Faculté de Médecine Montpellier Nîmes Décembre Sources Étudiantes

De
Publié par

Niveau: Supérieur
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes Décembre 2007 Sources Étudiantes MB1 – Propédeutique – Séméiologie cutanée – Ribstein Année Universitaire 2007-2008 SEMEIOLOGIE CUTANEE NB : Le diaporama complet avec de nombreuses photos pour illustrer se trouve dans les archives du ronéo • palir, rougir, transpirer, avoir la chair de poule • avoir un (des) bouton(s) • … sémiologie cutanée une préoccupation à deux étages 1. morphologique descriptive – comment cela a-t-il commencé ? – à quoi cela ressemble-t-il ? 1. lésion(s) élémentaire(s) 2. distribution 3. caractères associés : signes subjectifs ; coloration, infiltration,… – y a-t-il un contexte particulier ? 2. nosologique / étiologique Tout ceci montre l'importance +++ de l'interrogatoire afin de parvenir à un diagnostic. 1

  • vaso-dilatation des artérioles dermiques

  • peau

  • irrégulière couleur hétérogène

  • couches superficielles de l'épiderme tandis

  • épiderme

  • faculté de médecine de montpellier-nîmes


Publié le : samedi 1 décembre 2007
Lecture(s) : 37
Tags :
Source : med.univ-montp1.fr
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
Décembre 2007
Sources Étudiantes
MB1 – Propédeutique – Séméiologie cutanée – Ribstein
Année Universitaire 2007-2008
SEMEIOLOGIE CUTANEE
NB : Le diaporama complet avec de nombreuses photos pour illustrer se trouve dans les archives du ronéo
• palir, rougir, transpirer,
avoir la chair de poule
• avoir un (des) bouton(s)
• …
sémiologie
cutanée
une préoccupation à deux étages
1. morphologique descriptive
comment cela a-t-il commencé ?
à quoi cela ressemble-t-il ?
1. lésion(s) élémentaire(s)
2. distribution
3. caractères associés :
signes subjectifs ;
coloration, infiltration,…
y a-t-il un contexte particulier ?
2. nosologique / étiologique
Tout ceci montre l’importance +++ de l’interrogatoire afin de parvenir à un diagnostic.
1
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
Décembre 2007
Sources Étudiantes
MB1 – Propédeutique – Séméiologie cutanée – Ribstein
Année Universitaire 2007-2008
analyse
• aspect général de la peau
couleur, humidité, turgescence, texture
• lésions élémentaires
primaires/secondaires
regarder
toucher
éventuellement : vitro-pression
grattage à la curette mousse
Aspect général de la peau renvoie à la notion de terrain (vu avec le cours de pathologie générale de T. Lavabre-
Bertrand).
Lésions élémentaires primaires (s’il existe un processus lésionnel initial) ou secondaires (s’il n’existe pas).
Coloration de la peau :
Elle est dépendante de la mélanine.
Maladie d’Addison : la peau initialement blanche devient fortement bronzée. Le mécanisme à la base de ce
changement de coloration est une insuffisance des glandes corticosurrénales. Il y a alors une réponse de l’hypophyse
qui sécrète de l’ACTH en excès pour tenter de faire sécréter la surrénale. Cette hypersécrétion d’ACTH provoque une
mélanodermie (teinte bronzée de la peau).
Disparition des pigments : innée = albinisme
Acquis = vitiligo
2
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
Décembre 2007
Sources Étudiantes
MB1 – Propédeutique – Séméiologie cutanée – Ribstein
Année Universitaire 2007-2008
lésions élémentaires
• primaires
– plane, colorée ou décolorée : macule
– en relief : papule – nodule – tumeur
– à contenu liquidien : vésicule – bulle – pustule
• secondaires
– ouverte : érosion – ulcère
– recouverte : squames ≠ croutes
– transformée : atrophie, sclérose
Papule : touche plutôt l’épiderme.
Nodule : toucher l’épiderme et le derme.
Tumeur : s’infiltre dans la peau.
(Attention ! ces définitions sont simplistes et ne reflètent pas toujours la réalité !)
Une pustule se distingue d’une vésicule (plus petite qu’une bulle) et d’une bulle par le fait qu’elle contient du liquide
trouble.
Une érosion touche les couches superficielles de l’épiderme tandis que qu’un ulcère se caractérise par une atteinte du
derme.
Squame = augmentation de la partie kératinisée de l’épiderme.
lésions élémentaires problématiques
• fugaces : rash, bulle
• multiples, par poussées successives
[regarder les lésions les plus récentes]
• confluentes : placard
[regarder les lésions les plus périphériques]
• modifiées
– grattage : lichenification
– infection : impétiginisation
– application de topique : eczématisation
Purpura = petits piquetés rouges liés à l’extravasation de globules rouges.
3
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
Décembre 2007
Sources Étudiantes
MB1 – Propédeutique – Séméiologie cutanée – Ribstein
Année Universitaire 2007-2008
Papules :
quelle couleur ? Quelle distribution ?
4 variétés : -épidermique
- dermo-épidermique
- folliculaire : centrée par un poil
- miliaire
Urticaires = papules érythémateuses, oedémateuses, distinctes et confluentes ; ils font suite à des démangeaisons et
des sensations de brûlures. (Orties)
Comment caractériser un mélanome ?
A
symétrie
B
ordure encochée, irrégulière
C
ouleur hétérogène
D
iamètre > 6mm
E
volutivité
Le risque de métastases et de récidives augmente avec la profondeur du mélanome.
Vésicules et bulles :
Renvoient à trois maladies : herpès (labiale ou génitale), zona (dont la distribution suit un nerf intercostal), et varicelle.
Eczéma = microvésicules que l’on perce en frottant dès que cela démange.
Pustules :
Folliculaire ? Oui
furoncle
Non
impétigo, variole
érythème
• rougeur du tégument, non infiltrée,
disparaissant à la vitro-pression
• par vaso-dilatation des artérioles dermiques,
la surface épidermique étant ou non modifiée
• généralisé ? infectieux, sinon toxique
ou localisé ?
→ attention à ne pas méconnaitre
. un forme fruste (roséole)
. des squames (la curette mousse toujours)
4
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi