Système de gestion de bornes de lavage Projet fédérateur

De
Publié par

BTS, Supérieur, BTS
  • mémoire
LAFON Equipements Pétroliers 44 avenue L.V. MEUNIER 33530 BASSENS Système de gestion de bornes de lavage Projet fédérateur - 2004 - Cadiot Sébastien Campus de Bissy Maître de stage : Denis Cadiot BTS IG Option DA
  • développement des circuits électroniques
  • caissier de la station service
  • stage de seconde année
  • document xml
  • borne
  • bornes
  • lavages
  • lavage
  • bp
  • analyse
  • analyses
  • système
  • systèmes
Publié le : mercredi 28 mars 2012
Lecture(s) : 29
Source : dopascript.com
Nombre de pages : 20
Voir plus Voir moins


LAFON Equipements Pétroliers
44 avenue L.V. MEUNIER
33530 BASSENS










Système de gestion de bornes de lavage

Projet fédérateur

- 2004 -






Cadiot Sébastien
Campus de Bissy

Maître de stage : Denis Cadiot

BTS IG
Option DA
1. Contexte du stage ........................................................................................................................... 4
1.1. Présentation de l’entreprise ............................................................................................................... 4
1.1.1. Le groupe lafon................................................................................................................................................ 4
1.1.2. Domaine d’activité........................................................................................................................................... 4
1.2. Les bureaux d’études .......................................................................................................................... 4
1.2.1. Le bureau d’études électroniques..................................................................................................................... 4
1.3. Présentation des bornes de lavage ..................................................................................................... 5
1.3.1. Le lavage en station-service.......................... 5
1.3.2. Principe de fonctionnement ............................................................................................................................. 5
1.3.3. Les bornes LAFON............................ 5
1.3.4. L’ architecture du système chez BP................................................................................................................. 6
2. But des stages.................................................................................................................................. 7
2.1. Stage de première année..................................................................................................................... 7
2.2. Stage de seconde année ....................................................................................................................... 7
2.3. Impératifs du CDC.............................................................................................................................. 7
2.4. Contraintes .......................................................................................................................................... 7
3. Analyse............................................................................................................................................ 8
3.1. Architecture générale du système...................................................................................................... 8
3.2. Présentation de la Base De Données .................................................................................................. 9
3.2.1. Les stations : .................................................................................................................................................... 9
3.2.2. Les transactions.............................................................................................................................................. 10
3.2.3. Les cartes ....................................................................................................................................................... 10
3.2.4. Les événements............................. 11
3.2.5. Les employés ................................................................................................................................................. 11
3.2.6. La liste noire................................. 11
3.2.7. Les tarifs................................... 12
3.2.8. Les utilisateurs................................ 13
3.3. Analyse de l’interface Web............................................................................................................... 13
3.4. Analyse du Service Web ................................................................................................................... 13
3.4.1. Identification des consommateurs.................................................................................................................. 14
3.4.2. Analyse du programme de démonstration...................................................................................................... 14
3.5. Conclusion de l’analyse .................................................................................................................... 14
4. Développements............................................................................................................................ 15
4.1. Intégration des documents XML ..................................................................................................... 15
4.1.1. Choix du langage et des outils ....................................................................................................................... 15
4.1.2. Fonctionnement ............................................................................................................................................. 15
4.2. Interface Web .................................................................................................................................... 16
4.2.1. Choix du langage ............................................................................................................... 16
4.2.2. Fonctionnement............................ 16
4.2.3. Mise en œuvre.............................. 17
4.3. Service Web ....................................................................................................................................... 18
4.4. Interface de démonstration .............................................................................................................. 18
5. Conclusion .................................................................................................................................... 20

2








Remerciements

Je remercie toute l’équipe du bureau d’études électroniques, le maître de stage Denis Cadiot, Aurélie
Tusseau, Aurore Berdeaux et plus particulièrement Véronique Ouertal qui, tout au long du stage m’a
suivi et éclairé sur le métier de la gestion appliquée à la station-service.






Avant-propos

Ayant effectué mes stages de première et seconde année de BTS dans la même entreprise et sur le
même projet, ce document est une synthèse des deux stages. Le premier a été consacré à l’analyse
d’une base de données et au développement de l’application associée et le deuxième stage à l’étude
d’un Service Web appliqué à la même base de données. Ainsi j’ai étudié deux approches dans l’accès
aux informations d’une base de données.

3 1. CONTEXTE DU STAGE
1.1. PRESENTATION DE L’ENTREPRISE
J’ai effectué mes stages chez Lafon Equipements Pétroliers au sein du bureau d’études électroniques.
Cette société, située à Bassens, est une division du groupe LAFON.

1.1.1. LE GROUPE LAFON
Créés en 1955, ‘Les établissements Georges LAFON’ sont, à l’origine, spécialisés dans l’installation
de stations-service.
Aujourd’hui le groupe LAFON se divise en 3 sociétés :
• Lafon Equipements Pétroliers,
• Lafon service pétrolier,
• Lafon Industries.
En dix ans, le groupe LAFON a quintuplé son chiffre d'affaires passant de 20M€ en 1993 à 100M€ en
2002. Il emploie maintenant plus de 800 collaborateurs.

1.1.2. DOMAINE D’ACTIVITE
Le Groupe LAFON est présent dans toute la chaîne de distribution située en aval du dépôt pétrolier.
• Lafon Equipements Pétroliers étudie, fabrique et commercialise : des cuves, des distributeurs
de carburant, des terminaux de paiement par carte bancaire et des systèmes de gestion,
• Lafon Industries étudie, fabrique et commercialise des camions-citerne,
• Lafon Service Pétrolier installe et entretient tous les matériels vendus par le groupe Lafon.
Les clients de Lafon sont :
• Les grands groupes pétroliers : Total, Shell, Esso, BP, Agip etc…,
• Les Grandes et Moyennes Surfaces : Carrefour, Auchant, Leclerc, Intermarché, etc…,
• Les sociétés qui ont leur propre station : transporteurs, loueurs, administrations, etc…
Le catalogue comporte plus de 2500 références.
Les Bureaux d’études sont situés chez Lafon Equipements Pétroliers à Bassens.

1.2. LES BUREAUX D’ETUDES
Lafon Equipements Pétroliers possède trois bureaux d’études :
• Bureau d’études mécaniques,
• Bureau d’études électroniques,
• Bureau d’études informatiques.
Ils sont situés à Bassens dans le même local afin de faciliter les échanges. Ces bureaux sont en contact
permanent avec les hommes-produit du service « Marketing ».
Les bureaux d’études comptent plus de quarante collaborateurs, dont la moitié d’ingénieurs.

1.2.1. LE BUREAU D’ETUDES ELECTRONIQUES
Le bureau d’études électroniques a pour mission de concevoir les circuits électroniques et les logiciels
des microprocesseurs.
4 Il doit assurer la veille technologique et normative : sécurité bancaire (cryptographie), sécurité
électrique ATEX, métrologie légale OIML, etc...
Le bureau d’études électroniques compte dix collaborateurs travaillant en binôme. Chaque binôme
possède une compétence dans un domaine particulier : développement des circuits électroniques,
prototypage, informatique industrielle, informatique de gestion, technologies Internet.
Des stages de mise à niveau sont organisés afin d’acquérir la maîtrise de nouvelles technologies
potentiellement utiles aux futurs développements, par exemple formation Windows CE .NET (à
laquelle j’ai participé) pour intégrer une carte PC industriel sur les circuits électroniques.

1.3. PRESENTATION DES BORNES DE LAVAGE
1.3.1. LE LAVAGE EN STATION-SERVICE
La plupart des stations-service proposent une prestation de lavage de véhicule en libre-service. Le
dispositif de lavage est généralement un portique à rouleaux. Pour y accéder une borne à carte est
disposée en bout de piste.
Lafon Equipements Pétroliers fabrique de telles bornes qui jouent le rôle d’interface homme-machine.

1.3.2. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT
Lorsque un client désire laver son véhicule, il a deux possibilités :
• Soit il achète un code de lavage auprès du caissier de la station service. Il entrera ensuite ce
code sur le clavier de la borne. Celle-ci mettra en marche le portique de lavage. Ce code ne sert
qu’une fois.
• Soit il achète une carte à puce auprès du caissier de la station service. Cette carte à puce
possède un nombre d’unités défini et peut être utilisée plusieurs fois. Le client insère cette carte
à puce dans la borne, choisit son programme de lavage (lavage simple, avec séchage, avec
lustrant). La borne « grille » sur la carte le nombre d’unités correspondant au programme
choisi et met en marche le portique de lavage. Le but de la carte est de fidéliser le client.

Chaque utilisation du système de lavage par le client est appelée transaction.

Ces bornes sont achetées par le Pétrolier (Total, BP, Agip) et installées gratuitement dans les stations-
service. Le gérant de la station-service perçoit une commission sur chaque lavage effectué. Le
Pétrolier a donc besoin de connaître le détail des transactions afin de calculer cette commission.
1.3.3. LES BORNES LAFON.
Les premières générations de bornes de lavage éditent sur un ticket le montant des transactions. Le
gérant envoie tous les mois, par la Poste, le ticket au Pétrolier. Le Pétrolier ressaisit les valeurs de
toutes ses stations-service dans le système informatique comptable.

Les bornes LAFON de dernière génération sont connectées et déposent automatiquement via Internet,
chaque jour, le détail des transactions sous forme d’un document XML. Ces documents XML sont
récupérés par le Pétrolier puis convertis pour intégration dans le système informatique comptable. Il
n’y a donc plus de traitement de papier. Pour surveiller le bon fonctionnement des bornes celles-ci
déposent un document XML, appelé fichier d’évènements, qui trace diverses informations et
anomalies (insertion d’une carte à puce, erreur de lecture de la carte à puce, mise en marche du
portique, etc..).

5 1.3.4. L’ ARCHITECTURE DU SYSTEME CHEZ BP
Les bornes de lavage BP sont des modèles LAFON de dernière génération.



Chaque jour, les bornes alimentent un fichier des transactions et un fichier d’évènements. Pendant la
nuit, elles créent les documents XML correspondants, se connectent à Internet, et les déposent dans un
répertoire du serveur FTP.
Pour ne pas saturer le serveur chaque borne envoie ces fichiers à une heure différente des autres.

Si la connexion avec le serveur est impossible la borne garde ses fichiers du jour pour les envoyer le
lendemain. Il est possible de garder en mémoire les fichiers pendant une dizaine de jours. Si la
connexion est rompue, on dispose donc de plusieurs jours pour dépanner sans bloquer le service de
lavage en station. C’est ce qui fait la robustesse de ce système.

Les bornes n’ont pas besoin d’une connexion permanente, ce qui permet aussi de réduire les coûts.

Ce système est bien adapté aux Pétroliers ne possédant pas de réseau privé reliant leurs stations-
service.

Le Pétrolier récupère tous les documents XML en se connectant sur le serveur. Un logiciel convertit
ces documents XML en fichiers compatibles avec Microsoft Access.
Les informations collectées sont très diverses et très nombreuses. Le responsable Lavage chez BP a
développé sous Microsoft Access les traitements nécessaires pour extraire les informations utiles (de
gestion, comptables, statistiques etc…). Le résultat de ces traitements est diffusé manuellement par le
responsable.

LAFON a accès aux fichiers d’évènements présents sur le serveur afin de suivre le fonctionnement des
bornes.
6 2. BUT DES STAGES
2.1. STAGE DE PREMIERE ANNEE

Le Pétrolier BP a développé son propre logiciel de traitement sous Microsoft Access. Mais AGIP, qui
a passé commande de bornes LAFON, désire une solution complète. Les informations traitées doivent
être directement accessibles. Un cahier des charges (CDC) a été rédigé par Véronique Ouertal et signé
par AGIP. L’accès aux informations passera par Internet et l’interface sera Microsoft Internet
Explorer.

Le stage consiste à l’analyse et au développement du système de traitement des informations du réseau
de bornes de lavage. Ce système repose sur la mise à jour et l’exploitation d’une base de données dans
un serveur connecté à Internet.

2.2. STAGE DE SECONDE ANNEE

Les informations, qui jusque là sont mises à la disposition d’utilisateurs en tant que personnes
physiques, doivent pouvoir également être partagées par d’autres programmes qui fonctionnent sur des
ordinateurs distants. De nouvelles architectures telles qu’ASP.NET permettent la simplification du
développement de Services Web.

Le stage de seconde année consiste à l’analyse et au développement d’un programme de
démonstration de mise en œuvre d’un Service Web relatif à la base de données développée lors du
stage de première année.

2.3. IMPERATIFS DU CDC
• Simplicité d’utilisation pour l’utilisateur qui n’est pas informaticien,
• Résultat des requêtes adapté au besoin de l’utilisateur,
• Faible coup de mise en place du système,
• Rapidité d’exécution des requêtes,
• Gestion des utilisateurs,
• Accessibilité à la base de données.

2.4. CONTRAINTES
• Ne pas modifier l’architecture en place côté terrain ce qui implique la conservation des
échanges de documents XML via un serveur FTP,
• Utilisation d’une base de données SQL pour être compatible avec un logiciel de facturation
développé en Java par le Bureau d’études informatiques,
• Développer en WebDev et WinDev de PCsoft. Le Bureau d’études électroniques maîtrise déjà
l’environnement WinDev et désire utiliser aussi le RAD WebDev pour les développements
WEB.
7 3. ANALYSE
3.1. ARCHITECTURE GENERALE DU SYSTEME
L’architecture a été définie par un groupe de travail du bureau d’études électroniques.

Un serveur Microsoft IIS connecté à Internet par ADSL possède un répertoire FTP dans lequel chaque
nuit, entre 11 heures et 6 heures, les bornes déposent leurs documents XML.
A 7 heures, un programme d’intégration s’active automatiquement pour charger les informations des
documents XML dans la base de données MySQL.
A partir de 8 heures des utilisateurs peuvent consulter les informations de la base de données grâce au
MiddleWare qui sert des pages au format HTML.

Un accès protégé permet d’administrer la base de données.

8 3.2. PRESENTATION DE LA BASE DE DONNEES
L’analyse de la base de données a été effectuée à partir des informations contenues dans les documents
XML, des demandes du client et des besoins d’administration de l’application : gestion des utilisateurs
(login et password).
La méthode d’analyse employée est Merise avec l’aide de PowerAMC de Sybase.
3.2.1. LES STATIONS :


Les informations des stations sont stockées dans une entité. Chaque
station possède un numéro permettant de l’identifier . Ce numéro est
appelé ‘WhereCode’.
Cette entité contient notamment toutes les informations relatives à la
connexion des bornes sur le serveur FTP.
Le champ « DernierVidage » stocke la date du dernier dépôt de fichier
effectué par la station. Si la station n’a pas vidé ses informations depuis
longtemps cela signifie alors qu’il y a des problèmes de
communication. Le MiddleWare signalera cette anomalie au
responsable qui prendra contact avec le gérant de la station pour
résoudre le problème.





9 3.2.2. LES TRANSACTIONS
Chaque transaction appartient à une station. Il existe trois types de transactions :
• Lavage à carte : pour les lavages utilisant une carte à puce,
• Lavage à code : utilisable une fois et généralement consommé immédiatement,.
• Les transferts : Lorsque l’on transfère des unités d’une carte à puce ancienne génération sur
une carte nouvelle génération.
Chaque type de transaction possède ses propres informations.
On peut savoir comment s’est terminée la transaction grâce à la table « Code Arrêt transaction »




3.2.3. LES CARTES

Ce sont les cartes à puce permettant de faire des lavages. Il existe différentes
générations de carte à puce avec différentes quantités d’unités. Chaque carte à
puce nouvelle génération est définie par un numéro d’identifiant.


10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.