UNIVERSITE MARC BLOCH STRASBOURG II FACULTE DE THEOLOGIE CATHOLIQUE Année Académique Thèse en vue de l'obtention du grade de Docteur en Théologie Catholique et Sciences des Religions Option Théologie pratique Présentée et soutenue publiquement par Cécile LEREBOURS ENTREMONT APPRENDRE LA FRATERNITÉ DE L'INTÉRIORITÉ L'ALTERITÉ EVOLUTION DE PETITS GROUPES D'ADULTES AUX FRONTIÈRES DE L'ÉGLISE ENTRE ET Tome Sous la direction du Professeur Robert MOLDO Jury Madame la Professeure Lytta BASSET Université de Neuchatel Suisse Monsieur le Professeur Marcel METZGER Université de Strasbourg II Monsieur le Professeur Robert MOLDO Université de Strasbourg II Monsieur le Professeur Joseph PIRSON Université de Louvain Belgique Janvier

De
Publié par

Niveau: Supérieur, Doctorat, Bac+8
UNIVERSITE MARC BLOCH STRASBOURG II FACULTE DE THEOLOGIE CATHOLIQUE Année Académique 2007-2008 Thèse en vue de l'obtention du grade de Docteur en Théologie Catholique et Sciences des Religions Option : Théologie pratique Présentée et soutenue publiquement par Cécile LEREBOURS ENTREMONT APPRENDRE LA FRATERNITÉ ? DE L'INTÉRIORITÉ À L'ALTERITÉ, EVOLUTION DE PETITS GROUPES D'ADULTES AUX FRONTIÈRES DE L'ÉGLISE ENTRE 1995 ET 2005 Tome 1 Sous la direction du Professeur Robert MOLDO Jury : 1. Madame la Professeure Lytta BASSET, Université de Neuchatel (Suisse) 2. Monsieur le Professeur Marcel METZGER, Université de Strasbourg II 3. Monsieur le Professeur Robert MOLDO, Université de Strasbourg II 4. Monsieur le Professeur Joseph PIRSON, Université de Louvain (Belgique) Janvier 2008

  • théologie pratique

  • apports théoriques en sciences humaines et en théologie contemporaine

  • éminents professeurs

  • quête d'identité, de sens et de liens en temps de crise


Publié le : mercredi 20 juin 2012
Lecture(s) : 153
Source : scd-theses.u-strasbg.fr
Nombre de pages : 536
Voir plus Voir moins

UNIVERSITE MARC BLOCH STRASBOURG II
FACULTE DE THEOLOGIE CATHOLIQUE


Année Académique 2007-2008


Thèse en vue de l’obtention du grade de Docteur
en Théologie Catholique et Sciences des Religions
Option : Théologie pratique

Présentée et soutenue publiquement par
Cécile LEREBOURS ENTREMONT




APPRENDRE LA FRATERNITÉ ?
DE L’INTÉRIORITÉ À L’ALTERITÉ, EVOLUTION DE PETITS GROUPES
D’ADULTES AUX FRONTIÈRES DE L’ÉGLISE ENTRE 1995 ET 2005


Tome 1




Sous la direction du Professeur Robert MOLDO






Jury :
1. Madame la Professeure Lytta BASSET, Université de Neuchatel (Suisse)
2. Monsieur le Professeur Marcel METZGER, Université de Strasbourg II
3. Monsieur le Professeur Robert MOLDO, Université de Strasbourg II
4. Monsieur le Professeur Joseph PIRSON, Université de Louvain (Belgique)




Janvier 2008







Remerciements




Grâce à toutes les personnes que j’ai rencontrées et celles que j’ai
accompagnées, grâce aux groupes que j’ai pu animer et grâce à l’amitié
fraternelle que je vis au milieu de certaines de ces petites communautés de
foi, je me suis lancée dans cette étude : ma gratitude va en premier lieu vers
ces femmes et ces hommes « en recherche », libres et authentiques - avec
une pensée émue pour ceux qui ne sont plus physiquement parmi nous -.
Je remercie particulièrement celles et ceux qui ont accepté mes demandes
d’entretiens approfondis dans le cadre de ce présent travail.

Cette thèse n’aurait pu assurément aboutir sans l’apport solide des cours de
la Faculté de Théologie de Strasbourg et surtout sans l’accompagnement
soutenant, persévérant et confiant de Robert Moldo : qu’il soit ici
chaleureusement remercié. Que le soient aussi d’autres professeurs des
Facultés de Strasbourg, comme Jean-Marie Labelle et Marcel Metzger que
j’ai pu rencontrer et avec qui j’ai pu échanger sur le sujet de ma recherche. Je
remercie aussi Joseph Pierson pour l’intérêt qu’il a montré également pour ce
thème et Lytta Basset pour l’espérance qu’elle porte entièrement à ces
questions. Que d’éminents professeurs comme eux participent au jury de
soutenance est un grand honneur pour moi.

Enfin, durant ces années j’ai eu la vive conscience que le soutien, la patience,
et la compréhension de mes ami-es et de mes proches m’ont permis un
investissement constant pour réaliser ce travail : je les remercie tous de tout
cœur, en citant particulièrement Christine et Mathieu pour leurs conseils de
docteurs avertis, Elise et Laurence pour la relecture attentive de ces pages, et
Joseph, mon mari, pour sa précieuse présence à mes côtés … sans oublier
Eclypse, la chatte, fidèle compagne sur mon bureau !

Merci à tous d’avoir participé d’une façon ou d’une autre à l’aventure de cette
recherche-action, et illustré de la sorte l’immense valeur de la fraternité…






SOMMAIRE



1 Introduction
PREMIERE PARTIE

Quelques petits groupes d’adultes aux frontières
6 de l’Eglise : observations et questions


I. Contexte de l’étude : présentation des groupes 7

A. Agapè/ETEL 11
B. Le Groupe de la Drôme 15
C. Le Groupe Partage Recherche Evangile 19
D. Le Groupe Partage d’Evangile en Maurienne 23
E. Le Rendez-Vous des Copains 25
F. Le Groupe St Benoît et la Fraternité Kadesh 28
G. D’autres groupes cités 30

II. Récits et questions : de la personne au réseau 36

A. Des profils individuels 37
B. De l’individu au groupe : différents types de groupes 47
51 restreints
C. Regroupement de petits groupes : le réseau
55
III. Méthodologie : questionnaires et analyse de contenu
56
68 A. Entretiens semi-directifs
B. Analyse de contenu.
92
IV. Résultats de l’enquête et problématique

92
A. Lecture des résultats de l’analyse de contenu en réseau

sémantique
93
B. Problématique, enjeux et hypothèses




DEUXIEME PARTIE
Quête d’identité, de sens et de liens en temps de

crise : apports théoriques en sciences humaines
et en théologie contemporaine
97


I. Situation des catholiques en France , état de la question 99
A. La crise exprimée, inquiétudes, chance ou défi ? 102
B. Essais d’analyse sociologique 115
C. Premières perspectives pastorales 141

147 II. La personne : identité et liberté

148 A. « Devenir une personne »
158 B. Liberté et libération
171 C. De l’intériorité à la mystique

182 III. La relation : altérité et réciprocité dans un groupe restreint

182 A. Relation, communication, réciprocité
201 B. Le groupe
208 C. La communauté fraternelle

IV. Le récit : le sens et la vie
213


A. Le sens donné à l’expérience
214
B. La corrélation Evangile et vie 221
C. La révélation de Dieu dans la vie de l’homme
228

V. Cheminements et rassemblements : diversité des croyants 250

A. Itinéraire personnel 250
B. Diversité des communautés 260
C. Ecclésiologie de communion 268


TROISIEME PARTIE

La personne, le groupe fraternel , le réseau :
282 résultats, pistes et propositions praxéologiques


I. Contributions en théologie pastorale 283

A. Réflexion générale 285
B. Reprise des enjeux et des hypothèses 288
C. Une pastorale d’engendrement et un ministère de liens 290

II. Indications pratiques 310

A. Des réconciliations 310
B. Des communautés fraternelles 325
C. Des liens et des réseaux 336


Conclusion génerale 358
368 BIBLIOGRAPHIE
398 Table des Matières

ANNEXES en tome 2















RÉSUMÉ de THESE
TITRE : Apprendre la fraternité ? De l’intériorité à l’altérité, évolution de petits groupes
d’adultes aux frontières de l’Eglise entre 1995 et 2005.

Thèse présentée par Cécile LEREBOURS ENTREMONT
sous la direction de Monsieur le Professeur Robert MOLDO.

Date de la soutenance : Mercredi 23 janvier 2008 à 14h00, Université March Bloch – Strasbourg, salle Tauler
leur est précieuse : elle permet une
communication profonde et réciproque qui
Cette thèse en théologie pratique présente
est apprentissage de l’amour. Leur récit de
une recherche sur de nouvelles modalités
vie corrélé au récit de l’Evangile soutient
du croire, à partir d’itinéraires personnels
leur maturation humaine et croyante et
de quête d’identité et de sens, et sur de nourrit leur chemin de conversion à la suite
nouveaux modes possibles de
du Christ. La mise en perspective de ces
regroupement, d’accompagnement et de
thématiques exprimées à la base nous ont
transmission. Cette recherche s’ancre sur
permis d’élaborer notre problématique de
une expérience d’observation durant une
recherche, nos hypothèses et nos
dizaine d’années auprès de plusieurs types questions : quelle formation envisager pour
de groupes restreints d’adultes « en
l’accompagnement de ces groupes ? Quel
recherche » distancés des structures
mode fédératif imaginer à ces groupes sous
conventionnelles de l’Eglise catholique,
peine de les voir dériver ou disparaître ?
principalement en France. Si nous pensions
Les réseaux, dont nous observons les
la dimension d’altérité nécessaire à ces débuts, seront-il une solution intéressante à
chercheurs de sens, nous pouvions encore
retenir pour une Eglise plurielle ?
nous demander si ces groupes, dans la

mesure où ils s’appuyaient à la fois sur
La deuxième partie théorique, assez dense,
l’expérience fraternelle et sur l’Evangile
fournit des apports de nombreuses
avaient une dimension d’Eglise et disciplines issues des sciences humaines et
participaient aux nouvelles formes de
des sciences théologiques, tant le champ de
communalisation de la foi.
réflexion est ouvert et peu exploré jusque

là. Nous n’aurons la prétention que
Au cours d’une première partie
d’indiquer des pistes pour d’autres
descriptive, nous avons exposé le récit de recherches à poursuivre. D’abord des
notre expérience sur le terrain et dessiné
éléments d’histoire et de géographie
l’identité des différents groupes observés et
contemporaines ont permis de situer notre
esquissé différents profils de ces croyants
recherche dans un contexte démographique
distants. Ensuite, après en avoir expliqué la
précis en France depuis trois décennies : méthodologie, nous avons livré les
celui d’une perte continue de la pratique
résultats des interviews approfondis menés
catholique traditionnelle et d’une
auprès d’une quinzaine de personnes à
émergence concomitante de petites
travers des grilles d’analyse de contenu qui
communautés de base. Cette crise du
préparent les thématiques retenues par la
christianisme appelle des changements à
suite. Nous avons obtenu ainsi un certain opérer pour s’adapter à la mutation
reflet des représentations, croyances, et
civilisationnelle en cours. Les sociologues
valeurs de ces chrétiens aux frontières. Ils
et les anthropologues que nous avons
souhaitent une spiritualité incarnée, libre et
retenus cernent les traits majeurs des
authentique pour partager avec d’autres des
comportements en post-modernité : le sujet valeurs de paix. L’expérience de groupe humain et le lien social sont mis à mal par soutenir leur présence au sein de la
l’exacerbation de l’individualisme, de la diversité des pratiques croyantes. Une
technologie et de la consommation à l’ère formation d’agents pastoraux pour
de la mondialisation des échanges. accompagner ces groupes devrait à notre
Individualisation et diversification du avis, permettre la parole de chacun, la
croire en sont les deux conséquences communication au sein du groupe, et la
visibles. L’effondrement des institutions, la relation entre les différents groupes de ce
perte des repères et des valeurs, le décalage type. Plus encore, la pastorale adulte
culturel religieux, conduisent les personnes devrait reconnaître l’expérience des
à une nécessaire quête d’identité, croyants comme lieu théologique et leur
d’intériorité. Par rapport au risque de repli organisation en groupes affinitaires comme
sur soi, les approches psycho- lieu d’engendrement ; et devrait accueillir
sociologiques autour de la relation, de la leur créativité et leur capacité à créer des
communication et de la vie des groupes, liens, en particulier au niveau des réseaux.
confirment l’importance de l’altérité et de Nous avons pu proposer quelques outils
la mutualité dans les échanges qui fondent praxéologiques, tels que les récits de vie,
une communauté fraternelle. Pour mener les lectures d’Evangile partagées, des
leur quête de sens nos groupes étudiés sessions en pédagogie globale. Concernant
privilégient une lecture de l’Evangile notre sujet précis des communautés
articulée à leur expérience quotidienne, et fraternelles, nous avons tenté d’apporter
vérifient le commandement du prochain à quelques critères de repérage, de
l’aune des relations inter-subjectives régulation, de légitimité. Et, même s’ils en
concrètement vécues. L’apport des sont encore aux balbutiements,
théologiens de l’expérience et de la l’expérience des réseaux permet déjà de
corrélation aide à définir les fondements rassembler des petits groupes dispersés et
d’une herméneutique de vie qui permette à peut augurer d’un ministère futur à
nos contemporains de découvrir Dieu dans l’accompagnement de telles petites
leur vie d’hommes et de femmes, et de fraternités spontanées.
pratiquer une lecture actualisée des Textes
qui participe à la transformation du Dans la conclusion, nous avons pu ouvrir
quotidien. Enfin, l’ecclésiologie de quelques fenêtres vers la post-chrétienté et
communion a été notre cadre de référence redire avec d’autres la nécessité de voir se
choisi pour examiner les critères requis lever des témoins qui sachent investir en
afin de reconnaître les petits groupes même temps le cheminement personnel et
observés comme des communautés l’engagement collectif. Nous avons
fraternelles ou cellules d’Eglise à l’image souligné aussi l’interrogation écologique
des premières communautés chrétiennes. qui attend les générations futures et qui
conduit à poursuivre les recherches
La troisième partie, consacrée aux théologiques en direction de toute
propositions praxéologiques, débute par l’humanité mais aussi de la planète.
une reprise des enjeux annoncés en fin de
première partie : si les petits groupes de Le deuxième tome, celui des Annexes,
croyants distancés, associant leur collecte différents types de documents
expérience à l’Evangile, semblent bien, émanant de différents groupes de croyants
après la confrontation théorique, vivre critiques aux frontières de l’Eglise et de
ainsi une forme de mise en commun pour plusieurs réseaux dans l’idée de participer
une démarche de réappropriation de la foi, pour eux et pour d’autres à une meilleure
par contre ces petites communautés sont visibilité.
apparues fragiles. L’Eglise actuelle ne
semble pas encore en mesure de gérer et Avant Introduction Générale :


























« ‘Vous êtes tous frères’ (Mt 23,8) et même ‘mes
frères’ (Jn 20,17), parce qu’il est homme comme toi,
fils de Dieu, telle est la lumière où doit se placer,
pour être vraie, notre relation à tout homme ».


Joseph Marie Perrin, Son nom est me voici, Paris, Mame,1992, p.91.













Avant Première Partie, Chapitre I

















« Pour écouter, l’oreille doit être nue.
L’écoute c’est l’hospitalité intérieure. »

Maurice BELLET, L’écoute, 5è Ed. Paris, D.D.B., 2001, p.42.






« Des voies nouvelles de transmission de l’héritage
chrétien risquent de ne pouvoir se vivre qu’avec des gens
qui auront positivement trouvé ou retrouvé le terreau
nourrissant de cet héritage, au cœur et au-delà des
critiques et ruptures nécessaires. Avec des gens qui
sauront, dans la transmission de l’héritage, laisser place
aux chemins diversifiés des autres ; qui sauront laisser
place à leurs ruptures et à leurs refus possibles, en les
accompagnant patiemment aux départs et aux croisées
des chemins ».

Jacques GRAND-MAISON, Le défi des générations, Montréal, Fides,
1995, p.210.








Avant Partie II Chapitre I












« Un ancien monde disparaît sous nos yeux et un nouveau voit
le jour. De nouvelles formes d’écclésialité apparaissent aussi,
qu’il faut apprendre à reconnaître et à faire vivre. »

Jean-Marie DONEGANI, in Une nouvelle chance pour l’Evangile. Vers une
pastorale de l’engendrement, Bruxelles, Lumen Vitae/Novalis/l’Atelier, 2004,
p. 43.





« La théologie est impuissante à créer la participation de
l’homme à la grâce - et c’est pouquoi elle doit être une prière et
non seulement un discours - mais elle peut y aider, et c’est vers
ce service qu’elle doit tendre, conformément à l’humanité de
Dieu. Si cette orientation pratique lui manque, cela signifie, non
seulement qu’elle a quitté son rôle, mais qu’elle s’est renié
ellemême, devenant, même si son contenu est tout à fait
« chrétien », une pensée et une parole profanes ».

Karl BARTH, L’humanité de Dieu, Paris, Phénix, 2001, p.43
(Conférence proncée en1956)




Mt 18,20 « Là où deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis
au milieu d’eux ».








Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.