UNIVERSITE D'AVIGNON ET DES PAYS DE VAUCLUSE

De
Publié par

Niveau: Supérieur, Doctorat, Bac+8
1 UNIVERSITE D'AVIGNON ET DES PAYS DE VAUCLUSE «LANGUES, LETTRES ET ARTS » Thèse de Doctorat de Littérature Comparée GAMBUS Aurélie LA QUETE D'INDIVIDUALISATION DU PERSONNAGE FEMININ : Les Jolies Choses de Virginies Despentes, Amor, curiosidad, prozac y dudas de Lucía Etxebarria, Surtout ne te retourne pas et Cette Fille-là de Maïssa Bey Thèse dirigée par M. le Professeur PETR Christian Soutenue le Jeudi 17 Décembre 2009 Jury : M. le Professeur COLLOMB Michel M. le Professeur BERTRAND Michel M. le Professeur DURAND Jean-François M. le Professeur PETR Christian

  • professeur petr

  • thèse de doctorat de littérature comparée

  • jolies choses de virginies despentes

  • quete d'individualisation du personnage feminin

  • universite d'avignon et des pays de vaucluse


Publié le : mardi 1 décembre 2009
Lecture(s) : 94
Source : univ-avignon.fr
Nombre de pages : 338
Voir plus Voir moins

UNIVERSITE D’AVIGNON ET DES PAYS DE VAUCLUSE

«LANGUES, LETTRES ET ARTS »





Thèse de Doctorat de Littérature Comparée

GAMBUS Aurélie


LA QUETE D’INDIVIDUALISATION
DU PERSONNAGE FEMININ :

Les Jolies Choses de Virginies Despentes,
Amor, curiosidad, prozac y dudas de Lucía Etxebarria,
Surtout ne te retourne pas et Cette Fille-là de Maïssa Bey




Thèse dirigée par M. le Professeur PETR Christian


Soutenue le Jeudi 17 Décembre 2009

Jury :

M. le Professeur COLLOMB Michel
M. le Professeur BERTRAND Michel
M. le Professeur DURAND Jean-François
M. le Professeur PETR Christian
1 2UNIVERSITE D’AVIGNON ET DES PAYS DE VAUCLUSE

«LANGUES, LETTRES ET ARTS »



Thèse de Doctorat de Littérature Comparée

GAMBUS Aurélie



LA QUETE D’INDIVIDUALISATION
DU PERSONNAGE FEMININ :

Les Jolies Choses de Virginies Despentes,
Amor, curiosidad, prozac y dudas de Lucía Etxebarria,
Surtout ne te retourne pas et Cette Fille-là de Maïssa Bey





Thèse dirigée par M. le Professeur PETR Christian


3








Laboratoire Identité Culturelle, Textes et Théâtralité
(ICTT)



74 rue Louis Pasteur 84029 AVIGNON CEDEX 1
4









Je souhaite remercier
ma famille pour m’avoir toujours encouragée,
mes amies Angélique et Nelly pour leur soutien,
Jean-Louis Soulier pour son aide précieuse,
Christian Petr qui m’a accompagné dans ce projet,
et particulièrement Kâli, ma principale correctrice,
pour ce lourd travail et la patience dont elle a fait preuve.

5












« La vie est amère quand il n’y a pas de sucre au fond »
Boris Vian


6 7










RESUME DE THESE :



8




















En ce début du XXIème siècle, un nombre d’auteurs sans cesse plus
important développe un véritable enthousiasme pour des thématiques
féminines. Plus précisément, il s’agit pour eux de mettre en exergue la
quête identitaire des femmes dans notre société. Cette littérature révèle
une omniprésence du corps et de la sexualité en lien étroit avec la société
et les schémas culturels imposés tenant ainsi un discours novateur sur les
femmes. Le but de cette recherche est de montrer comment un discours
littéraire, en reprenant les discours socioculturels, féministes et
psychanalystes du moment, conçoit la question de la femme et quelle
représentation de la femme il produit. Face à cette réflexion sur la
question de la femme et son identité, cette thèse centre son étude sur les
romans de trois auteurs, Virginie Despentes, écrivain français, Lucía
Etxebarria, écrivain espagnol et Maïssa Bey, écrivain algérien
9francophone. L’être femme est représenté dans un rapport avec la
violence masculine mais aussi avec sa propre violence, dans son rapport
au corps et à la sexualité, par des relations humaines conflictuelles ainsi
que par une aliénation sociale et culturelle. Le personnage féminin est un
personnage seul, enfermé dans une identité dans laquelle il ne se
reconnaît plus et qu’il rejette. La quête de soi et de la reconnaissance de
soi laisse apparaître leurs aspirations, en contradictions avec leurs
attributions. A la fin de chaque roman, l’individualisation de la femme est
envisagée par la reprise de parole. La reconstruction de soi ne peut être
permise que par la maîtrise de la parole sur soi, et la quête
d’individualisation doit se poursuivre.

10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi