ÉVALUATIONS NATIONALES CM2 FRANÇAIS Janvier

De
Publié par

Niveau: Supérieur

  • mémoire


ÉVALUATIONS NATIONALES CM2 FRANÇAIS Janvier 2011 Nous analysons les résultats pour lesquels les écarts entre la moyenne départementale et la moyenne des élèves les plus faibles en français est supérieure à 40 pour cent . Cette piste donne un levier très concret pour aider les élèves en grande difficulté, à construire des compétences exigibles en fin de cycle 3. La non acquisition de ces compétences, sera un obstacle majeur aux apprentissages du collège. La commission départementale des «évaluations nationales» insiste sur le fait que généralement ces compétences sont considérées par les enseignants comme allant de soit, alors qu'elles devraient faire l'objet d'un enseignement explicite (faire des inférences, copier, automatiser des calculs, …). De la même manière les activités complexes méritent d'être accompagnées très régulièrement de manière à générer un certain volume en de ça duquel, un transfert des connaissances, d'attitudes, ne peut se réaliser. Des liens pour faire un état des lieux, définir les objectifs et prévoir les actions au sein des écoles sont proposés par champ et compétence .

  • analyse de didacticiels de lecture colloque

  • écarts entre la moyenne départementale

  • traditionnel questionnaire de compréhension des textes narratifs

  • mot en contexte de lecture

  • lien étroit entre grammaire

  • règles de formation pour les temps étudiés


Publié le : samedi 1 janvier 2011
Lecture(s) : 51
Tags :
Source : ac-aix-marseille.fr
Nombre de pages : 10
Voir plus Voir moins
ÉVALUATIONS NATIONALES CM2 FRANÇAIS
Janvier 2011
Nous analysons les résultats pour lesquels les écarts entre la moyenne départementale et la moyenne des élèves les plus faibles en
français est supérieure à
40 pour cent .
Cette piste donne un levier très concret pour aider les élèves en grande difficulté, à construire des compétences exigibles en fin de
cycle 3. La non acquisition de ces compétences, sera un obstacle majeur aux apprentissages du collège. La commission
départementale des «évaluations nationales» insiste sur le fait que généralement ces compétences sont considérées par les
enseignants comme allant de soit, alors qu'elles devraient faire l'objet d'un enseignement explicite (faire des inférences, copier,
automatiser des calculs, …). De la même manière les activités complexes méritent d'être accompagnées très régulièrement de
manière à générer un certain volume en de ça duquel, un transfert des connaissances, d'attitudes, ne peut se réaliser.
Des liens pour faire un état des lieux, définir les objectifs et prévoir les actions au sein des écoles sont proposés par champ et
compétence .
Référence aux
compétences
évaluées
ITEMS
Liens et outils proposés pour
aider à la réflexion par champ
et compétence
LIRE
Dégager le thème
d’un texte
1 27 58
Lector Lectrix
Les élèves les plus en difficulté, ne prélèvent que des
informations parcellaires dans un texte, sans les mettre en
relation. Ils n'arrivent pas à obtenir une vision d'ensemble du
thème du texte. Le traditionnel questionnaire de compréhension
des textes narratifs conforte ces élèves dans cette stratégie
inadaptée.
Repérer dans un
texte des
informations
explicites et en
inférer des
informations
nouvelles
(implicites)
2 3 4 5
21 24 59
60
Cy CYCLE 3
Enseigner la
compréhension: principes
didactiques : des exemples de
tâches et
d'activités
Typologie des difficultés de compréhension
au C 3 et éléments pour l'enseigner
Analyse de didacticiels de lecture
Colloque mémoire et compréhension (R.
Goigoux)
Les élèves en difficulté sont centrés sur les mots et non sur les
idées que véhiculent le texte.
Inférer s'apprend, notamment au cours de phases d'échanges
oraux.
On distingue 3 niveaux d'inférences:
1er niveau, mettre en lien deux informations explicites
du texte, pour en déduire une troisième.
2ème mettre en lien une information du texte avec ses
propres connaissances pour en extraire une réponse.
3ème niveau: saisir l'implicite par 'interprétation
personnelle
Repérer les effets
de choix formels
(emplois de
certains mots)
7 8 22 25
ECRIRE
Copier sans
erreur un texte
d'au moins quinze
lignes en lui
donnant une
présentation
adaptée
50 51
Lien circo
Le geste d'écriture Dumont Hachette
M. T. Zerbato Poudou
Le % de réussite à l'item 50 (
63 % de réussite)
montre qu'un
grand nombre d'élèves ne maitrise pas la compétence (copier un
texte sans erreur). Ce taux s'effondre (
29 %
) pour les élèves en
difficulté.
La copie doit faire l'objet d'un enseignement explicite et
régulier du CP au CM2, cet enseignement nécessite une
progression: coder mentalement l'objet de perception dès la
maternelle, le geste d'écriture, la quantité à copier.
Rédiger différents
types de textes
d'au moins deux
paragraphes en
veillant à leur
cohérence , en
évitant les
répétitions, et en
respectant les
contraintes
syntaxiques et
orthographiques
ainsi que la
ponctuation
10 11 12
13 14 15
16 26
Cycle 3
http://www.bienlire.education.fr/04-
media/documents/accompagnement_lir
e_ecrire.pdf
Un
exemple
de
démarche
de
production d'écrits
:
Écrire dans toutes les disciplines:
Écriture et poésie sur les site eduscol
(maitrise de la langue)
M Brigaudiot
Tous les items de cette compétence sont massivement échoués
par les élèves les plus fragiles.
Le premier point est de vérifier si ces élèves sont rentrés dans la
tâche (ont écrit au moins 5 lignes): les résultats aux évaluations
nationales sont en corrélation avec avec ceux des évaluations
internationales PISA. L'absence d'écrit renvoie au rapport à
l'écrit que l'enfant a développé (estime de soi, jugement de
valeur).
La production d'écrit quotidienne, est la condition première
pour améliorer cette compétence. Elle prend tout son sens en
s'articulant avec le «dire» et le «lire».
Une mention particulière pour l'item 14 (segmentation en mots
et orthographe phonétique) qui n'est réussi qu'à 40 % par les
élèves fragiles. La recherche ( a montré que la mise en place de
l'orthographe chez l'enfant se fait de manière concomitante
avec l'écrit (copie, production), dès le début du cycle 2.
ÉTUDE DE LA
LANGUE :
VOCABULAIRE
Utiliser le contexte
pour comprendre un
mot
6 ; 23
Les élèves les plus fragiles ont des difficultés à repérer le
sens d'un mot en contexte de lecture.
Cf; remarques sur la lecture
Identifier l’utilisation
d’un mot ou d’une
expression au sens
figuré
9 43
Définir un mot connu
en utilisant un terme
générique adéquat et
en y ajoutant les
précisions spécifiques
à l’objet défini
54 ; 55 ; 56 ;
57
Utiliser avec aisance
un dictionnaire
52 ; 53
Dictionnaire numérique des écoliers
Avoir un dictionnaire par élève, adapté à la
classe d'âge et dans l'idéal dans la même
édition
Utiliser un dictionnaire s'enseigne tout au long de la
scolarité.
ÉTUDE DE LA
LANGUE :
GRAMMAIRE
Distinguer les mots
selon leur nature
36 37 38
39 40
Étude de la langue avec les TICE
Etude de la langue : démarche, les points
clés, les opérations mentales
Dans cet enseignement, il y nécessité de hiérarchiser les
apprentissages.
Quelques notions fondamentales doivent être travaillées tout au
long du cycle 3:
nature/fonction
relation sujet/verbe, en partant des cas simples
accords dans le groupe nominal en partant des
régularités
La démarche d'enseignement est à interroger; l'enfant apprend,
par manipulation de la langue et par analogie. Il s'appuie sur
des exemples pour s'approprier une notion. La règle se construit
progressivement.
Les élèves gagnent à utiliser des outils de cycle.
Manier trop tôt des concepts ou vocables trop spécialisés ne
peut qu'entrainer des confusions chez les élèves.
Ces compétences sont encore en cours de construction en fin de
cycle 3, néanmoins un travail spécifique (vigilance, dictée
négociée, la phrase dictée du jour, un lien étroit entre
grammaire, orthographe et production d'écrits) peut
sensiblement améliorer les scores de réussite.
Identifier le verbe et le
sujet (sous forme d’un
nom propre, d’un
groupe nominal ou
d’un pronom
personnel) ;
reconnaître le
complément d’objet
(direct et indirect) du
verbe ; reconnaître le
complément du nom.
17 ; 18 ; 19 ;
20
(pistes)
Repérer les temps
simples et les temps
composés de
l’indicatif, le
conditionnel présent
et l’impératif présent ;
conjuguer et utiliser à
bon escient les
verbes des premiers
et deuxième groupes,
être et avoir, ainsi que
quelques verbes
fréquents en
comprenant et en
appliquant leurs
règles de formation
pour les temps
étudiés.
34 35 41 42
44 45
Voir aide personnalisée
ÉTUDE DE LA
LANGUE :
ORTHOGRAPHE
Orthographier, sous la
dictée, les mots les
plus fréquents,
notamment les mots
invariables, ainsi que
des mots fréquents
avec accents.
28 ; 29 ; 30
Eduscol liste de fréquence de mots
Béatrice Pothier Progressions EOLE
Site de la circonscription
Exemples d'activités de copie , d'écriture,
mise en place d'un outil de cycle
Voir également ls liens proposés aux
évaluations CE 1
L'orthographe lexicale des mots usuels (cf liste de
fréquence de mots sur Eduscol), est massivement échoué
par les élèves ayant moins de 33 pour cent de réussite.
Cet enseignement doit faire l'objet d'une harmonisation
sur le cycle. La mémorisation (acte premier de mise en
codage mental) ne peut être renvoyé aux familles, mais
doit faire l'objet avant tout, d'un apprentissage en classe.
Écrire sans erreurs
les homophones
grammaticaux.
46 47
Dans la dictée,
appliquer la règle de
l’accord du verbe
avec son sujet, y
compris avec le sujet
qui de 3
ème
personne.
Accorder sans erreur
l’adjectif (épithète,
apposé et attribut du
sujet) avec le nom.
31 ; 32 ; 33 ;
48 ; 49
ÉVALUATIONS NATIONALES CM2 MATHEMATIQUES
Janvier 2011
Référence aux compétences
évaluées
ITEMS
Liens et outils proposés
pour aider à la réflexion
par champ et compétence
NOMBRES
Écrire et nommer les nombres
entiers, décimaux et les fractions
64 65
Passer d'une écriture
fractionnaire à une écriture à une
écriture à virgule et
réciproquement
66 67 68
Comparer, ranger, encadrer des
nombres
69
Reconnaître les multiples des
nombres d'usage courant : 5 15
20 25 50
76
CALCUL
Connaître les résultats des
tables de multiplication Les
retrouver pour trouver les
facteurs d'un produit
72 73
Mémoriser en classe les tables
de multiplication par des activités
régulières
Calculer mentalement le résultat
d'une opération ou d'une suite
d'opérations, ou le terme
manquant d'une opération
94 95
Aborder les calculs simples
régulièrement (les doubles, les
compléments à 10 ...)
Poser et effectuer une addition,
une soustraction ou une
multiplication sur des nombres
entiers ou décimaux
81 82 83 84
Poser et effectuer une division
d'un nombre entier ou décimal
par un décimal
85 86
Estimer mentalement l'ordre de
grandeur d'un résultat
78
Résoudre des problèmes
relevant des quatre opérations
74 75
Géométrie
Reconnaitre et vérifier en
utilisant les instruments qu'une
figure est un carré, un rectangle,
un losange, un triangle
particulier, un parallélogramme
90
Reconnaître, décrire et nommer
70 71
Reconnaître qu'une figure
possède possède un ou
plusieurs axes de symétrie , par
pliage ou à l'aide papier calque
99 100
Tracer une figure à partir d'un
programme de construction, d'un
modèle, d'un schéma codé, en
utilisant les instruments
92 93
GRANDEURS ET MESURES
Lire l'heure sur un cadran à
aiguilles. Connaître les unités et
leurs relations et calculer les
durées
77 79
Estimer ou mesurer une
longueur, calculer un périmètre,
une aire, un volume,
Connaitre les unités et leurs
relations
80
Résoudre des problèmes dont la
résolution implique
éventuellement des conversions
91 98
Résoudre des problèmes
concrets engageant une
démarche à plusieurs étapes
87
ORGANISATION ET GESTION
DES DONNEES
Lire ou produire des tableaux et
les analyser
61 62
Savoir organiser les données
d'un problème en vue de sa
résolution
63 96 97
Résoudre des problèmes
relevant de la proportionnalité
88 89
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi