nucléaire pour porter sa capacité à 40 diaux (BPM) : lutte contre le chan- aussi par la nécessaire promotion Areva a signé par ailleurs, un accord gigawatts d'ici 2020, contre 9,1 gement climatique, les maladies des financements innovants, seuls industriel avec l'électricien chinois actuellement. Le pays est doté de 11 transmissibles ou la protection de à même de générer des volumes de China National Nuclear Corporation réacteurs nucléaires, mais 24 autres, la biodiversité ; la croissance éco- ressources stables additionnelles (CNCC) qui "constitue la dernière sont en cours de construction, selon nomique ; la stabilité et l’Etat de et prévisibles, de nature à répond-étape avant un contrat commercial" la World Nuclear Association. et pourrait potentiellement ouvrir laMamane Jaharoudroit comme facteurs de dévelop- re aux besoins. voie à la construction d'une usine depement. En 2010, l’APD française appro 2 L’Indépendant Plus N°23du 8 novembre 2010
independantplus23:Independantplus2.qxd12/11/201010:06Page3
Politique
Elections Présidentielles 2011 Le PNDS TARRAYA se déchaîne proposant de nourrir les Nigériens que M. Bazoum estime capitales par les Nigériens en mettant fin aux pour voire indispensables pour qui famines cycliques, relever l’indice doit présider à la destinée des de développement humain. Tant des Nigériens en cette phase de l’histoi-défis que pourchassent des décen- re du Niger. nies durant, les bailleurs des fonds à L’autre grand compagnon à être travers ce qu’on appel les objectifs récompenser est M.Hassoumi millénaires pour le Massaoudi qui s’est vu attribuer le Développement(OMD). prestigieux poste de directeur de La reconnaissance descampagne pour les différents scru-tins. Une campagne qui s’annonce compagnons décisive pour le parti rose dont les Un autre fait marquant le congrès dirigeants comme les militants esti-de l’investiture du président du ment être à l’heure de l’apogée. parti rose, c’est le discours du vice président national M.Bazoum Mohamed qui n’a pas hésité pour Le communiqué final du congrès plein pied dans la campagne avec louer les qualités de son président et extraordinaire du parti rose est un ton traditionnel, c’est-à-dire dur camarade, avec lequel ils ont fondé tombé sans grande surprise. M. très dur d’ailleurs, puisqu’il catégo-le PNDS TARRAYA. Des qualités Mahamadou Issoufou est le candi- rise les leaders politiques en lice en dat à la course pour le fauteuil pré- d’une part, ceux qui ont prouvé que sidentiel de 2011 qui devait consac- leur objectif est de servir et d’autreInvestiture au sein du CDS RAHAMA rer définitivement le retour à la part, ceux ont pour vocation de se Drôle de bataille démocratie au Niger. Le Parti servir. « Notre pays a beaucoup Nigérien pour la Démocratie et le souffert d’instabilité politique. 2004, Mahamane Ousmane laisse Socialisme (PNDS/TARRAYA). La Cette instabilité résulte, au fond, de planer tout un mystère autour de son ferveur qui a sanctionné cette inves- la contradiction qui existe entre les avenir politique depuis qu’il cumu-titure de l’homme qui est resté Chef forces démocratiques et les forces lait la présidence du parlement de fil de l’opposition pendant anti démocratiques, entre les forces Nigérien, de la CEDEAO et celui de 15ans, est une entrée en lice(cam- de l’avenir et celles du passé. la francophonie, Ce qui fait dire à pagne) fracassante même pour cer- Depuis vingt ans que dure leur beaucoup que le Renard de la poli-tains de ces alliés de la CFDR qui affrontement, aucune de ces forces tique nigérienne est en train d’aller optimisent leur rêve d’être prési- n’est encore parvenue à obtenir une vers sa retraite politique. Cela a était dent du Niger après l’ère Mamadou victoire décisive et définitive sur appuyait par sa longue absence Tandja. l’autre », souligne t-il. durant la lutte anti tazarché, laissant Le discours de Zaki n’a épargné Un bilan pas du tout reluisant mais place au vice président Abdou Labo personne : politiciens, acteurs de la qui enseigne et édicte une nouvelle qui a brillé par son engagement. société civile, militaires, les fem- ligne de conduite à Mahamadou Considéré par le pre-carré de mes comme les jeunes. Après avoir Issoufou et ses camarades de Mahamane Ousamane comme très fait une incursion sur les années de conquête. Apparemment, le PNDS ambitieux et pressé, le vice président lutte démocratique, le président du par la voie de son président, propo-du parti au titre de la région de PNDS a axé son intervention sur ce se aux Nigériens une nouvelleMaradi ne tardera pas à faire parler qui semble être l’ambition du parti option de lutte : la culture de com-même au delà du CDSde lui Mahamane Ousmane joue à pour les élections en cours. promis. Signe de maturité politiqueRahama. l’attentiste M. Issoufou Mahamadou est de ou prise de conscience de la réalitéPrésent aux côtés des leaders de la CFDR pendant le combat contre le du terrain. Une telle option, qui Alors que les principaux leaders des régime de Mamadou Tandja, Abdou prouve si besoin est, que le PNDS L’Indépendant Plus partis membres de la CFDR pour les Labo a gagné en estime. Ce qui pour-voit au-delà du pacte qui le lit a un Bimensuel de Reflexions, présidentielles 2011 sont connus, la rait le propulser à la présidence du certain nombre des partis politiques d’Analyse et d'informations Convention démocratique et sociale CDS. Une option qui soulagerait la regroupés au sein de la CFDR, pour entend investir son « joker » le 21 CFDR qui craignait perdre le soutien changer radicalement le mode de novembre prochain. L’incontestable de Mahamane Ousmane en cours de gouvernance. candidat du parti ne semble pas mani-Directeur de publication route avant les présidentielles. Par Il entend rompre avec certaines pra-fester selon certaines indiscrétions, Mamane A. JAHAROU contre, une certaine indiscrétion sem-tiques pour rassembler tous les un intérêt pour les échéances ou du ble allouer cette situation à nigériens dans la tolérance. Le partimoins pour l’élection présidentielle à Email:Mahamane Ousmane et ses partisans rose élargi son champ d’action pourvenir. pour détourner le regard de ses amis lindépendantplus@yahoo.fr chasser au-delà du cadre de laAncien président de la république du et adversaires de crainte qu’ils l’ex-CFDR puisqu’il entend outre tolé-coupNiger de 1993 à 1996, date du posent à la transition, surtout de part Tel: 96.29.07.20 rer, combattre l’exclusion politique.d’état conduit par le colonel Ibrahim sa gestion aux cotés de Mamadou Baré Mainassa, Mahamane Ousmane Notons que Mahamadou Issoufou Tandja. Ce qui peut lui valoir une Impressiona pour l’heure, d’autres chats à fouet-semble prendre, une fois au pou-situation amère pour sa carrière avant ter. Considéré par certains observa-NTI voir, la charge d’un certain nombre la lettre. Pour l’heure, donc le vice teurs de la scène politique nationale BP:12447des défis traditionnels et aussi vieux président doit se rappeler le feuille-et même par des militants de son que la stabilisation des institutions Tél.20739218ton Cheiffou Amadou- Mahamane parti, de laxiste dans la gestion du démocratiques, la sécurité des fron-TirageOusmane quand il s’est agit de pren-parti. L’ancien allié de Mamadou tières du pays ainsi que celle desdre le règne du parti. Au cas où l’op-1000ex Tandja très craint par ses camarades personnes et des biens sur toute l’é-tion Labo comme alternative ne leaders, le faiseur du roi qu’il fut en tendue du territoire. Il innove en sepasse pas, le parti risque de s’éffriter. 1999 et
L’Indépendant Plus N°23du 8 novembre 2010
3
independantplus23:Independantplus2.qxd12/11/201010:06Page4
Nation Bras de fer SNECS/ ministre des enseignementsSahara occidental secondaire et supérieur Nième tentative de l’ONU L’Autonomie ou le goulot Un énième round de discussion est sur le point d’être obtenu suite à la visite en fin octobre dernier, de l’envoyé personnel du secrétaire d’étranglement général des Nations unies pour le Sahara occidental, Christopher Ross. Une nouvelle session de négociations entre le Maroc et le Front Polisario sur l'avenir du Sahara occidental doit s'ouvrir ce lundi 8 s’est fait prendre dans son jeu. Lesnovembre sous l'égide des Nations unies, dans la banlieue de New Pour mieux conduire les reformes enseignements ont montré queYork. entreprises au ministère des ensei-toute leur argumentation tient pour gnements secondaire, supérieur et Le Secrétaire général des Nations tout incident pouvant aggraver la ainsi dire, au principe d’autonomie, de la recherche scientifique, le gou-unies tente de trouver une issue situation ou entraver les discus-et tant que cette autonomie existe, vernement a adopté un Projet d'or-de sortie sur le sempiternel conflit sions». ils continueront à la défendre dans donnance modifiant les articles 4 sahraoui. Un énième round de Les entretiens ont également sa forme et dans son fonds. alinéa 2 et 9 de l'ordonnance n° 99-discussion est sur le point d’être porté sur «la nécessité de trans-Ce que la partie gouvernementale 34 du 27 août 1999, portant régime obtenu suite à la visite en fin cender la situation qui prévaut et n’a pas hésité à attaquer, pour se général des établissements publics octobre dernier, de l’envoyé per- les exigences du processus de corriger et conformer ou du moins à caractère scientifique, culturel et sonnel du secrétaire général des négociations», a-t-il précisé. harmoniser la reforme engagée par technique. Nations unies pour le Sahara Après avoir effectué dans le cou-le ministre en charge des enseigne-Comme pour faciliter les choses, occidental, Christopher Ross. rant de la semaine une visite en ments secondaire et supérieur. En les articles 4 et 5 de l'ordonnance n° Une nouvelle session de négocia-prenant cette nouvelle disposition,Algérie, M. Ross s’est rendu, 99-71 du 20 décembre 1999, por-tions entre le Maroc et le Front le ministre Laouali Dan Dah et sesjeudi, à Nouakchott (Mauritanie), tant création d'établissement public techniciens de reforme, ont bondiPolisario sur l'avenir du Sahara où il devrait rencontrer les hauts à caractère scientifique, culturel et occidental doit s'ouvrir ce lundi 8 responsables de ce pays voisin du novembre sous l'égide des Sahara occidental, avant d’ache-Nations unies, dans la banlieue de ver sa visite au Maroc, conclut New York. SPS. Ces discussions doivent durer Le Front Polisario a réitéré, sa deux jours et se dérouleront à confiance et son soutien aux huis clos, en présence des pays démarches de l’envoyé personnel voisins du Sahara occidental, du secrétaire général de l’ONU l'Algérie et la Mauritanie. pour le Sahara occidental, Objectif : sortir de l'impasse qui Christopher Ross, pour l’applica-dure depuis 35 ans. Jusque-là, les tion des résolutions de l’ONU Nations unies ont toujours échoué concernant le Sahara occidental. à rapprocher les points de vue des Du côté du Front polisario, on deux parties. apprécie la visite de Christopher D'ailleurs, aujourd'hui les objec- Ross, et l’option visant les résolu-tifs sont modestes. L'ONU dit tions proposées par l’ONU. Lors espérer trouver un moyen d'amé- de sa rencontre avec M. Ross, le Le ministre Laouali Dan Dah liorer la confiance entre les parti- représentant du Front Polisario cipants, et souhaite ouvrir la voie avait souligné que «l’ONU ne à des pas tangibles vers le règle- peut se contenter du rôle de sur l’occasion, rendant du coup, technique dénommé Université ment escompté. Autrement dit, on médiateur, car elle a des responsa-caduque le mot d’ordre des grèves Abdou Moumouni de Niamey ont est encore loin d'une solution bilités envers le peuple sahraoui du SNCES. Ce qui n’est pas aussi connu une modification. A la suite durable qui serait de trouver un afin de finaliser le processus de sans conséquence sur la bataille de l'adoption des statuts des univer-statut à ce territoire désertique qui décolonisation au Sahara occi-judiciaire qui oppose le gouverne-sités, il est apparu nécessaire d'har-ment au SNECS, dont l’issue risquedental».borde l'océan Atlantique, a indi- moniser les dispositions des ordon-d’être longue et fatale pour l’annéepresse sahraouiequé l’Agence de nances précitées avec celles du déc-«La seule revendication du peu-académique 2090-2010 qui peine àsahraoui est l’indépendance(SPS). ple ret n° 2010-680/PCSRD/MESS/RS se boucler ainsi que seule en cours.Dans une déclaration à la presse pour laquelle il a consenti tant de du 07 octobre 2010. Aujourd’hui, les autorités rectora-avant son départ pour Nouakchott sacrifices et versé tant de larmes. Cette dernière disposition met à les et le SNCES risquent de sortir nue, l’autonomie dont, les ensei-(Mauritanie) dans le cadre de sa Il croit que les voies démocra-affaiblis, Quelle qu’en soit par gnements chercheurs de l’universi-tiques peuvent l’aider à atteindretournée dans la région, M. Ross a ailleurs l’issue d’un tel bras de fer, té de Niamey tiennent mordicus àindiqué que le Front Polisario cet objectif à travers l’autodéter-vue les réactions défavorables en protéger. avait souligné «sa disponibilité à mination», a ajouté Mohamed provenances des trois régions où A travers cette procédure d’harmo-prendre part à ce prochain round Kheddad, membre du Front sont abritées les trois instituts uni-nisation, le ministre M Laouali Dan de pourparlers prévu début Polisario, chargé du dossier du versitaires transformés en universi-Dah vient de court-circuiter l’élan novembre prochain». M. Ross a référendum sur l’auto détermina-tés par le projet de reforme du de va-t-en guerre des responsables indiqué avoir eu, des discussions tion. ministre Laouali Dan Dah. A cela universitaires et le syndicat des avec «les hauts responsables du Pour l’heure, cette région est vic-s’ajoute, le désaveu des structures enseignements regroupés au sein du Front Polisario avant de s’entrete- time d’une guerre de contrôle scolaires et estudiantines qui ont SNECS. nir avec le Secrétaire général du qu’exercent l’Algérie et le Maroc salué cette fois ci la reforme. En se tablant sur la logique et le Front Polisario, Mohamed depuis des décennies. principe de la défense de l’autono-Abdelaziz». Les discussions, a-t-Mamane Jaharou mie de l’université Abdou il indiqué, ont porté sur «la néces-Moumouni de Niamey, le SNECS sité d’alléger les tensions et éviter
L’Indépendant Plus N°23du 8 novembre 2010
4
independantplus23:Independantplus2.qxd12/11/201010:06Page5
Politique Référendum constitutionnel La population rurale sauve la 7e république
Le défi de la transition de doter le Niger d’une loi fondamentale est depuis le mardi dernier, une réalité. Avec un taux de participation dépas-
grâce à la bonne volonté de la popu-lation rurale. Pourtant, cette dernière est étrangère à toute guéguerre politi-co politicienne, même si chacun pré-
Le Président du CSRD, le Chef de l’Etat, le Général de Corps d’Armée Salou Djibo donnant d’envoi
sant plus de 52%, ce référendum s’inscrit dans l’histoire puisque jamais inégalement, abstraction faite de celui de la trop controversée sixiè-me république. Cet exercice qui consacrera le retour du pays à la démocratie véritable n’a été possible
tend agir pour elle, Paradoxe pour paradoxe, les populations urbaines qui sont les principaux artisans et acteurs de la lutte contre la sixième république, étaient quasiment absen-tes du vote. Le CSRD et le gouvernement ont
Le Président de la CENI répond aux journalistes
Proclamation des résultats globaux provisoires du referendum constitutionnel du 31 octobre2010 Nombre de Bulletins blancs ou bureaux de vote nuls : 20.78374059
Nombre de bureaux de vote dont les résul-20.737 tats sont parvenus
Nombre d’inscrits
Nombre de votants :
6.720.335
3.439.436
98.890
3.538.326
Suffrages exprimés valables :
Taux de participation
Taux d’abstention
Nombre de voix OUI : Taux :
Nombre de voix Non :
Taux :
L’Indépendant Plus N°23du 8 novembre 2010
3.464.267
52,65%
47,35%
3.124.152
90,18%
340.115
9,82%
bien vu de mettre l’accent sur cette frange importante du pays pendant la campagne de popularisation du pro-jet constitutionnel de la 7e répu-blique, puisque les résultats viennent de le justifier. C’est dans les commu-nes rurales que les taux de participa-tion ont été les plus élevés. En illust-re quelques résultats publiés par la Commission électorale nationale indépendante(CENI) comme par exemple dans la commune rurale de Kieché qui a enregistré un taux de participation de 76,79% ou la CR de Méhanna qui a enregistré un taux de participation de 92,20. Par contre la C.U de Dosso et Diffa ont enregistré respectivement des taux d’abstention de 68,44% et 72,20%. Les exemples de ce genre, sont nombreux si l’on
parcourt les résultats globaux publiés par la CENI. Ceci pourrait illustrer la place de l’électorat rural dans le pro-cessus démocratique au Niger. Deux faits pas de moindre ont contri-bué à l’obtention de ses résultats : le comportement de la junte depuis sa prise du pouvoir le 18 février 2010 face à la crise alimentaire et la forte mobilisation des autorités de la trans-ition en faveur de la campagne de popularisation du projet constitution-nel au niveau des zones rurales. Pour preuve, la mission gouvernementale a été relayée par celle des responsa-bles régionaux qui ont, localité par localité expliqué les tenants et abou-tissants du projet. Une démarche qui a donc donné des résultats, à la sur-prise générale.
La presse honorée
A l’occasion du vote référendaire du 31 octobre 2010, la presse nigérienne a brillé par son com-portement responsable et citoyen. En témoigne la réaction du président de l‘Observatoire Nationale de la Communication(ONC), M. Abdourahamane Ousmane lors de la proclamation provisoire des résultats du scrutin référendaire. Un comportement que le premier responsable en charge de la régulation n’a pas manqué de notifier avant d’inviter les hom-
Maison de la Presse à travers une série d’atelier sur la thématique « le traitement et la diffusion de l’in-formation en période électorale ». Outre la bonne conduite des médias, chapeau pour l’Observatoire Nationale de la Communication qui a réussi à mettre les partis politiques aux mêmes pieds d’égalité. Tout au long du processus jusqu’au vote final, les formations politiques ont salué l’équité avec laquelle l’insti-tution présidée par Abdourahamane Ousmane a géré le passage d’antenne. Une
Le président de l‘Observatoire Nationale de la Communication(ONC), M. Abdourahamane Ousmane
mes des médias à persévérer tout au long des opérations électora-les à venir. On se rappelle depuis son arrivé à la tête de cette insti-tution, il a tenu à rappeler de façon régulière aux médias le respect de la déontologie, un souci pris en compte par la
démarche qui honore le Niger et pour laquelle, le CSRD a fait confiance aux hommes qui ani-ment l’ONC.
Mamane Bassirou
5
independantplus23:Independantplus2.qxd12/11/201010:06Page6
Nation
Cérémonie de remise de don L’UNFPA encore, au chevet des popula-tions victimes d’inondations Le Gouverneur de la région de conformément à la mission de complications liées à l'accouche- pour la santé de la reproduction sera Niamey, le Colonel Soumana l'UNFPA qui est, entre autres, de ment», a indiqué le Représentant de utilisé à bon escient. Djibo, a réceptionné, le mardi 2 faire en sorte que toutes les grosses- l’UNFPA au Niger M. Yacine Ce don est une réponse au besoin novembre 2010 un don d'équipe- ses soient désirées, que les accou- Diallo. exprimé par les premiers responsa-Très émis par ce geste énième geste bles de la région de Niamey dans la de l’UNFPA au Niger, le prise en charge des préoccupations Gouverneur de la région de sanitaires de la population victime Niamey, le Colonel Soumana d’inondations, après celui exprimé Djibo, a indiqué que ce don n'est en septembre dernier toujours par pas une surprise dans la mesure où l’UNFPA. Et qui comprend des pro-depuis la montée des eaux, duits pharmaceutiques, destinés à l'UNFPA a été toujours à leurs cotés appuyer la prise en charge des en venant en aide aux populations accouchements et les traitements
ments médicaux et de kits pour la santé de la reproduction offert par le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) aux victimes des inondations à Niamey. C’est la Commune V de Niamey qui a servi de cadre à cette importante cérémo-nie en présence du représentant du Fonds des Nations Unies pour la Population, M.Yacine Diallo, l'ad-ministrateur délégué de la commu-ne V, de la directrice régionale de la Santé Publique, ainsi que de plu-sieurs invités. Dans son l'allocution qu'il a pronon-cée à cette occasion, le représentant résident de l'UNFPA M.Yacine Diallo, a indiqué que ces lots d'é-quipements médicaux et des kits de santé de la reproduction, d'une valeur d'environ 10 millions de Fcfa sont destinés à renforcer les capaci-tés des formations sanitaires à apporter une réponse appropriée aux personnes victimes des inonda-tions dans la communauté urbaine de Niamey, en l'occurrence les fem-mes enceintes et allaitantes et les personnes victimes des infections sexuellement transmissibles. M. Yacine Diallo devait préciser par la suite que, dans les situations de catastrophe naturelles ou conflits, ceux qui souffrent le plus sont les femmes et les enfants en termes de morbidité, de mortalité et de souf-frances psychologiques. «C'est
L’Indépendant Plus N°23du 8 novembre 2010
chements soient sans danger et que tous les jeunes soient protégés du IST/VIH/sida, que toutes les filles et toutes les femmes soient traitées avec dignité et respect que j'ai l'honneur et le plaisir de vous remettre, Monsieur le Gouverneur ; en tant que premier responsable de la région de Niamey, ces lots d'é-quipements et produits de santé de la reproduction dont la composition est la suivante : un premier lot constitué d'équipements médicaux destinés à équiper les maternités de la Commune V de Niamey ; un deuxième lot constitué de 2 kits pour accouchement hygiénique individuel pouvant couvrir les besoins de 400 femmes enceintes ; un troisième lot constitué d'un (1) kit pour le traitement des infections sexuellement transmissibles. Ce kit permet de diagnostiquer et traiter les IST chez au moins 250 personnes présentant des symptô-mes de maladies sexuellement transmissibles ; un quatrième lot constitué d'un (1) kit pour accou-chement en milieu hospitalier per-mettant de prendre en charge au moins 45 accouchements, de stabi-liser les patientes présentant de gra-ves complications (éclampsie ou hémorragie), avant de les orienter vers le niveau de référence ; un cin-quième lot constitué de 3 kits pour la prise en charge de plus de 180
victimes des inondations. Ce don, a-t-il assuré, vient donc renforcer les capacités du comité ad hoc des inondations pour anticiper certains problèmes sanitaires. Ce matériel d'équipements médicaux et de kits
des Infections Sexuellement Transmissibles, au profit des fem-mes victimes des inondations. M.A Jaharou
Projet de texte sur la répudiation au Niger La montée en flèche du nombre de divorces, les violences conjugales parti-culièrement exercée sur les femmes et les enfants pendant les divorces sont des maux qui minent la société nigérienne. Le témoignage des religieux auprès de qui généralement les problèmes conjugaux sont portés en sont illustratif de cette face cachée de la vie des cou-ples. Selon une étude menée par le MICS/ESDN, « les femmes estiment qu’il est justifié qu’un mari batte son épouse dans les circonstances suivantes : brû-ler la nourriture (43,9%), discuter ses opinions (47,2%), sortir sans lui dire (56,5%), négliger les enfants (51,8%), refus de rapports sexuels (57%). De plus, les religieux estiment que les violences faites aux femmes et le grand nombre de répudiation observé sont liés à la méconnaissance de la place de la femme dans une société musulmane comme le Niger. Par ailleurs, il y a la volonté de ressusciter le texte soumis au ministère de la justice depuis janvier 2007 et qui est resté jusque là en souffrance. Toutefois pour permettre la prise en compte de tous les contours de question du divorce, un projet de texte sur la répudiation. Il comporte 175 articles exa-minés et adoptés par des représentants des religieux, des magistrats, chefs tra-ditionnels, des acteurs de la société civile et tant d’autres praticiens concer-nés par la question de genre. Ce texte permettra l’épanouissement de la famille Nigérienne sujette à des multiples cas de répudiations dont les procé-dures sont illégales.
6
independantplus23:Independantplus2.qxd12/11/201010:06Page7
Actualité Moussa Tchangari SG de Alternative Espace citoyen : « Aujourd’hui si areva arrive à mettre en place ce partenariat nous perdons une opportunité importante celle de pouvoir mettre les gens en concurrence. »
La France et la Chine ont donné une nouvelle impulsion à leur coopération dans le domaine de l'énergie nucléaire, à l'occasion de la visite du prési-dent chinois Hu Jintao à Paris, avec la signature d'un important contrat entre Areva et l'électricien chinois CGNPC. A l’issue de ce contrat, areva compte céder un capital de gisement d’Imouraren aux chinois. Pour mieux appréhender les enjeux de cette question, le secrétaire général de Alternative espace citoyen Moussa Tchangari nous livre ses impressions sur ce partenariat stratégique.
Question : A l’ occasion de la visite du président chinois, areva et la société CGNPC ont signé un contrat de vente d’uranium. De quoi s’agit-il exactement ? Réponse :Merci de m’avoir donné l’opportunité de parler de cette ques-tion qui me parait importante pour le Niger. Dans cette série des contrats, il y’a des choses qui nous concernent, notamment l’accord entre areva et CGNPC sur la commercialisation de 20.000 tonnes d’uranium d’un mon-tant de 3,5 M établi sur dix ans. Maintenant la réflexion entre la France et la Chine est d’assoir un par-tenariat stratégique sur toue la chaine du nucléaire. C'est-à-dire, de la pro-duction de l’uranium jusqu’à la trans-formation en combustible et la fabri-cation des réacteurs etc. Et par rap-port à cette série d’accord, là où sa nous intéresse, areva envisage d’ou-vrir son capital de gisement d’Imouraren aux chinois. Ça c’est quelque chose d’important. Vous savez que le Niger a décidé de diver-sifier ses partenaires, occasionnant du coup une ride compétition. Et c’est difficilement que AREVA a pu gagner ce contrat d’Imouraren du faite de la concurrence des sociétés chinoise
canadiennes et américaines etc. Aujourd’hui si areva arrive à mettre en place ce partenariat nous perdons une opportunité importante celle de pouvoir mettre les gens en concurren-ce. C’est une stratégie Française pour
pouvoir contourner la politique de diversification mise en place par le Niger.
Question : Dans ce cas où est le Niger ? Réponse:Mais naturellement le Niger n’est pas présent, je pense que la stra-tégie vise à éviter une éventuelle réti-
cence ici. Vous savez qu’en faveur de la diversification, une des sociétés qui a bénéficié d’une licence de recherche d’uranium a été rachetée par areva. Le Niger donne des per-mis à des entreprises et qu’est ce que fait areva ? Elle les rachète puis-qu’elle veut contrôler le monopole de l’uranium Nigérien. Maintenant, les chinois ont eu des contrats à Imouraren, areva cherche avec eux un partenariat stratégique au lieu d’être des concurrents. Et le Niger est contourné dans ce partenariat. Ça doit amener à la réflexion puisque sa nous démunie la latitude d’aller dis-cuter avec le plus offrant.
Question : mais justement com-ment interpréter tout cela ? Réponse :maintenant, la Chine est arrivée sur le terrain africain malgré l’adversité avec l’occident. Toutefois, ces deux peuvent parfois s’entendre sur leurs intérêts. Et pour le cas du Niger, j’imagine que les chinois vont peut être acceptés de rentrer avec Imouraren puisqu’appa-remment ils ont de quoi défendre. Surtout que l’Etat Français qui est derrière areva peut appuyer la Chine sur le plan de la politique extérieur.
Vous savez que la France a un avan-tage en Afrique que la Chine n’a pas, notamment dans la lutte contre le ter-rorisme au sahel qu’elle utilise d’ailleurs pour revenir sur ses anciennes positions. La France joue gros pour contrôler cette région. Ce qui lui reste peut être, c’est d’avoir à la tête de nos Etats des hommes acquis à sa cause. C’est pourquoi, la France v a être influente pen-dant les élections et même la chine pour avoir leur homme au comman-de et mieux contrôler les ressources du pays.
Question : Quelles conséquences pour le Niger et les pays parta-geant le Sahel ? Réponse :Les conséquences, ce que manifestement nous jouons notre souveraineté en tant qu’Etat si nous ne faisons pas attention. Si y’a une présence militaire, si nos ressources sont contrôler, nous risquons de per-dre nos marges des manœuvres dans des négociations comme c’est le cas avec ce partenariat entre areva et CGNPC. Entretien réalisé par Maman Kanta (la Radio Alternative)
Le 4e tournoi de l'UEMOA Le Niger piégé par les Gertuis de la Guinée Bissau
L’Indépendant Plus N°23du 8 novembre 2010
Le 4e tournoi de l'UEMOA bat son plein avec le début des hostilités hier dimanche au stade général Seyni Kountché de Niamey. Les compétitions vont durer une semaine suivie de la finale prévue pour le 14 novembre sur les pelou-ses du stade Général Seyni Kountché et du stade Municipal de Niamey. Les joueurs évoluant dans les championnats nationaux et dans les pays de l’espace UEMOA. Vont s’affronter, le Mena du Niger, les Aigles du Mali, les Eperviers du Togo, les Lions de la Téranga du Sénégal, les Etalons du Burkina Faso, les Gertuis de la Guinée Bissau, les Eléphants de la Côte d'ivoire, et les Ecureuils du Bénin. C’est le groupe du pays organisateur le Niger qui a ouvert les hostilités avec à l’affiche le Burkina Faso contre le Togo, vic-
toire détalons du Faso 2-0. La grosse surprise est venue de la Guinée Bissau, puisqu’elle a réus-si à arracher un match nul avec le Niger, favori pourtant de cette compétition qu’il accueille. Les autres équipes font leur entrée aujourd’hui. On peut déjà parler d’une grosse désillusion de Mena qui s’est fait surprendre apparemment par les Gertuis de la Guinée Bissau (1-1). Ce qui lui met la pression puis-qu’il faut gagner ses deux derniers matchs de poule contre le Burkina et le Togo pour espérer franchir le premier tour
independantplus23:Independantplus2.qxd12/11/201010:06Page8
International
Présidentielle second tour en cote d’ivoire et en Guinée Entre progrès et recul face à l’historique
Les hostilités sont ouvertes Après le premier tour des présiden-tielles, la bataille entre les deux qua-lifiés s’intensifie chaque jour qui nous rapproche du second tour. Le président sortant, arrivé en tête est plus que jamais déterminer à rempi-ler, tandis que dans le cas de Ouattara, les choses sont claires, le second tour consacrera la victoire de leur candidat. Mieux, c’est la déclara-tion de soutien des Houphouëtistes, la coalition qui regroupe le PDCI de l’ancien président Bédié arrivé troi-sième appuyé par d’autres petits par-tis qui réconforte le RDR. Henri Konan Bédié a appelé dimanche ses partisans à voter en faveur d'Alassane Ouattara lors du second tour de l'élec-tion présidentielle, l'ancien chef de l'Etat se trouve en position d'arbitre entre Laurent Gbagbo, arrivé en tête avec 38% des suffrages, et Alassane Ouattara, deuxième avec 32%. Le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix, est un mouvement crée avant le premier tour par Henri Konan Bédié, Alassane Ouattara et deux autres diri-geants d'opposition. Aux termes de cet accord, les candidats éliminés au premier tour devaient soutenir celui qualifié pour affronter Laurent Gbagbo. Les électeurs de Bédié pourraient cependant être réticents à voter en faveur d'un dirigeant issu du nord du pays, dont la nationalité ivoirienne avait été remise en cause avant le pré-cédent scrutin en 2000. Si les consi-gnes sont respectées, Ouatara pour-rait se créditer d’un score d’environ 56%. Ce qui semble troublé le som-meil de l’équipe de Gbagbo qui crie aux manœuvres tendant à comploter contre leur candidat, référence faite à la visite du président de RDR au Sénégal sur invitation de maitre Wade. La campagne en vue du
L’Indépendant Plus N°23du 8 novembre 2010
second tour prévu le 21 novembre, est déjà lancée et l’adversité risque d’être extrêmement dure quand on sait que les deux leaders, autrefois alliés se vouent une certaine haine. Toutefois, ces deux candidats doivent avoir un objectif commun, le bonheur du peuple Ivoirien qui a vu de toutes les couleurs depuis le déclenchement du conflit en 2001.
Présidentielles historiques en Guinée: L’obligation de sauver le peuple guinéen Depuis hier dimanche, les guinéens ont finalement dans la tranquillité et le calme pour départager les candi-dats arrivés en tête au premier tour C. Diallo et Alpha Condé.
Un premier tour entaché par des irré-gularités, et qui avait ravivé les ten-sions ethniques et remis en cause la neutralité de la Commission électora-le nationale électorale (Ceni). Le second tour de la présidentielle devrait permettre à la Guinée de tour-ner la page de 52 ans de dictature
dans le pays. Au premier tour, Cellou Dalein Diallo, le leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), récoltait 43,69% des suffra-ges contre 18,25% pour le candidat Alpha Condé, le candidat du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG). Mais, le résultat des urnes divise et fait ressurgir les tensions ethniques dans le pays. Notamment entre Peuls et Malinkés, communau-tés dont son issus respectivement l’ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo et l’opposant historique Alpha Condé. Dans un souci d’apaisement, les can-didats ont publié vendredi un com-muniqué commun. « Nous, Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé (...) réitérons notre engagement à œuvrer pour un scrutin apaisé, libre et démo-
cratique sur l’ensemble du territoire national, en conformité avec notre protocole d’entente de Ouagadougou du 3 septembre 2010 », indique le document. Ils ont également invité leurs compatriotes à voter « dans la paix, le calme, la sérénité » et à faire « de la période postélectorale, un moment historique de confraternité
retrouvé. » Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé ont déploré aussi « tous les incidents qui ont menacé d’affec-ter les bases notre cohésion sociale ainsi que leurs conséquences humai-nes, matérielles et morales Depuis lors, la tension monte entre les deux leaders, engageant du coup leurs militants dans une spirale de violen-ce. Après plusieurs appels au calme, les deux candidats ont fini par s’ac-cepter dans la différence pour amor-cer le second tour. En attendant de savoir le nom de leur président démo-cratiquement élu, la communauté internationale tente de convaincre les deux protagonistes à accepter le ver-dict des urnes. Alpha Condé, 72 ans, candidat du RPG Candidat du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), Alpha Condé, qui appar-tient à l'ethnie malinké, est arrivé en deuxième position au premier tour de scrutin, avec 18,25 % des voix. Opposant historique des deux premiers chefs de l'É-tat guinéen, Sékou Touré (1958-1984) et Lansana Conté (1984-2008), il a déjà par-ticipé à deux présidentielles, en 1993 et en 1998. Longtemps exilé en France, incar-céré au lendemain de la présidentielle de 1998, il a été condamné en 2000 à cinq ans de prison pour "atteintes à l’autorité de l’État et à l’intégrité du territoire natio-nal", avant d’être gracié en 2001. Cellou Dalein Diallo, 58 ans, candidat de l'UFDG Leader de l’Union des forces démocra-tiques de Guinée (UFDG), Cellou Dalein Diallo, issu de l'ethnie peule, est arrivé en tête du premier tour, le 27 juin, recueillant 43,62 % des suffrages. Premier ministre de décembre 2004 à avril 2006, il fut, pen-dant de longues années, un cacique du Parti de l’unité et du progrès (PUP) de l'ancien président Lansana Conté, avant de rejoindre l’opposition. Considéré comme l’un des principaux opposants à l'ex-chef de la junte Moussa Dadis Camara, il fut grièvement blessé lors du massacre du 28 septembre 2009 à Conakry, dans lequel plus de 150 person-nes ont trouvé la mort.
8
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.