2e cycle MT4 Épidémiologie et prévention des maladies transmissibles ECN N°75 Année Universitaire

De
Publié par

Niveau: Supérieur
2e cycle – MT4.7/2- Épidémiologie et prévention des maladies transmissibles (ECN N°75) Année Universitaire 2010 - 2011 Faculté de Médecine Montpellier-NîmesA. Sotto (Mise ligne 28/09/10 – LIPCOM) Épidémiologie et prévention des maladies transmissibles Albert Sotto SMIT Nîmes septembre 2010 Objectif ECN n°75 • Préciser les bases de l'épidémiologie des maladies transmissibles et les mesures de surveillance et de prévention • Déclarer une maladie transmissible Épidémiologie descriptive • Description des phénomènes de santé – Maladies – État de santé • Description de la population – Âge – Sexe – Conditions sociales, professionnelles, mode de vie (exposition,…) Épidémiologie descriptive • Description dans le temps – Évolution du phénomène – Mesure du phénomène • Discontinue • Temporaire • Continue • Description dans l'espace – Évolution du phénomène – Mesure du phénomène • Mondial • National • Régional / local

  • echelle nationale

  • modalités de transmission

  • transmission directe

  • bases de l'épidémiologie des maladies transmissibles

  • description dans le temps

  • taux d'incidence

  • émergente connue connu

  • prévention des maladies transmissibles


Publié le : mardi 29 mai 2012
Lecture(s) : 56
Source : med.univ-montp1.fr
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
e 2 cycle – MT4.7/2 Épidémiologie et prévention des maladies transmissibles (ECN N°75)
A. Sotto
Épidémiologie et prévention des maladies transmissibles
Albert Sotto SMIT Nîmes septembre 2010
Épidémiologie descriptive
Description des phénomènes de santé – Maladies – État de santé
Description de la population – Âge – Sexe – Conditions sociales, professionnelles, mode de vie (exposition,…)
Année Universitaire 2010  2011
Objectif ECN n°75
Préciser les bases de l’épidémiologie des maladies transmissibles et les mesures desurveillanceetdeprévention
Déclarer une maladie transmissible
Épidémiologie descriptive
Description dans le temps Évolutionduphénomène Mesure du phénomène Discontinue Temporaire Continue
Description dans l’espace Évolutionduphénomène Mesure du phénomène Mondial National Régional/local
(Mise ligne 28/09/10 – LIPCOM)
Faculté de Médecine MontpellierNîmes
e 2 cycle – MT4.7/2 Épidémiologie et prévention des maladies transmissibles (ECN N°75)
A. Sotto
Épidémiologie descriptive
Outils et indicateurs – Taux d’incidence – Taux de prévalence – Taux de mortalité – …
Épidémiologie analytique ou explicative
Analyse la causalité de facteurs dans une pathologie
Attention il ne s’agit pas d’uneméthode expérimentale ; l’épidémiologiste ne contrôlepas l’exposition aux facteurs
L’EA ne permet pas de déterminer une relation de cause à effet directe mais de quantifier l’influence d’un facteur sur l’incidence d’une maladie
Année Universitaire 2010  2011
Épidémiologie analytique Les facteurs de risque Exogènes Comportement Environnement Endogènes Âge Comorbidités Uniques Agents transmissible – Virus de la rage Multiples Tabac, alcooletcancerdesVADS
Définitions Maladiestransmissibles – Agents transmissibles Modalités de Transmission
Infection communautaires /associées aux soins
Maladie transmissible – Émergente = augmentation (ou risque) brutale de l'incidence / apparition pour la 1ère fois dans une zone géo nouvelle – Ré-émergente = état dormant (complètement ou relativement) dans une zone géographique donnée / apparition avec une incidence élevée
(Mise ligne 28/09/10 – LIPCOM)
Faculté de Médecine MontpellierNîmes
e 2 cycle – MT4.7/2 Épidémiologie et prévention des maladies transmissibles (ECN N°75)
A. Sotto
Réservoirs et modes detransmission des maladies transmissibles
Infectionsendogènes =opportunistes
– À partir de la flore commensale Altération des défenses locales Altération des défenses générales
– À partir de microorganismes quiescents Altération des défenses générales
Réservoirs et modes detransmission des maladies transmissibles
Transmission directe – De personne à personne Aérienne Gouttelette Manuportée Sexuelle Sanguine – D’un animal à une personne Aérienne Cutanée (morsure, blessure, transcutané)
Année Universitaire 2010  2011
Réservoirs et modes de transmission des maladies transmissibles
Infections exogènes – Réservoir humain + + +
– Réservoir animal = zoonose
– Réservoir environnemental Tellurique Hydrique Poussières
Réservoirs et modes de transmission des maladies transmissibles
Transmissionindirecte– Eau Alimentation Sol Poussières – Arthropodes = mouches, moustiques, tiques
Transmission verticale = mère – enfant – Transplacentaire Accouchement
(Mise ligne 28/09/10 – LIPCOM)
Faculté de Médecine MontpellierNîmes
e 2 cycle – MT4.7/2 Épidémiologie et prévention des maladies transmissibles (ECN N°75)
A. Sotto
Mal. émergente
Mal. ré-émergente
Phénomène non univoque
Entité clinique
nouvelle
connue
nouvelle
connue
connue
Agent transmissible
nouveau
nouveau
connu
connu
connu
Hygiène générale
Péril fécal
Élimination des déchets
Risque alimentaire
SIDA (VIH) Légionellose nV MCJ
Grippe aviaire Grippe AH1N1v
SRAS
BMR
Diphtérie Tuberculose Variole !
Risque « légionelles » ;aspergillaire
Risque NRBC
Prévention
Hygiène générale
Année Universitaire 2010  2011
Hygiène au cours des soins
Vaccination
Hygiène au cours des soins
Organisation hospitalière
Lesmesures Lavage des mains – Isolement Lesrisques environnementauxà l’hôpital – Lesdéchets
(Mise ligne 28/09/10 – LIPCOM)
Faculté de Médecine MontpellierNîmes
e 2 cycle – MT4.7/2 Épidémiologie et prévention des maladies transmissibles (ECN N°75)
A. Sotto
Les moyens de la prévention
À l ’aide d ’un personnel qualifié
À l’échelle de l’hôpital – Le CLIN – L’ EOHH À l’échelle de la région – Le C-CLIN (+ antennesrégionales) À l’échelle nationale – Le HCSP
Surveillance
Année Universitaire 2010  2011
Prévention la vaccination Appliquer le calendrier des vaccinations en France
Conseiller une vaccination adaptéeenfonction des risques individuels et collectifs
Connaître les contre-indications et les complicationsdelavaccination
Surveillance Centresnationauxderéférence (CNR) = 46 3 missions Identification de souches Surveillance Alerte DGS / InVS
Réseau sentinelles 500 médecins généralistes (1%) Signalement électronique hebdomadaire Syndrome grippal, varicelle, rougeole,oreillon, diarrhée, urétrite masculine, hépatiteprésumée virale,nb de prescription de sérologie VIH Enquêtes ponctuelles
(Mise ligne 28/09/10 – LIPCOM)
Faculté de Médecine MontpellierNîmes
e 2 cycle – MT4.7/2 Épidémiologie et prévention des maladies transmissibles (ECN N°75)
A. Sotto
Surveillance Autresréseaux – Biologistes RENACHLA = chlamydioses RENAGO = gonococcies – Biologistes + cliniciens RENARUB = rubéole au cours de la grossesse – Services hospitaliers RENACOQ = services de pédiatrie – MG et pédiatres GROG = syndromes grippaux et bronhiolites – IN = RAISIN = 5 C.CLIN + InVS
Surveillance exceptionnelle
SituationaucoursdelagrippeAH1N1 – Signalement de situations particulières en fonction de l’avancée des connaissances et de l’incidence de la maladie
– Principaux relais DDASS CNR
InVs
Année Universitaire 2010  2011
Surveillance Enquêtes ponctuelles Enquêtes de séroprévalence = anti VHC Enquête prévalence IN un jour donné Réseauxderéseau ONERBA = observatoire national de l’épidémiologie de la résistance bactérienne aux antibiotiques Utilisationdebases de donnés PMSI Prescriptions médicalesdelaCNAMTS Causes de décès Consommation des antibiotiques
Maladies à déclaration obligatoire
30 maladies à déclaration obligatoire
Plusieurs types de maladies – Disposition de mesures de SP pour en limiter ladiffusion = méningocoque, légionellose, TIAC
Pasdenécessité demesure urgente de prévention mais indicateur pour la politique de santé =VIH Maladies émergentes : dengue, chikungunya Maladies ré-émergentes =rougeole
(Mise ligne 28/09/10 – LIPCOM)
Faculté de Médecine MontpellierNîmes
e 2 cycle – MT4.7/2 Épidémiologie et prévention des maladies transmissibles (ECN N°75)
A. Sotto
Maladies à déclaration obligatoire
Signalement àla DDASS(ARS) htt ://invs.sante.fr/surveillance/mdo/index.htm – Infections nécessitant une action urgente – Par tout moyen – Éléments d’identificationdu patient – Puis destruction par le MISP des informations permettant d’identifier lepatient
Notification – Informations épidémiologiques
Année Universitaire 2010  2011
Maladies à déclaration obligatoire
Particularités du VIH et du VHB Notification par le biologiste – Puisrenseignementscliniqueset épidémiologiques par le médecin prescripteur – Information du patient PourleVIH=voletdesurveillancevirologique volontaire
(Mise ligne 28/09/10 – LIPCOM)
Faculté de Médecine MontpellierNîmes
e 2 cycle – MT4.7/2 Épidémiologie et prévention des maladies transmissibles (ECN N°75)
A. Sotto
Signalementdes IN
Décretdu26-07-2001 Deux niveaux Signalement interne Signalement externe au C-CLIN et à la DDASS Caractère rare ou particulier de l’IN / données locales, régionales, nationales Germes rares, ou phénotype deR inhabituel INdontlalocalisationpeutmettre en jeu le pronostic vital oufonctionnel IN liée à l’utilisation d’un DM contaminé Épidémie IN cause d’un ou plusieurs décès IN liée à ungerme environnemental IN ayant un intérêtauniveaunational
(Mise ligne 28/09/10 – LIPCOM)
Année Universitaire 2010  2011
Faculté de Médecine MontpellierNîmes
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi