L'appareil génital masculin

Publié par

Niveau: Supérieur
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes Février 2007 Sources Étudiantes MB2 – Anatomie – Appareil génital masculin – Pujol Année Universitaire 2007-2008 L'appareil génital masculin Il se divise en 4 parties : Partie scrotale : bourses, testicules, épididymes et la partie duconduit déférent qui quitte cette région Partie funiculaire et inguinale : situé en sous cutanée, pénétration de l'anneau inguinal du canal déférent dans cavité abdominale Partie pelvienne : conduit déférent qui dans sa partie terminale forme une dilatation = ampoule déférentielle. Il est en rapport avec les vésicules séminales de chaque côté, vésicules et ampoules fusionnent pour former les canaux éjaculateurs qui viennent ouvrir à la face postérieure de urètre. Cette partie s'arrête en dessous de la prostate. NB : l'ensemble vésicule séminale (en partie) et ampoule déférentielle sont situés dans la prostate Portion périnéale et pelvienne : En dessous on trouve le diaphragme urogénital, où on retrouve des glandes bulbo- urétales qui s'abouche dans l'uretère en dessous du diaphragme. 1

  • fascia spermatique

  • ligament scrotal

  • prostate

  • muscle

  • abdomen au travers des structures musculaires

  • inguinale centrée

  • paroi abdominale

  • portion scrotale

  • canaux éjaculateurs


Publié le : jeudi 1 février 2007
Lecture(s) : 142
Tags :
Source : med.univ-montp1.fr
Nombre de pages : 14
Voir plus Voir moins
MB2 – Anatomie – Appareil génital masculin – Pujol                                Année  Universitaire 2007-2008 L'appareil génital masculin
Il se divise en 4 parties : Partie scrotale : bourses, testicules, épididymes et la partie duconduit déférent qui quitte cette région Partie funiculaire et inguinale : situé en sous cutanée, pénétration de l’anneau inguinal du canal déférent dans cavité abdominale Partie pelvienne : conduit déférent qui dans sa partie terminale forme une dilatation = ampoule déférentielle. Il est en rapport avec les vésicules séminales de chaque côté, vésicules et ampoules fusionnent pour former les canaux éjaculateurs qui viennent ouvrir à la face postérieure de urètre. Cette partie s’arrête en dessous de la prostate. NB : l’ensemble vésicule séminale (en partie) et ampoule déférentielle sont situés dans la prostate Portion périnéale et pelvienne : En dessous on trouve le diaphragme urogénital, où on retrouve des glandes bulbo-urétales qui s’abouche dans l’uretère en dessous du diaphragme.
Février 2007 Sources Étudiantes
1
 Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
MB2 – Anatomie – Appareil génital masculin – Pujol 1 – Portion scrotale
                    
           Année  Universitaire 2007-2008
Ensemble des éléments anatomiques situés dans les bourses avec comme élément central le testicule qui présente une enveloppe (albuginée) assez résistante qui va envoyer des cloisons dans la partie haute du testicule et qui détermine des logettes testiculaires ou se trouve les tubes séminifères. Ceux-ci se rejoignent pour donner les tubules droits qui se rejoignent à leur tour pour former un réseau anastomotique, le rete testissitué dans le médiastinum testis qui est la partie fibreuse et haute de l’albuginée d’où naissent les septulum. Puis le rete testis donne les cônes efférents qui se jettent dans le conduit épididymaire. L’épididyme a 3 parties : la tête, le corps et la queue. A l’intérieur on a un conduit épididymaire avec un parcours sinueux qui reçoit les tubules efférents, puis part le conduit déferent.
Il existe à ce niveau des vestiges embryologiques : - L’appendice épididymaire en avant qui s’attache sur épididyme et le testicule avec un pédicule. C’est un reliquat des canaux de Wolff. - L’appendice testiculaire, sous le pédicule et sur le testicule Le ligament scrotal fixe en inféropostérieur le testicule dans le scrotum et permet aussi la descente des bourses
Février 2007 Sources Étudiantes
2
 Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
MB2 – Anatomie – Appareil génital masculin – Pujol                     L’envelo e testiculaire est com osé ar  :  
           Année  Universitaire 2007-2008
3 muscles : le muscle transverse, les muscles obliques internes et externes (ce sont des muscles paires). Le fascia transversalis qui tapisse toute la cavité abdominale Sous la peau le fascia superficiel
Le testicule passe dans le canal, vient se positionner dans les bourses et entraîne avec lui tous les éléments qui se trouvent sur sont passage : Le péritoine : le testicule est rétropéritonéal, au niveau du testicule il forme la vaginale testiculaire, sur le trajet les 2 feuillets se soudent et forment le ligament péritonéo-vaginal NB : si les anses grêles passent, cela forme une hernie scrotale. Fascia transversalis qui formera le fascia spermatique interne Fibres musculaires transverses et obliques internes forment le fascia crémastérique qui donne 2 muscles crémasters. Fascia superficiel va donner le fascia spermatique externe La peau va donner le scrotum au niveau duquel on retrouve un muscle, le Dartos = muscle peaucier. . 2 – Portion funiculaire et inguinale
Centrée sur les 2 éléments : le cordon spermatique et le conduit déferent. Le cordon spermatique est palpable en sous cutanée qui accueille tous les éléments trophiques du testicule (vaisseaux, nerfs, …) Ensemble du cordon va dans le scrotum en passant par l’orifice inguinal qui est un orifice naturel retrouvé en antéroinférieur de la paroi abdominale.
Le conduit déférent fait partie des voies génitales chez l'homme et fait suite au canal de l'épididyme pour se poursuit jusque dans la région prostatique. Il est palpable en sous-cutané et mesure 2 à 3 mm de diamètre. Le canal inguinal est un passage dans la paroi antéro-inférieure de l'abdomen au travers des structures musculaires et aponévrotiques des muscles larges de l'abdomen (=M transverses, obliques internes et externes) ; c'est la communication entre la région intra-abdominale et la région sous-cutanée (?). Chez la femme, il permet le passage du ligament rond de l'utérus. C'est un point faible de la paroi abdominale = lieu de formation des hernies inguinales.
Février 2007 Sources Étudiantes
3  Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
MB2 – Anatomie – Appareil génital masculin Pujol
Février 2007 Sources Étudiantes
                    
4
           Année  Universitaire 2007-2008
 Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
MB2 – Anatomie – Appareil génital masculin – Pujol                     3 – Portion pelvienne On distingue 2 parties : - Conduits déférents et vésicules séminales :
           Année  Universitaire 2007-2008
Les conduits déférents se dirigent vers la face postérieure de la vessie ; ils sont recouverts en haut par du péritoine pariétal qui recouvrira les vaisseaux iliaques externes et a. ombilicales. Ce sont des éléments sous-péritonéaux, mobile : quand la vessie est pleine, ils remontent.
Février 2007 Sources Étudiantes
5
 Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
MB2 – Anatomie – Appareil génital masculin – Pujol
                    
           Année  Universitaire 2007-2008
Les vésicules séminales présentent de grandes variations : elles sont situées entre la vessie et le rectum, mais ne permettent pas la séparation totale entre les 2 comme le fait l'utérus chez la femme.
Février 2007 Sources Étudiantes
6
 Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
MB2 – Anatomie – Appareil génital masculin – Pujol
- Prostate et urètres :
Février 2007 Sources Étudiantes
                    
7
           Année  Universitaire 2007-2008
 Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
MB2 – Anatomie – Appareil génital masculin – Pujol
                    
           Année  Universitaire 2007-2008
Sur le plan morphologique, la partie postérieure de la prostate est séparée en 2 lobes symétriques. Le seul examen clinique de la prostate peut se faire par toucher rectal et le sillon médian sera exploré par cette voie = appréciation de la symétrie des 2 lobes latéraux... Au moment où les conduits déférents entrent dans la prostate, ils se dilatent : ce sont les ampoules déférentielles. Les vésicules séminales se rapprochent de ces dilatations pour donner naissance aux conduits éjaculateurs = parties terminales des conduits de Wolff et qui s'abouchent à la face postérieure de l'urètre prostatique.
Février 2007 Sources Étudiantes
8
 Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
MB2 – Anatomie – Appareil génital masculin – Pujol
                    
           Année  Universitaire 2007-2008
Remarque : L'utricule prostatique est un cul de sac canalaire. Il mesure 10 à 15 mm de long, c'est la portion terminale des conduits de Müller. Il est situé entre les 2 conduits éjaculateurs et s'abouche entre ces 2 conduits au niveau de la face postérieure de l'urètre prostatique. La zone du stroma est fibro-musculaire et n'a pas de caractéristique pathologique. La zone périphérique contient 70 pourcent de parenchyme = en relation avec cancer...
Février 2007 Sources Étudiantes
9
 Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
MB2 Anatomie – Appareil génital masculin – Pujol
                    
           Année  Universitaire 2007-2008
L'urètre prostatique mesure 30 mm de long, sera divisé en 2 parties : proximale = urinaire, verticale, dirigée vers la bas, environ 15 mm. mixte = urogénitale, oblique vers le bas et en avant, environ 15 mm. Ces 2 parties sont séparées par le collicule séminal ou veru montanum, qui est une excroissance retrouvée sur la face postérieure de l'urètre. A son niveau, il y a l'abouchement des 2 conduits éjaculateurs et de l'utricule prostatique. Elle se prolonge en bas par la crête urétrale qui permet d'éviter les reflux de l'éjaculat vers la vessie pendant l'éjaculation, elle oriente le flux (éjaculation rétrograde : vers partie haute de l'urètre=stérilité).
Février 2007 Sources Étudiantes
10
 Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
MB2 – Anatomie – Appareil génital masculin – Pujol
Février 2007 Sources Étudiantes
                    
11
           Année  Universitaire 2007-2008
 Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi