2e cycle MIF Item ECN Allergies et hypersensibilité chez l'enfant et l'adulte Année Universitaire

Publié par

Niveau: Supérieur
2e cycle – MIF – Item ECN 113 - Allergies et hypersensibilité chez l'enfant et l'adulte Année Universitaire 2009 - 2010 Faculté de Médecine Montpellier-NîmesT. VINCENT (Mise ligne 23/09/09 – LIPCOM) Bases Immunologiques des états d'hypersensibilités Dr T. VINCENT Laboratoire d'Immunologie Hôpital St ELOI CHU de Montpellier-Nîmes Bases Immunologiques des états d'hypersensibilités • Réaction immunitaire spécifique exagérée ou inappropriée vis-à-vis de substances étrangères non pathogènes par elles-mêmes, pouvant induire des lésions tissulaires et / ou des réactions inflammatoires • L'hypersensibilité est à l'effet protecteur de l'immunité ce que l'effet secondaire du médicament est à son effet thérapeutique • Caractéristique individuelle lors du 2° contact avec le même antigène Classification de Gell et Coombs 1- HS à médiation humorale de type I immédiate: anaphylaxie (IgE) de type II: cytotoxique (IgG et IgM) de type III: par immuns complexes 2- HS à médiation cellulaire retardée de type IV liée à lymphocytes et macrophages mécanismes souvent associés HS de type I immédiate 1- définitions 2- effecteurs: allergènes cellules effectrices: mastocytes et PNE anticorps: IgE 3- mécanisme de la réaction: signal d'activation dégranulation libération des médiateurs propriétés des médiateurs libérés

  • ige dépendante

  • réponse ige

  • synthèse d'ige

  • régulation synthèse - interactions cellulaires

  • transmission du signal par la chaine ?

  • terrain atopique

  • faculté de médecine montpellier-nîmest

  • ige


Publié le : mardi 29 mai 2012
Lecture(s) : 84
Source : med.univ-montp1.fr
Nombre de pages : 16
Voir plus Voir moins
2ecycle MIF Iet mCE N11 3A-llgier eeshyt rspeisneilibhcétl zeant 'enf'aduet lnneétlAeevsrU in 2reaiit01-29 00étlucaF0cedéM edepllei-rni eoMtnVINCENT(NîmesT. 2 en90/3esiMgil M)CO9 /0IPL
mécanismes souvent associés
Classification de Gell et Coombs 1- HS à médiation humorale de type I immédiate: anaphylaxie (IgE) de type II: cytotoxique (IgG et IgM) de type III: par immuns complexes 2- HS à médiation cellulaire retardée de type IV liée à lymphocytes et macrophages
HS de type I immédiate 1- déf i nitions 2-effecteurs: allergèn e s cellules effectrices: mastocytes et PNE a n ticorps: IgE 3- méc a nisme de la réaction: s i gnal d activation dég r anulati on li b éra t ion des médiateurs p r opriétés des méd i ateurs libérés
Dr T. VINCENT Laboratoire dImmunologie Hôpital St ELOI CHU de Montpellier-Nîmes
Bases Immunologiques d es états d hypersensibilités
Bases Immunologiques des états d hypersensibilités
Réaction immunitaire spécifique exagérée ou inappropriée vis-à-vis de substances étrangères non pathogènes par elles-mêmes, pouvant induire des lésions tissulaires et / ou des réactions inflammatoires  Lhypersensibilité est à leffet protecteur de limmunité ce que l’effet secondaire du médicament est à son effet thérapeutique
Caractéristique individuelle lors du 2° contact avec le même antigène
tne  t'l z'lneafilitécheersensibte spyh ellAeigr 1CN -13It  EemMFIlc ee2yc0//990 ILCPMO)(MNTe isgnli23e N-resemîV .TECNIne MdecielliontpaFuc0201 eéMtldéirtasier -0920e nAetludavinU eén
Les trophallergènes Les plus fréquents : enfants : lait de vache, uf, soja, poissons, arachide, moutarde adultes : poissons de mer, crustacés, fruits exotiques, cacahuètes manifestations cliniques  digestives : diarrhées, vomissements  cutanées : urticaire, eczéma atopique  choc anaphylactique Allergies croisées  acariens  escargots  latex  banane, avocat, kiwi, châtaigne  Pomme/bouleau  Allergies masquées présence darachide, de soja dans de nombreuses préparations alimentaires
Les pneumallergènes Manifestations cliniques fonction de la taille > 10µ : rhinites et conjonctivites (pollens darbres, dherbacées, de graminées) > 4 à 10µ : asthme  (acariens, moisissures, champignons, levures, substances chimiques professionnelles) PA saisonniers : calendrier pollinique (+++)  selon les saisons  selon les régions PA perannuels  acariens  animaux domestiques  champignons, moisissures, levures
2- Effecteurs 2-1 A llergènes: a éroallergènes ou pneumallergènes, inhal és: pollens darbres, de graminées, dherbacées, acariens (DP), moississures, poils et squames danimaux t r o p h a l l e r g ènes, ingérés : lait, uf, poisson, arachide, soja  d ivers: latex, insectes , m édicaments , h n o tion d al l e r g ènes majeurs:  > 5 0 %  de s p a t i ents h Réa c tions croisées h A l l ergènes m a s qu és
1-définitions h HSI: manifestations induites par linteraction de lAg (allergène) avec des Ac de classe IgE, cytophiles pour certaines cellules (mastocytes et basophiles) h Atopie : a ssociation des manifestations cliniques de lHSI àla pr oduction excessive d IgE chez des sujets gé nétiquement prédisposés (terrain atop ique)
IteMIF N 11m EC2el cecyAenneéU l a'udtlnfant etchez l'eibisétilepyhnesresgit  e-A3 erll .IVemTs-rîNlleintpee Moecin MédedétlucaF0102- 900 2reaiitrsveni(TiMCNNEgienesl 09/0 23/IPCO9 L)M
2-3 IgE -cytophiles pour mastocytes, PNB (FC ε RI) e t  PNEo (FC ε RII) - n e t r av e r s e n t p a s p l a c e n t a -synthè s e l o c a l e - taux s ér i ques faibles < 150KUI/L (au gme nt és chez atopique) - concent ration en UI/L et non en g/L - 1/2-vie courte dans le sang / + longue si fixée s  s u r R  (  > 1 5 j ) -régulation synthès e -i n t e r a c ti o n s  c e l l u l a i r es - contrôle génétique - r ô l e d e  l e n vir o n n e m e n t
2-2 cellules: mastoc tes et PNBaso hiles h FC ε RI tétramérique, de forte affinité pour IgE monomères - fixation par chaine α au C ε 3 de IgE, - transmission du signal par la chaine β et γ possédant le motif ITAM - indépendants et mobiles - densité contrôlée par concentration en IgE h granulations intracytoplasmiques (médiateurs) h différenciation IL3 PNEosi no hiles h FC ε RII (CD23) de faible affinité, expression liée à IL4 - recrutement par l ECF au cours de la dégranulation - libération médiateurs (Eo Cationic Protein = ECP) - différenciation IL5 l m ho c tes B IL4
1) Int eractions cellulaires h cont act CPA / lymphocytes T: C D 40 /C D 40 l i g an d ,  O X 40/ O X 4 0L . . . h Réponse TH2 IL4 => act ivation B => dif f érentiation B :  commutation isotypique μ → ε  apparition CD23 membran aire: FC ε RII et soluble ( s C D 23 )  différenciation et prolifér a t ion de B à IgE =>
Ä c hez atopique: dé séquilibre balance TH1/TH2 IL4/sCD23 => proliférat ion des B à IgE h IL6 h IF N γ (-)
Tissu périphérique ganglion Réponse effectrice Nouveau modèle: T H 2 présentation et sécrétion d IL4 par les basophiles Î Différenciation Th2
Quelle cellule présentatrice ?? T H 2 Ancien modèle: présentation / cell dendritique  + IL4 sécrétée par les basophiles Î Différenciation Th2
esiMgil CNIV(TNE9 /0IPL 2ne093/OC)M2 eriatisrevinU téulac0F01-29 00oMtnni edéceedM sT. Nîmeier-pell tyhepsrneisibil113 -Allergies el teuda'Aetleénnchté leznf'et anI FIM  NCE metleycec2
Différenciation des lymphocytes B en plasmocytes à IgE TH2
La synthèse d IgE est généralement restreinte à la réponse antiparasitaire
Certains individus produisent des IgE contre des antigènes non parasitaires de lenvironnement
Les individus sont dits atopiques ,
les antigènes (non parasitaires) en question sont dits allergènes
indépendemment de leur spécificité antigénique, certains extraits protéiques de nématodes favorisent la synthèse dIgG 1 et dIgE  soit en stimulant directement les lymphocytes B  soit en favorisant la différenciation Th2 des lymphocytes T CD4 (IL-4 & IL-13)
niversitaire 200 92-10F0caluétedezch'e lannfett a'l tludnnAeU eéller3 -A et giessrneyhepilétisib2 leycecetI FIM11 NCE m)Mgienesl (TiMCNNEIPCO9 L09/0 23/eptnoM enicedéM VI. sTmeNîr-iell
Facteurs génétiques (histoire familiale fréquente / études jumeaux) h de la production d IgE totales: aptitude à développer une réponse IgE= terrain atopique: chr. 11Q13 allèle D11s97 (proche du gène pour FC ε RI) h de la production d Ig E s p écifiques: aptitude à répondre à un allergène particulier = association HLA (ex: ambroise/DR2) h d e la réponse inflammatoire IgE dépendante chr.5q31.1 polymorphisme du gène de IL4
Rôle de la dose et de la voie de présentation de lantigène  Une introduction de lantigène au niveau des épithélia (respiratoires ou digestifs) est généralement plus propice au développement de phénomènes atopiques
Facteurs immunologiques -Asthme atopique : sécrétion réduite dIL-12 par les monocytes sanguins et les macrophages bronchiques -TSLP (Thymus Stromal Lymphopoietin): forte sécrétion par kératinocytes (DA) et épithélium des voies respiratoire (asthme) Î activation / maturation des cell. Dendritiques Î activation / prolifération des PNBasophiles Î IL4 + stimulation directe des mastocytes Î réponse TH2 (IL4)
Qu est-ce qui rend un individu atopique?
9 /0093/ 2neig lesiM(TNECNIV .TsOC)MLPI01-2ac0F 2re9 00sreviatieénninU ier-NîmeMontpelldéceni eluétedM yh te seisnesrep3 11N ECgierll-Atel na ttlAea'udtéchbili'enfez lcyel IM FIet m2ec
Facteurs régulant l expre ssion des TH2 IL4 Faible affinité interactions T-CPA Faible quantité d antigène Facteurs de transcription (GATA3) Facteurs régulant l expre ssion des TH1 IL12 forte affinité interact ions grande quantité d an tigène Facteur de transcrip tion (T-bet)
Deux types de récepteurs pour les IgE Lymphocytes B, M Î , Mastocytes et basophiles éosinophiles
3- méc a nisme de la dég r anulation Pont age FC ε R1 - Spé c i f i q ues - Non spécifiques an ti -récepteurs an ti-IgE lec tines (fraises) Indépen dant du FC ε R1 a n a p h yl a t o x i n e s Médi caments I o n o p h o r e s calciques Chim iokines
Rôle des facteurs de l environnement (concordance <50% chez jumeaux homozygotes)  Rôle protecteur de lallaitement maternel  exposition à lallergène  Infections respiratoires  La moindre fréquence de certaines infections dans lenfance (hygiène, vaccins) pourrait expliquer la plus grande fréquence de phénomènes atopiques = théorie hygiéniste  altération organe cible par cofacteurs: tabac, infections, rôle des polluants (les particules de diesel sont de puissantes inductrices des réponses de type Th2 et de lIL-4)
eh zticéaftn'lnel'ad et AnnéultelA- 311  seigreleryp hetilibnssee2yclce MIF Item ECN)PCOMlie is(MNTCEIN VIL 90/90/32 engcine Monéde MédeN-mîse.Tptleilretasie irUne erivaF01tluc900202- 
Signa lisation par F C ε R1 Æ activation enzymatique Æ ouvert ure canaux Ca ² h méthyltransférases h PTK (ITAM) - MAP-kinases - PLC1 PKC
3-3 dégranulation „ exocytose des gr anules pr é-formés „ libération des mé d i ateurs néo-formés „ libération de cyto kines
Histamine  Constituant majeur des granules (10%)  Formé par la décarboxylation de la L-histidine  Effet immédiat (minutes qui suivent la dégranulation)  Trois types de récepteurs H1 : contraction musculaire lisse (intestin, bronches), sécrétion de mucus, perméabilité vasculaire accrue  H2 : stimulation sécrétion acide par lestomac  H3 : modulent la transmission de neurotransmetteurs au extrémités présynaptiques
Î IgE Î PNEo Î masto
Les médiateurs des réactions de type I
 Mêmes types deffets que histamine (notamment PGD 2 )  plus tardifs  plus prolongés  beaucoup plus puissants que ceux de lhistamine
HSI 1° p h ase imméd i ate < 1h réaction inflammatoire liée aux médiateurs à action rapide p r é et néoformés 2° phase tardive > 3h li ée linfiltrat cellulaire ¾ PNE recrutés par IL5, attirés par ECF activés „ libération d ECP (Eosino cationic prot) Æ lés i o n s  épithéliales ¾ mastocytes recrutés par IL3, attirés par LTB4 Æ e n t r e t ie n d e l a r éaction
3-4 e ffets physiologiques des médiateurs h V o dilatation + Augmentation perméa b ilité va s c u l a ir e       => oedèm e „ p r éf o rmés : histamine, séro t onine „ néo f ormés: LT, PG h S p a s m o g ènes „ p r éf o rmés : h i s t a m i n e => B r o c o nstriction „ néo f ormés : L TC 4 ,  L TB4, PGD2 h Chimiotactiques „ p r éf o rmés :  E C F  „ éo s i n o p h i l e s „ néo f ormés : LTB4 „ basophiles h différ e n c i a t i o n  e t r e c r u t e m e nt c e l l u l ai r e   => infiltrat cellulaire I L 3  „ m a stocytes / basophiles I L 5  „ éo s inophiles I L 4  „ B  „ synthèse d I g E
Leucotriènes et prostaglandines
sierirtae néivUnludanAete tn'l tz l'enfailitéchereessnbi steh pye is(MNTCEIN VT.semîN-reilleptnone Mdecie MéltédaFuc020190-  e02ILCPMO)ligne 23/09/09 MIFcle em E It31- NC1 greilAelyce2
IVCNTs .îNemei-rne 2 ligMiseENT()MOCPIL 90/90/3igrellA-yh te sem teIF 3 11N ECe'fnzel tel na tensiperstéchbilisreviati2 er 900du'aeAltéennni Udéceni eoMtnepll-2010Facultéde Mycle MI2ec
allergie
IgE, mastocytes et réactions dhypersensibilité de type I
S c h éma général s e nsibilisation
HS de type II = cytotoxique  sobserve quand un anticorps circulant réagit avec un antigène adsorbé sur une membrane cellulaire ou avec un de ses constituants naturels  Destruction de la cellules soit via une activation du complément  soit par phénomène dADCC  soit par opsonisation
h les manifestatio ns cliniques Réaction qui suit immédiatement lexposition àun antigène de l environnement (allergène) cardio-vasculaire: choc anaphylactique cutanéo-muqueuse: dème de Quincke respiratoires: rhinite, asthme cutanées: eczéma, urticaire oculaires: conjonctivite, kératite digestives caractère familial : ter rain atopique liées à antigènes de l environnement: allergènes souvent associées chez un même individu variations en fonction de l’âge: m a r che a t o pique
l a'udtlAenneéU niversitaire 2002- 9F010lucaedétéd MinecMoe pentIetIM F N11 mCEller3 -A et giesnesrepyhétilibis'e lezchett annfcyce el2engil esiM(TNECNVI. sTmeNîr-iell)MIPCO9 L09/0 23/
1) Ac dirigés  contre Ag adsor b é sur une membrane liais on directe o u  d e c o m p l e x e s  m édicament + Ac + C, sur CR1 des GR = > destruction par le complément ou capture par phagocytes de la rate ou du foie ¾ c y t o p énies méd i c a m e n teu s e s anémie hémolytique granulopénie thrombopénie
¾ directe: secteur intra-v a s c ulair e (GR) Ac (IgG ou IgM) complément Î cytolyse +
HS cytotoxique de type II
2) Ac dirigés contre un co nstituant naturel de la membrane ¾ a lloanticorps : allo-im munisation foeto-maternelle = MHNN (IgG anti-Rh) allo-im munisation post -t r a n s f u s io n n e l le  A B O  ( A c  n a tu r e l s  IgM) => hémolyse intra-vasculaire ¾ auto-anticorps : AHAI (anti-Ii, Kell, Duffy, Rh) => hémolyse extra-vasculaire (foie, rate)
¾ Maladies autoimmunes  Maladie de Goodpasture Auto-Ac dirigés contre un Ag présent dans la membrane basale des glomérules et du poumon
dépôts linéaires dIgG et de C3b
¾ indirecte: secteur extra-vasculaire opsonisation par C3b FC γ R sur PNN et M Î du foie + rate Î ADCC
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi