Auteur LEROY Luc Elève Ingénieur 5ème année INSA de Strasbourg Spécialité Génie Civil Option Construction

De
Publié par

Niveau: Supérieur
Auteur : LEROY Luc Elève Ingénieur 5ème année INSA de Strasbourg, Spécialité Génie Civil, Option Construction Tuteur Entreprise : HENNION Johann Ingénieur des Mines d'Alès Ingénieur Travaux, RJ RICHELMI Tuteur INSA Strasbourg : GUYVARC'H Bertrand Professeur Agrégé de Génie Civil INSA Strasbourg Juin 2009 Période de PFE : du 26 Janvier au 12 Juin 2009 Mémoire de Projet de Fin d'Etudes Rapport Final Spécialité Génie Civil Réflexions et Développements sur le Label « Chantier Bleu » TCE Opération du Monte Carlo Beach Hôtel

  • ingénieur des mines d'alès ingénieur

  • service qse de gfc

  • matière d'environnement

  • chantier bleu

  • richelmi

  • gfc construction

  • chantier richelmi sur le territoire


Publié le : lundi 1 juin 2009
Lecture(s) : 141
Source : eprints2.insa-strasbourg.fr
Nombre de pages : 75
Voir plus Voir moins
      
    Mémoire de Projet de Fin d’Etudes Rapport Final Spécialité Génie Civil  
Réflexions et Développements sur le Label « Chantier Bleu » TCE Opération du Monte Carlo Beach Hôtel  Auteur :LEROY Luc Elève Ingénieur 5èmeannée INSA de Strasbourg, Spécialité Génie Civil, Option Construction  Tuteur Entreprise: HENNION Johann Ingénieur des Mines d’Alès Ingénieur Travaux, RJ RICHELMI  Tuteur INSA Strasbourg :GUYVARC’H Bertrand Professeur Agrégé de Génie Civil INSA Strasbourg  Juin 2009Période de PFE :du 26 Janvier au 12 Juin 2009 
  
 
R é
 
Mémoire d   
r Blntie TCEeu »baL el rahC « lepeopelévsus ntme
2
 
 
LEROY Luc
sedu  s on Detfxile erPFin dEtojet de 
M émoire d e Projet de Fin d’Etudes R éflexions et Développements sur le Label « Chantier Bleu » TCE  
 
 
 Remerciements    Je remercie pour leur accueil et leur grande sympathie l'ensemble des collaborateurs de RICHELMI qui m'ont encadré tout au long de ce Projet de Fin d’Etudes.   Je tiens à remercier Monsieur Philippe BERNARD, Directeur de RICHELMI, qui aura contribué à ma parfaite intégration au sein de ses équipes.   Je tiens à exprimer ma reconnaissance envers Monsieur Sébastien DERAIN, Chef de Service Travaux, qui m’aura permis par sa confiance de m’épanouir pleinement dans ma mission.   Je souhaite remercier chaleureusement Monsieur Johann HENNION, Ingénieur Travaux et tuteur de ce PFE, ainsi que Monsieur Yann BRASSEUR, Ingénieur Principal, de m’avoir éclairé et conseillé au quotidien avec patience.   Je remercie également particulièrement les différents collaborateurs du service QSE, pour leurs remarques et précieux conseils.   Je tiens à exprimer ma gratitude à mon tuteur, Monsieur Bertrand GUYVARC’H, Professeur Agrégé à l’INSA de Strasbourg, pour m’avoir guidé dans mon étude de façon avisée et efficace.      
LEROY Luc  
3
 
