Tp. Nouveaux outils d'enseignement et d'apprentissage

De
Publié par

Tp, Supérieur, TP
  • cours - matière potentielle : en ligne
  • cours - matière potentielle : et des calendriers
  • cours - matière potentielle : mêlant des ressources et des éléments pédagogiques
  • cours - matière : droit
  • cours - matière potentielle : par les étudiants
  • cours - matière potentielle : dans netvibes
1 Tp. Nouveaux outils d'enseignement et d'apprentissage 1. Pour débuter : l'indispensable traitement de texte en ligne…et collaboratif  Il existe plusieurs sites qui reprennent la technologie etherpad pour réaliser des documents en ligne. Google a racheté la startup mais le programme est resté en accès libre et il existe donc de nombreux sites qui proposent cette solution.  Néanmoins, l'intégration sur Google docs parait la plus sûre au niveau enregistrement et conservation des données à moins que vous n'envisagiez vous-même d'héberger le programme.
  • voki http://www.voki.com 
  • indispensable traitement de texte en ligne…et collaboratif 
  • lien avec le service backupify
  • bibtex
  • données depuis zotéro
  • blog
  • ressource
  • ressources
  • twitter
  • textes
  • texte
Publié le : mercredi 28 mars 2012
Lecture(s) : 81
Source : megatopie.info
Nombre de pages : 12
Voir plus Voir moins

Tp. Nouveaux outils d’enseignement et d’apprentissage


1. Pour débuter : l’indispensable traitement de texte en ligne…et collaboratif

 Il existe plusieurs sites qui reprennent la technologie etherpad pour réaliser des documents
en ligne. Google a racheté la startup mais le programme est resté en accès libre et il existe
donc de nombreux sites qui proposent cette solution.
 Néanmoins, l’intégration sur Google docs parait la plus sûre au niveau enregistrement et
conservation des données à moins que vous n’envisagiez vous-même d’héberger le
programme.
 Sinon vous pouvez utiliser les versions framapad (vicitime de son succès) ou piratepad.
 Voir aussi sync. In http://sync.in comme alternative possible à google doc. Voir aussi cette
liste.
 Dans le genre colllaboratif mais plus visuel un peu dans la lignée du mind mapping : groupzap
qui permet de l’interaction visuelle entre plusieurs participants. Il est possible ensuite
d’exporter en format .pdf

2. Construire un parcours de sites sur le web avec Pearltrees
L’objectif est de construire un parcours de liens autour d’une même thématique.
 Créez un compte sur http://www.pearltrees.com
 Vous pouvez ensuite commencez un arbre de perle de liens : un pearltree. Pour cela, cliquez
en bas à gauche
 Il suffit de lui donner un nom.
 Il ne reste plus qu’à ajouter les liens que vous souhaitez et de les organiser. Pour cela, cliquez
sur « nouvelle perle » en bas à gauche.
1
 Il ne vous reste plus qu’à remplir votre descriptif avec l’adresse url du site choisi.


 Pour gagner du temps, il est opportun d’installer l’extension pour firefox, ce qui évite d’avoir
à recopier à chaque fois l’adresse url.
 Il est également possible de synchroniser perltree avec votre compte twitter afin que toutes
vos url mentionnées soient reprises dans pearltree.
 L’objectif est ainsi de pouvoir créer un parcours de site à conseiller pour les élèves et les
étudiants.
 Le plus intéressant est la récupération des données de delicious. L’importation peut-être un
peu longue surtout si vous avez beaucoup de données sur delicious. Cela permet néanmoins
un gain de temps…sauf qu’il vous faudra réorganisez le tout et repérer les perles les plus
intéressantes. L’idéal étant bien sûr d’intégrer des commentaires et des annotations dans les
ressources de façon à intégrer des éléments de cours notamment. Il est aussi possible
d’échanger des commentaires sur une même ressource avec des étudiants ayant également
créés leur compte pearltree.
 Pearltree tisse aussi des liens avec les autres usagers. Il reste en cela proche des signets
sociaux.

