PDF Introduction Chapitres

De
Publié par

Niveau: Supérieur, Doctorat, Bac+8
Numero d'ordre : 2339 TH ESE presentee pour obtenir le titre de DOCTEUR DE L'INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE Ecole doctorale : TYFEP Specialite : Dynamique des Fluides Directeur de these : Thierry POINSOT Par M. Aloıs SENGISSEN SIMULATION AUX GRANDES ECHELLES DES INSTABILIT ES DE COMBUSTION : VERS LE COUPLAGE FLUIDE / STRUCTURE Soutenue le 12 Mai 2006 devant le jury compose de : L. VERVISCH Professeur a l'INSA de Rouen Rapporteur E. MASTORAKOS Professeur a l'Universite de Cambridge Rapporteur P. KAUFMANN Ingenieur a Siemens PG, Muhlheim Invite J. KOK Professeur a l'Universite de Twente Examinateur S. DUCRUIX Professeur a l' Ecole Centrale de Paris Examinateur F. NICOUD Professeur a l'Universite de Montpellier II Examinateur T. POINSOT Directeur de Recherche a l'IMF de Toulouse Directeur de These Ref. CERFACS : TH/CFD/06/30

  • conservation de la masse en multi-especes

  • instabilites de combustion

  • ecole centrale de paris examinateur

  • code de structure

  • structure coupling

  • ducruix professeur

  • unsteady reaction

  • couplage fluide

  • role des fluctuations de richesse dans le caractere instationnaire de la reaction


Publié le : lundi 1 mai 2006
Lecture(s) : 69
Source : ethesis.inp-toulouse.fr
Nombre de pages : 127
Voir plus Voir moins

Numero´ d’ordre : 2339
`THESE
present´ ee´ pour obtenir le titre de
DOCTEUR DE
L’INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE
DE TOULOUSE
Ecole doctorale : TYFEP
Specialit´ e´ : Dynamique des Fluides
Directeur de these` : Thierry POINSOT
Par M. Alo¨ıs SENGISSEN
´SIMULATION AUX GRANDES ECHELLES
´DES INSTABILITES DE COMBUSTION :
VERS LE COUPLAGE FLUIDE / STRUCTURE
Soutenue le 12 Mai 2006 devant le jury compose´ de :
L. VERVISCH Professeur a` l’INSA de Rouen Rapporteur
E. MASTORAKOS a` l’Universite´ de Cambridge
P. KAUFMANN Ingenieur´ a` Siemens PG, Muhlheim¨ Invite´
J. KOK Professeur a` l’Universite´ de Twente Examinateur
´S. DUCRUIX a` l’Ecole Centrale de Paris
F. NICOUD Professeur a` l’Universite´ de Montpellier II
T. POINSOT Directeur de Recherche a` l’IMF de Toulouse Directeur de These`
Ref´ . CERFACS : TH/CFD/06/30Resum´ e´
Afin de pouvoir satisfaire aux normes de pollutions, les turbines a` gaz actuelles sont contraintes a` fonc
tionner dans un regime´ pauvre. Le mode de combustion qui en resulte´ peut presenter´ des instabilites´
susceptibles de degrader´ la duree´ de vie des composants de la structure. Malheureusement, ces instabi
lites´ sont totalement imprevisibles´ a` l’aide des methodes´ d’ingenierie´ classiques.
´Le but de cette these` est de demontrer´ le potentiel de l’approche de la Simulation aux Grandes Echelles
(LES) pour predire´ ces instabilites´ et ev´ aluer leur impact sur la structure. Avant de proceder´ au couplage
proprement dit, de nombreux phenom´ enes` sont a` eclaircir´ , tels que le roleˆ des fluctuations de richesse
dans le caractere` instationnaire de la reaction,´ ou l’influence des conditions limites thermiques sur les
regimes´ instables.
Ce travail de these` montre une validation de la LES sur un bruleurˆ test dev´ eloppe´ specifiquement´ a`
l’Universite´ of Twente (Pays bas) dans le cadre du projet Europeen´ DESIRE. Apres` comparaison avec les
´ ´ ´donnees experimentales (LDV et chemiluminescence CH ), nous demontrerons l’influence des condi
tions limites thermiques non seulement sur la frequence´ mais aussi sur l’amplitude des modes instables.
Ensuite, il sera mis en evidence´ que les ondes acoustiques se propageant dans les conduits d’air lors
du forc ¸age de la ligne de fuel modifient de fac ¸on significative la perturbation de richesse reellement´
perc ¸ue par la flamme. Sa reponse´ sera en outre caracteris´ ee´ en detail´ (linearit´ e).´ Enfin, les resultats´ d’un
prototype de couplage entre la LES (AVBP) et un code de structure (ANSYS) seront present´ es.´
Mots clefs : Fonction de transfert de flamme, combustion partiellement prem´ elang´ ee,´ ecoulements´
vrilles,´ simulation aux grandes echelles´ (LES), couplage fluide/structure.
Abstract
A specificity of modern gas turbines is that these systems operate in very lean regimes to satisfy emission
regulations. The resulting flames may be sensitive to combustion oscillations which could dramatically
diminish their service life due to the fatigue of the structure. Unfortunately the prediction of combustion
instabilities using standard engineering tools is impossible.
The work presented here investigates the capabilities of the Large Eddy Simulation (LES) approach to
predict the instability and to evaluate its impact on the structure. On the way towards this fluid/structure
coupling, many phenomena remain unclear, such as the role of equivalence ratio fluctuations in inducing
an unsteady reaction rate, or the influence of thermal boundary conditions on these undesired combustion
modes.
The LES methodology is applied on a lab scale burner specifically developed atUniversity of Twente
(the Netherlands) in the framework of the DESIRE European project. After performing a comparison
with experimental data (LDV and ChemiluminescenceCH ), this study will demonstrate the influence of
thermal boundary conditions on both frequency and amplitude of unstable modes. Then will be revealed
that the acoustic waves propagating in the air passages when forcing the fuel line significantly modifies
the actual equivalence ratio perturbation seen by the flame. Besides, its own response will be characteri
sed (linearity). Finally, the results of a prototype of coupling between LES (AVBP) and a structure code
(ANSYS) are presented.
Keywords : Flame transfer functions, imperfectly premixed combustion, swirl flows, Large Eddy Simu
lations, fluid/structure coupling.Note sur la forme du manuscrit
Afin de faciliter la relecture de ce manuscrit
aux membres du jury, ce document est redig´ e´
en partie en anglais.
Les planches en couleur ont et´ e´ reportees´
dans l’annexe A.
Les articles publies´ ou soumis pendant
cette these` sont mis en annexe C & D.
Pour des raisons de clarte,´ les differents´
chapitres de cette these` sont regroupes´ sous
la forme de trois parties.Table des matier` es
Remerciements 9
Liste des symboles 11
Introduction gen´ erale´ 15
I Interactions fluide/structure et instabilites´ de combustion 17
1 Couplage fluide structure lors d’instabilites´ de combustion 21
1.1 Cadre scientifique : les instabilites´ de combustion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21
1.2 Enjeux industriels : la robustesse des turbines a` gaz . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34
1.3 Necessit´ e´ du couplage fluide / structure . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48
1.4 La LES dans le couplage fluide / structure . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51
II LES des ecoulements´ reactifs´ 57
2 Equations de conservation pour les fluides reactifs´ 61
2.1 Equations et variables conservatives . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 61
2.2 Variables thermodynamiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 62
2.3 Equation d’etat´ des gaz parfaits . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63
2.4 Conservation de la masse en multi especes` . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64`TABLE DES MATIERES
2.5 Coefficients de transport . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64
2.6 Flux de chaleur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65
2.7 Cinetique´ chimique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 66
3 Equations pour la LES reacti´ ve 67
3.1 La Simulation aux Grandes Echelles (SGE ou LES) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 67
3.2 Equations LES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 68
3.3 Les modeles` de sous maille disponibles dans A VBP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 71
3.4 Le modele` de flamme epaissie´ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73
3.5 Reduction´ de cinetique´ chimique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 78
4 Approche numerique´ 81
4.1 Discretisation´ Cell Vertex . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 81
4.2 Schemas´ numeriques´ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 83
4.3 Modeles` de viscosite´ artificielle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 83
4.4 Maillages . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 85
4.5 Performance du code . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 87
4.6 Operateurs´ de moyenne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 88
5 Conditions aux limites 89
5.1 Gen´ eralit´ es´ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 89
5.2 Conditions aux limites caracteristiques´ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 90
5.3 Construire une condition d’entree´ caracteristique´ imposant un debit´ . . . . . . . . . . . 94
5.4 Lois de paroi . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 97
III Simulations des instabilites´ de combustion de la chambre DESIRE 99
6 Presentation of the DESIRE test rig 105
6.1 Experimental test rig . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 105
6`TABLE DES MATIERES
6.2 Computational domain and resulting issues . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 108
6.3 Operating conditions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 109
7 Additional diagnostic tools 111
7.1 Experimental diagnostics . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 111
7.2 Helmholtz solver : AVSP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 113
8 Cold flow simulations 115
8.1 Cold flow qualitative analysis . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 115
8.2 Comparisons with experimental data . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 118
8.3 Influence of numerical scheme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 125
9 Non pulsated reacting flow 127
9.1 Reduction of chemical complexity . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 127
9.2 Mixing analysis . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 130
9.3 Adiabatic reacting cases . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 133
9.4 Non adiabatic reacting cases . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 138
9.5 Acoustic analysis using Helmholtz solver . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 144
9.6 Unsteady modes in the unforced case . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 145
10 Pulsated reacting cases 147
10.1 Phenomenology and forcing method . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 147
10.2 Self amplification of excitation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 150
10.3 Unsteady modes in the forced case . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 151
10.4 Phase locked averaged analysis . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 152
10.5 Flame transfer function . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 154
10.6 Linearity of the flame response . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 156
10.7 Thermal load of the structure . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 157
10.8 Mechanical load of the structure . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 160
7`TABLE DES MATIERES
Conclusion gen´ erale´ 163
Bibliographie 165
Annexes 181
A Planches en couleur 181
´A.1 Ecoulement a` froid . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 181
´ `A.2 a chaud . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 183
A.3 Influence de l’injection pilote . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 184
B Characteristic wave decomposition 185
B.1 Basic definitions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 185
B.2 Governing equations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 188
B.3 LODI relations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 202
stC Article soumis au 31 Symposium International on Combustion 205
`D Article soumis a Combustion and Flame 213
8Remerciements
Je tiens en premier lieu a` remercier Messieurs L. Vervisch, E. Mastorakos, P. Kaufmann, J. Kok,
S. Ducruix et F. Nicoud pour l’inter´ etˆ qu’ils ont bien voulu porter a` ce travail en acceptant de participer
au jury.
´Je remercie aussi les anciens thesards Laurent Selle, Ghislain Lartigue, Patrick Schmitt et Charles
Martin qui m’ont fait profiter de leur experience.´ Je n’aurais sans doute pas appris aussi vite s’ils ne
m’avaient pas explique´ aussi longtemps...
Un grand merci va a` Mauro Porta (”il piu` bello”) pour toute l’aide qu’il m’a apporte´ et le temps qu’il
m’a fait gagner dans l’ecriture´ du chapitre 5 de cette these.`
Je n’oublierai pas Guillaume Puigt et Laurent Gicquel, Yannick Sommerer et Ben´ edicte´ Cuenot pour
leur aide pendant l’ecriture´ ou la correction de cette these` et des articles.
Ce travail n’aurait pu etreˆ mene´ a` bien sans mes homologues de l’Universite´ de Twente (Pays bas), a`
savoir Genie Stoeffels, Rob Huls et Jaap Van Kampen... ”we lachten de ballen uit onze broeken !”
Ma gratitude va eg´ alement aux membres de l’equipe´ CSG du CERFACS et a` Marie Labadens,
secretaire´ de l’equipe´ CFD. Ils travaillent tous les jours pour faciliter la vie de tous et meritent´ un coup
de chapeau ne serait ce que pour cela.
J’aimerais exprimer toute ma gratitude aux nombreux thesards´ qui ont fait partie de l’equipe´ CFD
durant ces quatres dernieres` annees´ pour l’ambiance de travail chaleureuse qu’ils ont contribue´ a` creer´ .
´Une petite pensee´ va aussi a` Eric Charignon et Alexandre Charpenel qui m’ont permis de garder la
teteˆ au frais pendant la redaction,´ que ce soit avec un marteau ou un piolet a` la main.
Un remerciement tout particulier a` Stephane´ Pascaud, a` qui je dois (en plus de son amitie)´ cette
magnifique mise en page (faite en moins d’une heure), mon futur boulot et memeˆ ma copine...
Almost last, certainly not least : Thierry Poinsot. Comment aurais je pu en arriver la` sans lui ? Il m’a
1tant appris, scientifiquement et humainement. Il a oriente´ mon travail judicieusement et a fait preuve
´ `d’une disponibilite incroyable. Plus qu’un excellent directeur de these, c’est quelqu’un de bien, tout
simplement.
1c’est l’histoire d’un chameau...REMERCIEMENTS
Et Delphine... encore beaucoup de pages de ma vie se tourneront a` tes cotes.´
10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.