M émoire de Projet de Fin d’Etudes R éflexions et Développements sur le Label « Chantier Bleu » TCE  
Résumé  L’étude menée dans le cadre de ce Projet de Fin d’Etudes concerne la démarche Qualité-Sécurité-Environnement en vigueur chez un major du BTP, Bouygues Construction.  Dans le cadre de sa politique de développement durable, le groupe a mis en place, sous la forme d’un label interne, une procédure de reconnaissance des chantiers les plus exemplaires en termes de QSE. Il s’agit du Label« Chantier Bleu ».         Les outils mis en place dans le cadre du label concernaient jusqu’à peu, d’avantage la partie gros œuvre des chantiers. En intervenant en tant qu’entreprise générale, cette phase relève le plus souvent de la part du marché réalisée en propre.  Filiale Monégasque de GFC Construction, au sein de Bouygues Entreprises France Europe, RICHELMI, à l’image de ce qui a été engagé dans le groupe, a pour volonté de développer les outils QSE sur les chantiers TCE qui se déroulent en Principauté. Dans ce but, il est nécessaire de sensibiliser lesus-tsostnatiar partenaires de RICHELMI, afin de leur et faire intégrer la démarche construite et respectée en interne.  En ce sens, les particularités monégasques doivent nécessairement être prises en compte dans la conduite de l’extension du label aux corps d’états secondaires. Tant sur le plan de la sécurité, de la qualité, que de l’environnement, une réflexion a dû être menée sur la façon d’intégrer les différents corps d’états aux standards du groupe.  RICHELMI a été missionnée en tant qu’entreprise générale sur l’opération de réhabilitation lourdeTousCorps d’Etat du Monte Carlo Beach Hôtel. Ce marché de 10 millions d’euros HT devait se dérouler sur 7 mois. La Société des Bains de Mer, Maître d’ouvrage, a fait appel à une architecte-designeuse émérite, pour la rénovation de son établissement emblématique. En ce sens, le niveau de prestations imposé ne laissait pas le droit à l’erreur. Le site du Monte Carlo Beach Hôtel a ainsi été utilisé en tant que chantier test de l’initiation de la démarche chez RICHELMI.  Faire respecter les critères d’attribution du label « Chantier Bleu » sur l’opération, afin de s’imprégner de ceux-ci, aura été la première étape.  Dans le cadre de la qualité, des matrices de contrôle de différents corps d’états ont alors été établies et utilisées. Toujours dans le souci de livrer un ouvrage avec le moins de réserves possible.  En parallèle, une réflexion a été menée sur les risques environnementaux (déchets, pollutions,…) inhérents aux différents lots en prés ence sur le projet. Des données références réutilisables pour les prochains projets ont été dressées.  Enfin, l’intégration au marché de sous-traitance de la démarche a été également traitée. Tous ces éléments vont contribuer à favoriser la démarche QSE chez RICHELMI, dans le cadre des objectifs ciblés par la politique de développement durable à l’horizon 2010.
QSE – Tous Corps d’Etat – Label « Chantier Bleu »- usSora-tnati st LEROY Luc4   
Sommaire
M émoire d e Projet de Fin d’Etudes R éflexions et Développements sur le Label « Chantier Bleu » TCE    REMERCIEMENTS ............................................................................................................................................. 3 RESUME ........................................................................................................................................................... 4 SOMMAIRE ...................................................................................................................................................... 5 INTRODUCTION ................................................................................................................................................ 7 1.  8PRESENTATION DE LA STRUCTURE D’ACCUEIL......................................................................................... 1.1. LE GROUPEBOUYGUES ETGFC CONSTRUCTION.......................................... ................ 8.................................... 1.2. L’ENTREPRISERJ RICHELMI..................................................................................................................... 12 1.3. LES DIFFERENTS SERVICES AU SEIN DE 13RICHELMI .......................................................................................... 1.4. LE SERVICE TRAVAUX................................ 14........ ........................................................................................ 1.4.1. Organigramme .............................................................................................................................. 14 1.4.2. Méthodes de travail ...................................................................................................................... 14 1.4.3. Outils ............................................................................................................................................. 15 2. LE PROJET.............................................................................................................................................. 16 2.1. PRESENTATION GENERALE................................16. ........................................................................................  2.2. LES INTERVENANTS................................................................. 91 ................................................................. 3. PROBLEMATIQUE ET OBJECTIFS ............................................................................................................ 22 3.1. PTIQUEBORAMEL.................................................................................................................................... 22 3.2. OBJECTIFS DE LENTREPRISE....................................................................................................................... 22 3.3. OBJECTIFS PERSONNELS.................................................................................. .................. 2........................2 3.4. PLANNING PREVISIONNEL DE TRAVAIL................3..2 ........................................................ ................................ 4. LE QSE CHEZ GFC ................................................................................................................................... 24 4.1. LA DEMARCHEDEPEMTN VELEPODURABLE DEGFC ....................................................................................... 24 4.2. LELABEL« CHANTIERBLEU» ................................................................................................................... 24 4.2.1. Présentation du label .................................................................................................................... 24 4.2.2.  ....................................................................................................................... 25Les critères du label 4.2.2.1. En matière d’environnement .............................................................................................................. 26 4.2.2.2. En matière de qualité produit ............................................................................................................. 26 4.2.2.3. En matière de sécurité......................................................................................................................... 26 4.3. LE SERVICEQSEDEGFC .......................................................................................................................... 27 5. LE CHANTIER DU MONTE CARLO BEACH HOTEL .................................................................................... 28 5.1. UN CHANTIERRICHELMISUR LE TERRITOIREFRANÇAIS:LA SECURITE.............................................................. 28 5.2. LA LABELLISATION« CHANTIERBLEU» ....................................................................................................... 29 5.2.1. L’évaluation environnementale..................................................................................................... 29 5.2.1.1. Solution apportée à l’absence de Fiches de Données Sécurité ........................................................... 31 5.2.1.2. Solutions apportées à l’utilisation de Produits Dangereux.................................................................. 32 5.2.1.3. Solution apportée à l’utilisation d’engins fonctionnant au fuel .......................................................... 36 5.2.1.4. Autres solutions mises place dans le cadre de l’amélioration continue 36 .............................................. 5.2.1.5. Conclusion sur la réponse environnementale ..................................................................................... 38 5.2.2. L’évaluation qualité-sécurité ......................................................................................................... 39 5.2.2.1. Réponses aux écarts relevés................................................................................................................ 39 5.2.2.2. Autres solutions mises place dans le cadre de l’amélioration continue .............................................. 40 5.2.2.3. Conclusion sur la réponse à la visite qualité-sécurité.......................................................................... 41 5.2.3. L’audit QSE final ............................................................................................................................ 41    LEROY Luc  
5
 
Mémoire de Projet de Fin d’Etudes    R éflexions et Développements sur le Label « Chantier Bleu » TCE  5.3. UNE DEMARCHEQUALITE CORRESPONDANT AUX EXIGENCES DU CLIENT............................................................. 43 5.3.1.  43Un niveau de prestation élevé ....................................................................................................... 5.3.2.  de vigilance du projet .................................................................................................. 43Les points 5.3.2.1. Les salles de bains................................................................................................................................ 43 5.3.2.2. 4 4........................................................Les cuoolri sed shcma.................................. .esbr........................ 5.3.2.3. Les huisseries....................................................................................................................................... 45 5.3.2.4.  ........................................................................................................... 46Un revêtement de sol atypique 5.3.3. Suivi qualité par corps d’état......................................................................................................... 47 5.3.3.1. Lot Revêtements durs.......................................................................................................................... 47 5.3.3.2. Lot Revêtement de sol décoratif ......................................................................................................... 51 5.3.3.3. Lot Menuiserie Intérieure Bois ............................................................................................................ 52 5.3.3.4. Lot Staff ............................................................................................................................................... 52 5.3.3.5. Lot Peinture ......................................................................................................................................... 54 5.3.3.6. Lot Enduit et Peinture de façade ......................................................................................................... 55 5.3.4. Conclusion ..................................................................................................................................... 56 6. INTEGRATION ET SENSIBILISATION DES SOUS-TRAITANTS A LA DEMARCHE QSE .................................. 58 6.1. RECENSEMENT DES BONNES PRATIQUES ENVIRONNEMENTALES A METTRE EN ŒUVRE CHEZRICHELMI.................... 58 6.1.1. Mise en œuvre des Chapes ............................................................................................................ 59 6.1.2. Mise en œuvre des Cloisons et Doublages .................................................................................... 60 6.1.3. Mise en œuvre de l’étanchéité ...................................................................................................... 60 6.1.4. Mise en œuvre des équipements électriques ................................................................................ 61 6.1.5. Mise en œuvre de la peinture........................................................................................................ 61 6.1.6. Mise en œuvre de la menuiserie intérieure ................................................................................... 62 6.1.7. Mise en œuvre des menuiseries extérieures.................................................................................. 62 6.1.8. œuvre des équipements de plomberie et VMC ................................................................ 63Mise en  6.1.9. Activité de Ponçage de Marbre ou de Terrazzo............................................................................. 63 6.1.10.    Mise en œuvre de revêtement dur muraux .................................................................................. 64 6.1.11.     64 ......................................................................................Mise en œuvre d’éléments de Serrurerie 6.1.12.     ..................................................................................................... 65Mise en œuvre de Sols Souples 6.1.13.    Mise en œuvre de Papier Peint 65 ..................................................................................................... 6.1.14.    Mise en œuvre de Staff et de faux plafond................................................................................... 65 6.1.15.    Conclusion..................................................................................................................................... 65 6.2. INTEGRATION DE LA DEMARCHE PAR LES SOUS-TRAITANTS DERICHELMI .......................................................... 66 6.2.1. L’évaluation des sous-traitants chez GFC ...................................................................................... 66 6.2.2. L’évaluation des sous-traitants chez RICHELMI............................................................................. 67 6.2.3. Formalisation contractuelle........................................................................................................... 67 7. BLEU » UN VERITABLE LABEL ?............................................................................ 69LE LABEL « CHANTIER  7.1. DEFINITION DUN LABEL............................................................................................................................ 69 7.2. LELABEL« CHANTIERBLEU»DEBOUYGUESCTSNONOITCUR.......................................................................... 69 8. ACQUIS PERSONNELS ............................................................................................................................ 71 CONCLUSION.................................................................................................................................................. 72 TABLES DES FIGURES ...................................................................................................................................... 73 TABLES DES TABLEAUX ................................................................................................................................... 74 BIBLIOGRAPHIE .............................................................................................................................................. 75  
LEROY Luc  
6
 
Mémoire  d e Projet de Fin d’Etudes R  et Développements sur le Label « Chantier Bleu » TCEéfle ions x  
 
Introduction
    Dans le cadre de notre formation au métier d’ingénieur en génie civil au sein de l’Institut National des Sciences Appliquées de STRASBOURG, nous sommes amenés à effectuer, en clôture de notre apprentissage académique, un Projet de Fin d’Etudes. D’une durée de 20 semaines, l’objectif de cette période est d’être capable de mener une étude permettant de répondre à une problématique d’entreprise précise. Il faut donc parvenir à confronter ses compétences théoriques à la réalité du monde professionnel que nous allons êtres amenés à intégrer, en tant que jeunes ingénieurs.   Après avoir effectué mon stage ST1 sur du Gros Œ uvre résidentiel et un stage ST2 en Conduite de Travaux sur du Gros Œuvre également, je souhaitais élargir mon expérience du domaine en effectuant un stage m’offrant une vision plus globale d’une opération. En ce sens, intervenant tant en amont qu’au cours de la phase d’exécution, la considération de la Qualité, de la Sécurité et de l’Environnement tient une part grandissante dans la réalisation d’un chantier. Souhaitant, à l’issue de mes précédents stages, développer mes connaissances en la matière, j’ai ainsi l’opportunité de mettre à profit de façon complémentaire, mes expériences passées et ma formation d’élève-ingénieur, sur la problématique de l’application des standards QSE sur une opération de construction.   Ainsi, l’étude dont il est question dans ce présent mémoire a été conduite au sein de l’entreprise RICHELMI, filiale de Bouygues Entreprises France Europe en Principauté de Monaco.  Soucieuse de mener à bien la politique du groupe en matière de Qualité – Sécurité – Environnement, et présentant la particularité d’intervenir pour une grande part de son activité en tant qu’entreprise générale, RICHELMI tient à développer la labellisation « Chantier Bleu », standardisée au sein de Bouygues Construction.  En effet, ces dispositions sont le plus souvent limitées à la part propre à l’entreprise, donc le plus souvent à la phase Gros Œuvre. Etendue s à l’ensemble des corps d’états, elles permettraient donc de labelliser l’intégralité d’une seule et même opération.   L’opération de restructuration du Monte Carlo Beach Hôtel constituera un chantier test des éléments développés au cours de cette étude.   Après avoir dans un premier temps explicité l’organisation de la structure d’accueil, nous présenterons le chantier support de cette étude, dont on exprimera alors la problématique et les objectifs. Nous effectuerons alors une constatation de l’état actuel de la situation en matière de procédures QSE en vigueur chez RICHELMI et dans le reste du groupe.  Une réflexion sur la mise en place d’outils et l’adaptation de la méthodologie QSE aux autres corps d’états sera ensuite menée, pour alors tester ces dispositions sur l’opération du Monte Carlo Beach Hôtel. Le retour sur expérience servira la diffusion des bonnes pratiques à l’échelle de l’entreprise. LEROY Luc  
7
 
e Pr M émoire d ojet de Fin d’Etudes R é lexions et Développements sur le Label « Chantier Bleu » TCE f   1. Présentation de la structure d’accueil  1.1. Le groupe Bouygues et GFC Construction  Le groupe Bouygues intervient dans 7 secteurs d’activité distincts, allant de la téléphonie au BTP, en passant par les médias. ConstructionUn leader mondial dans les activités de bâtiment, travaux publics 100 %et électricité/maintenance
RoutesN°1 mondial de la construction 96,7 %et de l’entretien des routes ImmobilierLeader de la promotion 100immobilière en France
Télécoms3eopérateur de téléphonie 89,5%mobile français
43 %MédiasPremier groupe français de télévision 30 %ra-TponsneÉiergtr)itnoicapraitp(  Fig. 1.1-1 Structure du groupe Bouygues   Le chiffre d’affaires global du groupe sur l’année 2008, ainsi que le nombre de ses collaborateurs, se répartit comme suit :
   LEROY Luc  
Fig. 1.1-2 Répartition du CA et des collaborateurs du groupe 8
 
 
 
Mémoire de Pro   jet de Fin d’Etudes R éflexions et Développements sur le Label « Chantier Bleu » TCE  Son pôle « Construction » est lui-même divisé en 7 grandes structures opérationnelles présentes sur l’ensemble du globe.                       Fig. 1.1-3 Structures de Bouygues Construction   Bouygues Construction, implantée ainsi sur l’intégralité du territoire français mais aussi dans près de 80 autres pays, présente un chiffre d’affaires global en 2008 de 9,5 Mds €. Parmi ses 53 700 collaborateurs, 29 000 évoluent à l’international et permettent à l’entreprise de réaliser 4,1 Mds € (43%) de chiffre d’affaires en dehors du territoire Français.                     LEROY Luc  
Fig. 1.1-4 Répartition de l'activité de Bouygues Construction 9
  
Mémoire de Projet de Fin d’Etudes    R éflexions et Développements sur le Label « Chantier Bleu » TCE  En France, en dehors de l’Ile de France, les filiales sont réunies sous l’entité Bouygues Entreprises France Europe. Ainsi, la filiale nommée GFC Construction étend son activité sur l’ensemble Sud-est du territoire. En 2008, l’entreprise a réalisé une prise de commande de 480M€ (répartie à 54% dans le privé et 46% dans le public), et un chiffre d’affaires de 430M€. A fin janvier 2009, GFC Construction comptait 1395 collaborateurs, dont 773 cadres/étams et 622 Compagnons.                   Fig. 1.1-5 Territoire de GFC    De la conception à la construction, GFC propose ainsi ses services. Le territoire d’activité de GFC Construction couvre 24 départements du sud-est de la France au travers de 6 groupements : Grand Lyon, Dauphiné-Savoie-Drôme, Auvergne, Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes qui, jusqu’à l’été 2008, formait une seule et même entité avec la zone Côte d’Azur-Monaco, nouvellement créée. Cette dernière a également connu un nouvel essor en Nov IRAGLIA. Par là                     LEROY Luc  
 Fig. 1.1-6 Entités de GFC 10
  
Mémoire d o et de Fin d’Etudes      je Pr R éflexions et Développements sur le Label « Chantier Bleu » TCE    Sur l’ensemble de sa zone d’action, GFC appuie son développement sur différentes entités.  L’entreprise possède ainsi une direction Industrie Energie Environnement (i2E), qui exerce son savoir-faire dans ces domaines spécifiques sur l’ensemble de ce territoire.   D’autre part, la filiale CIRMAD Grand Sud intervient de son côté dans le cadre de missions de type maîtrise d’ouvrage, d’assistance à maîtrise d’ouvrage ou encore de projet en Partenariats Publics Privés, dans les domaines du logement social, du bâtiment industriel et logistique, du sanitaire et social, des bureaux et des équipements de loisirs.           L’activité C3R, pour « Construire, Rénover, Restructurer, Réhabiliter » démarrée au sein du service après vente et créée en 1997, propose ses services en région Rhône-Alpes et Languedoc-Roussillon principalement. Spécialiste des travaux de proximité et de maintenance en tous corps d’état, C3R propose à ses différents clients (administrations, banques, industriels, commerçants, particuliers...) son expertise et son savoir-faire en s’adaptant aux contraintes particulières de chacun : qualité, respect des délais, optimisation des coûts, travaux en sites occupés, reprises de sinistres. En collaboration avec des architectes, C3R conçoit et réalise des projets répondant précisément aux souhaits de ses clients.            Globalement, développement, conception, construction, maintenance font partie des missions propres à GFC Construction.                  LEROY Luc  
11
 
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi