Perspectives croisées bilinguisme et acquisition du langage chez deux enfants franco américaines l'une vivant aux Etats

De
Publié par

Niveau: Supérieur, Master

  • mémoire


Perspectives croisées : bilinguisme et acquisition du langage chez deux enfants franco-américaines, l'une vivant aux Etats- Unis, l'autre en France LE MOIGN Marianne UFR des Sciences du langage Mémoire de master 2 recherche - 30 crédits Spécialité Français Langue Etrangère (FLE) Sous la direction de Madame MARINETTE MATTHEY Année universitaire 2010-2011 du m as -0 06 31 72 4, v er sio n 1 - 1 3 O ct 2 01 1

  • langue minoritaire

  • tableaux sur le développement lexical

  • ufr de sciences du langage mémoire de master

  • tableaux comparatifs sur le développement lexical

  • exploitation des données

  • développement de la syntaxe de l'anglais chez calia

  • evolution de la morphosyntaxe

  • directeur de mémoire


Publié le : mercredi 20 juin 2012
Lecture(s) : 18
Source : dumas.ccsd.cnrs.fr
Nombre de pages : 299
Voir plus Voir moins
Perspectives croisées : bilinguisme et acquisition du langage chez deux enfants franco-américaines, l’une vivant aux Etats-Unis, l’autre en France
LE MOIGN Marianne dumas-00631724, version 1 - 13 Oct 2011 UFR des Sciences du langage
Mémoire de master2 recherche - 30 crédits
Spécialité Français Langue Etrangère (FLE) Sous la direction de Madame MARINETTE MATTHEY
Année universitaire 2010-2011
Remerciements
Je souhaiterais remercier Marinette Matthey, ma directrice de mémoire, pour sa disponibilité, sa réactivité, ses conseils, ses commentaires et ses encouragements.
Je voudrais aussi exprimer toute ma gratitude à la famille Frickel qui a accepté de s’organiser pour me fournir les enregistrements rég uliers de leurs interactions familiales sur une période de six mois. Sans eux, ce projet n’aurait jamais vu le jour.
Un grand merci à tous ceux qui m’ont soutenue et qui ont allégé les contraintes de la
vie quotidienne pour que je puisse travailler à ce projet : mon mari tout d’abord, ma sœur, ma mère, Patricia Delagarde, l’assistante maternelle de mes filles et Clare Hughes, Sharon Horry et Melanie Sebag, mes collègues.
Je n’oublie pas non plus mes deux filles, Lila et Maëlenn, dont la créativité bilingue
m’émerveille quotidiennement.
dumas-00631724, version 1 - 13 Oct 2011
2
MOTS-CLÉS: bilinguisme, acquisition du langage, stratégies parentales, langue minoritaire RÉSUMÉ Nous comparons le développement du bilinguisme fran çais-anglais chez deux enfants franco-américaines du même âge, l’une vivant en France et l’autre aux Etats-Unis. A partir
d’un corpus d’enregistrements étalés sur six mois, nous proposons un état des lieux du langage avant de nous intéresser aux stratégies par entales déployées pour favoriser le maintien et le développement de la langue minoritaire. Nous montrons que ce n’est pas
nécessairement dans la famille la plus « rigoureuse » que le bilinguisme de l’enfant est le plus équilibré. Nous mettons également en évidence la complexité de la question du développement du bilinguisme des enfants en regard du nombre de facteurs qui se croisent :
environnement, attitudes, compétences linguistiques des parents, constance des efforts, etc.
KEYWORDS:bilingualism, language acquisition, parental strategies, minority language
ABSTRACT
We look at two Franco-American children of the same age, one living in France and the other in the United States and we compare the development of their bilingualism in French and English. We base our study on a series of recordings spread over a six-month period. First, dumas-00631724, version 1 - 13 Oct 2011 we propose a description of both languages and then we focus on parental strategies which aim to maintain and develop the minority language. We show that the more “rigorous” family does not necessarily promote a more balanced biling ualism in their child. We also
emphasize the complexity of the topic as there are many intertwined factors with regards to bilingual development: environment, attitudes, parents’ linguistic competences, consistency of effort, etc.
3
4
dumas-00631724, version 1 - 13 Oct 2011
TABLE DES MATIERES
INTRODUCTION ........................................................................................................ 9
PREMIERE PARTIE : ETAT DU LANGAGE DANS LA LANGUE DOMINANTE ET LA LANGUE MINORITAIRE – EVOLUTION DE LA MORPHOSYNTAXE ET DU LEXIQUE
A. DONNEES ET METHODOLOGIE ....................................................................... 16
I. Description précise de la collection de données .............................................. 16
II. Exploitation des données .................................................................................. 171. Sélection de l’échantillon.......................................................................................... 17 2. Transcriptions............................................................................................................ 18 3. Tableaux sur le développement lexical................................................................... 19 4. Tableaux d’évolution de la langue.........9..1................................................................
III. Perspective comparatiste : la question de l’âge ............................................. 20
B. SCHEMA D’EVOLUTION DES LANGUES (CADRE THEORIQUE) ................... 21
I. Le lexique ............................................................................................................. 211. Cadre théorique : « Le développement lexical précoce » (Bassano, 2000 :137)21 2. Exploitation des données : tableaux comparatifs sur le développement lexical. 22 3. Développement lexical chez les deux enfants....................................................... 23
II. Morphosyntaxe: Anglais .................................................................................... 261. Bref descriptif............................................................................................................ 26 2. Morphologie de l’anglais chez Calia et Lila : acquisition des morphèmes grammaticaux................................................................................................................ 28 dumas-00631724, version 1 - 13 Oct 2011 3. Dével ppement de la syntaxe de l’anglais chez Calia et Lila.............................3..3a. Ordre des mots......................................................................................................... 34 b. Questions ................................................................................................................. 35 c. Négation ................................................................................................................... 37 d. Auxiliaires et semi-auxiliaires................................................................................... 39 e. Constructions complexes ......................................................................................... 40 e.1. Propositions coordonnées.................................................................................. 41 e.2. Propositions subordonnées................................................................................ 42 4. Conclusion................................................................................................................. 43
III. Morphosyntaxe: Français ................................................................................. 431. Le système verbal...............................................................................4......4................ a. Formes non conjuguées et formes conjuguées ............................................................ 44 a.1 Lila ...................................................................................................................... 47 a.2 Formes problématiques chez Lila : « filler syllables » (Peters, 2001) .................. 48 a. 3 Calia .................................................................................................................. 49
5
b. Place du verbe et de la négation .............................................................................. 49 b.1 Calia ................................................................................................................... 50 b.2 Lila ...................................................................................................................... 50 2. Pronoms sujets et pronoms objets – les clitiques (Prévost, 2009 : 179-195)..... 51 a. Pronoms sujets......................................................................................................... 51 a.1 Lila ...................................................................................................................... 52 a.2 Calia ................................................................................................................... 54 b. Pronoms objets ........................................................................................................ 55 3. La détermination....................................................................................................... 56 a. Lila et Calia .............................................................................................................. 57 b. L’ordre des mots dans le SN .................................................................................... 61 4. Des constructions simples aux constructions complexes..................................... 61 a. Ordre des mots dans la phrase ................................................................................ 61 b. Interrogation ............................................................................................................. 62 c. Coordination ............................................................................................................. 64 d. Subordination ........................................................................................................... 64 5. Conclusion................................................................................................................. 65
IV. Le mélange des langues ................................................................................... 661. Définition (mélange/code switching/emprunts/interférences)............................... 66 2. Différenciation des systèmes linguistiques chez l’enfant bilingue........................ 68 3. Contexte et fonctions du mélange des langues..................................................... 69 a. Lacunes lexicales – « Lexical-gap hypothesis » (Nicoladis & Secco, 2000) .............. 70 b. Lacunes syntaxiques – « to bridge structural gaps » (Gawlitzek-Maiwald & Tracy, 1996) ............................................................................................................................ 71 c. Mélange des langues et influence de la langue dominante sur la structure syntaxique de la langue minoritaire ................................................................................................ 71 d. Mélange des langues et structures ambigües........................................................... 72 4. Le mélange des langues chez Calia et Lila........................................7...3.................a. Contexte du mélange des langues ........................................................................... 73 b. Forme des occurrences où les langues sont mélangées .......................................... 74 dumas-00631724, vbe.r1sLiiolan...1..-...1..3....O...c.t...2...0..1..1.......................................................................................... 75 - Dominance de la syntaxe française ........................................................................ 76 - Principe de complémentarité et/ou primauté de la simplicité................................... 76 - Stratégie consciente ............................................................................................... 77 b.2 Calia ................................................................................................................... 78
V. Conclusion.......................................................................................................... 79
DEUXIEME PARTIE: STRATEGIES PARENTALES ET POLITIQUES LINGUISTIQUES FAMILIALES
A. ENVIRONNEMENT ET FAMILLE : LES FACTEURS MACROSTRUCTURAUX ................................................................................................................................. 82
I. Description des environnements ....................................................................... 82
6
1. Pays de résidence et langue dominante................................................................ 82 2. Structure familiale/ contexte familial....................................................................... 82 a. Langues des parents et langues de la famille ........................................................... 82 b. Famille nucléaire et famille éloignée ......................................................................... 82 c. Milieu socio-économique et situations professionnelles ............................................ 83 3. Education des enfants.............................................................................................. 83 a. Personnes impliquées dans l’éducation des enfants ................................................ 83 b. Choix et outils éducatifs............................................................................................ 84 4. Le monde extérieur : les autres et leurs langues.........................................84.......... 5. Attitudes face au bilinguisme................................................................................... 85 6. Conclusion................................................................................................................. 85
II. Description des comportements familiaux ...................................................... 861. Stratégies pour promouvoir le bilinguisme............................................................. 87 2. Famille de Lila : rigueur relative............................................................................... 88 3. Famille de Calia : « laisser-faire »........................................................................... 89 4. Conclusion................................................................................................................. 90
B. TECHNIQUES PARENTALES : FACTEURS MICROSTRUCTURAUX.............. 91
I. Les parents face au mélange des langues ........................................................ 911. Contexte linguistique: les occurrences de mélange comme lieu de négociation et de transmission............................................................................................................. 91 2. Stratégies parentales et contextes linguistiques.................................................... 93 a. Stratégie de l’accroche minimale .............................................................................. 93 b. Stratégie de la suggestion ........................................................................................ 94 c. Stratégie de la répétition ........................................................................................... 94 d. Stratégie de la continuation ...................................................................................... 95 e. Code-switching ......................................................................................................... 95 3. Attitudes des parents................................................................................................ 96 4. Conclusion................................................................................................................. 97 dumas-00631724, version 1 - 13 Oct 2011
II. Stratégies parentales à l’œuvre dans les familles de Calia et Lila ................. 971. Approche quantitative et codage............................................................................. 97 2. Lila.............................................................................................................................. 98 a. Résultats .................................................................................................................. 98 b. Interprétation des résultats ....................................................................................... 99 3. Calia......................................................................................................................... 100 a. Résultats ................................................................................................................ 100 b. Interprétations des résultats ................................................................................... 101 4. Approche qualitative : analyse d’interactions représentatives........102.................... a. Calia et sa mère : anglais, français et mélange .......................................................... 102 b. Calia et son père : l’anglais d’abord ........................................................................... 105 c. Lila et son père: renforcement de la langue minoritaire et négociation permanente ... 108 d. Lila et sa mère ........................................................................................................... 112 d.1 Français, langue de base : mode quasi monolingue ......................................... 112
7
d.2 Anglais, langue de base : négociation du mode monolingue ............................. 115 d.3 Mode bilingue ................................................................................................... 116 5. Conclusion............................................................................................................... 118
CONCLUSION ....................................................................................................... 120
BIBLIOGRAPHIE ................................................................................................... 124
ANNEXES .............................................................................................................. 130
Annexe 1 : Programme et calendrier des enregistrements proposés aux familles .................................................................................................................. 131
Annexe 2 : Tableau de sélection des enregistrements ..................................... 133
Annexe 3 : Tableau du développement lexical .................................................. 136
Annexe 4 : Langues utilisées (statistiques) ....................................................... 139
Annexe 5 : Tableaux d’évolution des langues ................................................... 1441.Lila.................................................................................................................... 144 2.Calia ................................................................................................................. 161
Annexe 6 : Transcriptions des enregistrements de Lila ................................... 174
Annexe 7 : Transcriptions des enregistrements de Calia ................................. 247
dumas-00631724, version 1 - 13 Oct 2011
8
9
dumas-00631724, version 1 - 13 Oct 2011
INTRODUCTION
Dans le champ très développé des théories sur l’acquisition du langage et des recherches sur le bilinguisme, nous avons cherché à mettre en place une étude comparative ciblée sur l’impact de l’environnement linguistique et des choix parentaux dans le processus d’acquisition de deux langues : l’anglais et le français.
Nous avons croisé les expériences de deux petites filles dont le profil se ressemble.
Elles sont toutes les deux nées en novembre et décembre 2006, de mère française et de père américain. Calia vit aux Etats-Unis, Lila en France. Dans les deux familles, le choix initial avait été de suivre (plus ou moins rigoureusement) le principe un parent – une langue ,« one parent-one language »en anglais (Döpke, 1992) abréviéOPOL(Barron-Hauwaert, 2004) qui préconise que
chaque parent utilise exclusivement sa langue maternelle. Dans les deux familles, le souci de transmettre les deux langues et de préserver la langue dite minoritaire est le même.
 Cette étude s’inscrit dans une tradition de parent s face au défi du bilinguisme. Döpke (1992 :13-19) énumère quelques exemples de pa rents linguistes ayant appliqué le principe un parent-une langue dans la transmission du bilinguisme et ayant évoqué ou utilisé leurs expériences dans leur s travaux. Elle évoque ainsi
Ronjat (1913) et son fils Louis exposé au français par son père et à l’allemand par sa
mère, le linguiste américain Léopold (1939-49) qui parlait à sa fille Hildegard en allemand alors que son épouse s’adressait à l’enfant en anglais, Saunders (1982b, 1988) dont les enfants sont devenus bilingues anglais-allemand, Taeschner (1983)
qui parlait strictement à ses filles en allemand alors que son époux employait l’italien. dumas-00631724, version 1 - 13 Oct 2011 Nous pensons également à François Grosjean qui s’ap puie en partie sur son expérience personnelle dans ses recherches et à Ste ven Caldas (2006) qui a enregistré pendant une vingtaine d’années ses trois enfants élevés entre les Etats-Unis et le Québec par une mère francophone et un pè re anglophone. Nous ne prétendons pas nous mesurer à ces linguistes de renom qui ont puisé dans leur vie
linguistique familiale les données de base de leurs recherches. Nous nous inscrivons simplement dans une lignée et espérons ainsi participer à cette démarche de parents fascinés par les mécanismes de l’acquisition bilingue du langage chez leurs enfants.  En regard d’une définition du bilinguisme, nous no us réfèrerons à Deprez (1995 : 22) pour qui le bilingue désigne« toute personne qui comprend et/ou parle
10
quotidiennement et sans difficulté deux langues dif férentes ». Cette définition résonne avec les travaux de François Grosjean qui s ’insurge contre la norme monolingue qui a longtemps servi d’étalon dans les études sur le bilinguisme. Son dernier ouvrageBilingual. Life and Realityy fait bien sûr écho:« the language skills
of bilinguals have almost always been appraised in terms of monolingual standards» (Grosjean, 2010: 21). Il ajoute«most bilinguals use their language for different purposes, in different situations, with different people. They simply do not need to be
equally competent in all their languages. The level of fluency they attain in a language (more specifically in a language skill) will depend on their need for that language and will be domain specific». Toutes ces considérations justifient de fait la
définition adoptée par Deprez et énoncée comme suit par Grosjean lui-même : «bilinguals are those who use two or more languages (or dialects) in their everyday lives» (Grosjean, 2010: 4). Il s’agit dans notre cas comme chez beaucoup d’enfants nés de couples mixtes d’un bilinguisme précoce simultané (Abdelilah-Bauer, 200 6 :27) c'est-à-dire que les
enfants sont exposés dès la naissance à deux langues distinctes.
 Ce phénomène de transmission du bilinguisme n’est cependant pas une évidence. Deux parents tous deux investis de deux langues différentes n’impliquent
pas nécessairement une transmission de ces langues aux enfants. Le bilinguisme 1 familial relève d’une politique délibérée de la part des parents et met en jeu toute une série de stratégies, de méthodes, d’efforts et de sacrifices qui se maintiennent ou non au cours du temps. Comme le souligne Martine Abdelilah-Bauer (2006 :8), dumas-00631724, version 1 - 13 Oct 2011 « le bilinguisme ne va pas de soi, il est le résultat d’une adhésion de toute la famille au projet »et cette adhésion du groupe prend tout son sens dans la durée. En effet, dans la plupart des cas le bilinguisme se heurte à la force du monolinguisme dans la mesure où l’une des deux langues se trouve dominant e par rapport à l’autre. Se pose alors la question de la langue dite minoritair e et de son maintien, de sa
préservation, de sa place dans un environnement qui la favorise ou non. Dans notre étude, Calia apprend le français et l’anglais dans un environnement clairement
1 Nous nous trouvons ici dans le cas de familles plutôt favorisées où le bilinguisme et sa transmission constituent un choix. Ces remarques ne s’appliquent donc pas aux situations des migrants des couches défavorisées où le bilinguisme relève de la nécessité et des contraintes imposées par le nouvel environnement.
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.