 Pearltree veille au contrôle de vos données. Il est ainsi aisé de générer un fichier en .rdf qui
pourra être utilisé dans d’autres applications. Pour cela, cliquez sur exporter et suivez la
procédure.

2

3. Twitter. Créez des documents avec Twitter
 Il vous faut pour cela travailler à partir des hashtags, ces tags propres à twitter qui sont
distingués par un # devant le mot clé. Il vous ait donné la possibilité de
« redocumentariser » à partir d’un tag pour créer de nouveaux documents plus cohérents.
 Cela peut être utile pour étudier les tweets durant un évènement ou durant un colloque ou
une séance en classe ou une séance de travail ou un tweet commun aura été convenu
initialement.
 Vous pouvez ainsi archiver de nombreux tweets à partir d’un tag grâce notamment à
twitterkeeper :
 http://www.twapperkeeper.com/index.php
 Sessionstweet vous permet de réaliser également des sauvegardes de twitt. Il fonctionne en
lien avec le service backupify qui vous permet de sauvegarder de nombreux comptes de
réseaux sociaux.
 Utilisez le service tweetdoc pour générer un document pdf généré à partir d’un hashtag.
 Cliquez sur « create a tweetdoc » puis remplissez le cadre suivant :
Cliquez ici pour
vérifier les tweets
correspondants
au hashtag
choisis

 Vous pouvez également personnaliser d’autres éléments comme le
nombreux de tweets, l’aspect du document et sa visibilité (publique ou privée)
 Il suffit ensuite de générer le document. Un pdf bien mis en page et clair vous permet de
retrouver l’intégralité des débats d’un colloque par exemple. Un bel hypomnemata en
quelque sorte.
 Egalement : le générateur d’actualités twitter :
 Ex : http://www.paper.li/clemiversailles
 L’outil est pratique pour diffuser les actualités du moment selon vos centres d’intérêt. Peut
aussi bien servir de manière personnelle que collective quand il s’agit de permettre aux
élèves et étudiants d’accéder à de l’information ciblée à partir de sources choisies via twitter.
 Et l’application pour utiliser Twitter dans le cadre d’un cours : hootcourse.
3
4. Organisez et mettre en scène des ressources sur le web : la « curation » qui fait débat
 Storify permet d’amalgamer plusieurs éléments issus des blogs et des réseaux sociaux. L’outil
est pratique, il permet de récupérer les liens par simple « glisser-déposer ».
 Inscrivez-vous sur le service.
 Puis effectuez des recherches sur le côté droit. Storify récupère de l’information issue de
différents canaux.
 Il reste ensuite à réussir l’art d’une bonne synthèse.
 Une fois terminé, il est possible d’exporter la réalisation. Il ne reste plus qu’à l’intégrer
ensuite à un billet de blog par exemple.
 Pour des fonctionnalités un peu plus avancées encore, il peut être utile d’utiliser Evernote
que vous pouvez télécharger sur ordinateur et smartphone


5. Screencasting. Réalisez un tutoriel
 Utilisez screenr comme outil en ligne équivalent à camtasia et qui possède les mêmes
possibilités que screentoaster qui n’existe plus.

 Il faut d’abord d’inscrire. L’inscription est simplifiée si vous avez des comptes chez les géants
du web.
 Cliquez ensuite sur record, une fois que vous êtes connecté. L’application évalue les
technologies présentes sur votre ordinateur notamment si vous avez une application java. Il
faut alors autoriser screenr à accéder au module java.
 Il faut ensuite cliquez sur le bouton rouge pour démarrer l’enregistrement.
 Réalisez une courte vidéo d’une minute environ démontrant les atouts d’un nouvel outil ou
une démarche à réaliser.
 Vous pouvez selon votre matériel enregistrer de l’audio pour commenter votre action en
même temps.
 Screenr vous permet d’héberger vos vidéos directement ou bien de les diffuser via youtube.
Du fait de la courte pérennité de ce genre d’outils, il est prudent de songer à héberger vos
créations sur un service viable comme youtube. Vous avez aussi la possibilité de télécharger
la vidéo et de la stocker sur un disque dur.
 Au préalable, il vous faut donc songer à scénariser votre vidéo. Pour réaliser votre capture
d’écran, il vous faut au préalable s’inspirer des méthodes radiophoniques. Il est donc
conseillé d’établir un plan ou conducteur. Il est aussi possible de rédiger une grande partie
des propos que vous souhaitez tenir.
 Exemple possible : Intégrer un cours dans netvibes, un blog ou sein d’un CMS
 Il faut songer à utiliser toutes les possibilités pour associer des fonctionnalités avancées dans
netvibes afin qu’il en soit pas qu’un simple agrégateur de flux.
4
 Il est ainsi possible d’ajouter des éléments de commentaires et d’explications voire de
l’utiliser comme cours mêlant des ressources et des éléments pédagogiques.


