Mention Arts Lettres Civilisations Spécialité: Langages Cultures et Sociétés en milieu plurilingue

Publié par

Niveau: Supérieur, Master

  • mémoire - matière potentielle : m2

  • mémoire - matière potentielle : professionnel

  • mémoire


Domaine Humanités P ar co ur s : A pp re nt iss ag es , L an gu es e t S oc ié té s e n m ilie u pl ur ilin gu e. Master Mention : Arts, Lettres, Civilisations Spécialité: Langages, Cultures et Sociétés en milieu plurilingue 20 10 - 20 11 Responsable du Parcours : Mme D. GROUX Campus de Schoelcher BP 7207 97275 SCHOELCHER CEDEX Martinique Tél : 0596 72 74 60 Fax :0596 61 18 69 2010 2011

  • éventuelle thèse de doctorat

  • monde européen

  • jeu du tronc commun en l1 et par la mutualisation des enseignements de mentions


Publié le : vendredi 8 juin 2012
Lecture(s) : 76
Source : univ-ag.fr
Nombre de pages : 33
Voir plus Voir moins
                                                        
 2010   2011                    
Responsable du Parcours : Mme D. GROUX
Campus de Schoelcher BP 7207 97275 SCHOELCHER CEDEX Martinique Tél : 0596 72 74 60 Fax :0596 61 18 69
    
          
 
Responsable du domaine Arts, Lettres et Langues  Corinne MENCE-CASTER, PR, Coordonnées : 05 96 72 74 73 cmence-caster@wanadoo.fr 
 
2
   Mention «  »
 PRESENTATION  La mention de master « Arts, Lettres, Civilisations » a pour ambition de proposer des enseignements innovants en matière de culture et développement. C’est pourquoi cette mention se décline en trois spécialités distinctes, elles-mêmes réparties en parcours pour mieux appréhender les multiples dimensions de l’éducation et de la culture (au sens large) comme vecteurs de développement. Cette mention de master vise donc à conférer aux étudiants des compétences scientifiques croisées, centrées sur des problématiques linguistiques, littéraires, historiques, géo-politiques, anthropologiques, didactiques et culturelles liées aux mondes des Caraïbes et des Amériques dans leur relation souvent problématique avec les mondes dits « anciens ». Ces orientations s’expliquent aisément par la situation géographique de notre Université, au carrefour des cultures européennes, caribéennes et américaines.  Conditions d’accès et articulation avec le niveau L  Cette mention de master est accessible à tout étudiant titulaire d’une licence générale ou d’un diplôme étranger reconnu équivalent (3 années universitaires) d’Anglais, d’Espagnol, de Lettres Modernes, de LEA, de LCR, de Sciences du langage, de Communication ou d’autres licences, avec ou sans orientation FLE. Pour les étudiants titulaires d’une licence délivrée par l’U.A.G, cette mention de master s’appuie bien évidemment sur les formations dispensées au niveau Licence du Domaine « Lettres, Sciences de l’homme et de la société », d’autant qu’en troisième année de licence, un parcours ou choix «Recherche » a été prévu pour les étudiants souhaitant s’orienter vers le master. Néanmoins, il est bien entendu que tous les étudiants ont leur place en première année de master. Précisons également que toutes les mentions de licence intègrent déjà des enseignements sur la Caraïbe et l’Amérique, dans des proportions importantes. Par exemple, une étroite articulation entre « monde européen » et « monde américain », à hauteur de 50% des enseignements pour chaque monde, a été retenue pour la structuration des licences d’Espagnol et d’Anglais. Il en va de même de la licence de Lettres Modernes où les enseignements en littérature francophone sont bien représentés. Par ailleurs, par le jeu du tronc commun en L1 et par la mutualisation des enseignements de mentions ou parcours, les étudiants ont, dès le niveau Licence, une réelle expérience de l’interdisciplinarité.
 
