Développement soutenable et réduction du temps de travail Thèse de doctorat Table des matières

De
Publié par

Niveau: Supérieur, Doctorat, Bac+8
829 Table des matières

  • modèle de leontief

  • économie dans l'environnement

  • développement

  • prévisions pour l'économie

  • critique de la rationalité

  • rationalisme pur au rationalisme critique

  • contrainte démographique sur l'écologie

  • développement humain

  • modalités de l'intégration de l'environnement dans la comptabilité nationale


Publié le : mardi 19 juin 2012
Lecture(s) : 37
Source : harribey.u-bordeaux4.fr
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
829
Table des matières
830
Titres
Pages
Sommaire.
4
Introduction.
9
I- Quel développement?
13
A- La nature des enjeux du débat.
13
B- L’imbrication des enjeux du débat.
15
II- Quelle recherche théorique?
17
A- Formulations de départ.
17
B- Esquisse d’une problématique.
18
1. Une proposition théorique à discuter.
20
2. Une proposition théorique à replacer dans une perspective de
critique sociale
22
1° partie: La remise en cause du développement.
27
Ch. 1: La méthodologie de la critique du développement.
30
I- Le cadre épistémologique.
32
A- Théorie et réalité en économie.
32
1. Y a-t-il un objet de la science économique?
32
2. Le parti-pris philosophique à propos de la primauté entre l’objet
et la pensée sur cet objet.
42
3. La théorie économique et la vérification expérimentale.
46
B- Les critères de scientificité.
49
1. De l’apriorisme et du rationalisme pur au rationalisme critique.
49
2. L’impossible unité méthodologique des sciences.
51
C- Les statuts différents du modèle, de la loi et de la tendance.
54
1. La loi.
54
2. La ou les tendances.
55
II- Les champs de la critique.
59
A- Le temps.
60
1. L’eschatologie et le temps.
60
2. le développement et le temps.
61
B- La technique ou la petite histoire du moulin.
65
C- La rationalité.
70
1. Quelle rationalité?
71
2. Les rapports individu-société.
75
D- La valeur.
84
1. Le débat sous sa forme ancienne. Qu’est-ce qui mesure la valeur:
valeur-utilité ou valeur-travail? Un faux dilemme?
85
831
2. Le débat sous sa forme nouvelle: qu’est-ce que mesure la valeur?
Critique de la rationalité et critique de la valeur.
123
Ch. 2: Crise et critique du développement.
138
I- La crise du développement.
140
A- La crise du développement atteint l’homme.
140
1. L’impossible éradication de la pauvreté.
140
2. Marchandisation: uniformisation et exclusion.
161
B- La crise est écologique.
168
1. La contrainte démographique sur l’écologie.
171
2. La contrainte du modèle de développement sur l’écologie.
174
3. La contrainte de l’urbanisation sur l’environnement humain.
196
4. Les menaces pesant sur les écosystèmes.
200
II- La critique du développement.
212
A- Critique de la problématique du développement.
212
1. De faux clivages apparents entre les classiques, les marxistes et
les néo-classiques?
212
2. L’idée de développement est fondée sur celle de progrès
et celle de progrès sur une conception linéaire du temps.
215
3. La racine commune au libéralisme et au marxisme.
219
4. L’idéologie de la fin de l’histoire.
223
B- Critique socio-culturelle du développement.
224
1. L’analyse socio-culturelle du (sous-)développement.
225
2. La diversité des possibles.
233
Ch. 3: L'émergence du concept de développement soutenable.
35
I- L'approche du développement durable par les théoriciens du développement.
236
A- Le développement humain.
237
B- Besoins essentiels et développement endogène.
238
1. Les priorités.
238
2. Les politiques.
239
3. Les critiques.
239
C- L’écodéveloppement.
239
II- L'approche institutionnelle du développement durable.
242
A- L’approche du développement durable par les grandes instances
internationales.
242
1. La définition du développement durable par le rapport Brundtland.
243
2. La Conférence de l’ONU à Rio de Janeiro sur l’environnement
et le développement.
248
3. La Conférence de l’ONU à Copenhague sur le développement social.
253
832
4. La Conférence de l’ONU à Berlin sur les changements climatiques.
256
5. La Conférence de l’ONU à Vienne sur la protection de la couche
d’ozone.
258
B- L’approche du développement durable par les grandes entreprises
multinationales.
259
1. L’adhésion au développement durable.
259
2. L’édulcoration du développement durable.
260
III- L’approche du développement durable par les Organisations Non
Gouvernementales.
264
A- La Conférence des O.N.G. à Paris en décembre 1991.
264
1. Un paradoxe.
265
2. Des analyses assez radicales.
265
B- Le Forum Global des O.N.G. à Rio de Janeiro en juin 1992.
267
1. L’élaboration de traités.
268
2. La reconnaissance officielle.
268
3. Les perspectives.
268
C- Signification sociale de l’irruption de la société civile dans les débats
sur l’avenir de l’humanité.
269
Conclusion de la première partie.
270
2° partie: L'alternative au sein du développement soutenable.
272
Ch. 4: La tentative d'intégration des contraintes environnementales
dans l'économie.
274
I- La démarche théorique de l'économie de l'environnement.
275
A- L’intégration de l’environnement dans le modèle d’équilibre général.
279
1. La méthode analytique.
279
2. La méthode de gestion.
291
B- Les limites de l’intégration de l’environnement dans le modèle
d’équilibre général.
303
1. Les limites logiques.
303
2. Les limites méthodologiques.
325
II- La subordination de l’homme et de l’environnement au productivisme.
333
A- La réponse institutionnelle.
333
1. La Commission Brundtland.
334
2. L’ONU.
334
3. La Banque Mondiale.
336
4. L’OCDE.
336
5. L’Union Européenne.
337
6. Le Commissariat Général du Plan français.
338
833
7. Le Business Council for Sustainable Development.
340
8. L’Organisation Internationale du Travail.
340
B- Les prévisions de croissance ont un caractère normatif.
341
1. Les prévisions normatives de la croissance mondiale.
341
2. Les prévisions pour l’économie française excluent toute idée
de soutenabilité.
344
3. Une relance keynésienne à l’échelle européenne?
345
Ch. 5: La reproduction des systèmes vivants.
349
I- L’économie dans l’environnement: une autre démarche théorique.
350
A- La méthode de recherche.
351
1. Origine.
351
2. Application aux relations entre biosphère et économie.
353
B- L’insertion dans la biosphère et dans son évolution.
354
1. La perspective de reproduction de la biosphère.
355
2. Les tentatives de modélisation.
356
II- Vers une comptabilité patrimoniale?
361
A- Les bilans-matières.
361
1. Les stocks.
361
2. Les flux.
363
B- L’analyse entrées-sorties élargie.
364
1. Le modèle de Leontief élargi.
365
2. Le modèle de Daly.
367
C- Les comptes de patrimoine naturel.
368
1. Les trois types de comptes centraux.
369
2. La liaison et l’articulation des comptes centraux.
372
3. Les comptes satellites.
373
D- Les méthodes de construction de nouveaux agrégats de comptabilité
nationale.
373
1. La mesure de l’intégration de l’environnement dans la comptabilité
nationale.
374
2. Les modalités de l’intégration de l’environnement dans
la comptabilité nationale.
376
Ch. 6: L’ambiguïté du concept de développement soutenable.
379
I- Un concept multiforme.
380
A- Inventaire des controverses sur le développement durable.
381
1. Classification selon les finalités concrètes du développement durable.
381
2. Reformulation autour de la conceptualisation de l’environnement.
384
B- Développement durable et valeur.
387
1. Le développement durable ou l’hégémonie de la valeur économique.
387
834
2. Le développement durable ou la hiérarchie incertaine entre
les valeurs économique et éthique.
388
3. Le développement durable ou la primauté de l’éthique.
389
II- Développement durable et croissance économique.
390
A- La croissance économique illimitée est-elle possible?
391
1. Les limites naturelles de la croissance économique prétendument
illimitée.
391
2. Les limites sociales de la croissance économique prétendument
illimitée.
395
B- La croissance économique est-elle souhaitable?
398
1. Une réponse différenciée.
399
2. Une restriction.
400
C- La croissance économique est-elle indispensable?
400
1. Croissance et productivité.
401
2. Surplus social et surplus de croissance.
401
Conclusion de la deuxième partie.
411
3° partie: La réduction du temps de travail dans la problématique
de la reproduction des êtres et des systèmes vivants.
414
Ch. 7: Le problème éthique et le principe de responsabilité.
418
I- Les fondements d’une nouvelle éthique collective.
420
A- L’éthique fondée sur la responsabilité.
420
1. La définition de l’éthique.
421
2. La critique de l’utopie.
425
B- “Quête du sens”: les rapports de l’homme avec son travail et avec
la nature.
435
1. Le travail et ses finalités: le rapport de l’homme à son travail.
435
2. Le rapport de l’homme à la nature.
458
II- Les obstacles à dépasser pour fonder une éthique.
465
A- La résurgence du scientisme.
465
B- La fétichisation des rapports avec la nature et des rapports sociaux.
467
1. Le sens de cette fétichisation.
467
2. Les conséquences de cette fétichisation sur la place du travail.
469
3. Les différentes visions du travail et du non-travail.
473
Ch. 8: Le problème social et le principe de solidarité.
485
I- Les fondements théoriques du principe de solidarité.
488
A- Activité, travail, emploi et principe de solidarité.
489
1. La substitution de l’activité à l’emploi: une confusion.
489
2. Propositions de définitions.
498
835
B- Le renouveau de la notion de justice sociale pour fonder la solidarité
intragénérationnelle.
503
1. Le renouveau des théories libérales de la justice sociale.
505
2. Les limites du renouveau des théories de la justice sociale.
515
C- Qu’est-ce qu’une société solidaire?
525
1. Egalité et/ou équité?
525
2. Droit à l’emploi et/ou au revenu?
530
3. Le principe de solidarité.
557
II- La mise en oeuvre du principe de solidarité.
559
A- La question de l'emploi dominée par le paradigme de la croissance.
561
1. L’emploi résulte-t-il de la croissance?
561
2. La récupération du thème de la réduction du temps de travail
à l’intérieur du paradigme de la croissance.
569
B- La réduction du temps de travail dans l’optique du principe de solidarité.
578
1. L’utilisation des gains de productivité.
579
2. La réduction des inégalités de revenus comme condition de
la réduction du temps de travail.
584
Ch. 9: Le problème économique et le principe d’économie.
638
I- Le dévoiement du principe d’économie.
640
A- Le revenu national soutenable.
640
1. Les indicateurs de soutenabilité écologique.
641
2. Le PIB vert est-il un contresens ou un non-sens?
650
B- L’indicateur de développement humain.
653
1. La signification de l’IDH.
653
2. La méthodologie de l’IDH.
655
3. Les résultats fournis par l’IDH.
659
4. La critique de l’IDH.
667
II- Vers un respect du principe d’économie?
673
A- Le passage de l’économiquement rationnel à l’économiquement
raisonnable.
673
1. Productivité individuelle et productivité horaire.
674
2. La mesure du progrès économiquement raisonnable.
677
B- Economiquement raisonnable et relations internationales.
686
1. Le faux dilemme du
nombre
d’emplois.
687
2. Le dépassement du dilemme du nombre d’emplois:
vers une nouvelle répartition du
volume
d’emploi.
694
Conclusion de la troisième partie.
700
Conclusion.
703
836
I- Conclusions provisoires.
706
A- Conclusions théoriques.
706
1. Propositions théoriques.
707
2. L’environnement théorique de nos propositions.
712
B- Conclusions politiques.
714
1. Propositions de politiques.
714
2. Conditions politiques de la transition vers la soutenabilité.
718
II- Perspectives de recherches ultérieures et convergences possibles.
719
A- Recherches complémentaires ultérieures.
720
1. La démystification de la croissance diffusant ses effets sociaux
et la réhabilitation de l’état stationnaire.
721
2. La notion de pauvreté.
722
3. La notion de besoins essentiels.
722
4. Les effets des mesures de protection de l’environnement.
722
5. La qualité des emplois.
723
6. La soutenabilité dans les pays pauvres.
723
B- Convergences possibles.
724
1. Soutenabilité et gratuité.
724
2. Soutenabilité, gratuité et don.
727
3. Soutenabilité, gratuité, don et modernité.
729
Annexes.
732
Annexe 1 (Ch. 1): Compléments sur le concept d’habitus.
733
Annexe 2 (Ch. 1): Compléments sur la théorie de la valeur-travail
et la loi de la valeur.
737
Annexe 3 (Ch. 1): Valeur des marchandises et valeur de la force de travail.
741
Annexe 4 (Ch. 1): Les confusions théoriques à propos de l’origine du profit.
745
Annexe 5 (Ch. 1): Examen de quelques références concernant l’évolution
du travail productif.
751
Annexe 6 (Ch. 1): La théorie de la valeur comme expression des rapports sociaux.
755
Annexe 7 (Ch. 4): Le modèle de Stiglitz.
757
Annexe 8: Tableaux d’annexes statistiques.
763
Bibliographie.
783
I- Ouvrages et articles de revues.
784
II- Articles de presse.
822
Table des matières.
829
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.