UNIVERSITE de MONTPELIER FACULTE de MEDECINE

De
Publié par

Niveau: Supérieur
1 UNIVERSITE de MONTPELIER 1 FACULTE de MEDECINE Montpellier - Nimes PCEM 2 MODULE INTEGRE 1 Métabolisme et Nutrition HISTOLOGIE de L'APPAREIL DIGESTIF Dr. Franck PELLESTOR MI1:Métabolisme et Nutrition - Histologie de l'appareil digestif Année universitaire 2007-2008 Octobre 2007 _____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ Pellestor LIPCOM Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes

  • délimitation de l'embryon dans le sens transversal

  • gros intestin

  • embryon

  • intestin primitif

  • nutrition - histologie de l'appareil digestif

  • a° developpement de l'appareil digestif

  • faculté de médecine de montpellier-nîmes


Publié le : mardi 29 mai 2012
Lecture(s) : 253
Tags :
Source : med.univ-montp1.fr
Nombre de pages : 50
Voir plus Voir moins

MI1:Métabolisme et Nutrition - Histologie de l'appareil digestif Année universitaire 2007-2008
UNIVERSITE de MONTPELIER 1
FACULTE de MEDECINE
Montpellier - Nimes













PCEM 2

MODULE INTEGRE 1

Métabolisme et Nutrition



HISTOLOGIE de L'APPAREIL DIGESTIF









Dr. Franck PELLESTOR


Octobre 2007
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ 1
Pellestor LIPCOM Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes MI1:Métabolisme et Nutrition - Histologie de l'appareil digestif Année universitaire 2007-2008
A° Développement de l’appareil digestif
1- L’organogenèse
2- L’histogenèse
3- Les malformations

B° Histologie de l’appareil digestif
1- Généralités

2- La cavité buccale: 2.1. La muqueuse buccale
2.2. La langue
2.3. Les dents

3- Le tube digestif : 3.1. La structure générale du tube digestif
3.2. L’œsophage
3.3. L’estomac
3.4. L’intestin grêle
3.5. Le gros intestin et le rectum
3.6. Le canal anal
3.7. L’appendice







Octobre 2007
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ 2
Pellestor LIPCOM Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes MI1:Métabolisme et Nutrition - Histologie de l'appareil digestif Année universitaire 2007-2008
A° DEVELOPPEMENT DE L'APPAREIL DIGESTIF

1° Organogenèse
Après la gastrulation (entre le 15 et 21 jours : stade tridermique), l’embryon est composé des « feuillets
primitifs » : ectoblaste, entoblaste et chordo-mésoblaste




èmeA partir de la 4 semaine de développement, 2 processus étroitement imbriqués vont alors se développer :
 l’organogenèse, c. a. d. le développement des ébauches des organes, des appareils, des
systèmes.
 la morphogenèse qui s’effectue en 2 étapes :
- la délimitation de l’embryon à la 4eme semaine
- le modelage du corps embryonnaire, acquisition d’une morphologie humaine, entre la 5 et la 8éme
semaine du développement.
Octobre 2007
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ 3
Pellestor LIPCOM Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes MI1:Métabolisme et Nutrition - Histologie de l'appareil digestif Année universitaire 2007-2008















La délimitation est le processus qui permet la transformation de l’embryon de forme aplatie, non délimitée,
en un embryon grossièrement cylindrique, entièrement séparé de ces annexes, et rattaché au placenta par le
cordon ombilical.
C’est l'enroulement latéral qui permet la délimitation de l’embryon dans le sens transversal (plicature). La
conséquence de cette délimitation, c’est que l'ectoblaste enveloppe entièrement le corps de l’embryon.
Les tissus et les cavités de la face ventrale sont en partie incorporés dans le corps de l’embryon. Ainsi se
forme la gouttière digestive. La fermeture progressive de l’ombilic embryonnaire transforme cette gouttière
digestive en tube digestif primitif.