3
 
 
4
 
    Conditions d’admissibilité en M1:  Tous les étudiants titulaires d’une licence s’insérant dans le cadre des Lettres et des Sciences de l’Homme et de la Société auront un accès de plein droit à la première année de master dans la mention «Lan ues, Lettres, Civilisations et Communication». Toutefois, les modalités de leur inscri tion restent soumises à leur adé uation avec le arcours-t e envisa é.  Les étudiants issus d’autres formations, ou désirant valider un arcours rofessionnel, devront soumettre leur candidature à la commission éda o i ue com étente.  Les étudiants étran ers titulaires du nombre requis de crédits ECTS correspondant à la Licence ourront s’inscrire a rès avis de la commission com étente ui estimera le arcours de l’im étrant au re ard du cursus offert.  La première année du Master sera consacrée à une initiation à la recherche méthodolo ie, é istémolo ie, heuristi ue, conce tualisation, mise en roblémati ue , ainsi u’à un com lément de formation énérale et d’a rofondissement de fondamentaux devant ermettre à l’étudiant d’acquérir le niveau de connaissance et le savoir-faire nécessaires à son insertion rofessionnelle dans les milieux de la recherche et de l’ensei nement, mais aussi dans ceux des medias, de la communication, de l’édition.      Conditions d’admissibilité en M2:  La commission com étente autorise l’inscri tion de l’étudiant en deuxième année de master recherche ou rofessionnel) au regard des résultats obtenus (semestres 1 & 2) et du projet personnel du candidat.  Les demandes d’admission par équivalence étudiant venant d’un autre master ou d’une autre formation fran aise ou étrangère, validation d’acquis professionnels, etc.) sont examinées par la dite commission.  MÉMOIRELa seconde année est davantage orientée vers la formation àla DE M2 recherche. Outre les enseignements spécifiques devant amener l’étudiant  à une véritable autonomie en matière de recherche, l’écriture d’un 30 ECTSmémoire devra permettre à l’étudiant de faire ses preuves en tant que chercheur (méthodologie, problématique, recherche documentaire et de terrain, insertion dans une équipe) et d’amorcer un éventuel futur doctorat. Il est aussi possible que les étudiants présentent un mémoire professionnel, ancré dans la pratique d’un stage.  Le mémoire de M2 -- en français -- constitue un marchepied vers une éventuelle thèse de doctorat. Il constitue également un banc d'essai pour un objet d'étude, une problématique, une méthodologie. A l'issue de sa soutenance, le jury atteste de la capacité de l'étudiant à poursuivre vers des études doctorales (thèse éventuelle).  Le mémoire, d’une cinquante de pages sera donc soutenu devant un jury composé d’au moins deux enseignants-chercheurs, parmi lesquels au moins un HDR.  
 
 
5
      MODALITES DES CONTROLES DE CONNAISSANCES
   Toutes les UEO de chaque semestre du master (M1 et M2) seront validées en CC (et jamais en ET pour le PPR) et feront impérativement l’objet d’une épreuve à la deuxième session (sauf pour Métiers des Arts, des Langues, des Lettres et de la culture).  L’UEC sera validée en CC et ne fera pas l’objet d’une 2ème session.  Les autres UE seront évaluées selon les choix de spécialités.                   
 
 
6
1,5 Contrôle 2h  continu   Contrôle 2 h 1,5 continu    0,5 Contrôle 1h  continu    0,5 Contrôle 2h
7
 84  84  84   84
 Contrôle 2h  1,5 continu    1,5 Contrôle 2 h continu
16 8 24 16 16     16 16
 
   16 8 24    16 8 24    24  24    12 12 24
   16 16   16 16   
84 60   60
1,5 Contrôle 2 h continu 1,5 Contrôle 2h  continu  Cont ôle 2 h r 1,5 continu
a) Méthodologie de la X 4.5   recherche UEO1 b) Le système éducatif et son M. Tondellier4.5 environnement  a) La société de plantation et M. g L’Et 4 an d’hab tation i   ou   UEO2Politiques linguistiques M. 4 Dispagne comparées b) Diversité culturelle,  développement durable et M. L’Etang 4  poétique du Divers ou M. Silpa4 es effets des politiques L linguistiques dans  l’enseignement secondaire   nouveauxa) Les « M. et » publics Tondellier  la lutte contre l’échec des4 UEP1élèves au collège et au lycée (2SUEP)b) Les pédagogies alternatives Mme Wen  4   X  Langue vivante étrangère 2.5 UEC1Anglais ou Espagnol    Psychologie de l’adolescent X 2.5
16 8 24
non 2h no n non 2h no  n non 2h  no n non 2h no  n    non 2h  no n non non no n non non no n    non non no n    non non no
 60  60  
crit lél Du Oraed  ér eir tlcé dlerôntainncoe  secnassed eéruD étudiant  Coef.M dolatiséd  uoceu hs reha Ce rgatoted lart liav SC E TCtn sevan desotalD  TM  TITSNOC STNEMELE ernt IC  EFSTITU2 mè eess seisnoCODE UE ssion   liruugnieililp u   1re1èMAe ERSTéicoS tem ne sét, esagsss uengLaSR :CRUOneitpArpurilu ple PAinguéico sétm neeili Cs,tuuls re SetAIILET: L naageg   SPECon non 2h nni u 2 hlô eoctn rOlatron C,5 184
 continu n Total MS1 30 108 68 176 624 10                     Semestre 2  MASTER 1    Modalités du 1èresession 2èmesession    Oral Durée Oral Durée de contrôle de Charge Coef. TP Total CM TD Intervenants ECTSCODE ELEMENTS CONSTITUTIFS EC UE des total de connaissances l’écrit de heures travail l’écrit étudiant  3= Contrôle continu 2h non 2h non 24 841.5 +     non 2h non 2h continu1.5 Contrôle 24 84   Contrôle 2 h non 2h non 16 603= continu  1.5 Contrôle continu dossier non non non 16 60 +  1.5  3= Contrôle continu 2h non non non 1.5 + Contrôle 2 h non non non 1.5 continu 3= 1.5 Contrôle continu 1h non non non  +      1.5 Contrôle continu 2h non non non  10
    
 
        a) L’enseignement secondaire, en Mme Groux 4.5 16 8 UEO3France et dans le monde b) Evaluation des établissements et Mme Jouy des élèves : l’apport des enquêtes 4.5 16 8 internationales  a) Violence dans les collèges et M. Tondellier     cées, en France et ailleurs 4 16 l UEO4 b) Métiers des arts, des langues, des X lettres et de la culture 4 8 8   a) Déontologie du métier Mme Jouy     d’enseignant 4 16 8 UEP2b) Le « M. Tondellier métier de collégien et de    (2SUEP)lycéen » 4 16 8  X UEC2 Langue vivante étrangère 2.5 24  Mme Wen    Utilisation du multimédia dans le 2.5 12 12 secondaire Total MS2 108 30 68  
8
 24  24  24  24 176 
 84  84  84  84 624 
  Master 1èreannée semestre 1  
UEO1    UEO1a Méthodologie de la recherche
 Intervenant: M. Gilbert ELBAZ, Pr  Objectif Ce cours de Méthodologie de la Recherche vise à donner aux étudiants de M1 les compétences de base pour conduire, écrire et évaluer une recherche en sciences sociales. Le contenu de cours suivra le plan d’un projet de recherche, c’est-à-dire : 1) Définir une thématique de recherche. 2) Dresser un état des lieux en identifiant le cadre théorique le plus approprié à sa thématique. 3) Formuler une ou plusieurs hypothèses. 4) pour recueillir les données et conduire sa recherche.Formuler une ou plusieurs méthodes qualitatives ou quantitatives 5) Développer son argumentation majeure. 6) hypothèses de départ et évaluer les implications du résultat.Conclure sur la vérification ou la réfutation de ses 7) Envisager de nouvelles pistes de recherche.
 Bibliographie ANTOINE, JacquesHistoire des sondages, Odile Jacob, 2005. BOUDON, Raymond,Les Méthodes en sociologie, Paris (Coll. Que Sais-je ?), PUF, 9eédition, 1993. GUITTET, André,L’entretien: techniques et pratiques, Paris: A. Colin, 2003. MENDRAS, Henri, OBETI, Marco,Le sociologue et son terrain, Trente recherches exemplaires, Paris : Armand Colin, 2000. QUIVY, Raymond, Van Campenhoudt, Luc,Manuel de recherche en Sciences sociales, Paris: Dunod, 1995. Evaluation Contrôle continu : dossier.  
9
UEO1b Le système éducatif et son environnement
2èmesession : écrit de 2h    Intervenant:Michel TONDELLIER  Cours assuré par Max ORVILLE, chargé de cours, enseignant.  Objectif Dans ce cours, il s’agit de replacer l’établissement secondaire dans son environnement. L’établissement scolaire et l’équipe éducative qui l’anime n’existent pas en apesanteur sociale, ils entretiennent des relations d’interdépendance – plus ou moins fortes ou contraignantes – avec les tutelles (collectivités locales, administration déconcentrée) mais également avec le quartier d’appartenance et les populations qui alimentent le bassin de recrutement de l’EPLE. Enfin, l’établissement scolaire s’inscrit dans un système d’interdépendance avec les autres établissements du secteur, qu’ils soient privés ou publics, dans des relations de collaborations et/ou de concurrence. Ces relations contribuent à faire de l’établissement scolaire un espace de relations sociales particulièrement complexe qu’il convient d’éclairer.  Bibliographie  -Batal Christian,gestion des ressources humaines dans le secteur publicLa , 2 tomes, Editions de l’organisation, 1998.   Auduc Jean-Louis,Le système éducatif français, CRDP Créteil, 2006. - Broch Marc-Henry,Travailler en équipe à un projet pédagogique, Chronique sociale, 2004. -- Fotinos Georges, Testu François,Aménager le temps scolaire, Hachette Education, 1996. - Camana Christiane,La crise professionnelle des enseignants : des outils pour agir, Delagrave, 2002. - André Bernard,Motiver pour enseigner, Hachette Education, 1998.  Evaluation Contrôle continu. Ecrit (2h). Pas de rattrapage.     Intervenant: M. Gerry L’ETANG, MCF  Objectifs:  L’objectif de ce cours est d’analyser la Société d’habitation et d’étudier le contexte plus large qu’elle préfigure (ou dans lequel elle s’insère), la Société de plantation. Les processus historiques et anthropologiques ayant produit lesdites sociétés seront présentés, et leur distribution géographique sera mise en perspective.    
UEO2 UEO2a La société d’habitation et de plantation
10
NORIASNTTNOTTNERUS
 Plan de cours et calendrier: - Définition de la société d’habitation - Définition de la société de plantation - des plantations L’Amérique - dans les Petites Antilles : L’habitation - 1) le cadre physique - le cadre anthropologique 2) -l’océan Indien : les cas de Maurice et de la Réunion Les sociétés d’habitation et de plantation de  Travail personnel demandé à l’étudiant: lecture des ouvrages de la bibliographie  Evaluation: CC Ecrit 2h 1èreet 2èmesession  Permanence de l’enseignant au bénéfice de l’étudiant: jeudi 17h-18h  Bibliographie succincte:  - BE, Jean, 1984,Paysans de la Réunion, PUAM/CNRS, Aix/Paris   - DU J. David (ed), 1999, ,J. Thomas, KPlantation Society and Race Relations. The Origins of Inequality, Praeger Publishers, Westport, Connecticut  - PETITJEANROGET, Jacques, 1978,à la Martinique : un demi-siècle de formationLa société d’habitation , 1635-1685, thèse pour le doctorat d’Etat en histoire, Université Paris VII, Atelier de reproduction des thèses, Lille, 2 vol.  - M Sydney, 1968, “Caribbean Society”, in Stills, Davdi ed,loianetnItanr encyclopedia of the social science, vol. 2 The Macmillan Company and The Free Press, New-York, pp. 306-319  - G , Moses, 1977,Le récit de Grandy Moses, esclave en Caroline du nord, Centre de recherches Caraïbes, Montréal  - WAGLEY(Charles), « Une aire culturelle : l’Amérique des plantations »,Les sociétés antillaises(J. Benoist éd.), CRC / Université de Montréal, Sainte-Marie / Montréal, 1975, pp. 31-45 [4eme édition]   Intervenant: M. Michel DISPAGNE, MCF (HDR)  Objectif   
 INRZNAYD
OU UEO2b Politiques linguistiques comparées
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.