5
6. Les avatars
 Voki. L’avatar animé qui parle.
 Voki
http://www.voki.com



 .
 Il faut d’abord
s’enregistrer et créer un
compte sur le site.
 Ensuite, vous allez
pouvoir créer un petit
personnage vocal : un voki.







 Vous pouvez transformez votre avatar selon vos désirs et changez le fonds avec une image
qui vous appartient.
6
 Il suffit ensuite d’enregistrer
un texte avec une voix prédéfini ou d’enregistrer votre voix et de synchroniser. Attention, les
messages à enregistrer et les textes à taper demeurent relativement courts.
 Il ne reste plus qu’à publier votre avatar sur votre blog par exemple en récupérant le code
html à intégrer
 Il existe d’autres logiciels de ce type comme sitepal mais qui est payant.
7. Devenez réalisateur de films à visée éducative
 La plupart des sites sont essentiellement en anglais.
 http://goanimate.com/
 Une fois inscrit, il suffit de se lancer dans la création de votre premier élément semi-guidé.

 Ensuite, l’application vous guide dans votre construction. La version gratuite ne permet pas
de bénéficier de toutes les fonctionnalités avancées. L’idéal est de procéder à des
enregistrements vocaux car la langue par défaut est en anglais. Sinon, vous pouvez l’agencer
sous forme de bd animée avec des bulles si vous ne voulez pas de son.
 Il faut malheureusement être utilisateur ‘plus’ pour exporter directement sur youtube.
 Dans le même genre, il y a aussi xtranormal mais c’est payant.





7
8. Créer des quizz et des sondages en ligne.
 Voir aussi le lien sur le blog.
 Réalisez une enquête ou quiz via google form
 tutoriel :
http://www.youtube.com/watch?v=E5CfuRTy1V4&feature=player_embedded
 Très utile pour créer des sondages et des évaluations de la qualité d’un cours.
Peut-être aussi utilisé pour des quiz, mais il faut alors penser à rajouter une question
avec le nom du répondant si vous voulez évaluer individuellement les résultats.
 Pour créer un formulaire, il vous suffit d’ouvrir dans google docs, un document
formulaire. (en haut à gauche, cliquez sur nouveau : la liste des types de fichiers
s’ouvre, choisissez formulaire.)
 https://docs.google.com/ Il faut se créer un compte google pour accéder à toutes les
fonctionnalités.
 Vous pouvez commencer à remplir la première question. Il vous ait possible de
choisir le type de question (choix multiples, réponse simple, etc.)
 Veillez à ce qu’aucune case ne soit cochée par défaut, cela peut perturber la
personne qui devra répondre aux questions.
 Si vous souhaitez plutôt réaliser un quizz, il convient de poser une question qui
permettre de connaître l’identité du répondant. Dans l’idéal, il est opportun de la
pose en première question car au niveau résultats, google docs donne les réponses
dans un tableur.
 Tutoriel pour réaliser un quizz
http://www.youtube.com/watch?v=xC1L0wpmqlY&feature=related
 Vous avez la possibilité de rendre ou non une question obligatoire. Il suffit de cliquer
sur terminé pour valider la question qui peut être encore modifiée ultérieurement.
 Pour ajouter une question, il suffit de cliquer en haut à gauche.

 Une fois vos questions achevées, il vous suffit de choisir un thème pour l’apparence
de votre questionnaire.
 Il ne reste plus ensuite qu’à envoyer votre quizz ou questionnaire par mail ou bien à
l’intégrer dans un blog ou un site.
 Il est aussi possible de concevoir un formulaire de manière collaborative tout comme
le reste des documents créés avec Google Doc.
 Essayez de récupérer le code donné par Gforms pour créer un questionnaire sur le
blog in-formare. Pour cela, créez un article sur le blog avec le formulaire intégré.
 Il reste après à consulter les résultats et à les analyser.
 Dans le cas d’un quizz, un tutoriel explique comment parcourir les résultats :
 http://www.quiz-creator.com/blog/2009/09/making-online-quizzes-with-google-
docs-3-grading-quizzes/
Vous pouvez aussi utiliser les fonctions sondages des LMS ou des blogs
8
9. Décrivez votre ressource créée au format LOM :

 Prenez exemple sur le fichier :http://www.lom-fr.fr/exemples/exemple2.xml/view

1 Vous pouvez utiliser un éditeur de métadonnées. Il en existe plusieurs mais celui du
sceren a la mérite d'être en ligne :
 http://www.educameta.cndp.fr/
 Générer ensuite votre document en .xml.
 Vous pouvez également réaliser cette opération dans des services comme
Educasource.


10. Le blog comme outil de cours en ligne ou prolongement de présentiel
L’exemple de wordpress. Possibilité de s’authentifier via rpx plugin afin de faciliter les inscriptions
des apprenants. Il est également utile pour les commentaires. Vous pouvez tester ces fonctionnalités
à partir du blog informare qui est réalisé sur wordpress avec le plugin SP courseware qui permet
d’ajouter des bibliographies, des plans de cours et des calendriers.
Vous pouvez le tester dans la partie administration du blog.
Exercice possible : Ajoutez une bibliographie en important vos données depuis Zotéro. Si vous n’avez
pas de compte Zotéro, vous pouvez récupérer des données en bibtex depuis google scholar. Il suffit
pour cela d’aller dans les préférences et de demander l’affichage des références en .bibtex

Faites ensuite une recherche. Il ne vous suffit plus que de cliquer sur « import to .bibtex » pour la
référence qui vous intéresse. Il vous suffira de copier-coller la référence dans le blog dans la partie
bibliographie de Sp courseware du blog ou dans un article à part.
Pour les utilisateurs de Zotéro.
Allez sur Zotéro et exportez vos données en bibtex dans la partie consacrée. Sinon, vous pouvez tout
simplement utiliser l’exportation dans le format bibliographique de votre choix et le coller.
Ouvrez le fichier et effectuez un copier-coller dans la partie bibliographie. Vous pouvez aussi créer un
article spécifique.
9
Les utilisateurs de signets sociaux comme diigo ou delicious peuvent aussi envoyer des sélections
thématiques des ressources taguées sur le blog. Très utile quand il s’agit de relier des questions
d’actualité au contenu du cours.
Exemple : Le cours droit des actus. http://droitinfo.wordpress.com/
A noter également qu’il est facile d’implémenter un court sondage avec wordpress pour faire évaluer
son cours par les étudiants.
A surveiller également : Rapprochement LMS : Scorm http://www.scorm.com/wordpress
Scénarisez un cours ou un syllabus. Très souvent, la liste demeure la forme la plus fréquente pour
démontrer une progression. Elle est très utile dans les outils type moodle. L’élève ou l’étudiant
peut ainsi voir une progression chapitre par chapitre ce qui certes peut rappeler le manuel mais qui
a surtout le mérite de cadrer l’étudiant. Vous pouvez toujours donner une visualisation plus
interactive en convertissant votre texte en carte via diagrammic, mappio.com, ou bien encore
diagrammr.

Exemple de carte générée à partir de texte via mappio.com
Il faut donc fournir au préalable des repères afin que l’étudiant perçoive non seulement les
thématiques abordées, mais également les ressources qu’il devra consulter et les objectifs qui
seront attendus de lui au final notamment pour l’évaluation.
Rappel : il existe plusieurs tutoriaux sur Zotéro dont celui de la bibliothèque de Montréal :
http://www.bib.umontreal.ca/LGB/Zotero/ajouter.htm




10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.