Monsieur Levrat.doc

De
Publié par

  • cours - matière potentielle : eau
Monsieur Levrat Votre réaction outrée au sujet de l'implantation surprise d'une antenne au Moléson est pour moi assez extraordinaire! Comme en son temps, la réaction par rapport à l'antenne du Mont-Tendre dans le canton de Vaud. Une antenne de 40m sur le Moléson vous apparaît comme un scandale et un mépris d'un bien culturel précieux. Vous avez raison sans doute. Mais que dire alors de ces parcs d'éoliennes industrielles de 150 à 200m de haut qui sont projetés dans tout l'Arc jurassien de la Dôle à Bâle, au pied du Jura et dans toutes nos campagnes.
  • villages du pays entre minuit
  • suppression du droit de recours des associations environnementales en matière d'énergie
  • massacre environnemental
  • économies d'énergie drastiques
  • décentralisation de la production d'électricité  et
  • parc éolien
  • parcs éoliens
  • eoliennes
  • eolienne
  • éoliennes
  • éolienne
  • industriels
  • industrielle
  • industrielles
  • industriel
  • électricité
  • electricité
Publié le : lundi 26 mars 2012
Lecture(s) : 29
Source : ventdefolie.bleublog.lematin.ch
Nombre de pages : 9
Voir plus Voir moins
Monsieur Levrat
Votre réaction outrée au sujet de l'implantation surprise d'une antenne au Moléson est pour moi assez extraordinaire! Comme en son temps, la réaction par rapport à l'antenne du Mont-Tendre dans le canton de Vaud. Une antenne de 40m sur le Moléson vous apparaît comme un scandale et un mépris d'un bien culturel précieux. Vous avez raison sans doute.
Mais que dire alors de ces parcs d'éoliennes industrielles de150 à 200mde haut qui sont projetés dans tout l'Arc jurassien de la Dôle à Bâle, au pied du Jura et dans toutes nos campagnes.
( Un aperçu dans le dessous des cartes: http://www.pro-cretes.ch/default.asp/2-0-41-16-6-1/)
Au sommet et au milieu de chaque mât, il y a des feux clignotant toutes les secondes jour et nuit, pour la sécurité aérienne. De plus sur les pales sont peintes 3 bandes de peinture rouge réfléchissantes... Des futures discos en pleine nature. Pour la pollution visuelle et lumineuse, c'est magnifique!
Vous me direz que les éoliennes sont nécessaires pour sortir du nucléaire, que de nombreuses lois et règlements sont a respecter et que les planifications cantonales intelligentes ne vont pas permettre la réalisation de tous les projets. Détrompez-vous!Il y a actuellement une pressionproprement ahurissante pratiquée par les promoteurs sur les communes, les propriétaires terriens et les riverains, à coup de corruption financière et de contrats malhonnêtes bien que légaux. Ce sujet a été effleuré par l'émission deMise au Point le 11 septembre: http://www.juracretes.ch/default.asp/3-3-6369-883-15-6-1/2-0-592-6-6-1/.
Je dis bien effleuré, car si vous vous donnez la peine de lire en détail, la teneur des contrats ( à disposition surhttp://vent-de-folie.aminus3.com/) on se rend compte qu'ils autorisent, avec des servitudes de 30 ans, puis 60 ans ou directement 99 ans, une transformation massive en complexe industriel les quelques zones naturelles qu'il reste, sur les 40 % du territoire habitable du pays. 10% pour l'Arc jurassien où sont concentrés les projets, et 30% pour le plateau. Les 60% étant couvert par les montagnes.Ces lieux choisis pour l'implantation de cette industrie sont toutes les crêtes, les campagnes, les pâturages boisés, les zones qui bénéficient de protection cantonales ou fédérales depuis des dizaines d'années, des biotopes particuliers, des écosystèmes fragiles, et bientôt les forêts, grâce à un écologiste convaincu. La liste est des territoires touchés va être très très longue malheureusement.Car l'impact d'un parc éolien s'étend à plusieurs kilomètres de son lieu d'implantation. Dans certaines régions les parcs prévus sont distants de 3 à 5 kilomètre
Il s'agit donc également dudémantèlement de portions entières du territoire, qui sont destinées à devenir des "propriétés privés"., où pour l'instant vous et moi, nous pouvons nous promener librement. Grâce àla Lex Friedrich, qui autorise la cession de ce "bien immobilier" et entreprise» à n'importe quel acheteur, et la pratique spéculative habituelle dans ce milieu des parcs éoliens, ces terres pourront être acheté par n'importe quel fond d'investissement étranger chinois, tchétchène, russe, arabe, indien etc.Cela fait partie de la grande marchandisation des terres, nouveau joujou de la grande finance, que nous connaissons dans le monde entier depuis plusieurs années.
