1UNIVERSITE STRASBOURG I LOUIS PASTEUR

De
Publié par

Niveau: Supérieur, Doctorat, Bac+8
1UNIVERSITE STRASBOURG I – LOUIS PASTEUR Bureau d'Economie Théorique et Appliquée (BETA) CNRS – UMR 7522 Thèse présentée pour obtenir le grade de Docteur de l'Université Louis Pasteur en Sciences Economiques par Caroline DELAVIÈRE LA FIRME COMME SYSTEME DE COGNITION Une approche constructiviste de la firme comme source d'apprentissage collectif et de connaissance Soutenue publiquement le 18 novembre 2003 Membres du Jury : Directeur de thèse : ANCORI Bernard, Professeur de sciences économiques, Université Strasbourg I, Louis Pasteur. Rapporteur Interne : HERAUD Jean-Alain, Professeur de sciences économiques, Université Strasbourg I, Louis Pasteur. Rapporteur Externe : JURDANT Baudouin, Professeur de sciences de l'information, Université Paris 7, Denis Diderot. Rapporteur Externe : REYNAUD Bénédicte, Directeur de Recherches CNRS, URA 922CNRS. Examinateur : EGE Ragip, Professeur de sciences économiques, Université Strasbourg I, Louis Pasteur.

  • source d'apprentissage collectif et de connaissance

  • economie de la connaissance

  • ege ragip

  • approche constructiviste de la firme

  • bureau d'economie théorique

  • professeur de sciences économiques


Publié le : samedi 1 novembre 2003
Lecture(s) : 125
Source : scd-theses.u-strasbg.fr
Nombre de pages : 467
Voir plus Voir moins
UNIVERSITE STRASBOURG I – LOUIS PASTEUR
Bureau d’Economie Théorique et Appliquée (BETA)
CNRS – UMR 7522
Thèse présentée pour obtenir le grade de
Docteur de l’Université Louis Pasteur
en Sciences Economiques
par Caroline DELAVIÈRE
LA FIRME COMME SYSTEME DE COGNITION Une approche constructiviste de la firme comme source d’apprentissage collectif et de connaissance
Soutenue publiquement le 18 novembre 2003
Membres du Jury :
1
Directeur de thèse : ANCORI Bernard, Professeur de sciences économiques, Université Strasbourg I, Louis Pasteur. Rapporteur Interne : HERAUD Jean-Alain, Professeur de sciences économiques, Université Strasbourg I, Louis Pasteur. Rapporteur Externe : JURDANT Baudouin, Professeur de sciences de l’information, Université Paris 7, Denis Diderot. Rapporteur Externe : REYNAUD Bénédicte, Directeur de Recherches CNRS, URA 922CNRS. Examinateur : EGE Ragip, Professeur de sciences économiques, Université Strasbourg I, Louis Pasteur.
2
3
La faculté n’entend donner aucune approbation ou improbation aux opinions émises dans les thèses. Ces opinions doivent être considérées comme propres à leurs auteurs.
4
Remerciements :
5
Je remercie Bernard Ancori, mon Directeur de Thèse, pour la rigueur et la persévérance avec laquelle il a suivi et guidé l’avancement de mes travaux, ainsi que pour sa curiosité intellectuelle.
Je remercie également Patrick Cohendet qui a accepté de relire ma thèse et de fournir des lectures complémentaires qui m’ont été utiles pour ancrer celle-ci dans l’économie de la connaissance, ainsi que Ragip Ege pour ses précisions concernant la conception du marché de K. Polanyi.
Je remercie tous ceux qui m’ont aidée, avec une attention particulière pour les très nombreux collègues qui m’ont soutenue et encouragée.
6
7
A Antonin
8
Sommaire
9
Introduction générale................................................................................................ 13
Partie 1 : Vers une approche de la firme comme système de cognition.................. 33
Chapitre I : Firme, système et rationalité ..................................................................... 36 Section 1 : De l’entreprise à la firme....................................................................................... 38 1.1. Les trois valeurs du terme entreprise.......................................................................... 38 1.2. Commentaires autour des trois valeurs...................................................................... 42 1.3. Les ponts entre les trois valeurs................................................................................... 48 Section 2 : De la firme-point à la firme-système.................................................................... 51 2.1. La firme-point............................................................................................................... 51 2.2. Le système et ses caractéristiques................................................................................ 55 2.3. La firme-système........................................................................................................... 58 Section 3 : De la rationalité substantielle à la rationalité limitée.......................................... 65 3.1. Les individus.................................................................................................................. 66 3.2. La rationalité et la prise en compte du temps............................................................. 71 3.3. La rationalité limitée..................................................................................................... 78 Conclusion................................................................................................................................. 89
Chapitre II : Interactions et cadrage ............................................................................. 91 Section 1 : De l’individu à l’interaction.................................................................................. 92 1.1. Le dépassement de la coupure entre individualisme et holisme................................ 93 1.2. La microéconomie cognitive et institutionnelle.......................................................... 97 1.3. L’interaction structurante et structurée................................................................... 100 Section 2 : L’interaction, origine et caractérisation............................................................. 102 2.1. De l’interaction physique à l’interaction sociale...................................................... 103 2.2. Les types d’interactions.............................................................................................. 105 2.3. L’interaction cognitive................................................................................................ 107 Section 3 : Le cadrage, opération de délimitation de l’interaction..................................... 110 3.1. Les délimitations spatiale et temporelle de l’interaction......................................... 112 3.2. La délimitation cognitive de l’interaction................................................................. 117 3.3. La rationalité délimitée ou cadrée............................................................................. 123 Conclusion............................................................................................................................... 137