A la fin de la 4ème semaine, l’intestin primitif comprend 3 parties:
L’intestin antérieur (partie la plus développée) :
- dans sa partie céphalique, il donnera : le pharynx, la cavité bucco-pharyngienne, l’oesophage
- dans sa partie caudale, il donnera : oesophage abdominale, l’estomac, la moitié supérieure du
duodénum (du pylore à l’ampoule de Vater), foie et pancréas
L’intestin moyen, formé par l’anse intestinale primitive :
Octobre 2007
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ 4
Pellestor LIPCOM Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes MI1:Métabolisme et Nutrition - Histologie de l'appareil digestif Année universitaire 2007-2008
- il donnera la 2ème moitié du duodénum (de l’ampoule de Vater au jéjunum), le jéjunum, l’iléon, le
colon ascendant, le début du colon transverse (2/3 proximaux)
L’intestin postérieur,
- il donnera : la fin du côlon transverse (1/3 distal), le côlon descendant, le côlon sigmoïde, le rectum,
la partie supérieure du canal anal
Dans cette région caudale, l’intestin primitif est obstrué par la membrane cloacale qui sera scindée par
l’éperon périnéal, en la membrane du sinus uro-génital en avant et en la membrane anale en arrière, au cours
de la 8éme semaine du développement.
En arrière de cette membrane anale se trouve le proctodaeum (épiblastique)(dépression anale) qui donnera
la partie inférieure du canal anal.



















La cavité bucco-pharyngienne primitive

Octobre 2007
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ 5
Pellestor LIPCOM Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes MI1:Métabolisme et Nutrition - Histologie de l'appareil digestif Année universitaire 2007-2008










Le plancher de la cavité bucco-pharyngienne est revétu d’épiblaste sur son bord antérieur et d’entoblaste sur
sa plus grande surface.
Les parois latérales sont constituées par les formations branchiales que l’on appelle les arcs branchiaux,
constitués de mésoblaste.
Plusieurs ébauches d’organes font apparaître dans cette région à la fin du premier mois de développement :

- les ébauches de la langue qui apparaissent à la 4éme semaine sous forme de renflements
ermésoblastiques, entre le 1 et le 2éme arc.
Ce sont le tuberculum unpar et les 2 tubercules antéro-latéraux qui formeront la pointe et le
corps de la langue. La base de la langue se formera plus tard à partir de la copula.
- Les glandes salivaires ont pour origine des bourgeons cellulaires épiblastiques qui s’enfoncent dans
le plancher de la cavité bucco-pharyngiennes, suivi d’une différenciation en cellules qui vont
s’agencer en acini reliés à des canaux excréteurs.
Les glandes sous-maxillaires apparaissent en premier, suivies des parotides, puis des sub-
linguales.
- Les bourgeons dentaires dérivent de l’épiblaste et du mésenchyme sous-jacent de la cavité bucco-
pharyngienne.


2° Histogenèse

Octobre 2007
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ 6
Pellestor LIPCOM Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes MI1:Métabolisme et Nutrition - Histologie de l'appareil digestif Année universitaire 2007-2008
L’épithélium de la cavité buccale de type épidermoïde est donc d’origine mixte : épiblatique en avant et
entoblastique en arrière.
La paroi de l’intestin primitif est donc constituée d’un revêtement épithélial simple d’origine entoblastique,
entouré du mésenchyme de la splanchnopleure .
Au 2 extrémités, on trouve un revêtement épiblastique (plancher de la cavité buccale et partie inf. du canal
anal).
L’entoblaste donnera les cellules épithéliales de révêtement et les glandes du tubes digestif.
Dans cet intestin primitif, l'entoblaste se multiplie pour donner un épithélium indifférencié pluristratifié.
Des protusions mésenchymateuses soulèvent cet épithélium comblant la lumière. Les protusions se
résorbent et sont remplacées par des villosités bordées par un épithélium simple avec entérocytes et cellules
sécrétantes. Ces villosités se développent tout le long de l'intestin mais ne persistent que dans l'intestin
grêle.
Le mésenchyme de la splanchnopleure donnera le tissus conjonctif de la muqueuse (chorion), de la sous-
muqueuse et de la séreuse péritonéale ou de l’adventice, ainsi que la musculature du tube digestif.
Ce sont des fibres musculaires lisses, sauf dans la portion proximale de l'œsophage qui renferme des fibres
musculaires striées.
L'innervation intrinsèque dérive des crêtes neurales par migration de cellules à l'origine de neurones dès la
ième ième8 semaine in utero. Cette innervation est en place dès la 11 semaine.


3° Malformations

Quelques définitions :
Une sténose correspond à un rétrécissement d’un orifice ou de la lumière d’un organe creux.
Une atrésie, c’est l’absence de la lumière d’un organe creux.

Atrésie et sténoses du tube digestif :

Atrésie de l'oesophage: 1/3000 grossesses.
L'oesophage embryonnaire forme un épithélium mince tandis que
l'ébauche de la trachée est composée d'un épithélium épais.
Aussi, en cas d'anomalie du processus de ligature, il apparaît une atrésie de l'oesophage et non de la trachée.
Octobre 2007
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ 7
Pellestor LIPCOM Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes MI1:Métabolisme et Nutrition - Histologie de l'appareil digestif Année universitaire 2007-2008
Cette atrésie peut s'accompagner de la formation d'une fistule entre l'oesophage et la trachée. En cas de
fistule supérieur, le lait ou les aliments passent dans les poumons conduisant à une inflammation des
poumons.

Sténose hypertrophique du pylore : la lumière du pylore est réduite en raison d’une hypertrophie de la
musculeuse gastrique de cause inconnue. C’est une malformation très fréquente et rencontrée 4 fois plus
souvent chez le garçon que chez la fille (1/1000). Accessible au traitement chirurgicale.


Atrésie et sténoses duodénales : incidence 1/4000 grossesses.
Elles sont associées dans les 1/3 à une trisomie 21.
Leurs causes : soit accident vasculaire (ischémie locale) ;
soit une absence de repermiabilisation du duodénum.

Atrésie et sténoses du jéjunum : incidence 1/5000 grossesses.
Causes : ischémie localisée

Atrésie ano-rectale: incidence 1/5000, due à une déviation anormale du septum uro-rectal. Avec ou sans
fistule recto-vaginale ou recto-urétrales, accessible au traitement chirurgical.


Défauts de rotation de l’anse intestinale :
Défaut ou absence de rotation de l’anse intestinale lorsqu’elle intègre la cavité abdominale. Elles peuvent
induire une occlusion intestinale, des saignements intestinaux, des nécroses ischémiques (infartus
intestinal).


Occlusions fonctionnelles :
Iléus méconial, conséquence d’une viscosité élevée du méconium (mucoviscidose, par perturbations des
sécrétions pancréatiques et des glandes muqueuses)
Maladie de Hirschprung : mégacolon congénitale par défaut d’innervation intrinsèque


Malformations congénitales par défaut de réalisations des plis limitants :
Octobre 2007
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ 8
Pellestor LIPCOM Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes MI1:Métabolisme et Nutrition - Histologie de l'appareil digestif Année universitaire 2007-2008
Il s’agit des fissures sternales, de l’hernie ombilicale, du laparoschisis (éviscération à travers un orifice
para-ombilical situé à côté du point d'insertion du cordon, qui elle est parfaitement normale), de
l'omphalocèle (hernie des viscères dans la base du cordon ombilicale; souvent associé à des anomalies
chromosomique (1 cas sur 2) et à d'autres anomalies sévères).






























Octobre 2007
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ 9
Pellestor LIPCOM Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes MI1:Métabolisme et Nutrition - Histologie de l'appareil digestif Année universitaire 2007-2008
B° HISTOLOGIE DU TUBE DIGESTIF

1° Généralités
D’un point de vue fonctionnel, l’appareil digestif
a une double fonction :
- il assure la réduction des aliments en molécules simples qui pourront alors être absorbées.
- il permet aussi le transport et l’évacuation des déchets de la digestion.
D’un point de vue histologique, on peut distinguer 3 parties :
- la cavité buccale (langue, dents, organes du goût, glandes salivaires)
- une série de cavités et d’organes creux qui constituent le tube digestif proprement dit.
- des organes glandulaires annexes qui sont : les glandes salivaires, le pancréas et le foie.













Octobre 2007
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ 10
Pellestor LIPCOM Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi