2ème cycle MID Migraines et algies de la face ITEM Année Universitaire

De
Publié par

Niveau: Supérieur
2ème cycle – MID – Migraines et algies de la face – ITEM 262 Année Universitaire 2009 - 2010 Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes(M.e.l. LIPCOM DG – 27/10/09)Dr Arquizan & Gaillard Céphalées et algies de la face Nicolas Gaillard / Caroline Arquizan Service de Neurologie CHU Montpellier N° 66 . Thérapeutiques antalgiques, médicamenteuses et non médicamenteuses. -Argumenter la stratégie de prise en charge globale d'une douleur aiguë ou chronique chez l'adulte ECN 2010 . - Prescrire les thérapeutiques antalgiques médicamenteuses (P) et non médicamenteuses. - Evaluer l'efficacité d'un traitement antalgique. N° 188 . Céphalée aiguë et chronique - Diagnostiquer une céphalée aiguë et une céphalée chronique - Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge - Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient N° 262 . Migraine et algies de la face. - Diagnostiquer une migraine et une algie de la face - Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient Interrogatoire systématique (1) 3 questions : PROFIL EVOLUTIF de la céphalée +++ ?Mode d'installation début aigu brutal / progressif/ subaigu ? Durée d'évolution aigu (<2j)/ subaigu (2 30 j)/ chronique (>30j)- ?Mode évolutif douleur continue +-paroxysmes? / crises amélioration/stabilité/aggravation Interrogatoire (2) Douleur connue / différente des céphalées CARACTERE de la céphalée habituelles « inhabituelle » Type de la céphalée pulsatile

  • syndrome de vasoconstriction cérébrale

  • crise d'épilepsie troubles visuels

  • caractere de la céphalée

  • stratégie de prise en charge globale

  • dissection artérielle

  • situation d'urgence

  • signes neurologiques

  • palpation des pouls temporaux

  • céphalée


Publié le : mardi 29 mai 2012
Lecture(s) : 191
Tags :
Source : med.univ-montp1.fr
Nombre de pages : 15
Voir plus Voir moins
2èmecycle  –MID– iMrgiaen stea ielgdes a  lcefaTI–   MEA262eénnvers Unire  itai- 020290uctl01aFéd Mdeé Moe ineceilleptn(semîN-rPIOC MGD.M.e.lL 09)Dr Ar –27/10/liaGdralziuq &na
ECN 2010 N° 66 . Thérapeutiques antalgiques, médicamenteuses et non médicamenteuses. -Argumenter la stratégie de prise en charge globale d’une douleur aiguë  . - Prescrire les thérapeutiques antalgiques médicamenteuses (P) et non médicamenteuses. N° 188 . -C E é v p al h u a e l r é l e  e a ff i i g c u ac ë i  t e é t   d c h u r n o tr n a i i q te ue m  ent antalgique. - Diagnostiquer une céphalée aiguë et une céphalée chronique - Identifier les situations d’urgence et planifier leur prise en charge - Argumenter l’attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient 262 . Migraine et algies de la face. - Diagnostiquer une migraine et une algie de la face - Argumenter l’attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient
Mode dinstallation Durée dévolution -Mode évolutif douleur continue +-paroxysmes? / crises amélioration/stabilité/aggravation
Interrogatoire systématique (1) PROFIL EVOLUTIF de la céphalée +++
Interrogatoire (2) CARACTERE de la céphalée
pulsatile, continue, pression, brûlure localisation (hémicrânie) Postural+++ : orthostatique / clinostatique TC acte sexuel, Sommeil Effort médicaments Trait cé efficaecmiteén t?s pris pour la phalée et 
Céphalées et algies de la face Nicolas Gaillard / Caroline Arquizan Service de Neurologie CHU Montpellier
zan& Gaillard
Examen clinique AU CALME +/- PENOMBRE PATIENT ALLONGE Neurologique Général
es neuro ues n des globes Sdiégfnicitaireslogiq Poacluplaaitrioes LES YEUX+++ : pupilles Fond d il , parésie Oculomot, FO
Symptômes associés Rhinorrhée Acouphènes pulsatiles Fièvre nasal
RECENTE PAROXYSTIQUE CHRONIQUE QUOTIDIENNE CEPHALEE SECONDAIRE CEPHALEE PRIMAIRE 
Orientation diagnostique INTERROGATOIRE
Interrogatoire (3) « ENTOURAGE » de la douleur neurologiques +++ Terrain
Céphalées secondaires
  
 
e  tlaiggiarnise –MID –Mmecycle è27/10/09)Dr Arquil. .ILCPMOD  G2–liel-Neresîm.e(MéM eicedM enptno010F9 -2té daculisatvire2 00ri e62 2M TEUne néAnal ed seI– ecaf 
ni edéceedM tl éNîmeier-pellMonteriatisrevinU eécuFa1020 -0920   &aGlialrAuqzinardPIL  MOC.M(s.l.e090/r )D –DG/127 algies de la faec– TIME  62A2nn2ecèmleyc–M  – DIrgiMeniate s
 Hémorragie méningée Céphalée en coup de tonnerre 12-43%: EC normal Méningisme : Photophobie, nausées Déficit neurologique } Fpraocnteosutrisq ues Troubles de la conscience Raideur de nuque: après quelques heures (disparition après quelques jours) Après quelques jours: rachialgies, fébricule, HTA, troubles repol° ECG
Céphalée brutale récente Céphalée en coup de tonnerre Thunderclap headache C dséévébèpurhte)asl é(edsè st rlèe s  Début hyper aigu 10% dues à une hémorragie méningée (moins de 30 sec) Hémorragie méningée jusquà preuve du contraire Urgence vitale Démarche codifiée et systématique
Hémorragie méningée
TDM cérébral:sensibilité < 12 heures : 98% J1 : 86% J2 : 76% J5 : 58% 50% à une semaine Ponction lombaire 20% traumatique 50% eau de roche (xanthochromie +!) aprèsR lecHhMe r(ccheen tdreif puiggamtents biliaires positive 6 à 12 heures ion 15 mn puis analyse surnageant). Xanthochromie 100% entre 12h et 10 jours Donc: FAIRE PL > 12h après Céphalées
FLAIR ARM
TDM
Hémorragie méningée IRM CEREBRALE ( FLAIR, T2*)
 LIPCOM DG –27/1ei-rîNem(s.M.e.lecéde inntMollpe0102ucaF étlM edlailGa& rd rD)90/0naziuqrA2ecèm– DIrgiMelcyM–  veni Uéenn2A26  - 9002  eriatisries  algs etaineTIMEec–  aafedl 
IRM
AVC ischémique ou hémorragique < 6 heures = TDM Normal dans IC TDM
Céphalée brutale récente NFS,CRP Bilan Bio standard uIroéneo, csrge,galtyc r ra an n ec on +++ <    Si normal Ponction lombaire (+++ >12 - 10) + recherche de pigments biliaires +/- prise de pression Avis Neurologique ou Neurochir/Neuroradio en urgence HOSPITALISATION Ttt: PERFALGAN IV 1g IV30-45min +/- PRIMPERAN 1 amp IVL
+/- céphalées 1) Hémorragie cérébrale 2) IC : AVC cérébelleux+++> sus tentoriel
SVCR: Syndrome de vasoconstriction cérébrale réversible (ou Angiopathie Cérébrale Aigue Réversible) 2e cause de CCT après HSA Le « Printz-metal » du  cerveau cSépraésbmrealse asr tmèurlteis ples IC Dgc + : A ARM / ArntgéioriTo D++M+ / Réversible < 3 mois Complic°25% : HSA, HP, ischémie Tt ? :UNV, Nimotop 4-8 semaines Formes II aires : post partum+++, vasoconstricteurs (ISRS, Triptans, VC nasaux), cannabis, amphet, Cocaine…
Examen clinique
  02iaer020190- ée U2Annrsitnive– ecaf a62  METIlg aets  ldes ie  M–DI– iMrgiaen2èmecycle
III droit
Examen clinique
Dissection artérielle. Signes locaux DIFFERENTS TYPES DE DOULEURS  ophtalmologiques – CBH +++ Acouphènes pulsatiles Cervicalgies p a es en casque Dysphagie douloureuse Torticolis pulsatile Wytik RJ, JAMA 2001
mydriase
Examen clinique
III doulou Anévrysme reuxterminaison CI
Sigsnoeusv ennetu rroeltogiqduées sd feo 3c-a7ux (le plus ar j)
Dissection artérielle clivage de la paroi artérielle par un hématome Adulte jeune (moyenne 40 ans): 25% eunes Contexte de micro-traumatisme cervical +++ (50%) Signes locaux Céphalées: 75% symptôme initial Début: 10%: céphalée en coup de
zina &aGD) rrAuqillarddéceedM tl éaFucier-pellMontine PIL .l.e.M(semîN090//127 –DGM CO
LIPCOM D(M.e.l. 0/)9rDA  G2–/701cide Mne dtéMée N-resemîptnoillearllai Gn&zauirqdè2emyclc e– IMD –Migraines et vire enUri eisat9 -2 200acul010Fd seiglacaf al eM TE–Ie néAn62 2
TVC. Scanner cérébral
25%: scanner normal
Ptosis
Examen clinique Claude Bernard Horner (CBH)
Myosis
Enophtalmie Claude Bernard Horner douloureux
Signes indirects
Thromboses veineuses cérébrales. Clinique 1% des AVC Si nes classi ues Hyéppehratleénessi:o 7n 5in%t)racrânienne (C Déficit neurologique focal Crises épileptiques Mode dinstallation      < : TCH !) S4u0b%a igu (48 heures à 30 jours) : Chronique (> 30 jours) : 30 %
Echodoppler TSA + TC
Dissection artérielle. Diagnostic IRM cervicale coupes axiales ARM cervicale et cérébrale Hématome de paroi
Dissection carotide interne
Céphalées secondaires
TVC. IRM cérébrale
Examen de référence Objectifs Visualisation du thrombus veineux Suivi de son évolution Infarctus veineux Différencier hypoplasie et thrombose dun SL Cause locale de la TVC (tumeur, infection)
Céphalée brutale récente. Causes rares Encéphalopathie hypertensive Nécrose pituitaire/ Apoplexie  Céphalée + HTA (et PRES syndrome) hypophysaire Présentation: béni ne à décès Convulsions FO Tbl de conscience IRM torpbhltsa lvimsoupelles gie Angor crise adrénergique Céphalée à leffort Isc mie ou i Ep d’effort IRM hypophysai)re (adénome ! Hypotension LCR Céphalée othostatique (idiopathique ou secondaire) IIaire : Péridurale, PL, IRM trauma
Céphalée brutale récente au TDM NORMAL !!! HSA >12h AVC isc mique < 6 eures Anévrysme terminaison carotide interne Dissection artérielle cervicale/IC Thrombophlébite cérébrale Malformation vasculaire SVCR Artérite cérébrale HTIC IRM CEREBRALE +/- ARM
lliaG &naziuqrA dar .ILCPMOseM(e.l.10/09)Dr DG –27/edéMenicétlu ed erliîm-Non Meltp 9002  ecaF0102-ivUne néirtasierI–ETca e26nA M2 giest alla f de  DIMgiM–niare seme2èclcy –e 
)D09Arr izqu& anliaGdralmes(r-Nîl. LM.e. MGDPIOC1//0– 72ltcuFa10éd Mdeé oM eniceeilleptnEM   –ITface la  sedgleitea en s20 -0920  reaiitsrevinU eénnA262Mi –aigr  leID–Mmè2cyce
Si normal: A discuter en fonction de létiologie suspectée Encéphalite AVC Méningite Tumeur TVC Dissection +/- Pression du LCR IRM +/- sérologies Au moindre doute: HOSPITALISATION + AVIS NEURO Tttt: PERFALGAN IV 1g IV30-45min +/- PRIMPERAN 1 amp IVL
 Céphalée progressive récente Bilan bio standard
Céphalée progressive récente/subaiguë HTIC aiguë Vasculaire TAhVrCo mbophlébite Extra neurologique cérébrale  Sinusite aiguë  Dissection artérielle  Glaucome aigu Traumatique  HED, HSD mMééningite / ningoencéphalite  Abcès  Maladie de Horton Tumeur
Ventriculite Encéphalite virale
Céphalée et fièvre Méningite bactérienne Empyème Abcès bactérien non compliquée sousdural
Tumeur
Toxoplasmose Lymphome
Céphalée progressive récente. Causes rares
TDM normal EVITER LA PL
Hypertension intracrânienne bénigne Causes médicamenteuses
Maladie de Horton (artérite temporale) BAV > 60 ans Maladie de Horton
Maladie de Horton (artérite temporale) Urgence médicale !! Pronostic visuel ++++ VS/ CRP en URGENCE Corticothérapie en urgence Prednisone 1mg/Kg pendant 4 semaines après réduction de la dose progressive Confirmation du diagnostic BAT: Artérite nécrosante, infiltrat de lymphocytes, et de céllules géantes FN: 5-44% (distribution segmentaire) Biopsier l’autre Artère temporale
Hypotension du LCR Céphalée posturale Orthostatique+++ Spontanée / secondaire r c e ura e Signes associés : Paroxysmes  Nausées / vomissements (DD: HTIC)  Troubles ORL: acouphènes, distorsion sons, vertiges  Troubles visuels: diplopie - + - ga o: , , , quadranopsie sup binasale Pseudo-Pachyméningite diffuse,  Lypothymie, syncopes petits ventricules  Douleurs scapulaires +/- collections sous-durales +/- ptose amygdales cérébelleuses Ttt: « Blood Patch »
 fièvre, altération de létat général  Artère temporale indurée , douloureuse  Pronostic visuel ++++  
er-Nelliontpne MILCPl. .M(e.mîse0F01-29 00 2e iricedéM ed étlucallard107/9)/0 DOM–2G &naziaG A rDiuqr2ècymee clalgi et e laes d DM–– IMnisegiarUne néAntasierivI– ecaf 262  MET
mè2cyceMi –aigr  leID–M
iHnytrpotreânsion ac nienne Céphalée, qui augmente quand le patient se lève, ui diminue quand le epta tqient est allongé  Ex:Cé/pphérailédeu rpaloes,t -Fistule de  PL LCR,..
HTIC bénigne Sd. HTIC typique chez les jeunes femmes obèses Examen neurologique: Normal TDM / IRM cérébraux normaux LCR P° du LCR > 25cm H2O  pbiaorcfhoiismi e nporrotmale : , , Acide nalidixique, diminution du traitement avec corticoïdes.. Pronostic visuel (surveiller: FO + CV) Tt: 1) Perte Poids + Acétazolamideo 5pt0i0q uàe  1500 émigv/J; 2) PL déplétives 3)Fenestration de la gaine du nerf ou d r ation ventriculoperitoneale
Céphalées chroniques quotidiennes: 3%
Hypertension intracrânienne Céphalée + nausées+ Facteurs a ravants: M. e Va sa va Exercise Position céphalique Patient allon é Ex: Tumeurs, Abcès, Méningite,
Céphalées primaires
Migraines
ilGardlaD)90rA rziuq &naTI–   ME al ecafielgdes s ne aet0290- 02tiiaer   Univers262AnnéeeilleptnoM eniceéd Mdeé ltcuFa101//0– 72 MGDPIOCl. LM.e.mes(r-Nî
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi