Le Résumé de Antigone

Publié par

Résumé détaillé de Antigone de SOPHOCLE. Ce résumé a été rédigé par un spécialiste en littérature.
La pièce de fait partie de l’ensemble qu’on appelle la Trilogie thébaine de Sophocle, avec Œdipe roi, et Œdipe à Colone. Elle s’inspire de l’immense réserve de sujets tragiques et épiques qu’est la mythologie grecque...
Publié le : mardi 13 mars 2012
Lecture(s) : 313
Tags :
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Antigone SOPHOCLE
Présentation de l’œuvre
La pièce de fait partie de l’ensemble qu’on appelle la Trilogie thébaine de Sophocle,
avec Œdipe roi, et Œdipe à Colone. Elle s’inspire de l’immense réserve de sujets tragiques et
épiques qu’est la mythologie grecque, et notamment de la lignée maudite des rois thébains,
les Labdacides. La malédiction qui pèse sur cette famille remonte à Laïos, père d’Œdipe, à qui
il avait été prédit que son fils le tuerait et épouserait sa propre mère Jocaste. La prédiction se
réalisera, justement parce que Laïos ayant fait abandonner son enfant, celui-ci ne connaissait
pas ses parents, et ne pouvait donc savoir qui ils étaient. Après avoir délivré Thèbes du
Sphinx, Œdipe épouse donc la reine, veuve, Jocaste et aura avec elle deux fils ; Etéocle et
Polynice, et deux filles ; Ismène et Antigone, héroïne de cette tragédie. Après avoir appris
quel était son crime, Œdipe se crève les yeux et part en exil, accompagné de sa fille Antigone,
tandis que Jocaste se pend. Les deux fils vont ensuite se disputer le trône de Thèbes, jusqu’à
s’entretuer.
C’est au lendemain de cette bataille fratricide que commence la pièce, lorsque Créon,
frère de Jocaste, prend le pouvoir et décide de ne faire enterrer qu’un seul des deux frères,
Etéocle. A cette loi arbitraire et humaine, Antigone s’oppose, représentante de la loi divine,
qui veut que l’on enterre les morts, surtout sa propre famille. Elle représente donc à la fois la
piété et le respect des traditions, et la rébellion face à la loi de la Cité ,qui lui vaudra la mort.
Antigone est donc un personnage ambigu, qui se définit elle-même comme faite pour
l’amour, et en même temps, vouée à la mort et au tombeau. C’est aussi une pièce sur
l’orgueil, celui de Créon, qui refuse de céder quand tous le lui conseillent pour le bien de la
Cité ,pour ne pas perdre la face.
1
©Fichebook.com Tou s droits réservés http ://www.fichebook.com

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant