Section des Unités de recherche

De
Publié par

Niveau: Supérieur
Section des Unités de recherche Rapport de l'AERES sur l'unité : Institut de Mathématiques de Toulouse (IMT) – UMR 5219 sous tutelle des établissements et organismes : Université Paul Sabatier – Toulouse 3 Université Toulouse 1 Université Toulouse 2 – Le Mirail INSA de Toulouse CNRS Mai 2010

  • section des unités de recherche

  • projet n1

  • comité

  • service de l'enseignement

  • visite de la bibliothèque de recherche

  • directeur scientifique

  • présentation de la fremit

  • journées de visite


Publié le : samedi 1 mai 2010
Lecture(s) : 12
Source : math.univ-toulouse.fr
Nombre de pages : 17
Voir plus Voir moins
  Section des Unités de recherch  e  
 
Rapport de l’AERES sur l’unité : Institut de Mathématiques de Toulouse (IMT) – UMR 5219 sous tutelle des établissements et organismes : Université Paul Sabatier – Toulouse 3 Université Toulouse 1 Université Toulouse 2 – Le Mirail INSA de Toulouse CNRS
Mai 2010
 
 
  Section des Unités de recherch  e  
 
Rapport de l’AERES sur l’unité : Institut de Mathématiques de Toulouse (IMT) – UMR 5219 sous tutelle des établissements et organismes : Université Paul Sabatier – Toulouse 3 Université Toulouse 1 Université Toulouse 2 – Le Mirail INSA de Toulouse CNRS
 
Mai 2010
 
  
Unité   Nom de l'unité  : Institut de Mathématiques de Toulouse (IMT) Label demandé : UMR N° si renouvellement  5 : 219 Nom du directeur  : M. Michel BOILEAU
Membres du comité d'experts Président : M. Pascal MASSART, Université Paris-Sud Experts : M. Norbert A’ CAMPO, Université de Bâle M. Gérard BIAU, Universitée rPrie et Marie Curie – Paris 6 M. Dominique CERVEAU, Université Rennes I M. Tomas CHACON REBOLLO, Université de Séville M. Jean-Claude SAUT, Université Paris-Sud M. Alain VALETTE, Université de Neuchâtel Mme Anna WOJCIECHOWSKA, CNRS Expert(s) proposés par des comitésd’évaluation des personnels (CNU, CoNRS, CSS INSERM, représentant INRA, INRIA, IRD…..) : Mme Alice GUIONNET, au titre du CoNRS M. Arnaud DEBUSSCHE, au titre du CNU
Représentants présents lors de la visite Délégué scientifique représentant de l'AERES : Mme Christine GRAFFIGNE Représentant(s) des établissements  eotrganismes tutelels de l'unité : M. Patrick DEHORNOY, Directeur scientifique adjointR, S,C INnstitut des Sciences tMhaématiques et de leurs  Interactions (INSMI)
 3
Rapport  1  Introduction    Historique et localisation  L’IMT est un jeune institut créé yil a deux ans pour fédérer trois unités mixtes de recherche de tailles sensiblement équivalentes. L’institu t  leoscalisé sur trois bâtiments distincts mais communicants dont chacun abrite une des trois équipes. Les thématiques de recherchei ndseti tlut couvrent un large escptre dans le domaine des mathématiques fondamentales (avec une forte présenc eg déoe mlaétrie) et appliquées. Hébergé principalement par l’université Paul Sabatier, l’institut dénpdede plusieurs autres tutelles dontClNeRS bien entendu mais aussi l’INSA ainsi que les universités Toulouse 1 et Toulou  se 2.  Equipe de Direction Le directeur est assisté d’un adjoint. Avec celui-ci, les directeurs des trois équipes et leurs adjoints et enfin le responsable administratif de linstitut, ils constituent umnit cé ode direction de 9 personnes qui pilote linstitut.  Effectifs de l’unité : (sur la base du dossier déposé à l’AERES) : Dans Dans  le le bilan projet dNo1s :s iNerodmeb rleu denseignants-chercheurs (cf. Formulaire 2.1 du 161 156  nité) N2 : Nombre de chercheurs des EPST ou EPIC (cf. Formulaire 2.3 1  8 d  u 17 dossier de l’unité)  FNo3r :m Nuloaimrbe r2e. 2d eatu t2r.e4s   dedunossesiiegrn adcneht lse-rucnhiteéu) rs et chercheurs (cf. 22 13 aNd4 m: iNniostmrbartief sd tiitnugléanieurs, techniciens et de personnels 17 16 ires (cf. Formulaire 2.5 du dossier de l’unité)  N5 : Nombre d’ingénieurs, techniciens et de personnels administratifs non titulaires (cf. Formulaire 2.6 du dossier de 4 3 l’unité) lNu6 n:i tNé)ombre de doctorants (cf. Formulaire 2.7 du dossier de 123 94  N7 : Nombre de personnes habilitées à diriger des recherches o 1 u 0  9 109 assimilées  Date et déroulement de la visite Durant la visite qui a débuté le 8 décembre à 1 3cho, mleité a dabord entendu une présentation générale de linstitut (IMT) par son directeur, complétée par un expdous féu tur directeur consacré au projet scientifique. Le comité a visité les locaux de linstitut puis rencéo nlters doctorants et ensuitl e  s Maîtres de Conférences nouvellement recrutés. Des exposés mathématiques réalisés par des membres de chacune des trois équipes constituant l’IMT ont occupé le début de la matinée du 9 décembre. Une présentation de la FREMIT a suivi tandis que  4
 
l’après-midi fut consacré à la visite des équipes. La dr e r jnoièurnée de visite du jeudi 10 décembre a débuté avec une présentation du service informatique. Le comité a ensuite renco npterrés loennel daccompagnement de la recherche puis les tutelles: le CNRS,p rréesenté par le Directeur Scientifiqaudej oint de lINSMI, luniversité Paul Sabatier  représentée par son président accompagné d-upnr évsiicdeent, lINSA représenté par son directeur, lUT1 et lUT2  représentées chacune par un vice-président. Le c osmeistté ensuite réuni avec lceo nseil de laboratoire, la matinée s’achevant avec une visite de la bibliothèqur e  cdh e rche. Le comité s’est réuni par trois fois pour des discussions internes, à lissue de chacune des journévei s  itdee  y compris la derniè rpeour un huis clos final.  2   Appréciation sur l’unité   Avis global Linstitut de mathématiques de Toulouse est recocnonmu me un des meilleurs laboratoires de mathématiques au rang français. Il a su sinstaller en leader sur plus stiehuérmatiques bien identifiées, comme lattestent les prix et distinctions obtenues par certains de ses membres ainsi que la qualité des publications. Le volume d’activité scientifique est également impsrieosnnant aussi bien en termes de publicnast iqoue de contrats ANR ou industriels. Il est performant dans le domaine de la formation et sdsea liemage: par le nombre e t qluaalité des doctorants quil forme, il contribue activement à ligrarition de la recherche mathématique française et du tissu économique. La structuration en institut est une rétues isindéniable, réalisée en un temps record, bien acceptée par lensemble de ses membres, chacun ayant trouvé sa place dans l’édifice même si la structuration administrative demande à être affinée. La politique de recrutement est bien menée  auvne csouci clairement affiché déviter les recrutements locaux. Cette politique est bien relayée par luniversité  SP a bual tier (principal pourvoyeur de postes d’enseignants-chercheurs) mais aussi par lINSA, au contraire dqUuTi 1 effectue certains reuctrements en mathématiques échappant à ces critères. Il appa raeîtnfin que le dynamisme de linstitut est malheureusement freiné par l’inefficacité des services de soutien à la recherchel’udneiversité Paul Sabatier, que ce soit au niveau de ladministration, de la gestion ou des services techniq ufeasu.t  Ilnoter que ce point avait déjà été avancé lors dune précédente évaluation.  Points forts et opportunités La politique de recrutement bien organisée et bpieenns ée permet un développement harmonieux des équipes tout en favorisant lémergence de thatéiqmues transverses. Cette politiqute  ceosmmune aux mathématiciens purs et appliqués qui coopèrent ici comme rarement ailleurs ae n ceF.r Elle s’accompagne d’une politique d’invitations internationales soutenue par luniversité Paul Sabatier. Cnescia c roe la réussite de la structuration en institut aussi bien sur le plan scientifique que soluasn gle de la vie collective. Le rayonnentm escientifique del institut et son dynamisme en direction du tissu économique constituent un facteur d’attractivité important pour les doctorants. Ceci vaut également pour les jeunes maîtdr e  s conférences dont laccueil seffectue qui plus est dans de très bonnes conditions, des services denseignement allégés du ti elresu rd evolume horaire leuért ant notamment proposés les deux premières années. La bibliothè, qbui e n documentée et bien gérée achèdveefaire de l’IMT un lieu attrayant pour la recherche. Notons enfin que la gouvernance de l’IMT s’est révélbéi e  ntr èasdaptée aux premières années de vie de linstitut, le comité de direction constituant unrue cstutre de gouvernance reprétsaetinve suffisamment légère pour être réunie chaque semaine. Il sest avéré être uln  eoxutrtiêmement efficace pour la mise en place rapide de l’institut.  Points à améliorer et risques On peut craindre que le morcellemednets  enseignements ne nuise à termea càt ilvité scientifique de linstitut et un dialogue devrait se nouer à ce sujet entre iltiunt stet le département denseignement. Linformatique n’apparaît pas suffisamment organisée. Bien sûr on peut comprendre qu’il est délicat d’asseoir une politique dans ce domaine lorsque le personnel nest pas stabilisé, ce tq uvii seibslement le cas ici. Même dans ces conditions, la qualité dorganisation de linformatiqeute  du service rendu aux chercheurse nest eignants-chercheurs dans ce secteur ne sont pas à la hauteur du standinieg nsticfique de linstitut.  Il existe éalgement un risque à ce que la direction prenne en charge directement tous les problèmes de pelr. sLoan nsteructuration adminis t irvae de linstitut qui na pas été sans créer quelques tens iomnosntre les limites dun tel systèmd e  gouvernance. Enfin les contours scientifiques du projet MIBS parais seflnotus. Pour exister il nécessite lp a rticipation de bio-informaticiens qui  5
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi