RAPPORT FINANCIER - Saftbatteries.com

De
Publié par

  • cours - matière potentielle : mise en service
  • cours - matière potentielle : change et du prix du nickel
  • cours - matière potentielle : la période estivale
  • cours - matière potentielle : du premier semestre
  • cours - matière potentielle : du second semestre
  • cours - matière potentielle : du premier  semestre
  • cours - matière potentielle : du premier semestre
  • cours - matière potentielle : moyen
  • cours - matière potentielle : du premier trimestre
  • cours - matière potentielle : change
  • cours - matière potentielle : moyen du nickel sur le london metal
  • exposé
RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2011 * Haute performance pour la vie
  • saft advanced
  • excellente situation de trésorerie
  • situation économique au états-unis et de la situation
  • marge d'ebitda au titre du premier semestre
  • premier semestre
  • ux de trésorerie signifi
  • impact des coûts
  • taux de change constants
  • flux de trésorerie
Publié le : mardi 27 mars 2012
Lecture(s) : 42
Tags :
Source : saftbatteries.com
Nombre de pages : 30
Voir plus Voir moins

RAPPORT FINANCIER
SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2011
* Haute performance pour la vieSommaire
1 Rapport semestriel d’activité 2 3 Rapport des Commissaires aux  Comptes 26
1.1 Activité et résultats consolidés du premier semestre 2011 2
1.2 Résultats par division 3
1.3 Autres éléments des résultats consolidés 5
1.4 Principaux flux financiers de la période 6
4 Attestation des responsables 271.5 Bilan du Groupe 6
1.6 Autres éléments marquants du premier semestre 2011 7
1.7 Transactions entre parties liées 7
1.8 Risques et incertitudes sur le second semestre 2011 7
1.9 Perspectives 8
1.10 Calendrier financier 8
2 Comptes consolidés
intermédiaires résumés 9
2.1 Bilan consolidé 10
2.2 Compte de résultat consolidé 12
2.3 État consolidé du résultat global 12
2.4 Tableau de flux de trésorerie consolidés 13
2.5 Variation des capitaux propres c14
2.6 Notes annexes aux comptes consolidés semestriels
résumés 151 Rapport semestriel d’activité
Semestre clos le 30 juin 2011
Avertissement :
Les comptes consolidés intermédiaires résumés au 30 juin 2011 présentés dans ce document ont été arrêtés par le Directoire, revus
par le Comité d’Audit et approuvés par le Conseil de Surveillance de Saft.
Certaines déclarations fi gurant dans le présent document contiennent des prévisions qui portent notamment sur des événements
futurs, des tendances, projets ou objectifs. Ces prévisions comportent par nature des risques, identifi és ou non, et des incertitudes
pouvant donner lieu à un écart signifi catif entre les résultats réels ou les objectifs de Saft et ceux indiqués ou induits dans ces
déclarations.
Saft Rapport fi nancier semestriel 2011 1Rapport semestriel d’activité1
Activité et résultats consolidés du premier semestre 2011
Rapport semestriel d’activité
Premier semestre 2011
1.1 ACTIVITÉ ET RÉSULTATS CONSOLIDÉS
DU PREMIER SEMESTRE 2011
Premier Premier Variations Premier Variations
semestre semestre 2011/2010 semestre 2010/2009
(en millions d’euros) 2011 2010 en % 2009 en %
Chiff re d’aff aires 311,6 290,0 9,8 % 287,4 (0,4) %
Marge brute 93,9 89,8 4,6 % 82,6 8,7 %
Marge brute en % 30,1 % 31,0 % 28,7 %
 (1)EBITDA 54,5 54,2 0,5 % 51,5 5,2 %
Marge EBITDA en % 17,5 % 18,7 % 17,9 %
 (2)EBIT 39,5 38,8 1,8 % 35,7 8,7 %
Marge opérationnelle en % 12,7 % 13,4 % 12,4 %
Résultat avant impôt 20,7 27,6 (25,0) % 27,4 0,7 %
Résultat après impôt 15,8 22,8 (30,7) % 21,6 5,6 %
(3)Résultat par action (en euros) 0,62 0,92 (32,6) % 1,03 (10,7) %
Les variations sont à taux de change courants à l’exception des variations du chiff re d’aff aires qui sont à taux de change constants.
(1) L’EBITDA se défi nit comme le résultat d’exploitation avant amortissements, frais de restructuration et autres produits et charges opérationnels.
(2) L’EBIT se défi nit cxploitation avant frais de restructuration et autres produits et charges opérationnels.
(3) Le résultat par action 2009 a été retraité afi n de tenir compte de l’augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription réalisée en décembre 2009. Le
résultat par action 2009 non retraité s’élève à 1,14 euro.
Le chiff re d’aff aires du Groupe pour le premier semestre 2011 s’est La marge d’EBITDA au titre du premier semestre 2011 s’est élevée
élevé à 311,6 millions d’euros, en hausse de 7,4 % par rapport au à 54,5 millions d’euros, soit un taux de marge de 17,5 % du chiff re
premier semestre 2010 à taux de change courants et en hausse de d’aff aires, correspondant à la limite supérieure de la fourchette de
9,8 %, à taux de change constants. prévision communiquée en début d’année.
Après un chiff re d’aff aires de 150,7  millions d’euros au premier Hors coûts liés à la construction de la nouvelle usine lithium-ion
trimestre, le chiff re d’aff aires du deuxième trimestre 2011, de de Jacksonville, soit 3,2 millions d’euros (4,5 millions de dollars), la
160,9 millions d’euros, marque une hausse de 9,5 % par rapport marge d’EBITDA pour le premier semestre 2011 s’établit à 18,5 % du
au deuxième trimestre 2010, à taux de change constants, et une chiff re d’aff aires contre une marge retraitée de 18,9 % au premier
hausse de 4,2 % à taux de change courants. Il s’agit d’une excellente semestre 2010, l’impact positif sur la profi tabilité de l’augmentation
performance compte tenu d’une base de comparaison 2010 moins des volumes au cours du premier semestre ayant été compensé
favorable qu’au premier trimestre. par l’augmentation du coût du nickel et un impact de change
globalement défavorable.
La marge brute au titre du premier semestre s’est établie à 93,9 millions
d’euros, soit un taux de marge brute de 30,1 % contre un taux de La marge d’EBIT au titre du premier  semestre s’est élevée à
os représentant 12,7  % du chiff re d’aff aires. marge brute de 31,0 % au premier semestre 2010. La légère baisse du 39,5  millions d’eur
Retraitée de l’impact de l’unité de Jacksonville, la marge d’EBIT taux de marge brute s’explique, d’une part, par l’impact des coûts de
s’établit à 13,7  % du chiff re d’aff aires contre une marconstruction et de démarrage de l’usine de Jacksonville, soit 2,2 millions
retraitée de 13,6 % au premier semestre 2010.d’euros au premier semestre 2011 contre un impact net de 0,3 million
d’euremier semestre 2010 et, d’autre part, par un impact Le résultat net du Groupe au titre du premier semestre 2011 s’élève
défavorable de l’évolution des cours de change et du prix du nickel. à 15,8  millions d’euros contre un résultat net de 22,8  millions
Saft Rapport fi nancier semestriel 20112Rapport semestriel d’activité 1
Résultats par division
d’euros un an auparavant. La baisse du résultat net s’explique, outre d’imposition du Groupe à 23,7 % contre un taux global d’imposition
l’impact du projet de Jacksonville ci-dessus décrit, d’une part, par de 17,4 % au premier semestre 2010.
l’augmentation à 12,4 millions d’euros de la contribution négative Le résultat par action s’établit à 0,62  euro à l’issue du
de la coentreprise Johnson Controls-Saft (contre une contribution premier semestre 2011 contre un résultat par action de 0,92 euro
de négative de 6,9 os au premier semestre 2010) au 30 juin 2010.
et, d’autre part, par l’augmentation anticipée du taux global
1.2 RÉSULTATS PAR DIVISION
CHIFFRES D’AFFAIRES DU DEUXIÈME TRIMESTRE PAR DIVISION (NON AUDITÉS)
Variations en %
Deuxième Deuxième À taux de change À taux de change
(en millions d’euros) trimestre 2011 trimestre 2010 courants constants
IBG 89,9 83,6 7,6 % 12,9 %
SBG 71,0 70,8 0,2 % 5,5 %
TOTAL 160,9 154,4 4,2 % 9,5 %
RÉSULTATS SEMESTRIELS PAR DIVISION
er er1  semestre 2011 1  semestre 2010
Variations
à taux de Chiff re Chiff re
change Marge Marge d’aff aires EBITDA d’aff aires EBITDA
constants EBITDA EBITDA(en millions (en millions (en millions (en millions
Division d’euros) (en %) d’euros) (en %) d’euros) d’euros) (en %)
IBG 177,6 12,7 % 25,3 14,2 % 160,7 27,0 16,8 %
SBG 134,0 6,2 % 32,2 24,0 % 129,3 29,6 22,9 %
Autres 0,0 0,0 (3,0) n.a. 0,0 (2,4) n.a.
