UNIVERSITE DE PARIS I PANTHEON SORBONNE

De
Publié par

Niveau: Supérieur, Master

  • mémoire

  • mémoire - matière potentielle : professionnel


UNIVERSITE DE PARIS I – PANTHEON SORBONNE INSTITUT DE RECHERCHE ET D'ETUDES SUPERIEURES DU TOURISME « Structurer un territoire touristique : La piste du vélo dans le pôle touristique régional Seine et Loing » Mémoire professionnel présenté pour l'obtention du Diplôme de Paris 1 – Panthéon Sorbonne MASTER PROFESSIONNEL « TOURISME » (2ème année) Spécialité Développement et Aménagement Touristique des Territoires Par Anne PELLETIER Directeur du mémoire : Noël LE SCOUARNEC JURY Membres du jury : ……………… : ……………… : ……………... Session de ………………………..

  • echelle nationale

  • territoires touristiques

  • vélo

  • développement du libre service et de l'intermodalité train

  • aménagement touristique des territoires

  • itinéraires de découverte et des liaisons douces

  • département de seine

  • initiatives politiques en faveur du vélo


Publié le : vendredi 8 juin 2012
Lecture(s) : 78
Source : univ-paris1.fr
Nombre de pages : 137
Voir plus Voir moins
UNIVERSITE DE PARIS I – PANTHEON SORBONNE INSTITUT DE RECHERCHE ET D’ETUDES SUPERIEURES DU TOURISME « Structurer un territoire touristique :
La piste du vélo dans le pôle touristique régional
Seine et Loing »
Mémoire professionnel présenté pour l’obtention du Diplôme de Paris 1 – Panthéon Sorbonne ème MASTER PROFESSIONNEL « TOURISME » (2 année) SpécialitéDéveloppement et Aménagement Touristique des Territoires Par Anne PELLETIER Directeur du mémoire : Noël LE SCOUARNEC JURY Membres du jury : ………………  : ………………  : ……………... Session de ………………………..
Remerciements Je souhaite tout d’abord remercier mon directeur de mémoire, monsieur Noël Le Scouarnec, pour les conseils précieux qu’il a pu m’apporter pour le développement de mon étude. Je remercie également l’ensemble du service aménagement du Comité Départemental de Tourisme de Seine-et-Marne pour leur accueil, et tout particulièrement Naïma Haddab et Florent Pipino qui m’ont apporté de nombreuses informations, indispensables à l’élaboration de mon mémoire.
J’adresse toute ma gratitude à Jean-Claude Faivre, pour ses conseils et son œil avisé sur le tourisme et le territoire. Et pour m’avoir permis de rencontrer des acteurs clés pour l’avancement de mon étude. Enfin, j’aimerais adresser mes remerciements à l’ensemble des personnes qui ont accepté de répondre à mes questions, pour le temps qu’ils m’ont consacré et leur patience.
2
Sommaire Introduction.............................................................................................................................. 5 Méthodologie........................................................................................................................... 10 PARTIE I :Le vélo aujourd’hui : un mode de déplacement en plein essor et un outil touristique pertinent.............................................................................................................. 13 1.Les nombreux atouts du vélo pour les territoires.................................................... 13 2.Un même mode de transport pour des pratiques multiples................................... 14 2.1Le retour du vélo en ville : le développement du libre service et de l’intermodalité train + vélo............................................................................................ 14 2.2Le vélo dans les milieux ruraux : élément de valorisation des territoires..... 15 3.Les initiatives politiques en faveur du vélo : des projets à différentes échelles.... 16 3.1Deux projets à l’échelle européenne : la Transeuropéenne et Eurovélo....... 16 3.2A l’échelle nationale : un schéma d’orientation qui date............................... 19 3.3A l’échelle régionale........................................................................................... 22 3.4A l’échelle départementale................................................................................ 24 3.5Les aides accordées aux circulations douces.................................................... 24 4.La pratique du cyclotourisme................................................................................... 26 4.1Un développement en adéquation avec l’évolution de la demande touristique  26 4.2Profils et attentes des cyclistes........................................................................... 27 4.3L’impact économique du tourisme à vélo pour les territoires....................... 31 5.Les structures et aménagements qui participent à l’ancrage de l’activité vélo sur les territoires....................................................................................................................... 33 5.1Les véloroutes et voies vertes, et le développement de produits touristiques « vélo »............................................................................................................................. 33 5.2Les labels dédiés à l’accueil des cyclistes.......................................................... 38 Conclusion de la partie 1..................................................................................................... 41 PARTIE II :Le vélo dans le pôle touristique régional Seine et Loing : analyse du territoire.................................................................................................................................. 42 1.L’offre touristique du pôle et son adéquation avec l’activité vélo......................... 42 1.1Les grands sites du pôle et son patrimoine bâti riche et varié....................... 42 1.2Le patrimoine naturel du pôle........................................................................... 43 2.La place du vélo aujourd’hui dans le territoire du pôle......................................... 45 2.1Les aménagements cyclables existants............................................................. 45 2.2Les projets........................................................................................................... 50 3.Le cyclotourisme dans le pôle touristique régional Seine et Loing........................ 58 3.1Une location de vélo inégalement répartie sur le territoire............................ 58
3
3.2Les cyclotouristes et leurs pratiques sur le territoire...................................... 59 3.3Carte synthétique............................................................................................... 60 Conclusion de la partie 2..................................................................................................... 62 PARTIE III : Stratégie et engagements des acteurs du territoire vis-à-vis du développement de l’activité vélo........................................................................................... 63 1.Le rôle et les moyens d’action des acteurs touristiques institutionnels................. 63 1.1Le Comité Départemental du tourisme de Seine et Marne............................ 64 1.2Le Parc Naturel Régional du Gâtinais français............................................... 65 1.3L’Office National des Forêts............................................................................. 66 1.4La région Ile-de-France et le département de Seine-et-Marne...................... 66 2.Fédérer les différents prestataires touristiques du territoire pour la création de produits vélo........................................................................................................................ 68 2.1 La mise en place d’un référentiel hébergement : le cas des campings................ 70 2.2 La mise en réseau des prestataires proposant des services liés au vélo............... 73 Conclusion de la partie 3......................................................................................................... 75 Conclusion............................................................................................................................... 77 Bibliographie........................................................................................................................... 81 Annexes................................................................................................................................... 87 Tables des figures................................................................................................................. 123 Tables des matières.............................................................................................................. 124 « L’Université n’entend donner aucune approbation ou improbation aux opinions émises dans les mémoires et thèses. Ces opinions doivent être considérées comme propres à leurs auteurs. »
4
Introduction Présentation du sujet Comment structurer un territoire touristique ? Comment lui donner une cohérence ? Ces questions peuvent se poser pour de vastes territoires regroupés sous une appellation mais qui ne possèdent pas de réelle existence dans l’esprit des touristes. Cela peut être le cas pour les pôles touristiques régionaux.  Les pôles touristiques régionaux d’Ile-de-France, au nombre de huit en 2006, sont une création conjointe du conseil régional, de l’Etat, et des conseils généraux. Ils ont été créés afin « de mieux diffuser les flux touristiques sur l’ensemble de la région, tout en bénéficiant de l’opportunité représentée par le poids de Paris pour profiter de la clientèle déjà présente » (IAURIF, 2006). Ils font désormais partis de la politique d’aménagement touristique du territoire francilien. Ce sont de véritables outils de développement touristique puisqu’ils ont pour rôle de financer des projets indirects, et les chargés de développement, qui travaillent au sein des Comités Départementaux de Tourisme, peuvent également proposer leurs propres projets. Ces différents pôles sont vastes mais chacun d’eux est structuré par des sites touristiques remarquables, perçus comme les éléments les plus attractifs. Chaque pôle selon ses caractéristiques possède des enjeux et des objectifs différents en termes de développement et d’aménagement touristique.  Je souhaiterais m’intéresser au pôle touristique régional « Seine et Loing ».  Ce dernier est situé au sud du département de Seine-et-Marne. Créé en 2001, il compte près de 150 communes. Il est centré sur les trois villes de Fontainebleau, Melun/Vaux-le-Vicomte et Nemours. Ce pôle s’étend sur un territoire très vaste. Il regroupe à la fois des espaces urbains, Melun et ses communes limitrophes, ainsi que la ville nouvelle de Sénart ; des espaces péri-urbains ; et des espaces ruraux : la majorité des communes seine-et-marnaises. Son attrait touristique est basé à la fois sur son patrimoine culturel et bâti, ses espaces naturels (massif de Fontainebleau, PNR du Gâtinais français), et sur des équipements sportifs et de loisirs (cinq bases de loisirs). Ce pôle poursuit plusieurs buts : « développer les itinéraires de découverte et des liaisons douces, les structures d’animation, les activités de loisirs et de découverte, créer de nouveaux hébergements, structurer l’information, les transports touristiques, la communication et la promotion touristique » (IAURIF, 2006). Il ne possède pas de limites strictes pour ne pas risquer d’exclure des territoires qui pourraient
5
développer des projets touristiques intéressants. Néanmoins, on peut considérer que les limites Nord et Est du pôle sont respectivement, la ville nouvelle de Sénart, et la commune de Bray sur Seine. Les limites Ouest et Sud sont les limites administratives du département. Le Parc Naturel Régional du Gâtinais français est à cheval entre l’Essonne et la Seine-et-Marne. Sa partie seine-et-marnaise s’étend sur la partie ouest du territoire du pôle touristique régional Seine et Loing. Situation du territoire du pôle touristique régional Seine et Loing Figure 1
Source : Anne Pelletier
6
Territoire du pôle touristique régional Seine et Loing Figure 2
Source :www.tourisme77.com On peut se demander comment appréhender un territoire aussi vaste et aussi diversifié à la fois par ses espaces aux logiques et aux fonctionnements opposés (espaces urbains/espaces ruraux) et par ses sites touristiques aux attraits touristiques diversifiés et dispersés. Comment peut-on structurer le territoire, le rendre lisible et visible, à la fois aux visiteurs, touristes, et le faire redécouvrir à ses habitants. Comment relier ces différents sites touristiques.  Au sein de ce pôle, la voiture domine les déplacements touristiques, malgré le développement de deux lignes de bus dédiées au tourisme. Je souhaiterais m’intéresser plus particulièrement au vélo car il rentre dans l’objet du pôle qui a pour rôle de développer les circulations douces et de structurer le transport touristique. Il peut être à la fois vu comme un
7
mode de transport, et comme une activité de loisir à par entière qui permet de découvrir le territoire d’une façon agréable. Le vélo peut être également un outil de développement touristique durable. Je souhaiterais donc voir si le vélo peut être un mode de transport pertinent pour appréhender ce territoire. Choisir un seul mode de transport, le vélo, me permet d’étudier ce dernier de façon plus approfondie. Cependant ce choix n’exclut pas le fait que d’autres modes de transports, tel que les transports en commun, ou le cheval, pourraient être tout autant structurant pour le territoire. Actualité du sujet La question de la pertinence du vélo est un thème très actuel, puisque de nombreux territoires, qu’ils soient touristiques ou non, se sont tournés vers le développement de ce mode de transport. Le vélo connaît un réel regain d’intérêt. De nombreuses études portent sur ses différents aspects : son utilisation comme mode de déplacement au sein des villes, avec le développement de points de locations en libre service (Vélib’ à Paris, Vélo’V à Lyon, etc.) ; sa dimension plus durable de «circulation douce» qui permet de relier les territoires ; et son aspect de loisirs et de tourisme : de 1 nombreux travaux portent notamment sur la création et le succès des voies vertes et 2 véloroutes . Ces différents travaux, bien que s’intéressant à des aspects différents du vélo, mettent en avant son essor récent, à la fois en tant que mode de transport plus « propre » alternatif ou du moins complémentaire à la voiture, mais aussi en tant que nouvel outil de développement touristique et de liaisons des territoires. Des organismes nationaux, tels qu’ODIT France et l’IAURIF (l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme d’Ile de France) ont produit plusieurs études sur les véloroutes et les voies vertes en lien avec le tourisme.
1 Une Voie Verte est un aménagement en site propre réservé à la circulation non motorisée. Elle est destinée aux piétons, aux cyclistes, aux rollers, aux personnes à mobilité réduite et aux cavaliers, dans le cadre du tourisme, des loisirs et des déplacements de la population locale. (AF3V)2 Une Véloroute est un itinéraire cyclable àmoyenne ou longue distance […],linéaire […], continu […], jalonné […], sécurisé[…] et incitatif […]. (AF3V)
8
Problématiques La principale question à laquelle je tenterais de répondre tout au long de mon étude est : Le vélo est-il un moyen de transport pertinent pour structurer le territoire du pôle touristique régional Seine et Loing ? Nous pouvons aussi traduire cette problématique sous la forme :vélo est-elle L’activité pertinente pour valoriser le territoire du pôle touristique Seine et Loing ? Pour lui donner plus de cohérence ? Cette même question suscite d’autres interrogations auxquelles il faudra répondre : -Quels sont les possibilités qu’offre le vélo pour structurer le territoire ? -Quels sont les axes de développement de cette activité vers lesquels peut aller le pôle pour structurer son territoire ? Hypothèses Hypothèse 1 : Le vélo n’est pas pertinent pour structurer l’ensemble du territoire du pôle touristique Seine et Loing. Hypothèse 2 : Le vélo pourra être structurant pour une seule partie du territoire où sont concentrés les sites touristiques. Hypothèse 3 : L’activité vélo peut participer à la valorisation touristique du pôle touristique régional Seine-et-Marne. Hypothèse 4 : L’activité vélo correspond à la demande des visiteurs du pôle.
9
Méthodologie Présentation de la méthodologie de recherche Mon mémoire est composé de trois parties ; chacune d’elles correspondant à un ensemble d’outils méthodologiques. La première partie permet de présenter le contexte général de développement de l’activité vélo dans les territoires. Je cherche également à montrer que le développement de la filière vélo peut apparaître comme un réel potentiel de structuration d’un territoire et de son offre touristique. Cela à partir de plusieurs exemples en France. Cette partie a fait l’objet d’un travail de recherche documentaire. Dans un premier temps sur les expériences de développement du vélo dans divers territoires : urbains ou ruraux, français ou étrangers, pour un usage utilitaire, de loisirs, ou de tourisme ; puis sur les politiques mises en place, les grandes orientations en faveur du vélo ; pour me concentrer enfin sur la présentation d’exemples précis de valorisation touristique et de structuration de territoires par l’intermédiaire de l’activité vélo. La deuxième partie analyse le territoire du pôle touristique régional Seine et Loing, en lien avec l’activité vélo. Elle permet d’identifier les caractéristiques et les spécificités du territoire. L’offre touristique du territoire est présentée, ainsi que la place du vélo aujourd’hui dans le pôle, et enfin la pratique du cyclotourisme. Cette partie me permet de voir s’il existe des opportunités de développement pour l’activité vélo dans le territoire du pôle touristique régional. L’analyse du territoire a pu se faire par un diagnostic: inventaire des sites touristiques, des réalisations cyclables existantes, des projets en cours, etc. Des entretiens semi-directifs effectués auprès des loueurs du territoire du 23 avril au 12 mai ont permis d’avoir une meilleure connaissance des pratiques des touristes à vélo. La troisième et dernière partie, cherche à voir quels sont les outils qui peuvent concrètement être mis place pour développer l’activité vélo, pour structurer le territoire ; et
10
cela à partir de la mise en réseau des acteurs. J’étudie la piste de la création de réseaux de 3 prestataires et de référentiels auprès de différents acteurs du territoire. Pour aborder la question du rôle des acteurs institutionnels intervenant sur le territoire du pôle, j’ai réalisé deux entretiens semi-directifs (cf. Annexe A et B): avec Florent PIPINO, chargé de développement du pôle touristique régional Seine et Loing au sein du Comité Départemental de Tourisme de Seine-et-Marne ; et avec Anne-Laure LACHAUX, chargé de mission tourisme au sein du Parc Naturel Régional du Gâtinais français. Concernant l’évaluation des engagements éventuels des prestataires du territoire dans la création d’un réseau, j’ai effectué des entretiens semi-directifs auprès de loueurs (7 loueurs rencontrés sur les 10 existants) et de deux associations qui proposent des sorties vélo encadrées, du 23 avril au 11 mai 2009 (cf. Annexe C, Annexe D, Annexe E) ; ainsi qu’auprès de gérants de campings (7 sur les 21 existants) du 14 au 28 mai 2009 (cf. Annexe F, Annexe G, Annexe H). Ces entretiens en face à face devaient également permettre d’avoir une meilleure connaissance des pratiques des touristes à vélo. En termes d’hébergements, j’ai choisi de me concentrer sur les campings. Le choix de 4 ce type d’hébergement vient du fait qu’il est, d’après de nombreuses études , l’hébergement privilégié par les touristes à vélo. Néanmoins, la collecte d’informations auprès d’autres types d’hébergements aurait pu s’avérer aussi intéressante, puisqu’ils correspondent à des demandes différentes. Ces entretiens ont été réalisés en liaison avec un stage effectué au sein du Comité Départemental de Tourisme de Seine-et-Marne, du 16 février au 19 juin 2009. Certaines questions sont donc directement liées à l’étude lancée par le CDT, concernant l’étude de faisabilité d’un réseau de location au niveau des gares. Les questions de mises en réseau des prestataires ont été abordées avec chacune des personnes rencontrées. Les grilles d’entretien des loueurs et des campings, compte tenu de leurs activités, sont légèrement différentes (cf. Annexe D, Annexe G). Néanmoins, elles possèdent des similitudes avec des parties 3 Le terme« référentiel » comporte plusieurs définitions correspondant à différents domaines. Dans cette étude, un référentiel pourra être défini comme : un ensemble de critères conditionnant l’obtention d’un label. Exemple : un référentiel hébergement comprendra un ensemble de services ou d’équipements devant posséder un hébergement pour obtenir un label ou le droit d’utilisation d’une marque.4 Etude du Parc Naturel Régional du Lubéron,Evaluation des retombées économiques du tourisme à vélo, janvier 2009
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.