PV 130511 approuvé - Lettres

De
Publié par

  • cours - matière potentielle : en visioconférence pour le sud
  • revision - matière potentielle : des volumes horaires pour les m1
1 UNIVERSITE DE LA REUNION FACULTE DES LETTRES ET DES SCIENCES HUMAINES 15 avenue René Cassin - BP 7151 - 97715 SAINT DENIS MESSAG CEDEX 9 02 62 93 85 85 02 62 93 85 00 Saint-Denis, le 13 mai 2011 Procès verbal du Conseil de Faculté du 13/05/2011 Approuvé à l'unanimité moins 4 abstentions au Conseil de Faculté du 20/06/2011 Président de séance : Monsieur Guy FONTAINE, Doyen de la FLSH Membres présents : Collège des Enseignants : Collège A : Présents : Monsieur Jean Pierre TARDIEU Monsieur Jean Philippe WATBLED Monsieur Jean Michel JAUZE Monsieur Michel LATCHOUMANIN Représentés : Madame Sophie GEOFFROY par Fabien BRIAL Monsieur
  • master lcc
  • audition des directeurs de département
  • germanophone métiers de l'enseignement
  • conseil de faculté
  • filière histoire
  • lettres modernes
  • géographie
  • géographies
  • nord
  • sud
  • histoire
  • histoires
Publié le : lundi 26 mars 2012
Lecture(s) : 69
Source : ufr-lsh.univ-reunion.fr
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins
UNIVERSITE DE LA REUNIONFACULTE DES LETTRES ET DES SCIENCES HUMAINES 15 avenue René Cassin - BP 7151 - 97715 SAINT DENIS MESSAG CEDEX 902 62 93 85 8502 62 93 85 00 Saint-Denis,le 13 mai 2011 Procès verbal du Conseil de Faculté du 13/05/2011 Approuvé à l’unanimité moins 4 abstentions au Conseil de Faculté du 20/06/2011 Président de séance : Monsieur Guy FONTAINE, Doyen de la FLSH Membres présents : Collège des Enseignants : Collège A : Présents :Monsieur Jean Pierre TARDIEU Monsieur Jean Philippe WATBLED MonsieurJean Michel JAUZE  MonsieurMichel LATCHOUMANIN Représentés :Madame Sophie GEOFFROY parFabien BRIAL Monsieur Michel LATCHOUMANIN par Monsieur Jean Michel JAUZE à partir de 11h45Collège B:PrésentsBénédicte LETELLIER: Madame  MonsieurFabien BRIAL Représentés :Madame Elsa CAPRON représentée par Monsieur Fabien BRIAL  MadameGudrun LEDEGEN par Monsieur J. Philippe WATBLED Monsieur Mohamed AÏT AARAB représenté Monsieur JP WATBLED Collège des IATOS:Présentes :Madame Daïna MAILLET MonsieurBernard REMYReprésentée :Amouda SIVARADJAM représentée par Daïna MAILLET MelleCollège des Usagers : Présent :Madame Annise VALGRESY (Solidarité étudiante)Monsieur Paolo AUPIAIS(ADER Les Etudiants Solidaires)Personnalités extérieures :Représentés: MadameRaziah LOCATE (CCIR-CCF) représentée par Monsieur J. Pierre TARDIEUMonsieur Roger RAMCHETTY (CCEE) représenté par Monsieur Guy FONTAINE ExcuséesMichèle ANDRE: Madame(CESR)Madame Irène ALBERT (IRTS)Assiste :Madame Huguette DORSEUIL, Responsable des services administratifs, Invités :directeurs de Département concernés : Les -pour l’Allemand : Mme Anne PEITER -pour le Créole : Mme Gillette STAUDACHER -pour le DLCSOI : M. Yu Sion LIVE -pour l’Histoire : M. Prosper EVE -pour la Géographie : M. Thierry SIMON -pour les Lettres Modernes : M. Marc ARINO excusé (rapporteur : Mme B. LETELLIER)
1
Le quorum étant atteint, la séance est ouverte à 10h sur la question unique à l’ordre du jour : -Etude de propositions de filières concernées par les délibérations du CEVU du 28 avril 2011. Le Doyen propose d’entendre tour à tour les Directeurs de Département des filières dans le classement suivant : -Allemand -Créole -DLCSOI -Histoire -Géographie -Lettres Modernes M. Fontaine tient à saluer l’effort des Départements pour le travail fourni (restructuration de maquettes, argumentaires, réunions…). Un premier débat s’instaure en avant propos de l’audition des départements. M. Michel Latchoumanin pose la question de la légitimité et de la valeur des décisions de la composante Lettres et Sciences Humaines. M. Fabien Brial tient à préciser que plusieurs départements sont placés «dos au mur » après les conclusions du CEVU et qu’il convient de sauver le pôle Lettres et Sciences Humaines en le plaçant au Nord. M. Paolo Aupiais avalise les propos de M. Latchoumanin et souligne que l’ADER est contre la fermeture de la filière Histoire au Tampon. Pour le Département de Lettres Modernes, Mme Bénédicte Letellier (en l’absence de Marc Arino) explique que les votes n’ont pas été unanimes et que la position de la Présidence d’avoir permis le recrutement d’un Maître de Conférences en 9è section pour le Tampon n’est pas claire ? M. Jean Michel Jauze rappelle le vote du Conseil de Faculté du 21/04/11 qui à l’unanimité avait voté lestatu quodes enseignements délocalisés FLSH du Tampon, puis totalement rejeté par le CEVU du 28/04/11. M. Latchoumanin donne une solution de cours en visioconférence pour le Sud pour ne rien changer et faire des économies (frais de déplacements). Après toutes ces remarques, le Doyen propose de commencer l’audition des Directeurs de Département : Allemand (rapporteur : Anne Peiter) a)Licence: Mme Peiter présente la restructuration de la maquette (baisse des heures CM, aucune heure complémentaire). La proposition adoptée(16 voix pour, 2 abstentions au motif d’un manque de clarté des chiffres présentés et de la diminution du total d’heures). La pièce jointe apporte une clarification aux chiffres qui avaient été présentés b)Master (rapporteur : J. Philippe Watbled) Il présente la proposition de révision des volumes horaires pour les M1 et M2 Monde Germanophone Métiers de l’Enseignement en précisant le mode de calcul en heures effectives (1/3 CM – 2/3 TD). La proposition enP.Jadoptée (17 voix pour et 1 abstention au motif de la diminution du total d’heures)  2
Créole(rapporteur : Gillette Staudacher)Licence et Master: Madame Staudacher présente la proposition de modification du volume horaire : baisse de 33 % (en mentionnant la baisse du coût mais davantage d’heures pour les étudiants. Le choix se porte sur 1 seul Master Métiers de l’Enseignement LCC Langues et Cultures Créoles (ont été respectés la mutualisation, le seuil plancher et la diminution des Heures Complémentaires). Nb : pour le Master Recherche LCC Sciences du Langage, les 3 parcours ont fusionnés en 1 seul (Master LCC Sciences du langage et Créolistique) Mme Staudacher rajoute qu’il existe une différence dans l’enseignement quand il est mutualisé. Les propositions enP.Jadoptées (17voix pour et 1 abstention au motif de la diminution du total d’heures). DLCSOI(rapporteur : Yu sion LIVE) M. Live remet un document argumentaire à l’ensemble des membres. Il met en avant l’aberration de la décision du CEVU sur l’autofinancement des DU impossible à réaliser et rejette cette proposition. Il rappelle que les «Langues, Cultures et Sociétés de l’Océan Indien» touchent à un domaine sensible à forte identité régionale appuyées par les associations cultuels. Il formule des propositions pour l’ouverture vers d’autres formations (type LV2, UEL) et se dit prêt à mobiliser les autorités territoriales (commune, Région, Département). Un débat se tient, où il est rappelé le seuil d’ouverture des DU fixé à 10 inscrits, les heures d’enseignements annuels (480 htd/an), la baisse des effectifs face à l’incertitude de l’ouverture des DU à la rentrée 2010. La proposition «ouverture des formations même siautofinancement non atteint», à la condition d'avoir à minima 10 inscrits par DU et année, est adoptée à l'unanimité (18 voix) Histoire(rapporteur : M. EVE). M. EVE fait un historique de l’installation de la filière dans le Sud (effectifhonorable, arguments au nom du rayonnement avancé par les élus locaux), puis rappelle la décision actée du maintien des 2 sites (cf. Conseil de Faculté du 21/04/11). M. EVE expose les raisons du vote unanime du Département Histoire de l’installation de la filière dans le Nord: le lien indissociable des 2 disciplines Histoire et Géographie; l’existence du Capes Histoire/Géographie ; le profil des étudiants ; les nombreuses passerelles des étudiants d’Histoire vers les filières L3 Ethnologie, Infocom et Sciences de l’Education ; l’abondance des stages dans le « bassin » Nord et la politique référentielle (initiation en Histoire). Le représentant étudiant «ADER »demande que la filière Histoire reste dans le Sud tout en respectant la proposition faite par les enseignants de la non séparation de la filière Historie/Géographie.La proposition du CEVU de la localisation de la filière Histoire au Nord (validée par le département d'Histoire à l’unanimité)est adoptée à l’unanimité des 15 votants,3 non participation au vote (1 « ADER », 2 « Voix des IATOS »). Géographie(rapporteur : Thierry Simon) M. Simon mandaté par les enseignants rappelle les conclusions du vote« calamiteux » du CEVU pour transférer l’intégralité de la filière Géographie Nord au Sud et la réunion de crise du Département du 5 mai.  3
Sont exposées les difficultés de la filière si elle était placée dans le Sud : -à court terme : dispersion dans une autre composante, séparation d’avec la filière Histoire…, -à moyen terme : la mort de la discipline qui deviendrait une discipline d’appui. M. Simon rapporte la rencontre (4 enseignants-chercheurs de Géographie) avec le Président du 4 mai pour sauvegarder la discipline à l’issue de laquelle une fin de non recevoir a été signifiée en cas de maintien en doublon de la discipline. En conclusion, M. Simon explique le vote unanime du département de Géographie de localiser la filière dans le Nord et sollicite un vote unanime également des membres du Conseil. Il tient à préciser : - qu’il ne s’agit pasd’un volte-faceet rappelle que le positionnement de la filière Géographie/Nord remonte à quinze ans ; -qu’il convient de garder une cohérence de liens avec la filière Histoire et les autres disciplines (Sociologie et autres composantes) ; -que le travail d’excellence (collège Géographie) démarré se retrouverait détruit ; La stratégie du Président serait de placer au Nord un pôle généraliste d’enseignements, le Tampon et St-Pierrerecevant des pôles spécialisés. Seraient proposés à échéance ultérieure : -un DU Aménagement du Territoire avec la composante SHE -des modules Historie/Géographie en formation continue Nb : La L3 Histoire/géographie pourrait être maintenue en 2011-2012 pour terminer le cycle L Un débat s’instaure. Le représentant ADER mentionne son désaccord pour la fermeture des filières du Tampon en soulignant l’augmentation du nombre des inscrits dans le Sud et l’accueil des étudiants défavorisés dans les filières Historie/Géographie. Il dit ne pas comprendre pourquoi le même débat n’a pas lieu dans la Faculté de Droit (doublon de filières). M. Watbled précise sur le sens du vote du Conseil qui devra se prononcer sur les déclaratifs d’aujourd’hui pour l’Histoire et la Géographie. La proposition du département de Géographie de la localisation de la filière au Nord (validée par le département Géographie à l’unanimité)est adoptée à l’unanimité des 15 votants,3 non participation au vote (1 « ADER », 2 « Voix des IATOS »). Lettres ModernesLa proposition du CEVU de toute la localisation de la filière Lettres Modernes au Nord est adoptée par 14 voix pour, 1 voix contre et 3 abstentions. Par ailleurs, le Conseil à l'unanimité demande expressément : - que la situation despersonnels administratifsnon titulaires des filières délocalisées FLSH au Tampon soitprise en comptepour la prochaine année universitaire par le maintien de leur emploi dans l'Etablissement ; - qu'un accompagnement fort et efficace des étudiants du Tampon soit opéré, pour permettre à ces étudiants de Lettres Modernes, d'Histoire et de Géographie de poursuivre les études dans lesquelles ils s'étaient engagées ou souhaitaient s’engager (aide au transport et au logement en particulier). La séance est levée à13h20 La Responsable AdministrativeLe Doyen Huguette DORSEUILGuy FONTAINE  4
5
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.