TOTAL 311,6 9,8 % 54,5 17,5 % 290,0 54,2 18,7 %
sont accrues de 22,1 % par rapport au premier semestre 2010, à A) INDUSTRIAL BATTERY GROUP
taux de change constants, et plus particulièrement le segment des
(IBG) batteries pour applications industrielles de secours.
À 177,6 millions d’euros, les ventes de la division ont enregistré La croissance des ventes dans le secteur des transports au cours du
au cours du premier  semestre 2011 une hausse de 12,7  % à premier semestre 2011 s’est élevée à 6,4 % par rapport à la même
taux de change constants. En données publiées, la hausse par période de l’exercice précédent, à taux de change constants, avec
rapport au premier semestre 2010 s’est établie à 10,5 %. Il s’agit un retour à la croissance du marché ferroviaire.
d’une excellente performance aidée toutefois par une base de
Enfi n, les marchés des petites batteries au nickel (anciennes
comparaison favorable.
activités RBS) ont enregistré au cours du premier semestre 2011
Le rythme de croissance de l’activité enregistré au cours du une baisse d’activité de 6,0 % à taux de change constants, baisse
premier trimestre s’est maintenu au deuxième trimestre avec une ayant principalement aff ecté les marchés de l’électronique
augmentation du chiff re d’aff aires de 12,9  % à taux de change professionnelle.
constants contre une hausse de 12,4  % au cours du premier Toutes les zones géographiques ont enregistré une croissance
trimestre. de l’activité au cours du premier semestre, l’Asie, le Moyen-Orient,
Le principal moteur de la croissance enregistrée au cours du mais aussi l’Amérique centrale et du Sud ayant connu les plus fortes
premier semestre a été le marché stationnaire, dont les ventes se progressions.
Saft Rapport fi nancier semestriel 2011 3Rapport semestriel d’activité1
Résultats par division
La marge d’EBITDA de la division s’est établie au premier semestre D) JOHNSON CONTROLS-SAFT
à 14,2 % du chiff re d’aff aires, contre un taux de marge de 16,8 % au
ADVANCED POWER SOLUTIONS premier semestre 2010. Hors charge nette de 3,2 millions d’euros
LLC (JC-S)(4,5 millions de dollars) encourue au titre du projet de Jacksonville
(contre une charge nette de 0,6 million d’euros au premier semestre
En date du 18 mai 2011, Saft a reçu notifi cation du dépôt par Johnson 2010), la marge d’EBITDA de la division pour le premier  semestre
Controls (JCI) d’une requête en dissolution de la coentreprise 2011 s’établit à 28,5 millions d’euros, soit 16,1 % du chiff re d’aff aires,
Johnson Controls-Saft Advanced Power Solutions LLC (JC-S) contre une marge retraitée de 27,6 millions d’euros, soit 17,2 % du
auprès de la Delaware Chancery Court, sur la base des dispositions chiff re d’aff aires au premier semestre 2010. La baisse de la marge
de règlement des diff érends fi gurant au pacte d’actionnaires de retraitée de la division est imputable, d’une part, à un impact global
Johnson Controls-Saft LLC signé en janvier 2006.de change défavorable et, d’autre part, à l’augmentation du coût du
nickel. Le cours moyen du nickel sur le London Metal Exchange s’est Jols Inc. a indiqué que le litige se fonde sur son souhait
élevé à 25 600 dollars la tonne au premier semestre 2011 contre un d’étendre le périmètre d’activité de JC-S au-delà des limites fi xées
cours moyen de 21 200 dollars la tonne au premier semestre 2010. par le contrat de 2006.
En date du 3 juin 2011, Saft a déposé auprès des mêmes autorités
judiciaires une requête en opposition à cette action en raison de
l’absence de motif légitime à la dissolution.B) SPECIALTY BATTERY GROUP
(SBG) La décision de justice relative à la recevabilité ou au rejet de la
requête en dissolution ne devrait logiquement pas intervenir avant
Les ventes de la division SBG au cours du premier  semestre, à le quatrième trimestre 2011.
