1er cycle PCEM2 MB7 Bactériologie Effet des antibiotiques mécanismes de résistance

Publié par

Niveau: Elémentaire, GS, CP, CE1
1er cycle – PCEM2 – MB7 – Bactériologie : Effet des antibiotiques, mécanismes de résistance. Année Universitaire 2009-2010 Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes JP.LAVIGNE (Mise ligne 17/03/10 – LIPCOM-RM) EFFET DES ANTIBIOTIQUES MECANISMES DE RESISTANCE Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes Dr JP LAVIGNE Hôte 46 Antibiotique Bactérie 1 2 35 1: Mode d'action des ATB 2: Résistance bactérienne à l'ATB 3: Pouvoir pathogène de la bactérie 4: Défenses de l'hôte contre la bactérie Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes Dr JP LAVIGNE 5: Pharmacocinétique 6: Toxicité

  • paroi des gram

  • résistance bactérienne

  • antibiotiques inhibant la synthèse des acides nucléiques

  • pouvoir pathogène de la bactérie

  • faculté de médecine de montpellier-nîmes


Publié le : mardi 19 juin 2012
Lecture(s) : 142
Source : med.univ-montp1.fr
Nombre de pages : 12
Voir plus Voir moins
1er cycle –PCEM 2M–7BB–caétirloieogEf :t fes deitnatoibeuqim ,sismeécan réss decn.esiat enUnAéntasieriv0920e ircaF0102- ed étluM noptleéMedicenesJP.LAVlier-Nîmil e engENGIsiM(LI –OMPC/017103/ R-)M
Dr JP LAVIGNE
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
Dr JP LAVIGNE
1: Mode daction des ATB 2: Résistance bactérienne à lATB 3: Pouvoir pathogène de la bactérie 4: Défenses de lhôte contre la bactérie 5: Pharmacocinétique 6: Toxicité
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
EFFET DES ANTIBIOTIQUES
Antibiotique Bactérie 2
Hôte 6 4 5 3
ac–Britéogol :ieeffEed tna sibit1er ccyel– CPME 2M–7BisrevinU eénnA.e0F01-20920e irtanasim céeu,stoqitancésisde rmes GIVAM(ENsemîL.PJ17e 3//0e isgnli eéMediccaluétd ellier-Nne MontpPCLI –10 M)-ROM
MODE DACTION DES ANTIBIOTIQUES
Paroi Cytoplasme
-lactamines: pénicillines, céphalosporines Aminosides: amikacine, gentamicine Fosfomycine (Fluoro-)Quinolones: ciprofloxacine, ofloxacine Cotrimoxazole acro e e a are ery ro yc e, c a yc e, r a yc e Glycopeptides: vancomycine, teicoplanine Polymyxines: colistine Rifampycine Phénicolés: chloramphénicol C clines: tétrac clines
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
PRINCIPALES FAMILLES dANTIBIOTIQUES
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
Dr JP LAVIGNE
2 grands lieux daction: - la paroi bactérienne - le cytoplasme o e ac on - la synthèse de la paroi bactérienne - laltération de la paroi - la synthèse des protéines - la s nthèse des acides nucléi ues - le métabolisme intermédiaire
Dr JP LAVIGNE
Paroi des Gram +
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
-Lactamines Glycopeptides Fosfomycine -Lactamines
Polymyxines
uinolones
DHF & DHS A/G Purines Cotrimo ole
Paroi des Gram -
Aminosides Chloramphénicol Tétracyclines
http://www.rtsq.qc.ca/microbioweb/microb22.jpg
Dr JP LAVIGNE
gyrases
clcy–Pe r 1eaB–7rétc2MECBM– M edcedé enitnoMllper-iemeNîP.sJU inevsrtiiaer2 009-2010Faculté inacém , ed semsanstsirééenn.Aceig eoiolted E:ffntibes aquesiotiRM) COM-PIL– 01/30/71 enig lseMiE(GNVILA
 cycle –1erEf :t feolriieogB–7BétcaMECPM– 2s deismeécans, mqieuibtonaited se irtasierivUne énnA.ecnatsisér 092001-2ac0Ftéul ed edéMenicnoM tpellier-NîmesJPL.VAGIENM(si eil/017e gnLI –103/)MR-MOCP 
1: Mode daction des ATB 2: Résistance bactérienne à lATB 3: Pouvoir pathogène de la bactérie 4: Défenses de lhôte contre la bactérie 5: Pharmacocinétique 6: Toxicité  
Hôte 6 4 5 3 1 Antibiotique Bactérie
Dr JP LAVIGNE
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
Antibiotiques inhibant la synthèse de la paroi bactérienne: -lactamines, Glycopeptides Antibiotiques agissant sur les membranes:
Antibiotiques inhibant la synthèse protéique: Aminosides, Phénicolés, Cyclines, Macrolides et apparentés Antibiotiques inhibant la synthèse des acides nucléiques: , ,
MODE DACTION DES ANTIBIOTIQUES: Résumé
NîmesJP.LAVIGNE(ni eoMtnepllei-r0 /1IP–LM-CO) RMesiMgil 1 en30/7evsrU innneéecA.stanrési de smescedéM ed étlucaF10209-00 2reaiitoiolig e–7aBtcréCEM2 –MBcycle –Pém ,inacitoiseuq aesibntff:E det
0%
S oPué nmicéiltliicniell inMe ARM
PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES DE LA RÉSISTANCE BACTÉRIENNE
Une souche bactérienne est dite résistante à un ATB quand concentration élevée dantibiotique
RESISTANCE BACTERIENNE AUX ATB
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
Dr JP LAVIGNE
- mergence rap e e que ques souc es r s s an es apr s n ro uc on un antibiotique Mise sur le marché Résistance découverte Pénicilline G  1942            Staphylococcus aureus1943 2 -Fréquence de ce nouveau mécanisme rapidement en augmentation
~40%
Dr JP LAVIGNE
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
1er 
MR-M )IVNG(EiMesl gien 17/03/10 –LIPCO
5-Une même bactérie peut cumuler plusieurs mécanismes de Résistance BMR pour B actérie M ulti R ésistante.
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
3- Résistance fréquemment transférable (plasmide ou transposon)
4- Ces gènes transférables peuvent avoir une diffusion épidémique
PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES DE LA RÉSISTANCE BACTÉRIENNE
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
Dr JP LAVIGNE
Dr JP LAVIGNE
TYPES DE RÉSISTANCE
2- Résistances acquises : Résistance qui apparaît chez des bactéries jusqualors sensibles aux ATB.
1- Résistances naturelles: Espèces bactériennes qui sont naturellement résistantes à certains antibiotiques, programmées sur le génome bactérien.
M déceni eoMtnepllier-NîmesJP.LAevintisreria002 209-Fa10ltcudeé inmsémac eérsed ancesistée U.AnnE: eigolsed teffioibnt a, esquticle –PCE1er cyaBtcréoi2M– BM–7
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
http://w3med.univ-lille2.fr/pedagogie/contenu/discipl/bacterio/2002-10le10simonet/cours03.pdf#search=%22r%C3%A9sistance%20bact%C3%A9rienne%20cours%20simonet%22 Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
Dr JP LAVIGNE
http://www.microbes-edu.org/professionel/prof.html
Dr JP LAVIGNE
Résistance Acquise Souche sensible Souche résistante
Résistance Naturelle: Stahlococcus aureusR au mécillinam
er1actéB7–Bogieriolel– c cy 2M–CPMEotbiueiq ms,anécfE:  tef seditnance.Année Universiem sedr sésiatedéM ed étlucaF001-20920e irtasiGIENL.VAsePJN-mîliertpel MoncineMOCP)MR-01/3IL– e gn/017is(Mlie  
SUPPORT GENETIQUE DE LA RÉSISTANCE
NATURELLE Chromosomique Fixe Constante 1 espèce bactérienne Transm. Verticale
ACQUISE Qq souches dune espèce Tend à se répandre Mutations Extra-Chromosomique Chromosomique Éléments Génétiques Rare Mobiles (Plasmides) Stable Fréquent S ontanée Conta ieux Spécifique: 1 ATB ou Non Spécifique: +s ATB 1 famille = MultiR Transm. Verticale Transm. Horizontale
Résistance naturelle : chromosomique Résistance acquise : - chromosomiques, secondaires à une mutation portant sur le chromosome - extra-chromosomiques par acquisition de gènes
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
Dr JP LAVIGNE
RESISTANCE BACTERIENNE
Dr JP LAVIGNE
eu,stoqinasim cét deEffetibis anirétcaB–: eigoloPC –leycB7–M2 EM1rec leilreN-enM noptAVIGNE(MîmesJP.L71 e/30/ esingil-ROM M) –10PCLIatcnsésiedr em sersiUnivnée e.AnF0102-9002 eriatcideMée  dtéulac
cycle –P1er –7aBtcréEC2M– BM de smescani, ménneéecA.tsnaéris detff:Ee giloioseuqitoibitna se2010009-lté FacuevsrU iner2 tiiar-iellpeP.sJmeNîcedéM edtnoM enine 17/03/10 –LIPALIVNG(EiMesl gi-MOC )MR
http://www.microbes-edu.org
Dr JP LAVIGNE
Les bactéries se défendent contre l'action des antibiotiques : 1-en se rendant imperméables à leur pénétration -en pro u san es enzymes capa es e es nac ver 3-en modifiant la structure de leurs cibles
MECANISMES BIOCHIMIQUES DE RÉSISTANCE
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
MECANISMES BIOCHIMIQUES DE RÉSISTANCE
1-Interférence avec le mécanisme de transport de type
- Défaut dentrée de lATB dans la bactérie (Bactéries à Gram -) Dysfonctionnement ou la perte d'une porine , , -chloramphénicol.
Dr JP LAVIGNE
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
PCLI –10 M)-ROMîmesJP.LAVIGNE(Msi eilng e710//3ulac dtéMée cideM enptnoilleN-rereisnUvién e.enA010F09-2e 20tairsinacém ,seuqitonctaisés rdes melogoei: B–caétirs antibiEffet de1c re2 EMB7–MleycPC –
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
1-Interférence avec le mécanisme de trans ort de t e efflux - Extrusion de lATB de la bactérie (Bactéries à Gram + ou à Gram -) - Exemple: Quinolones, chloramphénicol, cyclines
2-Inactivation de lantibiotique
MECANISMES BIOCHIMIQUE
MECANISMES BIOCHIMIQUES DE RÉSISTANCE
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
Dr JP LAVIGNE
-Sécrétion d enzymes+++ - très fréquent -Exemple: les ß-lactamases
RÉSISTANCE -lactamines
http://www.microbes-edu.org
Dr JP LAVIGNE
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
-cible modifiée -S. aureusrésistant à la méticilline (SARM): mutation de la PLP2a R à toutes les -lactamines
MECANISMES BIOCHIMIQUES DE RÉSISTANCE -lactamines 3-Modification daffinité de la cible
Dr JP LAVIGNE
Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes
Dr JP LAVIGNE
PLP non modifiée PLP modifiée
Usage des ATB en ville
Goossens, Lancet 2005
iqotbitiéc ms,ue semsinasisér ede.AntancUnivnée atrireis902- e021c reelcyCP–  2ME–MB7–Bactériologei: fEef ted snaR-MOCPIL– 01/30/ M)d étéM eF010lucatponlielcide MnePJL.VAGIreN-mîseligne 17NE(Mise 
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.