Un document décrit très bien de quoi il s'agit en réalité et le massacre environnemental que cela va provoquer: http://www.pro-cretes.ch/d2wfiles/document/125/5085/0/Colonisation_terrestre_spatiale.pdf)
Un petit parc parmi tant dautres
M.Levrat, il ne s'agit pas de quelques jolies éoliennes blanches plantées par ci par là, et qui pousseraient comme des fleurs au milieu de nos pâturages et de nos forêts! Les chantiers sont pharaoniques et les infrastructures nécessaires très importantes. Il s'agit de centaines et de centaines de gigantesques machines qui tournent dans l'espace, enà 12 000 m2 par seconde environ, soit l'équivalent pour cesbrassant de 6 000 m2 dernières de 2 terrains de football! Et tout le monde croit les promoteurs et les hommes politiques, lorsqu'ils disent que cela ne provoque aucune bruit, aucune nuisance paysagère, sonore, visuelle, ni aucun dégât sur l'avifaune , la faune, la végétation, la terre etc... Celles du Mollendruz, de la Vallée de Joux, du Jorat, et bientôt presque partout soyez en sûr, atteindront 198msoit presque 80m de plus...Je vous laisse imaginer l'impact de ces centaines de machines dressées à 200m au-dessus de nos têtes et partout dans notre horizon; les conséquences ( notamment sur le sol scarstique jurassien qui est bassin versant) des centaines de milliers de tonnes de béton armé injectés définitivement dans les sols, les milliers de kilomètres de chemins et de routes, de conduites souterraines, et de lignes aériennes de moyenne et de haute tension qui vont s'étendre comme un véritable filet au-dessus de la Suisse. Ajouter les lacs de barrage artificiels qui s'imaginent déjà sur certains lieux jurassiens pour le pompage-turbinage, sensé stocker l'électricité.
La photo ci-dessus d'un parc éolien dans le Maine, montre des éoliennes de seulement 120m...
Il faudra construire des centrales à gaz pour pallier à l'intermittence de l'énergie éolienne qui produit en réalité 1 jour sur 5 dans les meilleures des cas, et sur 6 ou 7 la plupart du temps. N'oublions pas le gaz de schiste qui concerne également tout l'arc jurassien. Etes-vous opposé à ce dernier, comme les verts? Si oui, très bien car nous aussi!
Mais que croyez-vous qu'il va se passer pour les permis d'exploration du gaz de schiste, lorsque la suppression du droit de recours des associations environnementales en matière d'énergie, voté en même temps que la sortie du nucléaire, sera entérinée? Les industriels vous/nous ont bien eu!
 Croyez-vous vraiment que les éoliennes sont là pour nous permettre de sortir du nucléaire, de protéger l'environnement et produire une énergie durable? Mais quel environnement au juste? Celui de la planète, mais pas le nôtre! Le territoire suisse n'est visiblement pas assez exotique pour mériter d'être correctement défendu et préservé du mitage éolien. Nous avons compris depuis longtemps, que malgré nos mises en garde répétées, il n'est pas politiquement correct, en cette année d'élection post Fukushima, et les nécessaires accointances politiques avec la "certitude"écologique, que l'éolien industriel est le symbole publicitaire absolu de la sortie du nucléaire, à n'importe quel prix et n'importe comment.Comme la plupart des associations de protection de l'environnement, il vous est
impossible, malgré l'évidence, de critiquer ces monstrueux et absurdes projets de parcs éoliens industriels. C'est un faire-valoir électoral, car elles au moins, peuvent donner l'illusion bien visible d'un engagement politique pour le climat et l'environnement. Mot d'ordre: Ne pas démystifier, ne pas critiquer et ne pas s'opposer. Car il est encore plus dur de reconnaître que ce qui semblait être une bonne idée, a été parfaitement récupéré par une magnifique manipulation des lobbys industriels de l'électricité dont le but est de s'accaparer la manne de la RPC et en même temps verdir leur image.  Vous savez, le fameux greenwashing, dont cette petite vidéo explique très bien les mécanismes:http://youtu.be/nZJGz2OeSnA
Dans quelques années et des centaines et des centaines d'éoliennes plus tard partout dans notre environnement, lorsque la crise énergétique s'accentuera et que les véritables chiffres, de production et d'injection dans le réseau, des parcs industriels devront être publié, et qu'ils s'avéreront dérisoires, comme beaucoup le savent déjà, malgré le massacre environnemental consenti, ce sera un des plus grands scandales de l'aménagement du territoire que la Suisse aura connu.
Le parti socialiste sera-t-il capable de comprendre l'enjeu de ce qui est en train de se passer avec ces projets de parcs éoliens industriels, totalement disproportionnés pour un si petit territoire peu venté, à quelques exceptions près? La production estimée de ces 1 000 à 1 500 éoliennes (d'autres prônent le nombre de 5 000 à 7 000 éoliennes! ) par les promoteurs eux-mêmes, ne représentera que le 8% de la consommation en électricité totale du pays, durant une année.Rien que l'augmentation de la consommation en 2010 a été en moyenne de 4,5%...Cette production éolienne comblera à peine quelques années d'augmentation de la consommation.C'est pour le moins une vision de la production durable très limitée dans le temps. Si l'on fait une réelle pesée des intérêts, n'est-ce pas absurde?
Quant à sortir du nucléaire, c'est probablement possible, mais uniquement en pratiquant la décentralisation de la production d'électricitéet en entrant dans la sobriété énergétique et une forme de décroissance contrôlée.Aucune illusion n'est possible à ce sujet, même si, de nos jours, il est encore impossible d'en parler franchement sans se faire accuser de vouloir retourner à la bougie. Il est nécessaire cependant, d'imaginer la reconversion énergétique exactement à l'opposé de ce qui est proposé par ces immenses parcs éoliens et envisager une distribution différente de la RPC si l'on veut réellement changer notre mode de consommation et diminuer le part du nucléaire progressivement.Chaque quartier de chaque ville, chaque village, chaque hameau, chaque maison, chaque infrastructure existante doit devenir une unité de production d'électricité mixte, distribuée sur place et consommée sur place. Il faut mettre du solaire partout et sur tous les bâtiments publics et privés, des petites éoliennes en spirales ou tout autre modèle silencieux, sur chaque maison; transformer la masse que représente les excréments humains et ceux des animaux en petites unités de biogaz au lieu de les jeter dans les cours d'eau et les rivières.
Et cette énergie produite doit être impérativementconsommée sur place! La population peut produire les 2/3 de sa consommation elle-même et viser une autonomie partielle. Le peuple suisse est inventif et je lui fais confiance si on lui donne les moyens! C'est cela le vrai développement durable. Mais cette vision décentralisée n'arrange pas ceux qui vendent l'électricité.
Sans parler des économies d'énergie drastiques, mises en place en parallèle, et dont le potentiel est énorme: 30% d'ici quelques années et en comparaison des 8% deproduction des 1000 à 1500 éoliennes industrielles construites, il me semble que le choix est vite fait.Rien qu'éteindre les lumières de toutes les vitrines des magasins, et un lampadaire sur deux, dans toutes les villes et villages du pays entre minuit et six heure nous feraient économiser plusieurs parcs éolienssans changer quoique ce soit à notre confort. J'ai proposé cette campagne, qui aurait un grand succès auprès de la population.Aucun des hommes politiques convaincus par l'éolien età qui j'ai fait cette propositionne m'a accordé de réponse à cette proposition.
En vérité,il n'y a aucune urgenceà construire ces parcs éoliens industriels comme on le répète sans cesseà la moindre occasion, et détruire ainsi notre patrimoine et environnemental, pour des cacahouètes énergétiques. C'est juste un prétexte électoraliste d'écolos de tout bord, qui veulent gravir les marches du pouvoir à n'importe quel prix, et qui par une alliance contre nature soutiennent sans en mesurer la gravité, l'avidité des grands groupes industriels et des fonds d'investissements privés. Ces derniers ont vu là une occasion rêvée d'amasser beaucoup d'argent en s'accaparant l'argent publicdes subventions RPC, garanties par l'état durant 20 ans.Ils gardent ainsila main mise sur le marché de l'électricité, nucléaire, gaz, charbon et renouvelable compris, avec de juteux chiffres d'affaire et gros bénéfices à la clé. Pourquoi croyez-vous que la votation populaire contre la libéralisation du marché de l'électricité a été contournée? Nous en comprenons aujourd'hui l'objectif réel.
Permettez-moi donc de sourire, malgré tout le respect que je vous dois, lorsque vous vous indignez, même avec raison,pour une minuscule antenne de 40m de haut qui de plus va clignoter la nuit. Les éoliennes du Schwiberg seront bien plus impressionnantes!
Si le sort, la santé et la qualité du cadre de vie d'une grande partie de la population vous intéresse, ainsi que le sort réservé à notre patrimoine environnemental et paysager,,j'espère M. Levrat, que malgré tout le travail qui est le vôtre, vous vous donnerez au moins la peine de lire attentivement les documents que je vous envoie, et que vous visiterez les sites qui démontrent la véracité de mes propos et de mon analyse. J'espère également que vous ne ferez pas la sourde oreille comme beaucoup de vos amis politiciens, ces messieurs et ces dames Recordon, Leuenberger, Nordmann, Van Singer, Kramer, Chevalley, de Quattro etc.
En dernière page, vous trouverez les liens qui prouvent que l'opposition est grandissante dans l'Europe et dans le mondemalgré ce qu'affirment les autorités cantonales et les promoteurs députés au sein de cette autorité. Vous constaterez, qu'il ne s'agit pas du refus de quelques nimby pro nucléaires, égoïstes
ou dérangés mentalement...
J'espère que votre indignation sera à la mesure du massacre annoncé. Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.
Recevez, Monsieur Levrat, mes meilleures salutations.
Myrisa Jones
1.Plateforme européenne contre l'éolien industriel qui regroupe à ce jour500 organisations de 22 pays européens: http://epaw.org/ Multimédia avec des dossiers concernant tous les impacts à droite: http://epaw.org/multimedia.php?lang=fr
2.Son pendant canadien et américain: North Américan Plateform Against Windpower.http://www.na-paw.org/
Sous le titre vous pouvez cliquer sur une traduction automatique en français si nécessaire.
3.National Wind Watch: http://www.wind-watch.org/ Avec à gauche des photos, des vidéos témoignages,des documents et étudesqui montrent à quel point il y a manipulations et tromperies. -Les photos du massacre environnemental:http://www.wind-watch.org/pix/ -Les vidéos édifiantes:http://www.wind-watch.org/videos.php
Toutes les vidéos témoignages sur you tube de la chaîne Wind Watch: http://www.youtube.com/profile?user=windwatchorg#g/f
4.Industrial Wind Action Group: http://www.windaction.org/news
-Témoignages:http://www.windaction.org/stories
5.Un site très important qui regroupe de nombreux scientifiques du monde entier,physiciensingénieurs, médecins, etc) qui lancent une alerte internationale et qui demande dans le doute et en attendant d'autres études indépendantes plus poussées (que tente d'empêcher l'industrie éolienne) de respecter le principe de précaution: http://www.windvigilance.com/home
-L'état des dernières recherches: Low Frequency Noise, Infrasound and Wind Turbines: http://www.windvigilance.com/about-adverse-health-effects/low-frequency-noise-infrasound-and-wind-turbines
-Sonbulletinparu en août 2011,Science,Technologie et Société,se concentre sur lesimpacts des éoliennessur les communautés.Cette édition spécialecontientneuf articlesexaminés par des pairs. http://www.windvigilance.com/news
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.