DOCTEUR DE L'UNIVERSITE DE STRASBOURG par

De
Publié par

Niveau: Supérieur, Doctorat, Bac+8
  1                                                             THESE    Présentée pour obtenir le grade de    DOCTEUR DE L'UNIVERSITE DE STRASBOURG    par    Maryline BEYLER    CATENANES PORPHYRINIQUES ASSEMBLES PAR LIAISONS DE  COORDINATION    Soutenue publiquement le 17 septembre 2010 devant la commission d'examen:                  Prof. E. Alessio   Rapporteur externe    Prof. T. S. Balaban   Rapporteur externe    Dr. J. Weiss   Examinateur interne    Dr. J.?C. Chambron   Examinateur externe    Prof. J.?P. Sauvage   Directeur de thèse    Prof. V. Heitz   Co?directrice de thèse   

  • thèse  dans  d'excellentes conditions

  • personnes  ont 

  • et  pour 

  • claude  chambron  et 

  • opportunité  de 

  • et  notre 

  •  balaban   rapporteur externe 

  • présentée pour obtenir le grade de   

  • de  juger 


Publié le : mardi 19 juin 2012
Lecture(s) : 86
Source : scd-theses.u-strasbg.fr
Nombre de pages : 192
Voir plus Voir moins

                                                         
 
THESE 
 
Présentée pour obtenir le grade de 
 
DOCTEUR DE L’UNIVERSITE DE STRASBOURG 
 
par 
 
Maryline BEYLER 
 
CATENANES PORPHYRINIQUES ASSEMBLES PAR LIAISONS DE 
COORDINATION 
 
Soutenue publiquement le 17 septembre 2010 devant la commission d’examen: 
 
Prof. E. Alessio   Rapporteur externe   
 
 Prof. T. S. Balaban  
   
Dr. J. Weiss   Examinateur interne 
   
Dr. J.‐C. Chambron   Examinateur externe 
  
Prof. J.‐P. Sauvage   Directeur de thèse 
  
Prof. V. Heitz   Co‐directrice de thèse   
 
  1


















  2



« The definition of insanity is doing the same over and over
again and expecting different results »
 
Albert EINSTEIN 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  3 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  4Remerciements 
 
Je souhaite tout d’abord remercier chaleureusement Enzo Alessio, Teodor Balaban, Jean‐
Claude  Chambron  et  Jean  Weiss  pour  avoir  accepté  de  juger  mes  travaux  et  pour  le 
grand intérêt qu’ils y ont porté. 
Un grand merci à mes directeurs de thèse: Valérie Heitz et Jean‐Pierre  Sauvage.  Vous 
avez  toujours  été  très  présents,  disponibles,  impliqués  et  motivants.  Je  vous  suis  donc 
très  reconnaissante  de  m’avoir  offert  l’opportunité  de  réaliser cette thèse dans 
d’excellentes conditions, aussi bien humaines que professionnelles, grâce à un cadre de 
travail idéal et un cadre scientifique enrichissant.  
Je  remercie  toutes  les  personnes  qui  ont  contribué  aux  différents  projets:  Elisabetta 
Iengo, Lucia Flamigni et Barbara Ventura, Kari Rissanen et Aurélie Même ainsi que les 
personnes des services communs de RMN, d’analyse élémentaire et de spectrométrie de 
masse. J’ai également eu la chance de pouvoir passer deux mois dans le laboratoire du 
Prof. Makoto Fujita, je le remercie lui et toute son équipe pour leur accueil chaleureux. 
Parce qu’il est primordial de maintenir une bonne ambiance dans une équipe, je tiens à 
remercier tous les membres du laboratoire, les anciens (Julien, Christian, Benoît, Jon et 
Fabien)  et  les  actuels  (Cécile,  Yann,  Antoine,  Stéphanie,  Jean‐Paul,  Angélique  et 
Geneviève)  pour  tous  les  agréables  moments  passés  ensemble.  Chacun  d’entre  vous  a 
apporté  sa  petite  touche  personnelle  au  bon  fonctionnement  du  groupe.  Certaines 
personnes  ont  été  particulièrement  présentes  pendant  ces  4  années  au  laboratoire: 
Jacques, mon voisin de paillasse. J’étais la première spectatrice de ton humour décapant, 
même si des fois au ras des pâquerettes, tu m’as permis d‘égayer mes journées. Julie, ma 
collègue de bureau, nos dialogues de sourds, chorégraphies endiablées et séances potins 
vont beaucoup me manquer. Tu m’as confiée la responsabilité d’être la marraine de ton 
petit  Léo,  je  t’en  remercie  et  j’espère  assurer  dans  ce  rôle.  Mon  Juju,  malgré  quelques 
remarques  désobligeantes,  tu  as  su  être  une  oreille  attentive  et  une  épaule 
réconfortante. Je n’oublirai jamais nos délires, nos pauses clopes, tes cheeses cakes au 
Bailey’s  et  notre  rock  acrobatique.  Finalement,  je  voudrais  adresser  une  pensée 
particulière à Tessy qui nous a quittés bien trop tôt. 
  5Je remercie également tous les chimistes « hors LCOM » qui ont partagé un peu de ces 8 
années d’études. Merci à Anh Thu, Charles, Fabele, Dadou et surtout toi Catherine! On 
s’est  associé  lors  d’un  TP  de  physique  en  première  année  de  DEUG  et  notre  binôme 
amical perdure depuis! On en aura vécu des choses ensemble: des longues heures de 
cours, des révisions de dernière minute, un stage de Master en Floride mais aussi: des 
soirées  mémorables,  des  voyages  sympathiques,  des  séances  de  psychanalyses 
masculines  et  de  longues  conversations  téléphoniques.  Même  si  nos  chemins 
professionnels  se  séparent  j’espère  qu’on  continuera  à  passer  de  bons  moments 
ensemble.  
Parce qu’il est important de se sortir la tête de la paillasse je tiens à remercier tous mes 
amis. Merci surtout aux filles du lycée Leclerc: Sylvia (définitivement the best colloc of 
the world), Marge, Marjorie, Didi, Bibi et Elan. Malgré des orientations et des choix de 
vie différents, nous avons toujours formé une bande bien soudée. Merci d’être toujours à 
mes côtés dans les bons et les moins bons moments. 
Finalement je tiens à remercier toutes ma famille, surtout mes parents et mon frère pour 
leur soutien au quotidien. 
 
 
 
 
 
 
 
 
  6 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  7 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  8Résumé 
 
Ce travail de thèse s’inscrit dans le domaine de la topologie chimique.  
Différentes  bis‐porphyrines  et  bis‐pyridines  ont  été  synthétisées.  Différents  cations 
métalliques  ont  été  insérées  dans  les  porphyrines :  le  zinc  (II),  le  ruthénium  (II)  et  le 
rhodium (III). Des assemblages non‐covalents ont pu être obtenus grâce aux interactions 
entre les métaux complexés par les porphyrines et les pyridines. Il s’agit d’assemblages 
triviaux  de  type  macrocycle  mais  aussi  d’architectures  plus  complexes  telles  que  des 
[2]caténanes. Ces espèces constituées de deux anneaux entrelacés ont été formées par 
des interactions cuivre (I)‐N pour assembler les fragments acycliques et des interactions 
entre les métaux des porphyrines et les bis‐pyridines pour les cycliser. 
Différents aspects influençant la stabilité des édifices construits ont pu être étudiés. Par 
exemple,  le  choix  du  métal  complexé  par  la  porphyrine  détermine la force de 
l’interaction métal‐N et définit ainsi si la formation de l’assemblage se fait sous contrôle 
thermodynamique  ou  sous  contrôle  cinétique.  Si  la  formation  de  l’assemblage  se  fait 
sous  contrôle  thermodynamique,  la  complémentarité  géométrique  des  ligands  à 
assembler détermine la stabilité de l’assemblage final.  
Certains des macrocycles assemblés  par  des  interactions  fortes  sont  des  précurseurs 
intéressants  pour  la  conception  de  [2]caténanes  non‐symétriques voire de 
[2]polycaténanes. 
 
Mots clefs: caténane, chélate, chimie de coordination, cuivre (I), ligand, macrocycle, bis‐
macrocycle, naphtalène, phénanthroline, porphyrine, pyridine, rhodium (III), ruthénium 
(II), topologie chimique, zinc (II). 
 
 
 
  9 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.