134,0 millions d’euros, se sont accrues de 6,2 % à taux de change
Dans l’attente de cette première décision de justice ou d’une
constants par rapport au premier semestre 2010 et se sont accrues
résolution amiable de ce litige, la coentreprise va continuer à
de 3,6 % en données publiées.
honorer ses engagements, notamment vis-à-vis de ses clients.
Malgré une base de comparaison moins favorable qu’au premier
Saft est confi ant dans la stratégie, le positionnement technologique, trimestre, les ventes du deuxième trimestre ont enregistré une
la Direction et le personnel de JC-S. Saft estime que JC-S a un avenir hausse de 5,5 % à taux de change constants, après une hausse de
rentable, comme le montre le plan stratégique actuel. JC-S est devenu 6,9 % enregistrée au premier trimestre 2011.
un acteur de premier plan sur le marché des véhicules hybrides,
La bonne performance du premier semestre 2011 résulte d’une hybrides rechargeables et électriques et a remporté plusieurs
très forte progression, de 22,8 % à taux de change constants, des contrats de production signifi catifs auprès de grands clients.
activités civiles. Les activités militaires ont enregistré une baisse de
La valeur nette d’actifs de JC-S au bilan de Saft au 30 juin 2011 20,1 % par rapport au premier semestre 2010, à taux de change
s’élève à 45,9 millions d’euros. Elle est principalement constituée, constants, mais le bon niveau d’entrées de commandes permet
d’une part, des unités de fabrication de batteries lithium-ion de d’anticiper une croissance de ces activités au cours du second
Nersac construite en 2007 et de Holland, Michigan, en cours de semestre 2011.
mise en service et, d’autre part, des projets de développement
L’ensemble des segments de marché ont contribué à la forte capitalisés pour lesquels aucune dépréciation n’a été constituée à
progression enregistrée dans les activités civiles, principalement aux l’issue de la revue eff ectuée dans le cadre de l’arrêté des comptes
États-Unis et en Europe. Elle résulte aussi de la très forte croissance, semestriels.
attendue, de l’activité spatiale.
À ce jour, aucun élément ne permet donc de considérer que la
La marge d’EBITDA de la division pour le premier semestre 2011 valeur de cet actif devrait être remise en cause. En conséquence,
est en augmentation sensible à 32,2 millions d’euros, soit 24,0  % aucune provision n’a été constatée dans les comptes consolidés
du chiff re d’aff aires contre une marge d’EBITDA de 22,9  % au arrêtés au 30 juin 2011 au titre de la participation du groupe Saft
premier semestre 2010. Cette excellente performance résulte de dans Johnson Controls-Saft.
l’augmentation des volumes et de la maîtrise des coûts.
Enfi n, il convient de mentionner que ce litige n’aff ecte en rien
ni le cœur de métier de Saft dans les batteries industrielles et
batteries de spécialité, ni son investissement de 200  millions
de dollars à Jacksonville (Floride) destiné aux marchés à forte C) AUTRES ACTIVITÉS
croissance du lithium-ion pour le stockage d’énergie, les réseaux de
Les charges non allouées aux divisions opérationnelles et qui télécommunications, la défense et l’aviation.
regroupent principalement les frais des fonctions centrales, telles que
Sur le plan opérationnel, la coentreprise a réalisé au premier semestre
l’informatique, la recherche, la Direction fi nancière et administrative
2011 un chiff re d’aff aires de 25,6 millions de dollars (18,3 millions
et la Direction générale, se traduisent par un résultat opérationnel
d’euros) contre un chiff re d’aff aires de 25,1  millions de dollars
de cette division «  Autres » de -  3,4 millions d’euros au premier
(18,9 millions d’euros) au premier semestre 2010.
semestre 2011, contre un résultat opérationnel de -  2,7  millions
La perte nette de la coentreprise au titre du premier  semestre d’euros au premier semestre 2010. La variation s’explique, d’une
2011 s’est élevée à 35,4 millions de dollars (25,4 millions d’euros) part, par d’importantes reprises de provisions constatées au
contre une perte nette de 18,7 s (14,0  millions premier semestre 2010 et sans équivalent au premier semestre
d’euros) au premier semestre 2010. Cette perte inclut les coûts liés 2011 et, d’autre part, par une légère diminution du montant du
à la construction et au démarrage de la nouvelle usine de Holland, crédit d’impôt recherche enregistré au premier semestre 2011 par
Michigan, pour un montant de 9,4 millions de dollars contre une rapport à la même période sur l’exercice précédent.
charge nette de 1,7 million de dollars au premier semestre 2010.
