DES ECOLES DES MINES D'ALBI ALES DOUAI NANTES

Publié par

Niveau: Supérieur
CONCOURS COMMUN 2008 DES ECOLES DES MINES D'ALBI, ALES, DOUAI, NANTES Epreuve de Mathematiques (toutes filieres) Lundi 19 mai 2008 de 14H00 a 18H00 Instructions generales : Les candidats doivent verifier que le sujet comprend 4 pages numerotees 1/4, 2/4, 3/4, 4/4. Les candidats sont invites a porter une attention particuliere a la redaction : les copies illisibles ou mal presentees seront penalisees. Les candidats colleront sur leur premiere feuille de composition l'etiquette a code a barres correspondant a l'epreuve commune de Mathematiques. L'emploi d'une calculatrice est interdit Remarque importante : Si au cours de l'epreuve, un candidat repere ce qui lui semble etre une erreur d'enonce, il le si- gnalera sur sa copie et devra poursuivre sa composition en expliquant les raisons des initiatives qu'il a ete amene a prendre. PREMIER PROBLEME Dans tout ce probleme, n designe un entier non nul, a et b sont deux nombres reels. La notation Rn[X] designe le R-espace vectoriel des polynomes a coefficients dans R et ayant un degre inferieur ou egal a n. Pour tout P ? Rn[X], on pose : ?n(P ) = (X ? a)(X ? b)P ? ? n ( X ? a + b 2 ) P CONCOURS COMMUN SUP 2008 DES ECOLES DES MINES D'ALBI, ALES, DOUAI, NANTES Epreuve de Mathematiques (toutes filieres) Page 1/4

  • abscisses des points d'intersection de cf avec l'axe

  • courbe

  • matrices m21

  • base de l'espace vectoriel

  • nantes epreuve de mathematiques

  • allure de la courbe representative

  • determiner

  • matrice de passage de la base b1


Publié le : mercredi 30 mai 2012
Lecture(s) : 70
Tags :
Source : maths-france.fr
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
CONCOURS COMMUN 2008 ´ ` DES ECOLES DES MINES D’ALBI, ALES, DOUAI, NANTES
´ EpreuvedeMath´ematiques (toutesli`eres)
Lundi19mai2008de14H00a`18H00
Instructionsg´en´erales:
Lescandidatsdoiventve´rierquelesujetcomprend4pagesnum´erot´ees1/4,2/4,3/4,4/4. Lescandidatssontinvit´esa`porteruneattentionparticulie`re`alar´edaction:lescopiesillisibles oumalpre´sente´esserontpe´nalise´es. Lescandidatscollerontsurleurpremie`refeuilledecompositionl´etiquette`acode`abarres correspondanta`le´preuvecommunedeMath´ematiques.
L’emploi d’une calculatrice est interdit
Remarqueimportante:
Siaucoursdele´preuve,uncandidatrep`erecequiluisembleeˆtreuneerreurd´enonc´e,illesi-gnalera sur sa copie et devra poursuivre sa composition en expliquant les raisons des initiatives quila´et´eamen´e`aprendre.
` PREMIER PROBLEME
Danstoutceproble`me,ntnenuengunnonreil,si´edaetbrse´bmerle.ssouxnontde La notationRn[Xlenge]dsi´eRem`scaeoceitndstorieldespolynˆoe-capscevesnaRet ayant undegre´inf´erieurou´egala`n.
Pour toutPRn[X], on pose : 0a+b ϕn(P) = (Xa)(Xb)Pn XP 2
´ ` CONCOURS COMMUN SUP 2008 DES ECOLES DES MINES D’ALBI, ALES, DOUAI, NANTES ´ EpreuvedeMath´ematiques(touteslie`res)Page 1/4
Partie A : Etude deϕ1
Dans toute cette partie, on suppose quen= 1. On pose donc :   0a+b PR1[X], ϕ1(P) = (Xa)(Xb)PXP 2 1.qrDeurentmo´eϕ1est un endomorphisme deR1[X]. 2.SoitB1= (1, X) la base canonique deR1[Xerinrmte´e.D]M1= MatB1(ϕ1). 3.asriceseno´niditeconerunrmin´eteDesnturtseesauaetbpour queϕ1soit bijective. 4.On suppose, dans cette question seulement, quea6=b. (a).De´montrerquelafamilleB={Xa, Xb}est une base deR1[X]. (b). Calculerϕ1(Xa) etϕ1(Xb´eduirep)iudsM= MatB(ϕ1). (c).D´eterminerlamatricedepassagedelabaseBesabla`aB1n,e´toePB,B1´ete.Derrmin demˆemelamatricedepassagedelabaseB1sabala`eBee´ton,PB1,B. (d).Donner,sansde´monstration,unee´galite´reliantlesmatricesM,M1,PB,B1etPB1,B. p (e). SoitpN. CalculerMla`aesquonti(d4.nu,)pxeesserdnoieceˆagre,irdu´endesiup p M(on donnera l’expression de chacun des coefficients de cette matrice). 1 2 34 5.elbm=Γla`esneintOnsssed´ereteetnacsitnouqse{αI2+βM1+γM+δM ,(α, β, γ, δ)R}. 1 1 (a).D´emontrerqueΓestunsous-espacevectorieldeM2(R). 2 3 s escombin (b). Prouverque les matricesMetM1sniliaosrise´naeontddeM1etI2. 1 (c).D´eterminerunebasedeΓ. 6.On suppose dans cette question quea= 4 etbasileltne´rstlus.E=2tinuoineutsleqatads 2 5.(b),d´eterminerlapplicationϕatanelirdu´end.Erudeeϕ1´ementserses´elpt´rcesie 1 caracte´ristiques(ondonneraunebasedechacundesdeuxespacesvectorielsconcern´es).
PartieB:Quelquesge´ne´ralit´essurϕn
7.´Dnomererteuqϕnest un endomorphisme deRn[X]. 8.(rreeKmrniOsnttecsnadesoporpete´eedndiostueeqϕn). On poseα= max(a, bere`nilocnodisn)etrvtelealI=]α,+[. 2x(a+b) (a).De´montrerquelafonctionf:x7est continue surI. 2 x(a+b)x+ab (b).D´etermineruneprimitiveFde la fonctionfsurI. (c).R´esoudresurlintervalleI´idnoitauqe´lreneitleel(E) :
a+b nxn 02 yy= 0 (xa)(xb)
(d). Onsuppose quenrctinoee´pastetirn= 2pavecpN.D´eedelduiroitseuqa)c(.8n une base de l’espace vectoriel Ker(ϕ2p). (e). Onsuppose maintenant quenesti´nceirtpmiaerotn= 2p+ 1avecpN´e.Dederiud la question 8.(c) une base de l’espace vectoriel Ker(ϕ2p+1) (On pourra discuter suivant les valeurs deaetb).
´ ` CONCOURS COMMUN SUP 2008 DES ECOLES DES MINES D’ALBI, ALES, DOUAI, NANTES ´ EpreuvedeMath´ematiques(touteslie`res)Page 2/4
PartieC:Intersectionsdecourbesdanslecasou`n= 2
Dans toute cette partie, on suppose quen= 2,a=beta >1. Onmunitleplandunrepe`reorthonormalR= (O, i, j) aveckik=kjk= 1cm. 2 9.Calculerϕ2(1),ϕ2(X) etϕ2(Xrigespane,eti´dnotestnuaouDs.a)lfetgles fonctions 2 polynoˆmialesassoci´eesrespectivementauxpolynˆomesϕ2(1) etϕ2(X). On noteCfetCg lescourbesrepr´esentativesdecesdeuxfonctions. 10.(a). Montrer que les courbesCfetCgadmettent exactement deux points d’intersection : les pointsAaetBa´needrnocsooodtnelesdaiennt´esscarsnRsont respectivement   1 2 Aa(a,0) etBa,+ 2a. a a (b).D´emontrerque,lorsqueavarie dans ]1,+[, tous les pointsBaappenneartinutna` mˆemeensembleEnd(iedtanndpe´eaiseraune´equatiocnra´tseeinn.enod)ce´rpnot (c). Montrerque l’ensembleEenutsnoceatiusejnl(eraseice´rpnotnodeuqiruenatatnl) (aucuneautreinformationnestdemande´esurE). (d).Apre`sunerapide´etude,tracerlalluredelacourbeEdansR.
` SECOND PROBLEME Onconsid`eredanstoutceprobl`emelesdeuxfonctionsFetGe´deinrussRpar : + sin(x) 1cos(x) F(x) =G(x) = x x
Partie A : Etudes de deux fonctions
1.(a). Montrerque les fonctionsFetGsont continues surR. + (b). MontrerqueFetGntcoarspeet´uiinlorptnoselbaegnoeeraencorn0.OnnotFetG ces prolongements. 2.(a). Montrerque les fonctionsFetGssrubaelerivntd´soRctlae.see´iverd´rseurllecu + (b).De´montrer,a`laideded´eveloppementslimite´s,quelesfonctionsFetGselbavirsontd´e 0 0 en0.Pre´ciserlesvaleursdeF(0) etG(0). 3.eMont(a).uelererqictrmete´esrsseletsfuqsloptnitisF(x) = 0 constituent une suite (ak)k1strictement croissante. On donnera explicitement la valeur deak. (b).Montrerquelesre´elsstrictementpositifstelsqueG(x) = 0 constituent une suite (bk)k1strictement croissante. Y-a-t’il un lien entre les suites (ak)k1et (bk)k1? 0 4.(a). SoitkNM.nolee´rnuetsixeliquullccanssaertrxk]ak, ak+1[ tel queF(xk) = 0. 0 (b). Montrerque la fonctionFˆemueqdesnegmeitseh:x7→xcos(x)sin(x) surR. + (c).De´montrerquepourtoutkN, la fonctionhest strictement monotone sur [ak, ak+1]. (d).End´eduirelunicite´dur´eelxkd´(a).on4.itseuqalsnadine π (e). Etablirque :kN, xk]ak, ak+ [. 2 (f). Calculerlimxkerminerupuisd´etteil(tenispme´lneqdeailuuasvxk). k+
´ ` CONCOURS COMMUN SUP 2008 DES ECOLES DES MINES D’ALBI, ALES, DOUAI, NANTES ´ EpreuvedeMath´ematiques(toutesli`eres)Page 3/4
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi