N° D'ORDRE

De
Publié par

Niveau: Supérieur, Doctorat, Bac+8
N° D'ORDRE : 2498 THÈSE Présentée pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L'INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE SPECIALITE : Sciences des Agroressources Option : Pharmacognosie par Vincent ROUMY ÉTUDE PHYTOCHIMIQUE DE PLANTES AMAZONIENNES D'ACTIVITÉ ANTIPLASMODIALE, DONT PSEUDOXANDRA CUSPIDATA Maas ET TAPIRIRA GUIANENSIS Aubl. Soutenance le 9 juillet 2007 à devant le Jury composé de : Mme. E. BORREDON, Professeur à l'ENSIACET, Toulouse Président M. F. BAILLEUL, Professeur, Lille 2 Rapporteur M. C. MORETTI, Directeur IRD d'Orleans Rapporteur Mme. J. QUETIN- LECLERCQ, Professeur, Université Catholique de Louvain Examinateur Mme. I. FOURASTE, Professeur émérite, UPS Toulouse Examinateur M. C. MOULIS, Professeur, UPS Toulouse Examinateur Directeur des Travaux de Recherche : Pr. C. MOULIS Laboratoire Pharmacochimie des substances naturelles et pharmacophores redox, UMR 152, Faculté des Sciences Pharmaceutiques, UPS, 31062 Toulouse, 35, chemin des Maraîchers - France.

  • diméthyle sulfoxide

  • dmso -d6 diméthyle

  • sulfoxide deutéré

  • hz jgem constante de couplage géminale

  • naoh hydroxyde de sodium noesy nuclear

  • hsqc heteronuclear single

  • doublet de triplet dmso


Publié le : dimanche 1 juillet 2007
Lecture(s) : 191
Source : ethesis.inp-toulouse.fr
Nombre de pages : 195
Voir plus Voir moins
N° D’ORDRE :2498 THÈSE Présentée pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L’INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE SPECIALITE : Sciences des Agroressources Option : Pharmacognosie par Vincent ROUMY ÉTUDE PHYTOCHIMIQUE DE PLANTES AMAZONIENNES D’ACTIVITÉ ANTIPLASMODIALE, DONTPSEUDOXANDRA CUSPIDATAMaasETTAPIRIRA GUIANENSIS Aubl.Soutenance le9 juillet 2007à devant le Jury composé de : me M . E. BORREDON, Professeur à l’ENSIACET, Toulouse Président M. F. BAILLEUL, Professeur, Lille 2 Rapporteur M. C. MORETTI, Directeur IRD d’Orleans Rapporteur me M . J. QUETIN- LECLERCQ, Professeur, Université Catholique de Louvain Examinateur me M . I. FOURASTE, Professeur émérite, UPS Toulouse Examinateur M. C. MOULIS, Professeur, UPS Toulouse Examinateur Directeur des Travaux de Recherche : Pr. C. MOULIS Laboratoire "Pharmacochimie des substances naturelles et pharmacophores redox", UMR 152, Faculté des Sciences Pharmaceutiques, UPS, 31062 Toulouse, 35, chemin des Maraîchers - France.
A mes parents. A Andrea-luz et Raphaël Gutierrez-Choquevilca. A mon fils
 S’il se rencontre des plantes et des fleurs maladroites ou malchanceuses, il n’en est point qui soient entièrement dénuées de sagesse et d’ingéniosité. Toutes s’évertuent à l’accomplissement de leur œuvre ; toute ont la magnifique ambition d’envahir et de conquérir la surface du globe en y multipliant à l’infini la forme d’existence qu’elles représentent. Pour atteindre ce but, elles ont, à raison de la loi qui les enchaîne au sol, à vaincre des difficultés bien plus grandes que celles qui s’opposent à la multiplication des animaux. Aussi la plupart, ont-elles recours à des ruses, à des combinaisons, à une machinerie, à des pièges, qui, sous le rapport de la mécanique, de la balistique, de l’aviation, de l’observation des insectes, par exemple, précédèrent souvent les inventions et les connaissances de l’homme.
Maeterlinck M.
ABREVIATIONS ET SYMBOLES Abréviations
AcOEt acétate d’éthyle AcONa acétate de sodium Ag NO3d’argent nitrate ATP adénosine triphosphate ButOH butanol CCM chromatographie sur couche mince CCMP chromatographie sur colonne sous moyenne pression CLHP chromatographie liquide haute performance b large CD3OD méthanol deutéré CDCl3deutéré chloroforme CH2Cl2dichlorométane CH3OH ou MeOH méthanol CHCl3 chloroforme COSY correlated spectroscopy CPC chromatographie de partage centrifuge Cq carbone quaternaire d doublet dd doublet dédoublé ddddédoublé dédoublé doublet dtde triplet doublet DMSO diméthyle sulfoxide DMSO-d6 diméthyle sulfoxide deutéré ESI spectrométrie de masse par électrospray G6PDH glucose 6-phosphate déshydrogénase Hept Heptane Hex hexane HMBC heteronuclear multiple bond connectivity HSQC heteronuclear single quantum coherence IR infra rouge K kelvin LDH lactate déshydrogénase m multiplet Na sodium NADPH nicotinamide adénine dinucléotide phosphate, forme réduite NaOH hydroxyde de sodium NOESY nuclear Overhauser enhancement spectroscopy qdquadruplet RMN résonance magnétique nucléaire 1 RMN H résonance magnétique nucléaire du proton 13 RMN (JMOD) Crésonance magnétique nucléaire du carbone 13 enJmodulé s singulet Si silice t triplet Tol toluène u.m.a. unité de masse atomique UV ultraviolet
Symboles Hz JJgem Jvic m/z ppm dlmaxDéfinitions « Pharmacopée »
« Remède »
hertz constante de couplage exprimée en Hz constante de couplage géminale constante de couplage vicinalemasse/charge d'un ion partie par million déplacement chimique exprimé en ppmlongueur d’onde d’absorption maximale
dans ce travail, le terme « pharmacopée traditionnelle» ne désigne pas seulement un recueil écrit mais un ensemble de matières médicales issu d’une tradition orale ou écrite.
tous ce qui peut servir à combattre ou prévenir une maladie.
À notre Président de Thèse, Madame Borredon, Professeur à l’Ecole Nationale Supérieure des Ingénieurs en Arts Chimiques et Technologiques de Toulouse.  Nous vous remercions vivement d’avoir accepté de juger ce travail.  Nous sommes particulièrement honoré de vous avoir vu assurer la Présidence de ce Jury de Thèse. À notre Jury de Thèse, Monsieur Bailleul, Professeur de Pharmacognosie de l’Université de Lille 2. Nous sommes très sensible à l’honneur que vous nous avez fait d’être le rapporteur de ce travail. Nous sommes très honoré d’avoir bénéficié de vos remarques et corrections et tenons à vous assurer de notre grande estime et de notre profonde gratitude. Nous sommes également très reconnaissant de la confiance que vous avez témoigné en notre travail puisqu’elle a permis de fonder les débuts d’une très intéressante collaboration. Monsieur Moretti, Directeur de l’Institut pour la Recherche et le Développement d’Orléans. Nous sommes très sensible à l’honneur que vous nous avez fait d’être le rapporteur de ce travail. Nous vous remercions pour l’ensemble de vos remarques et de vos réflexions ainsi que pour votre disponibilité qui nous a permis de partager d’enrichissantes conversations. Madame Quetin-Leclercq, Professeur de Pharmacognosie à la Faculté des Sciences Pharmaceutiques, Université Catholique Louvain, Belgique.  Soyez convaincu de notre profonde gratitude pour avoir accepté de juger ce travail. Nous tenons à vous dire le plaisir que nous a procuré votre présence, en ce jour. Monsieur le Professeur Claude MOULIS, Professeur de Pharmacognosie à la Faculté des Sciences Pharmaceutiques, Université Paul Sabatier de Toulouse. Vous nous avez fait profiter, tout au long de ce travail, de vos compétences. Nous tenons à vous présenter notre profonde reconnaissance et notre respect et à vous assurer de notre amitié. Nous vous sommes également infiniment reconnaissant du dévouement dont vous avez fait preuve pour maintenir les différents contrats de recherches qui ont financé ce travail scientifique, ainsi que pour la liberté d’action que vous nous avez autorisé.
Madame Fourasté Professeur émérite de Pharmacognosie à la Faculté des Sciences Pharmaceutiques, Université Paul Sabatier de Toulouse. Vous nous avez fait profiter, tout au long de ce travail, de vos compétences, notamment dans le domaine passionnant de la botanique, apanage précieux du pharmacognoste. Nous tenons à vous présenter notre profonde reconnaissance et notre respect et à vous assurer de notre amitié. Nous vous sommes également infiniment reconnaissant du dévouement dont vous avez fait preuve pour défendre ce travail et pour avoir mis en œuvre les différents contrats de recherches qui ont financé ce travail scientifique, ainsi que pour la liberté d’action que vous nous avez autorisé. Enfin, nous remercions tout particulièrement : Monsieur Nicolas Fabre, qui a eu la patience de prendre en charge notre apprentissage de l’analyse structurale. Madame Sèverine Maurel, grâce à qui la majorité des tests biologiques a pu être réalisée et qui a également eu la patience de nous enseigner les techniques employées. Madame Valérie Christofoli, secrétaire aquariophile mais également, une amie, qui a largement contribué à la mise en forme de notre travail. Mademoiselle Valérie Jullian, incontournable experte en phytochimie sans oublier ses talents en hôtellerie et en danse moderne… Andrea-Luz Gutierrez Choquevilca, Lastenia Ruiz, Juan Ruiz de la UNAP à Iquitos ainsi que les membres des communautés de Kapawari Yacu, Soplin, Sabalo Yacu, qui ont permis la réalisation de notre enquête ethnopharmacologique. L’ensemble des doctorants avec lesquels nous avons partagé cette expérience commune, Bénédicte Portet, Amélie Lhuillier, Céline Peirs, Lucia Acebey… Messieurs Vedrenne et Lavedan, pour la réalisation des spectres de RMN. L’ensemble des membres de l’UMR 152 (Mohamed, Péggi, Florence, Rémi, Edouard, Alexi …).
A
B
1.
2.
SOMMAIRE
INTRODUCTION..............................................................................p.1
GÉNÉRALITÉS
..............................................................................p.2
Généralités sur l’histoire du paludisme.........................................p.31.1.Historique du genrePlasmodium 1.2.Historique du paludisme chez l’homme
1.2.1.Dans le monde 1.2.2.Concernant les Amériques 1.3.Histoire de la thérapeutique anti-paludique en Europe Généralités sur la biologie duPlasmodium.....................................p.7 2.1.Cycle et biologie duPlasmodium 2.1.1.Classification 2.1.2.Cycle biologique 2.1.2.1. Cycle sexué chez l’anophèle femelle 2.1.2.2.Cycle asexué chez l’homme 2.2.Description de la maladie
2.3.
2.2.1.Accès de primo-invasion 2.2.2.Fièvre tierce bénigne 2.2.3.Formes cliniques 2.2.3.1. Paludismes àPlasmodium ovaleetvivax 2.2.3.2. Paludisme àPlasmodium malariae 2.2.3.3. Paludisme àPlasmodium falciparum 2.2.3.4. Complications générales aux quatre espèces 2.2.4. Protections individuelles contre les formes graves de paludisme Traitements curatifs du paludisme 2.3.1. Les cibles plasmodiales des médicaments 2.3.2.Modes d’action des principaux anti-paludiques actuels 2.3.2.1. Les schizonticides électifs (sanguins et tissulaires) 2.3.2.2. Les inhibiteurs des acides nucléiques
2.3.2.3. Les associations d’anti-paludiques
C SÉLECTION DE PLANTES D’AMAZONIE TESTÉES SURP. FALCIPARUM1.Plantes issues de la médecine traditionnelle guyanaise..............p.16Généralités sur la Guyane française Sélection des plantes Activité antiplasmodiale des plantes sélectionnées (test LDH) 2. Plantes issues de la médecine péruvienne (Quechua).................p.24 2.1.Présentation des groupes ethniques étudiés 2.1.1.Contexte général 2.1.2.Contexte culturel 2.1.2.1. Conception de la médecine et de la maladie chez les Quechua d’Amazonie 2.1.2.2. Les plantes utilisées par les Quechua 2.1.3.Méthode d’enquête ethnopharmacologique 2.2.Monographies simplifiées des plantes étudiées 2.3.Extractions et activités biologiques 2.4.Conclusion
DÉTUDE PHYTOCHIMIQUE BIOGUIDÉE DE PSEUDOXANDRA CUSPIDATAMaas. 1. Description botanique..........................................................................p.501.1.Situation phylogénique 1.2.Classification 1.3.Description et usage traditionnel
2.
3.
1.4.1.5.
Description de la poudre d’écorce deP. cuspidataAnatomie de l’écorce (section transversale)
Description phytochimique du genrePseudoxandra..................p.58 2.1.Les bisbenzylisoquinoléines 2.2.Les séco-bisbenzylisoquinoléines 2.3.Les benzylisoquinoléines 2.4.Les aporphines
Extractions alcaloïdiques dePseudoxandra cuspidata...............p.61 3.1.Première série d’extraction 3.2.Deuxième série d’extraction
4. Identification des composés isolés dePseudoxandra cuspidatap.67 4.1.Identification du composé 1 (A’’) 4.2.Identification du composé 2 (IIE2) 4.3.Identification du composé 3 (IID2) 4.4.Identification du composé 4 (IIC3) 5. Activité anti-paludiquedes composés isolés deP. cuspidata.....p.90 5.1. Activitéin vitro 5.2.Activitéin vivode la rodiasine (test de Peters) E ÉTUDE PHYTOCHIMIQUE BIOGUIDÉE DE TAPIRIRA GUYANENSISAubl. 1. Description botanique..........................................................................p.951.1.Situation phylogénique 1.2.Classification
2.
3.
4.
5.
1.3.1.4.1.5.1.6.
Description Anatomie de la poudre d’écorce Anatomie d’une section transversale d’écorce Utilisations traditionnelles
Description phytochimique du genreTapirira.............................p.105 2.1.Les triterpènes 2.2.Les alkyl férulates 2.3.Les flavonoïdes 2.4.Les cyclohexénones 2.5.Les alkyl-phénols
Extractions réalisées surT. guianensis...........................................p.108 3.1.Première série d’extraction 3.2.Deuxième série d’extraction
Identification des composés isolés deTapirira guianensis........p.111 4.1. Partie structurale commune aux quatre molécules isolées 4.2.des composés 1a et 1b Identification 4.2.Identification du composé 2 4.3.Identification du composé 3 Activité biologique des composés isolés deT. guianensis..........p.132 5.1.Rappels sur la leishmaniose 5.2.Activités antiplasmodiale, anti-leishmanienne et anti-bactérienne des quatre composés isolés deT. guianensis
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.