Chapitre III : Communication et structuration.......................................................... 140 Section 1 : La communication............................................................................................... 141 1.1. De la transmission d’information à la communication............................................ 141 1.2. La compréhension mutuelle....................................................................................... 149 1.3. Le processus d’argumentation................................................................................... 157 Section 2 : la structuration..................................................................................................... 166
10
2.1. La structure................................................................................................................. 167 2.2. Le processus de structuration.................................................................................... 172 2.3. L’évolution des structures.......................................................................................... 177 Section 3 : Les formes de structuration................................................................................ 181 3.1. Les conventions........................................................................................................... 182 3.2. Les réseaux.................................................................................................................. 187 3.3. L’action collective....................................................................................................... 194 Conclusion............................................................................................................................... 196
Partie 2 : La représentation de la firme en tant que système cognitif................... 198
Chapitre IV : Pouvoir et exercice du pouvoir ............................................................. 200 Section 1 : Le pouvoir en économie....................................................................................... 204 1.1. Le pouvoir éludé.......................................................................................................... 205 1.2. Le pouvoir économique et politique.......................................................................... 210 1.3. La structuration comme système de pouvoir............................................................ 216 Section 2 : Le pouvoir spécifique à la firme......................................................................... 222 2.1. Les frontières de la firme............................................................................................ 223 2.2. L’origine des relations de pouvoir.......................................................................... 231 2.3. Le contrat de travail comme lien de subordination................................................. 237 Section 3 : L’exercice du pouvoir dans la firme................................................................... 242 3.1. La représentation traditionnelle du pouvoir dans la firme..................................... 244 3.2. L’incertitude comme source de pouvoir................................................................... 254 3.3. La vision de l’individu au travail............................................................................... 261 Conclusion............................................................................................................................... 269
Chapitre V : Coordination des actions, but commun et conflit................................. 271
Section 1 : La coordination des actions................................................................................. 274 1.1. La divergence supposée des intérêts.......................................................................... 275 1.2. La vision contractuelle de la firme.......................................................................... 283 1.3. Le monde « spontané » du marché opposé au monde « artificiel » de la firme... 286 Section 2 : Le but commun ou la vision partagée................................................................ 289 2.1. La possibilité d’un but commun................................................................................ 290 2.2. Le but commun par contrainte.................................................................................. 295 2.3. Le but commun par consensus................................................................................... 299 Section 3 : Le conflit............................................................................................................... 301 3.1. Le conflit en économie.............................................................................................. 305 3.2. Les conflits dévoilés..................................................................................................... 314 3.3. La dynamique des conflits.......................................................................................... 327 Conclusion............................................................................................................................... 335
Chapitre VI : Mémoire, routine et apprentissage organisationnel ........................... 336 Section 1 : La Mémoire et l’apprentissage........................................................................... 338
11
1.1. La mémoire.................................................................................................................. 339 1.2. La mémoire et les routines......................................................................................... 350 1.3. L’apprentissage........................................................................................................... 358 Section 2 : l’articulation routine – apprentissage................................................................ 365 2.1. Les deux aspects du phénomène d’auto-organisation.............................................. 366 2.2. L’attitude face au changement................................................................................... 376 2.3. La pratique du changement....................................................................................... 381 Section 3 : L’apprentissage organisationnel......................................................................... 387 3.1. Les types d’apprentissage........................................................................................... 388 3.2. Les modalités de l’apprentissage............................................................................... 402 3.3. Le résultat de l’apprentissage : la connaissance....................................................... 412 Conclusion............................................................................................................................... 416
Conclusion générale................................................................................................ 419
Bibliographie ........................................................................................................... 430
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.