Université Marc Bloch Strasbourg Études germaniques Doctorat nouveau régime Marion ZIMMERMANN BOLZER L'œuvre poétique de Walter Helmut Fritz Thèse dirigée par Maryse Staiber Professeur des Universités

De
Publié par

Niveau: Supérieur, Doctorat, Bac+8
1 Université Marc Bloch – Strasbourg 2 Études germaniques Doctorat nouveau régime Marion ZIMMERMANN-BOLZER L'œuvre poétique de Walter Helmut Fritz Thèse dirigée par Maryse Staiber, Professeur des Universités

  • bourse de recherche

  • geist gelebt hat

  • der unruhe

  • zeit des sehens schl

  • aus der

  • und andere

  • professeur maryse

  • recherches au deutsches literaturarchiv


Publié le : mercredi 20 juin 2012
Lecture(s) : 56
Source : scd-theses.u-strasbg.fr
Nombre de pages : 773
Voir plus Voir moins

Université Marc Bloch – Strasbourg 2
Études germaniques
Doctorat nouveau régime


Marion ZIMMERMANN-BOLZER

L'œuvre poétique
de Walter Helmut
Fritz



Thèse dirigée par Maryse Staiber,
Professeur des Universités
1 2 Remerciements


D’emblée, je tiens à remercier Madame le Professeur Maryse Staiber d’avoir
accepté la direction de cette recherche et de m’avoir accompagnée tout au long de ces
années, permettant ainsi l’aboutissement de cette thèse. J’adresse aussi toute ma
gratitude à Monsieur Walter Helmut Fritz, nos rencontres et entretiens ayant
grandement soutenu et fait progresser mes analyses.
Par ailleurs, tous mes remerciements à la Deutsche Schillergesellschaft
(Marbach/Neckar) qui a encouragé ce travail par une bourse de recherche d’un mois
(Marbachstipendium). Je remercie en particulier Madame Jutta Bendt qui m’a suivie
dans mes recherches au Deutsches Literaturarchiv (Marbach/Neckar) et toute son
équipe. Je tiens également à saluer Friedhelm Kemp, Bernhard Nellessen, Uwe Pörksen
et Ludwig Steinherr avec qui j’ai pu mener des échanges éclairants.
Enfin, un grand merci à mes proches, famille et amis, pour leurs précieux
conseils et remarques, leur patience, leur écoute et leurs efforts de relecture, notamment
Laurent et Manon Bolzer, Claude et Marie-Danièle Bolzer, Laurence Creton, Natacha
Hermann, Heinz-Josef et Elisabeth Zimmermann.
3 4 Liste des abréviations

GG I : Gesammelte Gedichte (Band 1)
GG I : Gesammelte Gedichte (Band 2)
AS : Achtsam sein
BZ : Bild und Zeichen
VJ : Veränderte Jahre
Zwb : Zwischenbemerkungen
ZdU : Die Zuverlässigkeit der Unruhe
BemG : Bermerkungen zu einer Gegend
AdN : Aus der Nähe
SÜ : Schwierige Überfahrt
Se : Sehnsucht
WA : Wunschtraum Alptraum
WdF : Werkzeuge der Freiheit
CT : Cornelias Traum und andere Aufzeichnungen
IeIs : Immer einfacher Immer schwieriger
ZdS : Zeit des Sehens
Schl : Die Schlüssel sind vertauscht
OF : Das offene Fenster
ZiL : Zugelassen im Leben
WeG : Was einmal im Geist gelebt hat
Unt : Unterwegs
MZ : Maskenzug
GesGe : Karl Krolow, Gesammelte Gedichte, Bd. 1-4, Suhrkamp, Frankfurt/Main
19751997.
PR : Alain Bosquet, Walter Helmut Fritz, Percer un roc et autres poèmes. Editions de
la différence, Paris 1990.

CM : Walter Helmut Fritz, Cortège de masques, traduit de l’allemand par Adrien Finck,
Maryse Staiber, Claude Vigée. Présentation de Maryse Staiber. Avant-propos de
l’auteur. Cheyne, Le Chambon-sur-Lignon 2004.
5 6 TABLE DES MATIERES






REMERCIEMENTS ……………………………………………………………………..… 3
LISTE DES ABREVIATIONS ……………………………………………………….. ……5
TABLE DES MATIERES ………………………………………………………………….. 7
I. INTRODUCTION ………………………………………………………………………. 11
I.1 REFLEXIONS SUR LE STATUT DE L'ŒUVRE POETIQUE DE W. H. FRITZ . 11
I.2 SOUS LE SIGNE D’UNE APPROCHE SYNTHETIQUE………………………….. 31
II. ETUDE DES TEXTES…………………………………………………………………. 43
II.1 POUR UNE POESIE DU SENSIBLE ET DU VIVANT……………………………. 43
II.1.1 La poésie de la nature ........................................................................................43
II.1.1.1 Le poème de la nature après 1945 : aspects d’un genre ..............................45
II.1.1.2 Walter Helmut Fritz, poète de la nature......................................................48
II.1.2. Vers une dimension symbolique de la nature.....................................................73
II.1.2.1 La spécificité des éléments naturels porteurs de symbolismes forts : l’eau
et la roche...............................................................................................................74
II.1.2.1.1 Le symbolisme de l’eau.......................................................................75
II.1.2.1.2 Le symbolisme du souvenir : l’eau et la roche .....................................78
II.1.2.2 Les éléments naturels et leur emploi multifonctionnel .................................90
II.1.2.3 Le symbolisme de la neige ..........................................................................98

7 II.2 UNE POESIE DE L’ALTERITE…………………………………………………… 109
II.2.1 Le poème et l’autre ......................................................................................... 109
II.2.1.1 Celan et Mandelstam : le poème, un dialogue........................................... 110
II.2.1.2 … comme une bouteille à la mer : Walter Helmut Fritz et l’autre ............. 112
II.2.1.3 L’autre et le « tout autre »........................................................................ 120
II.2.2 Les poèmes d’amour ........................................................................................ 129
II.2.2.1 L’amour exalté ......................................................................................... 131
II.2.2.2 Le symbolisme de la lumière..................................................................... 140
II.2.2.3 Apaisement et sécurité .............................................................................. 146
II.2.2.4 La peur de la fin ....................................................................................... 168
II.2.2.5 L’inspiration par l’être aimé..................................................................... 176
II.2.2.6 Un échange fructueux............................................................................... 186

II.3 L’ŒUVRE POETIQUE DE WALTER HELMUT FRITZ ET SES FILIATIONS
……………………………………………………………………………………………… 191
II.3.1 De l’intérêt à la filiation ................................................................................... 191
II.3.1.1 Walter Helmut Fritz et Karl Krolow : une filiation de première heure ...... 194
II.3.1.2 Walter Helmut Fritz et Hans-Jürgen Heise, Annemarie Zornack et Heinz
Piontek : affinités électives dans la différence ....................................................... 211
II.3.2 … dans la succession de Walter Helmut Fritz................................................... 230
II.3.3 Walter Helmut Fritz, le poète portraitiste.......................................................... 244
II.3.3.1 Portraits d’écrivains et de poètes.............................................................. 245
II.3.3.2 Walter Helmut Fritz, les peintres et la peinture......................................... 268

II.4 LE POETE-TRADUCTEUR………………………………………………………... 285
II.4.1 Dans l’atelier du traducteur .............................................................................. 285
II.4.1.1 Ancrages théoriques de la traduction poétique ........................................ 287
II.4.1.2 Le désir de traduire chez Walter Helmut Fritz .......................................... 291
II.4.2 Afin qu’écrire devienne échange...................................................................... 294
II.4.2.1 Vers l’universalité du langage poétique.................................................... 295
II.4.2.1.1 Walter Helmut Fritz et la lecture des littératures étrangères ............... 295
II.4.2.1.2 Le concept d’un langage poétique mondial........................................ 306
II.4.2.2 De la lecture à la traduction : un défi ...................................................... 309
II.4.2.3 Correspondances françaises .................................................................... 312
II.4.2.3.1 Jean Follain : plus qu’une affinité..................................................... 312
II.4.2.3.2 Parentés et filiations : traductions de René Ménard, Alain Bosquet,
Philippe Jaccottet et Claude Vigée.................................................................... 326
II.4.2.4 Statut de l’activité traductrice au sein de l’œuvre de W. H. Fritz .............. 356
II.4.3 Les traductions des poèmes de Walter Helmut Fritz ......................................... 358
II.4.3.1 Les traducteurs......................................................................................... 359
II.4.3.2 La démarche traductive ........................................................................... 361

8 II.5 POESIE, PROSE : CORRESPONDANCES……………………………………….. 381
II.5.1 Aspects de définition du poème en prose.......................................................... 381
II.5.2 Echos entre poésie et prose dans l’œuvre de Walter Helmut Fritz..................... 396
II.5.2.1 Le poète prosateur.................................................................................... 396
II.5.2.1.1 L’avènement d’une forme autre ........................................................ 396
II.5.2.1.2 Mise en place d’un nouveau style – les procédés de l’intensification..404
II.5.2.1.2.1 La valorisation de la ponctuation dans le poème en prose........... 404
II.5.2.1.2.2 L’élément du rythme et le poème en prose ................................. 412
II.5.2.1.2.3 La notion d’intensité ................................................................. 419
II.5.2.1.2.4 L’immédiateté de l’image poétique............................................ 427
II.5.2.1.3 Correspondances thématiques entre la poésie en prose et la poésie en
vers .................................................................................................................. 437
II.5.2.2 Choix d’une forme, choix d’une voix......................................................... 451
II.5.2.2.1 Le poème en prose et la réflexion...................................................... 452
II.5.2.2.2 La dimension métapoétique de la poésie en prose.............................. 457
II.5.2.3 Une voix tout en nuances.......................................................................... 464


II.6 UNE PHILOSOPHIE DE LA VIE………………………………………………….. 471
II.6.1 L’écriture et le désir de vie............................................................................... 471
II.6.1.1 Ecrire pour vivre ...................................................................................... 471
II.6.1.2 Ecrire la vie ............................................................................................. 475
II.6.2 Devenir et périr : le cycle de la vie ................................................................... 480
II.6.2.1 Une poétique du temps et du souvenir....................................................... 481
II.6.2.1.1 Le temps : un événement relatif......................................................... 481
II.6.2.1.2 La mise en perspective des âges de la vie .......................................... 487
II.6.2.2 L’apparence cyclique de la vie ................................................................. 495
II.6.2.3 Les choix de vie ........................................................................................ 506
II.6.3 La perception, le sensible et la quête de l’essence............................................. 514
II.6.3.1 Une poétique du regard ............................................................................ 514
II.6.3.1.1 Le concept mimétique du regard........................................................ 515
II.6.3.1.2 Les je(ux) du regard ......................................................................... 521
II.6.3.1.3 L’appréciation des sens ..................................................................... 524
II.6.3.1.3.1 Les voies de la perception.......................................................... 525
II.6.3.1.3.2 La perception : attitude spécifique, limites, portée ..................... 538
II.6.3.2 Une poétique du mot et le nouveau langage poétique................................ 558
II.6.3.2.1 Une réflexion constante sur la langue et le langage poétique.............. 558
II.6.3.2.2 Une nouvelle portée des mots............................................................ 571


III. CONCLUSION……………………………………………………………………….. 579
III.1 SUR LE CHEMIN DE LA CONFIANCE………………………………………… 579
III.2 UN RENOUVEAU POUR LA FONCTION POETIQUE : LA CONVERGENCE
ENTRE ESTHETIQUE ET ETHIQUE DE LA POESIE……………………………… 587
9 10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.