OBJECTIFS: question

Publié par

Niveau: Supérieur
MIF 2012 Dr NEKAA OBJECTIFS: question 46 •Définir la précarité •Connaître ses facteurs de risque •Savoir l'évaluer •Connaître les bases de la protection sociale ? Morbidité et comorbidité: diagnostic , complications, traitement Soins et précarité: objectifs - définir la précarité, l'exclusion - identifier ses indicateurs - comprendre interactions santé/précarité - définir le projet de soins - repenser la relation - évoquer les pathologies fréquentes et principes de traitement - connaître les bases de la protection sociale/réseau Epidémiologie Précarité 20% population 4 183 000 hô 2010c meurs en France 2009 100 OOO SDF (26000 enfants) 3/4 avait un domicile 2/3 hommes Languedoc-Roussillon: Le niveau du chômage en Languedoc-Roussillon est largement supérieur à la moyenne nationale : 12 9% contre 9 9% (France , , métropolitaine). Hérault situation difficile/moyenne nationale 13,6% chômage/ 9,9% au niveau national 12% population dépendent RSA 20% familles monoparentales Précarité : définition Précarité (HCSP): processus de fragilisation conduisant à une plus grande vulnérabilité face à un certain nombre de handicaps sociaux, coûteux pour l 'individu et susceptibles d 'entraîner un glissement vers des situations plus durables et plus dramatiques proches de la grande pauvreté ou de l 'exclusion. Fragilité = instabilité, absence de sécurité Handicaps sociaux: travail, logement, solidarité familiale, éducation, formation, santé

  • bases de la protection sociale

  • taux de pauvreté chez les femmes et chez les hommes

  • continuité des soins repérer

  • maladie

  • interaction santé-précarité

  • rattachement au régime général d'assurance maladie

  • couverture maladie universelle

  • projet de soins

  • revenu

  • situation irrégulière


Publié le : mercredi 30 mai 2012
Lecture(s) : 46
Source : med.univ-montp1.fr
Nombre de pages : 16
Voir plus Voir moins
MDIrF NEKAA
OBJECTIFS: question 46  é inir la récarité Connaître ses facteurs de risque Savoir lévaluer Connaître les bases de la protection sociale , complications, traitement
Epidémiologie
Précarité 20% population c meurs en France 2009 100 OOO SDF (26000 enfants) 3/4 avait un domicile 2/3 hommes Languedoc-Roussillon: Le niveau du chômage en Languedoc-Roussillon est largement supérieur à la , , métropolitaine). Hérault situation difficile/moyenne nationale 13,6% chômage/ 9,9% au niveau national 12% population dépendent RSA 20% familles monoparentales
Soins et précarité: objectifs - définir la précarité, lexclusion -- comprendre interactions santé/précarité - définir le projet de soins - repenser la relation - évoquer les pathologies fréquentes et principes de - connaître les bases de la protection sociale/réseau
Précarité : définition
conduisant à une plus grande vulnérabilité face à un certain nombre de handicaps sociaux, coûteux pour l individu et susceptibles d entraîner un glissement vers des situations plus durables et plus dramatiques proches de la grande pauvreté ou de l exclusion. Fragilité = instabilité, absence de sécurité Handicaps sociaux: travail, logement, solidarité familiale, éducation, formation, santé
2012
MDIrF NEKAA
Précarité : définition Seuil de auvreté Revenu in érieur au tiers du revenu médian soit 757 euros Exclusion : 100 000 SDF en France en 2009 impossibilité d accès aux droits exclusion ---> inclusion: normes? isolement/ handicaps/revenus/logement
et chez les hommes est à peu près équivalent. On estime quil y a près de 2,4 millions de femmes et 2,1 millions dhommes pauvres, en utilisant le seuil e u revenu m an revenu qu sépare la population en deux parties égales), selon lInsee.
 En France, un individu peut être considéré comme "pauvre quand ses " ou 954 euros (données 2009) selon la définition de la pauvreté utilisée (seuil à 50 % ou à 60 % du niveau de vie médian ). Le revenu pris en compte est le revenu dit "disponible" : apr s impôts et prestations sociales.
sont pauvres contre 10,8 % des couples. Un peu plus de 3 millions de personnes sont allocataires de minima soc aux, ma s m ons e personnes au total en vivent...
0212
MDIrF NEKAA
01/01/2011 : 467  pour une personne seule sans enfants, 840  pour une personne seule avec deux enfants, 980  pour un couple avec eux en ants.
 Les personnes à bas revenus consultent plus rarement un médecin ou un s écialiste.  Parmi celles âgées de moins de 50 ans, 21 %, contre 17% du reste de la population, nont pas consulté de médecin généraliste au cours de . La proportion est de 53% quand il sagit de spécialistes, contre 40% pour les autres personnes.
Entre 1 et 1,9 millions de personnes exercent n e loi ais dis osent après avoir comptabilisé les prestations sociales (prime pour lemploi, allocation logement, etc.) ou intégré des revenus de leur conjoint, dun niveau de vie , moitié du revenu médian .
Précarité : facteurs Facteurs économiques Maladie  Faibles revenus  Handicaps physique,  Absence d emploi mental  Absence de couverture sociale Facteurs environnementaux  Conditions de vie  Accessibilité aux lieux de soins
2012
MDIrF NEKAA
Précarité : facteurs Facteurs socio-culturels Facteurs psychologiques  Connaissances et  Sentiment de honte, croyances jugement  Peur de la maladie  Dévalorisation  Fatalité devant maladie  Fatalisme, vision court  Échelle de valeur terme  Perception de la santé  Évenements fragilisants  anque e conna ssance: p acement corps, santé, maladie,  Stress lié précarité accessibilité soins matérielle  addictions
Interaction santé-précarité
ue e pr or Manger, shabiller, dormir, se loger
Recours tar i s aux soins Faible intérêt pour la prévention
Précarité : indicateurs Situation sociale Pas de SS ou AME Sans emploi ou faibles revenus (RSA) ou emploi précaire mposs t avance ra s ou t c et mo rateur Absence de formation, de scolarisation (illettrisme) Etrangers situation irrégulière Invalide Situation familiale Logement insalubre ou pas de logement Toxicomanie/alcool Handicap: maladie, fonctionnel,mental
Interaction santé-précarité
es so ns demandent
0212
MDIrFN KEAA
Précarité : projet de soins Quelle est la demande ? Difficulté ou impossibilité de la demande  Quelle est la réponse ? Du temps, de lécoute Ne pas imposer son projet  : Repérer le déni de soins: faire naître un désir de soin
Protection sociale CMU (2% population métropole, 15% outre mer)  résidant en France, adresse  epu s au mo ns mo s n n errompu  en règle vis à vis des lois de police  plafond revenus  4 ans AME  situation irré ulière mais identité, adresse  en France depuis 3 mois, prouvé  plafond revenu  1 an
Précarité : projet de soins
 Travail de réseau : P.A.S.S., PRAPS  Mise en commun des compétences  empathie /sympathie
assure aux personnes dont les revenus sont ient as lde'su npleu ps rfoatiebcletiso en ts qoucii anlee  dbaénnsé fuinc régi mpe obligatoire :  e énéral -'le rattachement au régimg consultations médicales et frais dhospitalisation hors forfait hospitalier) ; -
0221
MDIrF NEKAA
 o l''btentiuovne , rstous conditliéonm de ressources, d une co ure entaire santé gmroadtéuirtaet ecuorm, pler efno arcnfota mi:t pl ej otuircnkaelti er rdeems bfaoriruaiers s eedtem  depenr tlo ut(nhdeèatsntese , sud n;' eo rctehrotpaiéndei elimite) dent  A noter : le bénéficiaire de la CMU de base devra faire lavance des frais médicaux et sera rembours par a suite. Le la CMU co ntaire bnéanuérfai cpiaasi ràe  fdaeire lavance mdeplsé fmreais.
lreésg puleirèsroe nenne sF rna'anycae npt epuavse ndte résidence  tendre à l'aide médicale de l'État. Sonptr éexclus de ce -dilsepso ésittuidfi :ants et ministres du culte qui conservent le r ré i e s éci i e --lleess  pmeermsobnrnees sd sué pjoeursrnoannnte l edni pFlroamnactei qpuoeu ;r suivre un traitement médical ou une cure ; - les travailleurs frontaliers résidant en u Fd'ranscuer laonrcseq m'iallsa sdioen td aanfsf illi'éÉst aàt  uonù  riégime as ls s d'or nisations ne ension ir-fnérltageeinsr mçnraeaei.sttiero asni'tailéles ss noonnt  gtdaiétjuàl aciroeusv edr'tus p ap r un
 E i   icmasi'tms séaedf ifpailrtiieémema, iearnuet t, doa'mua asrtséugqriuamenemc eegnémtna élearta dlip, adr èusne e ,  -ne bénéfi s estations en é ime d'assurance maladie et dnm'aaattytueaerrnnen tai ditd'éreu,  oncài i trat nittg arpea sp edresonpnrel ou en qualité -peatr résidantli léé (peanlrfe uamnne t P ,n t A co C dn S je) o f;inat,o cn osntcaubblien ,e t r run gDuliOMre, en France mtropolitaine ou dans . Le conjoint ou concubin s'il est ayant droit déug ablénéficiaire de la CMU profite ement de la CMU.
Protection sociale
 résidant en France, adresse  depuis au moins 3 mois ininterrompu  en règle vis à vis des lois de police  plafond revenus  1 an
2012
MDIrF NEKAA
o olitaine ou dans un DOM (depuis plus de 3 mois ; ourc ressources il-Fimérdpeaiossn spcaaoeus b lemvereé rt daasrelepi rprmmèeeessnn sttd aédidreues) cesp)ts ieio(nnnsf iédoenisse  ucerhte asr gà eusn  s obligations r .
AIDE MEDICALE DETAT  Être en situation irré ulière au re ard de la réglementation française: Éécétsroiandnoagmneitrq ,ue rene  eFsursraoonrptciées esnam n(tE .dE'.uEn.)  poauy sd eh loar sS Euisspsaec, e r taine ou dans un département d'outr(e-émterro)p doleipuis plus de trois mois.  Si a des personnes à charge, elles peuvent aussi c er e . . .  Étranger et retenu, maintenu ou en instance de reconduite à la frontière dans un Centre de rééttaet ndtieo sna andtém il nebi snéténréaftiicviieetr(e .Cd.eR .sAo.i)n: sp eà ulx' hêôtpriet aal,d smi is à l'A.M.E. pour cess
AIDE MEDICALE DETAT
 situation irrégulière mais identité, adresse  en France depuis 3 mois, prouvé  1 an
 Liste des États membres de l'Es ace économi ue européen (E.E.E.) : t États membres de l'Union lBeLeueuslrt govtaipnégetn-nsee p(U.E.): Alle,m aHgonneg,r iAeu, tIrrilched, eB, eIltgailqiuee, , e Estonie, Francrei, ,F iCnhlaynpdree,,  GDraènceemark, Espagne,a n Pologonnei,e ,P Loirttuuagnaile, , RLéupxueblmiqbuoeu rTg,c hMèaqlutee,,  RPaoyusm-aBnaise,,  , , ,  et trois États membres de l'Association e leeu rLioepcéhetnennes tdeei nli bert el-aé cNhoarnvgèeg e(.A.E.L.E.): l'Island,
2012
MDIrFN KEAA
 En dehors de ces situations, il est possible ehxucmeapnitoanirnee:emene ncer e ... re s r, e ssssiéoau jnnrdo tvepuée a pnynaaesésn mcsttde aec's.sgno)uste rir eist e tgled ine nn' dtoFee,e ur bstan érirns inecodt-éie'o fimu(isrnevc eiiier sa m)faanpr; sttra soénnuuivçr ruaadiisnses  t c(liaemaq c éupccterior,id uvoevvépineosetr,la  it oteduuatre i  eném c tsaooalouuta cr lditdeia lees e   de n  er départ  si ne réside as habituellement en France mais admis in ivi ue ement pour recevoir es soins titre umanitaire.  La décision d'une éventuelle admission à l'A.M.E. à titre humanitaire ne relève pas de l'Assurance Malad daponpca rptaies ndt' auun  dmrinoiist trmea ics hda'rugnée  dpeo ls'siAbcitliiotné. socialiee. , Ilm naies  s'agit 
Missions des PASS , prise en charge ambulatoire sans délai, de récupération des droits sociaux, plus tôt dans le système de soins de droit commun. 
PASS
étés affectés pour mettre en place des Permanences d Accès aux Soins de Santé (circulaire du 17 décembre 1998  implique les praticiens hospitaliers, les soignants, les travailleurs sociaux, les directions hospitalières
La consultation médicale  Il s'agit d'une consultation de Service d'Accueil et des Urgences ou des consultations externes, si possible sans rendez-vous, ouverte à tous.  C est une consu tation e premier recours en soin primaire, sans impératif de temps et permettant une approche globale du patient.
0212
MDIrF NEKAA
OBJECTIFS  répondre aux symptômes allégués par ,  repérer et dépister des pathologies graves ou urgentes,  évaluer le risque lié à la situation trajectoire de vie,
SUITE ' thérapeutiques à mettre en uvre,  de permettre au patient de s'impliquer dans une démarche de révention et d'éducation our la santé.
SUITE
dépendances (alcool, drogues illicites, psychotropes),  dépister des pathologies chroniques : VIH, VHC, VHB, tuberculose,  identifier les situations de violence conjugale,
CONSULTATION SOCIALE  une évaluation de la situation de ,  une évaluation de la situation et de l'environnement en matière de logement, ressources, travail, réseaux a ilial a ical culturel et social  une évaluation de la couverture sociale existante en vue, le cas échéant, d'une réouverture des droits,
0212
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi