ECOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSEES ECOLES NATIONALES SUPERIEURES DE L'AERONAUTIQUE ET DE L'ESPACE

De
Publié par

Niveau: Supérieur

  • concours d'entrée


ECOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSEES. ECOLES NATIONALES SUPERIEURES DE L'AERONAUTIQUE ET DE L'ESPACE, DE TECHNIQUES AVANCEES, DES TELECOMMUNICATIONS, DES MINES DE PARIS, DES MINES DE SAINT–ETIENNE, DES MINES DE NANCY, DES TELECOMMUNICATIONS DE BRETAGNE, ECOLE POLYTECHNIQUE (FILIERE TSI) CONCOURS D'ADMISSION 2008 SECONDE EPREUVE DE PHYSIQUE Filiere PC (Duree de l'epreuve: 4 heures) L'usage de la calculatrice est autorise Sujet mis a disposition des concours : ENSAE (Statistique), ENSTIM, INT, TPE–EIVP, Cycle international Les candidats sont pries de mentionner de fac¸on apparente sur la premiere page de la copie : PHYSIQUE II — PC. L'enonce de cette epreuve comporte 7 pages. – Si, au cours de l'epreuve, un candidat repere ce qui lui semble etre une erreur d'enonce, il est invite a le signaler sur sa copie et a poursuivre sa composition en expliquant les raisons des initiatives qu'il aura ete amene a prendre. – Il ne faudra pas hesiter a formuler les commentaires (incluant des considerations numeriques) qui vous sembleront pertinents, meme lorsque l'enonce ne le demande pas explicitement. La bareme tiendra compte de ces initiatives ainsi que des qualites de redaction de la copie. DISPOSITIFS MAGNETIQUES Ce probleme, dont les differentes parties sont largement independantes, aborde quelques dispositifs utilises dans l'etude de certaines proprietes de particules fondamentales.

  • axe oz

  • solenoıde cylindrique de longueur

  • ??? ???

  • jet d'atomes de lithium

  • champ magnetique

  • composantemz du moment magnetique des atomes de lithium

  • champ magnetique ??


Publié le : mardi 29 mai 2012
Lecture(s) : 79
Source : cpge-brizeux.fr
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
´ ´ ECOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSEES. ´ ´´ ECOLES NATIONALES SUPERIEURES DE LAERONAUTIQUE ET DE LESPACE, ´ ´´ DE TECHNIQUES AVANCEES, DES TELECOMMUNICATIONS, ´ DES MINES DE PARIS, DES MINES DE SAINT–ETIENNE, DES MINES DE NANCY, ´ ´ DES TELECOMMUNICATIONS DE BRETAGNE, ´ ` ECOLE POLYTECHNIQUE (FILIERE TSI) CONCOURS DADMISSION 2008 ´ SECONDE EPREUVE DE PHYSIQUE Fili`erePC (Dur´eedel´epreuve:4heures) Lusage de la calculatrice est autorise´ Sujet mis a` disposition des concours : ENSAE (Statistique), ENSTIM, INT, TPE–EIVP, Cycle international Lescandidatssontprie´sdementionnerdefaconapparentesurlapremi`erepagedelacopie: PHYSIQUE II  PC. Le´nonc´edecette´epreuvecomporte7pages.
Si,aucoursdele´preuve,uncandidatrepe`recequiluisembleetreuneerreurde´nonce´,ilestinvite´a`le signalersursacopieet`apoursuivresacompositionenexpliquantlesraisonsdesinitiativesquilaurae´te´ amen´e`aprendre. Ilnefaudrapash´esiter`aformulerlescommentaires(incluantdesconsid´erationsnum´eriques)quivous semblerontpertinents,memelorsquel´enonc´eneledemandepasexplicitement.Labare`metiendracompte decesinitiativesainsiquedesqualit´esder´edactiondelacopie. ´ DISPOSITIFS MAGNETIQUES Ceprobl`eme,dontlesdiffe´rentespartiessontlargementinde´pendantes,abordequelquesdispositifs utilis´esdansle´tudedecertainespropri´ete´sdeparticulesfondamentales.Dansdetre`snombreuxcas lesparticules,charge´es,sontenmouvementdansunchampmagn´etiquepermanent. Donn´ees: 7191 Constantes´electromagne´tiquesduvide:µo=4!×10 H.m ,"o=1/(36!)×10 F.m ,masse 3119 de le´lectron :m=9,11×:earge´el´ementair01k,ghce=1,60×10 C,Constante de BOLTZ-231 231 MANN VOGADRO k=1,38×10 J.K ,Constante dAN=6,02×10 mol. Dans le syste`me de coordonne´es cylindriques(r,#,z)de base(er,e!,ez), pour tout champ scalaire −→ −→ −→−→ V(r,#,z)et pour tout champ de vecteurF=Frer+F!e!+Fzez, on donne : −−−→$V1$V$V−→1$(rFr)1$F!$Fz −→ −→−→ grad(V) =er+e!+ezdiv(F+ +) = $r r$ #$z r$r r$ #$z ! "! "! " −→− → 1$Fz$F!$Fr$Fz$(rF!)$Fzez rot(F) =er+e!+r$ #$z$z$r$z$ #r
I.Cre´ationdechampsmagn´etiquesayantdespropri´ete´sparti-culie`res
Deuxstructuresdechampsserontaborde´es:Lechampuniformeetlechampa`variationlin´eaire.La re´giondelespacedanslaqueller`egnentceschampsposs`edelesmemespropri´et´es´electromagne´tiques que le vide.
´ DISPOSITIFS MAGNETIQUES
I.A.Champuniforme:sol´eno¨desetbobinesdeHELMHOLTZ
Onconside`reunsole´no¨decylindriquedelongueur!comportantNspires jointives identiques, circu-laires de rayonRCe.l´soo¨eneed´eourantdintensittsapcruourapurcnI=cste.
1 derdacelsnadecalepnsOien¨od´lneudostionximapproelaisseudnolirprex.Eniblta champmagn´etiqueBieltonse´´linre´¨ro´dep`eelraaui-ci.ceurdecel sol
Uneautreme´thodeclassiquedeproductiondunchampmagn´etiqueuniformeestlutilisationdes bobines de HELMHOLTZ. Les questions suivantes vont permettre dexpliciter leurs caracte´ristiques. On conside`re une spire circulaireC, de centreO, de rayonR, parcourue par un courant dintensit´e I=cste. LaxeOzest perpendiculaire au plan de la spire. On appelleBcoz(z)le champ magne´tique cr´ee´parlaspireenunpointsitue´surOz`calaetoz. 2 ExprimerBcoz(0)en fonction deµo,RetIpuisBcozen fonction deBcoz(0)et de la variable sans dimensionu=z/R.
Onconside`relemontagedelaFigure1constitut´ede deuxbobinesplatesde´paisseurn´egligeable,compos´ees chacune deNspires circulaires de rayonR,meeemd axe de syme´trieOz. Ces deux bobines ont pour centres desym´etrierespectifsO1etO2,elles sont parcourues par des courants identiques dintensite´I=cste. Les extr´emit´esdecesbobinessontse´par´eesdunedistance dHELMHOLTZest ob D=2dtenue. La configuration −→ lorsqued=R/2 . On noteBh´r´emacpalperalech ( configuration dHHOLTZetBhr,Bh!,Bhz)les com-ELM −→ posantes deBhdans la base(er,e!,ez)descoordonn´ese cylindriques (voir Figure 2). 3 On pose toujoursu=z/R, de´terminer le champ magne´tiqueBhoz(u)cre´e´ par la configuration de la Fi-Figure 1 : Bobines de HELMHOLTZgure 1 en un point situe´ sur laxeOza` la cotez. Repre´sentersurunmemegraphiquelesfonctionsu$ B uB0 etBu B0 .Que #coz( )#/#coz( )#$#hoz(u)#/#hoz( )# constatez-vous lorsqueu0 ? 4 On noteB ug u. Justifiez physi ( )=#hoz( )#quement le fait que la fonctiong(u)est paire. Ecrire, en fonction deuet de la constante%=8NµoI/(5 5R)it´etlimemenloppeve´del,g(u)deg(u)a` lordre 4 au voisinage de 0. On donne
$ %3/2 ! "2! " 1 86 32144& ' 3 44 1+x±=1'x±xx+o x 2 525 125 5 5
n n avecn1,limx o(x) =0 x0
PhysiqueII,anne´e2008li`erePC
5 De´terminer lamplitude de lintervalle centre´ sur lorigine sur lequel la fonctiong(u)ne varie pas de plus de 2% en erreur relative. 6 En conside´rant les syme´tries de la configuration montrer queBhr=Bhr(r,z),Bhz=Bhz(r,z)etBh!=0. −→ 7 On cherche une expression deBau voisinage de h laxeOzi-voisimtlenempnpdl.oUve´eecsnadtemrepe´ti nage, dobtenir
2 d g2 Bhz(r,z) =g(z) +&r+'(r) 2 dz
o`u&est une constante et'une fonction paire de la variable rnE.Mnasilituqu´eestldensioatAXWELLde´terminer la valeur de&et lexpression de'(r)en fonction de%,Ret r.nE´ddeiuerelsexpressionsdeBetBen fonction de hz hr %,R,zetr.
Figure 2 : Coordonne´es cylindriques
Unde´tecteurdeparticulescharge´esn´ecessitelaproductiondunchampmagne´tiqueuniformeetper-manent de normeB=0,5T dans un volume cylindrique de hauteurH=iam`etre4emdtdeD=4m. Onveutcomparerlesdeuxsourcesd´ecritespr´ec´edemment.Lesspiressontr´ealis´eesavecunmate´riau conducteur de section carre´e de 2mm de cote´ et lintensite´ du courantIeim´ttsil.a`eeA001
8 l´soo¨enasecundDlsnauguerddeleno!=onleuqseripsederbmominerlenm,d´eter8 doitutiliser,´eventuellementsurplusieurscouches,pourd´elivrersurOzptceleibedetrnuhcmaspsu utilise´ pour de´tecter des particules charge´es. En de´duire la longueur totale de fil conducteur que lon doit utiliser.
9 Pour lutilisation des bobines de HELMHOLTZleceetuqhuianoosquen´etimagnhampe, varie pas de plus de 2%le long de laxeOzsur toute la hauteurH. De´terminer le rayon des spires a` utiliser puis calculer le nombreNeralolgneuruotatebobine.End´eduiipsepsercruouqahdledel conducteur que lon doit utiliser.
71 10 Le fil conducteur utilise´ est du cuivre de conductivite´(=6.10 S.m .Apre`s avoir choisi la sourcedechamplaplus´economiqueenl,calculerlapuissanceperduepareffetJOULEdans celle-ci. Commentercer´esultat.Danslapratiquequellesolutiontechnologiquedoit-onutiliserpourre´aliser cette source ? I.B.  Champ line´aire : bobines de MHOLTZHEL On reprend la configuration de HELMHOLTZmais avec deux courants de meme intensite´ circulant en sens contraire conforme´ment a` la Figure 3 avec maintenant d=3R/atseleppee´´seevnreoiinrutaongttec2.Ce« EL bobines de MHOLTZH»champ.nOsni´treseesua −−→ magn´etiqueBmozcre´e´ par ces bobines sur laxeOzau voisinage deO. 11 En utilisant toujours la variable re´duiteu= Figure 3 : Bobines de MHOLTZHEL −−→ z/R, e´tablir lexpression du champBmoz(u)surl´e´ecraex Ozen un point de cotez.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi