UNIVERSITE LOUIS PASTEUR STRASBOURG Faculté de Psychologie et des Sciences de l'Education

De
Publié par

Niveau: Supérieur, Doctorat, Bac+8
UNIVERSITE LOUIS PASTEUR - STRASBOURG 1 Faculté de Psychologie et des Sciences de l'Education THESE pour obtenir le grade de Docteur de l'Université Louis Pasteur de Strasbourg Discipline : Psychologie Mention : Sciences du Travail par Anne BONNEFOND APPROCHE EXPERIMENTALE DES AVANTAGES ET INCONVENIENTS LIES A L'INTRODUCTION D'UN SOMMEIL DE COURTE DUREE LORS DU POSTE DE NUIT CHEZ LE TRAVAILLEUR POSTE Jury : M. SONNTAG Rapporteur Interne J. FORET Rapporteur Externe P. KNAUTH Rapporteur Externe B. GOICHOT Examinateur A. MUZET Directeur de Thèse

  • médecins du travail du centre nucléaire de production d'electricité du tricastin

  • psychologie mention

  • tricastin

  • poste de nuit chez le travailleur poste

  • membres du centre d'etudes de physiologie appliquée


Publié le : mercredi 20 juin 2012
Lecture(s) : 313
Source : scd-theses.u-strasbg.fr
Nombre de pages : 243
Voir plus Voir moins
UNIVERSITE LOUIS PASTEUR - STRASBOURG 1 Faculté de Psychologie et des Sciences de l'Education
THESE
pour obtenir le grade de Docteur de l'Université Louis Pasteur de Strasbourg Discipline : Psychologie Mention : Sciences du Travail
par
AnneBONNEFOND
APPROCHE EXPERIMENTALE DESAVANTAGES ETINCONVENIENTS LIESAL'INTRODUCTIOND'UN SOMMEIL DECOURTE DUREELORS DUPOSTEDENUIT CHEZLETRAVAILLEUR POSTE
Jury : M. SONNTAG J. FORET P. KNAUTH B. GOICHOT A. MUZET
Rapporteur Interne Rapporteur Externe Rapporteur Externe Examinateur Directeur de Thèse
« Au fond, on ne sait que lorsqu'on sait peu ;
avec le savoir croît le doute. » Goethe, Sentences en prose (1870)
A mes parents,
Mes remerciements vont en premier lieu à mon Directeur de Thèse,le Docteur AlainMUZET.trouvé en lui un Directeur toujours disponible et ouvert, soucieux, par son J'ai
expérience et sa confiance, de m'accompagner tout au long de ce travail. Réceptif à mes
questionnements, il a accueilli mes nombreux doutes cherchant à chaque fois à les apaiser.
J'adresse aussi mes plus sincères remerciements àMonsieur le Professeur Bernard
GOICHOTqui a accepté de présider ce jury de thèse.
AMonsieur Michel SONNTAGdont l'enseignement de DEA m'a éveillé au goût de la réflexion et qui aujourd'hui me fait l'honneur d'être rapporteur de cette thèse. J'exprime ma reconnaissance enversMonsieur le Docteur Jean FORETetMonsieur le
Professeur Peter KNAUTHqui me font l'honneur d'être membres de ce jury.
Ce travail n'aurait pu voir le jour sans la collaboration étroite deMesdames Catherine
BAILLOEUILet Florence BITOUZE,médecins du travail du Centre Nucléaire de Production
d'Electricité du Tricastin, ainsi que deMonsieur Alain BONNEAUqui m'on prêté du temps, de l'attention et un soutien indéfectible tout au long de ces années. Qu'ils en soient chaleureusement remerciés. Ma reconnaissance va aussi versles agents volontaires du site du Tricastinqui ont fourni la matière à ces deux études. Ils ont su, au fil des mois, allier efficacité et convivialité.
Ma gratitude va également versMonsieur le Professeur Norbert OLSZAKqui très tôt a cru en l'intérêt de cette recherche et lui a donné sa première impulsion.
ARoland ESCHENLAUER, fidèle compagnon de route dans mes expéditions vers Tricastin
et qui m'a supporté au propre comme au figuré. Ma dette est grande enversJoceline ROGEqui m'a accompagnée, guidée et soutenue tout au long de mon élaboration. Ses suggestions ont été précieuses, son regard toujours bienveillant. Comment ne pas avoir une pensée pourHayet,Michèle,Patricia etOdilequi, tour à tour, chacune avec sa sensibilité, ont su me soutenir dans les bons et les mauvais moments. Merci àtous les membres du Centre d'Etudes de Physiologie Appliquéequi ont été des interlocuteurs privilégiés sur toutes les questions scientifiques, techniques, informatiques et administratives. Merci à tous pour l'attention et la solidarité dont ils ont fait preuve au fil des années. Un clin d’œil tout particulier àAlainet au reste de la tribu : Aurélie,Caroline,Jennifer,Marie,Nadia,André,Ismaël,Nicolas,OlivieretThierry.
Mille mercis àBarbaraet àLucainsi qu'à tous,mes amis,mes proches, dont l'intérêt renouvelé et la constante préoccupation pour mon travail ont contribué également à le
faire vivre. Enfin, àDAVID, pour son soutien quotidien, son aide précieuse, sa patience ... parce que
cette thèse est aussi un peu la sienne ... merci!
INTRODUCTIONGENERALE
SOMMAIRE
repartie :ETUDEBIBLIOGRAPHIQUE
CHAPITRE1PROBLEMATIQUE DU TRAVAIL DE NUIT : LA  ETAT DES LIEUX Section 1 TRAVAIL POSTE – TRAVAIL DE NUIT I.GENERALITES II. FACTEURS DETERMINANTS DU RECOURS AU TRAVAIL DE NUIT Section 2 PROBLEMES POSES PAR LE TRAVAIL DE NUIT I. D’UN POINT DE VUE PERSONNEL A. INCIDENCES SOCIO-FAMILIALESB. INCIDENCES MEDICALESII. D’UN POINT DE VUE PROFESSIONNEL A. REPERCUSSIONS SUR LES PERFORMANCESB. REPERCUSSIONS SUR LA SECURITESection 3 ELEMENTS D’EXPLICATIONI. CHRONOBIOLOGIE : RAPPELS II. LA QUALITE DU SOMMEIL DE RECUPERATION III. DECOURS DU RYTHME CIRCADIEN DE LA VIGILANCE
1
445
67 7 8 9 9 10
1111 12 14
CHAPITRE2
LA PROBLEMATIQUE DU TRAVAIL DE NUIT : SOLUTIONS POUR AMELIORER ET MAINTENIR LE NIVEAU DE VIGILANCE
Section 1 REACTIVATION DE LA PERSONNE I. L’EXPOSITION A DES CONDITIONS AMBIANTES STIMULANTES A. LA LUMIEREB. LE BRUITC. LA MUSIQUED. LA TEMPERATURE ET LA VENTILATIONII. L’UTILISATION DE SUBSTANCES NATURELLES OU PHARMACOLOGIQUES A. SUBSTANCES NATURELLESB. SUBSTANCES PHARMACOLOGIQUESIII. LES TECHNIQUES COMPORTEMENTALES ET COGNITIVES A. L’HYPNOSEB. L’EXPECTATIVEIV. PAUSES ET ACTIVITES SECONDAIRES A. PAUSESB. DIVERSIFICATION DU TRAVAILSection 2 AUGMENTER LES POSSIBILITES DE REPOS DE LA PERSONNE I. AVANTAGES ET CONSIDERATIONS PRATIQUES II. APPLICATIONS III. INCONVENIENTS ET CONTRAINTES PRATIQUES
CHAPITRE3
PROBLEMATIQUE ET HYPOTHESES GENERALES
1717 17 19 21 22
23 23 25 27 27 28 28 28 30
3232 35 36
2èmepartie:ETUDESEXPERIMENTALES
CHAPITRE 1
INTRODUCTION
Section1DE CON L’EQUIPE DUITE42Section2 OBJECTIFSETPRINCIPESDES 2 ETUDESDE TERRAIN43I. ETUDE 143 II. ETUDE 244 CHAPITRE 2 METHODOLOGIE
Section1 SUJETS I. ETUDE 1 II. ETUDE 2 III. LE SYSTEME DE ROULEMENT Section2 CONTEXTEEXPERIMENTAL I. LE LOCAL EXPERIMENTAL II. LA CHARTE Section3 QUESTIONNAIRES I. LE QUESTIONNAIRE « INITIAL » II. LE QUESTIONNAIRE JOURNALIER III. LE QUESTIONNAIRE BIMESTRIEL IV. LE QUESTIONNAIRE MENSUEL
4545 45 46
 4646 48
4849 49 50 51
Section4 ENTRETIENS ETGRILLED’EVALUATIONI. ENTRETIENS A. ETUDE1 B.ETUDE2II. GRILLE D’EVALUATION Section5 ACTIMETRIESection6 MESUREDESPERFORMANCES PSYCHO-SENSORI-MOTRICESSection7 DEROULEMENT DESEXPERIMENTATIONS I. ETUDE 1 II. ETUDE 2 CHAPITRE3RESULTATS
Section1 ANALYSEDES QUESTIONNAIRES JOURNALIERS ET MENSUELS(ETUDE1)I. ELEMENTS INTRODUCTIFS A. LES DONNEES RECOLTEES1. Le questionnaire journalier 2. Le questionnaire bimestriel B. TRAITEMENT DES DONNEES1. Le questionnaire journalier 2. Le questionnaire bimestriel
5151 51 5253
 53
 56
 57 57  57
 58 58  58  58  58  59
 59  60
II.
C. DEFINITION DES VARIABLES INDEPENDANTES ETUDIEES 60 D. ENONCE DES HYPOTHESES 61 E. ANALYSES STATISTIQUES 62 PRATIQUE ET CARACTERISTIQUES DU S.C.D. 63 A. PRATIQUE DUS.C.D.PENDANT LANNEE DETUDE 63 B. CARACTERISTIQUES DUS.C.D. 66 1. Durée et placement 66 2. La fréquence des difficultés rencontrées à l'endormissement 67
3. La qualité du sommeil du S.C.D. et la fréquence des réveils 68 III. REPERCUSSIONS CONCERNANT LE TRAVAIL DE NUIT 70 IV. REPERCUSSIONS SUR LE SOMMEIL 71 A. ANALYSE DU SOMMEIL PRINCIPAL CONSECUTIF AU POSTE DE NUIT 71 B. ETUDE AU FIL DU TEMPS 73 Section2 ANALYSEDES DONNEES ACTIMETRIQUES (ETUDE2) 75
I.
ELEMENTS INTRODUCTIFS A. PRINCIPE DE CALCUL DES SEUILS1. Le seuil sommeil 2. Le seuil d’hypoactivité 3. Le seuil d’hyperactivité B. DEFINITION DES INDICES1. Level Activity (le niveau d’activité) 2. Pourcentage et durée d'inactivité sommeil 3. Pourcentage et durée d’hypoactivité 4. Pourcentage et durée d’hyperactivité 5. Pourcentage et durée d’activité moyenne C. DEFINITION DES VARIABLES INDEPENDANTES ETUDIEESD. ENONCE DES HYPOTHESESE. ANALYSES STATISTIQUES
 75  75
 75  76  76  77  77  77  78  78  79  79  81  82
II.
III.
IV.
V.
PRATIQUE ET CARACTERISTIQUES DU S.C.D. A. PRATIQUE DUS.C.D.PENDANT LANNEE DETUDEB. CARACTERISTIQUES DUS.C.D. REPERCUSSIONS CONCERNANT LE TRAVAIL DE NUIT
A. ANALYSE DE LEFFET DE LA POSSIBILITE DE PRISE DES.C.D. SUR LE POSTE DE NUITB. ANALYSE DE LEFFET DE LA PRISE DUNS.C.D.SUR LE POSTE DE NUITDANS SON ENSEMBLE1. Comparaison inter-individuelle 2. Comparaison intra-individuelle C. ANALYSE DE LEFFET IMMEDIAT DE LA PRISE DUNS.C.D. D. ANALYSE DE LEFFET DE LA PRISE DUNS.C.D.SUR LA FIN DU POSTE1. Comparaison inter-individuelle 2. Comparaison intra-individuelle REPERCUSSIONS DE LA PRISE DU S.C.D. A COURT TERME A. ANALYSE DES PERIODES DE SIESTE LA JOURNEEPRECEDANT LE POSTE DE NUIT1. Répercussions sur la fréquence de prise des siestes en journée 2. Répercussions sur la durée moyenne des siestes en  journée 3. Répercussions sur l’heure moyenne de début des siestes en journée B. ANALYSE DU SOMMEIL PRINCIPAL CONSECUTIF AU POSTE DE NUITREPERCUSSIONS DE LA PRISE DU S.C.D. A LONG TERME A. GLOBALEMENTB. AU FIL DES MOIS
 83  83  89  90
 90
 93  93
 97  102  104  105  107  109
 109
 109
 109
 110  110  111  111  112
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.