Saft Rapport fi nancier semestriel 20114Rapport semestriel d’activité 1
Autres éléments des résultats consolidés
La quote-part du Groupe Saft dans le résultat semestriel de la joint- Les appels de fonds de la coentreprise au cours du premier semestre
venture s’élève donc à - 12,4 millions d’euros au premier semestre 2011 se sont élevés à 65,5 millions de dollars, soit 32,1 millions de
2011 contre une quote-part de perte de -  6,9 millions d’euros au dollars (22.9 millions d’euros) pour la quote-part Saft.
premier semestre 2010.
1.3 AUTRES ÉLÉMENTS DES RÉSULTATS
CONSOLIDÉS
La quote-part du Groupe dans le résultat de Johnson Controls-Saft AUTRES PRODUITS ET CHARGES
s’est ainsi établie à -  12,4  millions d’euros au premier  semestre
OPÉRATIONNELS 2011 contre -  6,9  millions d’euros au premier  semestre 2010.
L’augmentation de la contribution négative de Johnson Controls-Les autres produits et charges opérationnels nets se sont élevés à
Saft s’explique principalement par l’impact des charges liées à - 0,4 million d’euros au premier semestre 2011 contre un produit
la construction et au démarrage de la nouvelle usine de Holland, net de 1,9  million au premier e 2010. Le produit net
Michigan, pour un montant net de 6,7 millions d’euros contre un enregistré en 2010 correspondait principalement à une indemnité
impact limité de 1,3 million d’euros au premier semestre 2010.d’assurance perçue au titre d’un sinistre passé.
La quote-part du Groupe dans le résultat de la coentreprise ASB est
positive de 0,8 million d’euros au premier semestre 2011 contre un
profi t de 0,7 emier e 2010.
RÉSULTAT OPÉRATIONNEL
En l’absence de frais de restructuration signifi catifs et après
constatation des autres produits et charges opérationnels, le IMPÔT
résultat opérationnel du Groupe s’établit à 39,2  millions d’euros
au premier  semestre 2011 contre 40,3  millions d’euros un an La charge d’impôt au titre du premier  semestre 2011 s’élève à
auparavant. 4,9  millions d’euros contre une charge de 4,8  millions d’euros
au premier semestre 2010. À 23,7 % au premier semestre 2011, Hors coûts encourus dans le cadre de la construction de la nouvelle
le taux global d’imposition du Groupe est, conformément à nos unité lithium-ion de Jacksonville, le résultat opérationnel s’établit
prévisions, en augmentation par rapport au taux d’imposition de à 42,5  millions d’euros, soit 13,6  % du chiff re d’aff aires, contre
17,9  % constaté en 2010. Cette augmentation du taux global 40,9 os, soit 14,1 % du chiff re d’aff aires au premier
d’impôt s’explique principalement par un produit d’impôt non semestre 2010.
récurrent de 1,0 million d’euros constaté au premier semestre 2010
consécutivement à l’extension du régime d’intégration fi scale en
France à Saft Groupe SA.
RÉSULTAT FINANCIER
Le résultat fi nancier pour le premier semestre 2011 est une charge
RÉSULTAT NETnette de 6,9 millions d’euros contre une charge de 6,5  millions
d’euros au premier semestre 2010. Le coût global de la dette s’est
Le résultat net du premier  semestre 2011 s’établit ainsi à
établi à 6,6 os, en réduction de 1,2 million d’euros.
15,8 millions d’euros contre un résultat net de 22,8 millions d’euros
Le taux d’intérêt composite de la dette bancaire du Groupe, après prise au premier semestre 2010.
en compte des opérations de couverture, s’est élevé à 3,27 % sur le
Le résultat par action s’établit à 0,62 euro au premier semestre 2011
premier semestre 2011 contre 4,05 % au premier semestre 2010.
contre un résultat par action de 0,92 euro au premier  semestre
2010.
RÉSULTAT COURANT AVANT IMPÔT
Le résultat courant avant impôt s’est élevé à 20,7 millions d’euros au
premier semestre 2011, marquant une diminution de 6,9 millions
d’euros par rapport à la période équivalente en 2010. Outre les frais
fi nanciers, il intègre la quote-part du Groupe dans les résultats des
coentreprises au sein desquelles le Groupe est présent, soit une
contribution négative de 11,6 millions d’euros au premier semestre
2011 contre une contribution négative de 6,2 millions d’euros au
premier semestre 2010.
Saft Rapport fi nancier semestriel 2011 5„



Rapport semestriel d’activité1
Principaux fl ux fi nanciers de la période
1.4 PRINCIPAUX FLUX FINANCIERS DE LA PÉRIODE
Enfi n, et comme explicité ci-dessus, le fi nancement de la coentreprise FLUX DE TRÉSORERIE GÉNÉRÉS
Johnson Controls-Saft s’est élevé à 22,9 millions d’euros (32,1 millions
PAR L’ACTIVITÉ de dollars) au premier semestre 2011 contre 17,0 millions d’euros
(22,6 millions de dollars) au premier semestre 2010.Les fl ux nets de trésorerie générés par l’activité du premier semestre
2011 se sont élevés à 27,4  millions d’euros, en diminution de
15,1 millions d’euros par rapport au premier semestre 2010. Cette
évolution résulte de l’augmentation de 13,1  millions d’euros du FLUX DE TRÉSORERIE GÉNÉRÉS
besoin en fonds de roulement et plus spécifi quement des stocks,
PAR LES ACTIVITÉS DE FINANCEMENTdans un contexte de forte croissance de l’activité et en prévision
d’une moindre activité au cours de la période estivale. Les seuls fl ux de trésorerie signifi catifs liés aux opérations de
fi nancement du premier semestre 2011 concernent, d’une part, la
réception en provenance du département de l’Énergie des États-
Unis de sa quote-part de fi nancement à 50 % des coûts engagés au FLUX DE TRÉSORERIE GÉNÉRÉS
titre de la construction de l’usine de Jacksonville, soit 15,2 millions
PAR LES ACTIVITÉS D’INVESTISSEMENT d’euros (21,3 millions de dollars) et, d’autre part, le paiement du
dividende pour un montant de 17,6 millions d’euros.
Les fl ux de trésorerie générés par les activités d’investissement se
En 2010, le paiement du dividende, pour un montant en trésorerie sont élevés à 66,0 millions d’euros contre 42,9 millions d’euros au
de 7,4 millions d’euros, n’était intervenu qu’au second semestre de premier semestre 2010.
l’exercice.
Les investissements industriels bruts se sont élevés à 39,4 millions
d’euros au premier semestre 2011 dont 30,5 millions d’euros (soit
42,8 millions de dollars) au titre de la construction de l’usine de
Jacksonville. Ce dernier montant s’entend avant fi nancement de FREE CASH-FLOW
50  % perçu du département américain de l’Énergie ci-dessous
mentionné. Compte tenu de la variation du besoin en fonds de roulement au
cours du premier semestre, le cash-fl ow libre (avant investissement Les investissements en actifs incorporels, principalement
dans la coentreprise Johnson Controls-Saft) généré par le Groupe constitués des frais de développement capitalisés, se sont pour
au cours du premier  semestre 2011 s’est établi à 1,2  million leur part élevés à 3,7 millions d’euros contre 2,9 millions d’euros au
d’euros contre un cash-fl ow libre de 24,3  millions au titre du premier semestre 2010.
premier semestre 2010.
1.5 BILAN DU GROUPE
Le bilan du Groupe au 30 juin 2011 fait apparaître : 5,8 millions d’euros des passifs courants, principalement due à
la baisse des dettes fi scales ;
une augmentation des actifs non courants de 21,6  millions
le maintien d’une excellente situation de trésorerie à d’euros, résultant principalement de l’investissement dans la
151,7  millions d’euros, après paiement d’un dividende de construction de la nouvelle unité lithium-ion de Jacksonville
17,6 os ;mais aussi, au travers de la valeur de la participation du Groupe
dans la coentreprise Johnson Controls-Saft, de l’investissement un renforcement des fonds propres de 12,7 millions d’euros
réalisé par cette dernière dans l’usine de Holland, Michigan ; avant paiement du dividende, et, parallèlement, une diminution
de 12,6  millions d’euros de la dette fi nancière du Groupe une augmentation de 9,6 millions d’euros des actifs courants
consécutive au renforcement de l’euro contre le dollar.résultant de l’augmentation des stocks et une diminution de
Saft Rapport fi nancier semestriel 20116„


Rapport semestriel d’activité 1
Risques et incertitudes sur le second semestre 2011
1.6 AUTRES ÉLÉMENTS MARQUANTS
DU PREMIER SEMESTRE 2011
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE PROJETS D’INVESTISSEMENTS
ET DIVIDENDE
La construction de la nouvelle usine lithium-ion de Jacksonville
progresse selon le rythme prévu avec un démarrage de la Les actionnaires de Saft Groupe SA, réunis en Assemblée Générale
production prévu au troisième trimestre, les premières livraisons le 4 mai 2011, ont fi xé le dividende au titre de l’exercice 2010 à
aux clients devant intervenir au quatrième trimestre 2011.0,70 euro par action ordinaire. Ce dividende a été mis en paiement
le 27 mai pour un montant total de 17,6 millions d’euros.
En outre, les actionnaires ont renouvelé au Directoire compétence
aux fi ns de décider, dans certaines limites, de l’émission d’actions
et/ou de valeurs mobilières donnant accès immédiatement et/ou à
terme au capital de la Société.
1.7 TRANSACTIONS ENTRE PARTIES LIÉES
La nature des transactions du Groupe avec les parties liées reste La quote-part du Groupe dans les résultats du premier  semestre
inchangée par rapport à la situation présentée dans la note 29 aux 2011 des coentreprises ASB et Johnson Controls-Saft que le
comptes consolidés de l’exercice 2010, note présentée en page 164 Groupe contrôle conjointement est présentée en note  annexe  8
du document de référence 2010 enregistré auprès de l’Autorité des aux comptes consolidés semestriels résumés.
marchés fi nanciers en date du 16 février 2011.
1.8 RISQUES ET INCERTITUDES SUR
LE SECOND SEMESTRE 2011
Saft considère que les principaux risques auxquels le Groupe est la situation fi nancière de certains états en Europe et leur impact
exposé sont de même nature que ceux décrits en pages 55 à 63 sur les segments de marché où le Groupe est présent ;
du document de référence 2010, et notamment le risque lié au à l’évolution des marchés publics ;
désaccord entre Saft et Johnson Controls au sujet de la coentreprise
enfi n, à l’évolution des cours de change et notamment du dollar
Johnson Controls-Saft Advanced Power Solutions LLC (JC-S), risque
et de la couronne suédoise contre l’euro.
ci-avant décrit en section 1.2.D.
Les principales incertitudes pour le second semestre 2011 sont
relatives :
à l’évolution de la situation économique mondiale, et plus
particulièrement de la situation économique au États-Unis et de
Saft Rapport fi nancier semestriel 2011 7„

Rapport semestriel d’activité1
Perspectives
1.9 PERSPECTIVES
Compte tenu des performances du Groupe au cours du chiff re d’aff aires et une marge d’EBITDA retraitée de l’impact des
premier semestre, la prévision de chiff re d’aff aires pour l’exercice coûts de gestion du projet et de démarrage de production de l’unité
2011 a dû être révisée avec une évolution annuelle désormais de Jacksonville de 18,0 à 18,5 % du chiff re d’aff aires, l’estimation de
estimée d’au moins 7 % à taux de change constants. ces coûts restant inchangée à 10 millions de dollars pour l’exercice
2011.En revanche, le Groupe maintient sa prévision initiale de profi tabilité
avec une marge d’EBITDA publiée attendue de 17 à 17,5 % du
 (1)  (2)2010 S1 2011 2011 2011
Estimation Estimation
 (3)  (3)(en millions d’euros) initiale révisée
Chiff re d’aff aires 591,1 311,6 ≥ 5 % ≥ 7 %
Marge d’EBITDA publiée 18,3 % 17,5 % 17,0 à 17,5 % 17,0 à 17,5 %
MarA retraitée de l’impact de Jacksonville 18,6 % 18,5 % 18,0 à 18,5 % 18,0 à 18,5 %
Taux de change moyen euro/dollar 1,33 1,40 1,33 1,40
(1) Impact des coûts liés au projet de Jacksonville de 1,5 million d’euros (2 millions de dollars).
(2) ojet de Jacksonville de 3,2 millions d’euros (4,5 s).
(3) Impact des cojet de Jacksonville estimé de 10 millions de dollars.
1.10 CALENDRIER FINANCIER
chiff re d’aff aires du troisième trimestre 2011  27 octobre 2011
chiff re d’aff aires et résultats annuels 2011  16 février 2012
Saft Rapport fi nancier semestriel 20118

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.