2ème cycle MT7 Maladies transmissibles Pathologies d'inoculation Item

De
Publié par

Niveau: Supérieur
2ème cycle – MT7/1 – Maladies transmissibles Pathologies d'inoculation (Item 101) Année Universitaire 2010-2011 Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes Emilie Hope-Rapp (Mise ligne 06/05/11 – LIPCOM-RM) Pathologies d'inoculation Item n°101 MT 7/1 14/03/2011 Emilie Hope-Rapp SMIT CHU Carémeau Objectifs ? Identifier les situations à risques de pathologie d'inoculation ? Diagnostiquer et argumenter les principes du traitement d'une maladie de Lyme , d'un érysipèle et d'une maladie des griffes du chat Les maladies d'inoculation Contamination par un agent infectieux après rupture de la barrière cutanée: Situations à risque de pathologies d'inoculation ? Contamination de plaies traumatiques ? Maladies transmises par piqures de matériel inerte (aiguille, arête de poisson, épine…) ? Maladies transmises par arthropodes (insectes, acariens…) ? Maladies après griffure ou morsure animale

  • pathologies d'inoculation

  • frissons ? grosse

  • maladie des griffes

  • conditions de vie précaire avec défaut d'hygiène

  • dhb membre inférieur

  • lymphoedème séquellaire - suppuration du placard érythémateux

  • douloureuse ?

  • agent infectieux après rupture de la barrière cutanée


Publié le : mardi 29 mai 2012
Lecture(s) : 64
Source : med.univ-montp1.fr
Nombre de pages : 10
Voir plus Voir moins
ème 2 cycle MT7/1– Maladies transmissibles Pathologies d’inoculation (Item 101)
MT 7/1 14/03/2011
d’inoculation
Emilie Hope-Rapp SMIT CHU Carémeau
Les maladies d’inoculation
Contamination par un agent infectieux après rupture de la barrière cutanée:
Emilie HopeRapp
Année Universitaire 20102011
Objectifs
Identifier les situations à risques de pathologie
Diagnostiquer et argumenter les principes du traitement d’unemaladie de L me, ’ des riffes du chat
Situations à risque de pathologies d’inoculation
Contamination de plaies traumatiques
matériel inerteMaladies transmises par piqures de (aiguille, arête de poisson, épine…)
Maladies transmises par acariens…)
Maladies après griffure ou morsure animale
(Mise ligne 06/05/11 – LIPCOMRM) Faculté de Médecine MontpellierNîmes
ème 2 cycle MT7/1– Maladies transmissibles Pathologies d’inoculation (Item 101)
Maladies après griffures ou morsures animales
Pasteurellose d’inoculation) Infections à pyogènes Maladie de Rouget du porc Sodoku, leptospirose Tularémie Rage
Érysipèle
Dermohypodermite bactérienne aiguë superficielle localisée
Germe: streptocoque pyogène +++ Staphylocoque BGN plus rare
Emilie HopeRapp
Année Universitaire 20102011
ERYSIPELE
Facteurs de risque
Age: 55 et 65 ans ; sexe ratio = 1
= insuffisance veineuse insuffisance cardiaque insuffisance lymphatiq
autres facteu diabète sucré Obésité conditions de vie précaire avec défaut d’hygiène.
(Mise ligne 06/05/11 – LIPCOMRM) Faculté de Médecine MontpellierNîmes
ème 2 cycle MT7/1– Maladies transmissibles Pathologies d’inoculation (Item 101)
Clinique: DHB membre inférieur
Membre inférieur = 8090 % des cas début brutal Fièvre: 39°  40°C ; frissons grosse jambe rouge aiguë, douloureuse Membre douloureux, spontanément et à la mobilisation Peau rouge vif parfois pa indurée en peau d’oran Chaleur à la ADP satellite au creux inguinal
DHB face
Emilie HopeRapp
placard érythémateux chaud, induré, douloureux,
localisé por e en r e
extension rapide de part et d’autre du nez en ailes de papillon.
plus rarement= cuir chevelu, régions abdominopérinéal, fesses, membres supérieurs
DHB membre inférieur
Année Universitaire 20102011
Recherche d’une porte d’entrée
Systématique
ulcération trophique plaie intertrigo des orteils +++ point de départ ORL ou d
(Mise ligne 06/05/11 – LIPCOMRM) Faculté de Médecine MontpellierNîmes
ème 2 cycle MT7/1– Maladies transmissibles Pathologies d’inoculation (Item 101)
DHB: examens complémentaires
diagnostic clinique +++ 5 %hémocultures + = 25 %prélèvements de porte d’entrée ou de bulles + = anticorps antistreptococci rétrospectif échodoppler veineux des membres inférieurs IRM dans formes graves
Prise en charge
nécessaireHospitalisation fréquemment
AB: pénicilline G IV = 10 à 20 millions UI/jour en traitement d’attaque relais po par amoxicilline 50 mg/k/jour ou pénicilline V à la posologie 4 à 6 millions UI/ our dès ue l’a rexie est obtenue.
Si aller ie au macrolide ousynergistine
durée traitement = au moins 10 jours
Emilie HopeRapp
Diagnostic différentiel
Année Universitaire 20102011
rom ose ve neuse pro on e
Fasciite nécrosante
Prise en charge
élargissement du spectre de l’AB si :
terrain immunodéprimé (BGN ?) porte d’entrée parti d’animal, plaie chir sta h lo signe de gravité (anaérobies ?)
(Mise ligne 06/05/11 – LIPCOMRM) Faculté de Médecine MontpellierNîmes
ème 2 cycle MT7/1– Maladies transmissibles Pathologies d’inoculation (Item 101)
Prise en charge
Anticoagulation préventive si de fdr de TVP. (risque faible de TVP : 0.7 à 4.9%)
Prévention des réci Recherche et traitement des facteurs favorisants
Évolution
Les récidives constituent l’accident évolutif le plus habituel.
rec erc e e s s rep ococc quesg es on e n ec dentaire) traitement de facteurs favorisants antibiothérapie au long cours par exemple : benzathine pénicilline à 3 semaines
, cu an ,
risque: récidive à l’arrêt de traitement car l’antibiothérapie n’a qu’un effet suspensif
Emilie HopeRapp
Évolution
Année Universitaire 20102011
habituellement favorable phase de desquamation pigmentation ou un lymphoedème séquellaire suppuration du placard érythémateux
signes locaux et les si  évolution dé asc e n crosan e
Maladie des griffes du chat
(Mise ligne 06/05/11 – LIPCOMRM) Faculté de Médecine MontpellierNîmes
ème 2 cycle MT7/1– Maladies transmissibles Pathologies d’inoculation (Item 101)
Généralités
Bactériologie : Infection fréquente, due à des bactéries à
Bartonella henselae, petit bacille Gram négatif
Contamination : morsures ou griffures de chat le souvent ou blessure végé
Incubation : de 7 à 60 jours.
Evolution en règle favorable
Emilie HopeRapp
Forme clinique:
Année Universitaire 20102011
Adénopathies dans le territoire de drainage de la morsure volumineuses, peu douloureuse s u sa onpar o s
Pas ou peu de signes généraux.
Evolutions possibles : guérison spo érythème noueux.
Forme disséminée (angiomatose bacillaire) des immunodéprimés
Diagnostic
Evoqué par la clinique.
Examen anatomopathologique: granulome, microabcès, bacilles intra et extracelllullaires (coloration argentique) Isolement du germe(pus, ou biopsie ganglionnaire). PCR sur prélèvement de Sérologie.
(Mise ligne 06/05/11 – LIPCOMRM) Faculté de Médecine MontpellierNîmes
ème 2 cycle MT7/1– Maladies transmissibles Pathologies d’inoculation (Item 101)
Traitement
Antibiotique à bonne pénétration intracellulaire : C clines Quinolones macrolides (efficacité non prouvée ou inconstante).
Pendant au moins 1 mois
ure chirurgicale en cas d’échec.
Maladie de Lyme
Due à un spirochète =Borrelia
Vecteur =Ixodes(ricinus) Distribution en Europe = NordSud Incidence Eu
Incubation 3 à 30 jours
Emilie HopeRapp
Année Universitaire 20102011
Maladie de Lyme
Manifestations cliniques
Phase primaire = érythème chronique migrant centré par la morsure de la tique macu e rouge e arron e propagationcentrifuge décoloration centrale taille 20 à 30 cm devoir plu non douloureuse durée environ 2 du corps évolution spontanée vers la guérison manifestations générale = fébricule, céphalées
(Mise ligne 06/05/11 – LIPCOMRM) Faculté de Médecine MontpellierNîmes
ème 2 cycle MT7/1– Maladies transmissibles Pathologies d’inoculation (Item 101)
Lésion initiale
Erythème chronique migrant
Phase secondaire: qq sem à qq mois
Manifestations neurologiques Atteinte radiculaire Atteinte des nerfs crâniens
uvéite
Emilie HopeRapp
Année Universitaire 20102011
Phase secondaire: qq sem à qq mois
ECM multiples (rares en Europe)
myocardite ; péricardite
Manifestations rhumatolo Arthralgies précoces Arthrites (+ 2
Phase tertiaire = chronicité (+ pls mois ou ans)
Acrodermatite chronique atrophiante = maladie de Pick Herxheimer par o s cyano ry me que Contours arrondis, mal limités Membres inférieurs +++ Évolution atrophique ; mi
Nodule rouge violacé (1 à 2 cm) Lobule de l’oreille, thorax
(Mise ligne 06/05/11 – LIPCOMRM) Faculté de Médecine MontpellierNîmes
ème 2 cycle MT7/1– Maladies transmissibles Pathologies d’inoculation (Item 101)
Phase tertiaire
Manifestations rhumatologiques Arthrite chronique (genou +++) Peu douloureuse Épanchement, hypertrophie synoviale
Manifestations neurologiques Encéphalomyélite tableaux de pse ...
Traitement curatif
ECM
ECM + signes de diffusion systémique ou phase secondaire  amoxicilline ou ceftriaxone
Phase tertiaire ceftriaxone 1 mois
Emilie HopeRapp
Diagnostic
Interrogatoire +++
Clinique +++
Année Universitaire 20102011
Biologie Sérodiagnostic san e faux  début de la maladie Western Blot si ELISA douteuse
sque n ect eux se on a nature plaies
(Mise ligne 06/05/11 – LIPCOMRM) Faculté de Médecine MontpellierNîmes
es
ème 2 cycle MT7/1– Maladies transmissibles Pathologies d’inoculation (Item 101)
Plaie ou morsure Risques, germes ObjetS. aureus (métal, bois, etc)S. pyogenes et si souillure anaérobies tellurique(Clostridium)  Gan rène azeusePiqûre végétale Pasteure
Lymphoréticulose bénigne d'inoculation (B. benselae) Mycose
Plaie ou morsure Risques, germes Rat Sodoku (Asie), aver ose, leptospirose Os de porc ou arête Rouget du porc de poison
Lièvre
Emilie HopeRapp
Conduite à tenir CIG ou péni M ou péni A + inhib bl  ri tinam in
péni A + inhib bl ou clindamycine
doxy ou macrolide ou rifampicine ou fluoroquinolone antifongique
Conduite à tenir
péni G ou péni A
t amp n co s moins de 8 ans) ou aminoside
Année Universitaire 20102011
Plaie ou m orsure R isques, germ es C onduite à tenir BrûlureS. pyogenespéni G ou péni A (peu étendue) (scarlatine des ou pristinam ycine  brûlés)orsure uma ne na ro es, strepto, n + n staph, V HB, V H C, ou pristinam ycine V IH Chien ou chat Pasteur (délai<
Plaie ou morsure Tique
(Mise ligne 06/05/11 – LIPCOMRM) Faculté de Médecine MontpellierNîmes
(délai>24 h) Lymphoréticulose bénigne d'inoc (7 60
Risques, germes Maladie de Lyme FBM Encéph europé
Babésiose
ou clindam ycine D oxy ou macrolide ou rifam ou fq
Conduite à tenir péni A ou doxy ou ceftriaxone
doxycycline ou josamycine
covac clindamycine IV + uinine IV
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi